Briseuse de chaînes [Elykya'r][clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Sylène BraveheartShérif foudroyante
Voir le profil de l'utilisateur

Briseuse de chaînes [Elykya'r][clos]

Message par Sylène Braveheart le Mar 29 Aoû - 21:49

Briseuse de chaînes

Elykya'r

Sylène était déjà venue dans ce lieu. La dernière fois elle n’avait pas eu d’argent pour acheter “la marchandise” proposée par ceux qui peuplaient cet endroit. La jeune femme n’était pas intéressée par la poudre de rêve mais par l’autre choix. Savoir que des humains étaient vendus la révoltait tout autant que de voir des robots esclaves obligés d’obéir. L’esclavage sous toutes ses formes devait disparaître. Puisqu’elle était pour le moment incapable d’attaquer les vendeurs et de détruire leur réseau, Sylène avait décidé de récolter de l’argent. Avec ce dernier, elle décida d’acheter un esclave pour pouvoir lui rendre sa liberté. Ce choix avait été difficile car elle fournissait de l’argent à des ordures. Mais tant qu’elle n’avait pas les moyens de faire mieux, c’était toujours ça. Au moins un humain retrouverait la liberté aujourd’hui.

La jeune femme entra d’un pas décidé dans les entrepôts désaffectés, la tête haute. Elle avait l’argent nécessaire dans sa poche. Comment avait-elle obtenu cet argent ? C’était une autre histoire. Disons qu’être une pro de la robotique ouvre des accès bien pratiques à ce qui était les distributeurs. Elle ne pourrait se permettre de le refaire sans quoi elle finirait par se faire repérer. Mais ce n’était qu’une opération ponctuelle de toute façon.

Le look atypique de la jeune femme lui permettait une fois de plus de se fondre dans la foule. La musique était forte, cela insupportait Sylène mais elle faisait avec. Dans tous les cas elle ne comptait pas s’éterniser ici. Elle avança jusqu’à l’endroit où on lui avait proposé un deal. Sans surprise, l’évènement se reproduisit à l’identique.  Sauf que, cette fois-ci, la jeune femme hocha la tête pour montrer qu’elle comptait acheter.

On l’amena en retrait là où différents esclaves étaient attachés. La plupart étaient beaux et semblaient en assez bonne santé. Cela la surprit. Sylène secoua la tête et prit le temps de choisir ses mots avant de dire :

« Je n’aime pas ceux qui sont aussi banals. Je veux quelqu’un avec de l’histoire, qui ait les marques d’une vie difficile. »


Sans doute la prendrait-on pour une sadique, tant pis. Si cela permettait de libérer un malheureux ou plutôt une malheureuse. Car c’est bien une fille qu’on lui amena. Elle avait visiblement été battue, le masque qu’elle portait au niveau de la bouche cachait sans doute un gros problème. La jeune femme n’eut pas d’hésitation et hocha la tête.

« Je prends celle-là. Comment s’appelle-t-elle ? »


-Elykya'r.


« Désormais tu t’appelleras donc Elykya'r Crystal. »


Dit Sylène en regardant la jeune femme. Elle aurait aimé lui sourire pour la rassurer mais jamais elle ne le faisait. C’était impossible. D’autant plus devant tant de misère. Elle avait tellement mal au coeur pour cette humaine.

La jeune femme n’avait pas choisi le nom de famille Crystal pour rien. Cela faisait référence à sa ville natale : Crystal Mill. En lui donnant ce nom, elle montrait qu’elle la considérait comme une des leurs. Sylène voulait vraiment donner une chance à cette fille comme aux siens. Si elle voulait les rejoindre, elle aurait un lieu où se sentir comme chez elle. Mais ils n’en étaient pas encore là.

Le vendeur ne perdit pas le nord et annonça un prix exorbitant. La jeune femme ne se laissa pas impressionnée et négocia fermement jusqu’au prix souhaité et finit par payer. Le vendeur incita la fille à se lever tandis que Sylène lui tendit la main avant de lui murmurer à l’oreille :

« N’aie pas peur, je te sors de cet enfer. »


Sylène prit délicatement la main de la jeune femme à la chevelure argentée. Elle l’emmena avec elle à l’extérieur des entrepôts désaffectés et, une fois certaine qu’elles étaient seule, sortit la clé de ses menottes. Le vendeur les lui avait donné et elle comptait bien les utiliser immédiatement. Le tout, en s’expliquant.

« Je t’ai achetée pour te libérer. Désormais tu es ton propre maître. Ne te laisse pas capturer. »


Elle réfléchit et la regarda.

« Je vais te créer un Aktech’ électrique pour que tu puisses te défendre. Mais tu as le choix désormais que tu es libre et détachée. Tu peux rester avec moi ou vivre ta vie. D’ailleurs, je m’appelle Sylène. »

La jeune femme lui tendit la main, comme le voulait apparemment le protocole.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elykya'r CrystalGolden eyes
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Briseuse de chaînes [Elykya'r][clos]

Message par Elykya'r Crystal le Mar 29 Aoû - 22:50

Un endroit bruyant, remplit de monde et qui abriter en son sein un trafique des plus sombre. C'était encore une fois ici que la jeune femme se retrouver. Se n'était pas la première fois. Elle le détestait toujours autant. Elle n'avait pas vraiment le choix de toute manière, elle allait ou on l'emmener, de grès ou de force. Elykya'r n'était pas forcément celle qu'ont remarquer en premier. Son aspect paresser bien amoché comparé au autres esclaves, bien plus beau et mieux préparé qu'elle. Ses liens de fer fermement serrer autour de ses poignets l'entravant bien plus que nécessaire. Encore une journée à ce demander ou elle allait atterrir. Elle ne faisait que regarder le sol, aucune émotions ne ressortant de son regard terne. Elle aurait tout donner pour être ailleurs en cette instant présent.

On la réveilla de ses sombres pensées en la tirant vers le haut. La déplaçant dans une autre pièce, pour la proposer à l'achat. Ce résignant comme toujours à ne faire aucun gestes mal interprété, elle suivit l'homme à contre cœur, si elle avait put traîner les pieds, elle l'aurait fait sans hésité, mais ce ne fut point le cas. La rabaissant de nouveau sur le sol une fois arriver. Elle ne regarda pas l'acheteuse qui était dans la pièce, ses yeux fixer par terre tristesse. Elle entendit simplement les deux parlementer un instant, avant de tomber en accord. Elle lui donna un nom, lui faisant alors pour la première fois relever les yeux vers elle. Son visage transmettant son incompréhension totale, encore plus quand elle conclu son achat, forçant la plus jeune à ce relever de nouveau, et fixant laissant la femme en face d'elle lui prendra la main sans trop de résistance. Elle ne s'opposait plus depuis un moment à ses "maîtres". Fronçant les sourcils quand elle lui dit simplement de la sortir de cette enfer.

Étrangement, elle avait était jusqu'à présent très douce avec elle. Bien que Elykya'r rester très craintive et la suivit sans dire mot jusqu'en un endroit désert, un peu plus loin de l’entrepôt d'ou elles venaient.  Elle lui défit alors ses liens. La laissant continuer de la regarder sans comprendre. Que voulait-elle d'elle au final ? Une question qui persister de plus en plus dans la tête de la jeune fille.

« Je t’ai achetée pour te libérer. Désormais tu es ton propre maître. Ne te laisse pas capturer.  Je vais te créer un Aktech’ électrique pour que tu puisses te défendre. Mais tu as le choix désormais que tu es libre et détachée. Tu peux rester avec moi ou vivre ta vie. D’ailleurs, je m’appelle Sylène. »

Elle voulait donc la libérer. Pourquoi autant d'altruisme pour elle tout d'un coup ? Personne n'avait jamais voulu la garder très longtemps, même comme esclave ... alors lui offrir une nouvelle vie ... Elle avait du mal à ce faire à cette idée. Sylène, comme elle ce prénommée ... Elle ne lui avait pas l'air agressive ou quoi que ce soit de malsain dans son apparence, n'y sa manière de parler. Pourtant celle aux cheveux d'argent fixait simplement sa main sans dire un mot. Un tas de questions la tarauder. Accepter sans savoir la contre partie ? D'un coté ... serais-ce pire que sa situation d'avant ? Si tout ce que lui disait Sylène était vrai. Elle ne pourrait pas ce débrouiller seule. Pas au début du moins. Ses capacités étaient réduites. Avoir toujours était sous le joug d'un réseau comme celui-là avait constituer à lui créé de grosses lacunes. Elle n'était pas sociable, elle savait à peine lire ou écrire, le système actuelle la dépasser totalement.... Au fond, elle n'avait pas vraiment le choix, de refuser ce qu'ont lui proposer. Elle pouvait seulement ... Ce résigner à essayer de comprendre mieux la situation, bien qu'elle accepterait de toute manière. Elle parla donc enfin, après un asses long moment de silence gênant.

Je ne sais pas pourquoi vous faite ça, n'y qui vous êtes, n'y pourquoi vous m'avait pris moi ... Vos affirmations ne sont que des mots, ils sont sans valeur pour le moment mais ...

Elle lui saisit la main d'un regard résigné et mitigé.

C'est la seule option qui s'offre devant moi ... Je vous suivrez donc.


Elle avait baisser la tête d'un signe de reconnaissance, bien que pas très sure de la vérité que Sylène lui compté. Elykya'r était le genre de personne très franche, même si elle avait parler d'un ton monotone, on comprenait vite qu'elle était juste un peu dépassé et dubitative des événements. D'un autre angle ... Elle avait l'espoir que pour une fois, on ne lui mente pas. Que tout ça était vrai, pas juste une vaste blague. La réalité avait du mal à parvenir jusqu'à elle parfois. Elle rabaissa encore une fois son regard. Elle ne savait pas ou tout ceci menait, et elle devait avouée qu'elle ne ce sentait pas du tout à l'aise, ses mains ce recroquevillant maladroitement sur ses bras. La curiosité s'emparant tout de même d'elle.

Vous comptez faire quoi maintenant ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sylène BraveheartShérif foudroyante
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Briseuse de chaînes [Elykya'r][clos]

Message par Sylène Braveheart le Mer 30 Aoû - 10:58

Briseuse de chaînes

Elykya'r

L’ex-esclave décida de la suivre car elle n’avait pas de meilleure option pour le moment. Sylène hocha la tête. Sans doute des personnes auraient pu se vexer de ne pas voir la jeune femme la remercier. Et surtout savoir qu’elle ne restait que par dépit. Ce n’était pas le cas de celle au look atypique. Elle ne faisait pas ça pour recevoir des remerciements et comptait être directe avec l’autre. Ses questionnements étaient logiques, elle méritait d’en savoir plus.

« Je l’ai fait parce que je ne supporte pas l’esclavage. Je n’ai pas encore de quoi attaquer cet endroit pour libérer les autres mais dès que j’en aurai l’occasion je le ferai. Je libérerai les autres aussi. Nul n’a à vivre de cette manière. Et si je t’ai choisie toi c’est que tu me sembles être celle qui a été la plus maltraitée. Tu aurais peut-être été tuée d’ici mon retour. J’ai horreur de participer à leur trafic mais je n’avais pas de meilleure option, moi non plus. »

Par ces quelques mots, Sylène mettait les choses au clair. Elle l’avait choisie pour sa condition physique. Ce n’était donc pas un hasard. L’autre avait voulu savoir ce qu’elle comptait faire, la jeune femme lui dit :

« Tutoie-moi, s’il te plait. Je dois faire quelques améliorations à mon Aktech’ car je vais bientôt aller libérer des tas d’esclaves robotiques. »

Elle posa son regard dans celui de la jeune femme et ajouta :

« Ce ne sont pas que des robots, ils sont vivants, conscients. Mais le gouvernement ne voudra sans doute pas les laisser vivre. C’est donc pour cela que j’interviendrai. Je vais tout faire pour qu’ils puissent partir d’Öazys. Puis je les ferai rentrer en sécurité, loin de cette endroit. »

Des kwaks dorés les attendaient, ils étaient cachés en attendant. Sylène aurait-elle dû garder ces informations pour elle ? De toute façon cela aurait lieu très prochainement. Cette information ne serait bientôt plus un secret.  Sylène regarda Buzz, son familier, qui s’était montré très sage et l’avait attendu dehors. Elle le caressa tendrement et dit à la jeune femme :

« Au départ j’étais venu sur Öazys pour faire cesser l’esclavage robotique. Mais le hasard m’a fait tomber sur celui des humains. »

Le louseau jappa comme pour confirmer les propos de sa maîtresse. Sylène regarda la jeune femme et lui dit :

« Quand j’irai les libérer, je pense qu’il vaudrait mieux que tu ne sois pas là. Bien sûr, je ne serai pas contre de l’aide… Mais, clairement, il y a de fortes chances que je finisse tuée. Ca ne va pas être une partie de plaisir. »

Sylène doutait que celle qu’elle avait libéré serait ravie de partir au combat. Elle venait de quitter une condition de vie difficile : ce n’était certainement pas pour se jeter en plein affrontement avec elle. Surtout, ce n’était pas comme si elle avait une dette. Ca, Sylène voulut également lui faire savoir car elle n’aimait pas savoir que des gens faisaient des choses par obligation.

« Et tu ne me dois rien. Je t’ai libéré car je le voulais. Maintenant, vis comme tu l’entends. Mais effectivement, vu que tu n’as rien à faire… Tu gagneras peut-être à ce que je te donne au moins de quoi te défendre. Ce ne sera pas un Aktech’ parfait car je n’ai pas d’atelier ici. »

La jeune femme réfléchit et se dit qu’elle devrait se poser à un endroit calme pour travailler. Le mieux aurait été d’avoir un laboratoire comme à Crystal Mill mais elle ferait avec ce qu’elle avait sous la main. Elle avait emporté le nécessaire avec elle, elle pourrait donc bidouiller quelque chose. Elles devaient juste retourner près des cultures agricoles pour chercher les kwaks. Ils avaient le matériel. Sylène commença donc à marcher dans cette direction.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elykya'r CrystalGolden eyes
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Briseuse de chaînes [Elykya'r][clos]

Message par Elykya'r Crystal le Mer 30 Aoû - 15:14

Sylène n'avait point l'air de s'être vexer de la manière de parler de l'ex-esclave. Beaucoup auraient put l'être, après tout, elle avait répondue de manière plutôt ... neutre ? Sans grande joie, et beaucoup plus méfiante qu'autre chose. Par la suite, elle écouta calmement celle qui ce voulait sa bienfaitrice. Elle ne la coupa pas une seule fois dans son monologue, restant attentivement à l'écoute, tout en suivant ses pas sans bronché. Elle ne supportait donc pas l'esclavage. Chose que les deux avaient en commun, celle aux cheveux d'argent détestant elle aussi cette subtilité de la société. Pourquoi rétrogradé des personnes qui n'avaient rien fait, par le simple fait qu'elle était considéré comme " inférieur " ? Personne n'avait jamais gagné le droit de le faire, pourtant, c'est toujours ce qui finissait par arriver. Comme elle l'avait mentionner, peut-être que celle aux cheveux grisonnants, aurait perdu la vie peu de temps après. Personne ne pouvait en être sure, mais vu son état physique, c'était presque une certitude au final.

Elle lui parla aussi des robots. Elle détester donc toutes formes d'esclavages. Direct ou indirect. Elykya'r pouvait comprendre. Elle était bien placé pour le faire. Bien que certaines parole tiqua à son oreille. Elle préparait une bataille ? Ou elle risquait d'y laisser sa peau ? La jeune femme voulait la suivre. Peut importe ce que Sylène lui disait. De toute manières, si elle ce faisait tuer, nul doute qu'elle ne tiendrait pas longtemps toute seule. Autant venir avec elle, même si elle y laisser elle aussi la vie. Finalement elle l'avait convaincue avec ses mots. Elle n'aurait pas pris la peine d'inventer tout ça, puis pourquoi le ferait-elle ? Elle avait donc bien réussit à lui faire changer d'avis, bien qu'elle restait encore un peu distante envers sa sauveuse, n'étant pas encore suffisamment proche d'elle.

Elle lui avait aussi dit de la tutoyer, chose qu'Ely allait devoir d'habituer de faire, mais ne la dérangeant pas pour autant, elle préférait ça plutôt que de l’appeler " maître" comme avec certains. Puis elle lui parla de lui fabriquer un Aktech' ... Jamais elle n'en avait eu dans les mains, alors peut importe qu'il soit perfectionné au possible, tout lui irait très bien. Ses pas marchant dans c'eux de son aînée, elle était bien décidée à lui faire part de son avis à elle. Puisqu'elle ne lui avait pas dit de ce taire, et l'avait libéré, c'est certainement qu'elle pouvait parler comme elle le sentait non ? Sans pour autant être agressive, elle restait avec son timbre de vois neutre, mais ... on pouvait percevoir qu'elle était très sérieuse dans ses paroles.

Si tu meurs, je me retrouverais surement dans la même situation qu'avant ... Donc je te suivrais, peut importe si c'est dangereux. Tu m'as libérée, et je te crois. C'est amplement suffisant pour que je n'es pas à réfléchir plus que ça sur mon choix.  

Elle avait était très ferme dans ses propos. Montrant qu'elle était décidée à la suivre de son plein grès, et non contre une quelconque dette à payer. Malgré tout, Elykya'r lui était reconnaissante à sa manière, de l'avoir libérée de cette enfer. Elle ne parlait pas beaucoup, sauf si on l'inciter en la questionnant. Ou si une question la taraudée. Elle restait quand même asses ouverte, pour quelqu'un qui avait passer sa vie prisonnière.  

Pour ce qui est d'un Aktech' ... Je ne sais pas les utiliser, donc peu importe ce que tu me donneras, c'est déjà bien asses de me prendre avec toi...


C'était belle et bien sa manière de lui dire qu'elle la remerciait. Un peu spécial, mais pour quelqu'un d'associable comme elle, c'était certainement bien asses compréhensible pour l'autre. Elle finirait de toute manière par devenir bien plus détendue et ouverte si elles avaient du temps à perdre à ce côtoyer. Laisser le temps faire, c'était toujours ce qu'il y avait de mieux à faire dans une relation, peut importe laquelle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sylène BraveheartShérif foudroyante
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Briseuse de chaînes [Elykya'r][clos]

Message par Sylène Braveheart le Sam 2 Sep - 18:19

Briseuse de chaînes

Elykya'r

Sylène fut assez surprise que la jeune femme accepte de la suivre malgré les dangers auxquels elles allaient devoir faire face. Apparemment Elykya'r voyait en elle sa seule chance de s’en sortir et ne voulait donc plus la quitter. La jeune femme au teint hâlé hocha donc la tête pour lui montrer qu’elle était heureuse de sa décision. En ce qui concernait l’Aktech’, sa partenaire ne ferait pas la difficile. La jeune femme lui fit signe de la suivre. Ensemble elles se rendirent sur les terres agricoles. Une fois sur place, ce qui leur demande une bonne heure de marche, Sylène s’arrêta. Elles étaient au niveau des champs mais il n’y avait personne à l’horizon. Ici elles ne seraient embêtées par personne. Il y avait même une petite cabane abandonnée. Ce serait parfait pour y faire ses quelques manipulations.

La jeune femme sortit de sa poche un sifflet et souffla dedans. A l’oreille humaine, on n’entendait aucun bruit. Pourtant, elle savait qu’eux l’entendraient. Quelques minutes plus tard, six kwaks dorés arrivèrent jusqu’à Sylène, sans émettre le moindre bruit. Ils savaient être très discrets. La jeune femme leur caressa affectueusement le bec. Avant de dire à sa partenaire :

« Je suppose que leur couleur t’étonne. Ils viennent de chez moi. Nous y retournerons une fois que nous aurons libérés les robots. »

Les kwaks d'Öazys étaient jaunes. Ceux de sa ville avaient vraiment bien plus de classe.

La jeune femme récupéra une des sacoches qui se trouvait sur le dos des Kwaks. Elle leur murmura des paroles aux oreilles puis il s’en allèrent. La jeune femme les avaient remercié de leur service et surtout leur avait dit de bien rester cachés. Ils étaient intelligents : jamais ils ne se laisseraient approchés par des humains. Le risque était trop grand. Leur objectif était de tenir bon jusqu’au départ de Sylène et des leurs.

L’heure de la mission n’avait jamais été aussi proche. C’était pour cette raison qu’il était primordial qu’Elykya'r ait un Aktech’ qui lui permette de vraiment se défendre. La jeune femme invita sa camarade à la suivre dans la maison abandonnée. Rapidement elle sortit du matériel des sacoches et utilisa son électricité pour bidouiller un objet. Il s’agissait de bracelets qu’elle comptait améliorer. Après une bonne heure à travailler dessus, la jeune femme posa ses yeux bleus dans ceux de son équipière. Elle enfila les bracelets et les entrechoqua : cela les alluma. Ils dégageaient alors des filaments électriques. Sylène l’invita d’un geste de la tête à la suivre dehors. Elle montra du regard un poteau à deux mètres.

« Tu les entrechoques pour les activer, comme je l’ai fait juste avant. Puis, pour attaque tu fais un geste vif dans la direction que tu veux atteindre, comme ceci. »

Dit-elle en dirigeant violemment ses bras vers l’avant. Des décharges électriques assez fortes s’écrasèrent sur le poteau. Cela ne le réduit pas en poussière mais un bel impact était présent.

« La puissante est à retravailler mais ce sera mieux que rien. Et pour les éteindre, tu les entrechoquent de nouveau. »


Dit-elle en s’exécutant avant de les enlever et de les lui tendre.

« Ils sont à toi. Fais-en bon usage. »

La femme au teint hâlé espérait que cela permettrait à Elykya'r de se défendre convenablement. Un peu de pratique serait nécessaire. Il était toujours facile de faire une démonstration lorsque l’on maîtrisait les Aktech’ de ce genre. Sylène était assez experte.

« Tu devrais t’entraîner ici. Il n’y a personne c’est l’idéal. »

Sylène réfléchissait à son lourd secret et se demandait si elle devait lui révéler la vérité. Si elles se rendaient ensemble à l’entrepôt, elle finirait bien par l’apprendre. Ses ennemis pourraient alors retourner cette information contre elle. Il faudrait qu’elle le lui dise mais peut-être après cet entraînement. Dans tous les cas, mieux valait que sa coéquipière parte maintenant plutôt qu’elle se retourne contre elle lors de sa mission capitale.
[/b][/color]

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elykya'r CrystalGolden eyes
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Briseuse de chaînes [Elykya'r][clos]

Message par Elykya'r Crystal le Dim 3 Sep - 16:12

Sylène avait hoché la tête d'un air entendue. Au moins, il n'y avait pas de débat à avoir sur le sujet, c'était une bonne chose. Elles venaient d'arriver dans champs une petite heure après. Une cabane s'y trouver, l'endroit avait l'ait totalement désert, et très paisible. Ce qu'à priori avait rechercher Sylène. Ely elle n'avait pas dis grande chose, même quand l'autre fit appeler six kwaks à l'allure .. dorée ? L'ex-esclave n'en avait jamais vu de pareil. Pourtant elle en avait vue plus ou moins pas mal. Elle les regarda d'un œil intrigué quand sa partenaire lui expliqua alors qu'il venait de chez elle, et qu'elles iraient une fois son affaire finit ici. Celle aux cheveux d'argents était très curieuse de voir à quoi pouvais bien ressembler l'endroit ou elle vivait, au vue de la couleur étrange de ses montures.

Une fois avoir récupéré son matériel, et les kwaks repartie ce caché, Sylène alla s'installer dans la cabane isolée, sa cadette suivant ses pas, pour pouvoir enfin travailler sur un Aktech. Elykya'r la regarda faire d'un regard intéresser sans dire mot. Il n'y avait pas grand chose à dire il faut avoué. De toute manière, comme déjà dis, elle parlait très peu de base. Une fois le travail achever, elle suivit Sylène qui d'un signe de tête l'avait inviter à la suivre dehors. Lui expliquant tranquillement comment fonctionner ses nouveaux outils de protection.

Elle les entrechoqua entre eux, lançant alors un choc électrique vers un poteau qui ce trouver non loin de là. Laissant un impact asses important sur celui ci. Nul doute que si quelqu'un ce prenait une décharge pareil, il risquait de ne pas ce relever avant un petit bout de temps. Elle les éteint alors en terminant ses explications et en lui tendant. Ely les prenant délicatement en les mettant à son tour pour s’entraîner, comme lui avait proposer Sylène. Elle n'était pas aussi précise qu'elle, mais c'était déjà un bon début. Puis avec les explication de son mentor, ce fut asses simple d'apprendre à les manier correctement. Elykya'r n'était pas très agile sans ses mouvements, mais elle compensait avec sa force. Elle n'était pas très grande, mais ses coups était asses puissant. Nul doute qu'en plus de ça, son Aktech' allait lui être bien utile. Elle remercia Sylène de son aide. Après tout, il fallait bien qu'elle lui dise quand même à un moment.

Par la suite, elle suivit simplement son aînée ou elle allait. Trouvant un endroit pour passer la nuit. C'était asses bizarre pour elle de ce dire que désormais elle ne serait plus traiter comme une esclave. Même si son visage lui rappelais encore qu'elle avait eu un passé, et qu'il serait toujours là. Sans oublier qu'elle avait encore sa puce électronique implanté sur elle, et active. Qu'importe, au moins Sylène la traiter normalement. Les choses c'étaient arranger pour elle, c'était la seule chose à retenir aujourd'hui, et elle était tout de même très reconnaissante à sa libératrice, même si elle ne le montrait pas vraiment vue de l'extérieur. Si elle devait ce battre à ses cotés, qu'à cela ne tienne, elle serait ravie de l'aider, surtout pour une cause comme celle ci.

// RP CLOS ! //

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum