Aller en haut Aller en bas

    Siegfried Zakhar
    Siegfried ZakharAmiral ardent
    Amiral ardent

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Siegfried Zakhar le Lun 19 Nov - 23:03

    Siegfried se réveilla de bonne heure. Même s’il avait eu du mal à trouvé le sommeil, tant il était pris par ses pensées. Il avait bien tout vérifier, tout semblait au point pour le grand départ, il avait également observé ses hommes, ceux qui l’accompagnaient depuis son départ de Kohi, mais aussi toutes ces nouvelles recrues et ces nouveaux alliés qu’il connaissait à peine. Tous semblaient très motivés et s’étaient appliqués durant l’entrainement. Quelques uns avaient manifestés certains comportements qui risquaient de compromettre la bonne entente et qu’il avait fallut calmer directement afin d’éviter tout débordement. Siegfried ne doutait pas qu’il risquait d’y avoir quelques soucis durant le voyage. Après tout, ces hommes n’avaient, jamais voyagé pour la plupart. Öazys n’ayant commencé à exploré que depuis l’accession de Sÿn au pouvoir en août 999.

    Si Siegfried allait découvrir Sèvia, il avait au moins déjà eu l’occasion de voyager. Sur les océans qui bordent Kohi, mais également dans le désert pour se rendre jusqu’à Öazys. Par ailleurs, la relation qu’il entretenait avec ses soldats Kohikyans était solide. A présent, avec toutes ces nouvelles recrues originaires d’Öazys, tout était à construire. Mais l’amiral restait optimiste, d’autant plus qu’il aimait relever des défis et il apparaissait que celui-ci était de taille ! Après tout, l’empereur de Kohi ne l’aurait pas envoyé représenter leur empire s’il avait estimé qu’il n’était pas capable d’agir en conséquence. Siegfried veillerait donc à continuer de mériter la confiance de l’empereur.

    Le campement s’activa dès l’aube. Les retardataires qui dormaient encore furent réveillés par les voix fortes et impétueuses chargées de testostérones des supérieurs. Chacun s’activait, il fallait démonter les tentes comme ils avaient appris à le faire durant ces derniers jours, s’assurer pour la énième fois que chacun avait bien ses affaires et se rassembler au point de rendez-vous. Les novices étaient sous tensions et quelques disputes éclatèrent, mais elles furent vite calmées par les plus expérimentés.

    Après ce réveil en fanfare, tous furent rassemblés et l’amiral Zakhar attendit que le silence s’installe. Lorsque ce fut le cas, il prit la parole.

    - Mesdames, Messieurs. Le grand jour est arrivé. Incessamment sous peu, nous ferons route vers Sèvia. Le voyage sera difficile. Sur le chemin, nous serons forcément amenés à rencontrer des créatures que vous n’auriez même pas pu imaginer dans vos pires cauchemars, nous aurons des obstacles à franchir… La faim, la soif, la fatigue, la chaleur… Mais nous sommes une équipe, nous sommes les Phénix dorés et nous nous soutiendrons. C’est ensemble que nous franchiront les épreuves du voyage. Rappelez-moi : qui sommes-nous ?!

    Les voix s’élevèrent avec force et détermination en nommant les Phénix dorés, arrachant un sourire à l’amiral, satisfait de voir ses troupes motivées et dans le bon état d’esprit pour le départ. Chacun monta sur son kwak. Tous les membres du groupe, y compris les nouveaux, s'étaient vu offert gracieusement par le gouverneur Sÿn Khan, un Aktech d'Öazys Battle au choix (Veuillez envoyer par mp à Dios, l'Aktech que vous avez choisi pour votre aventure avec les Phénix dorés! Wink ).

    L’aventure pouvait commencer.

    [Les Phénix dorés avancent de J12 vers J11. Une case = 4 jours à dos de kwak]
    Armerys Horhor
    Armerys HorhorMercenaire

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Armerys Horhor le Ven 30 Nov - 0:39

    C'était le souffle court et rauque, les jambes lourdes avec cette sensation désagréable de coton dans les tibias, les poumons en feu et le cœur en haleine que j'arrivais enfin au campement des phénix dorés. Les cils bien ouvert, j'observais le campement déjà bien levé, seuls demeuraient  quelques tentes encore encordées, mais rien de bien fâcheux, presque tout avait été enlevé. Je songeais aux champs et aux reflets argentés des armes oubliés dans les blés, la semaine de mon recrutement et c'est avec un certain recul mêlé de soulagement que je reconnu qu'il n'y restait plus rien d'autre que les germes d'or et de sons à peine écorchés.

    Je pris le temps qu'il fallait pour respirer et reprendre mon souffle, il ne fallut pas plus que deux minutes pour reprendre haleine, l'habitude je suppose, du fractionné et de l'endurance, car dans l'immédiat, la coloration légèrement rouge de mes paulettes virait rapidement au basané basique tandis que ma respiration redevenait sereine et silencieuse.

    Pourquoi je n'avais pas été au campement la veille ? Sans doute parce que j'avais envoyé une missive à l'amiral, lui demandant si le début de l'expédition se passait ce lundi-là où le prochain et que je n'avais pas reçu de retour ? Quoi qu'il en était, j'arrivais comme annoncé dans la lettre, peu de temps après l'aurore de façon à ne pas louper le départ, mon arrivé n'était donc pas soutenu par un quelconque retard et tant bien même j'observais, inquisiteur les hommes du Kohikians se magner les fesses à préparer les finitions, je demeurais là, sur l'espèce de promontoire à mater tout ce qui bougeait pour anticiper et comprendre la situation.

    NyxRapidement je me laissais glisser en contre-bas pour rejoindre le bataillon qui se mettait déjà en rang, de façon à saluer l'amiral. Ni une ni deux, je fis de même, hop !
    Poing posé sur le cœur avec rapidité et force, je les avais déjà vu exercer ce geste là plus d'une fois, signifiant la dévotion à la cause. Bien sûr, même si ma cause à moi, en était toute autre, j'avais dans ce tel cas, rejoint tout de même le bataillon et de ce fait, devais m'adapter aux attentes de chacun. J'avais toujours compris que l'ordre et la discipline étaient des qualités permettant la réactivité et de surcroit, l'efficacité de certaines tâches.
    Et même si je détestais obéir aux « autres » de par mon passé oublié et déchu, de par mon arrogante jeunesse et fierté de mercenaire, il n'en demeurait pas moins que j'avais promis quelque chose à ce satané borgne !

    Dalleur pendant que ce dernier faisait son speech sur l'amour et l'amitié de cette traversée désertique, mon regard d'or se posait ici et là sur des têtes plus où moins connue, du genre Rose. Il est vrai qu'elle avait immédiatement annoncé la couleur pendant notre rechercher de Nini... Néanmoins l'aura de paix et de douceur qui émanait d'elle me surprenait à chaque fois. Et tandis qu'une goute de sueur perlait le long de ma tempe, tant j'en étais distrais, j'en oubliais totalement de répondre à l'ordre du grand machin borgne pendant qu'ils gueulaient tous à s'en rompre les cordes vocales: " Nous Sommes les PHénix Dorés"

    Mon poing se rabaissait rapidement vers le sol tandis que je bousculais un type, fournit d'une queue de cheval châtain et doté de cet air dubitatif qui me laissais perplexe. Sans m'excuser et en allant immédiatement sauter sur une mounture-Kwak aléatoire, étant donné que j'avais perdue la mienne en allant chercher Nini. A moins que je ne l'ai sacrifiée pour la cause. Franchement je n'en savais rien, cette expédition m'avais usé, épuisé et j'avais dormis depuis !

    Cependant comme si cela ne me suffisait pas, j'en redemandais et allais de nouveau, devoir faire face aux longues promenades dans ce désert brûlant avec des inconnus qui n'avaient franchement pas l'air le moins du monde, de confiance.
    Fidèle à moi-même, j'attendais que le bataillon passe devant mon nez, de façon à avoir l'oeil – et même les deux pour le coups- sur tous les combattants des phénix et d'agir cette fois, comme Siegfried l'avait fait pour nous, comme le dernier refermant la marche.

    Les jours passaient à une allure plutôt modeste pour ma part, je gardais toujours cet air serein, impassible et imperturbable, concentré sur la mission que je m'étais donné afin d'amener le plus de personnes possible à Sévia.
    Parfois en pleine galopade, je prenais ma gourde et la posais sur mon épaule d'acier où devait trôner Pufu l'invisible, de façon à ce que mon compagnon boive le temps qu'il le pouvait.
    L'effleurant de mes doigts de façon à l'encourager à s'abreuver, pauvre bète en plein caniard qu'il était, je reprenais bien vite mes esprits en observant les autres. Après tout, je m'occuperai mieux de lui une fois à l'arrêt!


    _________________
    Fight me, clash me, but do not miss me, Invité
    L'aventure commence [Phénix dorés] Shqj
    'cause, i will not.
    Nicx Headhunter
    Nicx HeadhunterChasseur de prime

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Nicx Headhunter le Dim 2 Déc - 1:54

    Nicx s'était réveillé de bonne heure pour se préparer au départ du groupe, il était déjà présent dans le campement depuis la veille, il n'aimait pas être à la traîne et du coup, il avait décidé de se trouver sur place avec les autres. Il était donc pret à partir alors que le campement dormait encore. il  passait le temps, passivement, en tentant d'apprendre le fonctionnement de son nouvel aktech tête chercheuse, on pouvait apercevoir ses petits drones virevolter chaotiquement autour de lui.

    Il les avait obtenu alors qu'il était en train de se préparer à l’expédition des phénix quelques jours auparavant. Il était au campement, légèrement inquiet de se retrouver avec tant de gens qu'il ne connaissait, lui qui avait tellement vécu seul. Mais la promesse de pouvoir sortir d'Oazys était bien trop forte pour laisser passer une telle occasion. Il se trouvait donc en train de se préparer au départ, achetant des provision d'un coté, une gourde de l'autre, réviser et réparer son équipement.... Il finit par apercevoir un stand qui proposait différents objet, bien différents de ce qu'il avait croisé jusqu'à maintenant. En effet il proposait des objets très particulier et hétéroclite mais qui semblaient de bonne qualités.

    Nicx ne put s’empêcher de s'y arrêter et d'observer un objet en particulier, c'était un gant en cuire incrusté d'une pierre précieuse bleue électrique au centre du dos. Lorsqu'il l'enfila pour l’essayer, plusieurs drones qui se trouvaient sur l'étalage se mirent immédiatement en fonction et Nicx comprit seulement à ce moment là que c'était un aktech.
    Après de longues négociations, Nicx finit par les acheter. Plutôt satisfait de sa nouvelle acquisition il s'amusa durant tout le trajet de retour vers sa tente à apprendre à contrôler ses nouveaux compagnons sans vie.

    Il était donc au camps, a la fois impatient de démarrer cette aventure, de retrouver les traces de sa soeurs mais aussi, inquiet de quitter le seul monde qu'il avait toujours connut et de devoir affronter l'inconnu.
    Il s'était mis à l’extérieur du campement, profitant de la solitude afin de réflechir à sa situation, a ses futures actions et à sa prochaine étape dans son enquête une fois à Sévia.
    Sess drone étaient maintenant complétement sous controle bien qu'il ait parfois quelques imperfections mais rien de problématique.

    Cela rassura Nicx, malgré le manque d'humanité de ces choses, cela lui faisait de la compagnie, il se sentait un peu moins seul face au reste du monde. De plus, Le jeune homme se passait de conversation et ces boîtes de converses à la con, ne réclamaient jamais rien, pas d'attention ou de nourriture à leur fournir. Voila qui était parfait.

    Nicx mettait beaucoup d'espoir dans cette expédition. Même s'il avait promis a Siegfried de ne pas trahir l'expédition. Il n'en n'oubliait pas son objectif premier : retrouver sa sœur disparut. Réussir à savoir où elle se trouvait avait tendance à légèrement obséder ses pensées, cela se traduisait par une difficulté systématique à trouver le sommeil.

    L'objectif était simple, traverser le désert avec un groupe de gens dont Nicx n'avait finalement jamais entendu parler. Tuer d'éventuels monstres, égorger d'éventuels « obstacles » et arriver sein et sauf a Sévia. Rien d’extraordinairement compliqué.

    Nicx fut arraché de ses pensées par le rassemblement qui commençait en contrebas, dans le campement. Il se décida enfin à rejoindre toutes les troupes après une certaine hésitation. Il finit par se mettre dans les rangs lorsqu'il arriva. Il écoutait d'une oreille distraite ce que raconta Siegfried pour donner courage à ses troupes. Nicx restait dans ses pensées avant de se faire bousculer par un homme qui ne semblait pas appartenir aux troupes régulières de Siegfried. Notre héros, dabord décontenancé reprit ses esprits. Ses petits drones émirent immédiatement des son signifiant leurs mécontentements face à cette bousculade. Cela surprit Nicx. Il se gratta le menton et observa ses têtes chercheuses en réfléchissant à voix basse.

    "Peuvent-ils ressentir quelque chose ? Ou bien, c'est la simple manifestation de mes propres ressentis ? Cela est à observer."

    Nicx finit par prendre une monture qu'on lui offrit et se joignit au groupe ne prenants en compte que son propre confort face aux difficultés que peut offrir le désert.
    Rose Sèvia
    Rose SèviaDame aux fleurs

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Rose Sèvia le Jeu 6 Déc - 23:12




    Depuis qu’elle avait retrouvé sa liberté, la sèviakyane n’arrêtait pas une seconde. Ses pensées allaient encore et toujours vers les autres. Il fallait qu’elle leur accorde toute la bonté possible pour qu’elle puisse mieux se considérer. Avoir causé la mort d’autres esclaves lui était insupportable. La scène repassait en boucle dans son esprit et elle ne pouvait s’empêcher de se demander si elle aurait pu sauver celle qui avait été tué à ses côtés lors de sa libération. Jamais elle ne le saurait : on ne remonte pas le temps. Quelle tragédie, quel monde cruel.

    Heureusement, grâce à Siegfried, elle avait la chance d’aider de nombreuses personnes d’origines différentes. Certains venaient d’une contrée lointaine nommée Kohi. De ce qu’elle avait cru entendre, il s’agissait d’un endroit très chaud où le gardien était un phénix. C’était assez impressionnant et cela expliquait pourquoi Siegfried et ses recrues avaient un tel charisme. A côté, Rose ressemblait à un petit lapin volant mignon et inoffensif. Imaginez cela au sein de tous ces explorateurs bien plus qualifiés qu’elle. Il n’aurait pas été surprenant qu’elle soit la seule à ne pas savoir se battre. D’un autre côté, elle devait être une des seules à maîtriser l’art des soins et des plantes. Espérons que cela soit utile lors de cette longue expédition.

    Ne faisant pas de vague, la brune se noya dans la masse en se portant volontaire pour aider autrui que ce soit pour monter des tentes ou charger des affaire sur des kwaks. Il n’y avait pas grand chose que Rose refusait : elle était entièrement dévouée aux autres et le prouvait encore et toujours. Bien sûr, elle avait emporté avec elle ses affaires : des tas de crèmes, potions et autres remèdes réalisés par ses soins. Des ingrédients séchés se trouvaient également dans ses affaires pour fabriquer d’autres produits si besoin et des bandes stériles.

    Quand il fut l’heure, Rose se rendit au point de rendez-vous. Certains se disputèrent : l’ex vendeuse de fleurs n’eut pas besoin d’intervenir pour apaiser les choses car des personnes expérimentées le firent. Le stress devait jouer dans ces moments-là.

    Le moment arriva où l’amiral débuta un discours avec sa prestance habituelle. Quelle classe cet homme. Il parla de tous les obstacles qui se dresseraient devant eux, n’omettant ni la faim, ni la chaleur. Certains devaient tout juste réaliser ce qui les attendait et devaient angoisser, à juste titre. La sèviakyane, elle, ne craignait rien. Tout ceci était bien mieux que d’être réduite à l’esclavage. De plus, elle avait déjà eu un aperçu de la traversée du désert lors de la quête pour retrouver Nini et elle comptait tenir bon comme elle l’avait fait par le passé. Quand Siegfried eut terminé, la brune cria en coeur avec ses frères d’armes :

    « Nous sommes les Phénix dorés ! »

    Puis elle grimpa avec douceur sur son kwak qu’elle avait chouchouté depuis la dernière quête. Lui et elle s’entendaient bien : elle savait qu’elle pouvait compter sur lui pour survivre à ce désert si hostile. A lui et à tous ses partenaires, évidemment. Ils étaient désormais une grande famille qui devait se serrer les coudes. Rose ferait en sorte d’aider tous ceux dans le besoin. Tout ce qu’elle espérait, c’était que tout le monde puisse arriver à destination. C’était utopique, bien évidemment, mais elle voulait y croire. Elle pria Shinrin de nombreuses fois dans ce sens.

    Alors que son kwak avançait, elle cligna des yeux. Quelle ne fut pas sa surprise de reconnaître un membre qui avait participé à la quête de Nini. Alors ils faisaient parti de la même équipe ? Visiblement oui. Tant mieux, il avait su faire preuve d’assurance lors de cette dernière. Son regard tomba également sur un autre homme charismatique, décidément il n’y avait que cela ici.

    Elle fit un peu le tour et dit à qui voulait l’entendre :

    « Bonjour, je m’appelle Rose et je vous soignerai si vous en avez besoin. Je peux également créer un bouclier protecteur, venez vers moi si vous êtes en mauvaise posture. Et je n’hésiterai pas à vous signaler tout ennemi dans les parages. »

    Comment pouvait-elle faire cela ? Hé bien grâce au cadeau de bienvenue des Phénix dorés. Rose possédait désormais un Aktech’ scanner lui permettant de repérer de loin d’éventuels ennemis. Elle se sentait rassurée avec ce dernier, son objectif étant d’éviter les confrontations le plus possible et non de sa battre. Un aktech’ offensif n’aurait servi à rien vu son absence de volonté à blesser quoi que ce soit qui vive.

    Le groupe allait avancer en J11, elle priait pour que cela se passe bien.
    Dios
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Jeu 6 Déc - 23:16

    [Rien de notable en J11]

    La chaleur accable le groupe mais à côté de cela c'est plutôt calme. Pour le sport, deux créatures vous attaqueront tout de même sur les quatre jours (décidées par les dés).

    Au bout de quatre jours, vous sentez qu'une des directions pourrait vous mener sur un nid de créatures...
    Dios
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Jeu 6 Déc - 23:16

    Le membre 'Dios' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


    'Créatures désert' :
    L'aventure commence [Phénix dorés] Scorpiard L'aventure commence [Phénix dorés] Vers
    Siegfried Zakhar
    Siegfried ZakharAmiral ardent
    Amiral ardent

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Siegfried Zakhar le Sam 8 Déc - 13:00

    Siegfried fut ravi de pouvoir compter sur la présence d’Armerys qui lors de leur mission pour retrouver Nini s’était montré très efficace. D’ailleurs, Rose avait aussi su démontrer qu’elle était bien plus endurante qu’il n’y paraissait au premier abord. En effet, en la voyant, il eut été difficile de parier sur sa survie, pourtant, pour avoir survécu à l’esclavage et aux maltraitances qu’elle avait pu endurer, elle était bien loin d’être faible ! Cela, l’amiral avait très rapidement su le déceler de façon instinctive. En effet, il n’était pas courant de croiser des personnalités assez fortes pour oser risquer leur propre vie pour épargner celle d’autrui et cela louable.

    L’ambiance quelque peu tendue qu’il avait pu percevoir dans la matinée, au moment des derniers préparatifs s’était envolée au moment du départ. Désormais, tous avançaient. Certains en silence, d’autres en échangeant quelques paroles ou en discutant. L’amiral était en tête avec quelques fidèles Kohikyans. Il se tenait bien droit sur son kwak qui avançait à un rythme soutenu. Dans le courant de l’après-midi, la chaleur devint particulièrement écrasante, aussi Siegfried recommanda-t-il à ses hommes de transmettre le message à tous : couvrez-vous bien la tête et surtout hydratez-vous !

    La première journée de voyage s’écoula sans encombre. A la nuit tombante, ils firent une halte, montèrent les tentes, préparèrent les repas… Chacun y mettait un peu du sien et il n’était pas rare que certains qui avaient fini plus tôt aillent prêter mains fortes aux autres. Certains hommes furent assignés pour monter la garde durant la nuit. Par groupe de deux et sur un temps défini. Siegfried fit partie des volontaires. De toute façon, il savait qu’il tarderait à trouver le sommeil avec toutes ces vies en partie sous sa responsabilité. La nuit fut paisible et le lendemain matin, tous furent réveillés – s’ils ne l’étaient pas déjà – de bonne heure pour poursuivre le voyage.

    Dans l’après-midi du second jour, alors qu’ils continuaient à s’enfoncer dans le désert, quelqu’un qui fermait la marche lui transmis qu’ils étaient poursuivis par deux créatures ! Un scorpiard et un ver des sables semblaient suivre leur trace et prêts à les attaquer. Ils avaient encore de la distance, mais pas question de les laisser les devancer ! Siegfried décida de mettre ses compétences stratégiques en avant. Il passa les commandes à l’un de ses officiers et tira sur les rênes de son kwak afin de rejoindre les rangs arrière. L’information fut rapidement transmise : il fallait se repositionner, une partie de ceux équiper d’Aktech d’attaque à distance étaient invités à rejoindre les rangs arrières. L’objectif était d’éloigner les deux créatures qui les poursuivaient et de les dissuader à continuer de les suivre.

    Siegfried donnait les ordres, encourageait ses hommes et peu à peu, ils ne virent plus le scorpiard et le géant ver de sable. Une victoire satisfaisante mais dont il ne fallait pas se réjouir trop vite… Les créatures avaient simplement cessé de les poursuivre, elles n’avaient pas été éliminées et si elles avaient été blessées, ils n’avaient pu estimer l’ampleur des blessures.
    Au bout de plusieurs heures sans voir réapparaitre les créatures, Siegfried renvoya chacun à sa position initiale. Il reprit donc sa place à l’avant.

    Les troisième et quatrième jours furent longs, chauds, mais fort heureusement calmes en ce qui concerne l’apparition de créatures. Une aubaine dont il fallait se réjouir mais certainement pas s’habituer : qui sait ce que leur réserverait demain ?

    Lors de la quatrième soirée, Siegfried prit le temps de discuter un peu avec quelques nouvelles recrues dont Rose, Armerys et Nicx afin de s’assurer que tout allait bien pour eux, mais aussi pour les féliciter de leur endurance.

    - Si vous n’êtes pas de garde cette nuit, je vous conseille d’en profiter pour bien vous reposer ! Nos corps sont mit à rude épreuves, mieux vaut profiter au mieux des temps de repos.

    Le lendemain matin, les Phénix dorés poursuivirent leur avancée, tout droit, en J10.
    Armerys Horhor
    Armerys HorhorMercenaire

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Armerys Horhor le Mar 11 Déc - 3:53

    J'avais remonté mon châle au niveau de mon visage, ne laissant que mes yeux perçant sortir d'entre les lins de mon voile pourpre. J'avais pris plaisir à laisser mon Kwak ralentir l'allure, glissant de ce fait entre les personnes plus fortes d'apparences mais cependant, je les estimais moins expérimentés. J'avais ainsi tenu les rênes cuivrées avec malice jusqu'à l'obtention du dernier rang, de là, je saluais deux où trois gars, certainement les plus expérimentés du groupe, du moins je l'espérai.

    J'avais une vue parfaite sur tout le gros du groupe, si bien que les couleurs des Kwaks s'entremêlaient avec la poussière des sables. Parfois quand le sable devenait insoutenable, je montais mon bras devant mes paupières en lâchant un râle profond : Comment pouvait-on continuer de voir ce qu'il se passait devant, sans se prendre du sable dans la figure ? Je pestai jusqu'à ce que mon furet d'éther -n'apparaissant que sur son bon vouloir- ne me gratte le vendre en me montrant une paire de lunette en plexiglas, qu'il tenait entre ses petits crocs ridicules.

    Je les avais donc rapidement saisis pour les mettre sur le nez et immédiatement tout allait bien mieux. Les premiers jours furent aussi simple que tranquille et égale à moi-même, je me tenais assez loin du groupe, éternel solitaire que j'étais pour la première nuitée. Si j'avais du mal à m'attacher au clan, je n'appréciai peu les railleries et les discutions que chacun avaient, le silence du désert et son état immobile avait toujours été quelque chose qui m'apportait une réelle sérénité.
    Et puis, j'avais toujours le chic pour me déloger des sables plus haut où des dunes en amont, de ce fait, j'avais toujours une vue imprenable sur tout ce qu'il se passait à l'intérieur et à l'extérieur des camps. Quand il n'y avait que l'horizon à vue d'oeil, j’opérai de la même manière, cent mètres plus loin afin d'avoir une superbe vue d'ensemble avec cependant quelques angles morts, mais rien de bien méchant.

    Cela faisais le deuxième jour consécutif que je n'avais pas dormis, le fait de revenir à Sévia m'offrait toujours une dose de cauchemar éveillé, une angoisse malsaine qui me faisait suer malgré moi et c'est de mauvais cœur que j'allais demander à Rose, la médecine du groupe, si jamais elle avait une lotion, une plante où quelque chose pour dormir à poing fermé.
    Quel qu’en soit la réponse, Je l'en avais courtement remercié pour prendre congé, je n'aimais pas non plus exposer mes craintes et mes faiblesses au nez et à la barbe des autres et quelque chose me disais qu'on m'avait surveillé ce soir là... Qu'importe ! Pufu volerait où négocierait avec Rose pour avoir de quoi me permettre de dormir la nuit prochaine.

    J'avais aidé à remonter les tantes avec une tronche de trente mètres de long et des cernes m'arrivant jusqu'aux genoux, les rides de la joie de vivre en société m'accablaient par une agaçante oppression, que dire de plus ? Quarante huit heure sans dormir et plusieurs heures de veilles et de cavalcade et si je pouvais encore un peu gérer mes réserves d'énergie, je savais bien Pufu inquiet en essayant de me faire une mine de chat potté afin que nous puissions rentrer à la maison.
    J'allais râler une fois encore, les lunette sur mes yeux lui évitant mes yeux revolvers, cependant un bruit gênant dans ce désert silencieux, en pleine cavalcade, me fit tiquer et sortir de ma torpeur.

    Tournant ma tête, j'avais pu voir une forme mouvante dans le sol, en déduisant un monstre, j'avais rapproché mon Kwak du second gars qui refermait la marche pour lui demander confirmation et il en concluait non pas un mais deux créatures qui nous poursuivaient depuis déjà quelques longues minutes.
    Las et crevé je fouettais mon Kwak pour le faire sauter et annoncer à la personne le plus proche à ma connaissance, Nicx, qu'on était poursuivit par deux créatures et qu'il fallait en prévenir Siegfried par bouche à oreille.

    Espérant que ce dernier fasse suivre le message à Rose, je lui tapotais amicalement sur le dos pour l'interpeler et lui passer le message des deux créatures, Vers géant et un scorpiard qui nous poursuivaient.
    Par la même, je pu constater mon furet feuler et sauter dans la besace du guerrier, fronçant les sourcils, l’adrénaline montait le long de mes joues et je ne pensais plus une seconde de plus à la fatigue qui m'accablait.

    Le message transmit, je fis de nouveau glisser mon Kwak en soutenant mes reines en retournant parmi les derniers chevaucheurs. Empoignant la lame de mon katana férocement mais sans l'y déloger de son harnais de cuir, j'attendais qu'on vienne nous donner les ordres.
    Après plusieurs minutes, l'amiral vint en renfort avec quelques uns de ces hommes d'armes à distances, mon aktech de flammes n'étant pas disposé à aider, et dans ma grande fatigue, faisant plutôt office d'un poids-mort, je préférais observer, passif cette-fois, le combat stratégique qui se jouait contre les créatures. J'avais lâché mon katana et reprit les rênes tout en observant d'un œil inquisiteur la valse étrange qui se déroulait sous mes yeux.

    Satisfait de ce que j'avais vu, j'avais poursuivis la galopade jusqu'à l'arrêt du groupe, afin de récupérer pufu l'invisible et d'aller m'isoler dans un coin pour me droguer à quelque chose pour m'endormir. Les jours et les soirées se ressemblaient, plus tranquillement cette fois et c'est avec une forme un peu plus présente, du au sommeil, je nous entamions notre quatrième soirée.

    Je me tenais comme à mon habitude à l'écart de tout ce joyeux monde endormit quand Siegfried m'avait abordé. Le remerciant naturellement de sa bonté, j'avais ajouté brièvement :

    «  - Ah... c'est rien. C'est pas comme si j'avais l'habitude des expéditions. Du coups je mets mon expérience au profit de votre groupe. Dalleur, la manipulation contre les deux créatures à été fortement habile. C'est bien la première fois que je vois deux créatures s'en prendre à un groupe... Surtout deux de nature différentes... J'ai comme l'impression qu'il y a un truc qui cloche dans ce désert. »


    J'avais opiné du chef pour poursuivre sur un ton plus las :

    «  - Ah... Plus on se rapproche de Sévia moins je me reposerais, commandant. J'aurais tout le loisir de dormir quand je serais mort qui plus est. Sur ce, bonne nuit et qu'elle vous porte conseil ! »


    Ajoutais-je en le chassant légèrement de ma main, le confortant dans l'idée que j'étais de garde. C'est pas comme si j'avais envie de discuter, mais le fait d'évoquer Sévia et la mort me faisait légèrement pâlir d'angoisse.
    Mes iris dorées se retournèrent de nouveau vers les champs éternel de l'horizon de ces plaines grises et argentés. Parfois, l'éclat minime et timide de la tristesse s'en prenaient à mes joues.


    _________________
    Fight me, clash me, but do not miss me, Invité
    L'aventure commence [Phénix dorés] Shqj
    'cause, i will not.
    Nicx Headhunter
    Nicx HeadhunterChasseur de prime

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Nicx Headhunter le Mer 12 Déc - 0:36

    C'était la première fois que Nicx sortait d'Oazys et il en était ravi.
    Lors du premier jour de voyage, il savourait chaque grain de sable qui lui fouettait le visage, le vent qui le faisait pleurer, l'inconfort de sa selle...
    Bref, là où tout les autres membres du groupe cherchaient refuge derrière leur bras ou vêtements, Nicx, lui se laissait complètement absorber par la violence et l'hostilité du désert.

    Cela était synonyme de liberté pour lui.
    Bref, Nicx savourait enfin sa liberté en dehors de ses murs maudit d'Oazys et cela pouvait se voir par un léger sourire sur le visage du jeune garçon, c'était une chose rare.
    Il était maintenant temps de partir à la recherche de sa sœur, Oazys n'avait rien a lui proposer, peut-être que Sévia serait plus prometteuse.

    Il ne fondait aucun espoir sur Crystal Mil pour une raison qu'il ne savait pas identifier.
    Lors du second jour, Nicx arrêtait de savourer le désert et le sable comme il le fit au premier jour et commençait à se protéger un peu plus dignement afin d'éviter des insolations mais aussi que le sable de rentrer dans ses yeux. Par chance, durant sa jeunesse, Nicx avait apprit des choses sur le désert et avait donc pu prévoir un équipement adéquat.
    Il s'équipait donc d'un paire de lunette afin de protéger ses yeux et d'une sorte de foulard léger afin de protéger le bas de son visage.
    Il n'oubliait pas non plus de s'hydrater tout en économisant son eau au maximum pour ne pas se retrouver bêtement à court.

    Alors qu'il était encore plongé dans ses pensées concernant sa sœur disparut, quelqu'un l'interpella sur des monstres qui les poursuivaient.
    Il regardait dans la direction indiquée avant d'apercevoir effectivement des remous dans le sable.
    cette vision fit couler de grosses gouttes de sueur froide dans le dos de Nicx.
    Il se rassurait ensuite rapidement en constatant la quantité de personnes sachant se servir d'une arme autour de lui.

    Ca devrait bien se passer.
    Il fit avancer son kawk alors qu'Armerys l'invitait a avancer en lui tapotant le dos afin de faire passer le message, Il se passait alors plusieurs choses de très étrange.
    Simultanément, Nicx entendit un feulement d'un animal qui semblait proche de lui mais qu'il lui était impossible de voir, il sentit quelque choses lui grimper sur le bras mais avant même qu'il puisse palper cette drôle de sensation, cette dernière s’arrêtait.

    Il sentit son sac s'alourdir légèrement et enfin, le tapotement sur son dos fut le premier geste amical qu'il reçut depuis le nouvel an. Bien qu'il fut toujours un peu a l'écart de la société et qu'il n'avait jamais vraiment apprécié ce genre de manifestation social, il eu un frisson plutôt agréable de ce bref contact. Il décidait néanmoins de ne pas s’attarder et finit donc par accélérer le pas de son kawk pour rattraper la fameuse Rose qu'il avait entendu parler juste avant le départ, deux jours auparavant.
    Il la retrouvait et reconnut très facilement, il se mit a coté d'elle avant de lui signifier la présence des créatures.
    - " Deux créatures, un vers des sables et un scorpiard nous prennent en chasse. pourrais-tu faire remonter l'information à qui de droit s'il te plait?"

    Il parlait d'un ton neutre, ne sachant pas exactement comment il devait réagir dans ce genre de situation.

    Il fit un signe de tête a Rose avant de vouloir retourner un peu plus a l'arrière du convois, là où il était avant. Au moment de partir il sentit un pression au niveau de son dos et ensuite le poids de son sac s'alléger légèrement.
    Il semblerait que la présence invisible qui se trouvait sur son sac avait préférer la présence féminine de Rose plutôt que la sienne. Qu'importe, il ne souhaitait nullement de compagnie.

    Quelques instants plus tard, alors que Nicx se trouvait non loin d'Armerys, Siegfried qui se trouvait alors depuis le début en tête du convois, les rejoignit accompagné d'une belle escorte d'homme d'arme.

    Nicx fut invité a rejoindre l'équipe de front pour affronter ces monstres du désert.
    Mais fort heureusement grâce au compétence stratégique sans égal de Siegfried, Il ne put même pas à intervenir.
    Il prit la peine cependant de collecter autant d'informations que possible grâce à ses têtes chercheuses qu'il avait activées au préalable.

    Les autres jours passèrent ainsi sans véritable encombre, Nicx ne faisait aucun effort pour se rapprocher de qui que ce soit, inlassablement plongé dans ses pensées.
    Il passait le plus clair de son temps libre a s’entrainer a manier son épée ou ses aktech... Ou même les deux en même temps, en combat, cela serait bien utile.

    A la fin du quatrième jour, Siegfried vint le voir afin de prendre des nouvelles. Par respect et par son éducation, Nicx se levait afin de discuter avec son supérieur direct, il garda un air calme et sur de loin;
    -  "Merci beaucoup mais c'est surtout mon kawk qui fait le plus gros du travaille Monsieur."

    il hocha la tête d'un signe approbateur
    -  "oui, je compte bien me reposer, merci beaucoup du conseil"

    Comme si il en avait besoin de ses conseilles.... Nicx était largement capable de se débrouiller seul.... Mais actuellement, ce groupe était malgré tout sa seule possibilité pour traverser le désert.
    Il devait donc montrer bonne figure. Il retournait dans sa tante et attendit patiemment que le temps passe.... Ou qu'on vienne le déranger.
    Finalement, n'est-ce pas ce qu'il souhaitait sans réussir a se l'avouer
    Rose Sèvia
    Rose SèviaDame aux fleurs

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Rose Sèvia le Jeu 13 Déc - 21:46




    L’amiral avait conseillé à tous de couvrir leur tête et de s’hydrater, ce qui fit rose volontiers avec un tissu qu’elle enroula autour du bas de son visage et de son crâne. Cela éviterait qu’il s’envole au moindre coup de vent ou lors de courses poursuites. Le sable ne s’infiltrerait pas non plus dans sa bouche : c’était également un point intéressant. A vrai dire, elle n’avait pas trouvé cela toute seule : elle s’était inspirée entre autre de Nicx qui semblait bien habitué à ce genre de voyage. Pour sa part, elle n’avait pas de lunettes : tant pis. Ses petits yeux verts devraient tenir le choc. Cela vaudrait le coup : après cette grande avancée, ils se observeraient de nouveau les paysages de son pays natal ou du moins le seul qu’elle avait connu… Sèvia était, en effet, le lieu où ses géniteurs l’avaient abandonnée à ses parents adoptifs. Peut-être venait-elle d’ailleurs. Qu’importe : ses parents de coeur avaient été exceptionnels. Leur savoir et leur bienveillance avaient fait d’elle la femme qu’elle était désormais. Qui sait ce qu’elle serait devenue élevée par d’autres personnes.

    Le cri de son kwak la ramena à la réalité et elle fit en sorte de rester concentrée. Il ne faudrait pas qu’elle faillisse à sa mission. La journée fut globalement sans encombre et la brune, au lieu d’être de garde, s’occupait de ceux qui en avaient besoin. Elle réalisait des pansements mais ne s’arrêta pas là. Elle distribua ensuite des infusions de plantes rafraîchissantes à tous ceux qui le désiraient. Leurs propriétés permettaient de calmer la soif et d’abaisser la température du corps.

    Une fois qu’elle eut terminé son tour, elle eut la visite d’Armerys qui lui demanda si elle avait quelque chose pouvait l’aider à dormir à poing fermé. Qui aurait pu croire qu’elle puisse refuser ? La brune avait le cœur sur la main. C’est avec entrain qu’elle hocha la tête et s’attela à retrouver dans sa tente des herbes. Une fois cela fait, elle ressortit et lui montra comment réaliser une infusion efficace.

    « Prenez cela cinq minutes avant l’heure souhaitée de l’endormissement. C’est extrêmement efficace mais mettez-vous de suite au lit pour être certain de ne pas subir de vertige et de vous blesser en tombant à cause de leur effet. Je vous conseillerai également de vous tourner par la suite vers des plantes apaisantes favorisant la détente psychologique et physique plutôt que des somnifères de ce genre. Vous aurez un sommeil plus réparateur car rien ne vaut de s’endormir naturellement. »


    Elle les lui tendit, suggérant qu’il pourrait s’y mettre un peu plus tard dans l’exploration si besoin. L’homme ne s’attarda pas et s’en alla, ce qui ne choqua pas Rose. Cette dernière était ravie de pouvoir aider tous ses camarades et le fit avant de décider d’aller elle aussi se reposer.

    Le second jour, ils eurent la malchance d’être poursuivis par deux créatures différentes. Elles étaient bien différentes de celles qu’elle avait l’habitude de croiser sur Sèvia. C’était impressionnant. Comment les avait-elle repérées ? Grâce à l’avertissement de Nicx. Rapidement, la brune hocha la tête tout en confirmant oralement de sa douce voix :

    « Oui, bien sûr, je le fais de suite. »

    Elle se rendit auprès de Siegfried pour l’en informer aussitôt et eut l’étrange sensation que quelque chose avait sauté sur son kwak mais rien n’était visible. Bizarre. En tout cas, l’amiral prit les événements en main et, grâce à sa stratégie, ils réussirent à semer les potentiels ennemis. C’est tout ce qui comptait. Et quel soulagement de voir que personne ne fut blessé.

    Les jours qui suivirent furent assez éprouvants mais l’ex vendeuse de fleur ne se laissa pas abattre. Elle devait admettre qu’elle souffrait de ces conditions, étant plus habituée au climat de Sèvia mais elle tenait bon comme toujours et avec le sourire. Le moral faisait 90% du travail disait-on et elle le garderait.

    Lors de la quatrième soirée, l’amiral prit le temps de parler en personne à plusieurs recrues pour les féliciter. Cet homme était vraiment un bon leader, il savait quoi faire, comment et quand. Ainsi, il félicita également Rose et dit lui conseilla de se reposer si elle n’était pas de garde. Elle opina du chef et répondit de sa voix si angélique :

    « Je vous remercie, je fais de mon mieux pour être à la hauteur de mes camarades qui sont tous plus doués les uns que les autres. Comptez sur moi, je me préserve pour aider les autres de mon mieux. Bonne nuit amiral, portez-vous bien et que Shinrin et Kin veillent sur votre sommeil. Et si vous avez besoin de mon aide ou d’une oreille attentive, n’hésitez pas à venir me trouver. »


    Sans vouloir écouter aux portes, Rose avait entendu les réponses de ses deux confrères. L’homme aux yeux jaunes avait dit quelque chose d’assez étrange. Dormir quand il serait mort ? Quelle triste idée. Le pauvre devait être tourmenté. Aussi, la brune prit le temps de le voir et lui dit ces quelques mots dit avec une réelle envie d’aider :

    « Bonsoir. Laissez-moi vous conseiller de boire l’infusion quand vous ne serez plus de garde. Si vous ne vous reposez pas, vous risqueriez d’être moins réactif en situation de crise et de vous blesser. Si j’aime aider les blessés, j’aime encore plus savoir les autres en pleine forme. Prenez soin de vous et si l’infusion ne suffit pas, revenez vers moi. Je vous en préparerai une encore plus puissante. »


    Puis elle le salua d’un petit geste de la tête et s’en alla vers sa tente qui était à côté de celle de Nicx. Aussi, avant d’aller se coucher, en bonne camarade, elle se permit de passer doucement la tête dans la tente du jeune homme.

    « Bonsoir, voisin, je passe juste m’assurer que vous allez bien. Est-ce le cas ? Après le stress de l’attaque, avez-vous besoin de remède apaisant ou de crème pour les tensions musculaires ? Ou autre, j’ai pas mal de choses avec moi alors si je peux être utile. »


    Elle réalisa qu’il avait peut-être simplement une seule envie naturelle.

    « Mince, vous vouliez peut-être dormir et je vous ai réveillé ? Si c’est le cas j’en suis terriblement désolée. »


    Elle avait toujours son sourire innocent aux lèvres et cette aura de bienveillance. On voyait bien qu'elle était sincère et ne voulait qu'aider son camarade de voyage et éventuellement faire connaissance.
    Dios
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Jeu 13 Déc - 21:52

    [J10 nid de chevaux électriques]

    Vous avancez droit sur un nid de chevaux électriques, je suis curieux de voir comment vous allez vous en sortir !

    L'aventure commence [Phénix dorés] Cheval_electrique
    Siegfried Zakhar
    Siegfried ZakharAmiral ardent
    Amiral ardent

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Siegfried Zakhar le Lun 17 Déc - 20:53

    Armerys remercia l’amiral pour son attention avant de laisser sous entendre qu’il avait l’habitude des expéditions et souligna l’étrangeté d’avoir été poursuivit par deux créatures d’espèces différentes. Siegfried ne s’en était pas alarmé : c’était courant lorsqu’il naviguait en mer alors il lui semblait qu’il en allait de même pour le désert. Le mercenaire conclu crument qu’il aurait tout le temps de se reposer lorsqu’il serait mort. Siegfried nota toutefois que quelque chose semblait lier cet homme à Sèvia. Quelque chose qui apparemment l’empêcherait de trouver le repos au fur et à mesure qu’ils se rapprocheraient de cette nation. L’amiral ne fit aucun commentaire sur le sujet, se contentant d’acquiescer et d’accueillir l’information en se promettant de se montrer attentif à l’évolution de l’état d’Armerys. S’il avait vécu des événements traumatisants, il ne fallait pas que cela deviennent envahissants et que cela ne mettent sa vie ou celle d’autrui en danger. Pour l’heure, l’amiral se contenta de faire preuve de bienveillance :

    - Il ne faut pas négliger le repos, mon brave. Surtout lors d’une expédition où toute notre énergie et notre attention est sollicitée. N’hésitez pas à aller vers Rose en cas de besoin, elle est spécialiste dans la concoction de remède en tout genre. Elle saura sûrement vous conseiller pour vous aider à trouver le sommeil.

    Le ton qu’il avait employé n’était ni moralisateur ni même impératif. Il était sincèrement soucieux de l’état de santé d’Armerys qui à présent qu’il était membre des Phénix dorés, lui apparaissait comme quelqu’un dont il avait en partie la responsabilité. Cela n’avait rien de prétentieux, mais lorsque l’on avait un statut de leader et que des individus nous suivaient en mettant leur vie en jeux, il ne pouvait pas se contenter de donner uniquement des ordres aveuglément. Outre sa force et son expérience, c’est aussi son altruisme qui lui avait valu de monter aussi vite en grade et d’être apprécié et respecté par la plupart des hommes à son service.

    Lorsqu’il était allé s’enquérir de l’état de Nicx et l’avait félicité, ce dernier avait répondu avec humilité que le mérite revenait à son kwak qui faisait tous le travail. Cela fit sourire l’amiral qui répliqua toutefois que s’il était vrai que chacun devait beaucoup à son kwak, il ne devait pas pour autant sous-estimer ses propres capacités. Nicx l’avait remercié et Siegfried lui administra une petite tape sur l’épaule en poursuivant son petit tour.

    Rose le remercia et pria Kin et Shinrin de veiller sur lui. L’attention et la bienveillance de la jeune femme plaisait beaucoup à Siegfried qui ne regrettait pas de lui avoir proposé de se joindre aux phénix dorés. En effet, il avait entendu beaucoup d’hommes parler de la jeune femme. Son implication, sa douceur, sa sollicitude étaient très appréciées par tous. D’ailleurs, l’amiral l’observait également : sa présence était une véritable aubaine pour le groupe d’explorateurs. La jeune femme était sincère et possédait une empathie exacerbée qui faisait qu’elle ne faisait aucune distinction des rangs, car elle proposa gentiment à l’amiral de ne pas hésiter à venir lui demander de l’aide ou une écoute s’il en avait besoin. Une première. Loin de s’en offusquer, Siegfried apprécia son attention et il l’en remercia.

    A l’aube du cinquième jour, les phénix dorés levèrent le camp. Au fur et à mesure que les jours passaient, le montage et démontage du camp gagnait en vitesse. Tous commençaient à prendre l’habitude et une meilleure coordination s’était installée entre les différents membres. L’amiral avait observé que certaines affinités avaient commencées à se créer. C’était une excellente chose. Les tensions en revanche étaient à surveiller car elles pouvaient s’avérer fatales dans ce climat de survie.
    Lorsque tous furent prêts, chacun monta sur son kwak et l’aventure repris son cours.

    Dans le courant du 7ème jour de voyage, ils passèrent sur le territoire d’une harde de chevaux électriques. Konrad, le perroléon et fidèle familier de Sieg l’averti du danger, ce qui laissa le temps à l’amiral de donner ses instructions et aux phénix dorés de ne pas se laisser surprendre par l’arrivée des chevaux électriques qui poussaient de puissants hennissements, lançaient des éclairs bleus et soulevaient le sable sous leurs puissants sabots en galopant en direction du groupe d’explorateurs.

    - Le cheval en tête est fort probablement le mâle dominant, si nous concentrons nos efforts sur lui, le reste de la harde se retrouvera sans leader et se dissipera ! Fit savoir Siegfried qui avait déjà eu à faire à des chevaux électriques lors de sa première traversée du désert, mais aussi à des chevaux de feu à Kohi.

    Qu’ils maîtrisent l’élément foudre ou feu importait peu, au final, l’essentiel était de savoir que les chevaux respectaient une certaine hiérarchie et savoir cela pouvait être un atout non négligeable en combat. Déjà, cibler le leader et la femelle dominante et les mettre hors d’état de nuire permettrait de dispersé le groupe. Peut-être même qu’éliminer le mâle dominant suffirait et que la femelle prendrait la fuite avec les autres. Bref, toute une stratégie. Sieg encouragea donc les phénix dorés à attaquer le mâle dominant et surtout à bien veiller à faire attention aux éclairs lancés par les chevaux.

    Siegfried utilisait son Aktech pour lancer des boules de feu en veillant à se tenir suffisamment à distance du cheval. Un des chevaux s’écarta de la harde pour ruer sur un de ses hommes qui avait perdu l’équilibre de son kwak et tentait de se replacer sur ce dernier. L’amiral qui se trouvait juste à côté fit avancer son kwak qui se trouva face au cheval et Siegfried planta son épée d’où s’échappaient de puissantes flammes bleues de la lame dans le poitrail de l’animal qui galopait vers eux. L’arme avait transpercé la peau de la créature presqu’aussi aisément que si ça avait été du beurre. Le fait que l’animal chargeait y était grandement pour quelque chose. L’homme était sauvé, mais l’amiral n’avait pas le temps de s’attarder, le combat n’était pas fini et le leader des chevaux était puissant et avait redoublé de colère en voyant l’un des siens tombé à terre.

    Siegfried activa son Aktech bracelet pour lancer des flammes vers l’imposant étalon. [Lancé de dé 1]. Il poursuivit sur sa lancée afin de tenter de porter un coup fatal avec son épée [Lancé de dé 2] à l’animal.

    Au terme du combat, les phénix dorés purent reprendre leur souffle et se remettre de leurs émotions tout en constatant les dégâts. Y avait-il beaucoup de blessés ou de pertes à déplorer ? [Lancé de dé 3].

    Quoiqu'il en soit, ils prirent les mesures nécessaires et par chance, les jours suivants furent plus calmes et leur permirent de plus ou moins se remettre de ce combat qui n'avait rien eu à voir avec les deux créatures qui les avaient suivi au début de leur périple. Siegfried continuait de se montrer bienveillant et attentif envers ses hommes et plus particulièrement envers les novices dont certains avaient été particulièrement bouleversés par tout ce qu'impliquait un véritable combat contre d'imposantes créatures en plein milieu du désert, éloignés de toute civilisation et du confort certain qu'elle amenait. Pour certains, cela avait été une véritable révélation de ce dans qui ils s'étaient engagé. Siegfried s'y était attendu et lui comme ses hommes les plus expérimentés restaient à l'écoute et présent pour soutenir psychologiquement ceux qui en avaient besoin.
    [Les phénix dorés continuent en J9]
    Dios
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Lun 17 Déc - 20:53

    Le membre 'Siegfried Zakhar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


    #1 'Dé échec / réussite' :
    L'aventure commence [Phénix dorés] Echec

    --------------------------------

    #2 'Dé échec / réussite' :
    L'aventure commence [Phénix dorés] Echec-critique

    --------------------------------

    #3 'Dé échec / réussite' :
    L'aventure commence [Phénix dorés] Echec
    Dios
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Mar 18 Déc - 9:45

    Voici ce qu'il se passa : Siegfried activa son Aktech' pour lancer des flammes mais l'étalon les neutralisa via une attaque électrique impressionnante. Il grogna de mécontentement, ayant subi néanmoins quelques éraflures. Puis, l'amiral voulut porter un coup critique avec son épée mais cette dernière s'empala sur le dos de la créature. Siegfried se retrouva ainsi finalement entraîné par la créature loin de son kwak. Il chevauchait l'ennemi furieux, se prenant des décharges régulières. L'amiral étant néanmoins résistant, il ne fut pas éjecté et tenait bon. Au prochain tour, il pourrait sans doute l'abattre. Espérons que ses camarades récupèrent son kwak.

    En ce qui concerne les blessés et pertes, il y en aura. Pas de morts non, mais des blessés clairement !
    Armerys Horhor
    Armerys HorhorMercenaire

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Armerys Horhor le Jeu 20 Déc - 1:37

    les nuits avant l'action:

    Nuit : réponse Siegfried :
    Si les événements à Sévia furent tous catastrophiques, aussi bien les uns que les autres depuis ma naissance, j'espérai bien que cette fois, avec cette nouvelle castre et ces nouveaux gens, que le future en soit changé. Enfin de compte, c'était la seule chose qui me tenait à cœur depuis la mort de mon ennemie Némésis : redorer mon blason aux couleurs arrogantes d'une vengeance passionnelle. Et même si mon palpitant était gonflé à bloc par l'adrénaline et l'envie de prouver mes réels valeurs auprès des miens, j'éprouvais toujours cette pointe d'agacement, cette sensation hostile, angoissante, pesante et pertinente d'une oppression acerbe dans la poitrine.
    Par son regard compréhensif, l'amiral me gratifiait de compréhension et d'un total respect sans me questionner ni soulever une quelconque intérêt concernant Sévia et je l'en remerciai.
    Ce type était un mec bien, et naturellement au tac-au-tac je lui répondais sur un ton tout aussi distinctif et respectueux :

    «  - J'ai déjà demandé le nécessaire, Sieg... Amirale, »


    Un léger sourire fendant se crispait avant d'éclater franchement de rire et me reprendre, passant une main calleuse dans ma crinière châtain dont la pointe englobée par une attache simple, en était teinte de rouge.

    «  - Je vous fais confiance.
    Pas parce que je le dois, mais parce que vous l'avez acquis.
    Rien que cela, devrait vous suffire à penser que je ne mettrai J.A.M.A.I.S aucun membre en danger et ferais toujours le nécessaire. Toujours. »


    Tournant un regard d'or scintillant de milles flammes vers son œil unique, je le soumettais au jugement lourds et impétueux de mon regard brûlant d'une ardeur et d'une détermination à en incinérer le désert aride qui nous entourait ainsi que chaque créature et Baalkyens qui y demeurait.
    Aussi, j'espère avoir été assez clair avec l'amiral, car si je n'octroyais pas ma confiance au premier venu, il n'en était pas moins qu'une fois acquise, ma confiance n'en demeurait pas moins éternelle, loyale et fiable. Et en cela, peu de gens à part Mörn et quelques amis pouvaient en être fier.

    [Nuit : réponse rose]
    Je reportais mon attention vers les champs limpide et argenté du désert qui nous entourait, tandis que l'amirale partait, pour aller voir une autre de ces recrues.
    Si la détermination et la colère s'étaient lu il y a quelques secondes dans mes prunelles d'ambres sertie d'une lumière solaire, ridant mon front et mon visage d'expressions agacées, il n'en demeurait pas moins que tout cet amas théâtrale tomba rapidement comme l'eau limpide et glaciale d'une cascade.

    Levant un sourcil en affichant une mine perturbée, je pouvais sentir LA goutte de sueur gelée tomber le long de ma temps quand la ravissante Rose vient me rendre visite tout juste après que l'amiral n'en soit partit.
    Etait-il possible qu'ils soient de mèche tous les deux ? Cette jeune fille était incroyable, elle arrivait toujours au bon moment et quand on avait besoin d'elle, s'en était... perturbant ! Frustrant, anormal mais terriblement … perturbant !

    «  - euh.... »


    J'étais incapable de prononcer le moindres mots, pire je restais limite hébété quand elle ajoutait vouloir donner « plus » pour m'aider. Je déglutissais férocement, tandis que mes joues se paraient d'un rose parme sur mon visage basané : Charmé et gêné.

    «  - humm... J'ai encore les herbes que tu m'as donné il y a trois jours... Et au pire, j'ai cette fiole, qu'une ancienne... amie... m'avait donné si jamais une blessure devait être trop difficile à encaisser. »


    Ajoutais-je en soupirant, passant une main dans la poche de mon pantalon en y extirpant une étrange fiole minime dotée d'une liquide bleu-nuit parsemée de petites étoiles scintillantes. Un contenant bien mystérieux aux effets insoupçonnés.
    Cette fiole aurait du mettre la puce à l'oreille de la jeune fille, si elle avait encore en mémoire la rencontre avec une certaine « Tilmaë »...

    «  - J'imagine cependant que tu en ferais mieux l'usage que moi-même. Néanmoins cela reste un cadeau inestimable à mes yeux... Écoute on va faire un jeu...! »


    Poursuivais-je en me tournant vers elle toujours assis dans le sable, lui donnant la dite fiole bleue-étoilée pour qu'elle puisse la contempler ; mes prunelles ambrées brûlantes de malice :

    « - Fais en sorte que je dorme à poing fermés avant et pendant notre expédition vers Sévia, emplois-y tous les moyens ! Même les coups de poêles si tu le souhaites, car je sais que plus on s'y approchera, plus mon esprit sera agité. Si tu y parviens, je te donnerai cette lotion inestimable. Qu'en penses-tu? »


    Selon la réponse de la jeune fille, Je la laissais repartir avec ses questions et ses réponses vers le campement tandis que je poursuivais mon tour de garde.
    Quand cela fut finit, je m'étais relevé pour rejoindre les tantes cette-fois, y faire bouillir la mixture des herbes -franchement dégueulasse et amer ! Mon dieu!- que la ravissante Rose m'avait donné pour dormir.

    [l'aube du 5em jour-journée-suite RP]
    J'avais encore le goût âpres, amer et dégueulasse des herbes en bouche quand je m'étais fais réveiller par un pauvre pécore qui n'avait pas la moindres once du mot « Douceur ».
    Monsieur queue-de cheval avait cependant bien fait de me réveiller de la sorte car en fin de compte, j'étais le dernier à me lever -à cause de ce lourds sommeil et cette giga tête dans le cul- Tous avaient finis par remonter leur tente et sur leus Kwak, commençaient même à avancer pour se mettre en rang pour la marche. J'avais la gueule pâteuse et même avec la tronche pâteuse, j'avais réussis à boire une longue lapée de ma gourde avant de m'épousseter et de monter sur mon destrier, non sans oublier de remercier chaleureusement monsieur Queue-de-cheval par un pouce levé.
    Remontant mon cache-nez, je lui donnais cependant mes lunettes de course, voyant qu'il n'en avait pas : de toute manière Pufu allait en vol... emprunter à quelqu'un d'autre n'en ayant pas besoin.

    De même, je m'étais mis à l'arrière tête de façon à protéger le gros du groupe tout en ayant une vue sur l'arrière. C'était un peu fatiguant, néanmoins j'aimais bien avoir cette position, ça m'entraînait dans l'endurance et la lutte perpétuel contre le sommeil : Car la cadence latente étant la même, me berçait lentement et seul l’adrénaline des mouvements de sables me permettait de rester en éveil.

    [7em jour de voyage]
    On était dans la merde. Je resserrait mes gants de cuir sur mes rênes en observant le ciel se strier d'une dizaine d'éclairs bleutés, nous venions d'entrer sur le territoire incontesté des chevaux de Dios et sachant ces créatures, aussi nobles qu'elles pouvaient être puissantes, j'avais finis par me résoudre à Mettre Pufu à l'abri, dans ma sacoche de cuir contre ma jambe gauche, l'enfermant de ce fait avec mes ustensiles métalliques de façon à ne pas être conducteur d'électricité ni pour moi-même ni pour mes collègues rapprochés.
    Les hennissements se rapprochaient et c'est avec un léger pincement au cœur que j'observais le troupeau voulant défendre leur terre, fendre vers nous à une cadence infernale.
    voyant un collègue perdre l'équilibre, Je tournais mon visage vers mon collègue à ma droite pour lui demander de resserrer les rangs afin que je puisse aider les combattants dans le besoin.
    De même, je ralentissais mon Kwak pour lui faire un large demi-tour autours du groupe et ainsi, arriver sur le flan, croisant Nicx et Rose par la même occasion, abaissant mon châle de mon visage, j'ajoutais en hurlant :

    «  - Cachez vos métaux et favorisez les cuirs et plastiques, leur électricité est conducteur ! »


    Ajoutais-je en laissant mon katana dans mon étuis en dardant un étrange sourire à Nicx, était-il capable de se battre sans son épée?
    J'abattais un large coups de talon sur les flans de mon ziozio qui s'échappait d'un bond entre mes jambes, lancé à pleine allure il passa le gros du groupe et j'arrivai rapidement à niveau de Siegfried et de l'homme déséquilibré qui était... tombé à terre.
    L'étalon lui, avait certes une large entaille sur son poitrail, mais n'en demeurait pas moins qu'il avait de nouveau chargé en direction de Siegfried cette-fois, de façon à se venger de son entaille.

    La charge fut violente et Siegfried fut emporté sur le dos de l'étalon, son épée plantée sur son échine dorsale: comme l'estoc du redouté Damoclès, l'éloignant de ce fait du groupe.

    J'avais mis rapidement mon Kwak à la triple course afin de rattraper l'animal, allant stratégiquement jusqu'à lui couper la route avec mon kwak.

    J'avais arrêté mon kwak devant l'étalon dans une glissade maîtrisée, le tournant sur le coté droit, mes poings s'armèrent d'une aura bleuté tandis que mon tatouage visible sur mon bras, aux écailles multiples, se concentrait en de légères flammes azurées.

    «  - AKASHA ! »


    Hurlai-je en projetant mes flammes bleutées depuis mes deux bras liés vers l'étalon chargeur.

    Lancé de dés :
    1) Armérys hurle à Rose et à Nicx de cacher les métaux pour éviter les électrocutions.
    Réussite : Eux et le groupe entend, ce qui permet de sauver la vie de bon nombre du groupe qui allait normalement mourir sous les zébrures foudroyante.
    Echec : Nicx et Rose sont les seusl a avoir entendu Armérys, et certainement pas très clairement vue l'urgence de la situation. Seront-ils assez intelligent pour comprendre la gravité et faire en sorte de sauver le groupe ?
    2) Armérys interpose son kwak devant l'étalon.
    Réussite critique: Le kwak tient bon, même s'il est blessé par la charge et qu'il reçoit plusieurs décharges lui ébouriffants les plumes. L'amiral tombe a terre:  il ne reçoit plus d’électricité.
    Réussite : le Kwak survit à la charge de plein fouet , mais est grièvement blessé par la charge.
    Echec : Le Kwak meurt sous le coups de la charge pressante de l'étalon. La créature foudroyante tombe sur le Kwak.
    3) Armérys utilise son Aktech Akasha, des flammes bleues azurées d'une chaleur bien supérieur à la moyenne viennent calciner l'étalon pour le tuer/faire fuir.
    Réussite critique : Nous avons notre lot de lasagne Findus pour le soir, l'étalon se tord sous la douleur des flammes et meurt sous la souffrance.
    Réussite : L'étalon a mal, sa souffrance est insoutenable tant et si bien que c'est à peine s'il pense à se rouler dans le sable pour se défaire des flammes qui lui calcine ses muscles à vif.
    Echec : L'étalon a ressentit les flammes azurées sur le bout de son nez et de sa croupe, le brûlant à quelques endroits, néanmoins la douleur restant toujours insoutenable le rend aveugle et il fuit.
    Echec critique : L'animal a chargé avec trop de rapidité et a esquivé de ce fait les flammes azurées. Néanmoins, s'étant prit le Kwak d'Armérys en plein dans sa poitrine douloureuse, il est arrêté dans sa course effréné et sa blessure s'aggrave. Il ne fuit pas, mais aveuglé par la douleur, il cherche de nouveau à combattre.


    ( je me permets d'éditer suite aux dés pour poster la suite ici J'autorise et demande à Dios de modifier mon post ci ce dernier ne correspond pas à ses attentes ( manque de temps, MP envoyé)

    L'étalon galopant ne désirait pas s'arrêter lorsqu'il avait aperçut le Kwak à quelques mètres devant lui. Sa charge monstrueuse et pleine de puissance de ses six pattes à la musculature démesurée allait certainement tuer le Kwak et son porteur quand le heurt fracassant eut lieu...

    Cependant, même si la collision fut de plein fouet il n'y eut pas d'effusion de sang : Le Kwak imposant et rapide, n'eut que le temps de pousser un hurlement sonore et effrayant avant de se faire glisser sur plusieurs mètres. Ses pattes longues et bordées d'écailles s'enfonçaient lourdement dans le sable du désert tandis que chaque parcelle de ses plumes et de ses écailles se bordaient d'électricités statique.

    La charge ne fut pas aussi brutale qu'escompté, sans doute du au fait que l'animal était déjà souffrant et fatigué de sa galopade et du port de l'amiral. Il n'avait donc pas pu mettre toute son énergie dans cette charge mortelle.

    Les pattes écailleuses et ses plumes duveteuses du Kwak, s'arrachant de-ci et de-là par l'électricité qui parsemait le corps de la créature sauvage, s'ébouriffaient et tandis qu'Armérys serrait sa mâchoire, atteint par la même douleur et rage que sa monture, le temps d'être baladé sur quelques mètres, il pu néanmoins voir son ami et leader, Siegfried chuter lourdement au sol au moment de l'impact.
    Tendant ainsi à lui fournir l'opportunité qu'il attendait pour son plan.

    Même si cela sentait un peu le poulet rôtit et que lui-même souffrait des moult décharges sur ses muscles, Armérys, calculateur, eut le temps de lancer ses flammes azurées sur l'étalon, le transformant de ce fait en tas de lasagne sur patte, cuit à point.
    L'animal galopait en hurlant de douleur, s'efforçant par tous les moyens de s'échapper des flammes qui le dévoraient aussi bien de l'extérieur que de l'intérieur.

    - _ -

    Le front plissé par la concentration et ruisselant de sueur, la respiration courte, j'haletais à bouche ouverte en observant le triste spectacle qui s'affichait sous mes yeux, car si cette créature était en son droit de protéger son territoire, il en était du mien de protéger mon leader et mes collègues.

    J'espérai que la mort de cette noble créature suffirait à dissuader son troupeau d'attaquer et que la peur de souffrir ne les fasse fuir. Car parfois, la nature peut s'avérer surprenante et voir les autres chevaux se rebeller et charger pour venger leur chef n'était pas à négliger.

    Sur mes gardes, je lançai un regard vers l'ambassadeur de Kohi pour m'assurer qu'il était bel et bien en vie et qu'il n'avait pas été grièvement blessé.
    Cela fait, je pestais entre mes dents en faisant volte-face à mon Kwak, boitant, vers le groupe afin de retournant à ma place. Retournant derrière les autres, j'avais mis pied à terre, mettant bandage et lotions de soins à ma monture avant de poursuivre la galopade à une cadence moins effrénée.

    Certains, blessés moralement par la réalité qui les accablaient, d'autres, blessés physiquement par les foudres et les contacts électriques, ne pouvaient assumer cette cadence que l'on menaient depuis les débuts de l'expédition.

    Les nuits passaient où j'allais voir Nicx pour savoir s'il n'avait rien eut pendant l'attaque des poneys survoltés, le remerciant d'avoir apporté son soutient et m'avoir réveillé pour le départ.
    Je le gardais dans un coin de ma tête comme un allié potentiel.
    J'allais également voir la petite Rose, inquiet de savoir si elle-même n'avait pas reçu un choc où une blessure quelconque, si elle avait voulu s'occuper de mon kwak, je pense qu'elle aurait entreprit de le faire sans que je lui demande.

    De même : J'avais par tous les moyens du monde esquivé l'amiral.
    M'ayant mis à sa place, empathique, je n'aurais pas apprécié qu'on m'aide de la sorte en mettant la vie d'une soldat en jeu. Néanmoins la vérité, était que s'il crevait sous cette galopade, qui aurait pu nous emmener à Sévia ? Un groupe sans un leader de sa trempe n'a pas lieux d'être.
    Et puis au moins avec cette intervention, j'étais certain qu'il pourrait enfin connaître « Mon » sens du mot loyauté, confiance et dévotion.
    De même, ayant apporté un peu de l'étalon grillé, certains soir, les cuisiniers concoctaient des « lasagnes findus » ou des ragoûts protéinés.
    C'était peut-être là, les seuls fois on on m'avait vu partageant la joie d'un repas avec un groupe d'hommes, étant donné que la plupart du temps, je continuait désespérément à me tenir à l'écart du groupe, éternel solitaire que j'étais.


    _________________
    Fight me, clash me, but do not miss me, Invité
    L'aventure commence [Phénix dorés] Shqj
    'cause, i will not.
    Dios
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Jeu 20 Déc - 1:37

    Le membre 'Armerys Horhor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


    'Dé échec / réussite' :
    L'aventure commence [Phénix dorés] Echec L'aventure commence [Phénix dorés] Reussite-critique L'aventure commence [Phénix dorés] Reussite-critique
    Nicx Headhunter
    Nicx HeadhunterChasseur de prime

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Nicx Headhunter le Mar 25 Déc - 2:28

    Nicx commençait à réfléchir à sa journée lorsqu'il fut interrompue par Rose

    « Bonsoir, voisin, je passe juste m’assurer que vous allez bien. Est-ce le cas ? Après le stress de l’attaque, avez-vous besoin de remède apaisant ou de crème pour les tensions musculaires ? Ou autre, j’ai pas mal de choses avec moi alors si je peux être utile. »

    Lui avait-elle dit, il ouvrit la bouche pour lui répondre, il vivait vraisemblablement une véritable transformation depuis qu'il avait quitté Oazis, le voilà hésitant à demander simplement de la compagnie.

    Il commençait à trouver de quoi répondre lorsqu'elle enchaîna en lui proposant de le laisser seul, décidément, déjà qu'il avait du mal à lui trouver de quoi répondre, elle ne l'aidait pas. Il finit par lui dire.

    "heuuu oui, oui j'aurais bien besoin de .... heuuuu, je sais pas, disons, de quoi me détendre ?"

    Se retrouver avec une fille le mettait mal à l'aise mais, depuis la disparition de sa sœur, il manquait cruellement de compagnie. Même si au final, Nicx avait toujours refusé d'admettre qu'il ait besoin de qui que ce soit.

    Nicx se décala, permettant a Rose d'avoir suffisamment de place pour qu'elle puisse s'asseoir confortablement dans sa tente.

    Alors qu'elle était seulement en train de prendre place, Nicx engagea la conversation:

    "Je m'appelle Nicx, Nicx Headhunter"

    Nicx se surprit lui-même d'avoir engagé la conversation, ce n'était pas son style, il était plutôt introverti. Mais l'épreuve de la traversée du désert devait avoir entamé légèrement sa détermination et sa solitude commençait à lui peser, contrairement à ce qu'il admettait habituellement. Même si Nicx détournait constamment les questions concernant son mal aises, ce dernier pouvait se ressentir aisément.

    Une partie de la soirée passa, Nicx était à côté de Rose discutant tout en restant mystérieux sur ses motivations. Malgré tout Rose aurait pu y apprendre ou y deviner que Nicx cherchait sa sœur.

    Lorsque Rose finit par partir, Nicx ressenti un vide, il écarta cette émotion dérangeante et tenta de sombrer dans ses songes. Il finit par y parvenir, non sans mal.

    Nicx se réveilla, il avait mal dormi, pas assez dormi et regrettait cette nuit passée bien trop vite à son goût. Il était loin d'être le premier à se lever, le camp était déjà en ébullition et la plupart des aventuriers qui l'accompagnaient étaient déjà prêt à partir, mais il aperçut quelques tentes encore debout. Il commençait à ranger ses affaires. Après un moment, lorsqu'il avait presque fini, Nicx vu une dernière tente où son propriétaire ne semblait pas encore s'être réveillé. Il observa un moment pour voir si personne ne venait s'enquérir de la situation, mais non. Il finit par se diriger vers la tente de la personne, ouvra l'entré de la tente en grand, laissant le vent, le sable et le soleil s'engouffrer et venir fouetter le visage de ce malheureux.

    "hey! Tout le monde t'attend, dépêche toi où l'on te laisse ici."

    Et sans attendre son reste, Nicx retourna à ses affaires et finit de se préparer.

    Il monta sur son kwak, attendit qu'Armerys eût terminé de se préparer et démarra lorsque ce dernier monta sur sa monture. Il le rattrapa pour lui offrit une paire de lunettes. Nicx le regarda un moment, hocha la tête en guise de remerciement, ne sachant pas trop quoi dire, prit les lunettes et continua. Le plus gros du groupe était déjà parti mais ils n'étaient pas loin, il ne fallut pas longtemps pour que nos héros les rejoignent.

    Nicx rejoignit le gros du groupe et se fondant le plus possible dans la foule et attendit ensuite que le temps passe, comptant sur son kwak sans pour autant s'endormir. La journée passa sans encombre.

    Le lendemain fut tout de suite moins reposant, le groupe était complètement désordonner, le leader s'était prit des instincts de cowboy et avait laisser le groupe derrière lui en chevauchant un cheval de foudre. Cela faisait en effet un moment que nous étions dans une drôle de tempête et il ne fallut pas longtemps pour comprendre ce qui se passait. Des dizaines de chevaux électriques fonçaient droit sur nous.

    * Il va falloir aider à réguler cette espèce* se dit Nicx Lorsque Armerys passa devant lui pour lui hurler sûrement un excellent conseil mais qui fut emporter par le vents comme les grains de sable qui virevoltai autour du groupe.

    Ce dernier voulut lui demander de répéter mais Armerys était déjà loin, portant secours a notre glorieux leader. Nicx se retourna et voyait bien que le groupe tentait de s'organiser, mais, n'ayant personne comme chef attitré, cela était un véritable chaos. Nicx avait lu quelque rare bouquin sur la stratégie militaire, mais rien sur "comment exterminer une harde de chevaux électrique hargneux défendant leur terre". Il décida malgré tout de tenter d'organiser un tant soi peu les troupes.

    "Que tout ceux qui savent utiliser des attaques à distance se regroupe juste derrière moi ! tout les autres, mettez vous sur les flancs a un pas en avant du groupe de distance. Ceux qui ne savant pas se battre, mettez vous a l'abris derrière les lignes de combat"

    Nicx tente de rassembler les troupes de Sieg en son absence pour combattre la harde [lancé de dé 1]

    Un certain nombre de ses compagnons de fortune lui obéi, impossible de savoir si c'étais leur entraînement ou les conseils de Nicx qui les avaient pousser à prendre cette formation. Les autres ne l'avait soit pas entendu soit décidé de ne pas suivre ses conseils. Et cela, Nicx le comprenaient. Il n'avait aucune légitimité pour ces hommes. Qu'importe, il ferait avec ceux qui l'avait bien voulut l'écouter.

    Le groupe de distance lança alors une salve de tir en tout genre, Nicx les accompagna avec ses drones et lança quelque attaque laser. Il paraissait évident que le cheval de tête était le dominant, il fallait le mettre hors d'état de nuire. De plus, Sieg l'avait clairement identifié et l'avait signaler avant d'aller protéger son compagnon.

    Les combattants n'avaient finalement pas besoin de beaucoup d'ordre, ils s'avaient quoi faire, Nicx avait juste donner l'ordre de la charge, accompagnant lui aussi les troupes, pour encercler les cheveux et tenter de tuer celui de tête. Cependant, les talents de stratège de Nicx étaient lacunaires et un partie de la harde les contourna et tenta de s'en prendre à Rose et au quelque rare personne sans défense. Nicx se dégagea de la mêlé en voyant cela et lança son kwak le plus vite possible pour s'interposer.
    Il allait aussi vite que possible mais il voyait bien qu'il n'arriverait pas à temps, il n'était pas si loin mais les cheveux avait une avance qu'il n'arrivait pas à combler. Perdu pour perdu, avant que les cheveux ne puissent électrocuté les soigneurs, Nicx lança un de ses drones pour faire office de para-tonnerre. Cela fonctionna avec succès, mais il ne savait pas à quel point son drone fut endommagé.

    [lancé de dé 2] pour voir dans quel état se trouve le drone de Nicx.
    Nicx finit par rattraper le groupe de cheveux et s'interposa de justesse pour éviter qu'ils ne s'en prennent à nouveaux a Rose et aux autres. Malheureusement, ils venaient de lancer une nouvelle attaque que Nicx et son kwak se prient de plein fouet.

    [lancer de dé 3] pour voir dans quel état se trouve Nicx après ce coup de jus.

    Le reste de la bataille était flou dans l'esprit de Nicx. Il se rappela juste des hurlements de joie de ces collègues suivit de la fuite des chevaux. Le mal devait sûrement avoir été abattu. Il finit par tomber à genoux avant de s'évanouir.

    Il se réveilla une heure à peine après se massacre, il retrouva un kwak et entreprit de continuer a chevaucher jusqu'à la nuit suivante, cette fois. Il demandera à Rose de l'aide pour se soigner et trouver le sommeil. Cependant, il se doutait qu'elle était déjà intervenue, car son état lui semblait moins pire que ce qui aurait du être.

    Juste avant le début de la nuit, Armerys vint le voir pour avoir de ses nouvelles, il tenta de lui cacher sa faiblesse actuelle. Il n'y parvint que très moyennement. Il prit de ses nouvelles en retour avant de se replonger dans sa tente et de s'endormir lourdement.
    Dios
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Ven 28 Déc - 9:57

    Le membre 'Nicx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


    'Dé échec / réussite' :
    L'aventure commence [Phénix dorés] Echec  L'aventure commence [Phénix dorés] Reussite  L'aventure commence [Phénix dorés] Reussite

    Nicx ne réussit pas à rassembler les troupes car chacun est préoccupé par son propre cas. Les drones de Nicx ont quelques erafflures mais rien de notable. Nicx a également eu la chance de s'en tirer plutôt bien, n'ayant reçu que quelques décharges qui n'ont pas laissé de séquelles physiques importantes.
    Rose Sèvia
    Rose SèviaDame aux fleurs

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Rose Sèvia le Ven 28 Déc - 20:05





    La nuit avant le nid de chevaux électriques:

    Armerys :
    Rose remarqua évidemment les rougeurs d’Armerys. Elle se demanda si le pauvre ne faisait pas des poussées de fièvre mais n’osa le demander. S’il se sentait mal, il ne manquerait pas de le lui dire et il n’était pas si souffrant puisqu’il tenait encore debout et ne présentait pas de tremblements ni regard anormal ou rigidité.

    Le jeune homme lui parla d’ailleurs de tout autre chose. Il avait en sa possession une fiole donnée par une ancienne amie qui était visiblement très efficace. Tant mieux : au moins avait-il de quoi faire si la brune était occupée par d’autres collègues à soigner. Elle le saurait sain et sauf et pourrait se concentrer d’autant plus dans son travail. Enfin, c’est ce qu’elle crut car il commença à argumenter qu’elle en aurait sans doute plus besoin que lui mais qu’il aurait bien du mal à s’en séparer car cet objet était inestimable. L’ex-vendeuse de fleurs allait lui dire qu’elle n’avait nul besoin de cette fiole, sachant très bien créer de puissants remèdes elle-même… Mais il partit sur sa lancée et elle n’osa pas le couper. Il voulait qu’ils participent à un jeu : le but était de faire en sorte qu’il dorme à poings fermés par tous les moyens possibles jusqu’à l’arrivée vers Sèvia. Il évoqua même l’hypothèse de se servir d’une poêle : comme si c’était envisageable ! Elle secoua la tête et lui dit de sa douce voix, le vouvoyant toujours par respect envers lui :

    « Je vais faire en sorte que vous dormiez comme un lapin volant jusqu’à notre arrivée mais pas pour faire cet échange. Gardez votre fiole : elle vous est si précieuse. Je me sentirai mal de vous l’enlever d’autant que je sais fabriquer de très bons remèdes. Et puis, au moins saurais-je que vous pourrez apaiser vos douleurs à tout moment. Et ne vous en faites pas, vous n’aurez pas à subir de coups sur la tête pour bien dormir. Il y a des tas d’autres moyens plus doux et bien plus efficaces, heureusement. Je vous les appliquerai. Faites-moi confiance. »


    Rose était à mille lieux d’imaginer tout ce qui pouvaient se passer dans la tête d’un homme lorsque l’on évoquait des moyens doux pour dormir. Elle était réellement innocente et n’imaginait pas qu’elle puisse charmer qui que ce soit. Le principal était de pouvoir apporter son aide à tous ses alliés d’autant plus s’ils avaient du mal à dormir. Cela aurait pu avoir de grave répercussions sur la suite des évènements.

    Elle salua Armerys en lui conseillant de faire infuser les herbes qu’elle lui avait donné. Pour les jours suivants, elle lui préparerait des concoctions plus puissantes.

    Nicx :
    Du côté de Nicx, Rose fut sensible à sa demande d’aide pour se détendre. La brune hocha la tête et alla s’installer à ses côtés, cherchant dans sa sacoche de quoi lui apporter satisfaction. Au même moment, il se présenta à elle, elle en fit de même avec sa douce voix, bien qu’elle l’avait sans doute fait par le passé.

    « Enchantée Nickx. Je m’appelle Rose Sèvia. »


    La brune essaya de le mettre le plus à l’aise possible et sortit une crème aux vertues apaisantes. Elle lui expliqua son fonctionnement : elle l’appliquerait délicatement sur ses épaules et cela pénétrerait dans la peau, détendant ses muscles et soulageant ses douleurs. Après cela, elle lui masserait le crâne, ce qui était souvent efficace pour apaiser les tensions psychiques. Les massages et la crème feraient bien l’affaire, logiquement, mais parler conforterait le tout. C’est pourquoi elle prit le temps de bien discuter avec lui, d’apprendre à le connaître sans faire trop sa curieuse. Au delà de le soulager, elle était contente de le faire. Elle n’avait plus trop l’habitude de bavarder de tout et de rien, ayant été esclave un bon moment. Cela dut être évoqué rapidement de sa part mais elle ne s’y attarda pas. A côté de cela, Rose apprit que Nicx recherchait sa soeur, quête très touchante à laquelle elle aurait voulu participer. Bien sûr, elle n’abandonnerait pas les Phénix dorés pour cela mais si elle pouvait l’aider, elle le ferait volontiers.

    Après leur longue discussion, Rose finit par partir car il fallait qu’ils soient en forme le lendemain. Elle lui souhaita une agréable nuit et s’endormit ravie d’avoir pu être utile.

    Journée avec les chevaux électriques :

    L’action arriva vite lorsque le groupe fut proches d’un nid de chevaux électriques. L’amiral identifia le mâle dominant et proposa de se concentrer sur lui pour disperser la horde. Sans doute était-il question de tuer cette bête. Rose s’en inquiéta un instant. Ils étaient tout de même sur leurs territoires… Ca pouvait dégénérer mais elle faisait confiance à Siegfried qui était bien plus expérimenté qu’elle. Il partit devant.

    Armerys arriva et conseilla à chacun de ranger les métaux pour éviter qu’ils servent de conducteurs. Si la brune hocha la tête, elle n’avait néanmoins pas pris la décision de ranger ses bracelets où était positionné son Aktech’ soignant. Elle devait prendre ce risque pour protéger ses alliés.

    L’action reprit : Siegfried lança des boules de feu, ce qui surprit Rose. Ce n’est pas le genre d’Aktech’ qu’elle connaissait. C’était toujours impressionnant. L’amiral, dans toute sa splendeur, voulut donner un coup d’épée fatal à l’étalon mais son arme s'empala sur le dos de la créature. Siegfried se retrouva ainsi finalement entraîné par le cheval loin de son kwak. Armerys prit la situation en main et alla récupérer le kwak, tua le cheval et récupéra Siegfried.

    Malheureusement, tout n’alla pas au mieux pour Rose. Son groupe se retrouva bien vite exposé à des chevaux électriques qui avaient eux aussi leur stratégie. La brune créa une bulle soignante et protectrice le plus longtemps possible autour de son groupe mais elle finit par s’estomper, ayant besoin de quelques secondes pour se recharger. Elle n’eut pas le temps de cacher ses bracelets et se prit des décharges très violentes de part la conductivité de ces derniers.

    Heureusement, les drones de Nicx arrivèrent réussirent à bloquer le reste des décharges, sans pour autant être détruits. Le temps semblait long et la situation critique. Heureusement, le jeune homme vola à leur secours, faisant face aux créatures. Il se prit plusieurs attaques et Rose eut terriblement peur pour lui. Elle essaya encore et encore de réactiver son Aktech’, frustrée de ne pouvoir le secourir.Finalement, elle réussit à le faire alors qu’un ultime éclair allait s’abattre sur Nicx de plein fouet. Le jeune homme avait échappé au pire et d’autres alliés arrivèrent en renfort. Ensemble, ils firent fuir la horde et la situation retrouva son calme bien que le pauvre tomba à genoux et perdit connaissance.

    La brune se précipita à son secours et demanda de l’aide pour le remonter sur son kwak. Elle n’avait pas assez de force pour le faire seule. Sur le chemin elle prit soin de Nicx et lui appliqua des crèmes cicatrisantes, quelques bandages et utilisa son Aktech’ soignant pour faire disparaître quelques plaies superficielles. Lorsqu’il commença à émerger, Rose demanda à ce que des personnes se chargent de lui et elle le laissa chevaucher librement sans même mentionner ce qu’elle avait fait.

    Enfin, une fois en sécurité, le calme revient et les Phénix dorés établirent un camp.

    Rose apprit que nul mort n’était à déplorer et en fut soulagée bien qu’elle se sente un peu inutile, n’ayant pu faire d’offensive comme les autres. Au moins pourrait-elle servir à quelque chose à la vue des nombreux blessés. Elle oubliait ses propres blessures et se mit dès que possible à l’oeuvre, ayant mis en place une tente dédiée aux blessés qui firent la queue pour recevoir tour à tour des soins. C’était plus pratique pour elle s’occuper des cas les plus urgents et cela lui évitait de courir après chacun pour administrer des soins.

    Elle eut la visite de Nicx qui lui demanda des soins et de quoi l’aider à dormir. Décidément, l’aventure perturbait le sommeil de plus d’un homme ici bas. Sans hésitation, elle s’appliqua à faire des bandages bien plus travaillés, désinfecta les plaies et mit des crèmes créant une pellicule protectrice.

    « Cette crème évitera que vos plaies s’infectent et elles cicatriseront plus rapidement. Pour votre sommeil prenez ceci : ce sont des plantes à faire infuser. Elles sont assez efficaces bien que leur goût n’est pas forcément très agréable. »

    La brune lui tendit le sachet qu’elle avait préparé en parlant. Elle le fixa un moment et finit par lâcher :

    « Je vous suis extrêmement reconnaissante de nous avoir porté secours. Vous avez fait face au danger pour nous, c’était très brave de votre part mais aussi très dangereux. Vous auriez pu y laisser la vie et c’est en partie de ma faute. J’en suis navrée, je n’ai su qu’incarner la demoiselle en détresse. C’était affligeant. Mais je vous promets de faire bien mieux pour le reste du voyage. »
    Dit-elle vraiment gênée avant de changer de sujet :
    « J’espère que mes soins et les herbes sauront vous faire oublier votre douleur. Je reste à votre disposition si vous avez besoin de quoi que ce soit. »

    Elle lui adressa un sourire amical bien qu’elle se maudissait intérieurement d’avoir mis en péril la vie d’un de ses alliés. Lui avoir apporté des soins ne permettrait pas d’être quitte. Elle avait une dette et espérait un jour pouvoir lui rendre la pareille.

    Un peu après cela, lorsqu’elle n’eut plus personne à qui donner de l’attention, la brune se dirigea là où se trouvaient les kwaks et elle s’occupe de celui d’Armerys. La pauvre créature fut soulagée par ses quelques soins et Rose fut heureuse de voir une petite lueur de gratitude briller dans son regard. C’est à ce moment qu’Armerys débarqua pour lui demander si elle allait bien et si elle n’avait pas reçu de choc ou autre. La jeune femme, prise un peu de court, hocha les épaules, passa machinalement les doigts sur ses bras marqués par la foudre avant de dire simplement :

    « Je vais bien mieux que certains. De plus, je l’ai assumé je n’ai pas suivi vos bons conseils… Je voulais pouvoir protéger les autres et sans mes bracelets cela m’aurait été impossible. »
    Elle secoua la tête. « Mais que sont ces blessures face à ce que les réels combattants ont subi ? Siegfried, vous, Nicx et bien d’autres avez tous très vaillamment combattu. C’est plutôt à moi de vous demander comment vous allez. »

    Conclut-elle en le détaillant afin de trouver d’éventuelles blessures pour y apporter des soins délicats, s’il ne rechignait pas à ce qu’elle le fasse. Dans tous les cas, elle lui expliqua également avoir de quoi l’aider à dormir cette nuit et lui intima de venir la voir si le breuvage ne suffisait pas. Elle tenterait d’autres méthodes apportant aussi de la relaxation car elle supposait qu’un stress devait le ronger. Pauvre de lui.

    Après avoir discuté autant qu’il le souhaitait, la brune se dirigea cette fois vers la tente de l’amiral. Elle se permit de signaler sa présence en s’excusant, à défaut de pouvoir toquer à une porte puis s’expliqua :

    « Bonsoir. Je venais vous voir afin de savoir si vous aviez besoin d’aide. En vous voyant sur cette créature j’ai eu vraiment peur pour vous, bien que j’étais certaine que vous vous en sortiriez. »

    Rose allait selon la situation prodiguer ou non des soins à l’amiral. Bien évidemment, elle était prête à discuter un moment. Cette journée l’avait particulièrement chamboulée. Elle n’était pas du tout certaine de trouver le sommeil, elle non plus. Elle s’était sentie si passive, spectatrice d’une attaque violente. Pire, elle était comme ces otages qu’on l’on fait tout pour sauver et pour qui on met en jeu sa vie. Elle revoyait cette esclave morte à ses côtés. C’était horrible, réellement. Et pourtant, Rose gardait son air toujours si apaisant et son sourire.

    La brune était si bouleversée qu’elle n’avait même pas mangé de l’étalon mais elle se forcerait bien à le faire tôt ou tard parce que sinon elle serait encore plus un poids pour tous.
    Dios
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Ven 28 Déc - 20:31

    [Rien à signaler en J9]

    C'est très calme pour les quatre jours suivants mais vous avez tout de même tué un cheval électrique. Préparez-vous car Dios risque de passer vous faire un petit coucou prochainement Razz
    Siegfried Zakhar
    Siegfried ZakharAmiral ardent
    Amiral ardent

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Siegfried Zakhar le Sam 29 Déc - 9:30

    Les chevaux électriques étaient des adversaires redoutables. Après plusieurs chocs électriques et avoir encaissé les ruées qu’ils n’avaient pas pu complètement esquiver, les Phénix dorés parvinrent à venir à bout des créatures impétueuses de Dios. Ou plus précisément de leur chef. Lorsque celui-ci fut mis hors d’état de nuire, les chevaux tentèrent encore un peu de le venger avant de finalement rebrousser chemin.

    Le mâle dominant leur servis de repas ce soir-là. Cela leur permettra de reprendre des forces et d’économiser quelques vivres non périssables pour la suite du voyage. Nombre d’entre eux avaient été blessés, si Siegfried n’avait pas été épargné, il se souciait bien moins de ses propres blessures que de celles de ses hommes. Après le combat, l’amiral avait négligemment soigné quelques unes de ses blessures les plus importantes avant d’aller prêter main fortes aux soigneurs. Siegfried était du genre incapable à se poser deux minutes. Malgré sa séance de rodéo foudroyante, le Kohikyan s’en sortait plutôt bien, témoignant d’une endurance hors du commun. A Kohi, la robustesse de l’amiral était quasi légendaire. Certains disaient qu’il avait été béni par Agni, le Phénix qui veillait sur le peuple de Kohi. Pour sa part, Siegfried ne s’en souciait pas, n’écoutant que ce que lui dictait son âme et conscience.

    Ce soir-là, Siegfried partagea le repas avec ses hommes, comme à son habitude, il se montrait souriant, bienveillant, encourageant. Il était un élément important pour le moral des troupes et il le savait. Tous comptaient sur lui et sur son tempérament de leader.
    Enfin, lorsqu’il en eut l’occasion, il prit le temps de se retirer dans sa tente. Il en profita pour tenter de soigner ses blessures. Le résultat n’était pas très joli à voir, la foudre ayant laissé des marques de brûlures sur son corps. Face à la douleur, Siegfried ne sourcilla même pas. Il en avait vu d’autres. Non, il était bien plus préoccupé par autre chose. Depuis quelques jours, il éprouvait une étrange sensation qu’il avait mis sur le compte du mal du pays sans y prêter plus attention. Certes, il lui était déjà arrivé de nombreuses fois d’être loin de Kohi à naviguer sur les océans à bord de son navire. Mais l’océan était comme sa deuxième maison et il n’avait jamais éprouvé de sensation véritablement semblable. Aujourd’hui, durant ce combat dans le désert, il avait véritablement pris conscience qu’il lui manquait quelque chose. Cela n’avait pas été comme d’habitude. De même l’après combat lui avait laissé un sentiment amer. Siegfried l’ignorait bien sûr, puisque sa mémoire avait été effacée, mais autrefois lors des combats dans le désert qui entoure Öazys, il avait combattu aux côtés de la Princesse Kiana, son alliée de toujours, sa moitié. Ils n’avaient même pas besoin de communiquer entre eux que leurs attaques étaient synchronisées. A la fin du combat, Kiana l’aurait sermonné pour son insouciance et aurait insisté pour qu’il se fasse soigner. Peut-être même l’aurait-elle fait d’elle-même. Mais Kiana n’était pas là. Pire ! Toute trace de son existence avait été effacée, ne laissant qu’un vide immense d’incompréhension dans le cœur de Siegfried.

    Siegfried tentait de panser un peu maladroitement ses blessures en songeant à ce vide qu’il ressentait lorsque Rose fit son apparition après avoir signalé sa présence et avoir été invité à entrer par l’amiral qui avait interrompu son action de panser ses blessures en lui demandant s’il avait besoin d’aide et en lui faisant savoir qu’elle avait vraiment eu peur pour lui en le voyant sur cette créature, bien qu’elle ne doutait pas qu’il s’en sortirait. Puis, elle sembla remarquer qu’il était occupé à panser ses blessures et s’approcha aussitôt pour l’y aider. Il voulut protester d’abord, puis abdiqua aussitôt. Elle semblait déterminée à lui rendre service.

    - Je vais bien, j’en ai vu d’autres vous savez… La rassura-t-il tout de même. Mais vous surtout ? J’ai appris que vous aviez été blessée, j’espère que ce n’était rien de grave et que vous n’en souffrez pas trop ? En tout cas merci beaucoup pour tout ce que vous faites et votre investissement auprès de tous. On m’a rapporté beaucoup de bien sur vous et vos remèdes. Votre présence à nos côtés nous est très précieuse.

    L’amiral et la jeune femme discutèrent un peu de l’expédition et de leur avancée avant de se souhaiter la bonne nuit, bien que Sieg craignait de ne pas parvenir à fermer l’œil de la nuit ce soir-là.

    ~

    Le lendemain matin, l’expédition repris. Comme il s’en doutait, l’amiral avait à peine dormi, mais cela ne se ressentit pas, habitué aux expéditions et aux nuits écourtées qu’il était. Il compensa en donnant de la voix et en s’efforçant de remonter le moral des troupes. La journée s’écoula tranquillement et à la nuit tombante, ils installèrent le camp. Siegfried se comportait comme d’habitude, bien qu’au fond, il ne cessa de réfléchir à ce vide et à ce qu’il s’était passé durant ce combat contre les chevaux électriques.

    Le jour qui suivit et le jour d’après encore, ils reprirent la route. La nuit du 15e jour de leur voyage, Siegfried convoqua Armerys dans sa tente.

    - Je voulais te remercier pour tes initiatives lors du combat qui nous a opposé aux chevaux électriques. Je vois que tu es quelqu’un de digne et de droit en qui je peux accorder ma confiance les yeux fermés. J’ai beaucoup réfléchis ces derniers jours et je souhaiterais que tu deviennes mon bras droit pour la durée de cette expédition.

    Un immense honneur, certains Kohikyans se seraient d’ailleurs probablement insurgés : pourquoi un parfait étranger et pas l’un d’eux qui le suivaient depuis le début ? Tout simplement parce qu’ils n’avaient pas le tempérament requis, trop préoccupé à obéir aux ordres. Siegfried n’était pas tout puissant, il avait aussi ses faiblesses, il en avait conscience, et en tant que bras droit il lui fallait justement quelqu’un capable d’y palier sans faire le lèche bottes comme – hélas – beaucoup de ses compatriotes.

    - Je comprendrais que tu veuilles un moment pour y réfléchir ou que tu décides de décliner. En ce qui me concerne, j’y ai longuement réfléchit et tu me sembles être la personne la plus apte à répondre à cette fonction. Conclut-il en souriant franchement.


    [Les Phénix dorés se dirigent vers l’ouest en I9]
    Armerys Horhor
    Armerys HorhorMercenaire

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Armerys Horhor le Jeu 3 Jan - 0:14

    ( la parenthèse ici http://teren.forumactif.com/t447-l-ambassadeur-et-l-emmerdeur#5134 )
    J'étais retourné dans ma tente modeste -pour ne pas la qualifier de minuscule- en vascillant de droite à gauche et en manquant de me vautrer littéralement. C'est grâce à mon collègue, monsieur "queue-de-cheval" que j'eus réussis à la façon d'un alcolique à m'appuyer sur lui, pour arriver à ma tente où il me jeta dedans.

    J'avais passé la plupart de mes premières heures à râler et gérer mes courbatures, blessures et mals physiques, avec le flacon bleue que j'avais substitué à une certaine Baalkyane. L'effet fut immédiat et ne ressentant plus aucune douleur, je pu correctement m'occuper des soins intégrales de mes blessures et lésures avant de m'endormir comme jamais et sans utiliser le breuvage amer et dégueulasse de Rose.
    Autant dire que plus ces machins-là sont dégueux et plus ça marche!

    Pufu me réveillait au crépuscule comme à son habitude, de façon à ce que je le sorte, néanmoins j'en venais également à réfléchir sur certaines choses, car si malheuresement j'étais devenu le bras droit de Siegfried pour cette expédition, il n'en était pas moins qu'il allait falloir que je montre l'exemple tout en me faisant respecter.
    Malaise... Quand mon regard d'or croisait les iris déterminé de quelques hommes de Kohi. Comment j'allais pouvoir faire pour leur montrer que j'étais quelqu'un à la hauteur de la tache que m'incombait le général?
    Je me prenais déjà la tête avec énormément de détails et, les mains dans les poches, l'air pensif, Pufu à mes cotés sautillait tout en galoppant autours de moi en attrapant les grains de sable tandis que j'étais perdu dans mes pensées et de surcroit, tout ce qui m'arrivait au cours de ces derniers mois.

    A un moment, mon furet s'était arrêté et j'ai faillis lui marcher dessus, il me marqua son mécontentement par un feulement distingué, sa queue noire dressée à la façon d'un sapin. Quelque chose le perturbait à lui aussi, quelque chose venant de l'est. Je prenant sur mon épaule, je lui tappotais la tête avant de faire demie-tour et le reposer dans ma tente de façon à ce qu'il poursuive sa sieste.
    Je ressortais, exerçant une série de quelques abdominaux, contractions et d'altères afin de réveiller mes muscles, et allais directement voir Sieg, m'annonçant au passage pour savoir en quoi incombait mon nouveau travail.

    Le groupe enfin prêt, je me tenais comme à mon habitude en arrière ligne, de façon à avoir une vue sur tout le groupe, mon mental ni mes moyens n'avaient changés, seul mon ambition avait changé et de ce fait, je devais tout comme Siegfried, amener le plus de monde à Sévia.
    Ce n'était pas mission impossible étant donné qu'il devait nous rester quoi... a peine dix jours à traverser? Et puis, comme nous avançions à une allure de nouveau rapide, cette fois les choses allaient certainement être plus rapide
    .


    _________________
    Fight me, clash me, but do not miss me, Invité
    L'aventure commence [Phénix dorés] Shqj
    'cause, i will not.
    Nicx Headhunter
    Nicx HeadhunterChasseur de prime

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Nicx Headhunter le Dim 27 Jan - 1:46

    La soirée au campement, le lendemain du combat contre les chevaux de foudre, Nicx était totalement éreinté et blessé aussi bien psychologiquement que physiquement. Cependant le fait de devoir partager un repas avec tout le groupe grâce notamment aux restes obtenus de l'étalon lui permis de se détendre un tant soit peu, entre les rires et les blagues de quelques gars d'Oasys, il savait bien garder son calme tout en profitant, lucide de la situation et n'hésita pas à se servir de nouveau du ragoût préparé par les soins du second du chef. Le goût était franchement délicieux et en plus de lui remplir son ventre affamé et lassé de la nourriture sèche, cela lui redonnait le morale.

    Cependant une fois les écuelles qu'il avait vidées lui furent suffisante, il alla doucement se retourner dans sa tante non sans émettre quelques plaintes dû à ses blessures électriques, il n'avait pas eut le temps de se guérir et il fut surprit très sincèrement et accueillait Rose avec un grand sourire, certes un peu grimaçant sous la douleur, quand elle lui amena les pommades en lui expliquant comment ça fonctionnait.
    Et si Nicx était quelqu'un d'étonnamment prude en plus d'être silencieux, il ne fit aucun cas de figure devant l'agréable demoiselle, attendant qu'elle parte de sa tente pour utiliser du coups le breuvage dont lui avait vendus les vertus fonctionnelles mais très amères mais également les baumes sur les plus grosses blessures et les marques de brûlures.

    Béat, il remercia au moins cinquante fois la demoiselle avant de la houspiller un petit peu, de façon à lui faire comprendre que si elle n'était pas là, si elle n'avait pas agit et surtout, si elle n'avait pas aidé à guérir les combattants, certains seraient déjà en train de mourir et que ces vies étaient préservés grâce à elle.
    Entre autre, il ne lui fit pas la morale, mais lui disait le fond innocent et profond de son cœur, ouais grave qu'ils auraient étés dans la merde si elle n'avait pas été là, alors encore heureux qu'elle se soit protégée pour mieux aider la guérison de leurs collègues !
    Il lui prit la main entre les siennes et la remercia encore mille fois par la suite d'être venue l'aider, la mettant au rang de super support et protectrice, avec une pointe d'humour et de drama, il ria même de ses boulettes et de ses discours un peu bêta, néanmoins il tenait, même avec lourdeur, à ce qu'elle sache qu'il lui était réellement reconnaissant et redevable.

    La laissant partir l'esprit serein, Nicx appliqua ses guérisons avant de s'endormir comme un mort, les prochains jours se passaient sereinement, jusqu'au quinzième jour où, sa tente étant à quelques pâtés de celle du chef, il pouvait entendre des bruits de combat s'élever dans le camps.
    Alarmé et aussi parce qu'il voulait dormir et qu'on lui fiche la paix, il allait voir ce qu'il se passait et le temps d'arriver sur place, qu'il vit encore ce gars-là au sol pour changer.
    « - Y a t-il un jour où vous réussiriez à rester debout ? Franchement ! »

    Même blessé, Nicx aida Armérys à se relever, il était tout puant et collant de sueur, s'en était déprimant et dégueulasse ! Il n'allait pas faire comme la dernière fois en le mettant dans son plumard, non. Il le jeta résolument dans sa tente ou il passa au travers de la porte comme une lettre à la poste.
    Il soupira, espérant quand même ne pas trop avoir fait de mal à son collègue de route, tourna les talons et en pleine réflexion, bifurqua vers la tente de Rose avant d'aller vers la sienne.
    « - Euh... Rose ? »

    Vient-il timidement quérir à son amie.
    « - je suis navré de t'embêter mais euh... »

    Il balbutiait en cherchant comment expliquer le problème. Il restait devant la porte avec qu'une seule idée en tête : Dormir.
    « - Y a Armérys qui s'est battu avec le chef je crois. T'as moyen d'aller lui mettre quelques bandages ? Je l'ai récupéré pour le jeter dans sa tente, c'était pas beau à voir... »

    Ceci étant fait, il allait ou non aider son amie Rose à rouler et guérir e truc suant qui dormait et ronflait à s'en rompre la glotte dans sa tente avant de lui-même aller dormir, épuisé.

    Le lendemain comme à son habitude il se réveillait pour prendre de quoi grignoter, défaire sa tente et aider les autres à partir, par la même le début du voyage était tranquille, malgré les quelques grimaces de certains qui subissaient encore les revers des blessures physique, certes guéries, mais encore trop fraîches pour qu'on les oublies aussi aisément.
    Rose Sèvia
    Rose SèviaDame aux fleurs

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Rose Sèvia le Dim 27 Jan - 9:43




    // Flashback avec l’amiral Siegfried //
    Ce dernier rassura l’ex vendeuse de fleur sur l’ampleur de ses blessures et s’inquiéta plutôt de son état à elle. La brune secoua la tête, lui assurant ne pas trop souffrir. Elle reprit même sa phrase : elle aussi en avait vu d’autres, ce qui était vrai. La brune fut flattée que l’on parle tant en bien d’elle. Elle ne s’y attendait pas, estimant devoir en faire encore et toujours plus pour vraiment mériter ce genre de considération. C’est donc avec une réelle humilité qu’elle dit à Siegfried :

    « Je suis soulagée de gagner ma place parmi vous, je tâcherai de ne pas vous décevoir. »


    Après une petite discussion, Rose décida de laisser l’amiral dormir sur ses deux oreilles à défaut de ne dormir que d’un oeil.

    // Flashback avec Nicx //
    Nicx, au lieu de lui en vouloir, lui fit comprendre qu’il valait mieux qu’elle soit le moins blessée possible pour pouvoir soigner tous ses collègues ensuite. C’était une vision des choses intéressantes bien qu’elle ait du mal à se pardonner. Quand elle l’avait vu tomber, elle avait eu si peur. Et s’il était mort ? La brune préférait ne pas y penser et ce fut aisé car il lui prit la main pour la réconforter. Elle lui sourit, reconnaissante de sa si grande compréhension. Voilà qu’il ne cessait de la remercier. La brune secoua la tête:

    « Je n’ai fait que mon devoir mais je suis ravie que vous soyez si reconnaissant. »


    La jeune femme n’imagina rien quand au fait qu’il ait pu lui prendre la main. Rose était à des années lumières de pouvoir imaginer une quelconque romance avec qui que ce soit, n’ayant aucune réelle considération pour elle-même. Elle avait toujours la sensation qu’elle pouvait faire plus pour les autres et se remettait sans cesse en question. Alors l’amour ou ce genre de choses, c’était beau mais cela n’arrivait qu’à ceux qui étaient bien meilleurs qu’elle.

    ---

    Les jours s’écoulèrent dans la même routine. Rose mettait tout son coeur pour soutenir les siens et essayait de vérifier que chacun dorme pour le bien commun. Puis, le quinzième jour, Nicx vient la trouver, visiblement tourmenté.

    -Euh… Rose ?


    « Oui, Nicx ? Quelque chose ne va pas ? »
    Demanda-t-elle réellement inquiète pour lui. Peut-être que ses plaies s’étaient infectées ? Aurait-il besoin de soins supplémentaires ? Des tas d’interrogations se succédèrent avant qu’enfin il lui annonça timidement qu’Armerys s’était battu avec Siegfried ! Visiblement il avait besoin de bandage car il était amoché. Elle se leva d’un coup, horrifié, posant ses mains sur son propre visage et ne put s’empêcher de murmurer, totalement ahurie:

    « Mais à quoi jouent-il ?! Ce n’est vraiment pas raisonnable ! »

    On pouvait presque ressentir de la colère, ce qui était extrêmement rare de sa part. Elle faisait tout son possible pour que chacun soit dans la meilleure condition physique possible et eux se tabassaient volontairement le soir venu ?!

    Elle posa la main sur l’épaule de Nicx :

    « Tu as bien fait de m'avertir, allons voir Armerys. »

    Une fois dans la tente du jeune homme, Rose fut encore plus abasourdie et se retint de pester encore et toujours. Non, aucun son ne sortit de sa bouche mais son regard sévère en disait long sur le fond de ses pensées -quoiqu’Armerys s’en fichait puisqu’il dormait. Etait-ils sado-mado pour agir ainsi ? Il se mettait délibérément en danger lors d’une expédition compliquée, s’exposant à de possible surinfections et tout un tas d’autres choses peu enviables. Si elle avait été plus sanguine, sans doute l’aurait-elle giflé pour le ramener à la raison et lui faire part de son opposition à ce genre d’attitude… Mais c’était Rose, la douceur incarnée alors, même énervée, elle était silencieuse et pansait simplement les plaies de l’homme. Heureusement Nicx l’aida quand il fallut le retourner. Elle lança un regard à Nicx et murmura :

    « Merci de m’avoir aidée. Je ne te retiens pas plus longtemps. Mieux vaut aller se reposer. »


    Elle se leva, remerciant une dernière fois celui qu’elle considérait comme un ami et alla s’endormir aussi sec.

    Le lendemain, elle se remit au travail, aidant les uns et les autres puis resta un peu en retrait. Elle était tout de même assez contrariée que Siegfried et Armerys se soient battus de la sorte. Il y avait des choses qu’elle ne pouvait pas comprendre. La brune avait horreur de la violence mais l’acceptait quand il n’y avait pas d’autre option, comme lorsqu’ils affrontaient les créatures.

    Elle pria fort Shinrin qu’ils ne subissent aucun retour de bâton pour les quatre jours à venir. S’ils avaient eu quatre jours calmes, elle se disait que cela ne durerait pas éternellement.
    Dios
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Dim 27 Jan - 9:58

    [Rien à signaler en I9 normalement mais... Vous n'avez pas été sages !]

    Pour votre plus grande joie, vous voyez apparaître subitement, sans que vous puissiez l'anticiper, ma divine personne sous ma forme la plus connue. Je vous tins alors ces mots :

    « Pour avoir tué mes créatures, vous serez sévèrement punis. »

    L'instant suivant, je disparus, laissant une gigantesque créature sortir de terre. Le très rare et dangereux serpecte. Mi serpent, mi insecte, il fait 40 fois votre taille, a sa peau quasi indestructible et une bouche si grande qu'elle peut tous vous dévorer d'un seul coup. Il retourne parfois sous terre pour mieux sortir et vous engloutir. Ses nombreux bras peuvent vous attraper et vous écraser (si ce n'est pas le corps qui vous le fait). Sa bouche contient des espèce de tentacules pouvant vous conduire à sa bouche. Bref, vous auriez souhaité ne jamais tomber sur ma charmante créature.

    Si je ris mentalement, c'est que j'entends déjà certains hurler de peur. Cette bête ne vous lâchera pas pour les 4 jours à venir. Il y aura des morts, c'est certain.

    L'aventure commence [Phénix dorés] 9de6da6bc53b57d4a658f5299eed747e

    HRP : vous pouvez vous amuser ou non avec les dés, mais en aucun cas vous ne pourrez tuer le serpecte. Par contre, au bout des quatre jours il partira de lui-même, parce que je suis raisonnable, cette fois-ci.

    Contenu sponsorisé

    L'aventure commence [Phénix dorés] Empty Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 23 Avr - 14:36