Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Rebecca LewisSœur Rebecca de la Croix

    Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Rebecca Lewis le Mar 20 Nov - 22:16

    Ça y est, le moment est venu. J’attendais Blue assise sur les escaliers qui mènent à la nurserie de Baal, mes deux sacs de chaque côté et Mochan courant dans les marches. J’avais toujours des doutes par rapport à cette quête, mais il fallait quand même bien répondre aux milles questions qui me trottaient au travers de l’esprit. Je suis une personne très curieuse et je n’aime pas du tout quand je n’ai pas la réponse aux questions que je me pose.

    La nuit descendait de plus en plus. Je focalisais mon regard sur les derniers rayons de soleil qui disparaissaient l’horizon. Instinctivement, je touchais les boucles d’oreille que la chamane m’avait gentiment offert. Je ne savais pas que notre relation avait évoluer au point qu’on pouvait maintenant s’offrir des cadeaux ! Je ne suis pas sûr qu’un morceau de bras lui ferai plaisir, mais je n’ai pas mieux dans mon sac... Elle ne m’a pas expliqué à quoi elles pouvaient servir, mais vu son « tu risques d’en avoir besoin durant la traversée », je pense que ça doit éloigner les montres, tel un répulsif à moustique hyper puissant.

    Il y avait de moins en moins de monde dans les rues. De là où j’étais, je pouvais voir les principaux axes de Baal. Les magasins fermaient petit à petit, mais certains restaient ouverts tard, voir pendant toute la nuit. Mochan commençait à fatiguer et vient s’installer sur mes genoux. Il ne lui fallut que quelques secondes pour s’écrouler de fatigue. Qu’est-ce que j’aimerai faire ça... dormir dans un lit bien chaud, entourée de confort et de chaleur... mais je vais passer plus d’une semaine dans le désert chaud et sablé, à aller dans une ville où je ne suis pas la bienvenue. En parlant de ça, il allait falloir qu’on fasse des efforts, la chamane et moi. Je ne sais pas si elle est déjà aller à Oazys, mais il va falloir faire des efforts sur nous-mêmes pour que la population ne sache pas que nous sommes baalkyannes. Je ne veux pas imaginer ce qu’il pourrait nous faire. Enfin si, je l’imagine très bien, puisque c’est mon quotidien. Je n’ai juste pas envie que mon métier se retourne contre moi un jour ou l’autre.

    J’allais commencer à perdre espoir d’entendre un bruit de canne, mais c’est alors que je vis Blue débouler de dernière moi, sortant de la nurserie.

    « J’ai failli t’attendre ! Bref, j’ai tout préparé : le sac de nourriture et celui pour les changes. Je pense qu’on va rester quelques temps à Oazys. »

    Je me levais délicatement, en faisant attention en posant Mochan dans le sac de vêtement, de manière à pouvoir la transporter tout en me déplaçant.

    « Par quoi commençons nous, alors ? J’aimerai bien poser les sacs sur les kwaks, si cela ne te dérange pas. On pourra parler de la direction prendre une fois qu’on sera la bas. »
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Blue Zandal'ar le Mer 21 Nov - 15:12

    [HRP pour Rebby: je te laisse annoncer à Dios notre direction G12-H12? je te laisse répondre pour savoir si tu veux qu'on se mettre à deux sur Ursoc où si tu prends ta propre monture]

    L'aventure promettait d'être longue, dangereuse mais riche en connaissances et de surcroît, la chamane comme à son habitude pensait voyager léger mais la découverte de la bergerie la faisait légèrement tiquer de nervosité. Car si les humains étaient leurs proies attitrées et ce, depuis toujours sur Teren, il n'en était pas moins que les Baalkyans étaient vus d'un mauvais oeil depuis la nouvelle année passée.

    La Petite vieille était tout juste sortie de son entretient particulier avec sa divinité suprême, un entretien des plus importants et improbable s'était déroulé au sein de l'arche aux créatures. Elle en était ressortit et s'en était toujours le cas, d'une pâleur extrême, la bouche sèche et pâteuse et les pensées en vrac, bien que sa détermination à buter de l'humain avait redoublée. Cette nervosité apparente était du au fait qu'elle n'avait au grand jamais, vue sa divinité en chair et en os de cette façon aussi.... sage et majestueuse, cela en résultait d'un choc.

    De ce fait, elle avait passé le reste de la journée avec Ursoc à chercher les composants essentiels pour la traversée du désert, en plus de son sac à lotions diverses et variées, elle avait prit de quoi lutter contre la chaleur et les brûlures du soleil, mais aussi de la viande séchée afin d'éviter que la carne fraiche pourrisse durant les trajets avec le chaud et le froid en plus des grains de sable qui pouvaient s'y coller.

    Elle avait donc un sac de taille moyen et un petit sac avec ce qu'il fallait, quand elle vint au point de rendez-vous, il n'y avait plus ce son familier de sa canne heurtant le sol avec fracas. La chamane avait utilisé sa potion bleue nuit qui lui permettait d'oublier ses lésures, et quand elle arrivait devant Rebecca avec ces gros sacs et Mochan dans celui du linge, elle émit un fin sourire attendrissant.
    " - Pardonne mon retard Rebby... "

    Ajoutait-elle en laissant de nouveau son furet s'étirer et bailler, démontrant tous ces crocs scintillant depuis son épaule.
    " - Ursoc et moi nous nous occuperons des charges, je n'ai pas de Grwak et en louer un ne nous permettrait pas de passer incognito au pays des humains. Öasys utilise comme tous les autres humains, des kwak plumeux là où nous utilisons nos raptors. Ah et..."

    Hâtivement, la chamane portait sa main fripée à la poche de sa grande cape brune pour en sortir une plume blanche et duveteuse, à l'apparence singulière, mais à l'odeur mystique.
    " - Les boucles que je t'ai données, elles éloigneront les mauvais esprits et le Wendigo de toi. Si nous dérangeons une créature, il se peut qu'elle nous attaque et les esprits seront là pour nous aider. Sache juste qu'il ne faudra pas te fier à tes ressentis, mais uniquement à tes yeux à ce moment, si jamais ça devait arriver, d'accord?"

    Tout comme Günter avait utilisé un Leurre de sang pour occuper les insectes géants, Les esprits allaient pouvoir s'occuper des créatures avec leurs émois et interventions matériels pour aider les deux Baalkyanes.
    " - On peu y aller?
    J'ai pris assez d'eau et de vivre pour dix  jours de trajet, la viande séchée évite la pourriture avec le soleil de plomb qu'il y a là-bas. En revanche, nous ne ferons pas de halte la nuit, nous nous reposerons durant la journée pour éviter que nos moutures n'attrapent un coups de chaud, j'ai moi-même plus de mal à tenir face à la morsure du soleil... Enfin si cela te va, bien entendu..."


    Laissant sa phrase en suspens, elle avait oublié de préciser le type de monture qu'elle allait utiliser et arrivé devant le Grwak de Rebecca, Blue n'avait toujours pas sa monture de visible. Sa main distraite continuait de caresser lascivement son ursidé baillant à s'en rompre la mâchoire.
    " - Pour le trajet, je te fais confiance, restons silencieuses et faisons en sorte que cela se fasse le plus rapidement possible. A l'orée de la ville, les esprits nous dirons de continuer à pied, nous essaierons de passer pour des humains, donc pas de meurtre ni de sacrifice. nous y allons pour une enquête, pas une hécatombe, vue? Entendu Urscoc? Mochan?"

    Blue lança un regard interrogateur à la fennec, à Rebecca, puis à son Ursidé qui se mit à pousser un profond soupir d'exaspération, frustré que les choses n'aient pas plus vite, il sauta de l'épaule de sa jeune maîtresse avant d'atterrir au sol avec une souplesse qui lui était naturelle.
    S'écartant des deux jeunes filles volontairement, il se mit à feuler, grogner puis à hurler de rage tel un animal sauvage avant de se transformer dans un tourbillon de poils immaculés, en cet Ursin de trois mètres de hauteur pour une tonnes de tendresse.
    " - Je t'ai rarement vue aussi impatient..."

    Ajoutait la petite vieille en lui donnant ses deux sacs, tandis que l'ursin était déjà en train de voler deux selles de Grwak pour se les installer, à la manière d'une ceinture de cuir au travers de son vendre rond et musclé.
    Se remettant sur ses deux pattes, il attrapa avec délicatesse les quatre sacs bien lourds, sans omettre de sentir le sac de nourriture de Rebecca avec une certaine conviction, avant de les attacher sur les selles.
    Il poussa un léger grognement se satisfaction avant de se remettre à quatre patte, s'étirer de toute sa longueur, faisant craquer bon nombre de ses os massifs et de lancer son regard attendrissant, bordé d'une nuit d'étoile vers les deux jeune femmes, les conviant à disposer de son dos.
    Rebecca et Mochan allaient-elles décliner la proposition?[/color]


    _________________
    avatar
    Rebecca LewisSœur Rebecca de la Croix

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Rebecca Lewis le Mer 21 Nov - 17:07

    « Tu es très aimable Ursoc, mais je vais monter sur un kwak. Pas que je n’ai pas confiance en tes capacités surhumaine vu ce que...tu viens de faire, mais je préfère. Imagine que tu te blesse, comme on pourra faire pour sortir du désert et trouver un guérisseur pour toi ? Avec deux montures, ça sera beaucoup plus simple »

    Je voyais à sa mine triste que ce n’étais pas forcément la réponse qu’il attendait. Je me mis alors à côté de sa tête et caressais la base de son cou, dans un mouvement lent et tendre.

    « Mais je suis sûre que Mochan serait plus qu’heureuse de monter sur ton dos ! N’est-ce pas Mochan ? »

    En regardant mon fennec, j’étais sûre qu’elle n’avait aucune envie d’y aller. Je la regardais alors fixement, en essayant de lui faire comprendre que c’était grâce à ma gentillesse qu’elle pouvait partir avec nous. Et qu’il ne fallait qu’un seul de mes mots pour la renvoyer auprès du père.

    A contre cœur, Mochan sauta sur le dos d’Ursoc, dans une délicatesse propre à son caractère de précieuse. Mais je pouvais sentir que si elle pouvait parler, ce n’était certainement pas dans un vocabulaire des plus gentil.

    Je montais à mon tour sur ma monture. J’avais un peu de peine à voir le familier de la chamane aussi chargé. Je lui proposerai de prendre quelques sacs une fois que nous serons partie de la ville.

    « Allons par là-bas. Selon mes écrits, la route devrait être sûre. Mais bon, on ne sait jamais trop ce qui peut se passer avec Dios... »


    Je lui pointais la direction de l’est. Selon nos plans, Oazys devrais se trouver à 8 jours de trajet, si nous ne nous perdons pas et que rien ne nous arrive. Je pris intérieurement ma divinité pour qu’elle nous soit bénéfique au cours de cette expédition.

    « En avant Blue ! Toutes voiles dehors !! »

    (HRP : Nous partons de la case G12 pour aller à la case H12)
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Dios le Mer 21 Nov - 18:03

    [H12 : nid de chevaux électriques]

    Notre duo ne trouva pas mieux que de passer directement via un nid de chevaux électriques. Ces créatures sont adorables tant qu'on en reste loin. Mais, pénétrez dans leur nid et attention aux joutes. Elles n'ont pas besoin d'être à votre hauteur pour vous foudroyer : elles ont une portée de plusieurs mètres. Leurs yeux bleus percent la noirceur. Il sera donc difficile de passer inaperçu devant eux.

    Mon conseil : user de discrétion et passer dans leur dos ou foncer quand vous êtes repérés. Pas sûr que vos kwaks aiment l'électricité. Et n'oublions pas qu'aucun mal ne sera fait à mes créatures chéries, chevaux ou kwaks !

    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Blue Zandal'ar le Mer 21 Nov - 18:29

    [ chouette chouette!!! ce sont mes préférééés!!!! ♥️♥️♥️]

    Blue jouait avec la plume immaculée de Dios entre ses doigt, tantôt elle flottait entre son index et son majeur, parfois elle chutait avec lenteur en caressant les brûlures douloureuses, étreintes par la lotion bleu nuit qu'elle avait appliquée sur son corps.
    Sur son Ursin de plus de trois mètres, la jeune Chamane était songeuse: Parfois la vie, aussi courte et éphémère pouvait-elle être, résultait de mystères et de surprises tant émouvantes et intenses qu'il était difficile ne se pas s'accrocher à sa survie ou de vouloir rallonger sa misérable existence.

    En cela, elle avait reçue grâce à la générosité de sa divinité, un Artefact mystique et puissant qui lui permettait de monter la course de la vie et de son temps -si précieux- qu'elle avait perdue en compagnie de l'humain qui l'avait immolée.
    Etait-ce une façon indirect pour Dios de demander à sa chamane de tuer le jeune mercenaire en contre-partie de l'éternité qu'il venait de lui conférer?

    La plume allait être la pierre philosophale et allait lui procurer cette jeunesse qu'elle avait tant choyé, mais à quel prix? Celui de nombreux sacrifice, de colères indomptés et de vengeance inavouable.
    Le crépuscule était tombé et le murmure paisible de la nuit, soufflait doucement dans les cheveux d'obsidienne de la spiritiste, tel un murmure lui projetant de rester silencieuse et respectueuse de l'environnement.

    Ursoc levait le nez, il avait l'habitude de sentir les esprits, sans pouvoir les voir: Midnight sa propriétaire défunte l'avait toujours convié aux séances d'exorcisme, de ce fait, les esprits faisaient partit de son quotidien et il ne s'arrêtait pas de trottiner tranquillement derrière le Kwak de Rebecca, docile et protecteur.
    Qu'en était-il de ces deux derniers? avaient-ils ressentit l'esprit qui les guidait?

    Soudain dans le lointain, des traces de foudres striaient l'air à la façon de zébrures énergiques et affolantes, l'ursin avait pratiquement tous ses poils de décollés de son corps, comme si lui-même c'était prit une décharge: Se transformant soudainement en une énorme masse de poils dressés immaculés: un porc-épic de poils doux mais hirsutes.
    Blue retenu un fou-rire.
    Ses yeux perçant observaient dans le lointain les créatures fougueuses et jeunes qui se livraient à des jeux de poulains sauvage, coups de sabots, de cul et morsures faisait partit de leur quotidien et la chamane trouvait cela tellement mignon!♥️ Elle tomba sur le charme des poulain et du troupeau de chevaux électrique.

    Silencieusement, elle prit son Aktech, en aspira longuement l'intérieur avant de déverser sa fumée bleutée qu'elle contenait.
    Prête à entrer en communication avec les esprits, elle fit un signe de sa main vers Rebecca avant de mettre son index devant sa bouche pour lui faire signe de rester discrète.

    La plume immaculée de Dios dans sa main, elle réfléchissait et entrait en communion avec les esprits des chevaux électrique, tant par leurs morts que par leur membres vivants.

    Blue désirait déverser un sentiment d’apaisement, de sécurité dans lequel elle se sentait déjà, grâce à la présence de son gardien immaculé, mais également de prospérité afin que les chevaux électrique ne les foudroient pas -du moins pas volontairement- si les deux jeunes femmes devaient être vues.
    ______________

    Lancé de dés:
    Réussite critique: Les esprits répondent favorable à l'appel de Blue et le sentiment de paix et de protection apaise les chevaux même s'ils voient et où/frôlent Blue et Rebecca.
    Réussite: Les esprits répondent à l'appel de Blue et permettent à Rebecca et Blue de passer le nid sans que les chevaux se sentent menacés.
    Echec: Les chevaux voient les deux femmes, les esprits n'ont pas pu agir avant cela.
    Echec critique: Wendigowak s’ennuie et fait venir les mauvais esprits pour piquer et énerver les chevaux en plus de les faire se sentir en danger: Ils passent à l'offensive.


    _________________
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Dios le Mer 21 Nov - 18:29

    Le membre 'Blue Zandal'ar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


    'Dé échec / réussite' :
    avatar
    Rebecca LewisSœur Rebecca de la Croix

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Rebecca Lewis le Mer 21 Nov - 19:17

    L’expédition était terriblement tranquille. Pas que je m’ennuyais où que je voulais plus d’animation ! Juste que ça ressemblait plus à une promenade qu’autre chose. J’étais toute seule sur mon kwak et les bercements de sa marche commençait à me faire dormir.

    Le désert était étrangement calme, on n’entendait absolument aucun bruit. Pas un vent, pas un cri d’animaux en colère ou en rut. J’avais souvent lu que quand c’est calme, le danger était imminent. Et là, c’était beaucoup trop calme. J’aimerai mieux que ça soit un peu moins beaucoup calme.

    Comme si Dios avait répondu à mon souhait silencieux, d’innombrable éclair bleuté venaient déchirer la toile noire de la nuit. J’étais fascinée par ce paysage. Aucun bruit parasite ne vint me distraire de ce spectacle.

    Je me concentrais alors pour savoir d’où tous ces éclairs pouvaient venir. Je vis alors, loin devant nous, un troupeau de chevaux électrique. La dangerosité de ces créatures est connue des baalkyans. Prions donc pour ne pas que les chevaux ne voient.

    « Blue, il y a un nid de ch... »

    Je ne pus finir ma phrase, la chamane me fit taire de son geste. Il est vrai que ça serait plus simple e les passer en étant le plus discret possible. Je jetais un coup d’œil à Mochan. Tranquillement assise, elle ne se sentait pas le moins du monde menacé par les créatures devant nous.

    Nous nous rapprochons de plus en plus du troupeau, en essayant de faire le moins e bruit possible. Mais ce n’était pas chose facile. A peine avons-nous poser le pied dans leur nid qu’une dizaine de chevaux se sont retournés vers nous. Pour la discrétion on repassera, hein.

    Nous continuons tout de même à avancer, non sans quitter des yeux les créatures sur notre gauche. C’est alors que, sans aucune raison apparente, Mochan tomba d’Ursoc. Un énorme bruit sourd se fit entendre dans la nuit.

    Effrayé par ce raffut soudain, tous les chevaux électriques se sont mis à courir dans tous les sens, en soulevant des montagnes de grain de sable. Il fallut peu de temps pour que ma vision soit complètement brouillée. Je pouvais tout de même voir la chamane et son familier, ainsi que le mien.

    Sans y réfléchir, je descendais de mon kwak et le ramenais auprès de Blue. Les grains de sable me giflaient le visage, j’étais obligée de mettre ma main devant mes yeux, histoire d’avoir au moins une petite protection.

    C’est alors que je vis un éclair. Un éclair plus brillant que les autres, plus fort, plus puissant. Le cheval qui en était le propriétaire nous faisait face, ses yeux fixaient dans ceux de Mochan. Il frottait le sol avec son sabot et puis, sans crier garde, fonça sur nous.

    « Mochan ! »

    Je plongeais sans trop réfléchir sur Mochan, afin de faire barrière avec mon corps.

    (HRP : oui, j’aime nous foutre dans la merde volontairement xD)

    Lancé de dé ! Situation, le cheval nous fonce dessus :
    Réussite critique : il s’arrête tout proche de nous, mais ne nous touche pas. Il nous renifle assez longtemps, puis reparti comme une fleur.
    Réussite : il s’arrête devant nous, nous renifla, et repartie. Mais il en profita pour me donner de violent coup dans le dos (zone qui est devant lui). Je m’en sors avec un énorme bleu qui s’étend dans tout le dos.
    Échec : même scénario que pour réussite, sauf que je ne peux plus me relever car le cheval, en me donnant des coups, m’a fracturé le coccyx.
    Échec critique : le cheval nous fonce dessus, lance un éclair sur Mochan et moi (c’est bien sûr Bibi qui se prend tout, Mochan n’a rien) (blessure à voir avec Dios), il vient vers nous, nous piétine, me fracture le coccyx et fonce après sur Blue (C’est critique aussi !)

    (HRP : Désolée Blue, mais tu connais ma chance légendaire au lancé de dés T_T)
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Dios le Mer 21 Nov - 19:17

    Le membre 'Rebecca Lewis' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


    'Dé échec / réussite' :
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Blue Zandal'ar le Mer 21 Nov - 21:10

    [HRP: on va RP sur deux posts si ça ne te gêne pas? histoire de blablater un peu, après on saute de cases. on a 4jours à expliquer en 2 posts, ça ira j'espère x) ]

    Si les esprits avaient étés trop lent à communiquer avec Blue et surtout à intervenir auprès de ce troupeau sauvage, cette dernière eut cependant le courage et la rapidité nécessaire elle-aussi de descendre d'Ursoc en se laissant glisser le long de ses flans neigeux.

    Sa main s'était refermée brutalement sur la plume avec une telle détermination qu'elle n'avait pas fait attention au fait que sa peau n'était plus ni brûlée ni carbonisée, mais satinée et étrangement fluide.

    Ursoc avait tout juste prit le temps nécessaire d'imposer sa grosse masse en direction du sable soulevé et des branches de foudre qui s'élevaient d'un peu partout dans la zone, créant de ce fait un mur et un barrage pour les deux Baalkyanes qu'il protégeait.
    Les doigts longs et frêles aux ongles parfaitement blanchis de la chamane attrapaient Mochan, l’animal qui était tombé de la grosse masse blanche et l'inspectait rapidement en la parcourant de ses iris turquoises en la calant contre sa poitrine gonflée à bloque.

    Une fois certaine de la santé de la jeune Fennec, la jeune fille à la crinière d'obsidienne et aux iris foudroyants posait sa main sur l'épaule de Rebecca qui s'était jetée sur sa Fennec -et donc au sol avec ce magnifique plongé-... Et la tira à elle juste sous le museau d'Ursoc, avec sa main droite.
    " - Ne bouge surtout pas..."

    Lui murmurait-elle d'une voix suave et doucereuse que la nonne ne connaissait pas encore de la chamane.
    L'étalon chargeait droit sur elles avec une rapidité et une précision telle qu'il aurait été absurde de rester immobile: Les filles et Ursoc auraient étés les quilles d'un jeu de bowling.
    Et pourtant les esprits autours d'elles les protégeait.

    Il n'y avait pas de vent, mais les mèches de cheveux flottaient agréablement telle une danse de la sérénité, et même si la température avait chuté, il ne faisait pas encore assez frais pour avoir la chair de poule.
    C'est pourtant parfaitement ce qu'il se passait, la peau des deux jeunes filles était parcourus de fins frissons satinés, comme si un amant s'était amusé à répandre son souffle chaud le long de leur échine.

    De sa main droite, Blue renferma sa prise sur l'épaule de son amie de façon à lui fournir le réconfort et la chaleur nécessaire pour éviter qu'elle ne panique fasse à ce genre d'intervention spirituel.

    Soudainement, l'étalon dans sa course folle baissa sa croupe, flanchait ses jarrets de façon à faire un dérapage et s'arrêter à quelque mètres des deux jeunes filles, expulsant le sable qu'il avait soulevé aux pieds des deux jeunes femmes.
    Les oreilles aplaties contre son encolure, ses petits yeux d'un cyan aussi intense que la chamane semblaient scanner chaque détails entre les deux jeunes filles qu'il avait devant lui.

    Le spectacle était saisissant, chacun de ses muscles frémissaient de nervosité et jamais au monde un être humain n'aurait pu avoir la chance d'observer un animal sauvage d'aussi prêt sans en laisser sa vie.
    Blue pouvait sentir le souffle paisible de son Ursidé derrière elle, serein, égale à lui-même.
    Quant à l'étalon, il se rapprochait de quelques pas, la queue de son panache bien levée en signe de domination.
    La créature de Dios effleurait de ses grosses narines Rebecca et son Fennec avant d’émettre quelques grognements de mécontentements, jouant la mesure avec ses oreilles, tantôt levées en signe de compréhension, tantôt sauvagement abaissées en signe d'Alpha.

    Se mettant à hennir très fort les naseaux dilatées il pivotait sur lui-même dans un cabré rapide et retourna auprès du troupeau aussi rapidement qu'il en était venu.
    Blue ne savait pas si c'était les esprits autours qui l'avaient fait fuir, le fennec ou Rebecca, mais elle était ravit et plus que cela, touchée et profondément attendrie et émue
    " - On peu y retourner, nous ne risquerons rien pour les prochaines nuits, Dios est avec nous. tu vois, pas la peine de douter de lui, il nous protégera toujours.♥️"

    Ajoutait la chamane en reprenant sa main droite de satin, Décidé à mettre sa plume-Aktech attaché à l'une de ses mèches de cheveux de soie.
    De ce fait, elle lâcha Mochan de sa poitrine qui sauta vers sa maîtresse.
    Se retournant elle donnait quelques caresses à son Ursin avant de sortir de sa poche une friandise qu'elle lui donnait et qu'il engloutissait d'une traite en se léchant les babines.

    " - Profitons-en pour les abreuver avant la longue traversée de la nuit."

    Affirmait-elle en se délectant de sa force et de l'en train de la jeunesse qui lui parcourait les veines, de nouveau. Cette sensation la grisait à un point où elle avait retrouvé son long sourire fendant.


    _________________
    avatar
    Rebecca LewisSœur Rebecca de la Croix

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Rebecca Lewis le Jeu 22 Nov - 9:23

    Je serrais toujours Mochan dans mes bras. Je la sentais tremblait un peu.

    « Je t’avais dit de rester à la maison… »

    Lorsque Blue me la prit, je me relevais péniblement. Mes jambes n’étaient pas très solides, et il me fallait un certain temps pour pouvoir bouger comme je le voulais. J’ai failli me faire écraser, nom de Dios ! Je repris mon familier et me fis la promesse de ne plus la lâcher de tout le voyage.

    Voyage qui, après avoir traversé le nid, fut très facile. Nous nous sommes arrêtées deux heures après avoir dépassé le nid (juste pour être sûre qu’aucun cheval ne viendrait de nouveau nous déranger). Blue avait retrouvé une apparence plus… jeune, et avec plus de peau. Je me doutais qu’elle devait posséder un Aktech lui rendant son apparence la nuit, mais je n’osais pas lui demander. Elle est une belle femme, toute en finesse et en beauté. Ses yeux ressortaient plus sur son jeune visage que sur celui de la momie.

    Nous installions donc notre campement en plein cœur du désert. Le temps était calme et le vent avait cessé de souffler. On pouvait quand même voir, pendant quelques instants, les éclairs des chevaux électriques. Le soleil commençait à apparaître, par-delà les dunes de sables. J’avais pris deux petites tentes à monter pour la nuit, et je commençais à faire la mienne pendant que Blue donnait de l’eau et de la nourriture.

    Après que nous nous sommes installées confortablement pour la nuit et que nous avions mangé, il était l’heure d’aller dormir. Ça allé être compliqué de dormir dans un lieu où la température était excessivement élevée. Il fallait également rester attentif au moindre bruit. Je n’avais pas envie que, lorsque je vais me réveiller, je ne retrouve ni ma monture, ni mes sacs. Mais je faisais confiance aux esprits de Blue, même si je ne pouvais ni les voire, ni les ressentir.

    J’abandonnais Blue et allais rejoindre Mochan dans la tente. Elle s’était allongée en plein milieu, son corps recroquevillé en une boule de poil toute mignonne.

    « Mochan, viens là »

    Je la pris et la posais sur mon ventre, ses yeux grands ouverts fixant les miens.

    « Est-ce que tu as eu peur, tout à l’heure ? »

    Elle me fit non de la tête, mais ma croix commençait à scintiller légèrement. Mochan le vit aussi, et se précipita dessus pour la couvrir de ses mains.

    « J’ai pas besoin de voir son état pour savoir que tu mens, Mochan »

    Pour toute réponse, mon fennec se mis sur le dos, ses quatre pattes en l’air. C’était son truc à elle ça : quand ça n’allait pas, elle se mettait sur le dos, à croire que j’allais être plus gentille si elle était plus mignonne.

    « Tu aurais dû rester à Baal, avec le père. Tu n’aurais pas eu tous ces problèmes…. Et j’aurai eu l’esprit plus tranquille »

    Mochan se colla à moi et, sans répondre à mes interrogations, nous nous endormions.




    Le reste du voyage fut très tranquille. Je ne parlais pas beaucoup avec Blue, je ne savais pas quoi lui dire. Donc je lui balançais juste des petits « ça va » ou des « tu tiens le choc ? » ou encore des « j’ai envie de faire pipi » et des « j’ai faiiiiiiiim ».
    A force de se déplacer sur un kwak, j’avais mal aux fesses, donc je me levais régulièrement pour pouvoir les bouger un peu. Et à chaque fois que je faisais ça, Mochan (qui est revenue avec moi) le fait aussi. C’était mignon de la voir aussi contente et aussi libre. Parfois, quand nous étions sûre qu’il n’y avait aucun risque, je la laissé descendre de la monture pour qu’elle coure dans le désert. Elle n’a jamais eu autant de liberté dans la cité mère. Parfois même, quand nous allions manger, elle s’amuser avec Ursoc, à se courir après.

    Nous continuons notre route vers Oazys. Selon notre chemin, il nous restait encore 4 jours de voyages. Mais 4 jours tranquilles, cette fois.

    (HRP : Nous partons de H12 pour aller en I12)
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Dios le Jeu 22 Nov - 9:28

    [Rien à signaler en I12]

    Vous avancez dans le désert étouffant, rien de spécial si ce n'est quelques bourasques de vent qui vous balaie du sable dans les yeux. 4 jours comme ça, courage !
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Blue Zandal'ar le Jeu 22 Nov - 14:36

    Que ce soit pour aller à Sévia où Öasys, finalement le paysage était le même, des dunes d'or en paillettes, des falaises abruptes érodées, des cratères de terres asséchées. Blue commençait à apprécier les dunes de nuit, malgré le fait que ce ne soit que sa troisième où quatrième expédition, l'habitude de ce genre de lieu l'agaçait et l'émerveillait de la même façon.

    La nuit Ursoc galopait comme un fou au travers des pleines d'or, faisait avancer l'expédition d'une traite, peut-être était-ce du à son aura de gardien que Blue ne rencontrait aucun esprit depuis le troupeau de chevaux, où alors, était-ce grâce à la chance absolu de la nonne? Quoi qu'il en était le trajet était calme et long, ces huit jours furent aussi long qu'épuisant en plein soleil.

    Et même si Rebecca semblait s'amuser avec Mochan dans sa tante de jour, la petite vielle elle, avait tout simplement sortit ses draps blanc frais, les arrosant avec des lotions anti brûlures neutre de façon à répandre un minimum de fraîcheur lorsqu'elle et Ursoc se tenait dessous.
    La chamane était en tailleur et fumait longuement son calumet de la paix.
    Les yeux clos, elle tentait d'appeler et de communiquer avec les esprits afin de savoir comment aborder la cité-bergerie. Elle posa plusieurs questions conforme à leur plan et Wendigowak ne su que répondre, tant il était assoiffé de sang et d'âmes.
    Une requête contre cinq vie avant le couché ou le levé du soleil était le pacte qu'il imposait souvent à la chamane.

    Déconfite, elle soupirait de façon négative tandis que son esprit envoyait balader le Loas, cherchant entre les dunes proches et les grottes sous le sable, des esprits même animaux qui lui permettraient de recueillir plus d'informations.

    Jet de dé pour savoir le type d'esprit:
    réussite: un esprit humain venant d'Öasys accepte de lui parler
    Echec: Pas d'esprit: Wendigo est son sa seule source d'information


    _________________
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Dios le Jeu 22 Nov - 14:36

    Le membre 'Blue Zandal'ar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


    'Dé échec / réussite' :
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Blue Zandal'ar le Jeu 22 Nov - 15:14

    L
    a vieille peau aigrit assise en tailleur finit par s'agenouiller, ses mains se situant de chaque coté de son corps étaient ouvertes paumes vers la toile blanche de son refuge en draps humide.
    Les yeux clos, elle avait réussit à sentir un esprit dans la zone et de cette position elle pouvait plus aisément faire entonner les sentiments et émotions spirituels, pour attirer la chose qu'elle avait sentie.

    Plusieurs heures passèrent ainsi pendant lesquelles Elle pouvait entendre les ronflements légers et plaintifs de Mochan et la respiration de sa soeur de route Rebecca en plein sommeil.
    Puis enfin, après avoir exposé ses émotions d’apaisement et de curiosité, l'esprit apparut devant elle, Humain de type trentenaire, armé et guerrier.
    Il n'avait pas l'air spécialement hostile, mais bien qu'il avait comprit instinctivement à qui il avait à faire, sa haine à l'égard du type Baalkyan -La lecture au travers des yeux se faisant à livre ouvert- semblait éveiller en lui la corde sensible de la colère, de la haine et de la tristesse.

    Cependant le type chamane et spirituel le décourageait à la hanter et de ce fait, la chamane était ainsi bien armée en pierres et en breloques pour éviter au genre malins de s'en prendre aux alentours. Et même si Ursoc sous forme de furet, dormait à ses cotés en position de chien de fusil, il ne lui aurait fallut pas moins d'une seconde pour chasser l'esprit à coups de croc bien placé.

    Après quelques échanges de procédés bordés de respects mutuels, de compréhension et d'explication sur la venue des deux Baalkyanes, le spectre se fit comprendre par la voix raisonnante qu'il avait. Pratique! Certains esprits ayant refusé leur statut de déces, n'avaient pas pu communiquer aussi aisément avec la spiritiste.

    Il expliqua que les Baalkyans étaient des ennemis de l'état, c'est à dire qu'il ne fallait surtout pas se vendre en tant que tel, malgré la fierté qu'elles pouvaient avoir et ce, en cause de l'évènement de l'an mille avec une certaine Fury.
    Blue accepta les informations et prit la peine d'écouter le récit jusqu'au bout, là où ses iris commençaient à fatiguer d'observer le jeune trentenaire bougeant d'une façon stricte, au pas.

    Il allait falloir donc, se faire passer pour des Séviakan ayant un but précis, avoir une couverture en soit puisque la ville était recouvert de gardes malins et parfois, des Aktechs pouvaient très bien sonder les envies des deux Baallyanes.
    Et si l'une d'elle aurait l'envie de croquer un mouton d'Öasys... Les gardes le saurait tout de suite, il allait falloir donc également se la jouer mission impossible et éviter d'évoquer les sacrifices les chasses et les goûts des plats à base d'humain en bref, le temps du séjour, renier le cannibalisme.

    Si cela pouvait être une affaire pluôt délicate mais facile pour Blue, qu'en était-il de la nonne?
    La chamane remerciait l'esprit humain en lui suggérant de s'asseoir à ses coté pour l'accompagner à Öasys et de ce fait, le ramener chez lui saint et sauf.
    Si l'esprit acceptait, il sous entendait également vouloir montrer sa maison, sa fille et sa femme en demandant à la chamane de bien vouloir les aider. Car elles étaient toutes les deux malades et qu'il jugeait leur mort trop tôt.

    Bien qu'aider des humains n'était pas dans les cordes de la Baalkyane Mais au vue de la situation, il allait falloir se faire des alliés. Et surtout, trouver un lieu pour se reposer alors donc elle accepta de bon coeur d'aider l'esprit, mauvaise fortune-bon coeur.

    Elle prit le temps de se reposer, certaine que l'esprit qui les accompagnait les couvrait durant leur repos mérité. Son sommeil fut lourds et quand le crépuscule pointa le bout de son nez, la chamane se révélait, fit une toilette écoutée en remerciant l'esprit humain, un certain Livaï pour galoper aux travers des plaines, sur son Ursin débordant d'énergie.

    La veille de l'arrivée, elle fit une halte à son Ursin, de pleine nuit, le spectre qui planait à ses cotés se posait milles questions quant à cet arrêt: Blue mit pied à terre pour rejoindre Rebecca.

    " - Rebby? On est sur le point d'arriver à Öasys. Je voulais juste te donner quelques prérogatives qu'un esprit nommé Livaï m'a donné, avant de rentrer au pays. Profitons-en pour abreuver nos moutures et manger. Tiens"


    Ajoutait la jeune chamane débordante d'énergie en retirant deux énorme cookies aux chocolat blanc de son sac.
    S'asseyant en tailleur, elle prit une bouffée de son calumet en invitant l'esprit en question à les rejoindre. L'émotion qu'il faisait tendre et sentir fut la douceur et la tendresse, sans doute, du fait qu'il ne pensait qu'à rejoindre sa famille à Öasys.

    " - Il est là. "
    Elle tendit le second Cookie à l'esprit, le lui montrant et le déposait au sol.

    " - Il m'a confié que depuis l'hécatombe de l'an 1000, les Baalkyans étaient les ennemis de l'état. Ils nous tuerons sur le champs et sans aucune hésitation.
    De ce fait nous allons devoir cacher tout ce qui fait de nous des Adorateur de Dios.
    Ta croix, cache là.
    Nous ne mangerons pas d'humains ici et il sera interdit de l'évoquer. Cela dit, manger des fruits ou légumes ne devraient pas poser de problèmes.
    Tiens toi prête à voir des créatures souffrantes, maltraitées, mourantes où démembrées mais à ne surtout pas t'y imposer.
    Je t'invite à devenir aussi froide qu'insensible à tout ce que les Öasisciens te dirons où te montrerons."


    Ajoutait-elle de façon pragmatique et posée en faisant une pause entre chaque phrase de façon à ce que la jeune nonne intègre tout.

    " - Nous allons devoir... Changer d'identité également afin de paraitre plus crédible. Nous viendrons de Sévia et sommes deux commerçantes Docteur et alchimiste. J'ai pensé que... Puisque tu étais une personne sensible qui aimait bien discuter avec les autres, que le rôle de Docteur-psychologue pourrait t'aller à ravir?"
    Lui demandait-elle avec tout son sérieux.
    Doucement le cookie sur le sable se mit à bouger et rapidement un morceau y disparut. Blue afficha un énorme sourire, heureuse que le spectre ait enfin pu avoir accès au monde matériel, ce qui voulait dire....
    " - Livaï je te présente Rebby! Rebby, Livaï nous aidera à passer les portes s'il faut user de la force."

    Manger un cookie était une chose, mais tenir une arme en était une autre, cela dit, tant que l'esprit était avec elles, les deux jeunes femmes n'avaient rien à craindre.
    Comme pour faire la présentation et montrer qu'il était là, l'esprit traça un
    "- Salut." courtois sur le sable avec son index.

    Blue passa les détails de tout ce que l'esprit lui avait dit et suggéré au peigne fin, dont la quête de trouver la maison de Livai pour l'amener à sa famille.
    Une fois tout cela transmit à sa comparse, Blue se mit à creuser un trou pour enterrer dans un chiffon, toutes les vivres de viandes humaines, en bref, tout ce qui pouvait prouver qu'elles étaient de Baal.

    Une fois fait, elles remontèrent en selle...

    ( HRP: je te laisse poster la suite pour I13/J13?)


    _________________
    avatar
    Rebecca LewisSœur Rebecca de la Croix

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Rebecca Lewis le Jeu 22 Nov - 22:09

    Nous nous arrêtions juste un peu avant l’entrée d’Oazys, à faire de nourrir nos montures et de faire un point pour savoir comment faire une fois qu’on sera dans la ville.

    Nous nous étions levées tôt pour l’arriver. Enfin...tôt... plutôt tard, vu que nous allons arriver à Oazys en plein milieu de la nuit. J’avais allumé un petit feu de camp, histoire de faire cuire quelques choses (peut être le dernier bout d’humain avant bien longtemps...).

    Les derniers rayons du soleil se perdirent dans les grains de sables. Le désert s’étendait dernière nous, cette fois. Devant nous, l’immense cité d’Oazys, ses grandes murailles la séparant du sable.

    Assises autour de la lumière, nous mangions quelques petites choses. Blue m’expliqua en détaille le plan à avoir pour pouvoir rentrer en toute discrétion dans a cité.

    « Tu sais quand même qu’il y a de forts risques sur le fait que si une seule personne me parle mal, elle peut finir en steak tartare pour le repas du soir… »

    Je ne suis pas réputé pour avoir la langue dans ma poche. Je ne vais pas me retenir pour paraître gentille et bonne à des personnes que je ne supporte pas.

    Quand Blue m’expliqua qu’il allait falloir que je fasse un docteur en psychologie, je m’amusais à descendre mes lunettes sur le bout de mon nez et à me prendre pour un grand docteur, un stylo et un bout de papier dans les mains.

    « Oui, pas de problème ! Tu sais que je suis très forte pour faire parler les gens. Et en plus, j’aime faire genre que je les écoute alors que je dessine sur ma feuille ! »

    La chamane avait déposé un cookie sur le sable. Je ne sais pas pourquoi elle l’avait mis là, mais elle fait tellement de choses étranges que j’ai fini par m’y habituer. Doucement, la nourriture se mit à l’éviter toute seule, et un morceau disparu. Dans un mouvement de peur, je reculais rapidement, soulevant un amas de sable et en faisant tomber mon corps et mes lunettes. A quatre pattes sur le sable et les deux mains en train d’essayer de remettre mes lunettes à leur place, je regardais avec attention le cookie volant.

    « J-Je.... Quoi ?! »

    Blue me fit les présentation et l’homme, cet Livaï, me sorti un bonjour écris dans le sable.

    « Heu....salut ? »

    Blue me détailla en détail tout ce que l’esprit lui avait dit. Elle me dit également qu’il fallait aider sa famille, qui pourrait nous accueillir pendant notre quête à Oazys. Ouais bof, juste l’idée d’aider des gens d’Oazys ne me fait pas plaisir. Mais bon, Livaï a l’air sympa et si sa femme et sa fille ne font de mal à aucune créature, je pourrais essayer de ne pas trop m’énerver...

    Nous finissons de prendre notre petit déjeuner assez rapidement. Une fois que nous avions tout remis dans les sacs et sur les montures, nous repartîmes vers Oazys. D’ici maximum trois heures, nous devrions être arrivé. La traversé était assez facile et rapide, à part peut-être ce fâcheux rendez-vous avec les chevaux électriques. Les jours suivant, à par un violent vent qui faisait soulever des tonnes de sables, il n’y avait rien de vraiment particulier à signaler.

    (HRP : nous quittons la zone I12 pour arriver en J12)

    Contenu sponsorisé

    Re: Le début de l'aventure est toujours compliqué [Blue]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 4:14