Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Rebecca LewisSœur Rebecca de la Croix

    [septembre 1000] Une demande assez spéciale [Elisa Murdoch]

    Message par Rebecca Lewis le Dim 16 Sep - 19:54

    J’étais folle, complètement folle. J’ai presque jeté tous les livres de ma bibliothèque personnelle par la fenêtre de ma demeure. Même Mochan ne me reconnaissait plus. Je criais de partout, détruisant tout sur mon passage. Je me stoppais enfin, une fois que tout se qui pouvait être cassé le fut. Mon visage en sueur et les mains moites, je regardais par la fenêtre. Il fallait vraiment que je devienne plus forte, même si je dois sacrifier ce que j’étais à l’origine. Plus je réfléchissais, plus ma tête se faisait mal. L’air devenait irrespirable ici, il fallait que je sorte me changer les idées.

    Mochan me suivait comme mon ombre. Je savais qu’elle s’inquiétait pour moi, elle l’était toujours quand je faisais ce genre de crise. Mais elle ne va pas pouvoir m’aider à grand-chose pour cette situation. Elle ne pouvait pas me rendre plus forte. Il fallait que je trouve quelqu’un de puissant et qui accepterait de m’aider à le devenir aussi. Quelqu’un qui se fait craindre de tout le monde en instaurant un environnement de respect et de peur.

    Je ne connaissais pas personnellement cette personne, mais j’en ai déjà entendu parler. Je suis sûre qu’elle pourrait m’apprendre beaucoup de chose sur les combats et qu’elle me permettrait de devenir une femme puissante. Il fallait tout de même qu’elle accepte de m’aider.

    Je lui avais donné rendez-vous dans le restaurant le plus connu de Baal. Un simple restaurant aurait pu suffire, mais je voulais voir les choses en grand. C’était tout de même un changement radical dans ma vie. J’arrivais enfin devant le dit restaurant. Un établissement tout à fait correct qui sert de la nourriture de qualité, à ce que j’ai pu voir de ces avis. Pour l’occasion, j’avais sorti des habits peu formels : une longue robe noir qui couvrait les trois quarts de mes jambes et un manteau blanc qui m’enveloppait en entier. Ma croix était toujours autour de mon cou, elle ne me quittait jamais.

    Je tournais en rond devant, me demandant si cette personne m’attendait déjà à l’intérieur. Non non non, j’ai fait exprès de venir avec deux heures d’avance pour éviter ce genre de désagrément. Acceptera-t-elle de faire quelque chose pour moi ? Et pourquoi devrait-elle refuser ? C’est un balkyan, et entre personne du même peuple, on peut bien s’aider un peu.

    Je décidais enfin à rentrer à l’intérieur du restaurant, après être restée bien trente minutes devant son entrée. Il était rempli. Beaucoup de personne parlaient et hurlaient. D’autre ne faisait que manger leur repas en se regardant fixement dans le blanc des yeux. Ou bien d’autre se saoulait à grand coup de boisson. Je m’assis directement à la table que j’avais réservée. Située bien à l’écart des autres dans un coin sombre, elle permettait de discuter librement, sans à avoir a faire attention à ce que les autres pouvaient entendre.

    En attendant que la boisson que je venais de commander arrive, je m’amusais à écouter les différentes conversions. D’un côté, un homme et une femme se chamaillaient sur la liste des courses à faire le lendemain. De l’autre, une vieille dame qui parlait avec son midorat. Tout avait l’air si calme et si paisible.

    - Voici votre boisson

    Le serveur m’apportait ce que j’avais commandé et repartie dans la foulée. Je regardais l’horloge accrochais sur le mur. Plus que quelques minutes avant ça venue. Je ne sais même pas si elle va venir, elle ne m’a pas répondu. Espérons en tout cas.

    Re: [septembre 1000] Une demande assez spéciale [Elisa Murdoch]

    Message par Elisa Murdoch le Mar 25 Sep - 21:30



    Qui suis-je si ce n’est une des références de Baal ? Ne faites pas les surpris : chacun sait que depuis mon action lors de l’an 1 000, on avait parlé de moi et SURTOUT on m’avait attribuée une belle prime. Cette dernière faisait de moi la top référence des nôtres. Besoin de conseils en cruauté ? En action totalement déjantée et destructrice ? Allez voir Fury : elle aura forcément ce qu’il vous faut ! Ce que j’aimais entendre ce genre de discours à mon sujet. Afin de garder le vent en poupe, je continuais de fournir mes conseils avisés à ceux qui le désiraient contre des contreparties. Entre serviteurs de Dios on se devait de se serrer les coudes pour pourrir ces infidèles. Et puis, j’adorais attirer l’attention des autres sur ma personne.

    Les choses n’étaient pas prêtes de changées. Voilà que je reçus une invitation au restaurant le plus réputé de Baal par miss Lewis. Si je ne l’avais jamais vu entre quatre yeux, j’avais entendu parler de son importance. Cette nana m’intéressait. Il paraissait qu’elle savait déceler le vrai du faux. Avouez que c’est un Aktech’ sacrément classe et utile à Dios. Bien sûr, elle ne servait à rien lors d’attaques physiques mais je doutais qu’elle cherche ce genre de rencontre. Mais alors pourquoi Dios voulait-elle me voir ? Si elle avait réservé ce restaurant c’est qu’elle avait une faveur à me demander. Quoique ce soit, j’espérais que la demande soit amusante. Si elle voulait que je troque mes journées de combat et torture pour venir parler pacifiquement aux autres ce serait sans moi. Mince, était-ce encore autre chose ?

    Dios doutait-il de moi ? Comptait-elle me faire subir un interrogatoire ? Pourtant, je pense que je lui avais montré encore et encore ma fidélité. J’avais tout de même ramené Liliana, alias Tic et Tac, mon Maxou et sa sœur. En plus de cela il y avait eu l’argent, les sacrifices… Je ne voyais pas ce que je pouvais faire de plus. A moins que Dios ait parlé à Rebecca pour nous confier une mission à toutes les deux ? Si tel est le cas jamais je ne refuserai. S’il y a bien à une personne à qui on ne peut dire non c’est bien sa divinité. Elle parle et nous exécutons. Je n’oublierai jamais que Dios m’avait sauvée dans le désert alors qu’il aurait pu me laisser y mourir comme une misérable infidèle.

    Pas du genre à perdre mon temps, je me rendis sur le lieu du rendez-vous pile à l’heure, pas avant, pas après. Vêtue d’un superbe mini short rouge et d’un soutien-gorge assorti avec des balles, de mes belles bottes en peau humaine tannée, j’entrais dans le fameux restaurant. J’étais armée d’un petit flingue et d’un couteau, au cas où. La demoiselle était déjà arrivée, bien à l’écart. Je vis un serveur lui apporter une boisson. Lorsqu’il revint vers moi je l’interceptais et lui commandais une boisson bien forte avant de rejoindre mon hôte. Mon sourire malicieux et mes yeux brillants montraient que je lui accordais toute mon attention et mon intérêt.

    « Miss Lewis, quelle surprise que vous m’invitiez. »

    Dis-je d’une voix exagérément pompeuse. Après avoir ri je repris de ma voix habituelle :

    « Etre invitée ici c’est pas n’importe quoi… Tu dois avoir un sacré service à me demander. Je me trompe ? »


    Je souris et ajoutais sans lui laissais la chance de répondre :

    « Ca me plait, tu sais inviter. On va bien s’entendre. Allez, je te laisse m’expliquer la raison de ma venue. »


    Le serveur était pile arrivé au bon moment pour m’apporter mon verre. Je me mis à siroter tranquillement le puissant liquide auquel était mélangé de douces saveurs de sang humain. Un vrai délice ! Je m’en délectais et pris mon temps pour le savourer. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de goûter des produits de ce niveau. J’espère que la demande serait à la hauteur du restaurant.

    Vous vous demandez pourquoi je n'ai pas sorti la robe de soirée, pour m'adapter au lieu ? Parce que ce ne serait pas moi et surtout parce que je suis très belle comme ça. Ma désinvolture me donne un certain charisme et j'en joue. C'est aussi pour cela que j'avais posé mes bottes, jambes croisées, sur un siège que j'avais piqué d'une autre table. Autant prendre ses aises, pas vrai ? Ca risquait de prendre un moment cette discussion.

    avatar
    Rebecca LewisSœur Rebecca de la Croix

    Re: [septembre 1000] Une demande assez spéciale [Elisa Murdoch]

    Message par Rebecca Lewis le Lun 8 Oct - 19:27

    Je tournais ma paille entre mes deux doigts. Elisa était réputée pour être très impulsive. Il fallait donc que je fasse attention. Ma demande était très droite, et je savais qu’il fallait que je la dise sans aucun détour.

    - C’est simple : Il faut que tu m’entraîne. Je suis trop faible. Tout mon savoir repose sur le fait que je devine le vrai du faux, mais ça s’arrête là. J’ai besoin...j’ai besoin...


    Je repense à la honte que Maxwell a pu me donner, ce jour-là. Et comme piquer par je ne sais quoi, ma douleur au bas ventre me repris.

    - J’ai besoin d’être beaucoup plus forte.

    Je ne suis jamais allée consulter pour le coup que j’avais reçu. Mais le fait que tout mon ventre soit teinté d’un beau violet foncé, ça ne doit pas être rassurant. Plus je repensais à cette humiliation, plus la douleur empirait, et je ne mis pas longtemps à réduire ma paille en morceaux.

    Je ne sais pas quoi d’autre ajouter à ma demande. Je ne vais pas la supplier, je ne suis décidément pas ce genre de personne. Je ne vais pas non plus la payer en nature, même si j’aime bien ça, je ne suis pas sûre qu’elle le veuille aussi.

    - Si tu veux des os en compensation, je te donnerai le montant qui te semble le plus juste. Si tu veux que je me mette à ton service, je ne suis pas contre. J’accepterai tout de toi, tant que j’ai la confirmation que je deviendrai plus forte et que je pourrais enfin prendre ma revanche.


    Je sais que de simples mots comme ça ne vont pas pouvoir faire le plus grand effet devant elle, mais il faut quand même bien le tenter. Je ne me suis même pas renseigné : je ne sais absolument pas si elle a déjà fait ça auparavant.

    - Je sais que c’est précipité, mais il me faudrait une réponse claire ce soir. J’ai particulièrement besoin de devenir plus forte, et ce, le plus tôt possible. Je te paye le repas de ce soir, mais je veux ta réponse à la fin.


    Je sais que la presser ne réglera pas le problème et que je peux plus la mettre en rogne qu’autre chose. Mais je n’ai pas le choix. Pour pouvoir un jour me venger de ce Maxwell, il fallait que je mette toute ma force, toute ma volonté à devenir plus forte.

    Je demandais une autre boisson, cette fois beaucoup plus forte que la précédente. Si elle accepte, je suis sûre qu’elle me mettra à l’entraînement tout de suite après. Et si ça réponse est non... et bien il va falloir que je trouve autre chose.

    Et vite.

    Re: [septembre 1000] Une demande assez spéciale [Elisa Murdoch]

    Message par Elisa Murdoch le Sam 13 Oct - 21:37




    Coacher une fille qui se disait être trop faible était largement dans mes cordes. Cette requête faisait grandir un peu plus mon ego déjà surdimensionné. Bien sûr, je ne répondis pas tout de suite pour laisser le doute et, surtout, pour voir ce qu’elle me proposerait en échange. En attendant, mon esprit était envahi de questions. Qu’est-ce qui pouvait la motiver à devenir plus forte ? Beaucoup plus forte ? Sans doute voulait-elle faire ses preuves auprès de Dios autrement que par le fait de révéler la vérité. Mais mon instinct me disait qu’il y avait quelque chose d’autre derrière. Oui, une situation avait dû lui envoyer cette vérité en pleine figure. Cette pauvre paille réduite en morceau en était la preuve. Une grande colère était en train de la consumer. Mon sourire s’élargit. J’adorais bosser avec des gens envahi d’un puissant ressenti. Moi-même j’étais de ce genre. Cet entraînement promettait d’être amusant.

    En guise de paiement, elle me proposais au choix : des os ou d’être à mon service. Apparemment, elle était prête à tout, pourvue qu’elle devienne vraiment forte. Tiens, il fut même question d’une revanche. Je ris doucement, me disant que cette mission était réellement intéressante et que j’avais vu juste. De qui devait-elle se venger au juste ? Sans doute un infidèle. Quoiqu’il était possible que cela soit également un des nôtres. Si nous pouvions nous associer les uns aux autres, une rivalité pouvait exister. Et, si elle était comme moi, elle avait peut-être envie de démontrer à tous qu’elle n’était pas du genre à craindre qui que ce soit et qu’elle pouvait tuer ses ennemis sans difficulté. Je souriais un moment, l’écoutant me dire qu’il fallait que je lui réponde ce soir à la fin du repas.

    Je bus quelques gorgées de mon verre avant de le reposer. Après avoir laissé le silence s’installer quelques secondes, je lui dis en lui adressant un regard intéressé :

    « Je comprends bien ton objectif. Tu as toqué à la bonne porte, je vais te coacher, crois-moi. Pour cela je te demanderai d’être à mon service. Ensemble nous pourrons nous amuser. »

    Bien évidemment, je n’oubliais pas mon cher Maxou. Mais il comprendrait bien que, parfois, je pouvais moi aussi faire d’autres partenariats. Et s’il venait à mal le prendre, je saurai bien trouver un moyen de le réconforter. Au pire cela permettra une dispute enflammée comme on aimait. J’en trépignais d’avance.

    Je m’égare, revenons à miss Lewis. Mes yeux rouges ne la lâchaient pas tandis que je lui demandais avec amusement :

    « Puis-je savoir de qui tu souhaites te venger ? J’avoue être très curieuse de découvrir qui t’a mise dans un tel état. »

    J’aurai presque pu remercier cet inconnu car il me donnait non seulement du travail mais révélait un comportement des plus intéressants chez Rebecca. Quoi ? J’aurai dû la plaindre ? Absolument pas. Voyons, quand l’adversité surgit dans votre vie cela vous révèle. Enfin, vous ne portez plus de masque, vous êtes libérés de ces bêtises de bienséance. J’avais grande hâte de voir ce que notre petite Lewis avait en réserve.

    Alors que je finis mon verre et en commandais un autre, j’étais extrêmement attentive aux propos de mon interlocutrice. Après cela, je lui confirmerai bien évidemment que notre entraînement commencerait juste après la fin du repas. Attention, je comptais bien prendre une entrée, un plat et un dessert. Quand on invitait, on le faisait correctement. Et puis, mieux valait que nous soyions en pleine forme pour ce que je lui réservais comme entraînement.

    avatar
    Rebecca LewisSœur Rebecca de la Croix

    Re: [septembre 1000] Une demande assez spéciale [Elisa Murdoch]

    Message par Rebecca Lewis le Dim 14 Oct - 18:29

    Comment pourrais-je dire à Elisa que ma vengeance est dirigée vers l’homme avec qui elle entretient une relation ? Je ressentais en moi un mélange de sentiment : j’étais angoissée de devoir divulguer ce genre d’information, mais en même temps, je me sentais tellement impatiente de commencer l’entraînement. J’essayais au mieux de cacher les émotions qui me tiraillaient, mais je sentais mon visage se fermer de plus en plus.

    - L’identité de la personne qui m’a mise dans cet état n’est pas forcément nécessaire, dans ce genre de situation. Mais si tu veux un coupable, alors accuse ce monde dans lequel nous vivons ?


    Un rire incontrôlable commençait à m’envahir. Un rire tellement puissant que plus de la moitié des clients du restaurant se retournèrent pour voir tout ce bruit provient. Des larmes montèrent à mes yeux. J’ai bien mis cinq bonnes minutes pour me calmer et reprendre mon sérieux.

    - Je suis désolée pour cette scène. C’est juste que j’avais l’impression de commencer une scène mélodramatique. « Accuse ce monde dans lequel nous vivons ». C’est bien une phrase toute faite.


    Je fixais Elisa dans les yeux. Je ne savais pas spécialement à quoi elle pensait. Est-ce que j’ai bien répondu aux questions qu’elle m’a posé ? Ais-je bien fait de lui donner un ultimatum ? Je ne sais pas quoi penser de tout ça, et ça me laisse assez perplexe.

    Un serveur arriva alors, une serviette blanche sur son avant-bras gauche. Il voulait savoir si on voulait enfin manger. Ça fait combien de temps que nous sommes là toutes les deux, assises à essayer de décrypter l’autre ? Je regardais pour la première fois le menue. Tous les plats proposés sont à base de viande humaine. Je décide de prendre un des tartines de chèvre miel en entrée et du tartare d’humain en plat principal.
    Quelques minutes plus tard, le serveur reparti d’où il est venu, nos commandes notées sur un bout de papier.

    Nous n’avancerons pas bien vite si elle veut vraiment que je lui dise le nom de la personne qui est derrière ma colère et ma fureur. Il fallait que j’arrive à lui faire changer de sujet momentanément. Elle devait oublier la question qu’elle m’a posé. Pour ce faire, il faut que j’arrive à l’attirer vers un autre sujet qui l’intéressée plus.

    - Et sinon ? Tout va bien pour toi ? C’est la première fois qu’on se rencontre mais j’ai entendu beaucoup de chose à ton sujet. Il parait que tu es avec quelqu’un maintenant ?

    Pitié, s’il vous plait, faites qu’elle morde à l’hameçon.

    Re: [septembre 1000] Une demande assez spéciale [Elisa Murdoch]

    Message par Elisa Murdoch le Lun 15 Oct - 19:04




    Je sentais bien que ma petite Lewis était en train de me faire des cachotteries. Quoi ? La personne qui l’avait ridiculisée était si nulle que citer son nom était une épreuve ? Dans le fond je m’en balance pas mal de découvrir son identité. Ca aurait pu être un gamin de quatre ans – avouez que ça devait être dur à avouer – que ça n’aurait rien changé pour moi. Ma mission me rendait si euphorique. J’avais l’intention de la coacher, ma petite diseuse de vérité. Alors je trinquais à ce monde pourri dans lequel nous vivions. Ce serait le coupable du jour. Je ris en cœur avec elle. Nous passions pour deux folles, mais cela semblait logique. Je ne suis pas la fille la plus saine d’esprit, on ne va pas vous l’apprendre ! Alors une fille qui rit fortement en ma compagnie, ça se remarque. Pas du genre discrète, j’adressais des clins d’œil à l’assemblée l’air de dire : hé ouais, c’est moi qui mange avec miss Lewis.

    Je ne ris pas autant qu’elle, cinq minutes c’était un peu trop. A un moment j’avoue m’être demandée si je ne devais pas commencer à m’inquiéter pour elle et appeler un médecin. Etait-elle bloquée d’une manière ou d’une autre ? Difficile à dire.

    Heureusement pour tout le monde, elle finit par se calmer et s’excusa. Je souris et lui dit en toute franchise :

    « C’est rien, je commençais juste à me demander si je ne devais pas appeler les urgences. Mais tant que c’était contrôlé, je m'en fiche. »

    Il aurait été regrettable qu’elle meure de rire, littéralement, pas vrai ? Je la voulais vraiment cette mission, je pense que vous l’avez bien compris (si ce n’est pas le cas je crois que vous devez avoir Alzheimer, consultez vite).

    Après s’être échangés des regards, un serveur vint prendre nos commandes. Je n’avais jeté qu’un bref coup d’œil au menu car j’avais vite repéré ce qu’il me faisait envie : une cassolette d’yeux à la sauce sèviakyane en entrée et un suprême de mollet sauce maroilles en plat. J’allais me régaler !

    Lewis reprit le fil de la discussion juste après le départ du serveur. Elle me demanda si tout allait bien pour moi et évoqua ma situation de couple. Vous savez bien que j’ADORE que l’on parle de moi. Je n’y vis donc rien d’autre qu’une curiosité à mon égard, et sans doute un peu d’admiration. Je m’empressais donc de lui répondre de mon mieux :

    « Oh je te remercie de me le demander ! Oui, tout va absolument bien pour moi. J’avoue que je m’en sors pas mal. J’ai apporté deux nouvelles recrues à Dios : Maxwell et sa sœur. Ils avaient tous deux des sacrifices, entre temps on a fait un petit massacre sur Öazys. Puis j’ai ramené une fille de Sèvia aussi, Liliana, super potentielle cette fille. Une grande folle tout comme moi, voire peut-être encore plus tordue que moi. Je l’adore ! Tu devrais la rencontrer. D’ailleurs, si tu bosses pour moi, on devrait ABSOLUMENT se faire une sortie à trois, entre filles. On montrerait au monde que y a pas que les mecs qui savent tuer. C’est les filles qu’ils devraient craindre… »


    Ce fut à mon tour de rire comme la grande psychopathe que je suis. Je nous voyais bien, toutes les trois, en mission pour Dios. Il fallait que j’organise cela et que je prie très fort notre divinité pour avoir l’opportunité de ce genre d’évènements. Mais je m’égarais un peu.

    « Et ouais, j’ai quelqu’un, c'est Maxwell je sais pas si tu l'as déjà vu ? J’ai réussi à le ramener à la raison, après toutes ces années à le faire combattre à ma solde. Comme quoi, même le plus borné des infidèles peut finir par trouver la voie de la raison. Il en a fallu des séances de torture pour en venir à bout mais il est désormais à moi, tout à moi pour toujours et fera tout ce que je lui demande. Et, il obéit à Dios évidemment. »


    Je ris doucement, fière de mes prouesses. Tout de même, il était génial mon Maxou à moi.

    avatar
    Rebecca LewisSœur Rebecca de la Croix

    Re: [septembre 1000] Une demande assez spéciale [Elisa Murdoch]

    Message par Rebecca Lewis le Jeu 18 Oct - 15:59

    Divine Dios j’ai réussi à lui faire changer de sujet. Je ne sais pas comment elle réagira quand elle saura que j’ai torturé Maxwell. Elle sera peut-être contente parce que maintenant il est un Baalkyan. Ou sinon elle s’en foutrait royalement. Ou pire, elle pourrait me tuer sur le simple fait que j’ai osé le toucher. Cette simple pensée me donnait d’énormes sueurs froides dans le bas du dos.

    Nous ne parlions pas beaucoup pendant tout le reste du repas. Il allait me couter cher, mais qu’est-ce que c’était bon. Il m’arrivait parfois de manger ici, mais c’était seulement dans des cas exceptionnels. D’habitude, je me fais quelque chose à manger, sur le pouce, avant de repartir soit à ma lecture, soit à mes tortures. Je n’ai eu que très rarement le temps de manger tranquillement.

    Nous n’avons pas pris de dessert. Pas besoin, sinon nous aurions trop mangé pour commencer l’entraînement. En parlant d’entraînement, ma tenue n’était-elle pas trop sophistiquée pour ça ? Ou avait-elle déjà tout prévus ? Mais comment ! Elle n’était au courant de ma demande. Mon cerveau bouillonne vraiment pour rien. Surtout que j’avais prévus de quoi faire pour cette éventualité dans mon petit sac : un short, un débardeur, des chaussures de sport et une bouteille d’eau. Mais oui, on n’est jamais trop prudent.

    Je le savais, l’addition était salée. Même trop salée, j’ai passé tout l’argent que j’avais sûr moi. Heureusement que torturer des gens peut vous faire rapporter une petite fortune, même quand les cobayes ne sont plus utilisables. Il allait vraiment falloir que je fasse une descente de Baal d’ici bientôt, si je ne voulais pas me retrouver à sec.

    En parlant de sec, le temps était en total opposition : la pluie tombait tel un fleuve déchaîné. Ça me rappelle qu’il existait une ancienne expression que décrivait parfaitement ce que je voyais. « Il pleut comme vache qui pisse ». Je trouve que c’est une bien belle phrase.

    La nuit était tombée depuis tellement longtemps qu’on pouvait presque voir les premiers rayons du soleil. Le repas avait durée beaucoup plus longtemps que prévus. Je me retournais vers Elisa, qui me suivait.

    - L’entraînement commence maintenant, c’est ça ? J’ai entendu parler d’un endroit pas mal pour se laisser aller ? Ça te dit qu’on aille directement là-bas ?

    Et sans perdre une minute, nous nous dirigions toutes les deux vers la salle d’entraînement, un terrain assez large où Elisa pourra laisser parler son imagination et où je pourrais enfin devenir quelqu’un de vraiment utiliser pour Baal et Dios.

    « Attention à toi, Maxwell. Parce quand on se reverra, je serai prête ».

    Contenu sponsorisé

    Re: [septembre 1000] Une demande assez spéciale [Elisa Murdoch]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 19 Nov - 18:29