Une question de timing [Rey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Johan EriksenPrince des glaces
Voir le profil de l'utilisateur

Une question de timing [Rey]

Message par Johan Eriksen le Jeu 7 Sep - 10:54

Une question de timing

Johan et Rey

Lou, le bébé dragon des glaces et Johan avaient parcouru des terres hostiles. La route fut extrêmement longue même à dos de kwak. Le climat changeant n’aidait pas vraiment et les créatures  se montraient toujours plus hostiles. A croire que Dios était un dieu vraiment sadique et ne voulait pas que le prince réussisse à atteindre d’autres contrées. Après avoir passé un peu de temps à enquêter auprès de Sèvia, le prince avait décidé de se rendre sur Öazys. Comme promis, il avait loué un kwak à Sèvia et l’avait relâché une fois arrivé à destination. L’animal retournerait ainsi seul vers son territoire d’origine. Apparemment il aurait mal supporté le fait de vivre sur Öazys. Le jeune homme le comprenait aisément. La traversée du désert lui avait duré des jours et lui avait pris toutes ses forces. Quand on a l’habitude de températures négatives, on a l’impression de débarquer au cœur de l’enfer dans ce désert. Sa peau n’était pas habituée à ces rayons de soleil si puissants. Il laissa donc son manteau sur lui pour éviter de brûler. Lou, elle, semblait s’en sortir mieux que lui bien qu’elle était moins en forme que dans son environnement naturelle. Sans doute sa glace interne lui permettait de mieux se refroidir. Johan n’avait pas de congélateur mais pensa rapidement à son collier. Sur le chemin, il créa donc de temps à autres des blocs de glace et les mettait contre sa peau. Malheureusement la chaleur faisait rapidement fondre la glace. Cet endroit était maudit.

Le jeune homme avançait péniblement dans les rues d’Öazys et fut surpris de découvrir des Aktech’ qui lui étaient totalement inconnues. Beaucoup semblaient communiquer via des interfaces étranges. Cet endroit était vraiment très sophistiqué. Il ne s’était pas attendu à cela de la part d’une ville perdue au milieu du désert. S’il était curieux, une toute autre urgence se faisait ressentir. Durant son voyage depuis Sèvia il n’avait pu boire à sa soif et s’était sans doute pris une sacrée insolation. Il fallait absolument qu’il se réhydrate. Ses jambes flageolaient de plus en plus sous son poids bien qu’il faisait tout pour avancer la tête haute pour cacher son état.

Des regards se tournèrent régulièrement vers lui. Est-ce que les gens le regardaient à cause de ses cheveux blancs assez hors du commun pour l’endroit ou parce qu’il était couvert comme s’il faisait froid ? En tout cas il profita de l’attention d’un passant pour lui demander où il pouvait trouver une source d’eau. On lui indiqua la route vers la place centrale et plus précisément l’oasis.

Ses pas se faisaient de plus en plus lents et lourds. Johan réussit tout de même à se traîner péniblement jusqu’à la destination. Il tendit la main vers la source d’eau lorsqu’il sentit ses forces totalement l’abandonner. Nulle eau ne viendrait l’abreuver. C’était vraiment bête d’avoir échoué si près du but. Un bruit sourd résonna alors que le corps de l’homme s’écrasa sur le sol.

Tout devint noir.

Lou n’arrivait pas à réveiller son maître  même avec son souffle glacé. Le petit dragon commença à battre des ailes et chercha de l’aide aux alentours. Il repéra un petit robot et le souleva dans les airs légèrement pour le provoquer. Lou l’embêta plusieurs fois afin d’être sûr d’avoir retenu toute son attention. Puis il vola rapidement jusqu’au corps inerte de son maître en poussant un petit grognement triste. La petite dragonne espérait que quelqu’un pourrait venir en aide à son maître.  Elle se posa sur la tête de son maître et essayait de le secouer pour le réveiller, en vain. Allait-on pouvait l’aider ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Rey BraveheartMecanik girl
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une question de timing [Rey]

Message par Rey Braveheart le Jeu 7 Sep - 14:53

Une question de timing

Rey & Johan

Sa vie était plus ou moins réglée comme une horloge. Rey se levait souvent avec le soleil avant de faire une révision de son fidèle compagnon roulant et se réservait ensuite une petite heure pour s’occuper du bracelet de son grand-père. Puis elle partait pour LowAkteck et prenait de quoi se mettre un truc sous la dent sur le chemin. Même si elle avait très peu de moyens, l’idée de voler n’était jamais passer par l’esprit de la jeune femme qui s’obstinait à toujours payer ce qu’elle prenait, quitte à devoir sauter des repas. Vu sa silhouette qui était des plus minces, il était facile de deviner que cela arrivait bien plus souvent qu’elle ne l’aurait souhaité. Son patron profitait de sa situation « irrégulière » pour ne pas la payer comme il le devait et sa chasse aux pièces détachées n’étant pas aussi fructueuse que prévu.

Cette routine matinale était des plus frugales certes, mais cela lui permettait de rester discrète et de ne pas attirer trop l’attention, tout en avançant sur son projet de décryptage. La jeune femme voulait sincèrement découvrir ce qui se cachait derrière ces données si mystérieuses que son grand-père lui avait légué et qui semblait tourner autour du mot « Crystal ». Cela faisait plusieurs mois qu’elle travaillait dessus et aucune avancée majeure n’était à déclarer. Cela était frustrant mais Rey n’était pas du genre à abandonner.

La jeune mécanicienne était assise devant son établi en train de s’occuper d’une demande particulière d’un client quand BB-8 vint se réfugier entre ses jambes. Ses bip bip incessants lui indiquait qu’il était dans un état mêlant panique et colère. Connaissant son ami robotique, Rey était persuadé qu’il s’était passé quelque chose d’inhabituel alors elle récupéra les images sauvegardées dans sa mémoire. Rey vit une petite créature bleue ressemblant étrangement au gardien doré de la cité, soulevé BB-8 avant de le provoquer. Bien évidemment son ami n’avait pas aimé cela et avait essayé de se débarrasser de son « envahisseur » comme il l’avait pu. Les images suivantes montraient le petit dragon bleu de plus en plus petit, alors qu’il se dirigeait vers un tas de vêtements que tout le monde semblait regardé étrangement.

Intrigué par cette vision, Rey regarda BB-8 et lui dit alors qu’elle lui rendait sa liberté : « Je ne sais pas ce que c’était mais vu ses yeux il a dû croire que tu pouvais l’aider. Manque de chance pour cette créature, tu es le moins courageux de tous les robots que je connaisse. »

Le petit robot lui fit comprendre à sa manière qu’il était légèrement vexé ce qui fit rire légèrement la jeune femme qui reprit : « Mais aucun ne pourrais te remplacer. Aller, allons voir ce qui se passe dehors parce que les autres ne semblaient pas très intéressés par ce qu’ils avaient sous les yeux. »

Sur ces mots, Rey se leva suivit par son compagnon métallique qui la suivait de très près et sorti sur la place centrale. Grâce à ce qu’elle avait vu, elle put retrouver rapidement la petite créature bleue qui était sur le tas de vêtements que tout le monde semblait ignorer. Intrigué elle s’approcha doucement et remarqua qu’en dessous de ce qu’elle croyait être une simple couche de vêtements, se trouvait un homme aux cheveux argentés. Un rapide coup d’œil sur les passants et elle comprit pourquoi tous les öazyskyans présents ne bougeaient pas d’un pouce. Ce n’était pas de tant l’ignorance qui se lisait dans leurs yeux mais de la peur. La peur de l’inconnu et de ce qu’il n’avait pas l’habitude de voir.

Elle soupira légèrement avant de se concentrer à nouveau vers celui qui semblait venir d’un autre monde. Contrairement aux autres, elle fit abstraction de la peur et utilisa toute sa force pour le hisser jusqu’à l’oasis. Ce n’était que quelques mètres, mais ce fût plus difficile qu’elle ne l’avait imaginé, vu leur différence de poids. C’est donc en haletant légèrement qu’elle arriva près du point d’eau. Voyant qu’il en avait plus besoin qu’elle, Rey prit de l’eau entre ses mains pour éclabousser l’inconnu. Elle espérait que cela serait suffisant pour qu’il reprenne conscience.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Johan EriksenPrince des glaces
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une question de timing [Rey]

Message par Johan Eriksen le Jeu 7 Sep - 22:48

Une question de timing

Johan et Rey

Une sensation de fraîcheur recouvrit violemment son visage. Les lèvres de Johan furent humidifiées par de l’eau. Cette sensation le réveilla. Il avait tant besoin de boire. Il se lécha les lèvres, essayant d’enfin s’hydrater et bougea doucement les mains. Elles étaient à la recherche d’une gourde ou de quelque chose qui s’en approchait mais étaient trop engourdies pour mener à bien leur mission. De même, il lui fallut plusieurs minutes pour que ses paupières veillent répondre. Il finit par ouvrir les yeux mais ne distingua que des formes grossières dans un premier temps. Il leva péniblement la main gauche pour cacher ses yeux clairs des rayons du soleil et commença enfin à voir plus nettement ce qui l’entourait.

Une jeune inconnue brune aux traits fins était face à lui et le regardait de ses yeux marron ambré. Il ne put s’empêcher de penser qu’elle dégageait une beauté rare. A vrai dire, c’était bien la première fois que son regard voulait bien s’attarder plus d’une seconde sur une demoiselle. Mais étant fortement déshydraté et les douleurs le reprenant très violemment, il se concentra sur l’essentiel. Le jeune homme se redressa et se dirigea vers l’oasis pour y boire durant plusieurs minutes. Que cela faisait du bien de boire une eau aussi pure. Une fois qu’il fut rassasié, il fut étonné de ne pas se sentir si soulagé que cela. Sa tête lui faisait toujours un mal de chien, ses yeux étaient brûlés par la luminosité et la chaleur le faisait toujours souffrir le martyr. Jamais il n’avait eu aussi chaud de sa vie. Chaque seconde qui s’écoulait était une torture sans nom pour lui. Bien qu’il s’efforçait de le cacher, ses traits étaient assez tendus.

Le bébé dragon devait sentir le malaise de Johan car il vint se poser sur son épaule et ouvrit sa petit bouche pour lui souffler gentiment de l’air frais au visage. Des petits flocons apparaissaient l’espace d’une demi-seconde et fondaient aussi vite. Ici il n’y avait pas d’avenir pour les glaçons ou du moins pas en extérieur. Le prince regrettait presque d’avoir poussé son voyage jusqu’ici. Mais la raison de sa quête le rappelait à l’ordre : c’était pour son peuple qu’il endurait ces souffrances. Cela était nécessaire. Il devait voir Kin puis il pourrait rentrer chez lui, dans un pays avec une température acceptable !

Mais, avant cela, il se devait de remercier la jeune inconnue. Du peu qu’il se souvienne, il avait perdu connaissance et elle avait été là à son réveil. Cela ne faisait aucun doute qu’il ne se serait plus jamais réveillé sans elle. Il se releva et se dirigea vers elle avant de lui dire tout en s’inclinant :

« Bonjour, je vous remercie de votre aide. Je m’appelle Johan et mon dragon s’appelle Lou. »

Il posa son regard bleu très clair dans le sien et demanda :

« Aurai-je l’honneur de connaître l’identité de celle qui m’a secouru ? »

L’homme était impatient de pouvoir mettre un nom sur ce visage hors du commun. Il était réellement surpris de la détailler autant. Etait-ce la chaleur qui le rendait soudainement sensible au charme féminin ? Avait-il pris une insolation ? C’était probable car alors qu’il entendit le prénom “Rey” sa tête lui fit endurer d’atroces souffrances. Il tint sa tête entre ses mains puis murmura doucement :

« Rey, aidez-moi je vous en prie. Je ne supporte pas ce soleil et cette chaleur. Ma tête va exploser. Je vais finir par perdre de nouveau connaissance. »


Dit-il en sentant ses mains trembler et des gouttes de sueur perler  sur l’ensemble de son corps. Il était en réelle souffrance. Le prince n’était pas du genre à se plaindre pour rien.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Rey BraveheartMecanik girl
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une question de timing [Rey]

Message par Rey Braveheart le Mar 12 Sep - 20:16

Une question de timing

Rey & Johan

Peut-être aurait-elle dû faire preuve de plus de tact en aidant l’inconnu à boire directement de l’eau au creux de ses mains mais ce n’était pas vraiment dans le tempérament de la jeune femme. Ce n’était pas son genre de rester là à aider un humain. Normalement elle lui aurait simplement jeté un coup d’œil avant de retourner à son atelier pour continuer son travail. Pourtant quelque chose chez cet inconnu la poussait à lui tendre la main et à rester là au milieu de cette foule qui les dévisageait. La couleur argenté de ses cheveux et le teint pâle de l’inconnu étaient les coupables de toutes ces messes basses incessantes qui devaient se poser un nombre incalculables de question. La jeune femme savait que parfois les öazyskyans pouvaient être de vraies commères qui n’en loupaient pas une.

Quand Rey vit le voyageur reprendre doucement conscience, elle se positionna de sorte à bloquer la vue des passants afin que les commérages n’aillent pas crescendo. La vue de ses cheveux argentés était déjà assez pour alimenter les ragots, il était inutile de rajouter à cela le fait qu’il était encore vivant et la couleur de ses yeux. D’ailleurs pendant une demi-seconde la mécanicienne réussi même à se perdre dans cette couleur si inhabituelle. Ce bleu si particulier réveilla en elle une sensation qu’elle ne connaissait pas. Elle avait l’impression d’être coupé du monde et que ses yeux l’attiraient comme l’attraction électromagnétique auraient attirés deux pièces de métal. Elle secoua légèrement la tête afin de faire sortir cette idée de la tête tandis que l’inconnu se redressa pour rejoindre l’oasis.

Les commérages reprirent de plus belle faisant soupirer la jeune mécanicienne qui se voulait normalement assez discrète. Elle n’avait pas l’habitude d’être au centre de l’attention comme c’était présentement le cas. L’idée de se mêler à nouveau à la foule pour rejoindre son atelier, lui était passée par l’esprit mais la vision de la petite créature bleue sur l’épaule de son maître l’en empêcha. De ce qu’elle avait vu à travers les images de BB-8, la petite créature bleue tenait tellement à son maître qu’elle était prête à provoquer le premier robot qu’elle avait croisé dans le seul but d’attirer son attention. Rey ne savait pas ce qu’elle essayait de faire en ouvrant la bouche mais cela lui fendait assez le cœur pour l’obliger à prendre sur elle et rester. Ils étaient tous les deux des étrangers ici et tout comme elle, ils n’étaient pas à leurs places.

D’ailleurs sa façon d’agir avec elle, le prouvait bien. Quelque peu surprise, la jeune mécanicienne avait même reculé d’un pas quand il s’inclina devant elle, en se demandant pourquoi il faisait ça. Elle n’était pas une personne à qui on devait le respect comme ça, surtout en pleine place centrale. Qu’est-ce qui lui prenait ?

« Bonjour, je vous remercie de votre aide. Je m’appelle Johan et mon dragon s’appelle Lou. »

Pouvoir donner une voix et mettre un nom sur celui qui la remerciait avec tant de respect était plus appréciable qu’elle ne l’aurait pensé. Ou alors était-ce l’effet électromagnétique de ses yeux qui l’a faisait penser de la sorte ?

« Aurai-je l’honneur de connaître l’identité de celle qui m’a secouru ? »

Le respect qu’il avait envers elle l’a troublait encore un peu, mais se disant qu’il agissait de la sorte parce qu’il n’était pas d’ici et donc qu’il ne savait pas qu’elle ne méritait pas autant de politesse, Rey lui répondit normalement, sans passer par quatre chemin.

« Rey. »

La jeune femme pouvait passer pour quelqu’un de froid mais ce n’était pas volontaire. Rey ne savait clairement pas agir avec les humains. Elle ne savait pas faire la conversation et parlait seulement quand on lui posait une question à laquelle elle répondait sans faire de chichi. Ses mimiques étaient du genre stoïques, ainsi on avait peut-être l’impression qu’elle regardait Johan sans se soucier du fait qu’il semblait souffrir alors que ce n’était pas obligatoirement le cas. Elle s’était même un peu approcher pour l’entendre murmurer :

« Rey, aidez-moi je vous en prie. Je ne supporte pas ce soleil et cette chaleur. Ma tête va exploser. Je vais finir par perdre de nouveau connaissance. »

La jeune mécanicienne ne dit rien. Elle prit les vêtements d’hiver qui l’avaient trompée quelques minutes plus tôt et lui mit sur la tête comme une cape avant de lui prendre un bras et de le passer autour de ses frêles épaules afin de le soutenir. Il aurait encore un peu plus chaud certes mais au moins ne souffrirait-il pas des rayons du soleil comme actuellement. Rey le guida ensuite à travers la foule pour le conduire jusqu’à « son atelier » qui n’était pas très loin de là. Une fois à l’intérieur, elle l’aida à s’allonger sur son canapé de fortune avant de retirer les vêtements d’hiver en trop et d’aller chercher de quoi le rafraîchir. C’est donc avec une bassine rempli de l’eau la plus froide qu’elle put trouver et une serviette, qu’elle se mit à genoux à ses côtés et commença à lui éponger le visage.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Johan EriksenPrince des glaces
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une question de timing [Rey]

Message par Johan Eriksen le Jeu 21 Sep - 9:20

Une question de timing

Johan et Rey

La jeune inconnue n’était pas très expressive cependant elle semblait avenante. Johan n’était pas du genre à ranger ceux qu’ils croisaient dans des cases sans connaître les personnes. Tout le monde sur Terren avait un caractère différent. Certains étaient plus expressifs que d’autres mais avoir un visage impassible ne signifiait pas être une mauvaise personne. Rey, car tel était son nom, aida le jeune homme en difficulté. Elle le porta à moitié sur ses épaules et l’amena jusqu’à ce qui devait être un atelier. Tout le monde n’aurait pas fait cela. Cela prouvait bien qu’elle avait très bon fond. Sa première impression avait été juste.

Désormais allongé dans un canapé, le jeune homme put sentir la température descendre de quelques degrés. Ce n’était pas encore le paradis mais c’était toujours ça de pris. Au moins n’avait-il plus l’impression de fondre comme neige au soleil. La belle brune lui retira la serviette qui avait protégé sa tête du vilain astre solaire et se hâta. Elle semblait très concernée par son état. Cela touchait Johan au plus haut point. Après tout, ils ne se connaissaient pas et elle semblait se couper en quatre pour lui alors qu’elle avait sans doute des tas de choses à faire.

Une fois de retour, Rey l’aida à enlever ses nombreuses couches de vêtements et commença à rafraichir sa peau à l’aide d’une serviette imbibée d’eau. La jeune femme trempait celle-ci régulièrement dans une bassine. Lorsqu’elle lui épongea le visage la première fois, il se sentit revivre. Que cela faisait du bien ! Il poussa un long soupire de satisfaction, se sentant délivré d’une douleur sans fin. Quelle chance d’être tombé sur une personne aussi attentionnée qu’elle. Il se devait absolument de lui exprimer sa gratitude.

« Merci Rey… Je me sens beaucoup mieux. Vous êtes un ange. »

Murmura-t-il à sa bienfaitrice. Alors qu’il commençait à reprendre ses esprits, il vit Lou allongé sur son ventre en train de lui souffler de l’air frais. Il sourit et caressa le museau de son amie dragonne. Qu’est-ce qu’elle était adorable elle aussi. Mais, étrangement, son regard revint très vite vers la charmante inconnue qu’était Rey. Quelque chose l’attirait chez elle bien qu’il n’aurait pu dire ce que c’était. C’était bien la première fois qu’il s’attardait sur l’existence d’une jeune femme. Ses parents auraient sans doute étaient ravis de savoir que leur fils n’était pas forcément voué à terminer seul son existence.

Le jeune homme reprit doucement la parole, bien qu’il se sente encore faible.

« Je suis bien arrivé à Öazys n’est-ce pas ? L’antre de Kin… Il faudra que je la trouve. C’est très important. »

Dit-il. Il ne perdait pas de vue sa mission. Il fallait absolument qu’il sache comment se portait le gardien. C’était capital. Peut-être que les habitants ne savaient pas eux-mêmes que leur gardien était en train de décliner. Si c’était le cas, Johan irait sans doute avertir leur dirigeant en lui faisant part des risques à venir. A Aïsty, il était déjà presque trop tard. Mais s’ils avaient su à quoi s’attendre, ils auraient peut-être pu mieux s’en sortir.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Rey BraveheartMecanik girl
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une question de timing [Rey]

Message par Rey Braveheart le Sam 30 Sep - 18:17

Une question de timing

Rey & Johan

C’était la première fois que Rey était confronté à ce genre de situation et faisait mécaniquement ce qui lui semblait le mieux à faire. Elle ne travaillait pas dans un atelier de luxe disposant d’une climatisation alors la jeune mécanicienne s’était habituée aux températures « élevées » et avait opter pour un moyen plus traditionnel afin de le rafraîchir. Une insolation pouvait faire mal, surtout si on n’était pas habitué. Quand Johan poussa ce qui semblait être un soupire de satisfaction, elle se dit être sur la bonne voie et continua de lui éponger doucement le visage pour qu’il retrouve un semblant de température normale.  

« Merci Rey… Je me sens beaucoup mieux. Vous êtes un ange. »

C’était un simple murmure mais Rey avait réussi à l’entendre. Elle resta stoïque en surface mais à l’intérieur elle se demandait si rester trop longtemps au soleil n’avait pas griller un fusible à son invité. Elle un ange ? C’était impossible. Les anges étaient des créatures magnifiques et charismatiques qui inspiraient tout ce qu’elle n’était pas. Des traces de cambouis qui traînaient sur son visage et ses vêtements, sa maigreur plus ou moins inquiétante, ses blessures par-ci et par-là sur tout son corps. Il s’agissait là de signes qui l’éloignaient du statut d’ange. Elle n’était qu’une fille des rues qui essayait de survivre comme elle pouvait.

Ses sombres pensées furent vite balayées par la petite créature bleue. Rey voyait enfin clairement ce que la petite dragonne avait tenté de faire depuis tout ce temps. En fait à cette distance, la jeune femme pouvait sentir le petit air frais qu’elle soufflait sur son compagnon de voyage encore affaibli par le soleil. Cela l’impressionnait tellement qu’un très léger sourire s’était dessiner sur ses lèvres sans qu’elle ne s’en rende compte réellement. D’où venaient-ils tous les deux pour ne pas supporter le soleil et ne recherché que la fraîcheur ?

« Je suis bien arrivé à Öazys n’est-ce pas ? L’antre de Kin… Il faudra que je la trouve. C’est très important. »

Derrière elle, BB-8 roulait de droite à gauche en faisant des bip bip incessants. Il faisait clairement son intéressant et voulait un peu plus d’attention. Le pauvre se sentait un peu oublier, surtout qu’il avait compris que sa créatrice semblait trouver plus d’intérêt à la créature qui l’avait embêté plus tôt.
Rey soupira légèrement en regardant le plafond avant de regarder son compagnon mécanique et de lui demander en lui montrant la place à côté d’elle :

« BB-8 vient là. »

Content que son plan ait fonctionné, le petit robot se calma et vint se positionner auprès de celle qui lui avait donné vie. Il ne pût par contre pas s’empêcher de fixer la petite dragonne avec un air qui semblait être celui de défi.

« Tu peux utiliser ta fonctionne holographique pour montrer la carte d’Öazys avec notre position et celle de l’antre de Kin ? »

BB-8 s’exécuta avec un bip bip enthousiaste et fier avant de faire apparaître une carte holographique de la cité de sorte à ce que tout le monde puisse la voir. Rey se tourna alors vers Johan pour commenter cette dernière :

« Le point bleu c’est où nous sommes actuellement et le rouge représente l’emplacement de l’antre de Kin. Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas très loin d’ici. »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Johan EriksenPrince des glaces
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une question de timing [Rey]

Message par Johan Eriksen le Ven 13 Oct - 23:56

Une question de timing

Johan et Rey

Johan ne manqua pas de noter le léger sourire sur les lèvres de Rey. Elle était magnifique lorsque ses traits s’adoucissaient de la sorte. Le prince ne put s’empêcher de sourire à son tour. Apparemment Lou avait le don de l’attendrir. Il le comprenait aisément car le jeune homme était lui-même gaga de sa petite boule de glace. Généralement il affichait un air sérieux tant que les personnes le regardaient mais une fois ensemble, il était un vrai gamin. Tous deux avaient vraiment un lien spécial. Lou était son bébé à lui. Mieux valait que jamais rien ne lui arrive. Il ne l’aurait pas supporté !

Retour à la réalité, Rey rappela « BB8 » qui était son petit robot. Il avait fait pas mal de bruit comme pour exprimer quelque chose. Le jeune homme ne connaissait pas du tout ce genre de technologie. Les robots étaient des êtres sortis de nulle part. Il ne savait pas ce qu’ils étaient. Etaient-ils des êtres vivants ? Rien n’était impossible puisqu’il existait bien des créatures gelées. Toujours était-il que la brune demanda à cette petite créature de montrer la carte d’Öazys avec leur position et celle de l’antre de Kin. Le jeune homme nota mentalement la description de la carte. Il avait une excellente mémoire et avait appris à toujours l’activer. C’était important lorsque l’on était une personne avec autant de responsabilités que lui.

L’antre n’avait pas l’air si loin que cela. Il pourrait s’y rendre assez vite. Tant mieux : il était heureux de ne pas faire traîner les choses. Son ange lui confirma ce qu’il avait supposé.

« Effectivement, c’est très jouable. »

Il se leva difficilement et commença à remettre ses affaires. Il se devait de foncer là-bas. C’était sa mission et elle ne pouvait attendre. Qu’importe la chaleur et les vertiges : il s’y rendrait de ce pas. Sa force de caractère lui permit de se lever et de bien positionner son épée. Lou se posa sur son épaule et réclama des caresses d’un geste de la tête. Johan le lui accorda volontiers et embrassa le museau de l’adorable bébé dragon. C’était très agréable de sentir autant de fraîcheur en l’ayant contre lui. Cela lui permettrait de tenir autant moralement que physiquement.

Le prince fixa la jeune femme et lui dit avec beaucoup d’amicalité :

« Je vais me rendre à l’antre… Mais m’autoriserez-vous à revenir ici ensuite ? J’avoue n’avoir aucun endroit où me poser. Je saurai vous dédommager. »

Même s’ils n’avaient pas une monnaie commune, le troc existait. Et puis il aurait pu la renseigner sur des Aktech’ d’Aïsty. Il savait combien les informations technologiques entre les différents pays d’Öazys pouvaient les intéresser les uns les autres. Chacun avaient leur spécialité et étaient curieux d’en avoir d’autres. Rey lui avait sauvé la vie : il pouvait bien au moins lui faire ce geste. Il éprouvait une sympathie rare envers elle. Son cœur semblait étrangement perturbé par sa présence. C’était bien la première fois que qui que ce soit le mettait dans un tel état. Et il était convaincu que cela n’avait rien à voir avec la chaleur ou le soleil. C’était bien trop intense.

Johan n’avait pas demandé à Rey de l’accompagner à l’antre. Ce serait sans doute dangereux et il s’en serait voulu de l’emmener dans un endroit de ce genre. Elle n’avait pas de mission et n’était contrainte à rien.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum