Sésame, ouvre toi ! [pv Tarkan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Ankh AlhuïnManiaque Suicidaire
Voir le profil de l'utilisateur

Sésame, ouvre toi ! [pv Tarkan]

Message par Ankh Alhuïn le Mar 15 Aoû - 23:12

N'ayant pas encore de bureau pour lui, c'est dans le domicile familial, dans le grand salon qu'Ankh accueille le plus souvent ses clients, venus ici pour réquisitionner ses compétences de détectives. Ce jour là, c'était une mamie, un peu plus âgée que ce qu'il avait l'habitude de voir qui vint lui rendre visite. Elle et son mari sont marchands dans les bas quartiers et vendent des pièces de tissus à particuliers et professionnels souhaitant créer vêtements et autres choses à partir de ces étoffes. Bas prix, prix un peu plus exorbitants, selon le client du vieux couple, ces derniers pouvaient rapidement amasser un bon petit paquet d'argent en fonction de la rareté du tissus qu'ils réussissaient à vendre. Mais depuis plusieurs jours, certaines des pièces les plus rares de leur marchandise disparaîssaient "miraculeusement". Aucun miracle selon Ankh qui avait calmé la mamie qui criait au scandale et à la magie noire dans le salon. Il avait alors prit l'enquête en charge et le voilà maintenant en train de vagabonder dans les ruelles étroites du souk, à zigzaguer entre les passants à la recherche de la boutique que tenait le vieux couple. L'esprit rêveur, il mit quelques temps à la retrouver parmi le dédale de ruelles. Heureusement, Athys, le familier du brun, était plutôt efficace et compte tenu de sa rapidité, avait pris de l'avance sur son maître rêveur pour dénicher le magasin.

Ne se gênant pas pour rentrer malgré le panneau qui affichait fermé, Ankh lâcha un rire d'amusement. Enfin il avait quelque chose à faire de passionnant de ses journées. Le détective avait le champ libre quand à la recherche d'indice. Mais le voleur était un pro. Aucune trace ne pouvant trahir son passage n'était resté sur les lieux du vol. Décidément, Ankh avait tout pour s'amuser. Un voleur professionnel, aucun indice, un lieu bondé de pickpockets en tout genre, un lieu bondé tout court même. C'en était excitant pour le grand brun qui quitta la boutique un énorme sourire aux lèvres et des yeux pétillants d'euphorie.

Ankh se décida à passer sa journée au souk, à se balader et à faire deux trois achats de temps en temps tout en étant attentif à son environnement extérieur. On ne sait jamais, avec un peu de chance, le voleur pointerait son nez sous son nez. A l'horizon, le soleil commençait lentement à chuter, laissant peu à peu place à la nuit. Impeccable, pile le moment que le détective attendait pour agir. La nuit, il était dans son élément. Ses lentilles sur les yeux, il rejoint une nouvelle fois la boutique de la mamie et décida de rôder dans les parages. Peut être le voleur reviendra-t-il sur les lieux du crime. Ce que le brun n'avait pas prévu, c'était les types dangereux de la nuit. Ces gars baraqués comme des tanks qui s'échangeaient des trucs peu nets pour finir complètement shootés dans un coin deux minutes plus tard. Certes le suicidaire était plus grand qu'eux,mais avec son physique de brindille, il ne faisait pas le poids. En quelques secondes, il se fit encercler par ces types, couteaux à la main, qui lui voulaient des merdes alors que le malheureux Ankh n'avait rien demandé.

- Chouette je vais mourir ? J'espère qu'ils viseront bien les organes vitaux.

Réaction peu commune. Le suicidaire souriait toujours autant et avait hâte que les types se mettent à le planter. Scène gore en approche.
Au dessus de lui, Athys planait et lui, contrairement à son maître, ne souhaitait pas voir le sang couler à flot ce soir. Il se décida alors de prendre son envol plus loin et de rechercher quelqu'un pouvant tirer son maître de là. Mais les caïds qui trainaient à chaque coin de rue ne lui inspiraient pas confiance. Rapidement, il croisa le chemin d'une personne aux cheveux blancs et au regard violet qui lui semblait un peu, beaucoup plus sure que les types baraqués. Athys descendit en flèche vers lui et lui piaillant dessus et tirant sur son tee-shirt, l'invita à le suivre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Sésame, ouvre toi ! [pv Tarkan]

Message par Tarkan Yami le Mer 16 Aoû - 21:31

Une journée qui ressemblait aux autres, si ce n’est que Tarkan songeait de plus en plus aux aventures promises par la charmante capitaine aux cheveux bleus. Elle lui avait confié une mission et le jeune homme entendait s’y appliquer. Trouver des vivres, des objets de valeurs… Il y consacrait une partie de ses journées et le fier voleur avançait fort bien dans ses projets pour les dragons bleus. Après avoir passé une petite soirée tranquille au bar à bavarder, jouer et boire, Tarkan avait décidé de rentrer chez lui où Morgane squattait depuis qu’elle était recherchée. C’est que la demoiselle s’était faite remarquée avec son annonce et apparemment, ses activités avaient plutôt déplu à ce cher gouverneur Sÿn ! Enfin, Tarkan n’allait pas s’en plaindre, il s’amusait assez de cette situation. Et pour l’instant, même s’il se pliait relativement aux requêtes de Morgane, il se savait en position de force et en profitait bien quand l’envie le prenait.

Tarkan se dirigeait donc tranquillement vers chez lui quand une petite créature ailée vint l’importuner. Le jeune homme fronça les sourcils et secoua la main pour chasser le petit volatile qui piaillait et tirait sur son t-shirt. Malgré tout, le petit animal continuait.

- Raah ! Mais lâche-moi saleté de piaf !

Le voleur n’était pas ce qu’on peut appeler un “ami des animaux“. Sans doute les séquelles de mauvaises expériences passées ? Toujours est-il que Tarkan ne les aimait pas et que cela semblait réciproque la plupart du temps. Le jeune homme ne comprenait pas ces gens qui dépensaient des fortunes pour des bestioles et qui s’amusaient à leur faire des papouilles et à gagatiser devant elles. Sérieusement, c’était quoi l’intérêt ? En attendant, le petit animal ne semblait pas prêt de lui lâcher la grappe ! Tarkan tenta de le faire fuir, mais en vain. C’est que c’était têtu ces machins-là ! Puisqu’il n’arrivait pas à le faire partir, il allait l’attraper et lui montrer de quel bois il se chauffait.

- Sale bête, tu vas voir !

Tarkan poursuivit le petit animal sans parvenir à l’attraper. Avec un Aktech, c’eut été plus évident, mais il n’en possédait pas qui lui permette d’attraper l’animal. A moins que la petite bête ne lui fasse face, son Aktech ne serait d’aucune utilité… Cependant, Tarkan était plutôt habile dans la manipulation du lance-pierre, au bout d’un moment, il décida de stopper sa course, visa et…

- Oh oh !... S’exclama-t-il en apercevant un gars plutôt baraqué se tourner vers lui.

Tarkan avait manqué sa cible volante et la pierre avait atterri sur un type qui n’avait pas l’air commode. Lequel était entouré d’autres gars aussi peu avenant que lui qui encerclaient une espèce d’asperge aux cheveux bruns. Le voleur esquissa un sourire et demanda narquoisement :

- J’imagine que je m’en sortirais pas avec des excuses ?

*Tout ça à cause d’un piaf !* Songea Tarkan qui ne se démonta pas pour autant.

Pour avoir vécu dans les bas quartiers, ce n’était pas comme s’il n’avait jamais été confronté à ce genre de gros bras et s’il était clair qu’il ne les vaincrait pas par la force brute, Tarkan avait au moins l’avantage d’être rapide, malin et de savoir esquiver tout autant que fuir.
Le baraqué empoigna Tarkan qui activa aussitôt son Aktech. Un bref éclair blanc apparut et éblouit ceux qui le virent de près. L’homme qui tenait Tarkan le lâcha et le voleur en profita pour filer en passant à côté de l’individu géant qui avait été encerclé :

- Je te laisse admirer les étoiles ! Quant à toi l’asperge, je te conseille de pas rester là…

Après, il faisait ce qu’il voulait, mais Tarkan n’avait pas l’intention de rester-là et de prendre le risque de se faire attraper, présageant qu’il risquait bien de sentir passer les coups si cela venait à arriver… Le malin voleur fila donc dans les ruelles sans se soucier de savoir si l’autre le suivait ou pas.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ankh AlhuïnManiaque Suicidaire
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Sésame, ouvre toi ! [pv Tarkan]

Message par Ankh Alhuïn le Sam 2 Sep - 0:29


Ankh explosa de rire à la venue de son familier et d'un type qui était loin de faire le poids face à la dizaine de tank qui les avaient pris pour cible. Athys avait ramené cet homme pour le sauver ? Mais qu'il est con. Pourtant, ce dernier fut relativement efficace. A l'aide d'un Aktech' très certainement, il éblouit quelques personnes sur son passage. Grace à ses lentilles et ayant beau avoir eu les yeux rivés vers la source de lumière, il ne fut pas privé de sa vue et put s'enfuir, poussé par les paroles de son 'sauveur' et de son familier qui commençait à lui bruler les fesses avec ses plumes incandescentes pour le faire bouger et l'inviter à suivre le nouveau venu.

C'est ainsi qu'Ankh suivit en galopant du plus vite que ses grandes jambes pouvaient le porter, un type dans des ruelles étroites qu'il ne connaissait absolument pas. Connaissant son familier, il fallait qu'il aille remercier cet homme, sinon Athys allait encore lui piailler dessus pour le restant de ses jours. Ce qui n'est pas différent du quotidien il est vrai. Oui, l'Agati se comporte avec son maître comme une mère sur un enfant, c'est assez peu commun.

- Heeey attends ! Tu cours trop vite ! Athys, arrête le, sinon je... je le remercie pas !

Information du jour, Ankh et le sport, c'est pas les meilleurs potes du monde. Certes il savait courir, puis avoir de si grandes jambes était un sacré avantage, mais son endurance laissait à désirer. Lui c'est un intellectuel, pas un sportif. Le fait est qu'Athys coopéra et rattrapa, au contraire du détective, le gars aux cheveux blanc assez aisément. Il lui barra la route pour le stopper en faisant bruler ses petites plumes ce qui permit à Ankh d'enfin arriver à son niveau, essoufflé comme jamais. Il attrapa le type à l'épaule, lui faisant comprendre qu'ils avaient tous deux à parler. L'autre main sur les genoux, le grand brun reprenait peu à peu son souffle, inhabitué a faire autant de sport dans une journée.

- Toi, je te connais ! Mais d'où... Peut être de chez mama Hada ? Non t'as pas une tête à manger des cup cakes.

En relevant la tête, le visage de l'inconnu lui rappelait celui de quelqu'un qu'il avait déjà croisé. Mais sur le moment, impossible de se rappeler l'endroit où il l'avait rencontré.
Pourtant, Ankh n'avait pas été à beaucoup d'endroit, ayant vécu toute sa vie au manoir familial ainsi que dans leur immense propriété. Le deuxième lieu qu'il avait le plus souvent côtoyé était l'école. Ce qui fit immédiatement tilt au brun. Ça ne pouvait qu'être là. En plus, l'autre semblait avoir à peu près le même âge que lui.

- Tu étais à l'école Kin c'est ça ? Hein hein ?

Ankh était peut être un peu trop surexcité pour un soir. Surement les tanks d'avant et la petite course poursuite l'avaient complètement mit d'aplomb.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Sésame, ouvre toi ! [pv Tarkan]

Message par Tarkan Yami le Sam 2 Sep - 8:43

L’asperge le suivit mais la distance entre eux se creusa rapidement au fur et à mesure qu’ils avançaient. Tarkan l’entendit bien lui demander d’attendre, mais il n’avait pas l’intention de répondre favorablement à cette requête. Ce fichu oiseau fit s’arrêter Tarkan qui secoua la main pour tenter de le chasser. Décidément, ce piaf lui tapait sur les nerfs ! Une main se posa sur l’épaule du voleur qui se tourna pour observer l’homme tout essoufflé.

- Eh ben, on dirait que t’es au bout de ta vie ! Se moqua Tarkan.

L’homme disait le connaitre, mais ne savait plus d’où. Ah ? Probablement quelqu’un à qui il avait déjà dérobé quelque chose ou qu'il avait enquiquiné pour l'une ou l'autre raison ? A moins que ce ne soit un cocu dont la petite amie l’avait trompé avec Tarkan ? C’était possible aussi, après tout ce n’était pas comme si Tarkan s’arrêtait à ce genre de détail quand il décidait de passer du bon temps avec une femme… Non, décidément, cette grande asperge ne lui disait rien.

Puis le gars évoqua l’école Kin. Alors celle-là, autant dire que le voleur ne s’y attendait pas ! Tarkan éclata de rire :

- Non, mais tu m’as bien regardé ? Est-ce que j’ai une tête à avoir fréquenté une école de bourges ? Mon pauvre, va falloir diminuer les doses de cup cakes, ça a l’air de te ramollir le cerveau !

Et pourtant, Tarkan avait bien été dans cette école. En toute illégalité. Il voulait tellement voir ce qu’on y faisait qu’il y avait pénétré et s’était caché dans une classe, à l’abri des regards. Il s’agissait d’une classe élémentaire où les enfants apprenaient tout juste à lire. Découvrir la signification de tous ces symboles qu’on pouvait voir partout en ville et savoir qu’il pourrait les déchiffrer avait conquis Tarkan qui s’était donc rendu à l’école presque tous les jours pour apprendre. Il avait même volé un cartable à la sortie d’école… Ce petit “jeu“ dura bien un certain temps, jusqu’à ce que Tarkan se fasse repérer par l’enseignant et mettre à la porte de l’école, non sans avoir protesté, résisté ni mis tout sens dessus-dessous, bien évidemment.

- Au lieu de débiter des conneries, dis-moi plutôt : il est à toi cet oiseau ? Il arrête pas de me coller depuis la tout à l’heure, c’est pénible ! Se plaignit Tarkan. Alors fais en sorte qu’il se tienne tranquille si tu ne veux pas qu’il finisse en pilon rôti !

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum