Aller en haut Aller en bas

    Quartiers libres | Lucie

    Message par Ahsoka Öazys le Lun 15 Oct - 22:55

    Quartiers libres

    Lucie Field & Ahsoka Öazys

    La chipie allait mieux, beaucoup mieux ! Cette Liliana avait fait des miracles en si peu de temps ! Lorsqu’elle avait repris ses esprits et s’était rendue compte qu’elle se trouvait avec une inconnue dans un cimetière, Ahsoka s’était promis de ne jamais se pinter la tronche au point de ne pas pouvoir se souvenir du pourquoi du comment. Le rapport ? Cette fichue fièvre lui avait le même effet qu’une sévère cuite !

    Mais heureusement, la fièvre était tombée et son bras débutait déjà sa cicatrisation. Il n’y a pas à dire, à Sèvia, on ne se fiche pas de la médecine. Leur renommée ce n’est pas que des ragots. Epatée, la chipie n’en croyait pas ses yeux. Quel plaisir de pouvoir de nouveau marcher sans avoir l’impression que le sol va se dérober sous ses pieds à tout moment. Quel bonheur de voir des choses, sans halluciner, et de garder en mémoire ces images. Soka pouvait enfin profiter de ce petit paradis sur Teren. Son voyage aboutissait enfin après en avoir sacrément bavé.

    Des étoiles plein les yeux, la jeune femme profitait de ses quartiers libres. Depuis leur arrivée à Sèvia, les Dragons Bleus avaient le droit de faire ce qu’ils désiraient, avant de devoir se retrouver, pour discuter de la suite des événements et de leur organisation. Evidemment, la chipie n’allait pas utiliser ce précieux temps seulement pour flâner, ramasser des glands et s’émerveiller face à la verdure resplendissante. Il faudrait également qu’elle profite de son temps libre pour établir des liens commerciaux profitables à son frère. Mais au vue de leur voyage dans le désert et du fait qu’elle a certainement faillit manger les pissenlits par leurs racines à cause de son bras, bien qu’elle soit totalement dans le déni, Soka mérite bien de pouvoir savourer son voyage en ces terres inconnues.

    Comme une bonne touriste qui se respecte, et parce que la hauteur ne lui a jamais fait peur, Ahsoka décida de découvrir la ville grâce aux ponts des arbres. De tout là-haut, rien ne pouvait lui échapper. La ville ressemblait à une fourmilière géante. Ses habitants grouillaient dans tous les sens, sans même se douter qu’une Öazyskyane les observait attentivement comme s’ils étaient des extraterrestres. C’était passionnant ! Enfin non, d’aucun dirait que cela n’avait rien de palpitant et que toutes ces personnes avaient ni plus ni moins l’air de personnes banales… mais pour la chipie, tout était si merveilleux ici. En zieutant le visage de ces inconnus, en respirant l’air frais et sain de Sèvia, elle se mit à regretter de n’avoir pas pu partir plutôt en exploration. C’était sûr, sa présence ici le lui confirmait : Soka était faite pour l’exploration et la découverte de nouveaux mondes.

    Sur le chemin, elle ramassa bon nombre de glands. Rien de bien extraordinaire ici, pourtant chez elle, à Öazys, ils ne sont pas monnaie courante… Ah quel jeu de mot, monnaie courante ! Passons. Elle en avait une belle poignée et put se permettre de se payer une pâtisserie très sucrée en forme de feuille d’arbre. Une espèce de mille feuilles aux saveurs inconnues mais tout à fait délicieuses. Un régal, d’autant plus qu’elle n’avait pas eu besoin de débourser un seul sous de sa poche. Ici, la nature est si généreuse même avec les étrangers !

    Un tas de miettes autour de la bouche, tout en déambulant d’un pas gai, elle reconnut au loin un membre des Dragons Bleus : Lucie. Toutes les deux avaient eu quelques occasions de se parler sur le chemin, mais jamais d’entamer une grande conversation. Un comble, quand on sait que toutes les deux ont en commun un lien particulier avec Callum. La chipie lui fit un grand signe de la main, mais avec les passants et l’agitation, Lucie n’avait certainement pas pu la voir, aussi elle se prit un bon gros vent. Finalement, à force de contourner les gens, la chipie posa sa main qui ne tenait pas son fabuleux gâteau sur l’épaule de son alliée. Sans préambule, elle s’exclama :

    « Mate moi cette pâtisserie ! Je l’ai payée avec des glands. Tu te rends compte, des glands ?! Et je les ai ramassés par terre, sur le chemin. TU TE RENDS COMPTES, DES GLANDS DU SOL ?! »

    Se rendant compte qu’elle parlait trop fort, que voulez-vous Sèvia lui fait un tel effet, la chipie pouffa de rire et termina en une seule et grosse bouchée la sucrerie.
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Quartiers libres | Lucie

    Message par Lucie Field le Mar 23 Oct - 22:55

    Lucie déambulait dans les avenues de Sévia, elle avait l’esprit perdu depuis ce matin. Quand elle s’était réveillée, une étrange sensation de vide l’avait saisie. Il y avait Galcyan à côté d’elle et… c’est étrange, mais en temps normale, le Sévian ne dormait pas avec elle. Pourquoi déjà ? Elle se souvient clairement lui avoir demandé de ne pas trop rester chez elle pour ne pas vexer… vexer qui ? Certainement la personne qui était propriétaire du bracelet qui trainait sur une table, ce n’était pas le sien, ni celui de Galcyan. Après avoir salué son compagnon, elle sortit pour se détendre et se changer les idées

    La jeune roboticienne triturait le petit aktech' qu’elle avait trouvé en se levant ce matin. C’était un mélange entre la technologie de son pays et celle de Sevia. Il servait à lancer de la glue très puissante a une bonne distance. Elle se souvenait de l’avoir fabriquer, mais elle ne se souvenait pas pourquoi elle avait ressenti ce besoin pressant de construire un tel objet. C’était loin de ce qu’elle voulait faire ! Ce n’était qu’un jouet, elle, c’était robots et armes, aktech’ de combat qu’elle voulait fabriquer et vendre.

    Lucie rangea le jouet dans sa poche et continua sa route, perdue dans ses pensées, elle ne fit pas attention à ce qui l’entourait. Si bien que la jeune Ashoka, une proche de son ex-copain, la surprise en s'approchant traîtreusement. Elle semblait de bon humeur, tenant une pâtisserie a la main et exhibant un fier sourire sur son visage. A peine gâché par les miettes autour de la bouche et un restant de crème sur les lèvres. Elle se mit a parler fort et avec entrain de ce qu’avait a proposer ce pays… Lucie l’écoutait d’un air neutre mais en ayant assez de feu dans les yeux pour faire croire qu’elle était attentive.

    Oui, on pouvait payer avec des glands et oui, Lucie trouvait ça con.

    Comment faire fonctionner un système économique sur une monnaie qu’on trouve littéralement partout ! A Oazys encore, elle aurait compris la valeur de tels fruits. Une valeur marchande considérable, mais ici ! C’était comme vouloir payer ses achats avec du sable ! La rousse roula des yeux en écoutant la Chipie, mais elle avait le mérite de lui changer les idées. Aussi, elle se força a sourire et , amicalement, lui répondit :

    - Je suis d’accord, c’est vraiment la meilleure idée du siècle de venir ici. J’ai appris plus ces derniers jours qu’en six mois dans les bas-fonds. J’ai des idées a foison ! Même si je ne suis pas spécialement fan de la nourriture ! Ça manque cruellement de viande tout ça ! Et de chocolat, je suis en manque de chocolat ! Déjà que j’en mangeais pas beaucoup, cette cure sans m'a tuée !

    Elle eut un regard faussement surpris envers Soka et ajouta :

    - On va se trouver un coin où boire un coup et manger, tu m’as donnée envie de manger et puis qui sait, tu sauras peut-être faire autre chose que parler fort ! Je suis curieuse de savoir ce que tu comptes faire pour tirer des bénéfices de ce voyage.

    Callum lui avait souvent parlé de la Chipie, Lucie savait que ce genre de comportement étaient au moins sans risque. Les quelques mots qu’elles avaient échangés durant le trajet avait conforté Lucie dans cette idée. Ahsoka est une fierté charmante avec du caractère. Elles se posèrent tranquillement sur une terrasse et la rousse se décida à lui poser une question :

    - Tu es une proche de Callum, mais il ne m’a jamais dit comment vous vous êtes connus. Tu me racontes ?

    Re: Quartiers libres | Lucie

    Message par Ahsoka Öazys le Dim 4 Nov - 19:48

    Quartiers libres

    Lucie Field & Ahsoka Öazys

    De loin ce n’était pas très charmant et de près c’était bien pire. La chipie avait des joues de hamster et il lui fallut un certain temps pour réussir à avaler les dernières traces de cette fabuleuse pâtisserie. Ensuite, elle lécha le bout de ses doigts en se faisant la réflexion que cela avait un goût de trop peu. A ce rythme-là, les Dragons Bleus repartiront avec une Ahsoka qui aura pris plusieurs kilos ! Enfin, ce n’était pas comme si elle risquait un surpoids, bien au contraire, cela ne pourrait que lui être bénéfique… Mais attention à l’addiction !

    Bien qu’elle ne fût pas aussi pleine d’entrain et émerveillée, Lucie l’écouta poliment être fascinée par ce monde. A son tour, elle lui révéla avoir de la suite dans les idées et être inspirée par Sèvia, bien qu’elle pointa du doigt quelques défauts. La chipie haussa les épaules et marmonna que même à Öazys elle n’avait pas l’occasion de manger souvent de la viande, alors cela n’avait pas vraiment d’importance à ses yeux.

    La rousse lui proposa de remédier au manque de viande et de trouver un endroit pour prendre un repas. Oh bah oui, après sa grosse sucrerie à on ne sait combien de calories, la chipie qui passe son temps à être affamée doit bien avoir encore un peu de place pour découvrir d’autres mets exceptionnels locaux…

    « Chouette chouette ! J’ai jamais été aussi heureuse de me rendre dans un restaurant en sachant que je pourrai payer plutôt que de filer comme une voleuse. » Pouffa-t-elle de rire.

    Ahsoka lui emboîta gaiement le pas lorsqu’elle se dirigea vers un établissement. A Sèvia il faisait toujours frais. Ce n’était pas désagréable, bien que très surprenant pour deux femmes ayant l’habitude de vivre sous une chaleur écrasante tout au long de l’année à Öazys. Pourtant, elles choisirent de prendre place en terrasse. Le cadre était ravissant et la chipie devait se concentrer pour ne pas trépigner d’impatience le temps qu’un serveur leur apporte un menu à chacune.

    « Je ne peux pas te parler de mes projets pour Sèvia. C’est top secret. Je peux juste te dire que c’est du lourd et que si tu essayes d’en savoir plus tu auras affaire à Rosaline des bois. Je suis redoutable dans mon genre. »

    Elle garda son sérieux quelques instants puis elle fit un clin d’œil à Lucie. La chipie ne voulait pas parler des projets de son frère. Non pas parce qu’ils étaient top secrets, mais parce qu’elle ne voulait pas risquer de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir abattu. Jusqu’ici, elle n’avait encore rien fait. Elle ne voudrait pas se vanter de pouvoir faire quelque chose dont elle ne serait finalement pas capable. Ce serait une honte pour elle, mais surtout pour son frère. Ses rapports avec ce dernier son déjà trop complexes pour qu’elle perde l’infime lien qui les relient.

    Alors qu’un charmant jeune homme distribuait des menus aux demoiselles, Lucie s’intéressa à sa relation avec Callum. Faisant mine de se concentrer uniquement sur des noms de plats qui lui vendaient beaucoup de rêve sans savoir de quoi ils sont constitués, la chipie chercha à gagner du temps. Que sait-elle de leur lien ? Que sait-elle de l’orphelinat ? Callum ne parle jamais de la chipie comme de sa sœur. Pire, il renie ses origines et toute personne ayant un lien avec l’orphelinat…

    Lorsqu’elle comprit que sa réponse tardait un peu trop, Ahsoka plongea de nouveau son regard dans celui de son alliée des Dragons Bleus.

    « Callum et moi on vient du même endroit. Je le connais depuis mes premiers souvenirs. J’ai grandi en l’admirant. Moi je me sens proche de lui, mais lui il est un loup solitaire un peu trop fière. Il oublie trop souvent d’où il vient et que beaucoup comptent sur lui… Enfin, tu dois connaître son caractère et son ego surdimensionnés non ? Tu es qui pour lui ? Tu as passé un contrat avec lui ou un truc du genre ? Je dis ça parce qu’il n’y a que l’argent qui l’intéresse… »

    Contenu sponsorisé

    Re: Quartiers libres | Lucie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 21 Nov - 0:36