Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Malek OttarrGénie de l’Ingénierie

    Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Malek Ottarr le Mer 9 Aoû - 13:03

    Malek Ottarr

    Carte d'identité

    Nom : Ottarr

    Prénom : Malek

    Date de naissance et âge : Né le 14 novembre 965, il a 34 ans.

    Taille : 1m89

    Origine : Öazys

    Aktech' : Aktech' réalité augmentée qu’il porte en brassard à l’avant bras droit et Aktech Laser dont il modifie l’apparence selon ses besoins, mais qu’il a le plus souvent en gant.

    Rang : Génie de l’Ingénierie

    Physique (optionnel)

    Malek est grand, ses cheveux sont longs et rouges, souvent tressé pour plus de praticité durant ses travaux. Il est grand et très bien entretenu, il est possible de voir des cicatrices par-ci par-là sur sa peau si il se met torse nue.

    Caractère

    Malek, l’homme mystérieux, solitaire, on raconte de lui qu’il aurait fait la guerre contre les créatures les plus hostiles, qu’il aurait perdu des hommes pour sauver des terres. Mais qu’est-il réellement ? Un passionné pour l’ingénierie, si bien que ses anciens collègues pensent que cette passion est pour lui une bête lubie qu’il aurait acquit après trop de traumatismes et pourtant, Malek à de l’or dans les mains.
    Cette « lubie », il l’a depuis le plus jeune âge, il fut toujours fasciné par les robots et pourtant c’est une carrière de militaire qu’il eut jusqu’à ses 28 ans. Depuis son arrêt, il est un homme peu sociable mais très entouré de ses amis mécaniques qu’il construit ou répare. Il s’avère néanmoins sympathique et de bon conseille avec ses clients, mais se sent beaucoup plus à l’aise en parlant à ses êtres dénués d’âme que sont les robots. L’armée ? Il ne veut plus en entendre parler.
    Mais cette hurluberlu plutôt excentrique est-il une bonne personne ? Oui, profondément. Un peu têtu, souvent dans les nuages, mais profondément gentil et paternelle quand il prend conscience qu’il doit protéger quelqu’un.

    Histoire

    Un petit garçon aux cheveux rouges jouait avec une créature domestiquée dans la cours de la ferme familiale, heureux, grand sourire aux lèvres, il riait de bon cœur en courant avec son compagnon à quatre pattes après une balle qu’il avait lancé lui même. Cette petite balle rebondissait jusqu’à rouler sous une énorme porte en métal, mais sa créature de compagnie ne se démontait pas, il fit fondre cette accès à l’aide du feu qu’elle maîtrisait. Le petit garçon, une fois arrivé sur place se mit à gronder la créature.

    « Lessie ! Qu’as-tu fais ?! Papa et maman ne vont pas être content, ça c’est sûr. »


    Pesta le petit garçon contrarié de voir la porte ainsi fondu. Pourtant, celui-ci fut attiré par cette porte, sa curiosité le titillait. Cette partie de la maison, il ne le connaissait pas et de mémoire, aucun membre de sa famille n’y mettait les pieds. C’est alors qu’il se mit à regarder à droite, puis à gauche. Personne. L’enfant se mit à quatre pattes et se glissa dans l’ouverture crée par son animal de compagnie.

    « Je suis l’Explorateur, vient fidèle compagnon, partons découvrir cette endroit secret ! »


    Se lieu était si sombre que Malek dû partir chercher une petite lampe pour voir tant bien que mal à l'intérieur. Derrière la porte, un grand espace vide, le sol était sableux. Le petit garçon joua dedans, prétextant avoir découvert une grotte très ancienne, il y resta dès heures avant que sa créature ne gratte le sol dans le coin de la pièce.

    Le petit garçon intrigué arriva aux abords de sa bête et croyant que celui-ci jouait, il se mit à gratter avec.

    « A nous le trésor ! »


    S'exclamait-il gaiement. Ce trésor fut une trappe, Malek, en joie d’avoir trouvé un nouvel espace de jeu, l’ouvrit tant bien que mal et y descendit, lampe de poche en main. Une grande pièce se dérobait à lui, donnant accès sur une porte cette fois-ci blindée.

    « Wow !!! Elle est énorme. Lessie, ne fait pas fondre la porte cette fois-ci ! »


    C’est en observant cette porte blindée qui tranchait d’avantage avec la vieille bâtisse qu’était la ferme qu’il se rendit compte que celle-ci était bien sécurisé. La température ici était froide, il entendit une sorte de climatisation s’activer.
    En se mettant légèrement sur la pointe des pieds pour regarder se cadran tactile, il ne pu s’empêcher de le tapoter. Le cadran s’activait alors en vrillant, il voyait que celui-ci était une sécurité à digicode. La petite main du garçon se posait dessus, mais rien ne s’activait sauf une voix féminine.

    Erreur


    Intrigué, le petit garçon prit la patte de son animal pour la poser sur le cadran, mais la voix s’activait de nouveau pour annoncer qu’il s’agissait d’une erreur.
    Le visage plein de surprise, le petit restait quelques temps bêta devant cette porte. Il fallait qu’il trouve une solution pour ouvrir cette accès inconnu à se jour pour lui.

    Pendant plusieurs jours, dans un secret dès plus totale, il rassemblait plusieurs matériels et étudia le plan de sa maison, cette accès n’avait jamais été signalé. Il s’équipait alors de matériaux diverses plutôt accès sur de l’électronique. Malek eut toujours un talent pour la technologie, celui-ci s’éveillant deux ans auparavant quand il se mit à jouer à bidouiller un robot en panne pour faire comme les grands, sauf que le garçon l’avait réactiver et c’était même pris de passion pour ses êtres robotiques.

    D’un pas décidé, il repartit dans cette partie de la maison pour en découdre une bonne fois pour toute. Armée d’un Aktech' qui peut se comparé à un ordinateur, il relia celui-ci à l’écran tactile par des capteurs servant à la base à la reprogrammation. Il avait trouvé ses capteurs dans les vieux tiroirs du garage, cette technologie n’était pas utile à la ferme et ce genre de matériel coûtait une fortune, pourtant la ferme en était équipé, utile pour se petit génie qui était entrain de craquer la porte en la reprogrammant pour que celle-ci s’ouvre à son empreinte digital. Cette programmation prit tout de même plusieurs heures et essuya plusieurs échecs, mais cette fois-ci, une deuxième entrée fut enregistrer et sa main permis l’ouverture de la porte.

    Les lumières de la pièce ouverte ne s’activait pas, mais il distinguait dans l’ombre une apparence massive et humaine scintillant légèrement en vert à son arrivé, apeuré, Malek couru voir ses parents leurs informer de la personne dans cette cave. Le père écarquilla les yeux et accouru avec son fils pour aller voir, armée d’une pelle dans les mains pour être sûr d’avoir un minimum de sécurité.

    Quand le père de l’enfant vit le chemin qu’il devait emprunter, il comprit tout de suite quelle était cette « personne » dans cette cave, il ne prit même pas la peine de passer la porte blindé et gronda son fils sans lui expliquer qu’elle était cette pièce.

    « Ce n’est pas bien Malek, pas bien du tout ! Tu n’avais pas à rentrer ici et encore moins à y forcer l’accès ! De toute manière j’aurais dû sceller cette foutue cave depuis longtemps. »

    Le père, furieux fit remonter l’enfant en pleure dans sa chambre. On pouvait entendre les parents se disputer sur cette sois-disant cave, des mots revenaient, secret, papa, sceller, ingénieur … Bien que scellé, Malek ne se retira jamais de la tête cette endroit si mystérieux dans lequel il n’y retourna pas avant des dizaines d’année.

    Les années passèrent et le don de Malek pour la technologie n’en finissait pas de croître, si bien que par ennui à partir de ses 15 ans, il finissait pas racheter des vieux robots sur le marché et les retaper malgré la réticence de son père pour cette activité.

    A 16 ans, fièrement, l’adolescent annonçait à ses parents qu’il voulait devenir ingénieur, mais la réaction des parents ne se firent pas attendre, alors que sa mère, très douce, montrait des signes d’inquiétude, le père lui se mit en colère et refusa se choix catégoriquement, s’en suivit une dispute entre les deux hommes de la famille. Malek ne comprit jamais pourquoi son père était aussi fermé au sujet de l'ingénierie, lui en parler le mettait toujours dans des états anxieux instantanément, le jeune homme n’avait comme seul info que son grand-père, décédé quelques jours avant sa naissance, était un ingénieur d’opérette reconvertit en fermier.

    Contre tout attente, le père fit inscrire son fils à l’armée pour lui montrer « la vraie voie à suivre », la mère elle même n’était pas au courant de cette manœuvre improbable du père et fut contrainte d’accepter celle-ci par force.

    C’est ainsi que Malek, à 16 ans fut obligé de quitter sa ferme pour la caserne, ce que le garçon eut du mal à digérer durant des années.

    Ne pouvant quitter avant la majorité l’armée, il suivit cette voie, mais coincé dans les rouages de l’engagement et enrôlé par ce métier, le jeune homme poursuivit contre toute attente sa carrière, montant au fur et à mesure les échelons. Malek faisait partit de la brigade de sécurité de l’Exploration Terenienne, c’était lui qui devait partir tuer des créatures trop agressif qui rôdait autour des remparts. C’est de part son métier difficile qu’il perdit des camarades, mais aussi des amis sur le front. Soldat blessé, efficace et froid dans ses actions, Malek avait changé littéralement de visage quand il entama sérieusement sa carrière militaire.

    Soulagement pour son père, grande tristesse pour sa mère, l’adulte qu’il était devenu était l’ombre de lui même. Il s’attachait difficilement aux personnes, mais était très bon camarade et par la suite un chef, du haut de ses 24 ans. A 24 ans seulement, Malek avait traversé des épreuves difficiles et frôlé la mort plus d’une fois au point de dire que celle-ci était devenu "sa vieille copine". Il n’avait pas volé son titre de Major, très intelligent et reconnu pour avoir plusieurs fois fait un pieds de nez à la mort grâce à ses talents, il avait notamment utilisé plus d’une fois son don en technologie pour faire repartir des véhicules et/ou armes défaillantes lors de violentes altercations avec des créatures et même parfois des hommes.

    En tant que Major, Malek découvrit l’envers du décors et tous le côté tactique de celui-ci, il s’ennuyait d’ailleurs un peu à se poste, mais celui-ci lui rapportait beaucoup d’argent, ce qui était un plus.
    Le décès de son père survint un an après sa promotion, mais il n’arrivait plus à éprouver d’affection et ceux pour personnes, même ses camarades de combat. Il était devenu plus froid encore et n’arrivait pas à pleurer le décès de son géniteur, ce qui le perturba quelques peut pendant un certain temps.

    Mais une chose changea absolument tout, celui que l’on nommait désormais plus souvent par son nom de code (Scorpius) que par son vrai prénom dû prendre commande d’un mouvement de troupe difficile qui devait démonter une horde de créature enragée et dangereuse, le choix ne fut pas bien compliqué, ses chefs lui ordonnait de ne pas quémander trop d'homme si besoin, il devait faire avec le matériel qu'on lui avait confié... Malek sacrifia donc plusieurs hommes de l’escouade pour amener sa mission à bien. Ce qu’il eut de la part de ses chefs étaient des félicitations, une dizaine d’homme envoyé comme de la chaire à canon ? Et alors, la mission était réussi non ? La menace avait été repoussé.

    Quelques jours après l’annoncement des décès, une personne vint taper à la porte du Major. Quand il ouvrit la porte de son bureau, il avait face à elle une belle dame accompagnée d’une petite fille d’à peine 4 ans qui souhaiter lui parler. Scorpius accepta de les recevoir à condition que celle-ci ne s’éternise pas.
    Reconnaissante, la femme s’assit au bureau du militaire et commençait à lui parler.

    « Monsieur Ottarr, je viens ici, pour… Pour vous demandez de ne plus rester Major. »

    « Pardon, c’est une blague j’espère ? »

    La tenue de la petite fille passait du vert au violet, signe qu’elle était inquiète du ton employé par le Major. Ne se démontant pas, la mère de famille continua.

    « Vous avez envoyé mon mari à la potence, vous avez condamné ma famille à être sans père. »

    « Madame, vous savez les risques du métier. »

    « Oui Monsieur Ottarr, j’ai aussi été dans votre cas en tant qu'ancienne de l'armée, mais je me suis arrêtée. Vous n’êtes plus apte à être chef. »

    « Je pense que c’est vous Madame qui n’êtes plus apte à réfléchir avec le décès de votre mari. »

    « C’est avec tout mon respect que je fais face à vous en tant que femme détruite et non en colère, vous avez envoyé le père de ma fille à la boucherie comme un vulgaire pion, alors que vous aviez tant d’autre façon de réussir votre mission. »

    « Vous n’étiez pas là chère Madame, maintenant si c’est pour proférer des infamies à mon égard, je vous prierais de sortir de mon bureau. »

    « Monsieur…Je veux juste que vous prenez conscience que vous ne voyez plus des humains dans vos camarades, mais juste des pions. »

    Avant que le Major ne puisse placer un mot, alors que ses sourcils se fronçait tandis qu’il se relevait lentement, faisant part de son imposante masse, la tenue de la petite fille ainsi que la mère virait d’un bleu profond, si profond que cela marquait une très grande tristesse, la petite fille baissait alors la tête en sanglotant et dit d’une voix étranglé.

    « Papa me manque... »


    Puis elle se mit à pleurer contre sa mère, la femme caressait la petite en ne pouvant retenir une larme coulant le long de sa joue.

    Ses trois mots avaient fait un blocage dans la tête du militaire, il n’arrivait pas à détacher le regard du visage de la petite fille qui pleurait, la mère tourna les yeux vers Malek, aucune colère, juste une profonde tristesse qui se ressentait.
    Le coeur du soldat se serrait dans la poitrine, une envie furieuse de pleurer l’avait prit, ses poings se mirent à trembler de cette vision, si bien qu’il ordonnait d’une voix tremblante à cette famille de sortir, sa voix n’était plus aussi rocailleuse et froide, juste blessée. La mère ne fit aucune scène, elle se contenta de saluer poliment l’homme qu’elle avait face à elle puis pris son enfant dans ses bras et sortit doucement en pleurant silencieusement. La petite fille croisait son regard silencieux avec le Major une dernière fois avant de blottir son visage contre l’épaule de sa mère en laissant couler ses larmes sans un mot, quand la porte se referma, le Major restait là, au milieu de la pièce.
    Ses membres tremblaient, il avait si mal qu’il avait l’impression que l’on enfoncer un pieu dans son cœur. Des larmes avaient soudainement montées puis il se recroquevilla au milieu de la pièce. Se dernier regard avec la fillette, ses mots, des souvenirs, tout lui revenu en tête au point de le faire rentrer dans une angoisse si monstrueuse qu’il dû partir des lieux en fuyant le plus loin possible de celui-ci. Il couru, couru jusqu’à en perdre haleine et il finit par arriver devant la ferme familial où il y tomba aux portes en se mettant à pleurer et à crier.

    Durant plusieurs jours, le Major était tant saisis d’angoisse qu’il était incapable de parler, hormis de pleurer ou de gémir.
    Se regard lui collait à la peau et encore maintenant.
    Malek décida de poser sa démission et quitta l’armée malgré les réticences de ses chefs. Il retrouva l’adresse de cette mère de famille en lui envoyant une lettre de condoléance, mais aussi d’excuse et cette annonce officielle qu’il quittait l’armée, il joint à cette lettre un chèque, énorme. L’équivalent d’un tiers de sa fortune, puis il s’isola loin de tout avec sa mère.

    En accord avec elle, il partageait une moitié de la ferme pour en faire un atelier et revenir à sa passion de toujours, la mécanique. Il retrouva des vieux dessins à lui en revenant dormir dans sa chambre, dont un qui lui mit le sourire aux lèvres, construire un oiseau gigantesque et mécanique sur lequel il pourrait se mettre dessus pour voler et transporter ses marchandises. Se dessin l’obsédait bizarrement, si bien qu’il se promit à lui même de réaliser se rêve d’enfant oublié. Progressivement et à l’aide des bénéfices de sa petite entreprise, il allait construire au fur et à mesure cette créature toujours pas terminé à se jour.
    Sa maman mourru deux ans après sa démission, à trente ans, Malek se retrouvait orphelin.
    Son lot de consolation, son travail, ses hobbis et cette ferme qu’il eut en héritage. Un jour de travail, alors qu’il courrait après un robot rond qui voulait se faire la malle, il tombait nez à nez avec cette porte condamné par son père il y a des années, un peu bête et couché au sol avec le robot détraqué dans les mains, il regardait la porte plusieurs minutes. Après avoir remis le robot fou en cage, il décida de rouvrir ce fameux endroit.
    Son père avait si bien condamné les lieux qu’il lui fallut deux jours entiers et du matériel pour pouvoir y accéder de nouveau. L’heure de vérité était arrivé, ce n’était plus l’enfant, mais l’ex militaire qui cette fois-ci allait faire face à cette étrange endroit. Quand la porte s’ouvrit, la même vision que la pièce d’il y a des années, à l’exception qu’avec sa nouvelle re-programmation, il avait pu remettre tout le système électrique en route. Quelle ne fut pas sa surprise de voir que dans cette cave se trouvait un espace à la pointe de la technologie, jonché de robot unique en tout genre. Un terrain de jeu autant qu’un trésor s'était dévoilé à Malek. Beaucoup de robot était encore en construction, mais un était presque terminé, un robot étrange qui ressemblait à s’y méprendre à un lion. S’y sentant attaché immédiatement, il travaillait comme tant d’autre de ses projets plusieurs années pour le remettre en fonction. Entre temps, son entreprise prospérait, il rachetait des robots au marché, parfois pour les revendre, parfois pour les garder, dont une, une robot Geisha qui était devenu par la suite sa secrétaire. Elle n’était plus très belle, des pièces de son visage lui manquait même, elle aurait dû partir à la casse mais Malek l’avait prise pour la réparer.

    Avec le temps, cette être mécanique était devenu sa meilleure amie, comme une sœur, il aimait beaucoup lui parler et elle était même en mesure de répondre, elle était devenu un réconfort pour lui.
    Depuis maintenant 6 ans, après avoir coupé les ponts avec l’armée, l’homme mûre qu’il était avait fait sa réputation dans l'entrepreneuriat de réparation de robot et d’Aktech, un peu touche à tout, il essayait de se diversifier au maximum. Il y a un an le robot lion pu enfin être réactivé et les deux se sentirent aussitôt très proche. Malek n’a pas encore terminé son projet phare de créature volante, mais reste toujours déterminé.
    Il tient toujours une partie de la ferme, ferme qui le permet à se jour de pouvoir manger à sa faim et pour être tranquille avec l’entretien de cette partie, des robots jardinier y travaillait paisiblement et pour s’assurer de la sécurité des lieux, il avait fait réparer plusieurs robots de sécurité.

    Familier

    Note que cela sera la créature qui restera avec toi. A côté, tu pourras néanmoins utiliser des services de location de familier de transports (kwak, chevroc) et de communication (lapin volant) sans que cela soit ton propre familier.

    Nom : Lessie ou Lion (avec une prononciation à l'anglaise)

    Race : Robot Lion

    Description : Étrange robot lion retrouvé dans la cave familial, il semble tout droit sortit de laboratoire tant il est parfait. Pelage blanc, cadrant teinté au niveau des yeux et un chassis au niveau des hanches et des pattes pour pouvoir s’assurer une mobilité parfaite. On peut s’en servir comme robot offensif, mais il est là plupart du temps dans les pattes de son maître ou à courir après les souris de la ferme pour jouer. Il a plusieurs capacités liés au combat notamment la maîtrise des lasers, mais aussi la production de feu.

    Autre

    Comment as-tu connu le forum ? Merci Sylène ! :3

    Est-ce un double compte ? : Nop !

    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Dios le Mer 9 Aoû - 13:45

    Hé bien ! Quel sacré personnage ! Je suis content qu'il ait retrouvé un peu d'humanité : il va pouvoir pleurer quand il verra ses futurs amis tué par mes créatures /PAN/ (oui je suis sadique, merci merci  Twisted Evil )

    Si tu aimes les robots et les technologies, je ne suis pas sûr que tu doives partir explorer...  Rolling Eyes  (quoi je le tente ?  Razz )

    Allez, tu es validé et tu es officiellement un explorateur de Teren  Cool

    Alors pour information tu peux :

    -répertorier ton rôle

    -répertorier ton avatar

    -éventuellement proposer un prédéfini

    -Lancer un RP (c'est le principal o/ et si tu veux des styles de présentation il y en a ici), en proposer un ou répondre à une demande de RP

    Enjoy !!

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Sera Crimson le Mer 9 Aoû - 20:35

    Bienvenue à ton personnage !
    J'ai beaucoup apprécier son histoire même si par moment c'est triste.
    Je pense que son passé et son experience va aider à mon personnage de revenir humaine ce qui pourrait être bien ^^
    Enfin bref ! Amuse toi bien parmi nous !


    _________________
    Sera Crimson
    × Zero ×
    avatar
    Malek OttarrGénie de l’Ingénierie

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Malek Ottarr le Mer 9 Aoû - 20:59

    Avec plaisir, on se réserve un RP ?
    Merci beaucoup pour ton accueil ! Smile

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Sera Crimson le Mer 9 Aoû - 21:57

    Oh oui ! Je te MP pour t'en parler ^^
    De rien Smile


    _________________
    Sera Crimson
    × Zero ×
    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Tarkan Yami le Jeu 10 Aoû - 17:56

    Alors comme ça, toi t'es du genre robophile, si je comprends bien Razz
    J'irais sûrement faire un tour dans ta ferme, il doit bien avoir des trucs à se mettre sous la dent!

    Bienvenue Mister Robophile! Razz
    avatar
    Malek OttarrGénie de l’Ingénierie

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Malek Ottarr le Jeu 10 Aoû - 18:27

    Merci petit voleur ! :'D
    Dis-moi, ne serais-tu pas anciennement un certain Mazen Kadar ?

    InvitéInvité

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Invité le Jeu 10 Aoû - 20:52

    Une histoire un peu tristounette qui a forgé un perso super intéressant ! Au plaisir de te croiser à détour d'un rp Very Happy
    La bienvenue au passage~

    InvitéInvité

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Invité le Ven 11 Aoû - 1:44

    Rey Braveheart



    Bienvenue! Very Happy
    Un autre robot lover *-* Rey et BB-8 sont fait pour les rencontrer ^^
    avatar
    Malek OttarrGénie de l’Ingénierie

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Malek Ottarr le Sam 12 Aoû - 11:37

    Salut les amis, quel accueil, merci beaucoup de vos réponses à ma fiche, je suis ravis qu'elle plaise !

    Je vous fais des gros bisous pour ceux que je n'ai pas la chance de croiser encore sur le forum ! I love you
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Morgane Perivsky le Sam 12 Aoû - 12:11

    Bienvenue fan des robots !

    Même si moi je les aime pas plus que ça, ça ne nous empêchera peut-être pas de se croiser dans un RP ! Razz


    _________________


    avatar
    Malek OttarrGénie de l’Ingénierie

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Malek Ottarr le Sam 12 Aoû - 12:20

    Merci !

    Ouai carrément ! Very Happy

    Contenu sponsorisé

    Re: Un génie de l'ingénierie [Malek Ottarr][Fiche terminée]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 21 Oct - 16:35