Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Siegfried ZakharAmiral ardent
    Amiral ardent

    L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Siegfried Zakhar le Lun 19 Nov - 23:03

    Siegfried se réveilla de bonne heure. Même s’il avait eu du mal à trouvé le sommeil, tant il était pris par ses pensées. Il avait bien tout vérifier, tout semblait au point pour le grand départ, il avait également observé ses hommes, ceux qui l’accompagnaient depuis son départ de Kohi, mais aussi toutes ces nouvelles recrues et ces nouveaux alliés qu’il connaissait à peine. Tous semblaient très motivés et s’étaient appliqués durant l’entrainement. Quelques uns avaient manifestés certains comportements qui risquaient de compromettre la bonne entente et qu’il avait fallut calmer directement afin d’éviter tout débordement. Siegfried ne doutait pas qu’il risquait d’y avoir quelques soucis durant le voyage. Après tout, ces hommes n’avaient, jamais voyagé pour la plupart. Öazys n’ayant commencé à exploré que depuis l’accession de Sÿn au pouvoir en août 999.

    Si Siegfried allait découvrir Sèvia, il avait au moins déjà eu l’occasion de voyager. Sur les océans qui bordent Kohi, mais également dans le désert pour se rendre jusqu’à Öazys. Par ailleurs, la relation qu’il entretenait avec ses soldats Kohikyans était solide. A présent, avec toutes ces nouvelles recrues originaires d’Öazys, tout était à construire. Mais l’amiral restait optimiste, d’autant plus qu’il aimait relever des défis et il apparaissait que celui-ci était de taille ! Après tout, l’empereur de Kohi ne l’aurait pas envoyé représenter leur empire s’il avait estimé qu’il n’était pas capable d’agir en conséquence. Siegfried veillerait donc à continuer de mériter la confiance de l’empereur.

    Le campement s’activa dès l’aube. Les retardataires qui dormaient encore furent réveillés par les voix fortes et impétueuses chargées de testostérones des supérieurs. Chacun s’activait, il fallait démonter les tentes comme ils avaient appris à le faire durant ces derniers jours, s’assurer pour la énième fois que chacun avait bien ses affaires et se rassembler au point de rendez-vous. Les novices étaient sous tensions et quelques disputes éclatèrent, mais elles furent vite calmées par les plus expérimentés.

    Après ce réveil en fanfare, tous furent rassemblés et l’amiral Zakhar attendit que le silence s’installe. Lorsque ce fut le cas, il prit la parole.

    - Mesdames, Messieurs. Le grand jour est arrivé. Incessamment sous peu, nous ferons route vers Sèvia. Le voyage sera difficile. Sur le chemin, nous serons forcément amenés à rencontrer des créatures que vous n’auriez même pas pu imaginer dans vos pires cauchemars, nous aurons des obstacles à franchir… La faim, la soif, la fatigue, la chaleur… Mais nous sommes une équipe, nous sommes les Phénix dorés et nous nous soutiendrons. C’est ensemble que nous franchiront les épreuves du voyage. Rappelez-moi : qui sommes-nous ?!

    Les voix s’élevèrent avec force et détermination en nommant les Phénix dorés, arrachant un sourire à l’amiral, satisfait de voir ses troupes motivées et dans le bon état d’esprit pour le départ. Chacun monta sur son kwak. Tous les membres du groupe, y compris les nouveaux, s'étaient vu offert gracieusement par le gouverneur Sÿn Khan, un Aktech d'Öazys Battle au choix (Veuillez envoyer par mp à Dios, l'Aktech que vous avez choisi pour votre aventure avec les Phénix dorés! Wink ).

    L’aventure pouvait commencer.

    [Les Phénix dorés avancent de J12 vers J11. Une case = 4 jours à dos de kwak]
    avatar
    Armerys HorhorMercenaire

    Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Armerys Horhor le Ven 30 Nov - 0:39

    C'était le souffle court et rauque, les jambes lourdes avec cette sensation désagréable de coton dans les tibias, les poumons en feu et le cœur en haleine que j'arrivais enfin au campement des phénix dorés. Les cils bien ouvert, j'observais le campement déjà bien levé, seuls demeuraient  quelques tentes encore encordées, mais rien de bien fâcheux, presque tout avait été enlevé. Je songeais aux champs et aux reflets argentés des armes oubliés dans les blés, la semaine de mon recrutement et c'est avec un certain recul mêlé de soulagement que je reconnu qu'il n'y restait plus rien d'autre que les germes d'or et de sons à peine écorchés.

    Je pris le temps qu'il fallait pour respirer et reprendre mon souffle, il ne fallut pas plus que deux minutes pour reprendre haleine, l'habitude je suppose, du fractionné et de l'endurance, car dans l'immédiat, la coloration légèrement rouge de mes paulettes virait rapidement au basané basique tandis que ma respiration redevenait sereine et silencieuse.

    Pourquoi je n'avais pas été au campement la veille ? Sans doute parce que j'avais envoyé une missive à l'amiral, lui demandant si le début de l'expédition se passait ce lundi-là où le prochain et que je n'avais pas reçu de retour ? Quoi qu'il en était, j'arrivais comme annoncé dans la lettre, peu de temps après l'aurore de façon à ne pas louper le départ, mon arrivé n'était donc pas soutenu par un quelconque retard et tant bien même j'observais, inquisiteur les hommes du Kohikians se magner les fesses à préparer les finitions, je demeurais là, sur l'espèce de promontoire à mater tout ce qui bougeait pour anticiper et comprendre la situation.

    NyxRapidement je me laissais glisser en contre-bas pour rejoindre le bataillon qui se mettait déjà en rang, de façon à saluer l'amiral. Ni une ni deux, je fis de même, hop !
    Poing posé sur le cœur avec rapidité et force, je les avais déjà vu exercer ce geste là plus d'une fois, signifiant la dévotion à la cause. Bien sûr, même si ma cause à moi, en était toute autre, j'avais dans ce tel cas, rejoint tout de même le bataillon et de ce fait, devais m'adapter aux attentes de chacun. J'avais toujours compris que l'ordre et la discipline étaient des qualités permettant la réactivité et de surcroit, l'efficacité de certaines tâches.
    Et même si je détestais obéir aux « autres » de par mon passé oublié et déchu, de par mon arrogante jeunesse et fierté de mercenaire, il n'en demeurait pas moins que j'avais promis quelque chose à ce satané borgne !

    Dalleur pendant que ce dernier faisait son speech sur l'amour et l'amitié de cette traversée désertique, mon regard d'or se posait ici et là sur des têtes plus où moins connue, du genre Rose. Il est vrai qu'elle avait immédiatement annoncé la couleur pendant notre rechercher de Nini... Néanmoins l'aura de paix et de douceur qui émanait d'elle me surprenait à chaque fois. Et tandis qu'une goute de sueur perlait le long de ma tempe, tant j'en étais distrais, j'en oubliais totalement de répondre à l'ordre du grand machin borgne pendant qu'ils gueulaient tous à s'en rompre les cordes vocales: " Nous Sommes les PHénix Dorés"

    Mon poing se rabaissait rapidement vers le sol tandis que je bousculais un type, fournit d'une queue de cheval châtain et doté de cet air dubitatif qui me laissais perplexe. Sans m'excuser et en allant immédiatement sauter sur une mounture-Kwak aléatoire, étant donné que j'avais perdue la mienne en allant chercher Nini. A moins que je ne l'ai sacrifiée pour la cause. Franchement je n'en savais rien, cette expédition m'avais usé, épuisé et j'avais dormis depuis !

    Cependant comme si cela ne me suffisait pas, j'en redemandais et allais de nouveau, devoir faire face aux longues promenades dans ce désert brûlant avec des inconnus qui n'avaient franchement pas l'air le moins du monde, de confiance.
    Fidèle à moi-même, j'attendais que le bataillon passe devant mon nez, de façon à avoir l'oeil – et même les deux pour le coups- sur tous les combattants des phénix et d'agir cette fois, comme Siegfried l'avait fait pour nous, comme le dernier refermant la marche.

    Les jours passaient à une allure plutôt modeste pour ma part, je gardais toujours cet air serein, impassible et imperturbable, concentré sur la mission que je m'étais donné afin d'amener le plus de personnes possible à Sévia.
    Parfois en pleine galopade, je prenais ma gourde et la posais sur mon épaule d'acier où devait trôner Pufu l'invisible, de façon à ce que mon compagnon boive le temps qu'il le pouvait.
    L'effleurant de mes doigts de façon à l'encourager à s'abreuver, pauvre bète en plein caniard qu'il était, je reprenais bien vite mes esprits en observant les autres. Après tout, je m'occuperai mieux de lui une fois à l'arrêt!


    _________________
    Fight me, clash me, but do not miss me, Invité

    'cause, i will not.
    avatar
    Nicx HeadhunterChasseur de prime

    Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Nicx Headhunter le Dim 2 Déc - 1:54

    Nicx s'était réveillé de bonne heure pour se préparer au départ du groupe, il était déjà présent dans le campement depuis la veille, il n'aimait pas être à la traîne et du coup, il avait décidé de se trouver sur place avec les autres. Il était donc pret à partir alors que le campement dormait encore. il  passait le temps, passivement, en tentant d'apprendre le fonctionnement de son nouvel aktech tête chercheuse, on pouvait apercevoir ses petits drones virevolter chaotiquement autour de lui.

    Il les avait obtenu alors qu'il était en train de se préparer à l’expédition des phénix quelques jours auparavant. Il était au campement, légèrement inquiet de se retrouver avec tant de gens qu'il ne connaissait, lui qui avait tellement vécu seul. Mais la promesse de pouvoir sortir d'Oazys était bien trop forte pour laisser passer une telle occasion. Il se trouvait donc en train de se préparer au départ, achetant des provision d'un coté, une gourde de l'autre, réviser et réparer son équipement.... Il finit par apercevoir un stand qui proposait différents objet, bien différents de ce qu'il avait croisé jusqu'à maintenant. En effet il proposait des objets très particulier et hétéroclite mais qui semblaient de bonne qualités.

    Nicx ne put s’empêcher de s'y arrêter et d'observer un objet en particulier, c'était un gant en cuire incrusté d'une pierre précieuse bleue électrique au centre du dos. Lorsqu'il l'enfila pour l’essayer, plusieurs drones qui se trouvaient sur l'étalage se mirent immédiatement en fonction et Nicx comprit seulement à ce moment là que c'était un aktech.
    Après de longues négociations, Nicx finit par les acheter. Plutôt satisfait de sa nouvelle acquisition il s'amusa durant tout le trajet de retour vers sa tente à apprendre à contrôler ses nouveaux compagnons sans vie.

    Il était donc au camps, a la fois impatient de démarrer cette aventure, de retrouver les traces de sa soeurs mais aussi, inquiet de quitter le seul monde qu'il avait toujours connut et de devoir affronter l'inconnu.
    Il s'était mis à l’extérieur du campement, profitant de la solitude afin de réflechir à sa situation, a ses futures actions et à sa prochaine étape dans son enquête une fois à Sévia.
    Sess drone étaient maintenant complétement sous controle bien qu'il ait parfois quelques imperfections mais rien de problématique.

    Cela rassura Nicx, malgré le manque d'humanité de ces choses, cela lui faisait de la compagnie, il se sentait un peu moins seul face au reste du monde. De plus, Le jeune homme se passait de conversation et ces boîtes de converses à la con, ne réclamaient jamais rien, pas d'attention ou de nourriture à leur fournir. Voila qui était parfait.

    Nicx mettait beaucoup d'espoir dans cette expédition. Même s'il avait promis a Siegfried de ne pas trahir l'expédition. Il n'en n'oubliait pas son objectif premier : retrouver sa sœur disparut. Réussir à savoir où elle se trouvait avait tendance à légèrement obséder ses pensées, cela se traduisait par une difficulté systématique à trouver le sommeil.

    L'objectif était simple, traverser le désert avec un groupe de gens dont Nicx n'avait finalement jamais entendu parler. Tuer d'éventuels monstres, égorger d'éventuels « obstacles » et arriver sein et sauf a Sévia. Rien d’extraordinairement compliqué.

    Nicx fut arraché de ses pensées par le rassemblement qui commençait en contrebas, dans le campement. Il se décida enfin à rejoindre toutes les troupes après une certaine hésitation. Il finit par se mettre dans les rangs lorsqu'il arriva. Il écoutait d'une oreille distraite ce que raconta Siegfried pour donner courage à ses troupes. Nicx restait dans ses pensées avant de se faire bousculer par un homme qui ne semblait pas appartenir aux troupes régulières de Siegfried. Notre héros, dabord décontenancé reprit ses esprits. Ses petits drones émirent immédiatement des son signifiant leurs mécontentements face à cette bousculade. Cela surprit Nicx. Il se gratta le menton et observa ses têtes chercheuses en réfléchissant à voix basse.

    "Peuvent-ils ressentir quelque chose ? Ou bien, c'est la simple manifestation de mes propres ressentis ? Cela est à observer."

    Nicx finit par prendre une monture qu'on lui offrit et se joignit au groupe ne prenants en compte que son propre confort face aux difficultés que peut offrir le désert.
    avatar
    Rose SèviaDame aux fleurs

    Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Rose Sèvia le Jeu 6 Déc - 23:12




    Depuis qu’elle avait retrouvé sa liberté, la sèviakyane n’arrêtait pas une seconde. Ses pensées allaient encore et toujours vers les autres. Il fallait qu’elle leur accorde toute la bonté possible pour qu’elle puisse mieux se considérer. Avoir causé la mort d’autres esclaves lui était insupportable. La scène repassait en boucle dans son esprit et elle ne pouvait s’empêcher de se demander si elle aurait pu sauver celle qui avait été tué à ses côtés lors de sa libération. Jamais elle ne le saurait : on ne remonte pas le temps. Quelle tragédie, quel monde cruel.

    Heureusement, grâce à Siegfried, elle avait la chance d’aider de nombreuses personnes d’origines différentes. Certains venaient d’une contrée lointaine nommée Kohi. De ce qu’elle avait cru entendre, il s’agissait d’un endroit très chaud où le gardien était un phénix. C’était assez impressionnant et cela expliquait pourquoi Siegfried et ses recrues avaient un tel charisme. A côté, Rose ressemblait à un petit lapin volant mignon et inoffensif. Imaginez cela au sein de tous ces explorateurs bien plus qualifiés qu’elle. Il n’aurait pas été surprenant qu’elle soit la seule à ne pas savoir se battre. D’un autre côté, elle devait être une des seules à maîtriser l’art des soins et des plantes. Espérons que cela soit utile lors de cette longue expédition.

    Ne faisant pas de vague, la brune se noya dans la masse en se portant volontaire pour aider autrui que ce soit pour monter des tentes ou charger des affaire sur des kwaks. Il n’y avait pas grand chose que Rose refusait : elle était entièrement dévouée aux autres et le prouvait encore et toujours. Bien sûr, elle avait emporté avec elle ses affaires : des tas de crèmes, potions et autres remèdes réalisés par ses soins. Des ingrédients séchés se trouvaient également dans ses affaires pour fabriquer d’autres produits si besoin et des bandes stériles.

    Quand il fut l’heure, Rose se rendit au point de rendez-vous. Certains se disputèrent : l’ex vendeuse de fleurs n’eut pas besoin d’intervenir pour apaiser les choses car des personnes expérimentées le firent. Le stress devait jouer dans ces moments-là.

    Le moment arriva où l’amiral débuta un discours avec sa prestance habituelle. Quelle classe cet homme. Il parla de tous les obstacles qui se dresseraient devant eux, n’omettant ni la faim, ni la chaleur. Certains devaient tout juste réaliser ce qui les attendait et devaient angoisser, à juste titre. La sèviakyane, elle, ne craignait rien. Tout ceci était bien mieux que d’être réduite à l’esclavage. De plus, elle avait déjà eu un aperçu de la traversée du désert lors de la quête pour retrouver Nini et elle comptait tenir bon comme elle l’avait fait par le passé. Quand Siegfried eut terminé, la brune cria en coeur avec ses frères d’armes :

    « Nous sommes les Phénix dorés ! »

    Puis elle grimpa avec douceur sur son kwak qu’elle avait chouchouté depuis la dernière quête. Lui et elle s’entendaient bien : elle savait qu’elle pouvait compter sur lui pour survivre à ce désert si hostile. A lui et à tous ses partenaires, évidemment. Ils étaient désormais une grande famille qui devait se serrer les coudes. Rose ferait en sorte d’aider tous ceux dans le besoin. Tout ce qu’elle espérait, c’était que tout le monde puisse arriver à destination. C’était utopique, bien évidemment, mais elle voulait y croire. Elle pria Shinrin de nombreuses fois dans ce sens.

    Alors que son kwak avançait, elle cligna des yeux. Quelle ne fut pas sa surprise de reconnaître un membre qui avait participé à la quête de Nini. Alors ils faisaient parti de la même équipe ? Visiblement oui. Tant mieux, il avait su faire preuve d’assurance lors de cette dernière. Son regard tomba également sur un autre homme charismatique, décidément il n’y avait que cela ici.

    Elle fit un peu le tour et dit à qui voulait l’entendre :

    « Bonjour, je m’appelle Rose et je vous soignerai si vous en avez besoin. Je peux également créer un bouclier protecteur, venez vers moi si vous êtes en mauvaise posture. Et je n’hésiterai pas à vous signaler tout ennemi dans les parages. »

    Comment pouvait-elle faire cela ? Hé bien grâce au cadeau de bienvenue des Phénix dorés. Rose possédait désormais un Aktech’ scanner lui permettant de repérer de loin d’éventuels ennemis. Elle se sentait rassurée avec ce dernier, son objectif étant d’éviter les confrontations le plus possible et non de sa battre. Un aktech’ offensif n’aurait servi à rien vu son absence de volonté à blesser quoi que ce soit qui vive.

    Le groupe allait avancer en J11, elle priait pour que cela se passe bien.
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Jeu 6 Déc - 23:16

    [Rien de notable en J11]

    La chaleur accable le groupe mais à côté de cela c'est plutôt calme. Pour le sport, deux créatures vous attaqueront tout de même sur les quatre jours (décidées par les dés).

    Au bout de quatre jours, vous sentez qu'une des directions pourrait vous mener sur un nid de créatures...
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Jeu 6 Déc - 23:16

    Le membre 'Dios' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


    'Créatures désert' :
    avatar
    Siegfried ZakharAmiral ardent
    Amiral ardent

    Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Siegfried Zakhar le Sam 8 Déc - 13:00

    Siegfried fut ravi de pouvoir compter sur la présence d’Armerys qui lors de leur mission pour retrouver Nini s’était montré très efficace. D’ailleurs, Rose avait aussi su démontrer qu’elle était bien plus endurante qu’il n’y paraissait au premier abord. En effet, en la voyant, il eut été difficile de parier sur sa survie, pourtant, pour avoir survécu à l’esclavage et aux maltraitances qu’elle avait pu endurer, elle était bien loin d’être faible ! Cela, l’amiral avait très rapidement su le déceler de façon instinctive. En effet, il n’était pas courant de croiser des personnalités assez fortes pour oser risquer leur propre vie pour épargner celle d’autrui et cela louable.

    L’ambiance quelque peu tendue qu’il avait pu percevoir dans la matinée, au moment des derniers préparatifs s’était envolée au moment du départ. Désormais, tous avançaient. Certains en silence, d’autres en échangeant quelques paroles ou en discutant. L’amiral était en tête avec quelques fidèles Kohikyans. Il se tenait bien droit sur son kwak qui avançait à un rythme soutenu. Dans le courant de l’après-midi, la chaleur devint particulièrement écrasante, aussi Siegfried recommanda-t-il à ses hommes de transmettre le message à tous : couvrez-vous bien la tête et surtout hydratez-vous !

    La première journée de voyage s’écoula sans encombre. A la nuit tombante, ils firent une halte, montèrent les tentes, préparèrent les repas… Chacun y mettait un peu du sien et il n’était pas rare que certains qui avaient fini plus tôt aillent prêter mains fortes aux autres. Certains hommes furent assignés pour monter la garde durant la nuit. Par groupe de deux et sur un temps défini. Siegfried fit partie des volontaires. De toute façon, il savait qu’il tarderait à trouver le sommeil avec toutes ces vies en partie sous sa responsabilité. La nuit fut paisible et le lendemain matin, tous furent réveillés – s’ils ne l’étaient pas déjà – de bonne heure pour poursuivre le voyage.

    Dans l’après-midi du second jour, alors qu’ils continuaient à s’enfoncer dans le désert, quelqu’un qui fermait la marche lui transmis qu’ils étaient poursuivis par deux créatures ! Un scorpiard et un ver des sables semblaient suivre leur trace et prêts à les attaquer. Ils avaient encore de la distance, mais pas question de les laisser les devancer ! Siegfried décida de mettre ses compétences stratégiques en avant. Il passa les commandes à l’un de ses officiers et tira sur les rênes de son kwak afin de rejoindre les rangs arrière. L’information fut rapidement transmise : il fallait se repositionner, une partie de ceux équiper d’Aktech d’attaque à distance étaient invités à rejoindre les rangs arrières. L’objectif était d’éloigner les deux créatures qui les poursuivaient et de les dissuader à continuer de les suivre.

    Siegfried donnait les ordres, encourageait ses hommes et peu à peu, ils ne virent plus le scorpiard et le géant ver de sable. Une victoire satisfaisante mais dont il ne fallait pas se réjouir trop vite… Les créatures avaient simplement cessé de les poursuivre, elles n’avaient pas été éliminées et si elles avaient été blessées, ils n’avaient pu estimer l’ampleur des blessures.
    Au bout de plusieurs heures sans voir réapparaitre les créatures, Siegfried renvoya chacun à sa position initiale. Il reprit donc sa place à l’avant.

    Les troisième et quatrième jours furent longs, chauds, mais fort heureusement calmes en ce qui concerne l’apparition de créatures. Une aubaine dont il fallait se réjouir mais certainement pas s’habituer : qui sait ce que leur réserverait demain ?

    Lors de la quatrième soirée, Siegfried prit le temps de discuter un peu avec quelques nouvelles recrues dont Rose, Armerys et Nicx afin de s’assurer que tout allait bien pour eux, mais aussi pour les féliciter de leur endurance.

    - Si vous n’êtes pas de garde cette nuit, je vous conseille d’en profiter pour bien vous reposer ! Nos corps sont mit à rude épreuves, mieux vaut profiter au mieux des temps de repos.

    Le lendemain matin, les Phénix dorés poursuivirent leur avancée, tout droit, en J10.
    avatar
    Armerys HorhorMercenaire

    Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Armerys Horhor le Mar 11 Déc - 3:53

    J'avais remonté mon châle au niveau de mon visage, ne laissant que mes yeux perçant sortir d'entre les lins de mon voile pourpre. J'avais pris plaisir à laisser mon Kwak ralentir l'allure, glissant de ce fait entre les personnes plus fortes d'apparences mais cependant, je les estimais moins expérimentés. J'avais ainsi tenu les rênes cuivrées avec malice jusqu'à l'obtention du dernier rang, de là, je saluais deux où trois gars, certainement les plus expérimentés du groupe, du moins je l'espérai.

    J'avais une vue parfaite sur tout le gros du groupe, si bien que les couleurs des Kwaks s'entremêlaient avec la poussière des sables. Parfois quand le sable devenait insoutenable, je montais mon bras devant mes paupières en lâchant un râle profond : Comment pouvait-on continuer de voir ce qu'il se passait devant, sans se prendre du sable dans la figure ? Je pestai jusqu'à ce que mon furet d'éther -n'apparaissant que sur son bon vouloir- ne me gratte le vendre en me montrant une paire de lunette en plexiglas, qu'il tenait entre ses petits crocs ridicules.

    Je les avais donc rapidement saisis pour les mettre sur le nez et immédiatement tout allait bien mieux. Les premiers jours furent aussi simple que tranquille et égale à moi-même, je me tenais assez loin du groupe, éternel solitaire que j'étais pour la première nuitée. Si j'avais du mal à m'attacher au clan, je n'appréciai peu les railleries et les discutions que chacun avaient, le silence du désert et son état immobile avait toujours été quelque chose qui m'apportait une réelle sérénité.
    Et puis, j'avais toujours le chic pour me déloger des sables plus haut où des dunes en amont, de ce fait, j'avais toujours une vue imprenable sur tout ce qu'il se passait à l'intérieur et à l'extérieur des camps. Quand il n'y avait que l'horizon à vue d'oeil, j’opérai de la même manière, cent mètres plus loin afin d'avoir une superbe vue d'ensemble avec cependant quelques angles morts, mais rien de bien méchant.

    Cela faisais le deuxième jour consécutif que je n'avais pas dormis, le fait de revenir à Sévia m'offrait toujours une dose de cauchemar éveillé, une angoisse malsaine qui me faisait suer malgré moi et c'est de mauvais cœur que j'allais demander à Rose, la médecine du groupe, si jamais elle avait une lotion, une plante où quelque chose pour dormir à poing fermé.
    Quel qu’en soit la réponse, Je l'en avais courtement remercié pour prendre congé, je n'aimais pas non plus exposer mes craintes et mes faiblesses au nez et à la barbe des autres et quelque chose me disais qu'on m'avait surveillé ce soir là... Qu'importe ! Pufu volerait où négocierait avec Rose pour avoir de quoi me permettre de dormir la nuit prochaine.

    J'avais aidé à remonter les tantes avec une tronche de trente mètres de long et des cernes m'arrivant jusqu'aux genoux, les rides de la joie de vivre en société m'accablaient par une agaçante oppression, que dire de plus ? Quarante huit heure sans dormir et plusieurs heures de veilles et de cavalcade et si je pouvais encore un peu gérer mes réserves d'énergie, je savais bien Pufu inquiet en essayant de me faire une mine de chat potté afin que nous puissions rentrer à la maison.
    J'allais râler une fois encore, les lunette sur mes yeux lui évitant mes yeux revolvers, cependant un bruit gênant dans ce désert silencieux, en pleine cavalcade, me fit tiquer et sortir de ma torpeur.

    Tournant ma tête, j'avais pu voir une forme mouvante dans le sol, en déduisant un monstre, j'avais rapproché mon Kwak du second gars qui refermait la marche pour lui demander confirmation et il en concluait non pas un mais deux créatures qui nous poursuivaient depuis déjà quelques longues minutes.
    Las et crevé je fouettais mon Kwak pour le faire sauter et annoncer à la personne le plus proche à ma connaissance, Nicx, qu'on était poursuivit par deux créatures et qu'il fallait en prévenir Siegfried par bouche à oreille.

    Espérant que ce dernier fasse suivre le message à Rose, je lui tapotais amicalement sur le dos pour l'interpeler et lui passer le message des deux créatures, Vers géant et un scorpiard qui nous poursuivaient.
    Par la même, je pu constater mon furet feuler et sauter dans la besace du guerrier, fronçant les sourcils, l’adrénaline montait le long de mes joues et je ne pensais plus une seconde de plus à la fatigue qui m'accablait.

    Le message transmit, je fis de nouveau glisser mon Kwak en soutenant mes reines en retournant parmi les derniers chevaucheurs. Empoignant la lame de mon katana férocement mais sans l'y déloger de son harnais de cuir, j'attendais qu'on vienne nous donner les ordres.
    Après plusieurs minutes, l'amiral vint en renfort avec quelques uns de ces hommes d'armes à distances, mon aktech de flammes n'étant pas disposé à aider, et dans ma grande fatigue, faisant plutôt office d'un poids-mort, je préférais observer, passif cette-fois, le combat stratégique qui se jouait contre les créatures. J'avais lâché mon katana et reprit les rênes tout en observant d'un œil inquisiteur la valse étrange qui se déroulait sous mes yeux.

    Satisfait de ce que j'avais vu, j'avais poursuivis la galopade jusqu'à l'arrêt du groupe, afin de récupérer pufu l'invisible et d'aller m'isoler dans un coin pour me droguer à quelque chose pour m'endormir. Les jours et les soirées se ressemblaient, plus tranquillement cette fois et c'est avec une forme un peu plus présente, du au sommeil, je nous entamions notre quatrième soirée.

    Je me tenais comme à mon habitude à l'écart de tout ce joyeux monde endormit quand Siegfried m'avait abordé. Le remerciant naturellement de sa bonté, j'avais ajouté brièvement :

    «  - Ah... c'est rien. C'est pas comme si j'avais l'habitude des expéditions. Du coups je mets mon expérience au profit de votre groupe. Dalleur, la manipulation contre les deux créatures à été fortement habile. C'est bien la première fois que je vois deux créatures s'en prendre à un groupe... Surtout deux de nature différentes... J'ai comme l'impression qu'il y a un truc qui cloche dans ce désert. »


    J'avais opiné du chef pour poursuivre sur un ton plus las :

    «  - Ah... Plus on se rapproche de Sévia moins je me reposerais, commandant. J'aurais tout le loisir de dormir quand je serais mort qui plus est. Sur ce, bonne nuit et qu'elle vous porte conseil ! »


    Ajoutais-je en le chassant légèrement de ma main, le confortant dans l'idée que j'étais de garde. C'est pas comme si j'avais envie de discuter, mais le fait d'évoquer Sévia et la mort me faisait légèrement pâlir d'angoisse.
    Mes iris dorées se retournèrent de nouveau vers les champs éternel de l'horizon de ces plaines grises et argentés. Parfois, l'éclat minime et timide de la tristesse s'en prenaient à mes joues.


    _________________
    Fight me, clash me, but do not miss me, Invité

    'cause, i will not.
    avatar
    Nicx HeadhunterChasseur de prime

    Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Nicx Headhunter le Mer 12 Déc - 0:36

    C'était la première fois que Nicx sortait d'Oazys et il en était ravi.
    Lors du premier jour de voyage, il savourait chaque grain de sable qui lui fouettait le visage, le vent qui le faisait pleurer, l'inconfort de sa selle...
    Bref, là où tout les autres membres du groupe cherchaient refuge derrière leur bras ou vêtements, Nicx, lui se laissait complètement absorber par la violence et l'hostilité du désert.

    Cela était synonyme de liberté pour lui.
    Bref, Nicx savourait enfin sa liberté en dehors de ses murs maudit d'Oazys et cela pouvait se voir par un léger sourire sur le visage du jeune garçon, c'était une chose rare.
    Il était maintenant temps de partir à la recherche de sa sœur, Oazys n'avait rien a lui proposer, peut-être que Sévia serait plus prometteuse.

    Il ne fondait aucun espoir sur Crystal Mil pour une raison qu'il ne savait pas identifier.
    Lors du second jour, Nicx arrêtait de savourer le désert et le sable comme il le fit au premier jour et commençait à se protéger un peu plus dignement afin d'éviter des insolations mais aussi que le sable de rentrer dans ses yeux. Par chance, durant sa jeunesse, Nicx avait apprit des choses sur le désert et avait donc pu prévoir un équipement adéquat.
    Il s'équipait donc d'un paire de lunette afin de protéger ses yeux et d'une sorte de foulard léger afin de protéger le bas de son visage.
    Il n'oubliait pas non plus de s'hydrater tout en économisant son eau au maximum pour ne pas se retrouver bêtement à court.

    Alors qu'il était encore plongé dans ses pensées concernant sa sœur disparut, quelqu'un l'interpella sur des monstres qui les poursuivaient.
    Il regardait dans la direction indiquée avant d'apercevoir effectivement des remous dans le sable.
    cette vision fit couler de grosses gouttes de sueur froide dans le dos de Nicx.
    Il se rassurait ensuite rapidement en constatant la quantité de personnes sachant se servir d'une arme autour de lui.

    Ca devrait bien se passer.
    Il fit avancer son kawk alors qu'Armerys l'invitait a avancer en lui tapotant le dos afin de faire passer le message, Il se passait alors plusieurs choses de très étrange.
    Simultanément, Nicx entendit un feulement d'un animal qui semblait proche de lui mais qu'il lui était impossible de voir, il sentit quelque choses lui grimper sur le bras mais avant même qu'il puisse palper cette drôle de sensation, cette dernière s’arrêtait.

    Il sentit son sac s'alourdir légèrement et enfin, le tapotement sur son dos fut le premier geste amical qu'il reçut depuis le nouvel an. Bien qu'il fut toujours un peu a l'écart de la société et qu'il n'avait jamais vraiment apprécié ce genre de manifestation social, il eu un frisson plutôt agréable de ce bref contact. Il décidait néanmoins de ne pas s’attarder et finit donc par accélérer le pas de son kawk pour rattraper la fameuse Rose qu'il avait entendu parler juste avant le départ, deux jours auparavant.
    Il la retrouvait et reconnut très facilement, il se mit a coté d'elle avant de lui signifier la présence des créatures.
    - " Deux créatures, un vers des sables et un scorpiard nous prennent en chasse. pourrais-tu faire remonter l'information à qui de droit s'il te plait?"

    Il parlait d'un ton neutre, ne sachant pas exactement comment il devait réagir dans ce genre de situation.

    Il fit un signe de tête a Rose avant de vouloir retourner un peu plus a l'arrière du convois, là où il était avant. Au moment de partir il sentit un pression au niveau de son dos et ensuite le poids de son sac s'alléger légèrement.
    Il semblerait que la présence invisible qui se trouvait sur son sac avait préférer la présence féminine de Rose plutôt que la sienne. Qu'importe, il ne souhaitait nullement de compagnie.

    Quelques instants plus tard, alors que Nicx se trouvait non loin d'Armerys, Siegfried qui se trouvait alors depuis le début en tête du convois, les rejoignit accompagné d'une belle escorte d'homme d'arme.

    Nicx fut invité a rejoindre l'équipe de front pour affronter ces monstres du désert.
    Mais fort heureusement grâce au compétence stratégique sans égal de Siegfried, Il ne put même pas à intervenir.
    Il prit la peine cependant de collecter autant d'informations que possible grâce à ses têtes chercheuses qu'il avait activées au préalable.

    Les autres jours passèrent ainsi sans véritable encombre, Nicx ne faisait aucun effort pour se rapprocher de qui que ce soit, inlassablement plongé dans ses pensées.
    Il passait le plus clair de son temps libre a s’entrainer a manier son épée ou ses aktech... Ou même les deux en même temps, en combat, cela serait bien utile.

    A la fin du quatrième jour, Siegfried vint le voir afin de prendre des nouvelles. Par respect et par son éducation, Nicx se levait afin de discuter avec son supérieur direct, il garda un air calme et sur de loin;
    -  "Merci beaucoup mais c'est surtout mon kawk qui fait le plus gros du travaille Monsieur."

    il hocha la tête d'un signe approbateur
    -  "oui, je compte bien me reposer, merci beaucoup du conseil"

    Comme si il en avait besoin de ses conseilles.... Nicx était largement capable de se débrouiller seul.... Mais actuellement, ce groupe était malgré tout sa seule possibilité pour traverser le désert.
    Il devait donc montrer bonne figure. Il retournait dans sa tante et attendit patiemment que le temps passe.... Ou qu'on vienne le déranger.
    Finalement, n'est-ce pas ce qu'il souhaitait sans réussir a se l'avouer
    avatar
    Rose SèviaDame aux fleurs

    Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Rose Sèvia le Jeu 13 Déc - 21:46




    L’amiral avait conseillé à tous de couvrir leur tête et de s’hydrater, ce qui fit rose volontiers avec un tissu qu’elle enroula autour du bas de son visage et de son crâne. Cela éviterait qu’il s’envole au moindre coup de vent ou lors de courses poursuites. Le sable ne s’infiltrerait pas non plus dans sa bouche : c’était également un point intéressant. A vrai dire, elle n’avait pas trouvé cela toute seule : elle s’était inspirée entre autre de Nicx qui semblait bien habitué à ce genre de voyage. Pour sa part, elle n’avait pas de lunettes : tant pis. Ses petits yeux verts devraient tenir le choc. Cela vaudrait le coup : après cette grande avancée, ils se observeraient de nouveau les paysages de son pays natal ou du moins le seul qu’elle avait connu… Sèvia était, en effet, le lieu où ses géniteurs l’avaient abandonnée à ses parents adoptifs. Peut-être venait-elle d’ailleurs. Qu’importe : ses parents de coeur avaient été exceptionnels. Leur savoir et leur bienveillance avaient fait d’elle la femme qu’elle était désormais. Qui sait ce qu’elle serait devenue élevée par d’autres personnes.

    Le cri de son kwak la ramena à la réalité et elle fit en sorte de rester concentrée. Il ne faudrait pas qu’elle faillisse à sa mission. La journée fut globalement sans encombre et la brune, au lieu d’être de garde, s’occupait de ceux qui en avaient besoin. Elle réalisait des pansements mais ne s’arrêta pas là. Elle distribua ensuite des infusions de plantes rafraîchissantes à tous ceux qui le désiraient. Leurs propriétés permettaient de calmer la soif et d’abaisser la température du corps.

    Une fois qu’elle eut terminé son tour, elle eut la visite d’Armerys qui lui demanda si elle avait quelque chose pouvait l’aider à dormir à poing fermé. Qui aurait pu croire qu’elle puisse refuser ? La brune avait le cœur sur la main. C’est avec entrain qu’elle hocha la tête et s’attela à retrouver dans sa tente des herbes. Une fois cela fait, elle ressortit et lui montra comment réaliser une infusion efficace.

    « Prenez cela cinq minutes avant l’heure souhaitée de l’endormissement. C’est extrêmement efficace mais mettez-vous de suite au lit pour être certain de ne pas subir de vertige et de vous blesser en tombant à cause de leur effet. Je vous conseillerai également de vous tourner par la suite vers des plantes apaisantes favorisant la détente psychologique et physique plutôt que des somnifères de ce genre. Vous aurez un sommeil plus réparateur car rien ne vaut de s’endormir naturellement. »


    Elle les lui tendit, suggérant qu’il pourrait s’y mettre un peu plus tard dans l’exploration si besoin. L’homme ne s’attarda pas et s’en alla, ce qui ne choqua pas Rose. Cette dernière était ravie de pouvoir aider tous ses camarades et le fit avant de décider d’aller elle aussi se reposer.

    Le second jour, ils eurent la malchance d’être poursuivis par deux créatures différentes. Elles étaient bien différentes de celles qu’elle avait l’habitude de croiser sur Sèvia. C’était impressionnant. Comment les avait-elle repérées ? Grâce à l’avertissement de Nicx. Rapidement, la brune hocha la tête tout en confirmant oralement de sa douce voix :

    « Oui, bien sûr, je le fais de suite. »

    Elle se rendit auprès de Siegfried pour l’en informer aussitôt et eut l’étrange sensation que quelque chose avait sauté sur son kwak mais rien n’était visible. Bizarre. En tout cas, l’amiral prit les événements en main et, grâce à sa stratégie, ils réussirent à semer les potentiels ennemis. C’est tout ce qui comptait. Et quel soulagement de voir que personne ne fut blessé.

    Les jours qui suivirent furent assez éprouvants mais l’ex vendeuse de fleur ne se laissa pas abattre. Elle devait admettre qu’elle souffrait de ces conditions, étant plus habituée au climat de Sèvia mais elle tenait bon comme toujours et avec le sourire. Le moral faisait 90% du travail disait-on et elle le garderait.

    Lors de la quatrième soirée, l’amiral prit le temps de parler en personne à plusieurs recrues pour les féliciter. Cet homme était vraiment un bon leader, il savait quoi faire, comment et quand. Ainsi, il félicita également Rose et dit lui conseilla de se reposer si elle n’était pas de garde. Elle opina du chef et répondit de sa voix si angélique :

    « Je vous remercie, je fais de mon mieux pour être à la hauteur de mes camarades qui sont tous plus doués les uns que les autres. Comptez sur moi, je me préserve pour aider les autres de mon mieux. Bonne nuit amiral, portez-vous bien et que Shinrin et Kin veillent sur votre sommeil. Et si vous avez besoin de mon aide ou d’une oreille attentive, n’hésitez pas à venir me trouver. »


    Sans vouloir écouter aux portes, Rose avait entendu les réponses de ses deux confrères. L’homme aux yeux jaunes avait dit quelque chose d’assez étrange. Dormir quand il serait mort ? Quelle triste idée. Le pauvre devait être tourmenté. Aussi, la brune prit le temps de le voir et lui dit ces quelques mots dit avec une réelle envie d’aider :

    « Bonsoir. Laissez-moi vous conseiller de boire l’infusion quand vous ne serez plus de garde. Si vous ne vous reposez pas, vous risqueriez d’être moins réactif en situation de crise et de vous blesser. Si j’aime aider les blessés, j’aime encore plus savoir les autres en pleine forme. Prenez soin de vous et si l’infusion ne suffit pas, revenez vers moi. Je vous en préparerai une encore plus puissante. »


    Puis elle le salua d’un petit geste de la tête et s’en alla vers sa tente qui était à côté de celle de Nicx. Aussi, avant d’aller se coucher, en bonne camarade, elle se permit de passer doucement la tête dans la tente du jeune homme.

    « Bonsoir, voisin, je passe juste m’assurer que vous allez bien. Est-ce le cas ? Après le stress de l’attaque, avez-vous besoin de remède apaisant ou de crème pour les tensions musculaires ? Ou autre, j’ai pas mal de choses avec moi alors si je peux être utile. »


    Elle réalisa qu’il avait peut-être simplement une seule envie naturelle.

    « Mince, vous vouliez peut-être dormir et je vous ai réveillé ? Si c’est le cas j’en suis terriblement désolée. »


    Elle avait toujours son sourire innocent aux lèvres et cette aura de bienveillance. On voyait bien qu'elle était sincère et ne voulait qu'aider son camarade de voyage et éventuellement faire connaissance.
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Dios le Jeu 13 Déc - 21:52

    [J10 nid de chevaux électriques]

    Vous avancez droit sur un nid de chevaux électriques, je suis curieux de voir comment vous allez vous en sortir !


    Contenu sponsorisé

    Re: L'aventure commence [Phénix dorés]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 5:10