Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Sÿn KhanGouverneur d’Öazys
    Gouverneur d’Öazys

    Mise au point [Capitaine Perivsky][clos]

    Message par Sÿn Khan le Lun 7 Aoû - 11:17

    Sÿn était venu rendre visite à sa famille. Comme il s’en doutait, leurs parents étaient absents et le plus âgé de ses frères était au zoo en quête de nouvelles photographies… Il n’y avait donc que Yanko présent dans la résidence familiale. Sÿn le surprit qui jouait aux explorateurs avec son ouistikioute. Un sourire amusé se dessina sur le visage du gouverneur. Comme il aurait aimé retrouver un peu de cette insouciance ! Au lieu de cela, Sÿn était submergé par ses réflexions, ses inquiétudes, ses projets et les obstacles qui entravaient son chemin. Mais si Sÿn avait bien une qualité, c’était la persévérance. Il n’abandonnerait pas, il atteindrait ses objectifs comme il l’avait toujours fait. Après tout, ne lui avait-on pas dit d’oublier sa vocation de devenir gouverneur sous prétexte que c’était impossible ? Et pourtant, il y était parvenu. Mais l’heure n’était pas à penser au travail, Yanko était sa priorité pour l’instant.

    - A quoi est-ce que tu joues ?
    - J’apprends des tours à Yûgi ! Répondit Yanko avec entrain.
    - Oh, je suis curieux de voir ça ! Tu me montres ?
    - Oui ! S'exclama-t-il fièrement.

    Yanko envoya donc son petit familier chaparder l’une des boucles d’oreilles de son frère qui resta un moment perplexe.

    - Tu lui apprends à voler ?
    - Il faut savoir se débrouiller pour devenir pirate de l’air !
    - Pirate de l’air ?

    Voilà qui était nouveau. Son frère avait toujours parlé d’être explorateur, mais jamais pirate de l’air. Autant les jeux de pirates, certes, ça c’était fait, mais pas au point d’être aussi précis que pour parler de « pirates de l’air » et apprendre des tours pareil à son familier. Ce jeu semblait prendre des proportions un peu trop réalistes. D’où lui venait une telle idée ? Était-ce ses copains ? Un nouveau dessin animé ou une nouvelle bande dessinée ? Et si… Non, cette idée était complètement insensée. Pourtant, malgré tout cette idée ne quittait pas l’esprit du gouverneur. Cette fameuse annonce dans le 7 Guardians pouvait-elle y être pour quelque chose ? Sÿn entreprit de tirer les vers du nez au petit. Cela ne fut pas bien difficile et en un rien de temps, il fut informé de toute l’affaire. Loin de se fâcher, il prit le temps d’expliquer à Yanko que la piraterie c’était mal.

    Lorsqu’il eut pris congé de son petit frère Sÿn décida d’aller lui-même rencontrer cette fameuse Capitaine Perivsky. Il ne pouvait sciemment pas laisser se faire des choses pareilles au sein d’Öazys.

    Sÿn fit en sorte de passer incognito en sélectionnant soigneusement sa tenue, en arrangeant ses cheveux, etc. Les désavantages d’être quelqu’un de connu, c’est qu’il était difficile de sortir sans se faire repérer. Heureusement, le gouverneur était plutôt doué pour ce qui était de se déguiser et de passer inaperçu. Une enfance à s’échapper de la maison et à fuir les nounous, ça forge une certaine expérience…

    Le gouverneur pénétra donc dans le bar de l’oiseau bleu et reconnu aussitôt la fameuse capitaine. Yanko n’avait pas menti : elle était tout en bleu ! Sÿn s’approcha, son visage affichait un sourire avenant.

    - Bonsoir. Ai-je bien l’honneur de m’adresser au Capitaine Perivksy ? Vous permettez ? S’enquit-il en faisant mine de vouloir prendre place.
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Mise au point [Capitaine Perivsky][clos]

    Message par Morgane Perivsky le Lun 7 Aoû - 12:10

    Mise au point

    Sÿn

    Morgane était fidèle à son point de rendez-vous, à l’heure habituelle. Elle tentait encore et toujours de recruter même si elle avait quelques recrues désormais. Cela dit, elle n’était pas certaine que tous les suivraient réellement le moment venu. Mieux valait avoir le plus de matelots possibles, surtout vue les aventures et créatures qui les attendaient. Le capitaine buvait tranquillement un verre de rhum lorsqu’un inconnu entra dans le bar. Il s’avança vers elle et lui demanda s’il avait l’honneur de s’adresser au capitaine Perivsky. Que de courbettes et de mots de vocabulaires : il était plaisant de ne pas être abordée par une grosse brute. Elle n’avait jusqu’ici pas réussi à recruter quelqu’un avec un profil littéraire. La jeune femme serait donc ravie de pouvoir le faire. C’est donc sans aucune méfiance que la jeune femme répondit avec son air malicieux :

    « Bonsoir. Effectivement je suis celle que vous recherchez et à qui ai-je l’honneur de parler ? »

    Parler de la sorte était un peu pompeux mais si c’était son style, elle s’y ferait ne serait-ce que pour le recruter. Après ils laisseraient vite tomber toutes cet enrobage superficiel de mots. L’important était d’être clair dans leurs échanges. Autant dire les choses de manières concises et claires. C’était du moins son mode de fonctionnement.
    Le capitaine but son verre cul sec mais n’en proposa pas un à son invité. Elle n’avait pas les moyens de le faire même s’il était sans doute là pour l’annonce. Sans cela il n’aurait pas demandé à parler au capitaine Perivsky. Morgane ne posa pas plus de questions. Dans ces moments-là, les recrues faisaient preuve d’une telle curiosité, qu’il était préférable d’attendre qu’elles expriment toutes leurs questions. Et, en général, ils en avaient un nombre assez ahurissant C’était alors à elle de trier ce qu’elle pouvait dire ou non. Notez que la plupart des interrogations étaient stupides ou sans intérêts. Elle se souvenait de son best of actuel qu’elle avait d’ailleurs noté dans le carnet rangé dans sa ceinture. Oui, Morgane adorait se noter des anecdotes rigolotes pour les moments où elle devrait affronter des moments moins amusants. C’était important de garder constamment le moral au beau fixe pour pouvoir toujours motiver ses troupes.

    Or donc voici ce qu’elle avait noté, entre autres, dans son carnet :

    - C’est quoi des pirates ?
    Etre oublié par les gens était vraiment dérangeant. D’accord, il n’y avait pas eu de pirate depuis presque mille ans sur Öazys mais cette question faisait surtout mal à l’ego. Encore une fois, les enfants savaient, eux. C’était évident.

    - Pirates des airs donc vous voler de l’air ?
    C’était la blague du jour.

    - Il faudrait donc quitter Öazys pour voir d’autres endroits ?
    Celui-là été Sherlock Holmes.

    - Je peux être le capitaine ?
    Il y en avait qui avaient véritablement de l’espoir. Comme si elle aurait cédé sa place et en plus à un idiot incapable de faire quoi que ce soit de ses dix doigts.

    - Ma famille peut venir : elle aime voyager ?
    Oui, certains avaient même pensé qu’il s’agissait d’une croisière. Si ce n’était pas navrant.

    Morgane était donc curieuse de découvrir les questions de cet individu.
    avatar
    Sÿn KhanGouverneur d’Öazys
    Gouverneur d’Öazys

    Re: Mise au point [Capitaine Perivsky][clos]

    Message par Sÿn Khan le Lun 7 Aoû - 13:07

    Sans méfiance aucune et avec une fierté non dissimulée, la capitaine confirma son identité avant de lui demander à qui elle-même avait l’honneur de s’adresser.

    - Oh je ne suis qu’un simple curieux en mal d’aventures, vous savez… Répondit-il modestement. J’ai lu votre annonce dans le 7 Guardians, une annonce hors du commun pour une personne qui m’a l’air d’être tout aussi exceptionnelle.

    Oui, Sÿn savait flatter. Il savait utiliser les mots. Les mots possèdent un pouvoir, ils peuvent toucher les cœurs, peuvent provoquer des sentiments forts, que ce soit amour ou révolte. Les mots ne sont pas vides. Ils ont un sens, ils ont une force et il est important de savoir les utiliser.
    Sÿn avait su les utiliser pour se hisser au rang de Gouverneur de même qu’il avait su en faire usage pour obtenir les informations de la part de son petit frère.
    Dans ce cas-ci, il les utiliserait pour connaitre les intentions de cette capitaine.

    - Votre annonce fait rêver ! Pirate des airs… Cela signifie donc que vous naviguer dans les cieux ? J’ignorais qu’il existait une telle technologie à Öazys… Mais peut-être n’êtes-vous justement pas d’ici ? J’aimerais en savoir plus, si vous le voulez bien avant de peut-être me décider à me joindre à votre équipage avec votre accord cela s’entend. Ici, je m’enlise dans un quotidien dépourvu d’avenir, peut-être qu’avec vous, je parviendrais à faire quelque chose de ma vie ?

    L’homme était convaincant. Lui-même aurait presque cru à ces propres propos. Mais il ne perdait pas de vue son objectif. Savoir ce qu’il en était et certainement la jeter en prison. Sÿn n’était pas seul. Il avait deux gardes en civil avec lui. Les deux professionnels se mêlaient aux clients du bar. Il eut été complètement inconscient de la part du gouverneur d’entreprendre pareille chose sans prendre la moindre précaution auparavant.

    En observant la jeune femme, Sÿn n’eut aucun mal à imaginer que son petit frère ait pu tomber sous le charme de celle-ci. Il fallait admettre qu’elle dégageait un certain charisme malgré le bleu fantaisiste et fétichiste qui l’ornait et qui sur d’autres personnes qu’elle aurait tout simplement pu paraître ridicule.

    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Mise au point [Capitaine Perivsky][clos]

    Message par Morgane Perivsky le Lun 7 Aoû - 22:43

    Mise au point

    Sÿn

    Il n’était qu’un curieux qui qui ne désirait pas tout de suite révéler son identité. Cela ne la dérangeait pas. Il lui était arrivé de parler longuement avec des personnes avant qu’ils lui révèlent leur nom. Il lui dit, sans surprise, avoir lu son annonce dans le 7 Guardians. Les flatteries allaient bon train, ce n’était pas pour déplaire à Morgane qui adorait qu’on la caresse dans le sens du poil. Il était vrai qu’elle était un personnage hors du commun, quoiqu’on en pense. Elle n’était pas banale. Visiblement il était étonné qu’elle puisse naviguer dans les cieux, comme tous les autres. Et, comme à chaque fois, elle lui répondrait. Après tout, elle devait essayer de l’intéresser si elle le voulait parmi les siens. Il voulait sortir de son train train quotidien et donner un sens à sa vie. Pour cela, il n’y avait rien de tel que la piraterie. Mais comme à chaque fois, elle ne mentirait pas à l’inconnu et lui parlerait des deux facettes de la vie d’un pirate.

    « Je ne suis pas d’ici effectivement et oui je navigue dans les cieux bien loin d’Öazys. Si vous vous joigniez à moi vous auriez l’occasion de découvrir tout Teren et ses particularités. C’est une expérience des plus enrichissantes culturellement et visuellement. En plus de celan nous amassons des trésors, nous affrontons les créatures. Cela plait assez aux filles si cela vous parle. Par contre je me dois de ne pas vous cacher que nous risquons chaque jour notre vie. Je ne peux garantir votre sécurité bien que je ferai tout pour qu’il ne vous arrive rien. Des monstres terrifiants peuplent Teren, vous n’avez pas idée. Moi-même, j’en découvre de nouveaux chaque jour et Dios est un personnage terrifiant qu’il ne faut pas contrarier. »

    Elle se rappela de la fois où Maana avait voulu le provoquer. Quelle chance qu’il fut parti et ne s’était pas rendu compte de son geste. En pensant à cela, elle crut bon d’ajouter :

    « Et je ne veux pas d’héros dans mon équipage. Souvent, il est plus intelligent de fuir pour survivre que de vouloir affronter l’ennemi à tout prix. »

    Autant éviter d’avoir une troupe de personnages suicidaires dans son équipage. Cela ne donnerait rien de bien productif. Pour être un bon pirate il valait mieux être rusé et savoir fuir quand il le fallait. Morgane était du genre à protéger ses matelots mais s’ils agissaient tous de la sorte, ils couraient droit au massacre. Elle avait besoin que les autres lui conseillent la fuite pour que tout se passe correctement.

    Morgane regarda un peu plus en détail l’homme et crut remarquer un drôle de comportement dans le bar. Deux drôles de types... Elle fit mine de rien. Sans doute se faisait-elle des idées, à force d’être l’ennemi du dirigeant de Stella elle avait tendance à voir le mal partout. Quand on est pirate, on se sent toujours sur le point d’être pendu.  Tout de même, dans le doute, elle posa discrètement sa main sur son troublon. Cela ne se voyait pas spécialement : elle avait dans tous les cas la main sous la table. Et elle n’avait pas enclenché l’Aktech’. Par contre si/quand elle le ferait… Ce serait une sacrée pagaille. Suffisamment pour qu’elle doive trouver un autre endroit pour dormir. Mais elle se faisait des idées, oui. Personne n’avait de raison de lui vouloir du mal ici. Elle n’avait encore rien fait de répréhensible après tout. A moins que recruter était ici un acte mal venu ? Elle ne s’était même pas renseigné là-dessus.

    C’est bizarre, mais elle aurait juré avoir déjà vu le visage de ce type quelque part… Non… Elle devait se tromper.
    avatar
    Sÿn KhanGouverneur d’Öazys
    Gouverneur d’Öazys

    Re: Mise au point [Capitaine Perivsky][clos]

    Message par Sÿn Khan le Mar 8 Aoû - 11:02

    Sÿn écoutait attentivement. Il n’avait pas besoin d’en savoir plus : elle était bien celle dont son frère lui avait parlé. Il aurait pu demander d’où elle venait, mais il savait déjà qu’elle avait dit venir de Stella, une ville située dans les cieux. Il tenait bien évidemment cette information de Yanko et pour ce genre de choses, son petit frère avait une mémoire des plus fiables. Si seulement il pouvait en aller de même pour ses leçons… Mais soit.

    - Eh bien votre fidélité et votre engagement envers vos matelots est tout à fait louable. Mais dites-moi, ces trésors à qui appartiennent-ils initialement ?

    La question n’attendait pas de réponse, le sous-entendu était clair comme de l'eau de roche.

    - Vous comprendrez que je ne peux cautionner des actions de banditisme et encore moins vous laisser y entraîner des öazyskyans. Vos actions sont répressibles et passables d'emprisonnement, néanmoins si vous coopérez votre peine pourra être allégée.

    Les deux gardes s’étaient approchés et encerclaient la femme aux cheveux bleus. Sÿn fit un signe de la main qui fit pénétrer une équipe des forces de l’ordre dans le bar. Ces derniers avaient pu écouter et enregistrer la conversation qui constituait une preuve par rapport aux actions menées par la capitaine.

    Sÿn évita volontairement d’évoquer son petit frère afin de le préserver. Sa famille était déjà prise pour cible par certaines personnes malintentionnées et dépourvues de tous scrupules. Inutile donc d’en rajouter une couche. Des murmures s’élevèrent parmi l’assistance, l’un d’eux reconnu le gouverneur. Il eut fallut qu’il le signale pour que les autres s’en aperçoivent aussi...

    Le gouverneur s’était levé, son sourire avait disparu, le visage grave il observait Morgane avec sévérité pendant que ses hommes entreprenaient de l’arrêter. Pourtant, quelque chose disait à Sÿn que la jeune femme ne se laisserait pas faire aussi facilement… Quel dommage, on aurait ainsi pu éviter des problèmes en plus.

    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Mise au point [Capitaine Perivsky][clos]

    Message par Morgane Perivsky le Mer 9 Aoû - 9:39

    Mise au point

    Sÿn puis Tarkan

    Le mauvais pressentiment de Morgane se confirma lorsque sa potentielle recrue lui demanda à qui appartenait à l’origine les trésors. Elle lui aurait bien dit aux riches qui en avait à profusion mais il enchaina sur le fait qu’il ne pouvait cautionner du banditisme. Bien évidemment, il parla d’emprisonnement et de réduction de peine si elle… Collabo-quoi ? C’était quoi ce mot ? Jamais entendu parler. Sans doute une aberration de ceux en dehors de la piraterie. La règle de base d’un pirate était de ne jamais se rendre. A ses seize ans, elle s’était « rendue » avec promesse que l’on serait compréhensif avec elle. Après tout, elle n’était qu’une adolescente à l’époque. Qu’avait-elle récolté déjà ? La marque au fer rouge dans son cou et avait failli être pendue. Heureusement son père et ses alliés étaient venus la secourir. Donc… Collaborer ? Certainement pas.

    Morgane avait vu les deux gardes s’approcher tandis que certains s’écrièrent qu’il s’agissait du gouverneur. C’était bien sa chance d’être tombée sur le dirigeant de l’Etat. Au moins avait-il le cran de venir régler les problèmes lui-même. Pour cela, elle le respectait. Aussi lui dit-elle de sa voix malicieuse en se reculant doucement de la table :

    « Les réductions de peine se terminant toujours en pendaison, je passe mon tour gouverneur. Une prochaine fois peut-être ? »

    Dit-elle avant de sortir son troublon et de déclencher un puissant cyclone. Ce qui était pratique avec son Aktech’ c’est qu’elle pouvait régler la puissance. Elle l’avait mis au maximum afin de souffler littéralement tout le bar. Morgane était ,elle, assez habituée pour réussir à s’extirper de là en sortant rapidement par la porte arrière. L’avantage d’avoir travaillé ici en tant que serveuse était qu’elle connaissait toutes les sorties de secourir. Bien évidemment, il fallait qu’on la poursuive et qu’on lui court après. Morgane, bien plus habile et prévoyante qu’il n’y paraissait, avait repéré un endroit pour accéder aux toits des bâtiments suivant. Elle se dirigea donc habilement, en escaladant sur les hauteurs. A partir de là, elle continua de courir, passant d’un toit à un autre jusqu’à semer les gardes. Puis, de là-haut, après une bonne dizaine de minutes à courir à s’en couper le souffle, elle repéra une chevelure familière.

    Morgane descendit rapidement et rejoignit d’un pas rapide son premier matelot : Tarkan. Elle lui adressa un sourire charmeur et agit comme si tout allait bien.

    « Hey !  J’ai besoin de tes services immédiatement. »

    Dit-elle avant de s’approcher de lui avec un air malicieux et un soupçon sulfureux.

    « J’ai besoin d’un abris, d’une coloration brune ainsi que des vêtements noirs classiques. Je t’expliquerai mais je saurais me montrer généreuse si tu es efficace. »

    Elle entendit des bruits de pas. Vite : il fallait ne pas être repérée. Elle fit tourner Tarkan pour qu’il soit la silhouette que l’on verrait en premier, elle s’emmitoufla dans ses capes et retira son tricorne. L’instant suivant elle l’attira énergiquement contre elle et l’embrassa langoureusement tout en prenant surtout soin que sa longue chevelure blanche cache ses cheveux. Ainsi, lorsque les gardes passèrent ils ne virent que deux amoureux en train de se bécoter. Il aurait été faux de dire que le capitaine n’avait pas apprécié ce rapprochement impromptu avec Tarkan. Il était toujours très stimulant de lier l’adrénaline à des baisers. Ça lui avait très régulièrement lorsqu’elle fuyait et on la repoussait rarement. Ceci sans doute car elle n’était pas désagréable à regarder mais aussi parce qu’elle ne laissait pas le choix. Si la personne se débattait, elle le maintenait fermement.

    -Mince ! Elle n’est pas là non plus ! Continue de chercher : le gouverneur veut absolument qu’on l’arrête avant qu’elle quitte Öazys. S’écria un des gardes à son collègue.

    Une fois les deux hommes partis, elle cessa leur échange et sourit à son matelot.

    « Il n’y a pas de temps à perdre : comme tu peux le constater. Mais il est encore temps de changer d’avis. Si tout cela te fait peur, je me débrouillerai toute seule et te retire de l’équipage. Ce ne serait pas la première fois. »

    Bien sûr il aurait été plus agréable de ne pas perdre sa recrue mais elle préférait lui laisser le choix. Il n’y avait rien de pire que de se trimbaler une personne non consentante. Surtout, c’était courir le risque d’être trahie très rapidement. Ce n’était pas le moment de l’être, vraiment pas.
    avatar
    Sÿn KhanGouverneur d’Öazys
    Gouverneur d’Öazys

    Re: Mise au point [Capitaine Perivsky][clos]

    Message par Sÿn Khan le Jeu 10 Aoû - 13:55

    Evidemment, Sÿn se doutait bien que la pirate ne se rendrait pas, cela eut été trop beau. Toutefois, s’il s’attendait à ce qu’elle tente de fuir et à une riposte, il n’imaginait pas une riposte d’une telle envergure ! La femme lança un cyclone qui dévasta instantanément le bar de l’oiseau bleu. L’un des gardes privés de Sÿn utilisa son Aktech afin de créer un dôme protecteur autour de son employé qui pu assister à l’attaque dévastatrice bien à l’abri dans sa bulle.

    Sÿn fut impressionné par cette technologie redoutable venue d’ailleurs. Öazys disposait bien d’Aktech’ puissant, mais ils n’étaient pas détenus par n’importe qui… Cette démonstration ne fit que confirmer ce que pensait le gouverneur : les pirates de l’air étaient bien trop dangereux pour être laissé en liberté. Non seulement si le capitaine possédait un Aktech aussi destructeur, on pouvait aisément imaginer que ceux possédé par son équipage pouvaient l’être également, mais aussi qu’ils risquaient bien de dépouiller les plus fortunés ainsi que les trésors culturels d’Öazys.
    Et Yanko qui avait été séduit par de vils voleurs et avait commencé à apprendre des tours pareils à son ouistikioute !...

    - Rattrapez-la ! Ordonna Sÿn.

    Il était furieux. Pour fuir, cette femme n’avait pas hésité à mettre la vie d’innocents citoyens en danger. Le gouverneur espérait qu’il n’y aurait pas de morts à déplorer parmi les blesser… Pour l’heure, il fallait impérativement capturer ce danger public et faire appel aux secours.

    Les forces de l’ordre qui n’étaient pas dans le bar s’étaient déjà lancées à la poursuite de la jeune femme, mais eurent vite fait de perdre sa trace.

    Le gouverneur ne put rester insensible aux blessés et leur porta secours. De toute façon, la jeune femme avait une longueur d’avance, il savait qu’il ne pourrait la retrouver en y allant de façon totalement hasardeuse. Les hommes qui attendaient à l’extérieur du bar étaient à sa poursuite. Il leur faisait confiance. De plus, il était connecté grâce à son Aktech de communication qui lui permettait d’être informé des événements en direct.

    Sÿn se montra très doux et patient avec les blessés auprès de qui il venait en aide. L’un de ses hommes lui recommanda la prudence, lui rappelant qu’il était pris pour cible par certains.

    - C’est pour ça que vous êtes là : pour assurer ma protection. Je ne peux décemment pas rester les bras croisés quand il y a tant à faire. Aidez-moi plutôt à enlever les débris sur cet homme.

    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Re: Mise au point [Capitaine Perivsky][clos]

    Message par Tarkan Yami le Jeu 10 Aoû - 14:47

    Tarkan comptait se rendre à un bar pour passer du bon temps. Il avançait tranquillement en songeant à la somme qu’il avait récolté aujourd’hui et à la façon dont il allait probablement la dépenser. Devait-il faire preuve de prévoyance et se procurer du matériel en tant que matelot des Dragons Bleus ? Il n’avait jamais quitté Öazys et il songea – à juste titre – qu’au-delà du désert, il risquait fort de ne pas pouvoir se procurer ce dont il pouvait avoir besoin quand il le souhaitait. Dans le désert, il n’aurait très probablement rien sous la main. Il valait donc mieux songer à ce qu’il allait bien pouvoir embarquer… Mais de là à dépenser de l’argent pour ça, Tarkan préféra songer à un moyen de se procurer tout cela gratuitement. Le jeune voleur en était là dans ses réflexions lorsqu’il entendit des pas précipiter derrière-lui, il eut à peine le temps de se retourner que Morgane l’abordait déjà en lui adressant un sourire des plus charmeurs: elle avait besoin de ses services immédiatement.

    *D’où le sourire charmeur* Songea Tarkan.

    - Toi, tu t’es mis dans le pétrin… Devina le jeune homme.

    Malgré sa réflexion, ce n’était pas pour déplaire au jeune homme. La suite impliquait les besoins immédiats de la jeune femme : un abri, une coloration ainsi que des vêtements noirs classiques. Elle précisa que les explications seraient pour plus tard et qu’elle saurait se montrer généreuse. Voilà qui devenait intéressant. Des bruits de pas précipités se firent entendre, Morgane fit pivoter Tarkan qui se laissa docilement faire et s’emmitoufla dans ses capes, elle l’embrassa alors langoureusement, leurs cheveux s’entremêlant. Le jeune homme se laissa faire, savourant l’instant présent.
    Comme on dit à Öazys : « Savoure l’instant présent et va de l’avant pour pimenter le tout ». Nul doute que la suite des événements s’annonçait bien pimentée étant donné les propos des hommes qui recherchaient la capitaine…

    Réussir à se mettre le gouverneur sur le dos, ce n’était pas rien. Nul doute que si elle se faisait attrapé, elle écoperait d’une peine plus que salée ! Les hommes ne reconnurent pas la capitaine, ne voyant que deux tourtereaux bien échauffés. S’il le souhaitait, Tarkan pouvait dénoncer la capitaine et négocier une bonne petite fortune en guise de récompense… Mais heureusement pour elle, plutôt que d’acquérir toutes les richesses du monde, Tarkan préférait être payé en nature!

    Un sourire narquois se dessina sur le visage du matelot lorsqu’elle mit fin à leur baiser pour lui dire qu’elle n’avait pas de temps à perdre et oser prétendre qu’il puisse avoir peur. Peur lui ? Des monstres au-delà du désert, peut-être, mais certainement pas du gouverneur et de sa garde !

    - Le gouverneur en personne… Je vois que tu ne fais pas les choses à moitié ! Répondit Tarkan tout en ôtant sa longue veste noire à capuche pour la mettre sur les épaules de la jeune femme. Il ôta également son bandana rouge pour l’enrouler sur les cheveux bleus du capitaine.

    Bon, au moins, avec cet accoutrement, elle faisait déjà plus öazyskyane et ses cheveux bleus n’attireraient pas l’attention. Nul doute qu’avec les Aktech de communication, la population des environs devait déjà être au courant qu’il y avait une fugitive à capturer avec la promesse d'une belle récompense à la clé.

    - J’espère que ta générosité sera à la hauteur de tes arguments. Suis-moi !
    Et le malin öazyskyan, maître dans l’art de la fuite, l’entraina dans les dédales de ruelles qu’il connaissait par cœur pour y avoir grandit…
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Mise au point [Capitaine Perivsky][clos]

    Message par Morgane Perivsky le Sam 12 Aoû - 18:36

    [RP clos, la suite ICI ]

    Contenu sponsorisé

    Re: Mise au point [Capitaine Perivsky][clos]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 14 Aoû - 12:59