Alliée ou ennemie ?|Sylène. [Clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alliée ou ennemie ?|Sylène. [Clos]

Message par Sera Crimson le Ven 4 Aoû - 22:08

Alliée ou ennemie ?

Sylène & Sera

Devoir protéger plusieurs personnes n'était pas de tout repos. Il fallait qu'elle fasse attention à tout ce qu'il se trouvait autour d'eux, des personnes à qui il parlait, des sorties qu'il devait effectuer. Enfin bref, Sera était toujours sur le qui-vive.
C'était grâce à ses réflexes qu'elle avait pu sauver le jeune garçon. Yanko Khan, le cadet de la famille. Si elle n'avait pas été là ce jour là, elle n'aurait pas donner cher à sa peau. Il aurait soit été kidnapper pour avoir une rançon, soit tuer. Le gouverneur devait comprendre qu'avoir cette place n'était pas seulement dangereux pour lui, mais aussi pour les personnes qui l'entourait. Sa famille, ses fidèles amis et j'en passe. Sera n'allait pas commencer à surveiller tous les proches du gouverneur, mais elle avait bien l'intention de découvrir qui était les ennemis de celui-ci.

L'argentée s'était aventuré dans les bas quartiers et plus précisément dans un entrepôts désaffectés. Ces endroits avait été transformé en boite de nuit, mais elle avait appris qu'il s'agissait en réalité d'un immense marché noir. Toutes sorte de marchandise était vendu là-bas, mais cela n'intéressait guère la jeune femme. Son but n'était pas de venir s'amuser pour acheter, elle désirait juste des informations et elle savait que là-bas elle trouverait des réponses à ses questions.
C'était donc toujours vêtue de sa robe noir, de ses cuissardes en cuir, de ses deux épées et évidement son bandage sur les yeux qu'elle se rendit dans un entrepôt désaffectés.

La musique était en rendez-vous ainsi que toutes les personnes fréquentent ce genre de lieu. L'argentée faisait confiant à son ouïe et elle captait toutes discussion pouvant l'intéresser. Rapidement, une discussion concernant des robots l’intrigua. Elle alla directement voir l'homme pour lui poser des questions. Celui-ci se moqua en riant et dit :

« Qu'est ce qu'elle veut la petite albinos ? Des informations sur les robots ? Tu es qui au juste hein ? La police ? Bon aller dégage avant qu'il t'arrive des problème gamine. »

La jeune femme ne bougea pas d'un pouce et reposa la question sur les robots. L'homme semblait agacé et il voulu la dégager de son champ de vision en voulant la pousser mais il n'eut pas le temps de poser sa main sur elle. L'argentée avait prit la main de l'homme baraqué et elle lui avait fait une clé de bras avant de le mettre à terre en deux temps trois mouvements. Sera avait écraser le mollet de celui-ci avec son haut talon. L'homme gémissait de douleur tandis qu'elle lui dit calmement :

« Je vous ai simplement demandé qui était responsable du dysfonctionnement des robots, mais vous semblez pas le savoir. » Elle lâcha sa prise et rajouta : « Par contre, si vous tentez une nouvelle fois de me toucher, je vous arracherais votre bras. »

Elle laissa l'homme à terre avant de reprendre son chemin dans l'entrepôt à la recherche d'une personne pouvant lui donner les réponses qu'elle attendait.

_________________
Sera Crimson
× Zero ×

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sylène BraveheartShérif foudroyante
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Alliée ou ennemie ?|Sylène. [Clos]

Message par Sylène Braveheart le Dim 6 Aoû - 11:25

Alliée ou ennemie ?

Sera

Sylène continuait ses recherches et essayait d’entendre les rumeurs qui circulaient dans l’enceinte de l’Etat. Quoi de mieux pour cela que de se balader dans les bas-quartiers et en particulier dans les entrepôts désaffectés ? La jeune femme avançait, toujours le visage neutre, dans ce qui était désormais une boîte de nuit. Avec son look atypique, la demoiselle se fondait facilement dans la foule. Tous semblaient profiter de l’ambiance : beaucoup s’embrassaient langoureusement sur les canapés, certains dansés en collé serrés, d’autres semblaient en plein trip. Mais l’amusement n’était pas la seule chose que l’on trouvait ici. Elle constata de ses propres yeux que l’on vendait toutes sortes de choses. Entre autre, on lui proposa d’acheter des humains. Ce n’était pas exagéré : on lui présenta un homme et une femme que l’on lui proposait “pour un bon prix”.

Alors comme cela, il n’y avait pas que les siens qui étaient utilisés comme de la marchandise et qui étaient contraints d’agir à la guise d’autrui ? L’horreur humaine avait-elle une fin ? Sans doute pas. Quelle tristesse que l’on doive en arriver là. Sylène ne serait certainement pas de celles qui accepterait d’acheter des vies, même de ceux qui créaient l’horreur de son peuple. Pour elle, chacun était libre et devait être respecté. Elle ne jouerait pas leur jeu.

Tout de même, cette ville technologique avait de sacrés mauvais côtés. Pourquoi les dirigeants laissaient-ils ce genre de pratique exister ? Sans doute certains avaient des avantages à laisser les choses se dérouler de la sorte. Cela écoeurait Sylène. Mais elle ne pouvait défendre toutes les causes : elle devait déjà sauver les siens… C’est ce qu’elle se dit avant de regarder une petite fille qui était également à vendre. Ne devrait-elle pas secourir ces pauvres gens et les rallier à sa cause ? Peut-être serait-ce le moyen de prouver qu’ils avaient un coeur et surtout, ils trouveraient ainsi des alliés parmi les öazyskayans. Car, soyons lucides, seuls face à cette ville ils avaient peu de chance de survie. C’est pour cela qu’elle avait réveillé les autres, ça et aussi pour cesser l’esclavage. Ils n’avaient qu’à se débrouiller sans eux. Bien sûr les autres ne parlaient que des robots “nocifs” qui attaquaient, sans doute par désespoir ou vengeance. Combien d’années avaient-ils dû obéir, subir des maltraitances, être jetés sans la moindre compassion ? Ce n’étaient que des boîtes de ferrailles un peu sophistiquées après tout, elles ne ressentaient rien. A quoi bon bien les traiter ? Elles ne méritaient pas que l’on prenne soin d’eux.

Sylène avait entendu parler de robots fous qui s’étaient attaqués à des enfants. Ils avaient dû vouloir venger des enfants à eux, détruits par les humains. Même si elle pouvait les comprendre, jamais elle n’aurait cautionné cela. Et pour des agissements de la sorte, c’était tout son peuple qui se verrait mal voir. Les humains catégorisaient bien vite les ethnies, les siens ne feraient pas exception. En parlant de robot, la jeune femme remarqua une femme avec un bandeau sur les yeux. Cette dernière maîtrisa un gars qui en imposait en un rien de temps. C’était assez impressionnant. L’ouïe de Sylène étant fine, elle entendit que l’autre cherchait à savoir qui était responsable des dysfonctionnement des robots.

Malheureusement, elle s’était adressé à quelqu’un qui n’aurait su lui répondre. Dommage pour elle. Si tous ne savaient ce qui était en train de se passer, Sylène, elle, en était bien consciente. Mais bien sûr jamais elle ne l’aurait avoué. Il était trop tôt. Le jour viendrait mais pas tout de suite. Tout n’était pas encore en place. Elle n’était pas prête. Il lui manquait encore des informations.

Buzz, qui restait collé à elle, fixait la femme qui menaça d’arracher le bras du type. Cette femme était directe et violente comme Sylène lorsque l’on parlait de l’injustice qui frappait les siens. Elle ne faisait pas dans la demi mesure. Pour cela, les deux femmes se seraient bien entendues. Maintenant qu’elle y pensait : elle avait déjà vu cette femme. C’était la nouvelle protectrice du gouverneur. Une certaine déception naquit en elle. Pourquoi fallait-il que les personnes intéressantes étaient du côté des tyrans ? Sans se trahir, peut-être pourrait-elle essayait de la recruter ? Par un contrat exclusif bien sûr.

Sylène s’approcha de la femme lorsque celle-ci fut sortie. Cela leur permettrait de parler sans brouhaha et surtout avec discrétion. Elles étaient donc toutes deux éloignées de la boîtes de nuit, dans les couloirs sombres des usines désaffectées.

« Excusez-moi. Je vous ai vu à l’oeuvre : vous m’avez l’air d’être une personne assez impressionnante. Vous seriez prête à protéger tout un village pour un contrat exclusif ? »

Car oui, elle ne l’embaucherait pas juste pour sa protection mais surtout celle des siens. Bien évidemment, ils avaient désormais leur gardien mais un protecteur de plus serait toujours la bienvenue. Même si elle, était mortelle.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alliée ou ennemie ?|Sylène. [Clos]

Message par Sera Crimson le Dim 6 Aoû - 13:52

Alliée ou ennemie ?

Sylène & Sera

Plus elle avançait dans l'entrepôt plus elle se dit qu'elle avait fait le mauvais choix. Ici, les gens ne pensaient qu'à s'amuser en dansant, boire des litres d'alcool, se droguer, vendre des matériaux illégaux et même des humains. D'ailleurs, cette pratique n'était-elle pas interdite ? Elle ne saurait le dire après tout elle était restée enfermée pendant des années pour s'entraîner à devenir la plus puissante.
Peut-être devrait-elle en parler au gouverneur. Quoique, elle n'avait pas été engagé pour être son oisillon et lui rapporter tout ce qu'il se passait à Öazys. En plus, en tant que gouverneur il devrait de lui même s'intéresser à son pays pour le gouverner comme il se doit. Sera ne jugerait pas sa façon de faire, elle s'en fichait elle faisait tout simplement son travail qui consistait à le protéger avec sa famille.

D'ailleurs pour assurer la meilleure des sécurités pour la famille Khan, l'argentée était partie à la recherche de réponse à ses questions. Elle voulait savoir s'il y avait quelqu'un derrière le dysfonctionnement des robots. Beaucoup trop de cas avait été à déplorer depuis plusieurs jours et le fait qu'un groupe de robot s'en prenne à Yanko Khan lui faisait penser qu'ils n’allaient pas s'arrêter de si tôt. Alors elle devait à tout prit trouver le ou les responsables pour ensuite se débarrasser d'eux. Mais à force de tourner dans tout l'entrepôt, elle comprit qu'elle ne trouverait rien d'intéressant ici alors elle sortit. Ce fut quand elle se retrouva dans un des couloirs sombres de l'entrepôt qu'elle entendit quelqu'un lui dire :

« Excusez-moi. Je vous ai vu à l’oeuvre : vous m’avez l’air d’être une personne assez impressionnante. Vous seriez prête à protéger tout un village pour un contrat exclusif ? »

Sera s'était retourné pour faire face à l'inconnue qui venait de lui parler. Elle l'avait complimenté, chose qui arrivait de plus en plus souvent depuis qu'elle était à Öazys. Peut-être que ce n'était pas commun de voir quelqu'un qui savait bien se défendre. Enfin bref, ce compliment lui passa au dessus de la tête. Sera n'était pas ce genre de personne à rougir ou être super contente dés qu'on lui disait quelque chose de positif. Elle aurait pu juste remercier poliment la femme avant de reprendre sa route, mais celle-ci lui avait parler d'un contrat exclusif. De quoi voulait-elle parler ? De toute façon l'argentée n'en avait pas besoin étant donné qu'elle était le garde du corps du gouverneur. C'est pour cela qu'elle lui répondit :

« Je vous remercie, mais j'ai déjà un contrat avec le gouverneur. Vous devriez trouvez quelqu'un d'autre pour votre contrat exclusif. »

_________________
Sera Crimson
× Zero ×

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sylène BraveheartShérif foudroyante
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Alliée ou ennemie ?|Sylène. [Clos]

Message par Sylène Braveheart le Dim 6 Aoû - 14:26

Alliée ou ennemie ?

Sera

L’autre ne prit même pas la peine de connaître en détail l’offre que Sylène lui proposait et déclina poliment. Bon, elle ne serait pas alliées, ce qui faisaient donc officiellement d’elles des ennemies. Il ne faisait aucun doute qu’elle aiderait cette pourriture. La jeune femme redoutait le moment où elles devraient s’affronter, cela s’annoncerait assez sportif. Enfin, si l’on est tenté d’oublier l’Aktech’ de Sylène. L’autre aurait bien du mal à l’approcher qu’elle se prendrait une décharge assez violente pour l’immobiliser. Mais, franchement, Sylène n’avait pas spécialement envie de se battre. Elle savait le faire et n’hésitez pas lorsque la situation l’imposait. Elle était ferme mais juste, c’est pour cela qu’elle était aujourd’hui shérif. Elle n’était pas une psychopathe qui voulait la mort des humains. Par contre, elle voulait qu’on les reconnaisse et surtout que le gouverneur libère tous les siens. Cette partie s’annonçait extrêmement complexe. Il ne semblait pas enclin à une quelconque négociation jusqu’ici…

« Je vois, désolée d’apprendre que des personnes comme vous préfère défendre ceux qui ont du pouvoir plutôt que les opprimés. »

C’était sorti tout seul. Dans tous les cas Sylène ne se voyait pas discuter avec ce genre de personnes. Si elle cautionnait les actions de Sÿn elle ne valait pas la peine qu’une discussion ait lieu. Les öazyskayans étaient décidément régulièrement décevants. Comment un homme aussi bon que William, son père, avait pu vivre ici ? Est-ce que sa femme avait la mentalité de ces gens-là ? Est-ce qu’on lui avait fait du mal et que c’est pour cela qu’il n’était jamais rentré ? Pourrait-elle le retrouver ? Peut-être y avait y des prisons quelque part et il y séjournait, attendant la mort. Si c’était le cas, elle espérait pouvoir un jour le retrouver et le sortir de là. Il lui avait appris tout ce qu’elle savait. Sans lui, elle n’aurait jamais été capable de créer Buzz ni de réveiller ses frères et soeurs. Il avait fait le premier pas vers leur liberté, elle se devait de terminer son oeuvre. C’est ce qu’il voulait, où qu’il soit. La jeune femme regarda celle avec le bandeau sur le yeux et murmura plus pour elle-même que pour l’autre :

« C’est pratique de porter un bandeau. Au moins vous ne voyez pas les yeux de ceux qu’il laisse dans la misère, ceux qu’il laisse être réduit en esclavage. »

En entrant dans cette boite de nuit, elle n’avait sans doute pas vu ces personnes, terrorisées à l’idée d’être vendues à n’importe qui. Dès que Sylène qu’elle aurait libéré les siens, elle viendrait ici libérer ceux que l’on vendait. Il fallait bien que quelqu’un le fasse. Père aurait voulu qu’elle soit cette personne, qu’elle montre que l’injustice ne peut régner éternellement. Il faut toujours agir pour la cause du plus faible, c’est ce qu’elle faisait et ferait, toujours. Le plus triste serait d’éventuellement de déclarer la guerre pour obtenir gain de cause.

Verser du sang serait nécessaire et cela la peinait. Mais, parfois, il n’y a que ça qui faisait avancer les choses. Tout cela pouvait être encore évité si Sÿn se montrait raisonnable. Bien sûr, il ne le ferait pas… Elle avait ce mauvais pressentiment. Et elle avait rarement tord sur ceux qu’elle croisait. Sa capacité de discernement était assez élevée.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alliée ou ennemie ?|Sylène. [Clos]

Message par Sera Crimson le Dim 6 Aoû - 15:25

Alliée ou ennemie ?

Sylène & Sera

Elle n'allait pas passer par quatre chemins pour refuser une offre. Elle était déjà sous les ordres du gouverneur et en plus elle venait à peine de prendre ses fonctions donc elle n'allait pas voir ailleurs. Mais même s'il elle souhaitait partir, elle ne pourrait pas. L'argentée était rattaché à cette organisation qui l'avait formé depuis toute petite. C'était eux qui avait fait en sorte qu'elle devienne le garde du corps de Sÿn Khan. Si elle était capable de faire ces propres choix, elle ne serait jamais ici. Elle serait auprès de sa famille à vivre une vraie vie d'une fille de son âge. Loin d'être une combattante prête à mourir sur le champ de bataille pour une autre personne. Pourtant, il s'agissait bien de sa vie actuelle. Sera se battait pour sauver ceux pour qui elle travaillait pas par choix mais par obligation. En effet, elle était devenue aussi obéissante qu'un robot. Ces instructeurs pouvait lui demander tout ce qu'ils voulaient, elle le ferait. Elle savait donc qu'il serait préférable de refuser l'offre de la femme. Chose qui semblait lui déplaire.

« Je vois, désolée d’apprendre que des personnes comme vous préfère défendre ceux qui ont du pouvoir plutôt que les opprimés. »

Des personnes comme elle ? Voulait-elle dire des personnes capable de se défendre. Il n'y en avait aucun doute. Ce n'était pas qu'elle préférait, c'était plutôt une obligation si elle protégeait la famille Khan.
Elle ne connaissait pas du tout l'état actuel du pays, alors elle ne pouvait pas donner d'avis et même si elle connaissait ce pays elle ne dirait rien. L'argentée n'était pas là pour se lancer dans des débats ou ni elle ni son interlocutrice serait d'accord. Chacune avait une opinion et cela ne changerai sans doute jamais.

C'était quand elle allait reprendre sa route qu'elle entendit dans un murmure :

« C’est pratique de porter un bandeau. Au moins vous ne voyez pas les yeux de ceux qu’il laisse dans la misère, ceux qu’il laisse être réduit en esclavage. »

Sera s'était stoppé nette en entendant cela. Elle avait l'impression de se faire juger en refusant son offre. Certes, elle ne voit pas les regards de ces esclaves, mais elle en avait vu pire. Les regards effrayés d'enfant sachant que leur fin est proche. Les regards des personnes qui de peur de mourir et qui était devenu complètement fou. Comme si un démon avait prit possession de leur corps. Sera avait vu bien trop de chose étant petite, alors oui elle a voulu se réfugier derrière ce bandage pour ne plus voir les atrocités de ce monde.
Elle s'était à nouveau retourner vers son interlocutrice avant de dire :

« La vie n'est pas faite pour être parfaite. Quoiqu'on fasse, il y aura toujours des injustices et des inégalités. Ce n'est pas seulement un petit groupe de personne qui arriveront à changer ça. Si on est faible on péri, si on est force on survit. Ce sont ces personnes réduit à l'esclavage qui doivent se battre pas moi. Je me suis moi même battue pour la liberté, je peux vous assurez que cela ne mène à rien. » Elle avait légèrement serrer les poings et rajouta : « J'ai vu bien pire que le regard de ces esclaves alors si ne vous ne voulez pas voir ce que j'ai pu voir vous devriez arrêtez. »

_________________
Sera Crimson
× Zero ×

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sylène BraveheartShérif foudroyante
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Alliée ou ennemie ?|Sylène. [Clos]

Message par Sylène Braveheart le Dim 6 Aoû - 16:15

Alliée ou ennemie ?

Sera

L’autre lui dit qu’il y aurait toujours des injustices et inégalités quoiqu’il arrive et qu’un petit groupe ne pourrait pas changer cela. Le monde fonctionnait sur la loi du plus fort. Elle lui dit que c’étaient à ceux qui étaient opprimés de se battre. Ses précisions firent comprendre à Sylène qu’elle s’était battue pour la liberté mais qu’elle avait échoué. Apparemment il y avait pire dans ce monde que l’esclavage. La jeune femme voulait bien le croire : la cruauté n’avait pas de limite. Mais ces explications ne firent pas renoncer Sylène, bien au contraire. Et elle essaya néanmoins de débattre avec l’autre, bien qu’elle semblait ne pas pouvoir changer d’avis. Elle devait essayer parce que cela ferait peut-être changer les choses.

« Vous dites que cela ne mène à rien sans doute parce que cela n’a rien donné jusqu’ici. Mais après un échec, il faut se relever et poursuivre. Parce que si personne ne se bat, que vous laissez faire les choses sans intervenir, vous finirez-vous peut-être par être concernée. Mais à ce moment-là il sera peut-être trop tard. Peut-être qu’il y a encore une chance pour que vous ayez tort et que les choses puissent enfin changer. »

Sylène marqua une pause. Elle avait bien conscience qu’elle risquait de voir des choses affreuses, qu’elle serait traitée comme un monstre tout comme les siens… Mais elle devait avancer. Il le fallait. Si elle ne le faisait pas qui le ferait ? Elle avait appris beaucoup de chose en plus de quarante ans et la persévérance était un de ses pilliers.

« Je vous crois, je suis certaine qu’il existe pire. Alors, justement, pourquoi les laisser faire ? Comment accepter ça ? Si personne ne dit rien, cela deviendra la normalité. Je suis sans doute utopiste… Mais je ne veux pas vivre à genoux. »

Père lui avait compté des tas d’évènements humains, des révolutions. Elle avait un savoir assez impressionnant, sans doute plus grand que n’importe quelle personne. Elle n’oubliait pas ce qu’elle lisait, ce qu’elle entendait. Elle avait beaucoup emmagasiné d’histoires, de récits de Teren et surtout d’Öazys. Elle savait donc qu’une société pouvait évoluer dans un sens positif comme négatif. Rien n’était jamais figé. Alors pourquoi ne pouvaient-ils pas changer les choses ? C’était long mais les siens et elle avaient tout le temps du monde. S’il le fallait, ils attendraient des centaines d’années.

« Je pensais qu’étant donné votre force, vous seriez du genre à défendre ceux qui n’en ont pas. Mais je me suis trompée. Désolée de vous avoir fait perdre votre temps. »

En fait, Sylène avait un peu pitié de cette femme. Elle semblait être résignée. Si elle devait l’affronter, elle ne le ferait pas de gaieté de coeur. Elle aurait de loin préféré la faire changer d’avis. Autant pour Sÿn, elle n’aurait aucune pitié mais pour elle… Même Buzz semblait du même avis et lança un regard presque triste à Sylène l’air de lui dire de faire quelque chose. Mais elle n’était pas une déesse : si cette femme voulait rester sur ses positions, elle le ferait. Comme elle l’avait si bien dit : la vie n’est pas parfaite. Parfois, on doit combattre des gens bons. Sylène devrait donc se préparer à cette optique sauf retournement de situation. Mais elle doutait qu’elle change d’avis.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alliée ou ennemie ?|Sylène. [Clos]

Message par Sera Crimson le Dim 6 Aoû - 16:52

Alliée ou ennemie ?

Sylène & Sera

Sera n'avait jamais autant parler de toute sa vie. C'était même impressionnant qu'elle prononce autant de mots. Généralement, elle restait dans un coin et quand on lui posait des questions elle répondait par oui ou par non. Mais bizarrement, elle s'était sentie obligée de répondre et ouvrir les yeux à cette femme. Elle aussi avait vécu d'horrible chose et si elle ne voulait pas vivre la même chose, elle devait arrêter.
L'argentée l'avait mise en garde, mais cela ne semblait pas avoir l'effet escompté. Au contraire, elle semblait encore plus motivé dans sa quête de la liberté.

« Vous dites que cela ne mène à rien sans doute parce que cela n’a rien donné jusqu’ici. Mais après un échec, il faut se relever et poursuivre. Parce que si personne ne se bat, que vous laissez faire les choses sans intervenir, vous finirez-vous peut-être par être concernée. Mais à ce moment-là il sera peut-être trop tard. Peut-être qu’il y a encore une chance pour que vous ayez tort et que les choses puissent enfin changer. »

Pouvait-elle avoir raison ? Est ce qu'une nouvelle bataille pourrait lui permettre d'être libre comme elle l'avait voulu il y a dix ans ? Elle avait peut-être raison, mais l'argentée en était incapable. En pensant vouloir se battre pour être libre, elle repensa à Emi et Snow. Ces deux meilleurs amis qui avaient perdu la vie en voulant la sauver. Elle souviendrait toute sa vie de leur visage, de leur regard et de leur cris. Leurs morts l'a hantait toujours et elle savait que cela serait comme ça jusqu'à sa mort alors elle ne voulait pas rajouter d'autre personne à sa liste des victimes de rébellion. C'était agir comme un faible, mais c'était la l'option qu'elle avait choisi.

« Je vous crois, je suis certaine qu’il existe pire. Alors, justement, pourquoi les laisser faire ? Comment accepter ça ? Si personne ne dit rien, cela deviendra la normalité. Je suis sans doute utopiste… Mais je ne veux pas vivre à genoux. »

Cela était devenu la normalité depuis des années. Ces choses horribles existaient sans doute depuis le commencement sur Teren. Seul leurs ancêtres pouvait le savoir et si elle avait bel et bien raison, ceci est difficile voire impossible de renverser ce régime. Alors elle souhaitait bonne chance à cette personne.

« Je pensais qu’étant donné votre force, vous seriez du genre à défendre ceux qui n’en ont pas. Mais je me suis trompée. Désolée de vous avoir fait perdre votre temps. »

Sa force ? Elle savait peut être se défendre, mais elle n'était pas aussi forte qu'elle pouvait le penser. Au contraire, elle était très faible et elle se cachait derrière tout ça. Si elle avait été forte, elle l'aurait suivit sans hésité, mais ce n'était pas le cas. Encore une fois, elle choisissait le chemin qui lui permettait de ne plus vivre ce qu'elle avait vécu il y a dix ans.

« Cela fait bien longtemps que je ne crois plus à la liberté. » Elle se retourna pour reprendre son chemin puis elle lui dit : « J'imagine que nous retrouverons un jour, mais sur un champ de bataille. Ce sera à ce moment que nous verrons qui de nous deux avaient raison. » Elle marqua une petite pause avant de dire en tournant la tête: « Je suis Sera Crimson, mais au combat on m’appelle Zero. Puis-je connaître le nom de la personne que j'affronterais sans doute plus tard ? »

_________________
Sera Crimson
× Zero ×

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sylène BraveheartShérif foudroyante
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Alliée ou ennemie ?|Sylène. [Clos]

Message par Sylène Braveheart le Dim 6 Aoû - 17:34

Alliée ou ennemie ?

Sera

Leur discussion fut intéressante bien que Sylène ne réussit pas à faire changer d’avis celle qui lui faisait face. Néanmoins, elle avait du respect pour cette femme. Qui sait, un jour peut-être changerait-elle d’avis. L’entendre dire qu’elle ne croyait plus en la liberté depuis longtemps fendit le coeur de la jeune femme. C’était alarmant d’entendre cela. Elle ignorait son histoire, mais elle devait être sacrément triste. Sylène la plaignait, vraiment et espérait qu’elle saurait un jour briser ses chaînes et retrouver l’envie d’être libre. Elle le méritait, tout être le méritait. L’autre conclut qu’elles se retrouveraient sans doute sur un champ de bataille et se présenta sous le nom de Sera Crimson surnommée Zéro. Sylène ne voulait pas lui cacher son identité et lui dit donc :

« Enchantée, Sera. Je m’appelle Sylène Braveheart, je suis le shérif de Crystal Mill. »

Buzz fit un petit grognement pour signaler qu’il n’avait pas été introduit.

« Ah oui, pardon. Lui c’est Buzz mon louseau. C’est mon ami et protecteur. »

Certes, il ne parlait pas comme eux mais savait très bien se faire comprendre. Des fois, les mots étaient inutiles. Des regards pouvaient en dire long. Elle et Buzz se comprenaient très bien et ne se quittaient jamais, même pour dormir. Il était toujours là, fidèle au poste et le serait toujours. Et ceci n’avait rien à voir avec une quelconque programmation. Jamais Sylène n’avait entré dans son code qu’il devait veiller sur elle. Il était libre de faire ce que bon lui semblait. Son libre arbitre était total. Ce n’était pas comme ces humains qui forçaient les robots à faire des choses contre leur volonté. Non, la jeune femme n’était et ne serait jamais de ceux-là. Si elle voulait quelque chose, elle essayait de l’obtenir seule. Il ne fallait pas demander aux autres de le faire. Quel comportement pitoyable.

La jeune femme reparla du possible affrontement, puisque Sera en avait parlé.

« J’espère sincèrement ne jamais avoir à vous affronter car je vous estime. Mais je ne pourrai pas me laisser tuer car les autres comptent sur moi. Je leur ai promis de les libérer, d’être reconnus et jamais je ne trahis une promesse. »


Elle n’avait qu’une parole contrairement à certains. C’était quelque chose qui lui tenait à coeur. Il était temps pour elles de se séparer. Sylène n’avait jamais été aussi franche envers quelqu’un. Elle n’avait jamais parlé de son statut de shérif jusqu’ici et encore moins de ceux qui comptaient sur elle. Mais puisque l’autre avait été sincère, elle en avait fait de même.

« Adieu, j’espère. »


Car si elles se revoyaient, elles devraient combattre potentiellement jusque mort s’en suive. Elle ne voulait pas ça. Buzz aboya en guise de salutation tandis que tous deux s’éloignèrent. Ils allaient continuer de flâner dans les rues, comme d’habitude. Ils devaient continuer de chercher des pistes sur le lieu où étaient envoyés les robots défectueux. Il le fallait avant qu’ils soient tous tués. Elle ne pouvait laisser les nouveaux nés se faire massacrer. Ils n’avaient sans doute qu’une envie : rentrer chez eux, là où ils pourraient vivre une vie normale. Loin d’Öazys, loin de ceux qui les exploitaient. Sylène briseraient leurs chaînes, il le fallait.

[RP CLOS]

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum