Il n’y a pas d’aventure sans blessures [Maana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Il n’y a pas d’aventure sans blessures [Maana]

Message par Morgane Perivsky le Ven 4 Aoû - 9:43

Il n’y a pas d’aventure sans blessures

Maana

Morgane resta sceptique sur le fait que Maana veuille, à terme, abattre Dios. Ce n’était pas un objectif raisonnable. Il était donc réellement suicidaire. Cela inquiéta d’autant plus Morgane. Réalisait-il qu’en voulant faire cela il risquait non seulement de se mettre en danger mais d’être vu comme un représentant des Hommes ?! Sans Dios, les Hommes seraient morts sur la Terre… Certes, il était un Dieu extrêmement redoutable et sadique mais ils devaient faire avec. Le défier était insensé. Ils n’allaient pas rentrer dans un débat aussi elle le laissait parler sans répliquer. Il conclut qu’il ne pouvait pas le laisser faire s’il voulait causer la mort surtout si c’était une des seules personnes qu’il ai… Rolala. Non ? Il n’avait pas voulu utiliser le verbe “aimer” tout de même ? Il ne la connaissait même pas, ne savait quasi rien d’elle. Rah, ces citadins. Un peu d’aventure se pointait au bout de leur porte et ils tombaient amoureux de la première fille qui leur en proposait. Il n’était clairement pas tombé sur la bonne personne. Morgane ne s’encombrerait jamais d’un amoureux. Ce qu’elle aimait c’était le changement, le renouvellement. Aller trouver un nouveau charmant jeune homme était son mode de vie. Etre amoureux était quelque chose de compliqué en piraterie. Ses parents, eux, étaient classés dans les rares pirates à voyager en couple. En général les capitaines voguaient avec leurs amis, sans amour. C’était bien mieux ainsi. L’amour, c’était une véritable source de problèmes. Enfin, puisqu’elle ne pouvait être sûre à cent pourcents qu’il allait utiliser ce verbe, elle ne dit rien.

Morgane remarqua la cicatrice sur le bras gauche de Maana. Cela ressemblait fort à une scarification. Une fois encore, le capitaine ne dit rien. Elle n’était pas une psychologue et n’avait jamais été malheureuse. Elle n’arrivait donc pas spécialement à se mettre à la place de ceux qui étaient désespérés au point de vouloir mettre fin à leurs jours. Malgré le fait qu’elle ait failli être pendue, qu’elle avait vu mourir un nombre de personnes incalculables, elle avait toujours aimé sa vie. C’était une chance de pouvoir jouer au jeu de la vie et elle en profitait à fond.

La jeune femme le regarda enlever les pieux plantés dans sa main… Elle ne grimaça pas, étant du genre à voir des trucs dégoûtants de ce type. Le nombre de fois où elle avait dû jouer les infirmières avec les membres de son équipage se comptait en centaines de fois. Les garrots et premiers gestes elle les connaissait très bien. Elle avait même amputé la jambe d’une de ses recrues une fois. Ca avait été sacrément sanglant car elle avait dû faire ça sans Aktech’, à la scie.... Mais cela ne lui faisait pas peur. Elle baignait dans ce genre de situations depuis la naissance.

Maana poursuivit en expliquant qu’il ne désirait pas avoir de mort sur la conscience. Etant constructeur d’Aktech’, il équipe des combattants et il se sentait coupable de la disparition de ces derniers. Une énorme culpabilité pesait sur ses épaules. Il était soulagé de protéger quelqu’un plutôt que de semer la mort. Morgane soupira. Il s’écroula, elle l’aida comme elle put à le relever. Il attrapa son kwak et essaya de se hisser mais, visiblement, ses jambes de bougeaient pas. Morgane le fit monter totalement. Elle rendit un des kwaks à la location et expliqua qu’elle ramènerait l’autre après. Si elle pouvait éviter de le porter et donc de lui faire mal, c’était mieux d’agir de la sorte.

« Nana… Il va falloir que tu détendes. Le stress, c’est pas bon pour la santé tu sais ? Fais comme moi : souffle un cou et avance. En plus, si tes Aktech’ peuvent mener à la mort, ils permettent aussi à beaucoup de survivre. Chacun prend ses responsabilités tu sais. A partir du moment où ils vont dans le désert, ils savent qu’ils peuvent y laisser la vie. Toi, tu les aides c’est déjà bien. »

Morgane avait emmené son allié jusqu’à l’hôpital car il avait visiblement besoin de soins. Par contre, elle espérait qu’il aurait de quoi payer parce que ce n’était pas son cas. Quoiqu’il en soit, il devait être soigné.

« Je ne pense pas que les hôpitaux autorisent l’entrée aux kwaks, je vais donc te porter. Ce n’est pas négociable vu que tes jambes semblent engourdies. Par contre, tu grimpes sur mon dos : je ne veux pas me le casser. »

Dit-elle en riant avant de se mettre devant lui pour qu’il passe ses mains autour de son cou. Avant, elle dégagea sa nuque et plaça ses cheveux vers l’avant afin qu’il ne lui arrache pas des mèches. De ce fait, il aurait pu observer la marque au fer rouge sur l’arrière de son cou que l’on faisait aux pirates. Elle datait de ses seize ans, ça faisait un bail. Il était néanmoins rare qu’on puisse la voir à cause de sa très longue chevelure. Mais, elle n’y pensa pas du tout sur le moment.

« Dépêche-toi de grimper, que je t’amène à l’intérieur. »

D’ici, on voyait que les soins médicaux semblaient rapides et efficaces. Ce serait autre chose que les improvisations sur un navire. Morgane espérait que Maana retrouverait l’usage de ses jambes et que ce n’était pas une paralysie définitive. Elle s’en serait voulue.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Maana RavenfearInventeur d'Aktech'
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Il n’y a pas d’aventure sans blessures [Maana]

Message par Maana Ravenfear le Ven 4 Aoû - 15:23

Morgane me disait de me détendre, que le stresse n'était pas bon pour ma santé et que mes Aktechs avaient aussi sauver des personnes. Dès qu'ils vont dans le désert ce n'est plus mon problème. C'est pas faux, mais j'ai tendance à être beaucoup trop empathique. Ça fait quand même pas mal contraste avec le fait que je sois rancunier, j'ai vraiment une personnalité bizarre quand on y pense. Bof, au moins je suis unique !

Elle veut vraiment me porter pour m'amener à l'intérieur? Je suis pas fan de cette idée mais bon faut bien, j'arriverai pas à bouger mes jambes sinon. Je m'accroche donc à elle, elle n'a pas beaucoup de mal à me porter, je suis maigre, trop je crois...Peut-être pour ça que j'ai du mal à marcher, bof ça doit être autre chose. Mais alors qu'elle nous amena à l'intérieur à l'accueil on nous demanda.

"-C'est pour quoi?" Je lança pour répondre ma carte d'identité sur la table qu'elle vit faisant une drôle de tête, disant que le docteur qui me reçoit est en consultation. Après avoir attendu quelques minutes il me reçoit laissant rentrer Morgane. Il me regarde et commence à me parler après m'avoir fait allonger sur le lit

"-Maana...Troisième fois cette semaine que je te reçois... T'as fait quoi encore avec tes aktechs?" me dit-il me lançant un regard noir, il savait que je me blessais souvent avec mes Aktechs et j'étais venu lui en équiper. Du coup on se connaissait depuis quelques temps.

"-Ma chevalière à implosé et le métal s'est planté dans ma main et mon doigt...Et je sent plus mes jambes"

"-Faut que t'arrêtes de faire mumuse avec tes Aktechs, je t'ai déjà dis que c'était une des raison qui pourrait te paralyser les jambes ! L'énergie électronique de l'Aktech est contrôlé par ton cerveau sauf que du coup quand ton Aktech est pas au point et qu'il a un problème il paralyse tes jambes ! Enfin l’influx nerveux de tes jambes ! Ne fait plus ce genre d'expériences si tu n'es pas sûr du résultat !"

Après avoir dit ça il s'occupa de ma main la soignant assez sommairement mettant les restes de mon Aktech dans une boîte, et enfonça ensuite une aiguille dans mon bassin. Disant que c'était quelque chose qui allait me refaire marcher en à peut près 1 heure. Il demanda à Morgane si elle pouvait me ramener. Pendant ce temps je dis à ma sœur par messages de revenir à la maison, que je devais lui parler de quelque chose. Alors que le docteur sortit de la salle je dis à Morgane en baissant la tête

"-Désolé de te causer autant de problèmes..."

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Il n’y a pas d’aventure sans blessures [Maana]

Message par Morgane Perivsky le Ven 4 Aoû - 16:38

Il n’y a pas d’aventure sans blessures

Maana

Morgane suivit Maana jusqu’au médecin qui le réprimanda. Apparemment c’était un habitué des lieux. Cela rassura le capitaine : il ne faisait pas que cela avec elle. Elle n’avait donc pas à se sentir trop coupable. Ce poids en moins sur ses épaules, au sens propre comme au figuré, la jeune femme écouta la discussion des deux hommes. Le médecin réprimanda l’homme et lui dit comprendre que sa paralysie était dûe à son Aktech’. Quelques explications et une piqûre plus tard, le docteur demanda à Morgane de raccompagner le patient. Elle hocha la tête.

« Bien sûr, pas de problème. »

Dit-elle d’une voix malicieuse. Etrangement, Maana s’excusa de lui causer des problèmes. La jeune femme rit de bon coeur et lui fit une tape sur l’épaule.

« T’es un petit comique. Tu te fais mal en me protégeant et tu me demandes de te pardonner. Il va falloir que tu te lances dans un one man show, Nana... Allez, monte, je fais le taxi jusqu’au kwak. »

Le capitaine lui montra son dos pour qu’il s’agrippe puis elle fit marche arrière. Heureusement pour elle, la route n’était pas longue. Surtout, Maana ne pesait pas grand chose. Morgane avait plus de muscle que ses courbes le laissaient croire. Elle avait des muscles utiles et assez impressionnant. Croyez-le : mieux valait ne pas se prendre une gifle de la jeune femme.

Une fois arrivée devant le kwak, elle l’aida à monter sur l’animal. Elle sourit et décida de se rendre sur un banc  non loin de là. Elle s’y assit et incita le kwak à s’abaisser afin qu’elle puisse parler à Maana sans avoir à lever les yeux. Baisser les yeux, c’était acceptable, mais elle n’aimait pas vraiment devoir lever les yeux pour regarder les autres. Elle voulait dominer la situation.

« Bon, puisqu’il faut rendre le kwak et que l’on doit attendre une heure pour que tu retrouves tes jambes : on a le temps pour discuter. »

L’estomac de la pirate criait un peu famine. Les aventures ça creuse. Mais son porte monnaie étant fermé à toute dépense superficielle, elle ne mangerait pas avant demain. Elle y était habituée et avait connu des moments de jeûn bien plus extrêmes. Ses parents l’y avaient préparé dès petite. Il n’était pas bon de trop s’habituer à l’abondance de la ville. Quand on explore, il fallait prévoir un voyage parfois trois fois plus long que prévu et si on ne faisait pas des restrictions alimentaires, cela pouvait amener à une mort certaine. Mourir de faim était effectivement envisageable en voyage. Mais ça, on en parlait assez peu souvent dans les ouvrages. Tout comme il était courant de développer certaines maladies dues à une carence… Tout ça pour dire que Morgane avait faim mais ne le dirait pas.

Il fallait penser à quelque chose avant que cela tourne à l’obsession.

« Donc… Ca t’arrive souvent de te foncer à l’aventure et de revenir blessé comme c’est pas permis ? Tu sais que ce n’est pas extrêmement rassurant. Je crois qu’il va falloir que tu t’abstiennes au moins le temps de réparer les moteurs. Tu vas avoir besoin d’être en forme pour travailler. »

Dit-elle d’un air à moitié amusé. Bien sûr, elle espérait vraiment qu’il se restreigne. Ca serait quand même dommage que la seule personne qui veule bien l’aider et qui en ait les capacités se tuent bêtement dans le désert. C’était un grand garçon mais, tout de même, s’il voulait partir explorer le monde il allait devoir arrêter de jouer aux imbéciles.

« Essaie de ne pas confondre courage et bêtise, Nana. »

Tiens, c’est ce que lui disait toujours son père. C’est vrai que Morgane avait parfois des comportements à risques, elle ne s’en cachait pas. Mais elle le faisait pour défendre ses alliés. Au fond, sur Stella elle était un espèce de robin des bois. Elle volait des choses sur Teren pour les donner à son peuple, contrairement à leur dirigeant.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Maana RavenfearInventeur d'Aktech'
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Il n’y a pas d’aventure sans blessures [Maana]

Message par Maana Ravenfear le Ven 4 Aoû - 19:59

Elle me disait que je n'avais pas à m'excuser de l'avoir protéger et qu'elle allait faire taxi jusqu'au kwak, je monta de nouveau sur son dos, ayant reçu une réponse de ma sœur disant qu'elle passerait bientôt à la maison pour qu'on se voit et elle espérait que je n'avais rien. Qu'avaient-ils aujourd'hui? Ce n'était pas ma première blessure, mais ça, Morgane ne le savait pas, par contre ma sœur elle, le savait très bien. Elle me dit ensuite par message qu'elle allait ramener quelqu'un avec elle. Qui donc? Quelqu'un que je connaissais? Si elle savait que j'allais ramener une capitaine pirate ! Ça, je crois qu'elle ne s'y attend pas, du tout !

Après être parti de l'hôpital nous sommes parties nous poser sur un banc, pour discuter, comme de toute façon il fallait rendre le kwak à un moment et qu'elle ne pourrait pas me porter indéfiniment. Et puis je pense pas qu'elle ait l'envie de me trimbaler sur son dos à travers toute la ville pour que l'on puisse rentrer chez moi. Elle me demanda ensuite si j'avais l'habitude de faire ce genre de chose? Je lui aurai bien répondu oui mais je pense que ça m'aurait valu une engueulade en plus, et j'ai pas très très envie de me faire à nouveau engueuler.

Elle me dit aussi qu'il fallait que je m'abstienne le temps de réparer les moteurs, mais même si je ne pourrai plus bouger ces jambes, je les répareraient quand même. Lorsqu'elle parla d'être en forme pour travailler mon ventre cria famine, quand est-ce que j'avais mangé récemment? Des fois j'étais tellement absorbé par mon travail que j'oubliais de manger. Elle me dit aussi de ne pas confondre le courage et la bêtise, deux notions que je maîtriser plus que bien !

"-Ecoute...J'ai plus ou moins l'habitude du danger, c'est d'ailleurs pour pouvoir survivre plus longtemps que je crée mes Aktechs, je cherche à en crée un assez puissant pour me protéger, celui que je portais là n'étais qu'un prototype que j'ai fais en une journée...J'en ai des tonnes chez moi, mais j'en créerai un pour être mieux protéger et te causer moi de soucis la prochaine fois, promis"

Je souriais en disant ça, je comptais bien crée un Aktech capable de me protéger, sûrement un Aktech pouvant crée des flammes, je dois encore attendre pour crée mon FoS, je vais peut-être devoir même attendre longtemps, j'ai pas mal de projets en ce moment, dont les moteurs du Wind, enfin ce qu'il en reste sur mon kwak. On avait bien chargé le reste avant de rendre le kwak. Je lui dit en la regardant.

"-Tu penses qu'on va pouvoir porter ce moteur à deux, jusqu'à chez moi?"

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Il n’y a pas d’aventure sans blessures [Maana]

Message par Morgane Perivsky le Ven 4 Aoû - 23:35

Il n’y a pas d’aventure sans blessures

Maana

Pour le moment, Maana et elle n’avaient prit des pièces que d’un moteur et ce dernier. Lorsque le génie des technologies saurait le réparer, ils iraient chercher les autres. De toute façon, un moteur c’était quelque chose de grand. Ce n’était pas comme s’ils avaient pu se permettre d’en transporter plusieurs. La question de son allié était donc justifiée. Allaient-ils pouvoir amener le moteur à deux chez lui, une fois le kwak rendu… C’était faisable si les jambes de Maana répondaient de nouveau correctement sinon cela paraissait compliqué. Il avait raison : ils rendraient le kwak bien plus tard finalement.


« Je pense que ce ne sera pas possible. Même si tu pouvais marcher dans une heure, je doute que tu sois capable de porter du poids. Donc on va garder le kwak et je vais te porter sur mon dos. Comme ça il pourra avancer et surtout tenir la distance jusque-là. Moi ça devrait aller aussi. »

Morgane n’avait pas peur de porter : cela serait un challenge et elle adorait se dépasser. Elle se leva du banc, s’étira bien les bras, le cou, les jambes, les poignets et le dos avant de se tourner vers Manna. La jeune femme l’invita alors à grimper sur son dos. Une fois qu’il fut accroché elle lui dit d’une voix malicieuse :


« Bon je compte sur toi pour tenir ta promesse et que je ne devienne pas ton kwak officiel. Il faut que tu apprennes à te protéger, avec ou sans Aktech’. »

Il fallait surtout qu’il laisse sa fierté de côté. Morgane était mal placée pour parler : elle avait exactement le même problème que lui. Mais lui n’avait jamais eu à charge un équipage de quarante matelots. Ce n’était donc pas tout à fait comparable. Enfin, ils partageaient tous deux l’envie de protéger les autres. Heureusement qu’il n’était pas une de ses recrues, sinon elle aurait dû le consigner à la cale pour éviter qu’ils se protègent l’un l’autre et finissent par simplement se gêner et tous les deux se retrouver blessés. Car c’est ce qu’il risquait d’arriver à agir comme eux d’eux le faisaient.

Enfin, heureusement pour eux deux, les aventures étaient terminées pour la journée. Morgane avançait en fonction des indications de Maana, parce qu’elle ignorait où il vivait, logique. Elle ignorait s’il était plus parmi les personnes les plus riches ou pauvres de la population. C’est en s’approchant de la zone concernée qu’elle se rendit compte qu’il devait avoir les moyens. Si ça en aurait refroidi certains, cela laissa Morgane indifférente. Tant mieux pour lui s’il avait de l’argent. Cela aiderait sans doute ses recherches à être effectuées plus rapidement.

Une fois non loin de la demeure de son associé, Morgane demanda :


« Je fais quoi une fois arrivée ? Je sonne ? Ou tu me files les clés ou le badge pour ouvrir la porte ? Et pour le kwak, on le fait rentrer par le jardin si tu en as un ? »

En fait elle ignorait s’il s’agissait d’une résidence ou d’une maison. Mais comme ils étaient bientôt arrivée, elle préférait savoir comment ils allaient s’organiser. Morgane ne s’attendait pas du tout à ce qu’il y ait quelqu’un chez lui, par contre. En y réfléchissant elle aurait pu supposer qu’il avait peut-être sa copine là-bas mais elle n’y avait même pas songé.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Maana RavenfearInventeur d'Aktech'
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Il n’y a pas d’aventure sans blessures [Maana]

Message par Maana Ravenfear le Sam 5 Aoû - 21:58

On est bien d'accord même si dans une heure je pourrai marcher, il nous serai impossible de porter tout ce matos, peut-être avec des Aktechs de force, ce serait vraiment bien plus simple mais je n'en ai pas vraiment sous la main, et je n'aime pas trop les utiliser, je sais pas, peut-être le problème que ça à l'air d'être des armes de combat trop, brutes pour moi? Elle faisait une blague sur le fait qu'elle ne voulait pas devenir mon kwak officiel, et qu'il fallait que j'apprenne à me défendre avec ou sans Aktech. C'est sûr, mais c'est quand-même plutôt compliqué de se battre avec des armes qui n'ont même pas été testés. Il faudrait peut-être que je les testes la prochaine fois, ces armes.

"-Ouais, la prochaine fois je ferai mieux de tester mon arme avant de m'en servir..."

Elle me demanda aussi, un peu d'arriver chez moi, s'il y avait besoin de quelque chose pour ouvrir chez moi comme une clé ou un passe, c'était beaucoup mais beaucoup plus simple que ça.

"-C'est ouvert, il y a toujours quelqu'un chez moi, et de toute façon il y a des caméras dans l'entrée pour voir si quelqu'un rentre. De toute façon ce n'est pas le genre des voisins... Puis personne oserait rentrer chez moi, question de survie."

Je n'en disais pas plus, il y avait quelques rumeurs sur moi, et surtout sur mon tempérament par rapport aux voleurs, j'ai étais victime une seule fois d'un vol, et j'ai éclaté le voleur à coup de clé à molette. Il est toujours vivant mais je lui avais cassé la mâchoire et pété 4 côtes. Il a eu énormément de chance de s'en sortir, et de pouvoir remarcher, l'ironie c'est que les médecins l'on soigner en utilisant certains de mes Aktechs. Mais alors que nous approchions de chez moi j'entendis une voix familière.

"-Alors frérot? Comme ça on se fait escorter par une demoiselle?"

Oh je sais pas pourquoi mais je sent qu'elle va me charrier ! Et pas qu'un peu !

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Il n’y a pas d’aventure sans blessures [Maana]

Message par Morgane Perivsky le Dim 6 Aoû - 12:42

Il n’y a pas d’aventure sans blessures

Maana

Morgane hocha la tête lorsque Maana admit qu’il vaudrait mieux tester son arme avant de s’en servir. Effectivement, ça aurait été plutôt logique. Ne le faisait-il pas ? Elle était persuadé que de base, ils devaient toujours faire passer des batteries de test avant de sortir un Aktech’. Remarque, s’il était inventeur il les testait peut-être directement sur lui ce qui aurait été courageux et stupide.

« C’est peut-être dur à entendre pour toi mais la prochaine fois trouve-toi quelqu’un pour tester à ta place ton Aktech’. Ca t’évitera de risquer de mourir bêtement. Pense un peu à toi. »

C’est vrai : pourquoi se mettre ainsi en danger ? Les pirates survivaient parce qu’ils étaient souvent assez intelligent pour éviter, d’une manière ou d’une autre, les situations potentiellement mortelles. Il devait bien avoir moyen de payer des gens prêts à prendre ce genre de risque pour Maana. Les inventeurs ne devaient pas courir les rues : sa vie était donc précieuse. Il fallait absolument qu’il revoit son mode de vie sans quoi elle ne lui donnait pas plus d’un an à vivre. A vrai dire, elle se demandait comment il pouvait encore avoir tous ses membres. D’après les dires du médecin, il aurait très bien pu être entièrement robotisés car il aurait perdu tous ses membres lors d’attaques et de péripéties. A moins qu’il était assez riche pour avoir des membres robotiques non visibles ?

Les pirates avaient souvent des prothèses mécaniques. Le père de Morgane avait perdu lors de ses aventures un bras, ses deux jambes et un oeil. Sa mère avait eu plus de chance et n’avait perdu qu’un pied. Morgane, elle, n’avait encore perdu aucun membre mais elle était jeune. Elle se doutait bien que ce jour viendrait et elle ne le redoutait pas. Si c’était le prix à payer pour vivre encore et toujours libre comme l’air : elle l’acceptait volontiers. L’important était de toujours être dans la partie qu’était la vie, qu’importe  son état.

Une fois proche de la demeure de son ami, Maana lui dit que sa maison était ouverte, qu’il y avait des caméras à l’entrée et que personne n’osait rentrer chez lui. Ses paroles intriguèrent Morgane. Pourquoi ses voisins redoutaient-ils de se rendre chez lui alors que c’était ouvert ? Avait-il miné le sol ? Elle rit.

« Si tu as mis des pièges, j’aimerais que tu me le dises : je n’ai pas envie de finir amputée aussi bêtement. »

Ca aurait été dommage de se sortir de tas d’affrontement indemne et de perdre une jambe en marchant en ville. Morgane voulait des histoires sensationnelles à raconter, pas un truc de ce genre.

Morgane entendit une voix féminine interpeller sans doute Maana. Elle fit comprendre qu’elle était sa soeur et commença à dire qu’il se faisait escorter par une demoiselle. La jeune femme sourit et amena Nana jusqu’à la fille. Puis, elle souleva son chapeau légèrement en faisant un signe de tête en guise de salutation.

« Bonjour, je vous ramène mon compagnon suicidaire. Si vous pouviez lui dire qu’il ne doit pas se mettre à attaquer Dios, ça m’arrangerait. Il vous écoutera peut-être. Parce que je n’ai pas l’impression qu’il le fasse avec moi. »

Dit-elle d’une voix malicieuse. Morgane s’inquiétait un peu pour l’avenir de son inventeur. Il était vraiment trop borné, encore plus qu’elle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Maana RavenfearInventeur d'Aktech'
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Il n’y a pas d’aventure sans blessures [Maana]

Message par Maana Ravenfear le Ven 18 Aoû - 0:02

Morgane me demanda si j'avais piégé la maison, mais pourquoi est-ce que j'aurai piégé ma propre maison? Bon oui, peut-être pour éviter les vols mais bon j'ai déjà des armes assez puissantes pour ça. Je lui dis quand-même qu'elle n'a pas à s'inquiéter et qu'il n'y a aucun piège.

Lorsqu'elle entend ma sœur Morgane se retourne et va face à elle, je la vois, enfin je dois lever la tête, elle fait plus de 2 mètres, pour moi qui suis petit il faut littéralement lever la tête au ciel pour la voir. Mais lorsque Morgane parle de mon attaque qui pour elle était suicidaire son visage gentil passa à une pointe de colère. Elle savait que je n'aimais la vie en général, que pour moi elle avait peu d'intérêt et que si je faisais un burn-out j'en mourrai sûrement, mais cette possibilité l'énervée à un point...

Elle passa sa main derrière la nuque de Morgane pour attraper mon cou, me lever, me mettre à côté d'elle me posant à côté d'elle sur mes jambes ne tenant pas vraiment bien alors que je sent quelqu'un me rattraper avant que je ne chute et j'entends une voix familière.

"-Heureux de me revoir Maana?"

"-Adam?!"

Un courant électrique traversa tout mon corps me faisant me mettre droit au son de sa voix, ça faisant longtemps. Je me retourna directement voyant un très beau garçon aux cheveux rouges et aux yeux violets m'observer. Je recula n'étant plus sous l'emprise de ses bras arrivant à côté de Morgane.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgane PerivskyCapt'ain blue
Capt'ain blue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Il n’y a pas d’aventure sans blessures [Maana]

Message par Morgane Perivsky le Ven 18 Aoû - 23:21

Il n’y a pas d’aventure sans blessures

Maana

Morgane vit Maana se remettre sur pied tandis que tous deux faisaient face à un bel homme à la chevelure rouge. Apparemment il s’appelait Adam. Le capitaine croisa les bras en observant leur comité d’accueil. Elle se demandait ce qu’ils étaient censés faire maintenant. Ils n’allaient sans doute pas pouvoir parler de leur moteur et du reste devant eux. Alors, autant orienter les choses sur un tout autre sujet.  Elle n’allait pas dire la vérité sur son identité, elle trouverait bien mieux ! Le capitaine avait l’habitude de jouer des rôles. Elle fit semblant de trébucher et murmura à l’oreille de Maana pour que lui seul l’entende :

« Bon on va la jouer prudent. Entre dans mon jeu. »

Elle avait bien précisé que tout ceci ne serait qu’un jeu. Ainsi il ne se ferait pas d’idée. Les hommes pensaient tellement rapidement être le seul, le plus beau, l’irremplaçable… Alors que franchement, s’il y avait autant de diversité sur terre c’était pour pouvoir varier les plaisirs. Où voulait-elle en venir ? Observez.

Morgane fit un clin d’œil complice et plaça la main de Maana autour de sa hanche avant de dire cette fois pour que tous entendent :

« Ne tombe pas mon beau, ce serait quand même dommage. »

Elle tourna son regard vers le fameux Adam qu’elle aurait bien aimé convier pour une soirée – passons. Naturellement, elle entrelaça ses doigts dans ceux de l’inventeur. Si elle voulait rendre son plan crédible, il fallait des gestes visibles et clairs. C’était le genre de jeu qu’elle pratiquait souvent, autant dire qu’elle avait fait cela sans aucune difficulté.

« Maana ne me présente même pas… Il est vraiment trop mignon quand il fait son timide. Je suis Morgane, on est ensemble depuis quelques jours. »

Dit-elle avant de l’attirer contre elle. Maintenant qu’elle était officiellement sa copine, ils ne lui demanderaient pas ce qu’elle fichait ici : c’était logique. Surtout, ils pourraient rapidement insister pour retrouver leur tranquillité. Après tout, les réunions de famille dès les premiers jours, c’était le cauchemar de tout couple. C’est pour bien faire comprendre qu’il pouvait y avoir malaise que Morgane dit faussement gênée :

« Il ne m’avait pas dit que toute sa famille serait chez lui. Le petit cachotier. »

Voilà, avec ça s’ils n’avaient pas compris qu’ils voulaient qu’ils lèvent les voiles, c’est qu’ils étaient totalement stupides… Ou méchants avec lui. Dans les deux cas elle plaignait Maana.

Morgane n’oubliait certainement pas leur objectif premier qui se trouvait sur le kwak : le moteur. Aussi capt’ain blue se rendit vers ce dernier et dit avec un air des plus naturels :

« On rentre où ton matériel super précieux mon amour ? »

Elle sentait qu’elle devait prendre en main les choses sinon ils allaient se retrouver dans une situation vraiment délicate. Il n’y avait rien de pire que de gâcher son temps. Maana avait tellement de chance qu’elle ait toujours LE bon plan pour se sortir de situation inextricable.  Elle lança un regard à Maana en espérant que ce dernier réagirait dans le bon sens.

_________________


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum