Aller en haut Aller en bas
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

    InvitéInvité

    Souvenirs de fleurs ft Rose.

    Message par Invité le Dim 5 Aoû - 21:02

    Elijah Ne'meth



    Souvenirs de fleurs.

    ft Rose

    Installé depuis trois mois à Oazys avec le reste de son équipe, Elijah sentait le mal du pays frapper tous ses camarades et lui y compris. Ce n’était pas tant Sèvia que la nature qui manquait a l’équipe scientifique ambassadrice sèviakyanne. Les bâtiments en métal et autre matériaux non-organiques qui s’élevaient à la place des arbres et n’empêchaient alors pas au soleil de frapper sur les passants, l’air qui ne circulait que difficilement entre les murs, rendant alors l’atmosphère lourde est presque irrespirable par moment. Les rares coins de verdure de la ville n’aidaient pas vraiment les sèviakyans, qui y voyaient pour beaucoup une nature altérée, domptée pour accommoder les humains sans aucune considération ni respect.
    Depuis leur arrivée, Elijah avait prit l’habitude de ne sortir que en fin de journée ou début de mâtiné quand le soleil ne brillait pas encore complétement. Il pouvait ainsi profiter d’un air légèrement plus frais et des rues moins peuplés. A défaut de rendre Oazys agréable, cela rendait la ville déjà plus supportable. Cette soirée n’y faisait pas exception, après avoir passé toute la journée plongé dans les livres et les essais sur la faune oazyskyanne et à en prendre note, le jeune biologiste avait prit la direction, une fois le soleil bas dans le ciel, du souk. Elijah avait entendu parlé à plusieurs reprises qu’on pouvait y trouver toutes sortes d’objets venus des quatre coins du monde du moment qu’on savait y mettre le prix. Les us et coutumes des oazyskyans dépassaient par moment le jeune homme, si la nature y était absente c’était pourtant bien la loi du plus fort qui régnait ici, ou du plus riche pour être exact.
    Sur une envie imprécise, sans trop d’idée en tête, Elijah avait donc décidé de visiter le souk, avec le léger espoir d’y retrouver un peu de son pays natal, et peut-être remonter ainsi le moral de son équipe.

    Jusqu’ici son excursion faisait choux blanc, partout ou ses yeux se posait il ne voyait que des têtes patibulaires, des armes males dissimulées derrière des vêtements, l’odeur, déjà désagréable dans le reste de la ville, devenait étouffante. Les passants se bousculaient sans se souciait du biologiste assis sur les marches d’un immeuble, son carnet à la main. A défaut d’un remède à son mal du pays, il trouvait différents spécimens de fennecs et autres familiers propres à Oazys, de quoi pouvoir réaliser des croquis de ces espèces sous tous les angles.

    Absorbé par la reconstitution la plus fidèle possible du pelage d’un fennec de feu assis sagement au pied d’un vendeur, Elijah mis quelques secondes à reconnaître la légère odeur de fleur qui lui chatouillait les narines. Même effacé il sentait ce parfum familier sans arriver à mettre de nom précis dessus. Poussé par la curiosité, Elijah abandonna son perchoir de trois marches pour trouver l’origine de l’effluve. Quelques mètres plus loin sur un étale avec toute sortes de plantes et fioles qui, pour celles que le biologiste reconnaissait, n’aspiraient pas confiance. Derrière, un peu cachées sur le stand, Elijah eu la surprise de découvrir quelques fleurs qu’il n’avait pas eu le plaisir de voir depuis que son expédition avait quittée la forêt abritant sa ville. Surpris et toujours aussi curieux, le jeune homme s’approcha de cette partie du stand, et se pencha avec intérêt sur les fleurs. Il était à présent sûr de reconnaitre des variétés de fleurs propre à Sèvia. Forcé de constater que le souk d’Oazys offrait véritablement de tout. Enormément de questions venaient à l’esprit du biologiste, notamment sur l’origine de ces fleurs. Le stand était tenu par une jeune femme, à peine plus grande que lui de quelques centimètres.

    - "Excusez-moi ? Oui bonsoir. Puis-je savoir comment vous vous êtes procurer ces fleurs ?"

    Depuis son arrivée dans le désert brulant, Elijah avait appris que l’appât du gain était un des moteurs les plus puissants des oazyskyans, et il ne pouvait s’empêcher d’imaginer le pire sur la provenance de ces fleurs. Il était impossible de les garder dans un aussi bon état le temps de la traversée entre Sèvia et Oazys, mais le climat aride du dessert rendait plus compliqué toute plantation.
    avatar
    Rose SèviaDame aux fleurs

    Re: Souvenirs de fleurs ft Rose.

    Message par Rose Sèvia le Lun 6 Aoû - 20:54



    Le souk n'avait jamais été connu pour être l'endroit le plus sûr d’Öazys. C'était d'autant plus vrai lorsque le jour déclinait. Rose voyait la population se transformer pour devenir de plus en plus douteuse. Elle devait malheureusement s'y faire. A cette heure-ci ses clients réguliers, ceux qui paient le mieux, venaient lui rendre visite. C'était le moment des ventes de stupéfiants et autres poisons. La brune mettait donc de côté ses fleurs qui n'avaient quasiment aucune chance d'être vendues désormais. Tout de même, il était regrettable de voir que les öazyskyans n'aient pas autant de sensibilité qu'elle concernant les plantes mais que pouvait-elle bien y faire ? Il fallait s’y faire en attendant que, possiblement, un jour la population du souk changerait ou, plus probablement, qu'elle retrouve sa première clientèle en quittant cet endroit. Revoir Sèvia...

    Pour cela, il aurait fallu qu’on l’affranchisse : ce serait extrêmement complexe. Ses maîtres aimaient la qualité de son travail et de nombreux clients avaient apprécié le côté inédit de ses produits. Il aurait été surprenant qu’ils la laissent filer. Ils avaient d’ailleurs mis en place des moyens pour qu’elle reste à leur crochet. Une puce lui avait été posée sur le crâne et lui envoyait de violentes décharges si elle quittait le périmètre autorisé. Si cela n’avait pas été suffisant, ils lui avaient fait comprendre que si elle s’enfuyait, les autres esclaves en subiraient les conséquences. Cette seule menace aurait suffi à la faire rester. Rose détestait voir les autres souffrir et ne pouvait imaginer être la source de cette douleur.

    Ce n’était pas raisonnable. Il fallait qu’elle se concentre sur la mission donnée par ses maîtres. Le destin se chargerait de raviver la bonté de ces derniers afin qu’ils la libèrent ou lui enverrait une autre solution à sa situation. Etait-ce trop optimiste de sa part de l’envisager très sérieusement ? Possiblement. C’était tout elle. Jamais elle ne perdait la foi et elle priait encore et toujours Shinrin. Bien qu’il soit terriblement loin, il entendrait peut-être sa détresse.

    Après qu’un de ses clients très brut de décoffrage soit passé, la jeune femme réarrangea son stand. Elle retint un soupire mais conservant son doux sourire et son regard avenant. Sans doute avait-elle raison de le faire car un inconnu s’approcha et lui demanda très poliment la manière dont elle s’était procurée ses fleurs. Le coeur de l’ex vendeuse de fleurs de Sèvia fit un bond. Quelle joie qu’une personne s’intéresse vraiment à ses plantes ! Elle n’avait même pas eu à les mettre en avant. Au contraire, il les avait repérées seul. Cela faisait plaisir de voir quelqu’un s’y connaître. On ne voyait pas ces variétés partout. Pour sûr, elles venaient de son royaume natal et son Aktech’, une récolte de terre, du terreaux et une serre avec température contrôlée avait fait en sorte qu’elle puisse en faire pousser ici. Enfin, elle pourrait en parler à quelqu’un ! Rose débordait d’enthousiasme ce qui se traduisait par un franc sourire continu accompagné d’un balancement de son buste de gauche à droite en continu.

    « Bonsoir,monsieur. Vous avez un oeil d’expert. Ces fleurs viennent du magnifique et incomparable royaume de Sèvia et de son gardien Shinrin. Je les ai emmenées avec moi lorsque mes maîtres m’ont... »


    Comment dire cela sans être offensante et être punie ?

    « Mes maîtres ont eu la bonté de me laisser prendre mes précieuses plantes avec moi. Toutes n’ont malheureusement pas tenu le voyage mais j’avais gardé des graines, de la terre et autres. Vous avez donc la chance de pouvoir vous procurer ces beautés hors norme. Par contre, il vous faudra une grande rigueur pour les conserver chez vous. »

    Rose se rendit compte qu’elle s’emballait : cet homme n’avait pas parlé de vente jusqu’ici. A vrai dire, elle ne lui avait pas laissé l’opportunité de répondre.

    « Pardonnez-moi, je parle trop. Puis-je vous apporter mon aide en répondant à d’autres questions ou en vous vendant quelque chose ? Je fais des commandes sur mesure, si cela vous intéresse. »

    En restant évasive, elle permettait à l’autre de rester pour ce qui l’intéressait vraiment. Peut-être voulait-il autre chose que des fleurs mais qu’il avait voulu utiliser cette approche. Certains timides n’osaient pas demander des produits illégaux directement. Il semblait propre sur lui : c’était probablement sa première visite du souk.

    InvitéInvité

    Re: Souvenirs de fleurs ft Rose.

    Message par Invité le Mar 7 Aoû - 15:59

    Elijah Ne'meth



    Souvenirs de fleurs

    ft Rose

    La jeune vendeuse avait un sourire apaisant, il était clair que parler de ses fleurs lui plaisait. A tel point qu’Elijah avait de plus en plus de mal à comprendre la présence des poisons sur le même stand que ses fleurs aussi belles. A plus y regarder la vendeuse contrastait avec le reste du paysage, loin des autres vendeurs et acheteurs qui arpentaient les rues du souk. L’enthousiasme flagrant de la jeune femme n’arrivait pas à dérider Elijah dont les oreilles avaient sifflé au mot « maître ». Les non-dits étaient tout aussi bruyants que les rues encore très occupées du souk. Une esclave, une esclave sèviakyanne. Certes le jeune scientifique avait entendu parlé de plusieurs problèmes lors d’arrivées de certains öazyskyans à Sèvia; du vandalisme, des agressions, des disparitions, la chronique sèviakyanne s’était donnée à cœur joie. De tout Teren il était sans doute logique de retrouver une sèviakyanne réduite en esclavage ici, mais pour autant, se retrouver face à face à cette réalité le laissait quand même troublé.

    Le plus étrange pour lui était sans doute les termes presque mélioratifs qu’elle utilisait pour décrire sa situation, comme si elle était satisfaite de son statut. Peut-être ses dits « maître » étaient-ils à porté d’oreille ? Elijah jeta plusieurs regards autour de lui, mais tout ce qui l’entourait lui semblait anormale, impossible de distinguer un possible garde qui surveillerait la jeune vendeuse. Peut-être un dispositif d’écoute ? Décidément Öazys commençait à le rendre paranoïaque, il ne s’était jamais considéré comme quelqu’un de naïf, voir même le contraire, il se serait plutôt décrit comme lucide et réaliste. Sa rigueur scientifique lui avait value la reconnaissance de ses paires dès son diplôme en main et ce malgré sa jeunesse. Mais son séjour à Öazys lui faisait réviser son jugement de l’être humain.

    Essayant de mettre de côté ses inquiétudes grandissantes Elijah s’éclaircît la gorge, il ne servait à rien de ruminer dans son coin, si il voulait pouvoir tirer au claire cette histoire il allait avoir besoin de plus d’informations. Il ne servait à rien de se précipiter.

    - "Je suis bien loin d’être un expert en fleur je vous assure, je suis sûre que vous pouvez en effet m’aider. Vous semblez vous y connaître en plantes, voyez-vous je suis un biologiste et j’aimerais en apprendre plus sur ces espèces de fleurs que j’ai observé ? J’ai pu les dessiner avec assez de précision il me semble."

    Tout en parlant Elijah ouvrit son carnet à une page vierge et sortit un stylo de sa poche. Pour parer à toute éventualité il ne sortait jamais sans une dizaines de crayons et stylos sur lui, on ne savait jamais de qu’elle découverte la journée serait faite. Ecrivant rapidement sans s’arrêter de parler, le jeune scientifique tendit à la jeune femme son carnet :
    Je suis originaire de Sèvia moi aussi, je dirige une équipe de recherche mandatée par sa majesté. Vous êtes retenue ici contre votre gré ? Pouvez vous vous exprimer librement ?

    Il n’était pas prévu que son expédition scientifique se transforme en mission de secours, mais il ne doutait pas non plus que chaque membres de son équipe, encore en vie comme ceux décédés, seraient d’accord avec lui sur la nécessité en tant que représentant de Sèvia d’aider au possible leurs compatriotes. Le manque de solidarité qui régnait à Öazys et les difficultés du voyage avaient énormément resserré les liens entre Elijah et ses compagnons, même si il était en général assez solitaire il avait appris à accorder sa confiance plus facilement à ceux qui la lui inspirait. Et la jeune femme lui inspirait confiance dans son amour certain pour la nature, il connaissait peu de sèviakyans capable de faire pousser d’aussi belles fleurs dans un climat aussi rude.

    - "Je me présente, professeur Elijah Ne’meth, si je peux me permettre de vous demander votre prénom ?"

    Chose rare, Elijah tenta un sourire qui se voulait rassurant, bien qu’un peu crispait, la dernière chose qu’il voulait était de faire peur à la jeune vendeuse. Si il ne considérait pas son enfance comme parfaite, il avait toujours eu à cœur de remercier Shinrin pour la liberté dont il avait pu jouir, et après avoir arpenté pendant trois mois les rues d’Öazys il avait put réaliser à quel point cette liberté considérée comme acquise pour beaucoup de sèviakyans n’était pas une évidence qui s’imposait à l’homme mais bien le résultat d’une peuple soudé autour de son harmonie avec la nature.
    avatar
    Rose SèviaDame aux fleurs

    Re: Souvenirs de fleurs ft Rose.

    Message par Rose Sèvia le Mer 8 Aoû - 15:10



    Rose était ébahie : son client voulait réellement parler de fleurs puisqu’il évoqua une variété qu’il aurait voulu identifier. La brune fut un peu plus souriante et se pencha sur le carnet afin de pouvoir observer au mieux les esquisses réalisées. La naïveté était réellement sa grande faiblesse. Elle y avait vraiment cru pourtant il n’était pas réellement question de fleurs. Cet homme avait été assez intelligent pour lui transmettre un message sans se faire repérer via son carnet. Ainsi, lui aussi était originaire de Sèvia et il avait même été mandatée par sa majesté ! Il semblait avoir compris son statut et aussi le fait qu’elle ne pourrait évoquer ouvertement les détails concernant sa situation. Si elle était effectivement écoutée grâce au dispositif qui lui envoyait également des décharges, elle n’avait pas de mouchard de type caméra. Aussi, elle joua le jeu, prit le stylo et anota les réponses sur la page du carnet comme elle aurait pu le faire sur un dessin.

    A la question “Vous êtes retenue ici contre votre gré ?” elle fit une flèche et nota : “En partie. J’ai suivi ces criminels car ils allaient blesser et capturer des habitants de Sèvia. J’ai échangé ma place contre la leur. Ils m’ont mis un dispositif m’empêchant de fuir et menacent de blesser d’autres esclaves si je ne crée pas et ne vend pas ces produits illégaux et dangereux.” A la seconde question elle nota “Non, je suis sur écoute mais mes ‘maîtres’ ne sont pas au Souk pour le moment.”

    Bien sûr, elle parla en même temps pour ne pas éveiller de soupçons :

    « Je connais bien ces variétés. Leur couleur bleue est particulièrement belle. On les appelle Gentiane. Attention, on peut les confondre avec les vératres qui sont un poison puissant. Mais sur votre dessin les feuilles sont bien opposées et non alternées. Vous avez raison de vous intéresser à ces fleurs : on peut les utiliser en liqueur ou tisane mais aussi comme médicament. Elles réduisent efficacement la fièvre. Je sais également qu’on les trouve en général en plein soleil. »    


    De loin, tous ne devaient y voir que du feu. Tant mieux car elle aurait eu de graves ennuis à communiquer de la sorte. Rose ne s’en faisait pas trop pour elle mais surtout pour les autres qui subiraient peut-être de violentes punitions. Il n’y avait rien de pire à ses yeux que de voir les autres souffrir.

    En tout cas, le sourire d’Elijah lui donna un peu de baume au coeur. Qu’il était bon de voir une lueur d’espoir dans ce lieu sinistre. Peut-être que Shinrin avait entendu ses prières et qu’il était là pour résoudre son problème. Elle aurait aimé que ce fût le cas mais n’y comptait pas trop. Il faudrait une sacrée organisation pour la libérer et elle ne voulait surtout pas causer de problème à cet homme.

    Sans attendre, la dame aux fleurs répondit de sa douce voix :

    « Enchantée de vous rencontrer monsieur Ne’meth. Je m’appelle Rose Sèvia, je suis herboriste. »

    S’il n’était pas certain qu’Elijah la sauve, Rose était ravie de pouvoir enfin discuter avec une personne agréable, bien élevée et surtout originaire du même royaume. Elle aurait tant aimé pouvoir discuter pour repenser aux paysages, à toutes les créatures et plantes s’y trouvant. Ainsi, même prisonnière dans cet endroit bien trop désertique, elle aurait retrouvé son coin de nature qu’elle appréciait tant. En plus de cela, discuter simplement avec une personne sympathique et sans avoir de menace ou d’insultes serait réellement appréciable. Oh, s’il avait pu rester un moment ça aurait été formidable.

    « N’hésitez pas à me demander si d’autres plantes ont suscité votre curiosité. J’en connais énormément même si je n’ai pas eu la chance de toutes les voir de mes propres yeux. »


    Notez que, même si ce discours consistait à meubler leurs échanges, tout était véridique. La fleur dont elle avait parlé existait, elle avait donné sa véritable identité et son métier et elle avait un réel savoir concernant les plantes.  

    La brune jetait de temps à autre un coup d’oeil aux environs. Si ses maîtres étaient de sortie, elle ne pouvait savoir quand ils rentreraient. Elle se devait de rester sur ses gardes et de ne pas mettre qui que ce soit dans l’embarras. Au final, c’était elle qui avait échangé sa place avec les autres...
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Souvenirs de fleurs ft Rose.

    Message par Dios le Mar 16 Oct - 22:14

    HRP (Je me permets d'intervenir pour clôturer le RP car sinon Rose se retrouve bloquée. Vous aurez l'occasion de RP ensemble dans un autre sujet si vous le souhaitez Wink )

    Intervention scénaristique :
    Les patrons mafieux rentrèrent subitement au bercail. Voyant cela, Rose fit un signe discret pour fermer le carnet. Ouf : ils leur discussion n'avait pas été remarqué. Les deux hommes d'un âge mûr lui demandèrent de fermer la boutique : ils avaient une énorme commande à honorer et, bien évidemment, cela ne pouvait attendre. Ils renvoyèrent le client en leur offrant des fleurs gratuites, se fichant pas mal de ces végétaux. Rose ne pouvait discuter et n'eut même pas l'occasion de saluer son potentiel sauveur. Le destin semblait s'acharner contre elle.

    Contenu sponsorisé

    Re: Souvenirs de fleurs ft Rose.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 13 Déc - 5:18