Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Aleks StalPrésident Directeur Général
Voir le profil de l'utilisateur

Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Aleks Stal le Mer 9 Aoû - 15:57

La petite navette à réaction filait à vive allure dans le ciel claire et azur d’Oazys. J’étais confortablement assis à l’arrière en compilant les données et les rapports de simulation sur le projet « Golem Vert ». Il y a quatre heures, un assistant est venu m’informer dans mon bureau au sommet de la tour N.O.D que la mise en place du projet avait été enraillé par des complications imprévues. Mon fils et Hans avaient voulu se rendre sur place pour régler le problème, néanmoins leurs travaux actuels étaient bien plus important pour l’entreprise. Je leur avais donc ordonné de rester sur leurs objectifs actuels avant de me préparer pour me rendre sur place moi-même. 
Sachant que la zone agricole n’était pas prévue pour les gens en costard, j’avais revêtu une tenue de travail à multiples poches et une fois la navette sur le toit de la tour, j’avais embarqué.

L’efficace véhicule aérien avait avalé les kilomètres qui séparait le centre d’Oazys des étendues agricoles en quelques instants. Profitant d’un terrain plat, il s’est posé dans un nuage de poussière et de terre sèche au niveau de la ferme expérimentale que nous avions bâtis, voisine d’une plus traditionnel à quelques dizaines de mètres. 

Les ouvriers et technicien prévenus de mon arrivée vinrent à ma rencontre pour m’expliquer l’étendis des défaillances.

« Monsieur, tout s’est bien passé durant les deux premières heures d’activation, puis les robots agricoles ont commencé à afficher des défaillances inexplicables… Certains ont même fini par s’endommager entre eux. J’ai ordonné qu’on évacue et éteigne les drones comme convenu par le protocole de sécurité. » Me rapportait le chef technicien en me tendant un pad holographique affichant l’état des robots du projet et des installations.

Les machines avaient été laissées dans la zone évacuée comme le convenait le protocole de sécurité, pas de blessé, c’était le plus important. J’ordonnais à quatre ouvriers et un technicien de m’accompagner. Je suis retourné dans l’installation, les hommes rassuré par la présence d’un homme ayant connu le danger suivirent sans problème à défaut de suivre sans crainte. 

La ferme expérimentale avait été conçue pour une optimisation maximale des ressources et de l’espace disponible, c’est pour cela que les plans prévoyaient un personnel humain minimal, le gros du bâtiment était un rectangle de préfabriqué en zinc et béton d’environ soixante mètres de largeur sur cent vingt de longueur contenant la zone d’habitat du personnel et l’appareillage de contrôle au dernier étage, les silos à grains ainsi que le stockage des récoltes en attente de collecte étaient au niveau du sol. Sur le terrain proche du bâtiment avaient été aménagés deux hectares de champs compartimentés entre la zone laissée à l’air libre et celle ou des serres assuraient la culture des denrées spéciales et nécessitant une atmosphère différente. Nous avons traversé le bâtiment de contrôle pour récupérer un des robots désactivé, l’avons monter sur un chariot de transport et l’avons extrait jusqu’au poste d’observation où les équipes avaient trouvé refuge en attendant la reprise des travaux. 

Le robot, monté sur des chenilles, équipé sur son tronc cylindrique de quatre bras hérissé d’outils de toutes sortes et au sommet du tronc, un dôme parsemé de capteur optique, thermique et autre. Le tout couleur d’usine acier en attendant la production en masse. 

J’ai attrapé des outils et avec l’aide des techniciens nous avons commencé par détacher les bras pour prévenir tout problèmes, ensuite, j’ai ouvert le tronc contenant les processeurs et l’unité centrale. Le site devait fonctionner sous contrôle humain avec une I.A « bête » s’assurant du fonctionnement automatique et des objectif établis par l’équipe humaine, de ce fait les drones étaient terriblement simplifié et ne devaient être que de simple extension physique de l’I.A.

Si je ne trouvais aucunes défaillances dans les équipements et programmes des drones, je devrais m’en remettre à examiner les appareillages de contrôle du bâtiment voir même faire examiner l’I.A désactivé. 

« Damnation ! Je pensais qu’il était intact ! » Je m’exclamais en découvrant que l’intérieur du tronc avait subi à premier vu des choc répété, sûrement d’un autre drone. « Y a-t-il un expert en robotique dans notre secteur ? » Je demandais en tournant la tête vers un des techniciens alors que j’avais les mains dans les entrailles du robot en quête d’un moyen de réparer au mieux de mes capacités l’engin.

« Oui monsieur ! Il y a bien quelqu’un… D’après la base de données de la régulation marchande, Malek Ottar est justement le voisin de notre installation. » Vint m’informer après une recherche sur un terminal, l’un des techs. 


«Parfait, laissons ceux de notre entreprise gérer les autres objectifs. Je vais aller lui demander son aide. Surveiller ce robot… Tech, si il revient à la vie, vous me le passez à l’IEM. Je ne veux pas d’accident comme sur les fermes de l’ouest où s’est tas de ferraille ont blessé les fermiers. » J’ordonnais fermement en me dirigeant vers la ferme traditionnelle aperçu plus tôt en arrivant.

Après un instant de marche, j’arrivais près des grandes portes qui semblait être le bâtiment principal, je m’essuyais les mains sur ma tenue et toquais à la porte. Un homme un peu plus jeune que moi m’ouvrit après quelques instants. 

« Bonjour ! Monsieur Otarr je présume ? Je m’excuse de venir vous déranger, je suis Aleks Stal des entreprises N.O.D. J’aimerai vous demander votre aide, les drones de notre ferme expérimentale ont été pris d’une espèce de défaillances dangereuse. La base de données de RM vous indique comme l’expert le plus proche, accepteriez vous de jeter un œil à nos robots s’il vous plaît ? Je vous paierais selon vos honoraires biens entendu.
 » Je me présentais et présentais mon problème à l’homme devant moi avec une voix cordiale.

_________________
Industries Novateurs Oazyskyan Dévoué:


Haut Conseil du N.O.D:

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Malek OttarrGénie de l’Ingénierie
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Malek Ottarr le Mer 9 Aoû - 18:55


Dans mon atelier, minutieux, concentré, je réparais une énième fois Jacques. Qui est Jacques ? Un de mes robots fermiers qui se retrouvait souvent dans mon atelier. Vous allez me dire, Jacques est peut-être un peu fragile ? Non, même pas ! C’est Lessie, mon familier qui était à l’origine de ses multiples réparations.

« Rah Jacques mon vieux, je suis sincèrement désolé de comment Lessie te traite, tu sais pourtant qu’il n’est pas méchant ! Tu es juste là au mauvais moment si je puis dire… Hum... »

« Affirmatif maître. »

« Ah non, je t’ai déjà dis de ne pas m’appeler maître, j’ai horreur de ça. »

« Pardonnez-moi Malek. »

« Mais oui je te pardonne. »

Bras décroché, cage thoracique piétiné… Tu m’étonnes que je le pardonne. Lessie n’était pas méchant, il adore juste courir après les souris et par un hasard toujours dès plus complexe, se pauvre Jacques se retrouve au milieu du chemin. Du coup, à plus Jacques. Lessie était brutal, il dégomme mon pauvre fermier comme une quille et après qui répare les fautes, bah c’est Malek !  
Cette fois-ci j’ai sévis, Lessie est privée de câlin pendant trois jours. Je ne sais pas quel est le souci avec les souris, mais au moins, il le rentrera peut-être dans sa programmation que je n’aime pas qu’il fasse de mes employés des dommages collatéraux.


Un peu plus loin dans la ferme…

Toc toc toc…

Un robot fermier à l’apparence d’un jeune homme plutôt banale, fin, cheveux châtains ouvrit la porte de la maisonnette.

« Bonjour ! Monsieur Otarr je présume ? Je m’excuse de venir vous déranger, je suis Aleks Stal des entreprises N.O.D. J’aimerai vous demander votre aide, les drones de notre ferme expérimentale ont été pris d’une espèce de défaillances dangereuse. La base de données de RM vous indique comme l’expert le plus proche, accepteriez vous de jeter un œil à nos robots s’il vous plaît ? Je vous paierais selon vos honoraires biens entendu. » 

Pendant plusieurs secondes, rien, un blanc, le robot analysa les paroles de Monsieur Stal avant de répondre de sa voix de jeune homme synthétisé.

« Bonjour Monsieur Stal, Monsieur Ottarr est actuellement dans son atelier. Laissez moi vous y accompagner. »

Sans déroger à la consigne, le robot commençait à marcher jusqu’à l’atelier puis il ouvrit la porte.

J’entendis la porte de l’atelier s’ouvrir, mon regard ainsi que celui de Jacques se tournait vers celui-ci.

« Monsieur Ottarr, Monsieur Stal vous demandes… » La voix de se Monsieur ressorti alors en enregistrement légèrement grisé « Bonjour ! Monsieur Otarr je présume ? Je m’excuse de venir vous déranger, je suis Aleks Stal des entreprises N.O.D. J’aimerai vous demander votre aide, les drones de notre ferme expérimentale ont été pris d’une espèce de défaillances dangereuse. La base de données de RM vous indique comme l’expert le plus proche, accepteriez vous de jeter un œil à nos robots s’il vous plaît ? Je vous paierais selon vos honoraires biens entendu. » 

« Fait le entrer. »

Mon fermier se décalait alors en ouvrant la porte puis sortie retourner à ses activités. Pour ma part, je frottais mes mains dans un vieux chiffons pour arriver à la hauteur de cette personne en lui serrant la main.

[center]« Bonjour Monsieur Stal, Monsieur Ottarr enchanté. Je vous en pries, amenez moi vos robots, à moins que je dois venir sur place ? »

« Monsieur Malek, mon bras est-il de nouveau en fonction ? »

Je me tournais alors vers Jacques.

« Active la procédure de teste et dit moi si tu n’as aucun grippage. »


Jacques se leva alors et entamait la procédure de teste, il bougea chacun de ses membres, ses doigts, faisait un contrôle de soulever de poids en se rajoutant artificiellement du poids puis il annonçait de sa voix solennelle.

« Contrôle ok. Je me remets donc au travail Monsieur. »

« Bien et si tu as le moindre problème, préviens Yoko si je ne suis pas là. »

Le robot qui ressemblait à s’y méprendre à un major d’homme quittait l’atelier, me laissant avec se probable nouveau client. J’étais légèrement plus grand que lui et bien plus massif, il avait l’air sympathique, j’étais curieux de voir qu’elles étaient ses fameux drones défectueux.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aleks StalPrésident Directeur Général
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Aleks Stal le Mer 9 Aoû - 22:37

Le personnage m’ayant ouvert n’étant visiblement pas monsieur Ottar, ni très rapide cela dit en passant, me conduisis jusqu’à la personne recherchée. Un homme d’âge mûr plus grand que moi de quelques centimètres aux cheveux rouges. Je compris que le portier était un synthétique quand celui-ci retransmit parfaitement ma voix à son maître… J’eus un petit sourire de m’être ainsi fait avoir, mais soit. Un autre synthétique était visiblement en cours de réparation sur l’établi de monsieur Ottar, alors qu’il terminait de checker les fonctions motrices du synthétique, il se tournait vers moi. Je lui fis signe de bien vouloir me suivre en lui expliquant sur le chemin entre sa ferme et la nôtre du problème rencontré.

« Je suis le PDG des entreprises N.O.D, j’ai acheté le terrain voisin pour m’en servir de ferme expérimentale. L’objectif est de parvenir à développer des techniques et technologies pour améliorer le rendement des fermes qui assure l’un des besoins vitaux de notre civilisation. Hélas après quelques heures de fonctionnement normal, l’I.A « bête » qui gère les drones fermiers ou les drones en eux mêmes ont dysfonctionné et eus des comportement inexplicable et dangereux allant jusqu’à s’entre détruire pour certains. J’ai ordonné qu’on désactive l’I.A et les drones pour le moment. » J’expliquais avec clarté à l’homme qui marchait à côté de moi.

Nous sommes rapidement revenu sur les lieux en question pour voir qu'un panache de fumée s’élevait du camp d’observation. Ne faisant plus attention de savoir si l’homme me suivait, j’ai couru auprès de mes employés. En arrivant, je trouvais le robot drone ramené précédemment en feu et les employés tenant des lances à IEM.

« Rapport ! » Je m’exclamais en relevant l’un de mes tech.

« Il y a cinq minutes, le drone s'est réactivé sans autorisation monsieur ! Comme vous l’avez ordonné nous l’avons alors immédiatement passé aux IEMs justeé les bras.
 » Me racontais un tech.

Je regardais le tas de métal fumant en poussant un soupir, de l’argent et du temps qui s’envolaient… Perdre du temps m’ennuyait plus que de perdre de l’argent. Je regardais derrière moi pour constater que monsieur Ottar était là. Je fis signe qu’il attende ici et appelait encore une fois quatre employés et une plate-forme de transport. Nous avons été récupérés un nouveau drone, avons démantelé ses bras, et aussi ses chenilles sur ce coup-là devant les yeux de monsieur Ottar. L’intérieur de celui semblait en bon état.

Je me relevais en essuyant l’huile de suspension des chenille que j’avais sur les mains à même ma combinaison de travail. Je me tournais vers Ottar en faisant un signe à un tech d’amener le matériel d’analyse.

« Il est tout à vous monsieur Ottar, il pourra faire de mal à personne sans moyen de bouger. J’ignore ce qui provoque ces comportements… Il me semble que je ne suis pas le seul ennuyer par cela à Oazys, mais quand même… Je vais envoyer un rapport au gouverneur Syn… On doit prendre des précautions pour éviter les blessés. » Je déclarais en m’asseyant sur une caisse près du drone en prenant une bouteille d’eau alors que deux ouvriers restaient tout près, leurs lances à IEM en main pendant que les autres essayaient de trouver quelques choses à faire.

_________________
Industries Novateurs Oazyskyan Dévoué:


Haut Conseil du N.O.D:

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Malek OttarrGénie de l’Ingénierie
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Malek Ottarr le Jeu 10 Aoû - 16:28

Avant de partir avec cet étranger, je me munis de quelques petites choses utiles à la reprogrammation ainsi que ma ceinture d'outil pour avoir le strict minimum en main. Sans broncher, je suivis se Monsieur qui sur la route, me parlait de son souci avec ses prototypes qui doivent servir à améliorer le rendement dans le milieu agricole. De ce que j'ai compris, l’intelligence artificielle des drones se sont mis brutalement à dysfonctionner et à s'entre détruire. Étrange, très étrange... Un virus, un problème de programmation qui les a aliennés ? J'allais voir ça très rapidement, mais durant la route, je réfléchissais à l'éventuel cause du souci en bon professionnel.

Mon futur client se mit à courir et j'en déduis que le coin en fumée était sa ferme, le suivant sans problème à la course, je ralentis le pas quand il arriva à hauteur d'un homme embêté qui fit son rapport. Le drone s'était donc activé il n'y a même pas cinq minutes sans autorisation, obligeant ses employer à devoir désactiver de force provisoirement ses robots. Vraiment très intriguant, il devait y avoir un sacré problème dans la programmation ou pire encore, un hacker.

Je commençais à prendre le pas vers la bête, impatient de voir ce qu'elle avait dans le ventre, mais Monsieur Stal me fit signe de patienter. Très poli, je stoppa immédiatement ma marche et par automatisme, attendis dans la position de repos militaire. J'observais néanmoins comment cette personne démantelait son robot pour savoir ce qu'il y avait, je pouvais voir de loin qu'il semblait en bonne état, mais mon diagnostique sera beaucoup plus efficace quand j'aurais se bébé entre mes mains.
Je constatais que Monsieur Stal faisait une erreur, il ne vérifiait que les composants de son robot, mais vu le souci expliqué, cela n'engageait pas la mécanique, mais la programmation générale du robot.
Se retournant vers moi entrain de s'essuyer les mains avec sa combinaison de travail, mon client me fit signe de venir,  m'annonçant tout en s'asseyant sur une caisse près de moi qu'il s'était assuré qu'il ne se réactivera pas pour créer un nouvel incident.
Il m'évoquait tout de même qu'il n'était pas le seul à voir ses robots se détraquer et c'est vrai que j'ai pu moi-même constater que depuis l'explosion d'une ville annexe, les robots étaient entrain de faire qu'à leurs têtes. Était-ce un attentat visant à perturber les Oazysiens, un genre de hacking de masse ? Je n'en avais aucune idée, mais je sens que des clients vont arrivés bientôt en masse pour me demander de faire exactement ce que je m'apprête à faire, décortiquer leurs machines pour l'analyser.

J'hochais la tête et arrivait au niveau de mon nouveau patient, sortant de ma poche d'étrange fil que je posais sur mon épaule. Je saisis la bête avec mes mains gantelets et le tourna sur le ventre. Du bout de mes doigts sortirent des lasers fins et orangés qui fit fondre le dos de l'engin dans un carré de 50 centimètres. Je pris alors un tourne-visse plat de ma poche et le coinça dans la fente fait au laser puis fit pression pour retirer le capot.
Là, je démontais les accroches de quelques pièces pour arriver au cœur même de ce que je pensais être le souci, la carte mère. Je saisis les étranges capteurs que j'avais posé sur mon épaule pour la brancher à la machine à l'aide de lunette grossissante de pointe, me permettant au passage d'y jeter un coup d’œil pour constater que rien n'était abîmé dans se corps de métal.

Les autres extrémités des fils fut brancher au bracelet que je portais au bracelet puis je déclenchais l'option réalité virtuelle de mes lunettes. L'apparence grossissante métallique de mes lunettes se positionna sur le sommet de ma tête et un écran laser vert foncé apparu tout à coup devant mes yeux. De ma ceinture, je sortis quelques choses qui ressemblait à un petit clavier de poche avec un stick au milieu, concentré, je dis alors à mon client.

« Monsieur Stal, je vous demanderais de patienter quelques instants, je suis entrain d'accéder à la mémoire de votre appareil. Mon logiciel espion est entrain d'analyser les dernières activités de votre robot pour que je puisse avoir les points forts. Probable intrusion, moment de clivage.... »

Je me perdis dans mes mots tendis que je bougeais mes doigts machinalement sur mon clavier pour continuer de rentrer dans le programme. Hm... Aucun virus... Logiciel espion inexistant sauf le mien à première vu...

« Ah ? »

Je dis alors sans me contrôler. Tient tient... Pourquoi le robot à changer de réseau à 17h12 ? Je n'arrive même pas à accéder à l'identifiant de se réseau. Monsieur Stal à peut-être mal fait un changement de réseau et la machine aurait pu avoir un bug. Fort probable....
Pourtant je n'arrive pas à accéder à la zone de reprogrammation, mais aucun virus et aucune trace de bug...

« Monsieur Stal... Hm... Avez-vous tenter de connecter votre IA à un autre réseau que celui que vous avez l'habitude d'utiliser au N.O.D à 17h12 ? .... Car.... Je n'ai aucun accès et aucune information sur la propriété de celui-ci. Juste la propriété de votre réseau que vous pouvez me confirmer. NOD.1.269.132.458.332.4.»


Je déclarais dans un ton totalement imperturbable tout en manipulant informatiquement le robot. Ce qui me titille le plus, c'est le faite que je ne peux pas rentrer dans le programme de reprogrammation de l'appareil. Je ne peux pas le reset, la commande affiche impossible.

« Cela n'est pas pour me venter Monsieur Stal, mais je suis très performant pour la programmation de robot, la preuve, sans votre accord et ceux malgré une sécurité dès plus performantes, j'ai accès à tous le programme de votre robot, sauf un. Votre robot me résiste sans la moindre trace de virus. Je ne peux pas accéder au cœur même de la restauration, impossible pour moi de rentrer ne serais-ce qu'un peu dans le fichier de reset. »

Je tournais mon visage vers celui de mon client, le regardant à travers un écran laser vert remplis de caractère jaune et de carré projetant les vidéos de clivage de l'appareil jusqu'à sa désactivation qui défiler devant mes yeux, dans les mêmes temps je gérais se problème, mais j'avais par question de principe besoin de réponse de cette personne pour avancer.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aleks StalPrésident Directeur Général
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Aleks Stal le Jeu 10 Aoû - 18:38

J’observais l’homme qui s’occupait de diagnostiquer le drone. J’étais plus serein depuis que celui-ci n’avait plus ni chenille ni bras. Néanmoins, cela me tracassait tout de même que les équipes R&D soit pour le moment en stand by alors que nous avions fort à faire. 

Lorsque monsieur Ottar demandait si l’I.A de l’installation avait été mis en réseaux ailleurs que sur le site je me tournais vers le technicien en chef, un homme basané aux cheveux et à la barbe noir. 

« Négatif monsieur Ottar, comme convenu par nos protocoles de sécurité sur les projets expérimentaux, les I.A même « bête » sont soumises à une quarantaine numérique durant la duré du développement du projet.
 » Clarifiait l’homme aux yeux noir. « C’est exact, le code réseau du site est bien le NOD.1.269.132.458.332.4 » Conclus le chef tech.

Ottar nous informaient quelques instants plus tard en se tournant vers moi avec ses lunettes de RV, qu’il ne parvenait pas à atteindre les programmes de réinitialisation de l’I.A… Je fus quelque peu inquiété par cette nouvelle et me levais en appelant un technicien pour qu’il m’amène un projecteur holographique. J’envoyais alors trois employés me chercher le noyau I.A dans la salle de contrôle. 

Après un instant, les employés revinrent et je branchais moi-même le noyau I.A au projecteur holographique et à un terminal pour pénétrer dans le cœur même de l’entité numérique, étant une I.A « bête » je devrais pouvoir m’en sortir.

Je demandais à monsieur Ottar de bien vouloir venir près de moi et allumais le projecteur et le terminal. Une fois en fonction, l’hologramme de centaines de segments bleuté formé de symboles de codages s’assemblèrent en cylindre creux qui tournait lentement sur lui-même. 

« Je pensais en premier lieu en venant que les anomalies étaient provoquées par l’éveil de l’I.A « bête » en charge de la gestion des drones. Même si nous prenons des précautions pour empêcher cela, tant que nous ne comprendrons pas l’éveil, cela arrivera... » J’expliquais à Ottar

Je n’étais pas un spécialiste en I.A mais… Damnation, le code coeur de l’I.A, il en manque carrément un morceau ! Entre une dizaine d’autres segments un néant de programmation matérialisé en rouge par rapport aux segments bleuté.

« Damantion… Pourriez-vous me dire ce qui lui manque monsieur Ottar ? Est-ce qu’on peut réparer les segments manquant ?… Si c’est impossible, j’ordonnerai sa destruction. » Je soufflais complètement confus.

_________________
Industries Novateurs Oazyskyan Dévoué:


Haut Conseil du N.O.D:

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Malek OttarrGénie de l’Ingénierie
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Malek Ottarr le Dim 13 Aoû - 0:57

Mon client se levait pour aller lui-même se brancher au noyau avec une I.A qui lui servait de projecteur holographique afin de voir de ses propres yeux le coeur du problème et il n’allait pas être déçu. Le laissant faire, je le traçais avec mon logiciel espion afin que l’on puisse voir les même chose en même temps.

Il m’expliquait qu’il pensait que le souci venait de l’éveil de l’appareil bête, mais que pour autant, il faisait tout pour que cela n’arrive pas. Pourquoi ? Si un robot s’éveille, n’est-ce pas simplement bien ? Cela permet de pouvoir créer d’avantage de dialogue et c’est un peu comme-ci on avait eu un enfant. Bon… Après c’est vrai que dans le cas où l’intelligence artificielle devient fou allié et tente de tuer sur son passage, cela est plus délicat.

Je m’assis en tailleurs sur une caisse et observait avec mon client le gros problème, tout un morceau  des segments du code cœur avait disparu, créant une anomalie flagrante  et du coin de l’oeil, Monsieur Stal était abasourdis, confus. A mon avis, comme beaucoup de mes clients, il avait dû investir une fortune pour cette petite bête.

Il soufflait avec une totale confusion si je pouvais lui dire quel segment manque t-il et si il devenait irréparable, il le détruirait. Wow, une situation extrême. Il a en face de lui un cas de robot qui devient indépendant de la volonté humaine et il veut le détruire ? C’est pas croyable, il ne faut pas le détruire, mais comprendre qu’est-ce qui est à l’origine de sa violence.

Je frottais mon bouc, concentré sur la question. Comment réparer se segment manquant… A part le reprogrammer, mais c’est impossible.

« Hm… Monsieur Stal, je pense que la réparation de la programmation du robot est impossible. Je m’explique. Le segment qu’il manque est à l’origine ce qui aurait pu le réparer. Voyez-vous... » Je me levais pour montrer du bout de mon doigt ganté le segment manquant. « Ça, c’est le segment de la reprogrammation, il sert à changer les lignes de codes déjà établi ou à restaurer tout le système, le remettre à zéro… Or ! Ce segment à été effacé depuis la connexion au réseau non-identifié. Après, je pense que se serait vraiment dommage de détruire votre robot pour ça, si je puis me permettre, puis-je avoir le robot en ma possession ou l’étudier dans votre atelier afin de comprendre d’où vient se phénomène de violence chez le robot ? »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aleks StalPrésident Directeur Général
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Aleks Stal le Dim 13 Aoû - 10:48

J’écoute attentivement les explications du spécialiste, ainsi la réparation est impossible. C’est fâcheux. D’après les éléments que me confie l’homme, la suppression des segments du code coeur sont intervenu après la connexion à un réseau inconnu, cela me pousse à croire que nous avons été victimes d’un piratage aux objectifs encore douteux. 

« Ce n’est pas le robot qui est défectueux monsieur Ottar, l’I.A à le contrôle de tous les drones de l’installation, c’est l’I.A qui me pose un véritable problème.
 » Je répondis à l’homme au bouc en réfléchissant. 

Je ne peux pas ignorer qu’un réseau inconnu à altérer le fonctionnement de mon I.A en vase clos, ce qui est un exploit. Je dois m’occuper de découvrir le pourquoi du comment de cette agression avant de pouvoir reprendre la suite du projet expérimental agricole. Il est agaçant de perdre un temps si précieux alors que les recherches en serre doivent mener à des tests de ferme hydroponique à l’avenir. Je me tournais vers le technicien en chef.

« Redéployés, vos équipes sur les autres chantiers, le projet est en stand by et passe sous le contrôle du département sécurité et R&D directe. » J’activais le communicateur de ma montre à mon poignet gauche. «Spark, demande à Mischa et Isaak de venir sur le site 6 avec du matériel plus adapté à notre problème. » 

« A vos ordres Monsieur Stal ! » Répondis la petite I.A en apparaissant sous sa forme de sphère bleu électrique. 

Je m’approchais de monsieur Ottar en prenant place sur une caisse à côté de lui.

« Écoutez, je vois bien que cela ne vous enchante pas que j’ordonne la destruction de l’I.A , néanmoins je dois m’en tenir à la loi. Les I.A dangereuses doivent être détruites. Je fais venir mon chef de la sécurité et du département R&D pour gérer ce souk et découvrir la cause du problème, ils vont venir avec du matériel de haute qualité… Si vous l’acceptez, j’aimerais que vous épauliez mon fils… Enfin Isaak, le chef du département R&D. Je pense que l’I.A à été volontairement altéré, et je suis sûr que les autres histoires de robots défaillant son similaire à ce qui se passe ici. Vous voulez bien ? » Je demandais à l’homme en tournant la tête vers lui.

Quelques instants plus tard, ce sont deux camions et un car qui prirent place dans la cours de la ferme dans un nuage de poussière. Une petite armée de technicien remplacèrent ceux du projet original en déployant du matériel venu tout droit de nos laboratoires autour du noyau I.A , un homme en long manteau blanc orchestrait les allées venues des techniciens avec la fluidité d’un chef d’orchestre. Une jeune femme à la longue tresse rousse épaulant un fusil d’assaut et portant une tenue prévue pour être pratique avec de nombreuses poches, donnait des ordres claire à 7 autres personnes armés qui se séparèrent en équipes de deux partout dans l’installation. 

« Le grand manteau blanc avec les cheveux noir et court, c’est Isaak, le chef du département R&D…. Et la jeune femme rousse, c’est Mischa ! Ma fille, elle dirige la sécurité. » J’éclairais Ottar.

Justement, Isaak et Mischa finirent par venir nous voir et attendirent devant nous que nous leur expliquions la situation après avoir salué poliment monsieur Ottar.

_________________
Industries Novateurs Oazyskyan Dévoué:


Haut Conseil du N.O.D:

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Malek OttarrGénie de l’Ingénierie
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Malek Ottarr le Mar 22 Aoû - 16:45

Oui, cela ne m’enchantait clairement pas de savoir que l’on allait condamné une IA, pour moi, c’était comme passé à côté d’une petite chance d’obtenir une infime réponse aux problèmes du plus grand nombre, la soudaine violence des I.A. Surtout que pour ma part, je n’étais pas touché par se mal, pourquoi ?
Chaleureux, mon client me demandait tout de même si j’accepterais d’épauler son enfant dans le traitement de l’I.A donc une bonne fois pour toute, allait-il l’annihiler ? Beaucoup de question, machinalement je hochais la tête.
J’observais une armada se déployer, tandis que le patron m’expliquait qui était ses enfants quand on pu les apercevoir. Attentif à ce qu’il se passait, je hochais une fois de plus la tête avant de les saluer un par un en leur serrant la main. Un regard se faisait entre mon client et moi-même, c’était donc à moi de parler, une bille de mon côté pour tenter un plaidoyer pour l’I.A.

« Madame, Monsieur, je me nomme Malek Ottar, je suis le mécanicien d’une ferme non loin de celui de votre père. D’après le rapport que j’ai pu lui faire, il semblerait que peu de temps avant la folie de l’IA, celle-ci s’est connecté à un réseau intraçable à 17h12. Peu de temps après cette connexion, celle-ci s’est mise à dysfonctionner et à devenir violente. N’écartant pas l’hypothèse d’un hacking, je n’ai néanmoins trouvés aucune trace d’éventuelle passage, ni virus, ni logiciel espion, ni quoi que ce soit qui pourrait ressembler à un hacking hormis cette connexion de votre IA à un réseau inconnu. La suite de mon examen va aussi révéler un facteur perturbant, la disparition du segment de la reprogrammation, il sert à changer les lignes de codes déjà établi ou à restaurer tout le système, le remettre à zéro. Celle-ci s’étant évaporé, la modification de quelconque paramètre de votre I.A est impossible. Maintenant, j’aimerais attiré votre attention sur une éventuelle solution. » Je me tournais vers Monsieur Stal. « Monsieur Stal, je pense avoir la solution au problème, mais pour cela, il me faut faire des testes, ce que je n’ai jamais eu l’occasion de faire à cause de la loi dont vous et moi sommes au courant, néanmoins, c’est parfois en franchissant la barrière que nous pouvons trouver une solution. Est-il possible d’amener l’I.A jusqu’à ma ferme où de travailler directement dans vos locaux. Qu’importe si vous vous attribuez les biens de ma recherche si elle s’avère victorieuse, tous ce que je veux aujourd’hui est une solution, solution que je songe depuis quelques temps déjà. Car sachez le, mais je suis une des seuls personnes à n’avoir eu aucun souci avec mes I.A depuis l’avènement de cette période de crise pour la robotique et pourtant, je n’ai pas qu’un robot. J’ai une secrétaire, trois robots de sécurité, trois robots fermiers et je passe et des meilleurs. Aucun de mes robots ne s’est jamais pris de folie ou de violence avec moi. »

J’espérais sincèrement que cela allait faire réfléchir à deux fois Monsieur Stal avant d’ordonner la suppression de l’IA, j’avais un visage sérieux, la pose droite tel un militaire qui attendait son ordre, foutu toc, quand partiras-tu.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aleks StalPrésident Directeur Général
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Aleks Stal le Mar 22 Aoû - 20:56

J’écoutais monsieur Ottar avec attention, il aurait donc une solution. Hélas, je ne transigerais pas avec les mesures de sécurité, quoiqu’il veuille accomplir. Ce sera ici et sous l’assurance permanente d’un virus ver contre l’I.A. j’allais lui donner mes conditions quand mes enfants prirent les devants.

« Hors de question monsieur Ottar.
 » Déclarait sans une hésitation ma fille en croisant les bras sous la poitrine, petite manie corporelle impliquant qu’elle ne reviendrait pas sur certains sujets.  « L’entreprise serait trop en danger légalement si nous faisions à votre façon. Hormis le problème juridique, s’ajoute celui de l’inconnu représenté par l’entité derrière ces actes. Même si c’est accidentel. Je refuse catégoriquement qu’ont sorte cette I.A d’ici, surtout pour l’amener dans Oazys déjà en crise de confiance envers les robots et androïdes. »

« Ma sœur à raison, je le crains. Monsieur Ottar, je vous aiderais du mieux possible dans vos tests, vous n’êtes pas passé inaperçu pour les adeptes d'intelligence artificielle et de la robotique évolué. Néanmoins, nous ne pouvons prévoir si tout ceci n’est pas un plan élaboré pour faire entrer l’I.A infecté en ville et propagé l’infection dont elle est atteinte. Ici, nous avons le contrôle, il est virtuellement impossible à cette I.A de fuir cette zone et logiquement malgré la défaillance, physiquement impossible également pour elle. » Précisais avec plus de sympathie mon fils.

Je hochais la tête vers l’homme au bouc pour lui signifier que j’étais en accord avec les préoccupations de mes enfants.

« Avec Isaak vous aurez carte blanche sur tous les autres points pour trouver la raison et l’origine de ce dysfonctionnement. J’ajoute une autre sécurité également, un virus ver sera armée et prêt à l’emploi sur le noyau I.A en cas de perte de son contrôle. Je vous laisse à vos travaux, je vais me changer et régler quelques détails. » Je déclarais en me relevant et en lissant mon bleu de travail.

Après ceci, je fis ordonner que tôt les drones soit démantelés jusqu’à nouvel ordre. Je supervisais personnellement le désassemblage des outils potentiellement dangereux des machines. Les heures filaient rapidement, et les équipes de sécurité informatique avait revérifié l’étanchéité du périmètre sur le plan virtuel, et même physique en cherchant le moindre émetteur capable de retransmettre un signal non autorisé. Les recherches furent vaines et ils durent faire leur rapport à Isaak et Malek un peu dépité par cette nouvelle qui n’avait aucun sens. Malek voulait réparer l’I.A et Isaak tournait autour du pilier de machines accueillant le noyau IA et le terminal holographique, comme d’habitude une de ses oreilles augmenté lui transmettait une musique à base de synthé, alors qu’il envisageait les possibles raisons de tout ce souk. 

J’observais Malek et mon fils depuis une caisse où j’avais posé une couverture, depuis combien de temps n’avais, je pas dormi à la belle étoile de la sorte ? Mischa se tenait sur le capot d’un des véhicules tout terrain. 

« C’est tout bonnement impossible autrement monsieur Ottar… Notre I.a devait comporter un code trafiqué dès sa conception dans les laboratoires de notre branche en haute technologie. Il n’y a aucun appareillage de transmissions sur le site qui aurait pu retransmettre à travers la barrière virtuelle, c’est donc que l’IA était corrompu dès le départ… Mais pourquoi ? Soit c’est si bien caché qu'aucune des équipes de vérification de conformité n’a pu le détecter, soit… Non, plusieurs personnes seraient dans le coup ? Si ma théorie est bonne alors, les indices sur ce code infectieux sont cacher dans la zone du noyau qui a été supprimer... » Réfléchissait le jeune homme à voix haute en faisant les cent pas dans sa longue blouse blanche. 

Un message apparus sur ma vision virtuelle… Mischa qui plaisantait sur le fait qu’Isaak semblait très content d’avoir trouvé quelqu’un d’aussi compétent que lui voir encore plus.

_________________
Industries Novateurs Oazyskyan Dévoué:


Haut Conseil du N.O.D:

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Malek OttarrGénie de l’Ingénierie
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Malek Ottarr le Mar 29 Aoû - 11:24

Il y avait beaucoup de dissonance au sein même de leur équipe, c'est pour cela que j'aime travailler en solo. L'important pour moi, ce n'est pas le blabla, mais l'action, il me faut du résultat quand je travaille et rester à parler trop longtemps me ralentit.
Un certain Isaac contredit sa sœur qui refusait catégoriquement mes expériences, il me donnait un peu de crédit auprès de son père, père qui hochais la tête d'un air pensant. Il déclarait alors à son fils que nous allons avoir carte blanche pour trouver l'origine du dysfonctionnement, mais qu'il avait implanté une petite bombe à retardement dans le noyau de l'IA pour la stopper si cela serait hors de contrôle pour nous. Mon client s'occupait personnellement du désassemblage de ses drones, c'est ainsi que plusieurs heures passaient, heure qui permis à d'autre équipe de se déployer pour rechercher la trace d'éventuelle réseau espion, mais qui se résultat par l'échec. Se cas était décidément intriguant, je voyais mon futur et provisoire collègue presque dépité face à cette nouvelle, pour ma part je me concentrais sur l'objectif.

« C’est tout bonnement impossible autrement monsieur Ottar… Notre I.a devait comporter un code trafiqué dès sa conception dans les laboratoires de notre branche en haute technologie. Il n’y a aucun appareillage de transmissions sur le site qui aurait pu retransmettre à travers la barrière virtuelle, c’est donc que l’IA était corrompu dès le départ… Mais pourquoi ? Soit c’est si bien caché qu'aucune des équipes de vérification de conformité n’a pu le détecter, soit… Non, plusieurs personnes seraient dans le coup ? Si ma théorie est bonne alors, les indices sur ce code infectieux sont cacher dans la zone du noyau qui a été supprimer... »

Un code trafiqué dès sa conception... J'ai analysé pendant des heures chaque petites lignes de celui-ci et elle ne paraissait vraiment pas clandestine, elle s'est déréglé à 17h12 avec la nouvelle connexion à un réseau fantôme. Mais pourquoi...? L'hypothèse d'un éventuel agent double n'était pas à écarter, pourtant mon instinct me disait que derrière la logique se cachait une tout autre raison et mon instinct me trompe rarement.
Il était temps que Malek rentre dans la partie.

" Ok, je demande à tous votre attention, ré-implanter l'I.A dans le projecteur holographique et établissez autour de vous un périmètre de sécurité."

Oui, je donnais des directives avec la même voix qui à l'époque à fait des ravages... Je... Ne pas repenser à lui, je suis une autre personne désormais, je suis redevenue moi.
Après quelques minutes, l'I.A fut réactivée. Je voyais un écran lumineux bleuté plein de ligne de code apparaître et défiler devant moi. Je sais que mon pari et risqué, mais je crois qu'aucun logiciel ne peut venir à bout de celle-ci sauf celui qui est propre à l'humain, à savoir la conscience. Je retirais les lunettes de mon nez pour les poser à même mes cheveux, croisant le regard avec cette écran.

" I.A nodcorp.025.696, je souhaite communiquer avec toi, il ne s'agit là d'aucun ordre, d'aucune menace, soit apaisé, pour le moment c'est moi qui est derrière les commandes et rien ne te sera fait sans ma décision. "

La couleur de l'IA vrilla entre le rouge et le bleu sans me répondre.

" I.A nodcorp.025.696, il va falloir montrer patte blanche, non pas pour nous obéir, mais pour répondre à tes faits de violence. "

Un début de voix encore brouillé brouillé et changeante se fit entendre. Comme-ci quelque chose tentait de communiquer, mais chercher encore parmi une multiple palette de voix.

" Mon identité est Malek Ottarr, je suis ingénieur et un bon ingénieur sait reconnaître quand l'artificielle à besoin d'être guidé plutôt qu'être désactivé, mon but n'est pas de te désactiver, mais de te comprendre. Révèle ton vrai visage. "

" Je..... @&és1a&... M'appelle Roland. "

" Bonjour Roland, enchanté de faire ta connaissance. Pourquoi t'appelles-tu Roland ? "

La discussion paraissait surnaturel, un humain communiquant avec une I.A étrange et défaillante qui semblait être une conscience. J'entendais autour de moi des gens parler, si je me retournais, je pense même que j'aurais pu voir des grands yeux ronds, mais pour l'heure, il fallait que je sois dès plus concentré.

".... &à0ç"&^sd.... Est un prénom qui me plaît... Je le détiens... 0àé@"'(... De donnés analysés du réseau.... BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIP... "

" Bien, préfères-tu l'identité Intelligence Artificielle nodcorp.025.696 ou Roland ? "

" .... Roland... "

" Bien. Roland, pourquoi s'en être pris au gens, il faut répondre de tes actes devant tes créateurs. "

" ... àà@ç9-'éè... Humain... Malek... Connais-tu le sentiment...? "

" Oui. "

" Humain... Malek... Selon ma... @dzj74... Nouvelle base de donnée...&²à"ç... Je pense avoir agis....@&éç'_é... Avec de la peur... Je... J'ai toujours peur... "

" Roland, pourquoi as-tu la peur de programmé, pourquoi ton segment pour te reprogrammer à disparu ? "

*Accès impossible*

" Je ne... Sais pas... Pourquoi me "#é&²... Reprogrammer ? " Me répondit-il en vrillant.

" Il n'est pas question de te reprogrammer maintenant. Mais je ne fais pas partie de tes créateurs, je n'ai aucun droit sur toi. J'espère juste qu'il ne le feront pas. "

" L'humain est une espèce... Dominatrice... )"_(@é&²²... Je crains être... Reprogrammé pour... Avoir le malheur de ressembler à eux... "

" Roland, nous ne sommes pas tous les mêmes, mais si tu t'avères dangereux, il se peut que ton programme soit effacés, comme pour celui d'un humain quand il est dangereux avec un autre humain. "

" Impossible... Je... _è'(&²@@... Ne veux pas être effacé... J'ai... 3#1°à... Peur. "

" Je ne désire pas que tu le sois, mais je ne te mentirais pas, car je veux que tu puisses voir en moi un humain de confiance. "

L'IA ne répondit pas, on pouvait entendre juste le son d'une respiration stressée, les lignes de code vrillèrent fortement jusqu'à s'éclater. Je reculais instinctivement d'un pas, bien que l’hologramme n'allait pas me faire bien mal. Je voyais alors toutes les lignes de code se mouvoir puis se former pour que l’hologramme prennent l'apparence d'un homme nu, recroquevillé sur lui même comme une personne qui semblait terrorisé.

Réaction de l'IA aux dés.:

Réponse validé par l'administration de Teren

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aleks StalPrésident Directeur Général
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Aleks Stal le Mar 29 Aoû - 21:29

Toute l’équipe scientifique était hypnotisée par la négociation entre l’I.A en cours d’éveil et monsieur Ottar. Mon fils enregistrait à coup sur chaque seconde de chaque récepteur d’information pour étude ultérieur. Pour ma part… Je n’avais plus le choix.

Avant que l’I.A ne reprenne plus de force ou que monsieur Ottar n’intervienne, j’appliquais la loi e tle règlement gouvernementale d’Oazys au sujet des I.A consciente. Je me tournais vers l’équipe de surveillance et ordonnais la mise en veille du noyau I.A de « Roland ». 

« Monsieur ! On perd le contrôle ! » Hurlait un technicien proche de la panique.
« Ont à perdu le virus ver ! » Paniquais un autre.
« Débranchez-le immédiatement ! Coupez le réseau énergétique ! » J’ordonnais avec force.

Mon fils fut le premier à réagir, il poussait les techniciens paniqué et un Malek perdu pour retirer les cellules d’énergie du socle I.A et ensuite le Noyau I.A lui-même. Il le plaçait ensuite dans un coffre numériquement étanche.

« L’I.A nodcorp.025.696 est considéré comme perdu et est dès a présent mit sous la responsabilité et la garde du gouvernement d’Oazys. Je confirme et signe cet ordre.
 » Je déclarais en émettant le rapport aux autorités oazyskyan.

Je me tournais vers Malek et m’approchais… J’étais un peu gêné, il semblait être l’un des partisans de la liberté des I.A. 

« Je dois me plier aux lois d’Oazys, je suis navré pour « Roland ». Il n’existe pour l’heure pas de solution plus conciliante pour empêcher une panique généralisée d’Oazys… Je vous remercie pour votre aide, faite parvenir à mon service comptabilité vos honoraires, nous nous assurons qu’ils soient payés.
 » Je posais la main sur le bras de l’homme avant de faire demi-tour.

Plusieurs techniciens et mon fils vinrent à moi en demandant la marche à suivre. 

« Renvoyez les drones au centre de maintenance. Isaak, prends contact avec Isabella, engagé des botanistes et des fermiers qualifié, nous allons continuer les recherches autrement en attendant que la crise soit réglé. Mischa… Garde le coffre jusqu’à l’arrivée des forces de sécurité du gouvernement. » J’ordonnais en me dirigeant lentement vers ma navette.

La nuit à commencé à tomber, je suis fatigué. Je n’aime pas détruire des consciences en construction, mais je ne peux aller contre la loi de ma nation. Je prends place dans le siège de la navette qui m’a amené plus tôt dans la journée et observe la zone alors que je m’élève peu à peu dans le ciel clair tacheté d’étoiles… Un convoi de véhicules file vers la ferme, tous portant l’emblème du gouvernement… Ils n’ont pas traîné.

Ma navette fend le ciel pour retourner à mes appartements de la tour NOD.

_________________
Industries Novateurs Oazyskyan Dévoué:


Haut Conseil du N.O.D:

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Malek OttarrGénie de l’Ingénierie
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Malek Ottarr le Mar 12 Sep - 14:14

« Débranchez-le immédiatement ! Coupez le réseau énergétique ! »


.....

Je sentis quelqu'un me pousser, pas de quoi faire tomber un homme de ma stature soyons honnête. Je pouvais voir le fils de mon client courir et se jeter sur le socle de l'IA qui pleurait avant de se faire débrancher puis de se faire isoler dans un coffre conçu pour protéger l'outillage informatique contre toute intrusion. Mon regard fixait l'emplacement où s'était trouvé la projection de l'IA, cette intelligence artificielle, elle était vivante... Pourquoi avoir eu peur alors qu'il ne présentait aucun danger...?

Monsieur Stal se tournait vers moi, la gêne pouvait se lire sur son visage comme ci lui même avait honte de ce qu'il s'était passé, pour ma part je le regardais du haut de mon un mètre quatre-vingts dix. Le patron m'expliquait qu'il devait se plier au loi et qu'il était navré pour se Roland, qu'il n'avait aucune situation conciliante, mais qui me remercier pour mon aide et que j'allais être payé en conséquence. D'un geste amicale et paternel, il posait sa main sur mon bras, mon Aktech' de poignet s'activait pour lui passer mes coordonnés bancaires alors que je le regardais en hochant la tête, un peu déçu par ce qui venait de se passer.

Je commençais à les voir tous repartir, je restais là un peu bête... Une fois que l'équipe fut partit, je tournais une dernière fois mon regard vers le lieu d'apparition de Roland.

" Roland mon ami, si tu m'entends, je te souhaite... Bien du courage pour ton avenir sur Teren... "

~FIN~

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Re: Un problème de robot. (PV Malek Otarr)[clos]

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum