Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Morgane Perivsky le Sam 12 Aoû - 18:35

Petites emplettes en toute légalité / ou pas

Tarkan

Tarkan afficha un sourire narquois et lui signala qu’elle ne faisait pas les choses à moitié concernant le gouverneur. Morgane sourit malicieusement et lui dit, tandis qu’il lui passait sa veste et enroulait son bandana rouge dans les cheveux :

« On ne fait jamais les choses à moitié quand on est pirate. »

Elle était fière d’elle, bien que la situation soit des plus délicates. Il fallait marquer les esprits et ce genre de situations gênantes avait au moins le mérite de faire parler d’elle. Avec de la chance, on afficherait son portrait sur tous les murs de la ville comme à Stella. Ce serait la preuve du début de la gloire. Le jeune femme ne regrettait donc pas ses actions. Après tout, son recrutement lui avait au moins permis de rencontrer Tarkan et le petit Yanko. Et puis, durant ce temps elle s’était un peu faite à cet endroit qu’était Öazys. Elle en avait profité pour écouter des rumeurs au comptoir. Surtout, elle avait gagné un peu d’or… Et en avait pris un peu dans la caisse. Quoi ? Ca ne se faisait pas ? Allons, elle était une pirate : elle se fichait pas mal de la moralité si cela aidait sa cause et profiterait aux siens qui étaient bien plus pauvres que les gens d’ici. Et le propriétaire ne ferait pas faillite pour quelques pièces en moins.

Son matelot comptait l’aider mais ne perdait pas le nord. Il lui dit espérer que Morgane saurait se montrer aussi généreuse qu’elle le sous-entendait. Elle lui adressa un clin d’oeil complice en guise de réponse avant de le suivre. L’avantage d’avoir une recrue comme Tarkan c’était qu’il était d’une aide précieuse. Morgane avait beau avoir repéré des passages, elle ne connaissait pas autant les lieux que ceux qui y vivaient.  

Ils devaient désormais faire des courses. Bien évidemment, capt’ain blue ne pouvait entrer dans le magasin. Elle invita donc Tarkan à le faire. Libre à lui d’acheter ou de voler. De toute façon, ils n’étaient plus à ça près. Par contre, elle lui précisa bien qu’il lui fallait de la coloration brune et des vêtements noirs s’il voulait être bien récompensé.

« En attendant je vais rester perchée sur le toit, dans le fond pour que l’on ne me voit pas. »

Le capitaine lui murmura alors à l’oreille d’une voix sensuelle, pour être certain que la motivation ne lui fasse pas défaut :

« Tu auras tout ce que tu voudras de moi si tu me ramènes exactement ce que je t’ai demandé. »

Nul besoin de dire qu’elle ne le récompenserait pas de la même manière s’il se fichait d’elle. Morgane n’était pas contre des farces, en général. Mais quand on parlait vêtement et couleur de cheveux, elle perdait son sens de l’humour.

Le capitaine attendit sur le toit, allongée afin qu’on ne puisse pas la voir d’en bas. Elle savait faire preuve de patience et ne trouva donc pas le temps long. La jeune femme était heureuse que son coéquipier lui ai prêté ses vêtements en attendant. Cela l’aiderait à passer inaperçu le temps qu’elle puisse changer d’apparence. Reprendre une chevelure brune lui faisait mal au coeur mais ce n’était pas comme si elle avait le choix. Opter pour une perruque serait trop risqué : un coup de vent et sa couverture serait brisée. Elle se consola en se disant que c’était une situation temporaire.

Lorsqu’enfin Tarkan revint, elle sortit rapidement de sa cachette. Elle espérait qu’il avait pu obtenir ce qu’il fallait. Ainsi tous deux seraient satisfaits.

« Alors, tu as ce qu’il faut ? »

Demanda-t-elle en essayant de voir ce qu’il avait réussi à dégoter.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Tarkan Yami le Lun 14 Aoû - 10:57

Les deux jeunes gens s’éloignèrent des lieux investiguer par les forces de l’ordre associés aux hommes du gouverneur Sÿn. Ces gens avaient beaux être entrainer et poursuivre des criminels ou voleurs à longueur de temps, ils ne connaissaient pas aussi bien les échappatoires que Tarkan empruntait.

Enfin, ils arrivèrent dans une petite rue commerçante. Morgane avait donné des instructions claires au matelot : lui trouver des vêtements noirs et de la coloration brune. Alors que Tarkan songeait déjà à lui faire une petite farce, le capitaine précisait déjà qu’elle ne se montrerait généreuse que s’il effectuait exactement ce qu’elle lui indiquait. Le jeune homme hésita. La voir avec les cheveux roses était des plus tentants… Mais il se dit alors que lorsqu’ils quitteraient enfin Öazys, elle souhaiterait à nouveau se teindre les cheveux en bleu. Ce serait donc d’autant plus amusant si elle les avait roses au moment où elle prendrait un nouveau départ, loin d’Öazys. De plus, il y aurait tout son équipage comme témoins. Tarkan décida donc de remettre sa petite blague à plus tard.

Tandis que la capitaine s’allongea sur un toit pour se dissimuler, Tarkan pénétra dans une boutique ouverte 24h sur 24 et 7 jours sur 7 qui vendait un peu de tout : alimentation, produits de nettoyages et de beauté, vêtements, etc.
Le jeune homme se trouva devant le rayon vêtement et se demanda quelle taille serait la plus adaptée à Morgane. Même si l’on trouvait toute sorte de styles vestimentaires à Öazys, le style traditionnel restait largement utilisé. Il fallait que ça reste relativement élégant, car Morgane n’avait clairement pas l’allure d’une habitante des bas quartiers. Il songea aussi à l’aspect pratique, mieux valait éviter les vêtements qui limitaient les mouvements et où il était facile de s’emmêler.
Morgane avait dit noir, songeant que cela l’aiderait à passer inaperçu. Mais s’habiller tout en noir risquait au contraire d’attirer l’attention. Tarkan, lui portait une longue veste noire, mais sous celle-ci, il portait des vêtements un peu plus coloré. Il décida donc d’opter pour un vêtement où le noir se mêlait à une autre couleur. Il fut fortement tenté de prendre une tunique noire et rose fuchsia, mais il décida de se montrer sage et coopératif. Pour cette fois. Il opta donc pour une tunique noire et turquoise.

Lorsqu’il se fut décidé pour la tenue, il se dirigea vers le rayon où étaient exposées les teintures. Il en prit une brune et, en passant, remarqua qu’ils vendaient aussi des lentilles. Il songea que caché les yeux bleus de la capitaine pourrait s’avérer utile également, il en prit également.

Pour le coup, Tarkan comptait bien payer. Mais ces articles ne risquaient-ils pas de mettre la puce à l’oreille ? Il n’était pas sûr que la caissière penserait aussi loin, mais dans le doute, il prit décida de dissimuler les objets qui l’avaient poussé à entrer dans le magasin et en passant à la caisse pour payer, ne présenta que des provisions alimentaires. Il paya le tout avec de l’argent volé un peu plus tôt dans la journée et sorti tranquillement du magasin. Il s’éloigna toutefois, songeant qu’il valait mieux que Morgane et lui se retrouve un peu plus loin plutôt que devant la boutique.

Lorsqu’ils se retrouvèrent, Tarkan lui tendit ses affaires qu’il avait dissimulées et dont il avait savamment ôté les alarmes pour pouvoir sortir de la boutique comme si de rien n’était.

- Alors ? C’est qui le meilleur ? Demanda-t-il en souriant fièrement.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Morgane Perivsky le Mer 16 Aoû - 21:46

Petites emplettes en toute légalité / ou pas

Tarkan

Tarkan sortit enfin de la boutique, ils purent discuter un peu en retrait. Il lui montra alors ce qu’il avait pris : une superbe tunique noire avec des touches de bleu turquoise, une coloration brune et même des lentilles marron. Il avait joué le jeu encore mieux qu’elle ne l’aurait imaginé. Morgane hocha donc vivement la tête avant de lui répondre avec un sourire des plus satisfaits :

« C’est toi le meilleur sur ce coup-là sans aucun doute. Je n’aurai pas fait mieux moi-même. »

Dit-elle en se rapprochant de lui avant d’entourer son cou de ses bras. Elle plongea son regard bleuté dans le sien en lui disant d’une voix sensuelle :

« Il n’y a plus qu’à rentrer chez toi pour que je puisse te récompenser comme il se doit. »

Lorsque Morgane eut confirmation qu’il avait bien un domicile, il s’y rendirent rapidement. Il aurait été bête de se faire repérer sur le chemin. Et puis, son matelot devait avoir grande hâte d’être récompensé. Morgane sourit à cette idée. Il était peut-être un voleur, mais elle se disait qu’il avait bien l’âme d’un pirate. De plus, il avait de nombreuses qualités qui ferait de lui un pirate exemplaire. Elle se félicita de l’avoir recruté.

Le duo arriva à destination sans être arrêté et le jeune homme fit entrer le capitaine dans son appartement. C’était un deux pièces non meublé. Il n’y avait pas d’objet de décoration, juste un matelas par terre. C’était on ne peut plus basique. Elle voyait bien qu’il ne venait ici que pour dormir avant de repartir. Il ne devait pas souvent recevoir car il n’y avait même pas de table. Au moins ne s’encombrait-il pas de chose inutiles. Tant mieux : de toute façon il n’avait besoin de rien puisqu’il serait bientôt sur la route avec elle.

« Tu ne gaspilles pas ton argent en futilité, c’est bien. »

Dit Morgane en retirant la cape que lui avait prêté Tarkan. Elle retira ensuite le foulard et s’assurra qu’il avait bien fermé la porte. La jeune femme sourit malicieusement avant de s’approcher de lui et de passer la main dans ses chevelure blanche.

« Je suis ravie que tu te sois autant impliqué pour m’aider. Je t’avais promis d’être généreuse et je tiens toujours mes promesses. »

Dit-elle avec un air malicieux. Le capitaine alla fermer ce qui servait de rideaux afin qu’ils aient leur intimité. Morgane n’avait pas spécialement envie qu’on les voit de base mais encore moins en train de se bécoter. Le capitaine n’allait pas lui susurrer encore et encore des mots doux. Ce n’était pas son truc. Elle n’allait pas mentir et lui dire qu’il était l’amour de sa vie. La jeune femme n’était jamais tombée amoureuse et espérait que cela ne lui arrive jamais. La vie de pirate était trop belle pour un jour se contenter d’un seul homme. Passer du bon temps avec les charmants jeunes hommes qu’elle croisait la contentait amplement.

Le capitaine attira donc son matelot contre elle et lui sourit avant de l’embrasser passionnément. Elle était une femme expérimentée, elle ne doutait donc pas un instant de pouvoir le contenter. Mettre à l’aise les hommes était un art qu’elle maitrisait sur le bout des doigts. Il était juste surprenant d’user de ses capacités sur Tarkan. Il était bien plus jeune que les hommes qu’elle côtoyait en général. Néanmoins, il se débrouillait assez bien, elle fut assez surprise. Lui aussi devait avoir l’habitude de côtoyer des tas de filles. Elle lui murmura, après qu’elle eut tenu sa promesse :

« Tu n’es peut-être pas né pirate, mais je crois que tu en as l’âme. Tu te débrouilles pas mal pour un gamin. »

Elle le pensait vraiment et ne sous-entendait pas seulement cela sur son expérience avec les femmes. Il était un matelot qualifié, un bon voleur mais surtout un gars malin.

Morgane aimait se moquer gentiment de ceux qu’elle appréciait. Il pouvait être fier qu’elle se fiche de lui et le traite de gamin. D’ailleurs, elle ne lui avait pas encore trouvé de surnom. Il faudrait absolument y remédier. C’est ce qu’elle se dit alors qu’elle renfilait ses vêtements. Quand on est pirate on ne dort jamais déshabillé : il faut toujours être prêt à fuir si on est découvert. Morgane dormait donc toujours d’un seul oeil et avec son troublon. Cela le ferait peut-être râler mais elle se devait d’agir ainsi.

« Maintenant que j’ai tenu ma promesse, tu m’autoriserais à dormir ici ? Sinon je trouverai un autre endroit. »

Elle était débrouillarde, elle trouverait bien un lieu. Mais ce serait forcément moins sécurisé et cela lui demanderait des recherches.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Tarkan Yami le Jeu 17 Aoû - 18:05

La jeune femme admit qu’il était le meilleur sur ce coup-là, ce qui flatta l’égo du voleur qui aimait à être complimenté. Morgane s’approcha de lui et passa ses bras autour de son cou, un agréable frisson parcouru le corps du jeune homme qui acquiesça lorsque la capitaine lui dit qu’il ne restait plus qu’à aller chez lui afin qu’elle lui offre sa récompense bien méritée.

Tarkan prit donc les devants pour guider Morgane jusqu’à son chez lui. Un petit deux pièces, étroit, sombre, mal entretenu et qu’il louait pour presque rien ! La pièce principale servait à la fois de living et de cuisine. En termes de cuisine, il n’y avait que deux petites plaques électriques dont le simple fait qu’elles fonctionnent encore pouvait être considéré comme un miracle en soi ainsi qu’un lavabo pour la vaisselle inexistante. Contre le mur, un matelas orné de couvertures et de coussins suffisait au jeune homme à passer de bonnes nuits. La seconde pièce comprenait un wc, un mini lavabo et une douche qui ne distribuait de l’eau chaude qu’une fois sur deux…
C’était loin d’être un endroit rêvé, mais ça lui permettait au moins de se doucher et de dormir à l’abri quand il ne squattait pas chez une de ses conquêtes d’un soir. Quant à manger, Tarkan préférait bien évidemment s’alimenter à l’extérieur. Ce n’étaient pas les restaurants, traiteurs, marchands et autres qui manquaient à Öazys ! Si l’on n’avait pas les moyens de s’acheter de quoi manger, mieux valait éviter d’être trop honnête, tout simplement. Difficile donc de mourir de faim à Öazys, le tout était de savoir s’y prendre. Tarkan, lui, avait depuis longtemps pris la décision de ne pas se laisser mourir de faim !

Morgane fit remarquer qu’il ne gaspillait pas son argent en futilité et que c’était bien.

- Rien ne vaut les plaisirs simples de la vie ! Confirma fièrement Tarkan.

Mais qu’importe la philosophie ! Voilà que Morgane passait enfin aux choses sérieuses. C’était une femme expérimentée, pourtant malgré son âge, Tarkan n’était pas en reste non plus… Le singulier duo se laissa aller aux plaisirs charnels.

Morgane avait tenu sa promesse. Pouvait-on considérer qu’elle était quelqu’un de parole ? Probablement. Elle lui murmura qu’il n’était peut-être pas né pirate, mais qu’il en avait l’âme et l’étoffe. Le jeune homme sourit de cette remarque singulière qu’il devait apparemment prendre comme un compliment venant de celle qui voyait la vie en bleu. Cette dernière lui demanda d’ailleurs s’il l’autorisait à squatter chez lui, auquel cas, elle chercherait un autre endroit. Cette dernière remarque fit sourire Tarkan : il se demandait bien où elle pourrait aller dans un État qu’elle ne connaissait pas – ou à peine ! – et où elle n’avait probablement pas ou si peu d’alliés.

*Sans doute pas bien loin...* Songea-t-il.

S’il était vrai que lui-même n’avait pas réellement d’alliés, Tarkan avait au moins l’avantage de connaitre la ville, de savoir les lieux sûrs et ceux qui l’étaient moins, les personnes qui ne constituaient pas un risque et celles qu’il valait mieux éviter.

- Tu peux rester ici le temps qu’on termine les préparatifs et qu’on quitte Öazys. Si tu peux juste éviter de te faire remarquer… Parce que je t’avoue qu’en termes d’aventures, ce n’est pas la prison que j’imagine en premier lieu.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Morgane Perivsky le Jeu 17 Aoû - 19:44

Petites emplettes en toute légalité / ou pas

Tarkan

Tarkan accepta qu’elle reste chez lui le temps qu’ils s’occupent des préparatifs. Par contre, il lui demanda d’éviter de se faire remarquer car il n’avait pas imaginé débuter en prison ses aventures. Morgane rit de bon coeur à cette remarque et lui répondit malicieusement :

« La prison n’est pas une fatalité, c’est la pendaison qui l’est. Si tu savais le nombre de fois où j’ai été enfermée… Je ne compte plus. La première fois ça fait bizarre, après tu en ris. »

Dit-elle d’un air incroyablement décontracté. Ca ne l’avait pas marquée. Il lui était arrivé de se faire capturer sciemment pour entrer dans les murs d’une ville. Des fois c’était plus simple de se faire inviter en prison et de s’en échapper que de vouloir à tout prix passer incognito l’entrée. Généralement c’était très bien gardé. Mais bon, Tarkan n’était pas encore un pirate pur et dur et elle ne comptait pas le brusquer. Elle lui fit comprendre en disant d’un ton léger :

« D’accord, je me ferai discrète pour toi. Ce ne sera pas ton premier lieu d’aventure mais prépare-toi à l’idée que l’on se fera sans doute arrêter tôt ou tard, volontairement ou non. »

Le capitaine comptait bien rassurer son allié et s’assit sur le matelas. Elle sortit de sa sacoche la carte officielle d’Öazys qu’elle avait volé sans difficulté à une boutique. Pourquoi ne sortait-elle pas ses cartes complètes ? Parce qu’elle avait plein de papiers et qu’elle avait une grande flemme. Et puis il n’était pas nécessaire d’embrouiller Tarkan. Elle pointa son doigt sur la forêt au nord ouest d’Öazys et lui dit :

« Voilà le premier lieu que nous visiterons : le royaume de Sèvia. Ils ont pas mal de bois là-bas et on en aura besoin pour réparer mon navire, le Wind. J’ai encore quelques sacs de glands sur le navire, on ira les chercher avant de partir. Donc dès qu’on sera prêt et qu’on aura mes sacs, on devra traverser le désert. Le mieux sera d’emprunter des kwaks avec des caisses de transport pour ramener le plus de bois possible. Il nous en faudra beaucoup. Donc plus nous serons nombreux, mieux ce sera. Il faut donc absolument que l’on continue de recruter en toute discrétion. Des questions ? »

La jeune femme regarda Tarkan. Elle supposait qu’il aurait pas mal de questions, ce qui était logique. Le pauvre ne connaissait que son petit Etat. Morgane allait lui offrir tout Teren. Ca allait lui faire tout drôle et elle était certaine qu’il adorerait, en dehors peut-être des affrontements contre les créatures. Ca, c’était souvent la partie qui pouvait bloquer ses recrues. Tout le monde n’était pas fait pour affronter les dangers des zones d’exploration. Le capitaine avait appris à vivre avec depuis son plus jeune âge. Rester dans un lieu sans créatures lui semblait trop calme pour elle. Elle aimait se confronter aux créatures, risquer sa vie et bien sûr en sortir victorieuse. Raconter de nouvelles épopées était toujours une véritable joie.

En tout cas Morgane était heureuse d’avoir un pied à terre. Au moins saurait-elle où dormir chaque nuit et n’aurait pas à bouger sans cesse. Elle veillerait donc à sécuriser la porte et les fenêtres, au cas où. Rester au même endroit était forcément risqué. Il faudrait d’ailleurs qu’ils mettent au point un code. Morgane y était habituée. Elle dit donc à son matelot :

« Puisque je vais squatter ici, je propose que nous mettions en place un code pour que tu saches que c’est moi qui entre. »

Le capitaine tapota alors des mains et siffla par moment. C’était un air que chantonnaient les membres de son équipage. Puisqu’ils étaient morts, personne d’autre ne le connaissait puisqu’ils ne l’utilisaient qu’entre eux et jamais devant leurs ennemis.

« J’utiliserai ce code, fais-en de même histoire que je ne t’attaque pas accidentellement. »

Ca aurait été regrettable. Ce genre d’accident bête lui était déjà arrivé dans les deux sens et ce n’était pas quelque chose qu’elle souhaitait reproduire. Vraiment...


_________________


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Tarkan Yami le Sam 19 Aoû - 11:04

Apparemment, la prison était à la limite une partie de plaisir. Ah ? Tarkan n’aimait pas spécialement être enfermé… Si au moins on pouvait y entrer et en sortir comme on le voulait, il n’y aurait pas de problèmes. Morgane concéda toutefois à se faire discrète pour lui, lui assurant que la prison ne serait pas son premier lieu d’aventures, mais qu’il devait toutefois considérer le fait que cela puisse lui arriver un jour ou l’autre. Le jeune homme songea que de toute façon, il n’était pas encore né celui qui parviendrait à faire enfermer Tarkan, le roi de la fuite !

La jeune femme s’assit et sorti une carte. Tarkan qui entre-temps avait renfilé ses habits s’assit également et observa la carte avec un vif intérêt. Elle lui désigna la forêt située au nord-est où elle parla d’un Royaume du nom de Sèvia où elle avait l’intention de se fournir en bois.
Elle parla d’un sac de glands qu’il lui restait dans son navire.

- Des glands ?

Alors soit la pauvre capitaine avait un grain et était un cas désespéré, soit elle avait abusé de certaines substances, soit elle avait une raison parfaitement sensée qui échappait à l’öazyskyan qui avait encore beaucoup de choses à apprendre sur le monde au-delà des murs d’Öazys.
Elle évoqua leur départ qui nécessiterait une traversée du désert en utilisant des kwaks. Le jeune homme n’aimait pas trop les animaux, mais traverser le désert à pied était impensable. Il faudrait donc bien qu’il fasse avec les kwaks !

Le jeune homme acquiesça. L’une des priorités était de continuer à recruter. Elle demanda s’il avait des questions.

- Comment est-ce que tu comptes te procurer les kwaks ? Ce serait du gâchis de dépenser de l’argent en les louant… A moins que tu ne trouves un riche pigeon à plumer ?

Une jeune fille fortunée en mal d’amour et de sensation ? Tarkan savait où en trouver pour sa part. Jouer les gigolos ne lui posait pas de problème, mais juste pour une histoire de kwaks ? C’était moyen… Mais soit, ils avaient encore le temps de réfléchir à la façon dont ils allaient procéder.

Morgane suggéra d’instaurer un code entre eux. Le jeune homme écouta attentivement avant de reproduire celui-ci sans faute. Au moins, Tarkan apprenait vite. Lorsqu’il était enfant et qu’il vivait en communauté avec d’autres, ils avaient également instaurés des langages codés de ce style qui s’étaient avéré bien pratiques dans de nombreuses situations.

- Au fait, t’as réussi à recruter quelques gars à part moi ? S’enquit Tarkan.

De son côté, Tarkan tendait l’oreille et repérait des gens dont les compétences pouvaient s’avérer utile sur le navire, mais de là à vouloir se lancer dans la piraterie ? Il n’en était pas certain… mais peut-être que Morgane, elle, arriverait à les convaincre comme elle l'avait convaincu? Qui sait?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Morgane Perivsky le Dim 20 Aoû - 17:59

Petites emplettes en toute légalité / ou pas

Tarkan

Le voleur sembla surprit lorsque Morgane parla de glands. Elle rit de bon cœur et lui dit d’un air amusé :

« Ah oui, j’avais oublié que tu ne savais pas. Vous sur Öazys vous avez les pièces d’or, eux leur monnaie est le gland. C’est un peuple très proche de la nature. Donc il faut s’adapter. Sans ça, on ne pourra rien acheter. »

Son matelot avait encore beaucoup à apprendre et tant mieux. Le capitaine aimait enseigne des choses à ses recrues. Elle comptait également lui conter des récits de ses aventures lors de leurs nombreux périples. Enfin, quand ils seront en route. Ce n’était pas pour demain puisqu’ils étaient encore trop peu nombreux. Mais cela finirait bien par venir : Morgane restait optimiste. Recruter était toujours un peu laborieux mais nécessaire. Et il ne fallait pas confondre vitesse et précipitation.

Le temps des questions arriva : le jeune homme lui demanda comment elle comptait se procurer des kwaks sachant que cela avait un prix. Il évoqua la possibilité de plumer un riche. Morgane rit de bon cœur. Il avait la bonne mentalité. Elle le lui fit comprendre en lui répondant d’une voix malicieuse :

« Effectivement, je ne compte pas les acheter. Nous les prendrons. Je ferai diversion. Les payer et puis quoi encore ? Nous agirons de la sorte ou j’ai éventuellement un plan B. J’ai un allié qui semblait avoir un peu d’argent. En lui faisant les yeux doux, il devrait nous aider. Dans tous les cas ça serait dans son intérêt car il veut voyager avec nous par la suite. Si nous n’avons pas de kwaks, nous ne décollerons jamais d’Öazys. »

Bien évidemment, Tarkan s’enquit sur l’état de recrutement des dragons bleus. Morgane ne cacha pas la réalité des faits :

« A part toi, j’ai contacté un inventeur qui travaille actuellement sur la réparation de nos moteurs. A côté de cela, j’ai motivé quelques hommes mais j’ai quelques doutes sur leur fiabilité. Je préfère continuer à chercher pour ne pas nous encombrer de recrues qui nous lâcheraient dans le feu de l’action. Je dois encore trouver la personne dont tu m’as parlé. »

Elle avait également fait quelques rencontres mais préférait poursuivre ses recherches. On ne prenait pas n’importe qui pour affronter des créatures. Quand elles attaquaient, il fallait être une équipe soudée. Sans cela, tous courraient un trop grand danger. Un idiot pouvait mener à la perte d’un équipage, Morgane en avait conscience. C’est aussi pour cela qu’elle était si heureuse d’avoir Tarkan parmi les siens. Au moins savait-elle qu’elle pouvait compter sur lui, pour le moment. Un pirate reste toujours prudent sur les collaborations. Aussi le capitaine ne perdait pas de vue que Tarkan pourrait éventuellement la lâcher ou la trahir un jour.

« Et toi, tu as croisé des personnes susceptibles de nous aider ? Tu as pu avancer de ton côté ? Tu as regardé un peu s’il y avait des Aktech’ qui pourraient nous être utiles et si tu pouvais en dérober ? »

Elle n’évoqua pas la question des trésors : s’il en avait vu, il le lui dirait sans doute. Après tout, elle lui avait dit qu’il pouvait les garder. Il n’avait donc pas à lui cacher quoi que ce soit.


_________________


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Tarkan Yami le Dim 20 Aoû - 19:08

Tarkan rit aux éclats lorsque la capitaine lui apprit que les glands étaient la monnaie du Royaume de Sèvia ! Sérieusement ? Ils effectuaient les transactions avec ça ? Dire qu’à Öazys, ça se mangeait… Quelle idée ! Mais bon, ils n’allaient pas s’éterniser là-dessus et puis Tarkan ne l’avait pas encore vu de ses propres yeux pour y croire.

- Cela dit, même si on est à court de glands, on peut toujours troquer ? J’imagine qu’il y a des choses qu’on ne peut trouver qu’ici, non ?

Tarkan pensait notamment aux épices dont Öazys disposait d’une variété et d’un nombre plus qu’impressionnants. Le pirate novice prévoyait d’en apporter, songeant que cela pourrait toujours servir. Et puis ne serait-ce que pour sa consommation personnelle : des plats sans épices ne pouvaient être que fades !

Concernant les kwaks, Morgane n’avait pas l’intention de débourser pour eux. Elle avait l’intention de les prendre sans permission et avait déjà un plan en tête, en plus d’une autre possibilité. En effet, elle parla d’un inventeur fortuné à qui elle pourrait bien faire les yeux doux pour obtenir de lui ce qu’elle souhaitait. La jeune femme était aussi vile que lui pour ce qui était de manipuler les cœurs, Tarkan appréciait cet aspect de sa personnalité. Les gens qui parlaient d’amour et de romance l’écœuraient. Au moins Morgane avait-elle tout compris à la vie !

Le capitaine admis qu’à part lui, elle n’avait encore recruté personne concrètement. Elle avait bien quelques pistes et quelques demandes, mais ces dernières ne lui inspiraient pas confiance. De plus, elle n’avait pas encore eu l’occasion de rencontrer la fameuse Rey que Tarkan lui avait évoqué lors de leur première rencontre.

Elle lui demanda si de son côté il avait avancé.

- Pour ce qui est de trouver des recrues intéressantes, c’est pas évident… Mais je suis sur quelques pistes. Je ne les ai pas encore abordés directement, mais je me dis que peut-être tu sauras te montrer plus convaincante ? Pour ce qui est des Aktech’, j’en ai déjà déniché quelques uns plutôt pas mal. Quant à si j’ai pu les “dérober“, laisse-moi te dire, capitaine, qu’il n’y a RIEN que je ne puisse pas voler ! Je les ai mis en lieu sûr.

Tarkan souriait malicieusement, fier de ses talents en matière de vol. Il faut dire que depuis le temps qu’il pratiquait cet art, il était devenu un expert en la matière ! Voler, revendre, acheter, échanger, négocier… Tarkan jonglait aisément avec toutes ces compétences et avait très vite compris que le simple fait de savoir des informations quelles qu’elles soient pouvait également avoir de la valeur et se vendre comme s’acheter. Ce qui l’a ainsi conduit à laissé trainer ses oreilles par-ci, par-là. Evidemment, le voleur savait aussi que certaines informations pouvaient lui couter la vie, aussi ne s’en vantait-il pas sur tous les toits.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Morgane Perivsky le Lun 21 Aoû - 9:20

Petites emplettes en toute légalité / ou pas

Tarkan

Apparemment Morgane avait réussi à faire rire son matelot pour la journée. Il n’imaginait pas que des glands puissent vraiment être une monnaie. Certes, c’était surprenant… N’empêche que cette « blague » était réelle et ce n’était pas si évident que cela de trouver des glands de grande taille et de bonne qualité. Et sans ça, ils ne pourraient rien faire. Donc il faudrait qu’il s’en remette et qu’il se concentre une fois sur place. Surtout, des créatures assez terrifiantes se trouvaient dans les bois. Et Morgane avaient horreur des bestioles végétales. Souvent elles empoisonnaient, d’autre rendaient fous. Vraiment, la cueillette des glands pouvait tourner en véritable enfer. Mais ça, elle préféra ne pas lui en parler sur le moment.

Tarkan demanda s’ils pouvaient troquer en supposant qu’ils pourraient échanger des objets d’Öazys. Morgane haussa les épaules et dit sincèrement :

« On peut troquer mais tu as intérêt à proposer des choses qui les intéressent. Je ne suis pas certaine qu’on puisse s’en sortir seulement avec ça. Nous n'avons pas les même centres d'intérêts. Alors… Prépare-toi à une cueillette mouvementée. Dans la forêt, c’est presque pire que le désert. »

C’était un peu dur et terrifiant ? Elle rit pour remonter le moral.

« Mais rien ne nous arrêtera. Les créatures ne sauront jamais arrêter l’élan des dragons bleus. Et puis, tu pourras toi aussi conter nos péripéties, tu verras : ça fait un tabac à chaque fois. Tu vas devenir une célébrité toi aussi. »

Le capitaine devrait un jour lui raconter ce qu’il était arrivé aux siens.  Mais elle n’avait pas le cœur de le faire tout de suite et puis ne le ferait pas s’il ne lui demandait pas. De toute façon ça n’aurait pas changé grand-chose. Et puis Morgane se dit que tous ses compagnons devaient faire la fête, quelque part dans l’autre monde. Elle aurait bien le temps de festoyer lorsqu’elle les aurait rejoints. En attendant, elle était toujours dans la partie !

Tarkan lui fit part de ses avancées : il avait repéré quelques personnes mais se disait qu’elle saurait être plus convaincante que lui pour recruter. Le capitaine hocha la tête pour confirmer qu’elle pouvait se charger de cela. Parler, c’était son truc. Enfin, pour les Aktech’ il en avait repéré et disait ne jamais avoir échoué à voler quelque chose. Elle rit de bon cœur.

« Merveilleux, je savais que tu étais quelqu’un de doué. Et je rencontrerai ceux que tu as repérés avec plaisir. Parler, convaincre c’est mon truc. Je suis certaine que nous aurons bientôt un nombre de matelots suffisant pour nous rendre sur Sèvia. »

Le capitaine était plutôt optimiste. Leur organisation était bonne. Ils savaient ce qu’ils avaient à faire. Elle soupira et dit :

« Bon, je vais me teindre les cheveux… Quelle horreur. Tant d’effort pour avoir une si belle teinte pour finalement revenir à ma couleur naturelle. C’est d’un triste. »

Dit-elle avant de se lever et d’aller chercher la coloration. Au moins, le bon côté des choses était qu’avec les technologies les colorations se faisaient en une fois et rapidement. Elle n’aurait pas à passer par différentes teintes. C’était toujours ça de pris. Morgane s’attela à la tâche et, après une bonne heure, soupira en se regardant dans le miroir. Elle était si banale comme ça. Et elle le serait encore plus quand elle aurait mis ses lentilles et ses vêtements. Elle avait l’impression de perdre son âme. Son moral en prenait un coup. Mais c’était nécessaire s’ils ne voulaient pas avoir d’ennui.

Elle ne savait pourquoi, mais elle sentait que Tarkan allait se foutre d’elle. Au moindre rire, elle lui sauterait dessus et lui montrerait qu’elle avait plus de muscles qu’elle le laissait paraitre. Il ne fallait pas la chercher, surtout quand on parlait de son look. C’était presque quelque chose de sacré.


_________________


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Tarkan Yami le Ven 25 Aoû - 20:28

Bon, le troc restait incertain. Il fallait en effet proposé des choses qui puissent intéresser les personnes avec qui troquer. Tarkan admettait volontiers qu’il aurait eu du mal si on avait voulu lui troquer quelque chose d’utile contre des glands, par exemple… Mais ce qui était utile et prisé à Öazys l’était-il ailleurs ? Il était difficile d’imaginer d’autres mode de vie, d’autres priorités quand on n’avait jamais connu autre chose. De même, Tarkan avait du mal à s’imaginer que la forêt et les créatures qu’elle renfermait puissent être pire que le désert. Une forêt, n’était-ce pas plutôt comme un gigantesque parc ? Y avait-il vraiment lieu d’être effrayer ? Après tout, peut-être que la capitaine exagérait un peu ses propos pour l’impressionner ?

Elle disait que rien ne les arrêterait et certainement pas les créatures qui croiseraient leur route. Tarkan comptait bien s’équiper et aider à équiper l’équipage de manière à pouvoir y faire face. S’il souhaitait que les autres soient également correctement équipés d’Aktech qui leurs permettraient d’affronter ces monstres, ce n’était pas par altruisme. Au contraire, Tarkan le faisait par intérêt : si les autres n’étaient pas équipés correctement, ils ne seraient pas en mesure de faire face à ces créatures et, lui aurait plus de risques d’y passer. Le jour où Tarkan se soucierait d’autrui autrement que par pur égoïsme n’était pas encore arrivé !

Morgane disait qu’en devenant pirate, il aurait plein d’histoires à raconter et que cela lui ouvrirait ainsi les portes du succès ! Tarkan sourit, appréciant cette idée. Il aimait les histoires autant que les racontés, mais à Öazys, il n’y avait pas grand-chose de neuf à raconter, il fallait bien l’admettre.
De là à devenir célèbre, Tarkan n’était pas sûr de vouloir le devenir : c’était des problèmes assurer ! Il en avait déjà suffisamment sans être spécialement connu – même s’il en était bien souvent à l’origine – alors s’en créer d’autres qu’il ne maîtriserait pas, non merci !

Quoiqu’il en soit, la capitaine félicita Tarkan pour son implication et lui fit savoir qu’elle rencontrerait les personnes qu’il avait repérer afin de les convaincre car c’était son truc. Le jeune homme aussi savait se montrer convaincant, mais disons dans d’autres domaines.

Morgane soupira et annonça qu’elle allait se teindre les cheveux. Tarkan la laissa faire et grignota des fruits secs tout en contemplant la carte en attendant. Le jeune homme parvint à lire le nom d’Öazys. Facile. Ce n’était pas comme si on ne le voyait pas partout… Il lut également ville laborantine. Il avait vaguement entendu parler de cette ville qui autrefois servait de base scientifique pour la conception de nouvelles technologies sophistiquées, etc. On racontait qu’on y faisait des expériences à la Frankenstein, d’autres disaient que des armes terrifiantes y étaient fabriquées pour le gouvernement… Bref, les rumeurs en tout genre allaient bon train. Mais au fond, qui se souciait vraiment d’une ville laborantine fantôme ?

Tarkan cru comprendre que la zone en bleu représentait la mer. Il en avait vaguement entendu parler, de la mer qui existait autrefois sur Terre. Evidemment, des films de fictions la représentaient parfois, mais Tarkan se demandait bien quel effet cela pouvait bien faire de la voir en vrai.

Morgane revint et le jeune homme leva les yeux de la carte pour découvrir le capitaine avec des cheveux bruns et une mine déconfite. Un sourire taquin se dessina sur son visage : vu la mine de déterré qu’elle tirait, impossible pour le jeune homme de rester neutre !

- Tu es d’un banal… Tu penses que tu t’en remettras ? En même temps, je crois que dans ta vision des choses le bleu c’est une couleur qui détermine l’élite, mais en étant recherchée, on peut dire que tu es tombée bien bas ! Tes cheveux bruns comme la terre montrent bien à quel point tu es tombé plus bas que terre !

Oui, Morgane était son capitaine. Eh quoi ? Il n’allait pas se gêner pour autant ! Et puis, qu’est-ce qu’elle pouvait bien lui faire ? Ce n’était pas comme si elle était en position de force. Après tout, il pouvait toujours changer d’avis et décider de la dénoncer !

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Morgane Perivsky le Dim 27 Aoû - 17:08

Petites emplettes en toute légalité / ou pas

Tarkan

Tarkan ne trouva rien de mieux que de remuer le couteau dans la plaie. Il se ficha ouvertement de sa poire et ne prit pas de pincettes pour cela. Morgane n’était clairement pas du genre à se laisser ainsi insulter. Et ce n’était pas parce qu’il était un membre de son équipage qu’elle se retiendrait de le remballer même s’il menaçait de la dénoncer ou de quitter l’équipage. Elle restait son capitaine et avait sa fierté. C’était bien : avec une telle confrontation elle verrait si elle pouvait vraiment compter sur lui ou pas. La jeune femme lui adressa un sourire contrarié et lui dit d’une voix sèche :

« Je suis d’un banal ? »

Elle fronça les sourcils et arriva à sa hauteur pour le soulever par le col fermement. Tarkan avait beau être lourd, elle avait assez de force pour le faire quitter le sol. Peu de filles pouvaient se vanter d’avoir sa puissance.

« Je dirai que je me fonds dans la masse. Mais clairement : je reste le capitaine des dragons bleus, je n’ai perdu ni ma force ni ma détermination et encore moins ma réputation. Et je ne te permets pas de me manquer de respect, Tarkan. A moins que tu aies envie que l’on se batte ? Vas-y, viens, je suis justement en rogne, j’ai besoin de me défouler. On fait ça au poing. »


Etait-elle en train de le provoquer en duel ?  Absolument. Elle le lâcha et se recula de quatre pas. C’est avec un sourire amusé qu’elle lui dit :

« Voyons ce que tu vaux en combat. Ca me donnera une bonne idée de tes aptitudes lors des futurs affrontements. Tu veux te moquer de moi : pas de problème. Mérite-le ! »

Le capitaine savait très bien se battre et de manière sournoise. Ils n’avaient jamais dit qu’il s’agissait d’un affrontement à la loyale. Elle supposait qu’il tenterait peut-être même de la poignarder. On n’était jamais à l’abri d’un coup de couteau quand on était capitaine. Se battre avec ses recrues était monnaie courante. Cela permettait de remettre en place la hiérarchie dans l’équipage. Morgane n’avait jamais perdu un affrontement, quand bien même elle avait encaissé de nombreux coups plus que douloureux. Elle rendait toujours les coups un cran au-dessus.  Il n’y avait pas que les histoires qui avaient fait d’elle un pirate respecté. Lorsque l’on se fait botter les fesses convenablement par une fille de son genre, ça laisse des marques.

Morgane gardait un sourire malicieux et comptait bien se défouler. Elle en avait besoin. Et si Tarkan se dégonflait et refusait de se battre ? Sérieusement ? Etait-il une poule mouillée ? Dans le doute, elle ajouta :

« A moins que tu aies trop d’honneur pour frapper une femme. Pitié, dis-moi que tu n’es pas de ceux-là. »

Les réactions chevaleresques, ça la rendait malade.  Qui agissait comme cela ? Les gens du gouvernement autant dire souvent des gros idiots ! Tant mieux, grâce à elle, elle avait réussi à jouer de leur valeur. C’était toujours bien que l’idiotie de certains lui soit utile. Combien de fois elle avait gonflé le bas du ventre ou joué avec des foulards pour faire pitié à des hommes en faisant croire qu’elle était enceinte. Elle leur disait : vous ne pouvez pas mettre une femme enceinte en prison ni la blesser. Pensez au bébé… Qu’est-ce que les gens étaient manipulables. C’était drôle.

Mais Tarkan était un gars intelligent et aussi tordu que tout pirate qui se respectait. Un duel devrait donc débuter, sauf s’il se dégonflait, trop peureux et/ou intelligent de se prendre une raclée.


_________________


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Tarkan Yami le Dim 27 Aoû - 17:47

La réaction de Morgane fit sourire Tarkan. C’est qu’il avait bien piqué là où ça fait mal ! Elle répliqua qu’elle se fondait dans la masse et qu’elle restait le capitaine des dragons bleus.

- Oh désolé d’avoir manqué de précision, capitaine.

Il prononça ce dernier mot avec une certaine ironie, son regard malicieux et plein de défi plongé dans les yeux de Morgane qui l’avait soulevé de terre en l’attrapant par le col de sa chemise. Une femme qui le soulevait ? Surprenant, mais pas tant et pas la première fois pour Tarkan. En effet, il y avait des tenancières de tavernes qui avaient des allures de catcheuse et qui l’avaient déjà fichu à la porte en l’envoyant volé dans les airs. A force, autant dire qu’il était devenu un as de l’atterrissage.
Ce qui était impressionnant dans le cas de Morgane, c’est qu’elle n’avait pas l’allure d’une catcheuse. Bon, certes, Tarkan n’était pas un poids lourd, mais tout de même !

Morgane le lâcha et recula. Elle voulait se battre. Elle le mettait au défi et prétendait qu’il devait mériter de se moquer d’elle, ce qui amusa plutôt le jeune homme qui n’avait jamais entendu quelqu’un lui dire une chose aussi absurde.

- A moins que tu aies trop d’honneur pour frapper une femme. Pitié, dis-moi que tu n’es pas de ceux-là.
- Haha ! Je te rassure, je ne suis pas de ceux-là : femme, enfant, travelo… je ne fais pas de différence. On pourrait même dire que je suis la justice incarnée sur ce point !

En effet, Tarkan n’avait de pitié pour personne. L’empathie ? Quelle pacotille ! Tarkan était-il donc un individu horrible et sans cœur ? D’une certaine façon, oui. Mais c’est la vie qu’il a mené qui l’a ainsi façonné. Enfant, lui-même n’a eu droit à aucune pitié, que ça soit de la part d’adultes hommes ou femmes ou même de la part d’autres enfants, alors pour quelle raison aurait-il dû croire en l’amour du prochain ? Oh, mais il est inutile de s’attrister sur son sort, Tarkan ne s’en est jamais plains et se complait de la vie qu’il mène en toute liberté, sans foi ni loi !

Le matelot faisait face à la capitaine déchainée qui ne semblait attendre qu’un geste de sa part pour passer à l’action. Tarkan allait-il accepté ce duel ? Un sourire malicieux se dessina sur le visage du jeune homme qui répliqua d’un air moqueur :

- Je vois bien que tu as envie de passer tes nerfs et tu sais quoi ? C’est justement pour ça que je ne vais pas t’affronter : ça te ferait bien trop plaisir ! J’espère que tu t’en remettras, cap’tain Brown ?

Et Tarkan de bien accentuer sur les deux derniers mots. Le matelot savait que les mots pouvaient parfois être bien plus blessant que les coups et il s’en donnait à cœur joie ! Pourquoi s’en prenait-il ainsi à Morgane alors qu’il l’avait aidé et qu’il avait rejoint son équipage ? Tout simplement parce qu’il en avait envie. Ni plus ni moins. Tarkan était comme ça, il n’avait pas l’intention de changer pour qui que ce soit. La hiérarchie ? Juste des rôles temporaires et des mots pour rassurer l’ego. Tarkan n’en avait cure : il était maître de lui-même et libre de ses choix. Ce n’était pas le capitaine qui réussirait à lui dicter sa conduite !

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Morgane Perivsky le Mer 30 Aoû - 9:31

Petites emplettes en toute légalité / ou pas

Tarkan

Tarkan avait décidé de l’embêter. Le capitaine s’était demandée quand ce dernier ferait tomber le masque du matelot modèle pour celui d’emmerdeur professionnel. L’heure était venue, visiblement. Son ironie ne fit pas rire Morgane qui le regarda en haussant un sourcil. Puis, il la rassura en disant ne faire aucune différence entre femme, enfant, travelo. Il ajouta qu’il était l’incarnation même de la justice. Cette remarque aurait pu la faire rire, habituellement mais ce ne fut pas le cas. La jeune femme voulait se battre et ne se laisserait pas distraire par des paroles de ce genre. C’est bien beau de parler mais quand comptait-il enfin passer à l’action ? Le jeune homme prit la situation à contre-pied et lui dit refuser de l’affronter car ça lui ferait plaisir. C’était une blague ? La jeune femme conclut surtout qu’il était assez intelligent pour éviter la confrontation. Il devait se méfier d’elle, elle restait une femme expérimentée en combat. Ca n’avait pas dû lui échapper. Tarkan conclut en disant espérer qu’elle s’en remette et l’appela capt’ain “brown”. Là, il venait de signer son arrêt de mort.

En moins de temps qu’il ne le faut pour l’écrire, Morgane s’était jetée sur Tarkan et lui fit une clé de bras pour le maîtriser et surtout lui faire mal. Un capitaine veille au bien-être de son équipage mais uniquement quand ce dernier se comporte convenablement. Là, c’était clairement de la provocation. Il venait de blesser son ego et elle en avait assez qu’il essaie encore et encore de la défier. Tarkan pouvait la chercher mais il ne pourrait échapper à la sentence qui irait avec. Il fallait qu’il en ait conscience.

« Tu es vraiment pénible quand tu t’y mets. Comment tu m’as appelée ? Je ne t’ai pas bien entendu ? »

Demanda-t-elle en tirant un peu plus sur son bras. Ce qui était pratique avec les clés de bras, c’est que cela formait un angle tellement peu naturel qu’il n’y avait pas besoin de beaucoup forcer pour que cela soit extrêmement douloureux. Il ne ferait sans doute pas le malin encore longtemps. Mais, têtu comme il semblait l’être, elle attendrait de voir s’il comptait la provoquer encore ou non.

« Tu ne peux pas me provoquer sans en payer les conséquences Tarkan. Si tu ne veux pas te battre, contente-toi de fermer ta grande bouche. »

Au final, Morgane était persuadée que Tarkan voulait esquiver le combat. Il n’était pas un guerrier mais un voleur. La sournoiserie devait être plus dans ses cordes qu’un combat à mains nues. Dommage pour lui : il semblait parti pour affronter son capitaine. A moins qu’il ait encore un tour dans son sac qui lui permettrait de s’en sortir ? Malgré son attitude des plus agaçantes, elle devait reconnaître qu’il ne manquait pas de créativité et de débrouillardise. Il lui manquait juste un poil de discipline.

« Mais tu n’en es pas capable, hein? »

La jeune femme gardait fermement son emprise sur lui en se demandant si elle aurait le droit à des excuses. Son petit doigt lui disait qu’elle pouvait toujours espérer mais que c’était peu probable.


_________________


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Tarkan Yami le Mer 30 Aoû - 12:15

Si elle avait eu les yeux revolvers, nul doute que le regard de Morgane aurait tué Tarkan. Ah comme il aimait ce regard associé à la vision du visage fermé de sa victime piquée à vif !... L’appellation “Capt’ain Brown“ avait sonné comme un coup de grâce pour la jeune femme très certainement blessée dans son orgueil. Sans prévenir, elle bondit sur Tarkan et l’immobilisa avec une clé de bras.

- Aïe-aïe-aïe-aïe ! S’exclama le jeune homme en mauvaise posture.

Le capitaine fit remarquer qu’il était vraiment pénible quand il s’y mettait, ce qui fit sourire son matelot : ce n’était pas comme s’il ne l’avait pas prévenu… Elle lui redemanda comment il l’avait appelé. Malgré le fait qu’il n’était pas en position de force et que la douleur se faisait nettement sentir, un sourire se dessina sur les lèvres de Tarkan qui répéta d’une voix claire :

- Capit’ain Brown ! Il eut même l’audace d’ajouter : Brownie pour les intimes !

La jeune femme aux cheveux bleus – pardon, BRUNS !! – avait resserré sa prise et lui fit savoir qu’il ne pouvait pas la provoquer sans en payer les conséquences. Elle accentua bien sur son prénom à la fin de sa phrase. Était-elle en train de le sermonner ? Croyait-elle sincèrement pouvoir le discipliner avec quelques démonstrations de force ? Elle ajouta que s’il ne voulait pas se battre, il devait se taire. Se taire, lui ? La bonne blague !

La douleur était bien présente et Tarkan plié en deux, mais Morgane avait fait l’erreur de lui laisser un bras de libre et c’était plus que suffisant pour le jeune homme de se tirer d’affaire. Il tendit sa main libre pour attraper son Aktech et l’activer à hauteur des yeux de Morgane. Un flash blanc apparu et avait dû éblouir la capitaine qui devait à présent voir danser plein de petites étoiles devant ses yeux. Tarkan senti que la prise avait diminuée et en profita pour se libérer et à son tour immobiliser Morgane. Il lui dit doucement à l’oreille :

- Je t’avais prévenue que je n’étais pas si facile à dompter, captain’ Brownie.

Le jeune homme l’embrassa dans le cou avant de la pousser en avant pour la libérer.

- Je ne me battrais pas contre toi. Dit-il avec assurance.

Aurait-il réellement le dernier mot ? Pas sûr… Mais il ne laisserait pas Morgane lui faire le coup de la clé de bras une seconde fois.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Morgane Perivsky le Mer 30 Aoû - 14:25

Petites emplettes en toute légalité / ou pas

Tarkan

Tarkan ne cessait de la provoquer, ceci même lorsqu’il n’était clairement pas en position de le faire. Quel petit effronté ! Il l’appela capt’ain Brown et la surnomma Brownie ! Quel scopiard ! Il avait la langue aussi pendue que cette créature. Il aurait mieux fait de se taire. Elle comptait lui faire comprendre son mécontentement lorsqu’il retourna la situation en l’éblouissant. Cette satanée lumière lui brouilla toute la vue. Elle se crut aveugle l’espace de plusieurs secondes. Bien sûr, il en profita pour se libérer et pour l’immobiliser.  Morgane ne se débattit pas trop, analysant mentalement la position de son matelot par rapport à elle et imaginant sa posture. Elle allait s’en sortir, comme d’habitude. C’était d’autant plus essentiel qu’il venait encore de l’appeler capt’ain Brownie tout en lui disant ne pas être facile à dompter. Se croyait-il si fort ?

Elle le sentit l’embrasser dans le cou et ne comprit pas pourquoi il avait fait cela. Etait-il accro à elle ? Morgane savait qu’elle était désirable, après tout il n’avait pas eu l’air d’être mécontent de leurs ébats un peu plus tôt. Savoir qu’il restait sensible à sa personne était très intéressant.

Ensuite, il la poussa en avant avant de lui dire qu’il ne se battrait pas contre elle. La jeune femme se retourna et regarda de haut en bas le jeune homme. Sans doute que l’attaque n’était pas le bon moyen pour venir à bout de cet homme-là. Il devait y avoir une autre manière de se venger. Elle allait changer d’approche. Morgane passa sa main sur son propre cou, là où il l’avait embrassée et lui dit avec un sourire malicieux :

« Oui tu as raison, pourquoi se battre ? Je préfère de loin passer du bon temps avec toi. Ton baiser vient de me le rappeler. »

Elle aurait menti en disant qu’elle ne passait pas d’agréables moments en sa compagnie. Morgane s’approcha donc de lui, le sourire aux lèvres avant d’ajouter :

« Je me rafraîchis et je m’occupe de nouveau de toi. »

Morgane s’humidifia le visage avec l’eau du lavabo et s’occupa de deux trois choses. Lorsqu’elle fut de retour, elle avait enroulé ses cheveux dans une serviette. Sensuellement, elle revint auprès de lui et posa sa main sur son torse. C’est d’une voix douce qu’elle lui dit :

« Je dois bien avouer que j’aime que tu me défies de la sorte. J’ai toujours apprécié les hommes de caractère que je ne peux dompter. Tu es très séduisant. »

Le capitaine passa ses bras autour de son cou et l’embrassa avec fougue. Une fois qu’elle le sentit se détendre, elle prit délicatement sa serviette et l’enroula sur les cheveux de Tarkan. Elle y avait mis du gel en grande quantité. Ce dernier ne tarda pas à dégouliner sur la chevelure argentée de son matelot et sur son visage. Morgane afficha un sourire malicieux et lui dit en s’éloignant de lui :

« Si je suis Brownie, toi tu seras Poulpy. Te voilà aussi gluant que ces créatures visqueuses. Et regarde, avec le gel c’est presque comme si tes cheveux étaient des tentacules. »

Elle rit de bon coeur. Ca, c’était sa vengeance. Morgane n’abandonnait jamais : il allait devoir s’y faire. Elle était la fille la plus têtue qui soit. Et s’il poursuivait, elle en ferait de même. Ils s’affronterait jusqu’à ce qu’elle cesse de respirer. Alors, cette petite surprise allait-elle plaire à son matelot ? La jeune femme était fière d’elle. Elle aussi savait amadouer puis se venger. C’était un jeu très amusant en fait.  Aimait-elle être défiée ? Oui mais elle aimait surtout prendre le dessus. Un jour ou l’autre, elle aurait le dessus sur Tarkan. Elle ne le laisserait jamais croire qu’il pouvait gagner. Jamais : simple question d’ego.


_________________


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Tarkan Yami le Mer 30 Aoû - 16:52

Morgane abandonna l’idée de se battre, mais le sourire malicieux qu’elle affichait ne laissait rien présager de bon. On ne l’a fait pas à Tarkan : elle avait forcément une idée derrière la tête ! Elle annonça qu’elle allait se rafraichir et reviendrait s’occuper de lui en jouant de sa sensualité pour amadouer le jeune homme qui se tenait sur ses gardes. L’instant d’avant elle veut le tuer et maintenant elle est tout feu, tout flamme ? S’il est vrai qu’il ne connaissait pas Morgane depuis longtemps, il avait déjà néanmoins réussi à cerner un peu son caractère : c’était une fanatique excentrique et têtue !

Pendant qu’elle se rafraichissait, Tarkan se demandait quelle aptitude adopté. Il faut dire que Morgane avait du charisme et du savoir faire, mais elle n’était pas totalement fiable… Il doutait très sincèrement de sa sincérité. Et s’il lui posait un lapin ? Elle aurait eu l’air maligne à se retrouver plantée là toute seule ! Mais la curiosité du jeune homme l’emporta. Il était curieux de voir ce dont était capable le capitaine. Nul doute qu’elle lui préparait un mauvais coup, Tarkan se ferait un plaisir de le contrer.

La jeune femme revint, le visage humidifié et une serviette enroulée sur la tête. Elle s’approcha avec sensualité, posa sa main sur le torse du jeune homme souriant qui – même s’il se méfiait et doutait de la sincérité des propos de Morgane – appréciait ses compliments. Elle passa ses bras autour de son cou et l’embrassa. Tarkan se laissa prendre dans ce piège doucereux dont il ne tarderait pas à goûter à l’amertume, il en était certain, et lui rendit son baiser.

Elle ôta la serviette et l’enroula sur la chevelure de Tarkan qui sentit une texture gluante et dégoulinante lui dégouliner dessus. Aussitôt, le matelot ôta la serviette qu’il jeta sur Morgane qui s’était éloignée mais c’était trop tard. Désormais, ses cheveux, son visage, ses épaules, une partie de son torse et sa main qu’il avait passé dans ses cheveux pour voir ce dont il s’agissait étaient recouvert de cette chose gluante et rose qui n’était autre que du gel.

Si Tarkan vivait dans une situation précaire, il n’en restait pas moins propres sur lui et un minimum soucieux de son apparence. Aussi mettait-il un peu de gel dans ces cheveux aussi indomptables que son caractère. Il en avait acheté un tout nouveau pot rose parce que c’était celui qui proposait la plus grande quantité à tarif moindre. Ce pot était encore tout neuf et n’avait servi que deux ou trois fois. Quel gaspillage ! Mais voilà que Captain Brownie le surnommait Poulpy. Poulpy ? Comme un Poulpe ? Sérieusement, elle osait le comparer à ces bestioles dégueulasses ? Tarkan s’était vu affublé de toutes sortes d’appellations tout au cours de sa vie, mais il fallait bien admettre que celle-là, c’était vraiment une première Un rictus se dessina sur le visage de Tarkan qui s’approcha de la vile pirate et la recouvra de gel à son tour :

- Eh bien crains la revanche du poulpe !

Tarkan étreignit Morgane et cala sa tête sur sa poitrine avant de la relever en lui lançant un sourire moqueur et un regard plein de défi.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Morgane Perivsky le Sam 2 Sep - 18:55

Petites emplettes en toute légalité / ou pas

Tarkan

Avait-on oublié de préciser que la honte ultime du châtiment de Morgane était la couleur du gel ? En effet, elle avait choisi du gel ROSE. Qu’est-ce qui n’allait pas avec le rose ? Vous êtes sérieux ? Que ceux qui ne voient pas le problème aillent rapidement prendre une consultation chez un docteur car leur cerveau a un problème… Le rose, de base, est la couleur de la honte absolue, du déshonneur. Tout le monde sait ça ! Il est le parfait opposé du bleu qui est lui la représentation de la classe, la couleur du respect. Bref, elle avait à priori calmé Tarkan et s’était vengée à la hauteur de sa moquerie.

C’est du moins ce qu’elle crut jusqu’au moment où il sourit et la couvrit de l’horrible gel ! Il lui dit de craindre la vengeance du poulpe, Morgane cria d’effroi tout en essayant d’éloigner sa chevelure visqueuse qu’il avait collé sur sa poitrine. Mais quel affreux poulpe ! Et le vile jeune homme la tenait fermement : elle ne pouvait pas se retirer de ses bras même lorsqu’il avait relevé la tête.

« Ah !! Eloigne tes tentacules immondes de ma tenue !!! Sale poulpe rose visqueux ! Lâche-moiiiiiiii !! »

Cria Morgane alors qu’elle essayait de retirer du bout des doigts le gel qui avait recouvert sa tenue. On avait l’impression qu’elle enlevait des excréments d’animaux malades tant elle grimaçait et faisait des manières. La jeune femme se débattait avec vigueur.

« Je n’avais pas prévu ça ! Lâche-moi avant que je me fâche ! »

Dit-elle en le défiant du regard. Mais quel provocateur ce Poulpy ! Ce qu’il pouvait l’agacer. Il avait retourné sa vengeance contre elle. Et, dans l’immédiat, elle ne voyait que faire pour lui retourner la pareille. Vite, il fallait trouver. Cela lui ferait trop plaisir d’avoir le dessus. Elle était LE capitaine et elle devait absolument le remettre à sa place. En fait, la solution fut assez simple. Elle trempa ses mains dans la chevelure immonde de Tarkan, en grimaçant. Puis, elle mit ses mains dans les siennes pour qu’elles glissent. Ainsi elle put s’extirper de son étreinte. Rapidement, elle essaya de se nettoyer le gel mais cette horreur collait au vêtement !

« Mais qu’est-ce que tu as fait ?! Je vais devoir me doucher. Bravo Poulpy... »

Elle allait retourner dans la douche lorsque l’envie de se venger la reprit. La jeune femme lui sauta sur le dos en passant ses mains autour de son cou pour le chevaucher comme les enfants.

« Excuse-toi auprès de ton capitaine ! »

Dit-elle en essayant de ne pas se faire éjecter comme dans les parties de rodéo. Elle allait se salir mais n’était plus à ça près. Maintenant c’était surtout son honneur qui était en jeu et elle comptait bien le remettre à sa place vite fait, bien fait ! Non mais oh… Elle était un capitaine qui se respectait. Ce n’était pas forcément évident quand on la voyait se chamailler comme une gamine avec Tarkan, à ce moment-même, mais d’habitude ça saute aux yeux… Si, c’est vrai. Vraiment. Vous le remarquerez forcément lorsque les dragons bleus seront de nouveau réunis au complet.

En toute franchise la piraterie ressemblait plus à une grande cour de récré avec à sa tête un capitaine assez déluré, sévère mais juste. Ne le dite pas à Morgane, elle le prendrait mal.

_________________


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Tarkan Yami le Sam 2 Sep - 21:27

Le capitaine Brownie tenta vainement de s’extirper de l’étreinte de Tarkan qui en profitait pour bien la recouvrir de la matière visqueuse dont elle l’avait elle-même recouverte. Tel est pris qui croyait prendre comme on dit ! Bon, même si Tarkan en avait fait les frais, mais au fond, cette situation l’amusait plutôt. Surtout d’entendre Morgane lui hurler de la lâcher comme si sa vie était en péril.
Rien que ça, ça valait tout l’or du monde ! Elle parvint toutefois à se libérer de l’étreinte de Tarkan et retourna à la douche en pestant. Pendant ce temps, le jeune homme essayait d’ôter un maximum du gel qu’il avait partout sur lui. Au final, lui aussi était bon pour la douche...

Tout à coup, un poids lourd atterrit sur son dos. Morgane était revenue à l’assaut et lui demandait de s’excuser. Tarkan rit aux éclats :

- Des excuses ? Je te signale que c’est toi qui viens de tout saloper avec ton idée lumineuse ! En plus, tu me dois un pot de gel. Ce serait plutôt à toi de t’excuser, captain Brownie !

Tarkan tenta de faire tomber le capitaine, mais cette dernière s’accrochait à lui comme une sangsue et manqua bien de l’étrangler. Épuisé, il finit par se laisser tomber par terre. Allongé à plat ventre, une joue collée contre le sol, il abdiqua mais ne s’excusa pas pour autant.
Le voleur était malin et habile, mais manquait d’endurance en ce qui concernait les poids lourds. Pas que Morgane pesait particulièrement lourd, mais à porter, c’était quand même une charge et cela, Tarkan n’en avait pas l’habitude. Il aurait probablement tout le loisir de travailler son endurance à bord de la flotte des Dragons Bleus, mais pour l’heure, il n’en était pas encore là.

- Qu’est-ce que t’es lourde – et dans tous les sens du terme ! – ça te dirait pas de me lâcher un peu maintenant ? Et de nettoyer tes bêtises aussi !

Oui, oui, Tarkan demandait au capitaine de faire le ménage et il était on ne peut plus sérieux dans sa requête – que dis-je ! – son injonction. Mais où allait-on si les matelots commençaient à donner des ordres à leur capitaine ? C’était le monde à l’envers !

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Morgane Perivsky le Dim 10 Sep - 18:30

Petites emplettes en toute légalité / ou pas

Tarkan

Tarkan ne voulut pas s’excuser. Pire, il lui dit que c’était à elle de le faire et qu’elle lui devait un pot de gel. Il pouvait toujours courir ! Comme si elle allait lui en acheter un ou lui en voler un. Le destin sembla rappeler à l’ordre son matelot puisque ce dernier finit par s’écrouler sur le sol comme un animal dont on aurait fait une descente de lit. Ca, c’était une situation des plus amusante. Morgane avait donc naturellement le dessus dans les tous sens du terme. Ce n’était clairement pas pour lui déplaire. Alors, les plaintes de poulpy ne lui firent rien. Qu’il lui dise qu’elle était lourde : elle s’en fichait. C’était tellement drôle de le voir ratatiné sur le sol. Le capitaine riait de bon coeur en observant la scène, pas pressée du tout de se relever.

« Mais quel pleurnicheur ! Non, ça ne me dirait pas de te lâcher si rapidement. Je ne suis pas vraiment certaine que tu aies compris la leçon. »

Dit-elle en souriant malicieusement avant de l’immobiliser un peu plus sur le sol en s’appuyant encore plus sur lui. Cette situation la faisait vraiment rire. Il était bon de reprendre le contrôle de la situation. C’était l’heure de la leçon de morale du capt’ain blue.

« Regarde-toi mon petit poulpy : tu es gluant, dégoulinant et ratatiné comme un poulpe échoué. Si ce n’est pas triste comme spectacle. Tout ceci aurait pu être évité si tu n’avais pas provoqué ton capitaine. Vois-tu… Il ne faut JAMAIS me provoquer. Sinon on en paie les conséquences. Alors, TU vas nettoyer, TU vas et t’excuser et TU vas apprendre à le respecter. Ah et TU vas m’appeler par mon nom. »

Dit-elle avant de lui tirer l’oreille droite comme on faisait pour les enfants pas sages. Morgane avait l’habitude de ce genre de petites réprimandes. Les pirates étaient des grands enfants qu’il fallait régulièrement rappeler à l’ordre. Cela faisait partie du rôle de capitaine. Morgane y était habituée, poulpy n’était ni le premier ni le dernier à vouloir lui chercher des poux.

« Crois-moi, tu ne veux pas jouer au plus têtu avec moi car tu ne peux pas gagner : il n’y a pas plus bornée que moi. Tu vas t’épuiser inutilement. Autant que tu abandonnes tout de suite. »

Enfin Morgane se leva pour relâcher sa prise et s’éloigner très vite pour éviter qu’il lui attrape les pieds ou autre. Elle lui dit d’un air provocateur :

« Allez, reprends-toi et nettoie ce bazar, poulpy. Et j’oublierai ton insolence soudaine. »

Son petit doigt lui disait qu’il n’allait sans doute pas vouloir abandonner et la laisser gagner. Il semblait tout aussi borné qu’elle. Quel numéro ! Morgane était sur ses gardes et se demandait comment il comptait contre-attaquer.

_________________


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
Emmerdeur professionnel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Tarkan Yami le Jeu 14 Sep - 20:52

Le poids lourd se mit à lui faire la leçon en le traitant de pleurnicheur et le compara à un poulpe échoué ! Non mais vous pouvez le croire ça ? Allez rendre service aux gens et voyez comme ils vous remercient ! Quelle ingrate cette capitaine ! Elle accentua bien sur le fait qu’il ne fallait jamais la provoquer. Bah tiens ! Et pour quelle raison devrait-il l’épargner ? Parce qu’elle était la divine représentante du bleu autoproclamée peut-être ? Non mais cette femme était complètement cinglée ! En même temps, c’est aussi ce qui la rendait séduisante, il fallait bien l’admettre…

- Ayayayayaaye ! Geignit Tarkan tandis que la folle-dingue lui tirait l’oreille.

Alors récapitulons : Captain Brownie lui demandait de nettoyer, de s’excuser, de la respecter et de l’appeler par son prénom. Elle en avait d’autres des blagues pareilles en réserve ? Non mais parce que franchement, elles étaient tellement ridicules qu’elles en devenaient presque drôle.
Elle lui recommanda de ne pas lui chercher des poux car il n’y avait pas plus borné qu’elle. Ca tombait bien, lui aussi était du genre borné quand il s’y mettait ! Et à plus forte raison quand il s’agissait d’obéir…

Enfin, Tarkan fut libéré, délivré du poids du capitaine qui s’éloigna vivement, redoutant probablement des représailles. Elle l’appela par cet horrible surnom en lui demandant de nettoyer tout ce bazar et qu’ensuite elle consentirait à passer l’éponge sur cet incident. La bonne blague ! Tarkan se redressa et se dirigea en râlant vers son matériel de nettoyage, il remplit un seau d’eau en lançant un regard meurtrier à Morgane, puis il referma le robinet et alla poser le seau près de Morgane en face de qui il se posta et il lui lança la serpillère :

- Que les choses soient claires : c’est toi qui va nettoyer et je n’ai d’ordres à recevoir de personne ! Sur ce, à plus tard, Captain’ Brownie !

Et Tarkan de quitter son appartement encore tout dégoulinant de gel. Une petite baignade au canal ou à l’oasis auraient vite fait de régler ce souci. Quant à la nuit, il trouverait bien une charmante compagnie avec qui la passer. Ca lui ferait les pieds à cette dictatrice de capitaine tiens ! Tarkan se demandait bien quelle tête elle tirait, ça devait être épique… Evidemment, il se doutait bien que lors de leur prochaine rencontre, Morgane lui ferait payer un tel affront, mais honnêtement, ça en valait la peine et Tarkan savourait sa petite victoire.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Petites emplettes en toute légalité / ou pas [Tarkan] [clos]

Message par Morgane Perivsky le Ven 22 Sep - 15:20

Petites emplettes en toute légalité / ou pas

Tarkan

Poulpy semblait enfin faire preuve de bonne volonté et remplit un seau d’eau. Il sortit même la serpillère : brave petit. Mais pourquoi venait-il de la lui lancer au juste ? Décidément, l’apprentissage posait un sacré problème chez lui. Il était incapable de retenir la leçon. De nouveau, il la provoquait et refusait d’obéir à ses ordres. Morgane aurait sans doute pu le raisonner s’il n’était pas parti comme un voleur –la bonne blague. Le plus drôle dans tout cela, c’est qu’il était écœurant. Que pensait-il faire dans cet état dehors ? Tous allaient se moquer de lui. Ben, si ça pouvait l’amuser grand bien lui fasse.

Le capitaine se retrouvait donc dans cette pièce, seule. Il pensait réellement que quand il rentrerait ce serait mieux ? Non… Il n’avait pas idée de la folie qu’il venait de commettre. Tarkan venait de lui donner les pleins pouvoirs sur la décoration de sa chambre. Le malheureux. Puisqu’elle avait toute la soirée devant elle, Morgane fit en sorte de faire les choses correctement. Elle étala le gel avec la serpillère sur tout le sol de la pièce. Elle écrivit sur les murs à l’aide d’un stylo qu’elle trouva « poulpy forever », « parole de poulpe », « la prochaine fois j’obéirai à mon capitaine » ou encore « Capt’ain blue est passée par ici ». Le tout était agrémenté de dessins volontairement enfantins. En plus de cela, elle renversa le seau d’eau sur le matelas et y jeta la serpillère. Bien sûr, elle y laissa un petit mot sur lequel était noté « oups, le seau m’a échappé des mains. Je ferai plus attention quand tu obéiras à mes ordres. Ah et je suis partie me prendre du bon temps. Bisous, Morgane. ».

Ben oui, vous ne pensez pas sérieusement qu’elle allait rester dormir ici ? Elle avait sa teinture et de nouveaux vêtements. La jeune femme se fit donc belle avant de sortir et de rejoindre un bar. De toute façon avec le changement physique qui avait été fait, personne ne la reconnaitrait. Et elle se ferait appeler Lyra pour l’occasion. L’affaire était dans le sac ! Le capitaine serait de retour demain matin pour voir la tête que ferait Poulpy lorsqu’il rentrerait à l’appartement. Cela risquait d’être épique. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle sentait qu’il ne prendrait pas très bien sa petite blague et qu’ils allaient encore devoir se disputer un peu. Enfin, ce ne serait pas la première ni la dernière fois qu’il la provoquerait, sans doute.

[RP CLOS]

_________________


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum