Aller en haut Aller en bas


    InvitéInvité

    Différent (Morgane)

    Message par Invité le Mar 7 Aoû - 11:02

    Azel Perivsky



    Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis "l'incident " qui avait faillit coûter la vie à Azel. Agissant comme de coutume avec un certain soupçon de naïveté, l'enfant avait poussé la confiance à accepter de goûter diverses plantes pour l'autre, ne se doutant pas que derrière ce jeu innocent se cachait de tout autres enjeux. Quand il avait finalement abandonnée "la fille" comme il l'appelait, aucun des deux ne se doutait qu'il était déjà empoisonné, il avait traversée la forêt en sens inverse jusqu'à ce que son corps et ses sens ne se trouvent altérés par les effets de l’herbe meurtrière qu'il avait avalée. Il ne devait la vie qu'à une bonne dose de chance et à Lucie qui en l'équipant d'un dispositif destiné à le localiser au cours de ses nombreuses fugues avait pu agir à temps pour l'emmener se faire soigner.

    Azel avait vite retrouvé son niveau d'énergie habituelle, bien qu'il sembla se fatiguer plus rapidement. Son comportement en revanche semblait différent : Lui qui était habituellement avenant à l'égard d'autrui s'était complètement renfermé sur lui même, refusant de se laisser approcher par quiconque ne faisait pas parti de son entourage. Même les personnes qu'il côtoyaient avant son empoisonnement mais en qui il n'avait pas une réelle confiance ne trouvaient plus grâce à ses yeux, ainsi il passait son temps à fuir Galcyan qui passait trop de temps à son gout auprès de Lucie ainsi que toute autre personne qui pouvait s'approcher.

    Depuis qu'il ne se risquait plus aux fugues, le gamin trouvait le temps long enfermé entre quatre murs. Aussi avait-il trouvée une autre habitude en compensation. Une habitude guère au gout de ceux qui l'entourait. Poussant le vice du chien errant jusqu'au bout voilà qu'il se plaisait à détruire ce qui l'entourait et à semer le désordre un peu partout dès qu'il en avait l'occasion. Ce matin là pourtant il se réveilla sans désir de sabotage. Il jeta un regard vers l'extérieur. La forêt semblait l'appeler mais la peur l'empêchait d'y répondre, à la place il se glissa à l'extérieur et contempla les arbres de longues secondes comme si cela pouvait suffire à compenser son manque de mouvement.

    Après un long moment il quitta pourtant l'endroit mais ne se permit toujours pas de rejoindre la nature. La direction qu'il empruntait lui était pourtant tout autant familière : Il allait voir Morgane. Il ne l'avait plus vue depuis quelques jours, ce qui n'avait rien d'étonnant, le gamin oscillant entre l'une et l'autre des jeunes femmes au gré de ses humeurs pour rester avec l'une et l'autre plus ou moins longtemps.

    Bien que plus fatigué qu'il ne voudrait l'admettre par sa brève promenade, n'ayant rien avalé depuis la veille et encore, sous la contrainte d'une Lucie qui n'admettait pas qu'il refuse presque catégoriquement de se nourrir malgré le poids qu'il avait perdu. Il avait retrouvé une expression et un comportement joyeux à l'idée de retrouver le capitaine et celle qui était presque sa première mère, même s'il ne l'appelait pas ainsi. Le gamin gratta à sa porte, se méfiant assez des pièges qu'il l'avait déjà vu poser pour ne pas se risquer à entrer directement.
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Morgane Perivsky le Mer 8 Aoû - 10:14

    Différent

    Azel


    La vie d’un pirate est pleine de rebondissements, d’aventures. Cela plait forcément à ce type de personnage, surtout lorsque l’on s’appelle Morgane et que l’on est capitaine des dragons bleus. Néanmoins, il y avait des aventures qu’elle portait bien moins dans son coeur. La jeune femme, bien qu’apparemment au coeur assez dur, se retrouvait assez soucieuse et peinée. Il n’était pas dans sa nature de l’hurler sur tous les toits. Elle était un fier capitaine et si elle voulait garder le respect de ses matelots, elle devait incarner celle qui ne faiblissait jamais. Pourtant, un gamin arrivait à la perturber, à perturber ses nuits au point qu’elle passait de nombreuses nuits blanches. Heureusement que de très bonnes crèmes anti cernes existaient sur Sèvia sans quoi elle aurait été démasquée depuis longtemps.

    De quel gamin parlait-on ? Pas de Tarkan, il était question d’un gamin de part son âge réellement peu avancé : Azel. Elle l’avait désigné comme successeur et s’était réellement liée à lui depuis ce jour. Parfois, elle s’en voulait car cela lui ajoutait une faiblesse. C’était d’autant plus ennuyant de le voir traîner extrêmement régulièrement avec Lucie. Au départ, elle pensait qu’il irait la voir une fois de temps en temps mais la fréquence était vraiment élevée. Le capitaine serrait les dents et laissait le petit faire ce que bon il souhaitait. Qui était-elle pour l’empêcher de squatter un de ses matelots ?

    Vous devez le sentir aussi, cette odeur si spéciale : celle de la jalousie.

    Pf, adoptez un enfant et vous verrez ! Elle avait l’impression de passer son temps à penser à sa sécurité, à s’assurer qu’il ne lui arrive rien. Ce n’était pas qu’une impression, elle faisait le nécessaire et avait donc appris de nombreuses choses. Elle avait su pour l’empoisonnement et, si elle ne dirait rien tant qu’on ne l’aurait officiellement mise au courant, elle comptait bien trouver cette femme et lui faire payer. Qui osait s’en prendre à un enfant et l’empoisonner ? Qui osait s’en prendre à son successeur ?! Azel avait la vie devant lui et si la mort devait l’emporter, ce serait les batailles et non sa bêtise.

    Le bon côté des choses était qu’il avait désormais l’air un peu plus méfiant. Il fallait qu’il le soit : le monde de Teren et ses habitants sont impitoyables. Mieux valait partir sur le principe que tout le monde pouvait nous trahir. Morgane le savait bien même si elle était obligée d’accorder sa confiance au moins à son équipage.

    Le principal était que l’enfant était sorti d’affaire. Morgane avait travaillé sur un second Bola qui permettrait à son protégé de voler loin de ses futurs ennemis. En effet, elle avait enfin réparer le sien et comptait gagner des points auprès de lui grâce à un petit discours et un cadeau significatif.

    S’il ne l’appelait pas “maman” - elle maudissait Lucie d’avoir obtenu cette appellation - elle était celle qui aurait dû s’en approcher le plus. Qu’importe, les gamins sont ingrats mais cela n’entâcherait pas son amour. Ce petit idiot resterait son héritier, il lui ferait juste boire plus de verre d’alcool fort pour oublier ses bêtises.

    Tiens, quand on parle du gamin, il gratte à la porte. Morgane se leva, heureuse de le voir lui revenir. Bien sûr, il ne l’abandonnait pas et restait souvent à sa compagnie. Elle dramatisait sans doute un rien la situation mais c’était sans doute le cas de tous les parents lorsqu’ils voyaient leur petit regarder ailleurs.

    Elle ouvrit la porte et lui sourit. Il n’avait pas été pris dans les pièges : il apprenait vite. Brave petit.

    « Entre Azel. »
    Dit-elle en souriant

    Le capitaine file chercher de la nourriture qu’elle avait mis de côté pour lui. Elle avait sélectionné ce qu’il préférait.

    « Tu as faim ? Sers-toi. »

    Morgane lui adressa une caresse tendre dans les cheveux. Elle lui parlerait plus sérieusement quand il se serait posé. Le but n’était pas de l'assommer tout de suite avec son discours. Le capitaine se mit à manger sa part et à boire. Elle avait préparé de l’eau pour le petit. Si jamais ce dernier ne voulait rien prendre, elle ne le forcerait pas. Il devait être assez traumatisé pour cela. Par contre, elle croquerait dans ce qu’elle avait préparé pour lui faire comprendre que ce n’était pas empoisonné.

    Si le petit était observateur, il pouvait voir le bola autour du cou de Morgane. S’il l’avait touché, il les aurait fait tout deux léviter.



    _________________



    InvitéInvité

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Invité le Jeu 9 Aoû - 10:15

    Azel Perivsky



    Le visage du gamin s'était aussitôt illuminé alors que Morgane apparaissait dans l'encadrement de la porte, il avait bondit sur ses pieds pour aussitôt s'emparer du poignet de la jeune femme entre ses doigts et venir se blottir contre elle puis avait suivi à l'intérieur. Il s'était un peu raidit le temps de sonder les lieux pour se détendre une fois certain qu'il n'y avait personne d'autre que Morgane.

    Azel se mit immédiatement en quête de quelque chose pour s'occuper. Un pied de table à ronger par exemple ou encore le dessous d'un meuble à explorer quand Morgane lui demanda s'il avait faim et lui proposa à manger, avortant toute tentative de semer le chaos dans l'oeuf. Le gamin eut un large sourire en se laissant caresser les cheveux avant de courir s'asseoir à table. Ses manières s'amélioraient au moins un peu.

    Au fil des jours sont quasi refus de se nourrir n'avait que peu évolué, aussi son enthousiasme s'évapora plus vite que la neige sous le soleil à l'idée qu'il allait devoir sélectionner certain de ces aliments qu'il adorait pourtant avant et de les avaler. La moue de l'enfant changea pour se muer en quelque chose d'autrement plus sérieux. Il fronça les sourcils et détailla chaque plat, chaque fruit, chaque graine avant de se décider et de tendre la main vers un morceau de pain. Les gestes du gamin étaient lents et mesurer, il prenait tout son temps pour choisir ce qu'il acceptait de porter à sa bouche. Alors qu'il était habituellement grand amateur de fruit il préféra les éviter, choisissant de préférence des aliments transformés qui ressemblaient le moins possible à ce qu'il aurait été susceptible de trouver dans la forêt. Exit également les légumes, même cuisinés, les plats accompagnés d'herbes aromatiques, les sauces susceptibles de rappeler d'un peu trop prêt l'aspect d'une baie écrasée, au final le pain était son seul véritable ami encore que les desserts firent encore briller son regard malgré qu'il ne s'autorisa pas à prendre le risque d'y goûter.
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Morgane Perivsky le Dim 12 Aoû - 11:38

    Différent

    Azel


    Qu’il était bon de voir son protéger se lover contre elle avec autant de joie. Cela la fit un peu relativiser : bien qu’il aille voir ailleurs, il restait toujours autant attaché à elle. Tant mieux ! Au moins, Morgane ne se décarcassait pas pour lui en vain. Le capitaine ne fut pas surpris de le voir sur ses gardes en rentrant. Encore une fois, elle s’en réjouissait. Il apprenait doucement la vie. Elle-même s’était endurcie avec les évènements qui avaient forgé son passé. D’ailleurs, elle comptait commencer son discours par ce point. Il n’était pas certain qu’Azel comprendrait tout, mais puisqu’elle avait de quoi illustrer ses propos, il y avait des chances que cela passe globalement.

    Alors que l’enfant mangeait son pain, Morgane l’invita à la regarder dans les yeux et débuta son discours :

    « Je sais que l’on t’a fait du mal, Azel. Je trouverai cette vermine et que je te vengerai. »

    Le regard sévère du capitaine en disait long sur les sentiments qu’elle avait sur ce vil lâche. S’attaquer à un enfant, même pour un pirate était un acte peu glorieux. Alors s’en prendre au successeur d’un pirate des airs… Autant dire que TOUS les dragons bleus tenteraient de s’en prendre au coupable.

    « Tu sais, nous sommes des pirates, toi et moi. Les gens n’aiment pas les pirates. »

    Morgane releva sa longue chevelure bleue et tourna la tête, pointant du doigt la marque au fer rouge des pirates qu’on lui avait imposé sur le cou.

    « Tu vois, nos ennemis m’ont fait ça à ton âge. »

    Ce n’était pas à son âge mais préciser quelques années après n’aurait pas forcément été très compréhensible pour Azel. L’important était de comprendre que tous deux avaient soufferts. Le reste n’était que du pinaillage.

    « Ils ont voulu me pendre ensuite. C’est ce que l’on fait parfois aux pirates. Mais… »


    Morgane sortit un de ses carnets où elle avait illustré ses parents venant la secourir avant de repartir à l’aventure. Les dessins aideraient à faire passer le message. On voyait bien sur ces dessins que les ennemis n’arrivaient pas à leurs fins.

    « …Les pirates sont soudés ! Lorsque l’on nous attaque, nos amis viennent nous sauver. Je serai toujours là pour toi Azel, toujours ! Je te protègerai. »

    Elle posa la main sur l’épaule du petit, lui montrant qu’il pouvait compter sur elle. Puis, après une petite pause, elle reprit en montrant son propre bola.

    « Tu vois ça ? C’est mon bola, il a un Aktech’. Avec, on peut voler. »

    Morgane s’éloigna pour faire une démonstration sans emporter Azel. Elle n’aurait pas voulu l’effrayer. Il avait l’air assez sur la défensive comme cela. Après avoir volé et être revenue sur la terre ferme, le capitaine revint auprès du petit et sortit un autre collier identique et le mit autour du cou du petit.

    « C’est mon cadeau pour toi. Ne le donne pas, ne le perds pas. C’est important. Tu l’as parce que toi et moi on est une famille. Tu es comme mon fils.Je suis comme ta maman, moi. J’espère qu’il pourra t’aider. »

    Ce second Bola, Morgane l’avait récupéré sur le corps d’un de ses anciens matelots, juste après l’attaque de la baleine blanche géante volante. Puisqu’elle avait su réparer le sien, elle en avait fait de même sur celui-ci. C’était un cadeau précieux car nul sur la terre ferme de Teren n’avait cette technologie. D’ailleurs, jamais elle n’aurait pu le réparer si le cœur même de l’Aktech’ avait été touché. Heureusement pour eux, seules les parties mécaniques pures avaient été abimées.

    Bref, vous l’aurez compris, elle espérait que cela lui ferait plaisir. Cela dit, il y avait un risque qu’il ne bondisse pas de joie car il semblait porter uniquement de l’intérêt à la nourriture.



    _________________



    InvitéInvité

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Invité le Mar 14 Aoû - 13:58

    Azel Perivsky



    Azel était fatigué de devoir parler de ce qui s'était passé. Il ne pouvait même pas oublier. Les événements en eux même n'avaient pas été choquant, il n'avait pas été la cible d'une violente attaque, seuls les symptômes apparus soudainement l'avaient été, en revanche il se trouvait toujours quelqu'un pour lui en reparler. Ce n'était pas surprenant, il n'avait pas encore eut l'occasion d'échanger à ce sujet avec Morgane, si échange il pouvait y avoir avec lui. L'enfant soupira, l'air soudainement ailleurs comme s'il se refusait à écouter bien qu'en vérité ses oreilles soient grandes ouvertes.

    Que Morgane eut été la cible d'attaque à un age plus ou moins proche du sien n'allait pas contribuer à le rassurer, le gamin poussa un grommellement, signe qu'il ne voulait pas écouter la suite mais bien sur il passa inaperçu au beau milieu du récit du capitaine. Après tout qui comprenait ses grognements à part lui même ?

    Après lui avoir conté son récit Morgane posa une main sur son épaule. L'enfant leva le regard vers l'adulte, cherchant les mots pour lui dire qu'il ne voulait pas continuer à en parler. S'il en avait été marqué il ne voulait que le calme à présent, certain qu'il s'en relèverait tôt ou tard mais incapable même d'intellectualiser cette pensée il était encore plus incapable de dire quoi que ce soit à ce sujet. L'état d'esprit de l'enfant changea quand Morgane en vint à parler de son aktech. Bien que l'idée de quitter la sécurité de la terre ferme ne séduisait que moyennement le petit, il jeta un regard plein d'intérêt à la démonstration que lui fit Morgane. Son regard avait changé et c'est avec un regard brillant qu'il observa l'objet qu'elle lui accrochait autour du cou sans toutefois oser essayer de s'en servir. Le gamin demeura silencieux le temps de l'échange, levant un regard vers la jeune femme qui parlait à présent de famille, un concept qui demeurait étranger au petit qui s'il appelait bien Lucie "Maman" n'avait aucune idée de ce que cela signifiait réellement bien qu'il eut comprit que c'était quelque chose d'important, plus encore aux yeux des adultes qu'aux siens. L'enfant marqua une pause et demanda :

    -Maman ?

    Joignant le geste à la parole il prit la main de Morgane, signe qu'il parlait bien d'elle.
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Morgane Perivsky le Mer 22 Aoû - 21:31

    Différent

    Azel


    Azel n’avait pas montré une grande reconnaissance par les mots mais ses yeux exprimaient un certain intérêt quant au cadeau. Du moins, c’est ce que Morgane crut percevoir. Qui sait ce qu’il se passait vraiment dans l’esprit de son successeur. Un jour, il saurait assez s’exprimer pour que l’on n’ait pas à deviner ses pensées. D’ici-là, la jeune femme ferait ses hypothèses. Elle était en tout cas satisfaite et cette joie s’accentua lorsque l’enfant l’appela maman. Qu’il est surprenant que ce seul mot puisse faire cet effet. Le capitaine aurait pu le dire ou l’entendre sans se retourner mais puisque cela sortait de sa bouche et parce qu’il lui avait pris la main, un électrochoc se produisit. Elle l’aimait ce gamin, plus que tout et elle se sentait extrêmement fière qu’il puisse éprouver ne serait-ce qu’un dixième de ce qu’elle ressentait. Les larmes lui montèrent aux yeux malgré elle.

    Pendant quelques secondes elle repensa à ses parents, à ce qu’ils avaient dû ressentir à son égard, à ce qu’ils avaient fait pour elle. C’est étrange mais le concept de parentalité ne peut être réellement compris que lorsqu’il vous touche personnellement. Lorsque la main de votre enfant vous cherche puis vous saisit, lorsque ses yeux croisent les vôtres, lorsqu’il vous dit pour la première fois maman c’est là que vous réalisez. Plus encore, quand votre petit est sur le fil si fragile de la vie et que l’on tente de lui nuire, vous ressentez ce lien. Plus rien n’a d’importance que sa sécurité, même pas votre existence. La nature doit être bien faite pour que ce sentiment aille si loin. Morgane avait éprouvé tout cela et se sentait réellement « maman » bien que la différence d’âge soit trop faible pour qu’elle puisse être prise pour autre chose que sa soeur. Mais ça, elle s’en fichait.

    La jeune femme l’attira dans ses bras pour partager une longue et chaleureuse étreinte. Elle pleurait comme n’importe quelle fille sensible. Hé oui, aussi forte et classe soit-elle, l’incarnation du bleu était dotée d’un cœur bien réel. Elle pouvait laisser couler quelques larmes et aimer sincèrement. Cela la surprit elle-même. Avant de croiser Azel, jamais elle n’aurait pensé développer la fibre maternelle. Ces choses-là distraient, font perdre un temps fou et mettent votre vie en danger. C’était vrai… Mais elle le voyait aujourd’hui comme un bien faible prix à payer en comparaison à ce que ce lien lui apportait.

    « Oui, c’est moi ta maman. »
    Murmura-t-elle.

    Et pas cette fichue Lucie pensa-t-elle avant d’avoir une illumination. Si l’équipage était au courant du lien entre Azel et elle, les étrangers n’en étaient pas conscients. Elever son statut au rang de successeur le mettait réellement en danger. Qui sait dans quelle galère cela pourrait l’entraîner s’il venait à l’appeler maman devant de potentiels ennemis. Peut-être valait-il mieux laisser les choses se faire, aux yeux des autres. Néanmoins, il faudrait absolument que le capitaine ait une discussion avec Lucie.

    « Mais c’est notre secret. Devant les autres il faut que tu m’appelles Morgane ou capitaine. »

    Quel dommage d’abandonner l’opportunité de l’entendre dire encore et encore le mot « maman ». Cela lui brisait le cœur. Maintenant qu’il le disait, elle aurait voulu l’entendre pour toujours. Elle se réconforta en se disant que lorsqu’il serait plus grand, il pourrait le dire en secret. Elle devait prendre son mal en patience. Le moment viendrait.

    Après une dernière étreinte, un baiser sur le front, Morgane dit à Azel :

    « Je vais faire venir Lucie, nous avons à discuter. »

    Elle reprit un air bien plus sérieux et alla dans le couloir pour ordonner à un de ses hommes d’aller chercher Lucie et de la faire venir. Nul besoin de lui dire la raison : elles en discuteraient de vive voix une fois face à face.



    _________________


    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Lucie Field le Mer 22 Aoû - 22:59

    Lucie était un peu triste qu’Azel se soit encore fait la malle, mais le gps indiquait qu’il était avec Morgane. Aucun risque qu’il se fasse tuer ou torturer ou attaquer par des loups. Alors, elle décida de dédier cette journée à Galcyan, il faisait beaucoup d’efforts pour elle et ce serait ingrat de ne pas lui accorder un peu de temps. Ils mangèrent ensembles, firent une longue promenade et pratiquèrent diverses activités plus ou moins ludiques. Ce fut une des journées les plus paisible de la jeune femme mais également une des plus excitante. Dans son esprit, des questions commençaient à s’entasser sur sa relation avec le ranger mais elle commençait enfin à développer un certain nombre de prototypes d’aktechs hybrides.

    Ainsi la journée suivit son cours, calme et productive pourtant. Tout semblait si loin et si déconnecté de la vie d’Oazys, ce n’était pourtant pas tout rose ici, mais il y avait une mentalité très différente et ça touchait la jeune citadine qu’elle était. Inconsciemment, elle s’était un peu éloigner des autres dragons, bien qu’elle les voit encore tous les jours, mais elle n’était pas fourré tout le temps avec eux.

    C’est pour ça qu’elle fut surprise en voyant un des lieutenants de Morgane débarquer devant elle. C’était un ancien du groupe, il avait visiblement la confiance du capitaine pour passer les messages… Elle voulait la voir dans les plus brefs délais… c’était la première fois depuis son recrutement que Morgane semblait vouloir lui parler en tête à tête. Surprise, Lucie récupéra son pistolet et suivit le marin.

    Une fois devant le capitaine, Lucie ressentit une pointe d’appréhension, pourquoi voulait-elle la voir ? Il y avait un rapport avec les accidents d’Azel ? L’attaque des loups et son empoissonnement ? Allait-elle lui faire payer ? Ou alors c’était son rapprochement prononcé avec l’enfant qui posait problème ? Il y avait une rumeur, répandue par Tarkan principalement, que Morgane serait jalouse de la rousse…

    Chez la capitaine, elle trouva Azel, elle le salua en lui posant un bisou sur la joue et en lui caressant les cheveux. Il semblait en bonne forme se matin, Lucie vit qu’un petit collier avait maintenant sa place autour de son cou. Certainement un cadeau de la bluette.

    En tout cas, elle se tint droit devant la fille aux cheveux bleus et la salua poliment :

    - Bonjour Morgane, il parait que tu voulais me voir ?


    Dans un besoin de sincérité fulgurant, elle regarda Azel puis Morgane :

    - Je crois qu’on a plusieurs choses à se raconter sur le gamin. J’imagine que c’est pour ça que tu veux me voir ? Ce petit fugueur s’est mis en danger plusieurs fois en très peu de temps. On a failli se faire dévorer par des sortes de loups il y a un moment et récement, il s’est fait empoisonné par une fille aux yeux bleus. On pense qu’elle lui aurait fait boire une plante toxique connue sous le nom d’herbe de nuit.

    Le problème n’était pas ce qui s’était passé avec Azel, mais plutôt que Lucie n’avait pas assumé ses erreurs et les fugues de l’enfant. Résultat, elle n’avait parlé à personne de ce qui s’était passé. Même si, Lucie n’en doutait pas, Morgane devait être au courant d’au moins plusieurs de leurs aventures.

    InvitéInvité

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Invité le Mer 29 Aoû - 17:49

    Azel Perivsky



    Azel s'était blottit contre Morgane alors que la jeune femme se laissait aller à verser quelques larmes. Si il avait pu voir Lucie se laisser aller à telle sensiblerie à plusieurs reprises et n'avait jamais vraiment comprit  pourquoi, il savait qu'un simple contact suffisait parfois à apaiser les chagrins aussi l'enfant se blottit-il contre la jeune femme sans laisser échapper le moindre son mais se montrant attentif à tout ce qu'elle pourrait lui dire, quand bien même ne comprendrait-il pas les nuances qu'elle pourrait exprimer alors.

    Morgane confirma le fait que c'était elle sa maman. L'enfant pencha la tête sur le côté, alors qu'il avait encore du mal à saisir ce qui se cachait derrière ce titre qu'il avait employé un peu sans le comprendre vis à vis de Lucie, voilà que d'autres prétendants au titre s'amenaient, ne rajoutant qu'à sa confusion, d'autant plus quand Morgane  préférait finalement être appelé autrement. Le petit lui adressa une moue confuse qui ne trouva aucune réponse alors que la jeune femme le lâchait finalement pour annoncer qu'elle avait à parler à Lucie, le gamin se rua dans un coin de la pièce pour jouer à des jeux étranges dont  lui seul avait le secret. Quand la rouquine débarqua, seulement un peu plus trad le gamin était vautré à même le sol dans la parfaite imitation du paillasson, l'épaisseur en plus, le petit se redressa en position assise en voyant la rouquine mais ne put s'empêcher de grogner un peu pour la forme alors qu'elle embrassait sa joue en guise de salutation. Tout pot de colle soit-il il n'appréciait pas vraiment ce genre de contact et n'y trouvait aucun sens au contraire d'une étreinte. Le petit ne tint cependant pas rigueur à la rousse puisqu'il vint s'accrocher à sa jambe alors qu'elle discutait avec Morgane et pour dire quoi ? Rien de moins qu'énumérer toutes les conneries qu'il avait pu faire depuis leur arrivée. Une moue boudeuse suivi d'un grognement vint ponctuer le récit de la jeune femme alors que le gamin s'éloignait pour aller se rasseoir dans un coin.
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Morgane Perivsky le Sam 1 Sep - 17:40

    Différent

    Azel et Lucie


    La rousse débarqua comme prévu. Il faut dire qu’elle n’avait pas eu réellement le choix si elle voulait rester parmi les dragons bleus. Quand le capitaine convoque, il valait mieux répondre favorablement à cet appel. Si Morgane savait être assez gentille avec ses recrues, elle savait se montrait impitoyable lorsqu’on la trahissait. Lucie n’en était pas là, fort heureusement. Celle-ci entra poliment et aborda avec un naturel déconcertant les différents points qui pouvaient les intéresser. Ainsi elle évoqua l’attaque de sortes de loups et l’empoisonnement. Le capitaine écouta tout cela, les bras croisés, le visage fermé. Puis, après une bonne minute de silence, elle prit la parole.

    « Bonjour Lucie. Je vois que tu as compris la cause de ta présence ici. »
     
    La jeune femme fit quelques pas sur le parquet qui se mit à grincer lors du déplacement. Cela lui renforçait un peu son charisme et la pression montait : y allait-il avoir des remontrances ? Comment se comporterait Morgane ? Le suspens était à son comble. Elle s’arrêta et reprit :

    « Azel est la prunelle de mes yeux, mon successeur. Tu le sais bien. Il m’est donc insupportable d’apprendre qu’il lui arrive ce genre d’évènement. »
     
    Elle tourna enfin son regard vers celui de Lucie.

    « Je sais que tu as fait de ton mieux. Personne n’est infaillible… Mais j’avoue me soucier de sa sécurité, tout comme toi, j’imagine. »
     
    Morgane soupira et arriva à ses côtés avant de poser la main sur son épaule. Elle lui sourit et lui dit :

    « J’ai longuement réfléchi à ce qu’il serait bon de te dire et j’ai pensé à d’éventuelles remontrances. Pendant que j’y réfléchissais, j’ai appris qu’il t’appelait maman. »
     

    Elle souligna le dernier mot comme s’il s’agissait d’une insulte.

    « Si cela m’a vraiment fait enrager, je dois avouer que cela pourrait jouer à son avantage. Nous voyons bien qu’il s’attire des tas de problèmes facilement. Si je crie sur tous les toits son importance, cela ne fera que renforcer la probabilité qu’on l’ennuie. Alors, désormais, nous dirons que tu es sa mère. »
     

    Cela surprendrait sans doute la rousse de se voir attribuer un titre plutôt que des réprimandes mais comme elle n’était pas stupide, elle devait bien sentir que c’était un cadeau empoisonné. Si elle était souvent avec le petit, désormais ce serait encore plus régulier. Et qui dit régularité avec la présence d’Azel dit une pression énorme sur ses épaules, pire : une épée de Damoclès. Voilà sa sentence.

    « C’est non négociable. Tu l’as apprivoisé, tu en assumeras les conséquences. Par contre, je ne veux plus d’histoires d’empoisonnement ou autre. Tu vas veiller à sa sécurité et prendre le moins de risque possible si tu es seule avec lui. Par contre, je ne t’empêche pas de vivre une vie normale de pirates mais prends des hommes avec toi. Tu ne peux garantir seule sa sécurité. »
     

    Le capitaine fit une pause, fixa Azel en se demandant s’il comprenait ce qu’elle disait à Lucie. Peut-être, peut-être pas. Qu’importe, cela concernait seulement la rouquine.

    « Est-ce clair ? As-tu des questions ? »
     
    Morgane savait que c’était un peu sec mais elle avait été relativement cool avec son matelot. Azel aurait pu mourir empoisonné à cause de sa négligence. Si elle avait été aussi impartiale que son père, Lucie aurait pu perdre une main pour donner l’exemple. C’est sans doute ce qui l’attendrait si une bête de ce genre se produisait. Il ne fallait pas que ses hommes la pensaient faible. Le respect devait rester. Une fois l’idée qu’un capitaine est faible est lancée, la mutinerie n’est pas loin. Il n’était pas toujours aisé d’être un bon capitaine, malheureusement. Ceci dit, Morgane pensait s’en sortir assez bien en étant ni trop permissive, ni trop dure.
    L’incarnation du bleu invita Azel à rejoindre le duo pour lui murmurer qu’il devrait coller Lucie le plus possible.



    _________________


    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Lucie Field le Dim 2 Sep - 0:25

    Lucie regardait Morgane d’un air droit, défiant son regard et écoutant ce qu’elle avait à dire. En dépit des sourires, on devinait une tension entre elle. La Bleu semblait en colère et la façon dont elle appuya les propos d’Azel fit sentir à la rousse que c’était de la jalousie. « Maman », Oui Azel lui donnait ce titre, sauf qu’il ne savait pas vraiment ce que ça voulait dire. Lucie s’en était bien rendu compte depuis le temps.

    Mais même en tenant compte de ça, la démarche de la capitaine était d’un cynisme qui ne faisait pas du tout plaisir à la rouquine. Servir ainsi de doublure à une personne recherché comme ça… Voilà qui ne plaisait pas du tout à Lucie.

    Elle laissa cependant sa « supérieure » finir son discours, cependant, quand elle eut finit et qu’elle lui demanda si elle avait des questions. Lucie eut un sourire mauvais et décroisa ses bras pour montrer Azel du doigt :

    - Un détail que tu sembles oublier, ce fugueur ne passe pas ses journées avec moi. Dans le cas de son empoisonnement, il était avec toi à la base. Il n’est en vie que parce que j’ai pris la peine de mettre un implant GPS dans son Aktech. Je veux bien prendre ma part de responsabilité dans « son éducation », mais n’oublie pas la tienne non plus.

    Elle n’accusa pas ouvertement Morgane de négligence, mais elle trouvait qu’elle ne s’activait pas beaucoup pour s’occuper de son petit héritier depuis qu’ils étaient ici. De plus, Lucie trouvait qu’elle-même avait fait beaucoup d’efforts, elle avait prit des risques et sacrifié un de ses compagnons de routes pour que le petit n’ai rien pendant le trajet.

    - Soit, je vais m’en occuper comme si c’était mon fils. Mais on devrait lui apprendre le sens profond de « maman ». Car il m’appelle comme ça, mais je ne suis pas certaine qu’il en connaisse l’esprit.

    Ce fut à son tour de se mettre à faire les cent pas en marchant. Lucie ne savait que trop penser du « cadeau » que lui faisait Morgane. Ça semblait lui arracher la bouche et la rousse ne pouvait s’empêcher d’imaginer un scénario funeste à ce sujet. Et si la Bleu faisait ça pour la pousser à la faute et se débarrasser d’elle ? On pourrait difficilement lui reprocher dans ce cas, ce n’est pas comme si elle avait prévenu tout le monde.
    En plus, que la capitaine se décharge sur elle d’une façon aussi ouverte, sans aucune proposition de contrepartie, irritait grandement la jeune femme.

    - Je vais m’en occuper, comme je le fais déjà, je vais faire tout ce que tu voudras à son sujet. Mais si tu me confie cette tâche officiellement, j’attends un peu plus de ta part que des menaces et des responsabilités. Je suis la dernière arrivée dans le groupe, si tu veux que j’ai des hommes avec moi, alors je te demande de me donner un statut officiel au sein de l’organisation. En clair, je te demande une promotion au sein du groupe et que tu me confère l’autorité de pouvoir demander aux autres de m’obéir pour tout ce qui touche de prêt ou de loin à Azel.

    Lucie était une femme d’affaire, elle ne se laissait pas marcher sur les pieds et ne comptait pas se laisser mener à la baguette. Elle négociait toujours et en toute chose, c’était sa nature de chercher le meilleur deal possible et elle détestait les deals péremptoires et unilatéraux. C’était ce qui faisait son charme après tout. Maintenant qu’elle avait fait part de ses questions et remarques, mais d’une façon calme et polie, elle se pencha sur Azel :

    - Sois un amour Azel, je dois parler avec la capitaine d'un truc.


    A voix basse, attirant la Bleu dans un coin de la pièce, Lucie lui murmura quelques mots:
    -Je suis enceinte, ça ne va rien changer pour le moment mais si on reste ici longtemps ça pourrait poser problème. Je l'ai appris qu'hier... Tu es la seule à le savoir pour le moment.

    InvitéInvité

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Invité le Dim 2 Sep - 21:08

    Azel Perivsky



    Si Azel ne comprenait pas aussi bien les mots que la plupart des gosses de son age, il comprenait en revanche dix dois mieux le langage du corps que n'importe quel autre humain. Aussi l'enfant n'avait pas à s'y tromper, ce qui se discutait ici était une affaire très sérieuse. Instinctivement le corps du petit se raidit et son grognement mourut dans sa gorge. Il fixait les deux jeunes femmes, attentif à leurs moindres gestes mais également à leurs paroles qu'il essayait de décrypter.

    Le petit n'eut aucun mal à comprendre qu'une partie du problème soulevé était ses fugues à répétitions. Fugues qui à ses yeux n'étaient que d'innocentes promenades et quand bien même ce ne fut pas le cas, il voyait mal pourquoi en parler à Lucie. Le gamin s'approcha un peu, calme et silencieux, il s'assit tout prêt des deux adultes, observant Morgane qui monologuait. Son expression était sérieuse et le petit fut surprit de l'entendre une nouvelle fois prononcer le mot "maman", non pas sur le ton doux qu'elle avait utilisé un peu avant mais sur un ton plus dur et cassant.

    Azel avait continué à appeler Lucie Maman après qu'elle en ait eut l'air aussi contente. Il n'en connaissait certes pas la signification profonde mais savait que c'était à la fois un titre qui liait fortement deux personnes mais également la source de nombreux conflits pour l'avoir vécu avec son ancienne famille. Azel se mordit les lèvres, incertain qu'il eut bien fait d'appeler Lucie de cette manière. Il aimait la jeune femme mais peut-être avait-il fait une bêtise, il les regarda tour à tour, la rousse puis la bleue. Nulle ne sembla vouloir répondre à ses questions muettes. Avait-on seulement fait attention à lui ? Peut-être pas, le ton semblait monter, loin d'être explosif, il ressentait la tension dans les mots et les gestes et s'en trouva perturbé quand il comprit que Morgane semblait vouloir le confier à Lucie, un peu de la façon dont on se débarrasse d'un fardeau alors certes, l'enfant était très souvent collé à la rousse mais dit comme ça... Il avait peur. L'abandon était quelque chose qui l'avait profondément marqué et qu'il avait vécu à deux reprises. Il gémit mais trop faiblement, nul ne sembla l'entendre.

    Alors que le petit était en proie à toutes sortes de questionnement, voilà que Lucie entraînait Morgane plus loin pour lui dire quelque chose. Bien sur Azel était trop intrigué pour ne pas suivre et puis il avait une très bonne ouïe. Pas besoin de s'approcher de trop pour entendre. Il ne retint qu'un seul mot de la très longue phrase de la rousse mais un mot qu'il connaissait déjà que trop bien. Il regarda le ventre de la jeune femme en grognant, sachant qu'elle portait la vie en elle et que fatalement elle allait l'abandonner. Cette nouvelle fut sans doute de trop. Il quitta la pièce en courant.
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Morgane Perivsky le Mer 19 Sep - 16:12

    Différent

    Azel et Lucie


    Le ton de la discussion montait doucement. Lucie ne se laissait pas démontée et renvoya violemment à la face de Morgane ses responsabilités. Apparemment le jour de l’empoissonnement, c’était elle qui aurait dû l’avoir en charge et personne d’autre. La jeune femme alla un peu loin en insinuant que le petit n’avait survécu que grâce à elle. En bref, le capitaine avait laissé son successeur voler droit vers le suicide. Vous imaginez un peu ce que l’on peut ressentir face à de tels propos ? C’est simple, on sent ses entrailles bouillir de rage sauf qu’au lieu de se diriger uniquement vers son interlocuteur, ils vous frappent également de l’intérieur. Le doute vous envahi. Dans l’esprit de Morgane les questions s’enchaînaient :

    *Et si je n’étais pas capable d’être une bonne « mère » ? Qu’ai-je fait ? Combien d’erreurs devrais-je commettre avant que l’inévitable arrive ? Je vais conduire le pauvre Azel à sa perte et il faut qu’un de mes matelots me le signale pour le réaliser. Si ce n’est pas le pompon sur la pomponnière…*

    Le capitaine avait donc conscience d’avoir commis de terribles erreurs. Néanmoins, elle n’appréciait pas pour autant qu’on lui renvoie sa merde au visage. C’était un peu trop à son goût bien que Lucie n’ait pas dit grand-chose de direct. Elle ne l’avait pas traitée de mère indigne ou ce genre de chose… Mais tout bon lecteur comprendra que c’était du pareil au même. Une superbe grimace s’afficha donc sur le visage de l’incarnation du bleu. Son teint était pâle et on pouvait sentir que toute joie en elle s’était évaporée. Pour le moment, nul mot ne sortit de sa bouche.      

    Lucie tempéra la situation en acceptant de s’occuper de l’enfant comme de son fils. Ceci dit, elle ajouta qu’Azel devait tout ignorer de la signification du mot « maman ». Morgane hocha la tête. Peut-être avait-elle raison.

    Des conditions s’ajoutèrent à ce qui s’approchait d’un monologue. Lucie voulait une augmentation, un statut spécifique pour pouvoir justifier le commandement. Le capitaine fronça les sourcils et lui répondit aussi sec :

    « Je dirai aux hommes de t’obéir en ce qui concerne Azel mais tu n’auras pas de statut différent. Mon but est qu’il côtoie une personne de statut lambda parmi les dragons pour réduire les ennuis qui le guettent. Si c’est pour faire cela, autant que je le garde tout à moi. »
     
    Morgane fixait sérieusement Lucie. Elle aussi savait imposer ses conditions. Si la rouquine n’était pas capable de prendre ce qu’elle lui imposait, tout pouvait très bien revenir comme au départ. Ce serait dommage car Azel risquait de faire la tête de ne plus côtoyer Lucie. En plus, il serait mis bien plus en danger et les actions des dragons bleus s’en verraient retarder… Mais le capitaine saurait rappeler la responsable de tout cela. Au final, elle avait fait en sorte de lui « voler » son cher Azel, elle devait en assumer les conséquences jusqu’au bout.

    En parlant de ce dernier, Lucie demanda à ce qu’il s’éloigne pour qu’elles puissent parler. C’est alors que tomba LA révélation à laquelle Morgane ne s’attendait pas. Vraiment pas. Vraiment, vraiment, vraiment pas. Sérieusement ? Elle n’avait rien trouvé de mieux que de faire des rapports sans protection ? Ah la jeunesse était décidément stupide. C’était pourtant le b.a.-ba des histoires sans lendemain. A moins que ce soit une relation sérieuse ? Qu’importe, cette partie ne la concernait pas.

    Ce qui l’embêtait était le côté pratique. Croyait-elle pouvoir se lancer à l’aventure dans son état ? Morgane prit quelques secondes à répondre, le temps de cligner des yeux plusieurs fois.

    « Et tu comptes le garder ? Je veux dire, ici il y a forcément un moyen de régler ce problème. Ils sauront également te conseiller de bonnes crèmes pour… »
     

    Morgane allait lui parler de moyens de contraception et des problèmes de rester un pirate enceinte mais quelque chose se produisit. Son successeur eut subitement l’envie de se faire ENCORE la malle ! Le capitaine pesta et hurla en courant après l’enfant :

    « AZEL REVIENS IMMEDIATEMENT ICI ! »
     
    La culpabilité montait. Ca recommençait une fois encore. Il ne pouvait pas s’en aller sans prévenir pour se retrouver dans Dios sait dans quelle situation. Elle ne voulait plus être responsable d’un malheur. Ne comptait pas un instant sur Lucie, Morgane avait foncé après son protégé en utilisant son Aktech’ lui permettant de voler. Ca lui ferait gagner un peu de temps et, surtout, cela lui permet d’attraper au vol ce petit chenapan. Elle l’attrape et resta dans les airs avant de lui dire sévèrement :

    « Où est-ce que tu vas comme ça, Azel ?! »
     
    La colère redescendant, le capitaine se fit plus douce.

    « Je t’aime, tu ne dois pas partir ! Je ne veux pas qu’il t’arrive malheur. »
     
    Elle tourna son regard vers Lucie puis revint sur la terre ferme sans le lâcher.

    « Si tu ne veux plus être avec elle, tu restes avec moi pour toujours. Elle ou moi, choisis. Moi je ne te laisserai JAMAIS mais je te préviens : on va être attachés ensemble si tu continues comme ça. »
     
    Restait à voir ce que ferait ou dirait le gamin. Morgane ignorait pourquoi il avait réagi de la sorte. C’était un réel mystère pour elle.

    [HRP : je suis terriblement désolée du retard T.T mon petit monstre ne fugue pas, lui, mais il est bien prenant lol]


    _________________


    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Dios le Dim 14 Oct - 22:43

    Intervention scénaristique :
    Des matelots arrivent subitement et demandent à Morgane et Lucie de venir. Elles embarquent le gamin et remettent leur discussion à plus tard.

    FIN DU RP

    Contenu sponsorisé

    Re: Différent (Morgane)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 21 Oct - 17:33