Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Rebecca LewisSœur Rebecca de la Croix

    [septembre 998] Une demande assez spéciale [Elisa Murdoch]

    Message par Rebecca Lewis le Dim 16 Sep - 19:54

    J’étais folle, complètement folle. J’ai presque jeté tous les livres de ma bibliothèque personnelle par la fenêtre de ma demeure. Même Mochan ne me reconnaissait plus. Je criais de partout, détruisant tout sur mon passage. Je me stoppais enfin, une fois que tout se qui pouvait être cassé le fut. Mon visage en sueur et les mains moites, je regardais par la fenêtre. Il fallait vraiment que je devienne plus forte, même si je dois sacrifier ce que j’étais à l’origine. Plus je réfléchissais, plus ma tête se faisait mal. L’air devenait irrespirable ici, il fallait que je sorte me changer les idées.

    Mochan me suivait comme mon ombre. Je savais qu’elle s’inquiétait pour moi, elle l’était toujours quand je faisais ce genre de crise. Mais elle ne va pas pouvoir m’aider à grand-chose pour cette situation. Elle ne pouvait pas me rendre plus forte. Il fallait que je trouve quelqu’un de puissant et qui accepterait de m’aider à le devenir aussi. Quelqu’un qui se fait craindre de tout le monde en instaurant un environnement de respect et de peur.

    Je ne connaissais pas personnellement cette personne, mais j’en ai déjà entendu parler. Je suis sûre qu’elle pourrait m’apprendre beaucoup de chose sur les combats et qu’elle me permettrait de devenir une femme puissante. Il fallait tout de même qu’elle accepte de m’aider.

    Je lui avais donné rendez-vous dans le restaurant le plus connu de Baal. Un simple restaurant aurait pu suffire, mais je voulais voir les choses en grand. C’était tout de même un changement radical dans ma vie. J’arrivais enfin devant le dit restaurant. Un établissement tout à fait correct qui sert de la nourriture de qualité, à ce que j’ai pu voir de ces avis. Pour l’occasion, j’avais sorti des habits peu formels : une longue robe noir qui couvrait les trois quarts de mes jambes et un manteau blanc qui m’enveloppait en entier. Ma croix était toujours autour de mon cou, elle ne me quittait jamais.

    Je tournais en rond devant, me demandant si cette personne m’attendait déjà à l’intérieur. Non non non, j’ai fait exprès de venir avec deux heures d’avance pour éviter ce genre de désagrément. Acceptera-t-elle de faire quelque chose pour moi ? Et pourquoi devrait-elle refuser ? C’est un balkyan, et entre personne du même peuple, on peut bien s’aider un peu.

    Je décidais enfin à rentrer à l’intérieur du restaurant, après être restée bien trente minutes devant son entrée. Il était rempli. Beaucoup de personne parlaient et hurlaient. D’autre ne faisait que manger leur repas en se regardant fixement dans le blanc des yeux. Ou bien d’autre se saoulait à grand coup de boisson. Je m’assis directement à la table que j’avais réservée. Située bien à l’écart des autres dans un coin sombre, elle permettait de discuter librement, sans à avoir a faire attention à ce que les autres pouvaient entendre.

    En attendant que la boisson que je venais de commander arrive, je m’amusais à écouter les différentes conversions. D’un côté, un homme et une femme se chamaillaient sur la liste des courses à faire le lendemain. De l’autre, une vieille dame qui parlait avec son midorat. Tout avait l’air si calme et si paisible.

    - Voici votre boisson

    Le serveur m’apportait ce que j’avais commandé et repartie dans la foulée. Je regardais l’horloge accrochais sur le mur. Plus que quelques minutes avant ça venue. Je ne sais même pas si elle va venir, elle ne m’a pas répondu. Espérons en tout cas.

    Re: [septembre 998] Une demande assez spéciale [Elisa Murdoch]

    Message par Elisa Murdoch Hier à 21:30



    Qui suis-je si ce n’est une des références de Baal ? Ne faites pas les surpris : chacun sait que depuis mon action lors de l’an 1 000, on avait parlé de moi et SURTOUT on m’avait attribuée une belle prime. Cette dernière faisait de moi la top référence des nôtres. Besoin de conseils en cruauté ? En action totalement déjantée et destructrice ? Allez voir Fury : elle aura forcément ce qu’il vous faut ! Ce que j’aimais entendre ce genre de discours à mon sujet. Afin de garder le vent en poupe, je continuais de fournir mes conseils avisés à ceux qui le désiraient contre des contreparties. Entre serviteurs de Dios on se devait de se serrer les coudes pour pourrir ces infidèles. Et puis, j’adorais attirer l’attention des autres sur ma personne.

    Les choses n’étaient pas prêtes de changées. Voilà que je reçus une invitation au restaurant le plus réputé de Baal par miss Lewis. Si je ne l’avais jamais vu entre quatre yeux, j’avais entendu parler de son importance. Cette nana m’intéressait. Il paraissait qu’elle savait déceler le vrai du faux. Avouez que c’est un Aktech’ sacrément classe et utile à Dios. Bien sûr, elle ne servait à rien lors d’attaques physiques mais je doutais qu’elle cherche ce genre de rencontre. Mais alors pourquoi Dios voulait-elle me voir ? Si elle avait réservé ce restaurant c’est qu’elle avait une faveur à me demander. Quoique ce soit, j’espérais que la demande soit amusante. Si elle voulait que je troque mes journées de combat et torture pour venir parler pacifiquement aux autres ce serait sans moi. Mince, était-ce encore autre chose ?

    Dios doutait-il de moi ? Comptait-elle me faire subir un interrogatoire ? Pourtant, je pense que je lui avais montré encore et encore ma fidélité. J’avais tout de même ramené Liliana, alias Tic et Tac, mon Maxou et sa sœur. En plus de cela il y avait eu l’argent, les sacrifices… Je ne voyais pas ce que je pouvais faire de plus. A moins que Dios ait parlé à Rebecca pour nous confier une mission à toutes les deux ? Si tel est le cas jamais je ne refuserai. S’il y a bien à une personne à qui on ne peut dire non c’est bien sa divinité. Elle parle et nous exécutons. Je n’oublierai jamais que Dios m’avait sauvée dans le désert alors qu’il aurait pu me laisser y mourir comme une misérable infidèle.

    Pas du genre à perdre mon temps, je me rendis sur le lieu du rendez-vous pile à l’heure, pas avant, pas après. Vêtue d’un superbe mini short rouge et d’un soutien-gorge assorti avec des balles, de mes belles bottes en peau humaine tannée, j’entrais dans le fameux restaurant. J’étais armée d’un petit flingue et d’un couteau, au cas où. La demoiselle était déjà arrivée, bien à l’écart. Je vis un serveur lui apporter une boisson. Lorsqu’il revint vers moi je l’interceptais et lui commandais une boisson bien forte avant de rejoindre mon hôte. Mon sourire malicieux et mes yeux brillants montraient que je lui accordais toute mon attention et mon intérêt.

    « Miss Lewis, quelle surprise que vous m’invitiez. »

    Dis-je d’une voix exagérément pompeuse. Après avoir ri je repris de ma voix habituelle :

    « Etre invitée ici c’est pas n’importe quoi… Tu dois avoir un sacré service à me demander. Je me trompe ? »


    Je souris et ajoutais sans lui laissais la chance de répondre :

    « Ca me plait, tu sais inviter. On va bien s’entendre. Allez, je te laisse m’expliquer la raison de ma venue. »


    Le serveur était pile arrivé au bon moment pour m’apporter mon verre. Je me mis à siroter tranquillement le puissant liquide auquel était mélangé de douces saveurs de sang humain. Un vrai délice ! Je m’en délectais et pris mon temps pour le savourer. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de goûter des produits de ce niveau. J’espère que la demande serait à la hauteur du restaurant.

    Vous vous demandez pourquoi je n'ai pas sorti la robe de soirée, pour m'adapter au lieu ? Parce que ce ne serait pas moi et surtout parce que je suis très belle comme ça. Ma désinvolture me donne un certain charisme et j'en joue. C'est aussi pour cela que j'avais posé mes bottes, jambes croisées, sur un siège que j'avais piqué d'une autre table. Autant prendre ses aises, pas vrai ? Ca risquait de prendre un moment cette discussion.


      La date/heure actuelle est Mer 26 Sep - 6:32