Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Lucie Field le Dim 22 Juil - 22:11

    Azel s’était encore une fois enfuit pendant le sommeil de Lucie ! La rousse avait poussé un certain nombre de hurlements de rage quand elle s’en était rendu compte et à raison ! Ils avaient failli mourir la dernière fois qu’il avait fait ça. Qu’il n’est pas retenu la leçon semblait démontrer qu’il y avait beaucoup de travail à faire sur son éducation ! Ne voulant se risquer encore une fois de partir à sa recherche pour rien, elle décida de contacter Galcyan le ranger. Celui-ci eu un regard mi- amusé mi- blasé quand elle lui annonça la nouvelle fugue du jeune garçon. Il se fendit néanmoins d’un sourire et dit :

    - Trois fois en, une semaine à peine ? Ce gamin est vraiment doué, vous devriez lui poser un implant de guidage à l’avenir ! Sacré gamin, enfin, je connais bien les bois, je vais vous le retrouver. Faites-moi confiance.


    Il ressortit de chez Lucie, le sourire aux lèvres, mais avant de partir pour de bon, il se retourna et dit :

    - Je vous invite au restaurant en échange du gamin. Demain soir, 20h, ce n’est pas négociable.

    Sans même attendre la réponse de la rousse, partit à la recherche du pot de glue. Lucie se sentait rassurée, elle n’avait aucun doute sur sa capacité à le trouver rapidement et le ramener. Elle décida alors de bricoler un petit quelque chose qui ferait plaisir à l’enfant, rager Tarkan et Morgane et qui faciliterait sa recherche en cas de fugue future.

    Lucie était tombée sur un étrange bracelet qui pouvait sécréter une sève collante très puissante. C’était principalement utilisé dans le domaine de la construction, mais la rousse y voyait une excellente arme pour peu qu’on y apporte les modifications correctes. Elle s’enferma dans sa chambre et commença à travailler d’arrachepied pour adapter le sécréteur à un système de propulsion Oazyen.

    Galcyan revint peu après le coucher du soleil en tenant Azel par le t-shirt. Le gamin ne semblait pas du tout content, il jappait et grognait à n’en plus finir. Déjà qu’il ne semblait pas apprécier le ranger, là ça venait d’enterrer les bonnes relations. Lucie le regarda et le rappela sèchement à l’ordre. Le ton de sa voix devait être assez cassant pour qu’il le comprenne car il baissa la tête et partit bouder dans son coin.

    La rousse remercia chaleureusement le rangers et alla voir Azel, il lui tournait le dos et lui grogna dessus quand elle voulut lui parler. Mais elle insista un peu, lui caressant la tête ; sa façon à elle de montrer qu’elle était inquiète. Mais il n’y avait rien à faire, l’enfant restait sauvage, elle n’en tirerait rien ce soir. Alors, elle retourna à son atelier improvisé pour terminer son cadeau. Le soleil se levait enfin quand elle posa la touche finale son œuvre, son premier hybride OaszyoSevian. La puce de traçage fonctionnait parfaitement, maintenant elle n’aurait plus aucun problème à localiser le petit, et Morgane non plus d’ailleurs.

    Impatiente de tester l’objet, elle alla dehors effectuer quelques lancés, la glue volait vite et loin, cinquante bons mètres, facile et elle se rependait à l’impact. Voilà qui permettrait à l’enfant de jouer des mauvais tours, mais surtout de se défendre à l’avenir. Sautillant, elle alla chercher le petit pour lui montrer son cadeau.

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Azel Perivsky le Dim 22 Juil - 23:00

    Il avait recommencé... On lui avait bien dit qu'il ne devait pas s'éloigner seul mais Azel ne voyait pas bien le mal qu'il y avait à aller se promener seul et puis les adultes avaient bien souvent mieux à faire que de l'accompagner, d'autant qu'ils ne feraient que le ralentir.

    Un bon point cette fois-ci il n'avait pas été se perdre dans la forêt en quête des loups. La faune sauvage ne l'attirait pas vraiment aujourd'hui, en revanche il avait faim et l'idée d'aller dévorer quelques fruits sauvages lui parut plus que séduisante.

    Azel avait mit un bon moment à trouver le buisson où poussaient ses baies préférées, il avait bien dû marcher deux ou trois heures et avait donc encore plus faim qu'au début de son escapade. Il s'installa au pied du buisson et commença à cueillir les fruits qu'il dévorait un à un jusqu'à ce que son estomac soit plein à craquer et qu'il s'étende au pied d'un arbre afin de digérer tranquillement. L'immobilité eut raison de lui et sans même y penser il s'endormit profondément, il passa ainsi l'après midi à ronfler comme un bienheureux jusqu'à ce qu'une présence ne le réveille. A peine avait-il ouvert les yeux qu'il reconnaissait la garde chasse qu'il ne portait pas dans son cœur pour avoir capté une bonne partie de l'attention de Lucie il y a peu. Il tenta bien de fuir mais l'autre avait de la ressource et le choppa sans peine par le col pour le ramener. Autant dire que le trajet retour fut plus long et pénible que l'aller. Azel tenta bien d'échapper à plusieurs reprises à l'autre, ce dernier faisait chaque fois preuve de ressources que l'enfant n'aurait pas devinée et resserrait sa prise jusqu'à ce que l'endroit où logeait Lucie fut en vue.

    Azel grognait toujours après son geolir quand la rousse vint leur faire face. Être rappelé à l'ordre ne fut pas du tout au gout de l'enfant qui lui adressa sa plus belle moue vexée avant de filer une fois libéré par l'autre. L'enfant fonça dans un recoin ou il aimait à se vautrer et ne bougea plus, fort occupé à bouder. Lucie tenta bien de lui parler ou de lui caresser la tête mais il ne lui adressait en retour que ces plus beau grognements, s'obstinant à lui tourner encore et toujours le dos, ne comprenant pas ou plutôt refusant de comprendre en quoi il était mal d'aller crapahuter dans la forêt qui avait longtemps été son terrain de jeu, il n'avait même pas rencontré le moindre danger... Faute de l'exprimer avec des mots il aimait encore mieux se comporter comme s'il avait été la victime d'une terrible injustice et ne plus adresser un regard à la jeune femme.

    C'est à l'endroit même où il se tenait que le gamin commença et fini sa nuit. Il n'avait même pas songé à aller dormir avec Lucie comme de coutume, ce qui n'était pas plus mal puisqu'il ne l'aurait pas trouvée. Le parquet n'étant pas forcément le lieu le plus agréable pour passer la nuit, il se réveilla finalement très tôt le lendemain alors qu'il était habituellement un très bon dormeur. Pas rancunier il se mit en quête de la rousse, ayant oubliée toute la scène de la veille, il se voyait bien lui réclamer d'aller dehors avec lui ou toute autre activité. L'apercevant, l'enfant se précipita vers elle pour lui sauter dessus.
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Lucie Field le Lun 23 Juil - 2:38

    Lucie n’avait pas vu Azel arriver, comme toujours, il n’était pas là où on s’y attendait. Il était déjà debout et sauta sur le dos de Lucie pour s’agripper à elle tel un pot de colle. La rousse poussa un cri de surprise sous le choc mais elle rit, au final c’était une touchante réaction de la sa part. Elle réussit à le l’attraper et le faire passer devant elle. Heureusement que le petit était tout léger, au point même que Lucie pouvait le porter. Un grand sourire sur le visage, elle le salua :

    - Comment tu vas aujourd’hui Azel ?

    Pas besoin de mots pour comprendre la comment se sent l’enfant aujourd’hui, il semblait de bon humeur et d’avoir oublié la contrariété d’hier soir. Voilà qui était tout à fait enchanteur, Lucie finit par le reposer et lui demanda s’il voulait manger. Maintenant qu’elle y pensait, elle n’avait rien mangé depuis hier matin et avait passé une quasi-nuit blanche à préparer l’Aktech, un solide petit déjeuner lui ferait du bien.

    Les deux complices se retrouvèrent très vite autour d’une table, d’ordinaire, ils mangeaient avec d’autres membres des dragons bleus, mais pour une fois, ils se mirent juste à deux. Lucie voulait éviter de révéler ce qu’elle avait inventé avant d’avoir réussi à le reproduire. Pendant qu’Azel tentait visiblement de se noyer dans un bol de chocolat aussi gros que sa tête, Lucie sorti le petit bracelet et le posa sur la table :

    - Azel ? C’est un cadeau pour toi.

    La phrase devait être assez simple car il reposa le bol avant de regarder l’objet, il avait des traces de lait sur le visage. Lucie grogna et lui passe un coup de serviette, il lui répondit dans un concert de protestation physique et vaguement verbale.

    - Tu as qu’à manger proprement ! Ne bouge… hé ! on ne mord pas !

    Azel avait fait claquer ses dents à quelques centimètres des doigts de Lucie, mais elle avait réussi sa mission, il était propre, tant pis pour lui. Elle prit la main d’Azel et déposa le petit bracelet au creux de sa main pour qu’il puisse l’examiner à loisir. Lucie chercha les bons mots pour lui expliquer, mais le terme le plus proche et le plus simple à comprendre fut :

    - C’est un jouet pour toi.


    Elle lui reprit et montra comment il pouvait jeter de la glue. Le gamin eut un regard émerveillé en voyant le fluide jaillir et se coller sur un tronc d’arbre une dizaine de mètres plus loin. Lucie rit en voyant les étoiles dans ses yeux et lui passa au poignet. Puis, elle l’entraina avec elle un peu en dehors de la ville pour qu’il puisse s’amuser à gluer tout ce qu’il voudrait sans faire de mal à personne. La rousse s’amusait beaucoup à le voir gambader, tout fier de son nouvel objet.

    C’était bien la première fois de sa vie qu’elle acceptait de faire don d’une de ses créations à quelqu’un d’autre que Kin. En réalisant ça, Lucie se rendit compte que le dernier mois l’avait changé d’une façon qu’elle n’aurait jamais cru possible.

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Azel Perivsky le Lun 23 Juil - 17:01

    Un grand sourire fendait le visage de Azerl alors qu'il se tenait perché sur le dos de la rousse, s'amusant de la surprise qu'il avait provoquée chez elle. Sourire qui resta gravé sur sa face alors qu'il se tenait à présent dans ses bras, bien qu'il ait longtemps été peu tactile, il commençait de plus en plus à se faire à la promiscuité avec autrui et à dire vrai, il adorait ça.

    L'invitation à aller manger fut saluée d'un enthousiasme débordant. L'appétit du garçon ne changeait pas lui, quand bien même il se comportait de moins en moins comme un crève la dalle, quoique ses manières à table laissent toujours à désirer. Le chocolat était un met bien trop délicieux pour qu'il ne mange pas comme un animal.

    L'annonce de Lucie avait été une réelle surprise pour l'enfant. Il savait à peu prêt se qu'était un cadeau, ayant vu sa première famille s'échanger des présents à diverses occasions mais il n'en avait jamais vraiment reçut lui même. Il leva le regard en direction de la jeune femme, ne pouvant s'empêcher de protester quand elle l'importuna avec des histoires de propreté quand lui n'était que curieux d'en apprendre plus. Une fois débarrassé de sa peinture de guerre il posa un regard intrigué sur l'objet qu'elle avait déposé au creux de sa main.

    Azel avait bien sur déjà vu un aktech, le contraire eut été étonnant, mais il ne s'était jamais soucié d'y porter plus d'attention que cela. Le fait que l'objet ait été créé à son attention rendait tout de suite la chose beaucoup plus intéressante, d'autant plus quand Lucie lui fit une démonstration qui ne manqua pas de lui plaire. C'est avec un regard remplit d'enthousiasme qu'il considéra l'objet dès lors, s'agitant sur sa chaise, pressé de s'y essayer lui même. Rapidement le duo sortit afin que Azel ait tout loisir de s'amuser. Innocemment l'enfant ne faisait que viser des choses immobiles, ne songeant pas encore aux utilisations qu'il pourrait faire pour faire rager celui qu'embêter était devenu le sport officiel des Dragons bleus.

    Le gamin joua ainsi un long moment, en oubliant même de se comporter comme un animal. Le voilà gluant un arbre, un buisson, un rocher, littéralement cette fois. Après un long moment le gamin sembla un peu plus calme. Il revint aux côtés de la rousse et posa sa tête contre son flanc comme il lui arrivait souvent de faire quand il recherchait son contact. Maladroitement il tenta de parler :

    -M'ci


    Certes il y avait encore des efforts à faire niveau prononciation.
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Lucie Field le Lun 23 Juil - 21:24

    Le sourire et le timide merci d’Azel firent très chauds au cœur de la jeune rousse. Elle lui rendit son sourire et le serra dans ses bras. Etrangement, elle prenait beaucoup de plaisir à le voir s’amuser comme ça, elle était déjà fière de son œuvre mais également d’avoir fait une bonne action. Sa joie était contagieuse pour elle, il jouait s’amusant à gluer tout ce qui passait à sa portée. Elle eut un rire franc, bien que discret quand il réussit une belle action.

    La journée se passa dans ce brouillard un peu joyeux de l’enfant qui s’amusait. Mais plus l’après-midi avançait, plus Lucie avait ses pensées qui partaient vers le repas avec Galcyan. Elle avait hâte d’y être, mais elle n’avait rien à se mettre ! Déjà qu’a la base elle n’aimait pas porter de robes ou de tenue féminine, le trajet dans le désert l’avait achevé de ne prendre que ses classiques tenus en rustiques et solides.

    Elle prit la peine d’envoyer un message au ranger, voir s’il voulait qu’elle mette une robe. La réponse fut cinglante et hilarante, s’il devait s’habiller en Penguin, elle devrait faire un effort de son côté ! Très bien, elle prit donc Azel par la main et commença à faire des boutiques pour dénicher un tissu pas trop moche, ni trop cher. Ce n’était pas simple, surtout avec un enfant content qui ne voulait pas vous lâcher. Lorsque Lucie finit par trouver une robe qui ne la repoussait pas, son essayage il eut un cri de la part des autres clientes ! Mais quand la rousse ressortit, pas moyen de savoir ce qu’il s’était passé.

    Elle paya en vitesse le vêtement et ramena Azel avec elle jusque l’appartement. Il était 19h passé, elle aurait juste le temps de se laver et de s’habiller. Une fois devant le grand miroir, elle se regardait et n’aimait pas vraiment ce qu’elle y voyait. Jamais dans sa vie elle n’avait porté une telle tenue. Sans compter que sa prothèse de pied était très voyante, l’interdisant d’avoir des chaussures raffinées. Lucie s’était alors rabattue sur une simple paire de bottes noires. Elle fit la moue en replaçant sa poitrine, elle ne se sentait pas du tout à l’aise, étriqué. Certes c’était le but du vêtement mais elle n’aimait pas ça. Galcyan avait intérêt à valoir le coup !

    Elle eut un regard vers Azel, qui restait dans son coin et lui demanda :

    - Comment tu me trouves ?

    Lucie ne s’attendait pas spécialement à une réponse de sa part mais elle s’amusa néamoins :

    - Vraiment ? Je suis si belle que ça ? J’espère que Galcyan sera d’accord avec toi !

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Azel Perivsky le Mar 24 Juil - 10:53

    Alors que le duo se déplaçait en direction des boutiques que Lucie semblait absolument vouloir visiter, Azel semblait avoir retrouvé son calme. Jouer à gluer tout se qui passait à sa portée l'avait suffisamment occupé pour qu'il ne songe pas à courir la forêt à la poursuite du dahu, ainsi, le gamin était particulièrement calme alors que la rousse lui imposait la terrible épreuve de devoir être calme dans les magasins. Le gamin se contenta de rester collé à la jeune femme sans se douter qu'il se montrait plus encombrant qu'autre chose. Il s'éloigna un peu dès qu'elle le laissa pour aller se changer, ne résistant pas à l'envie d'explorer un peu.

    Les opportunités de s'amuser manquaient pas mal dans ce lieu. C'était remplit de femmes coincées qui le considéraient d'un air mauvaise, se demandant sans doute où était la mère du gosse alors qu'il errait d'un endroit à un autre. Après avoir été chassé par une femme au tour de taille impressionnant du coin où il s'était installé pour jouer avec les articles soldés qui se trouvaient en vrac dans un bac, il courut en direction des cabines d'essayage, heurtant dans son déplacement l'un de ces mannequins destinés à exposer les vêtements. Une cliente hurla alors qu'elle se trouvait pourtant à deux mètres du lieu ou l'objet avait chuté. Le petit l'ignora et alla attendre Lucie bien sagement non loin des cabines d'essayage.

    Après ça le gamin ne fit plus le moindre geste pouvant s'apparenter à une bêtise, sans doute un peu trop crevé pour courir partout. Il se laissa tomber à même le sol dans un coin de la pièce principale où il passa l'essentiel de son temps à mâchonner sa propre manche jusqu'à ce que Lucie ne sorte de la salle de bain vêtue d'une façon dont Azel avait du mal à la reconnaître. Alors que l'enfant la dévisageait, se demandant sans aucun doute quelle mouche l'avait piquée, voilà qu'elle demandait comment il la trouvait. Le gamin mit la tête sur le côté en se demandant les raisons d'autant de chichis. Commençant à comprendre que quelque chose devait se tramer à son insu il s'approcha pour attraper la main de la jeune femme afin d'essayer de ramener son attention sur lui.
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Lucie Field le Mar 24 Juil - 11:41

    Lucie vit Azel s’approcher d’elle et lui secouer la main, il avait les yeux de quelqu’un voulant de l’attention. C’était presque à faire pitié, dans le bon sens du terme. La rousse lui sourit et lui caressa la tête avant de regarder l’heure. 19h55, Galcyan ne saurait plus tarder et se posait la question, savoir quoi faire d’Azel ! Comme une idiote, elle avait négligé la question ! En catastrophe, elle envoya un message à Morgane pour savoir si elle pouvait lui laisser Azel. Heureusement, la capitaine n’était jamais loin de son aktech et elle lui répondit dans la minute.

    Oui, elle pouvait lui laisser Azel et elle lui souhaitait même de passer une bonne soirée. Pile au bon moment, Galcyan venait d’arriver dans une superbe tenue. A côté, Lucie se sentait un peu minable, déjà pas à l’aise avec des vêtements féminins, mais l’homme ne semblait pas s’en étonner outre mesure. Poliment, il lui dit :

    - Cette robe vous va très bien, le style Sévian est parfaitement adapté pour vous.


    La rousse rougit à ces mots et tenta de bafouiller quelques mots, peine perdue. A la place, elle s’adressa à Azel et lui dit :

    - On va voir Morgane.

    Galcyan eut l’air surpris, mais elle lui expliqua bien vite qu’elle allait lui laisser l’enfant pour qu’ils puissent aller diner en paix. De mémoire, Lucie n’avait jamais vraiment prit le temps de passer par un jeu de séduction incluant une belle robe ou un diner. Ce qui s’en rapprochait le plus était sa relation avec Callum et leurs repas d’affaires, mais là encore… c’était différent. Azel pour sa part ne semblait pas convaincu par l’explication et refusa de bouger. Un peu dépité, Lucie prévient Morgane et elle accepta de venir jusqu’ici pour aller le chercher.

    - Morgane vient te chercher, puisque tu veux pas bouger. Je vais manger avec Galcyan ce soir, promis, je reviens vite.

    Vite étant une notion relative, ça pouvait être dans une heure comme le lendemain matin. La capitaine arriva assez vite et quand elle vu Galcyan, elle fit un double geste du pousse à Lucie avant d’aller s’occuper d’Azel. Les deux dineurs en profitèrent pour aller filer en douce et rejoindre un restaurant proche.

    Le repas se passait bien, la conversation se faisait et rien ne pouvait entacher la bonne humeur de la jeune femme, elle passait un excellent moment.

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Azel Perivsky le Mar 24 Juil - 12:38

    Lucie eut beau lui caresser la tête comme à son habitude, le gamin sentait bien que quelque chose d'autre accaparait son attention. Il poussa un gémissement essayant désespérément de ramener toute son attention vers lui mais à la place il vit arriver quelque chose qui ne lui plu pas beaucoup : L'empêcheur de tourner en rond nommé Galcyan. Dès lors le visage du gamin se ferma et s'il resta aux côtés de Lucie, il se montrait moins en recherche de contact. Une chance pour la rouquine et pour les oreilles de tout ceux alentours, Azel n'était pas de ces gosses qui crient et qui pleurent pour obtenir quelque chose. Lui préférait grommeler dans sa barbe inexistante et ne pas lâcher la rousse d'une semelle.

    Alors qu'il levait les yeux aux mots qui n'avaient pas beaucoup de sens pour lui lâchés par le garde forestier, Lucie prononça la sentence qu'il craignait : Il allait devoir retourner avec Morgane. Azel était toujours aussi attaché à la femme pirate avec laquelle il retournait régulièrement de lui même pour devenir aussi collant qu'il était avec la rouquine, aussi passer une soirée avec elle ne le dérangerait pas, sauf qu'il refusait de laisser l'autre Joli-Coeur venir lui voler celle qui prenait de plus en plus le rôle d'une mère à ses yeux jour après jour, enfin à condition qu'il apprenne ce qu'était une mère un jour.

    L'immobilité n'était pas une fin en soit, Lucie avait trouvé la parade puisque Morgane devait venir le chercher. Le gamin fit une moue boudeuse avant d'aller s'asseoir dans son coin. Qu'ils roucoulent donc... Lorsque Morgane fut en vue l'enfant se précipita vers elle pour la coller avec enthousiasme malgré l'amertume qu'il éprouvait toujours. Il ne jeta pas un regard à la rousse qu'il comptait bien bouder pendant un moment, laquelle s'était de toute façon déjà carapatée avec l'ennemi.

    Azel suivi silencieusement la femme pirate, ne se sentant guère de bonne humeur. Il resta un peu avec elle, ne parvenant pas vraiment à se dérider jusqu'à se décider à aller dormir dans un coin, quelque peu fatigué. Le gamin resta allongé un quart d'heure avant de se relever et de fuir par la fenêtre. L'envie de bouder lui était passée en même temps que le refus de laisser l'autre lui voler Lucie s'imposait avec plus de force encore à lui. Et puis... Il n’aimait pas dormir seul alors, le voilà lancé en direction de l'endroit quitté un peu plus tôt. A son grand malheur, les lieux étaient vides et le gamin ne savait où chercher, n'ayant pas vu le duo s'éloigner en direction du restaurant. Incapable de savoir où chercher il s'assit devant la porte en poussant un gémissement à faire pleurer les pierres.
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Lucie Field le Mar 24 Juil - 18:25

    Le restaurant était très chic, c’était amusant de voir la grande societé de Sévia qui vivait et mangeait dans un décor à la fois moderne et si proche de la nature. Lucie était complètement conquise par cet endroit. Galcyan avait le don de la conversation, charmeur comme pas deux, il était curieux et passionnant à la fois. Ils passèrent un long moment à échanger sur la culture de leurs deux pays avant de parler de leurs passés respectif. Lui était le fils d’un ranger, descendant d’une longue lignée, veuf de sa femme, tuée par une créature de la forêt. C’était triste, mais il s’en était relevé et allait de l’avant.

    Lucie, elle, lui parla de son enfance difficile et de sa passion pour la robotique, de son père et son caractère de merde. Elle ne parla pas de sa sœur, trop sensible encore, mais par contre, lui raconta sa rencontre avec Azel et la relation qui commençait à s’instaurer entre eux :

    - Il me fait confiance et m’aime, je crois. C’est étrange car il n’y a guère qu’avec Morgane qu’il ne se comporte comme ça. Techniquement c’est sa mère adoptive, même s’il reste beaucoup avec moi en ce moment.

    La conversation dériva ensuite sur la musique et les films, Galcyan ne connaissait pas du tout ! Cette technologie n’existant pas ici, Lucie lui promit alors de lui en faire regarder un. Une raison de plus de le revoir ! Le soleil se coucha alors qu’il parlait encore… au fur et à mesure de la soirée, leur conversation se fit plus intime plus douce et il eut plus de sous-entendus et de gestes… Après trois semaines de voyage, elle avait envie de se détendre et cet homme pourrait l’aider.

    Ils se retrouvèrent bien vite à rentrer chez Lucie, s’embrassant de loin en loin alors qu’ils marchaient, tels des ados. Devant chez Lucie, la femme plaqua Galcyan contre le mur et commença à l’embrasser dans le cou. C’est seulement à ce moment qu’elle réalisa qu’il y avait une paire d’yeux brillants qui les regardaient tristement depuis le sol… Azel était là, le visage gonflé par les larmes et il poussait une sorte de gémissement à fendre un cœur de pierre. Tout de suite, la rousse pensa qu’il était arrivé malheur à Morgane. Elle délaissa Galcyan pour s’accroupir et voir ce qui se passait :

    - Azel, ça va mon grand ? Tu fais quoi tout seul ici ? Pourquoi tu pleures ?

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Azel Perivsky le Mar 24 Juil - 19:45

    Le temps passait lentement... Azel ne cessait de geindre avec pour seule réponse que les bruits de la nuit. Lucie ne revenait pas et heureusement le gamin n'avait pas l'imagination nécessaire pour se figurer que la rousse ait pu être la victime d'un accident ou encore qu'elle soit morte. Par chance, la vérité était encore moins à la portée de son imagination. Si l'enfant jalousait l'empêcheur de vagabonder en rond, il aurait réagit avec plus de hargne s'il avait pu se douter de la façon dont les deux adultes voulaient se rapprocher.

    Le temps passait et le gamin gémissait de plus belle. Si par chance il ne se sentait pas assez à l'aise pour aller crapahuter en pleine nature alors qu'il faisait nuit noire, il hésitait fort à retourner auprès de Morgane au risque de se perdre, les lieux s'étant assombrit. Il fit quelques pas mais un craquement dans la nuit le dissuada d'aller plus loin. Pas peureux pour autant mais la nuit avait quelque chose d'effrayant. Il retourna s'asseoir contre le mur de la maison de Lucie, ses yeux lui piquait, il essaya de ne pas céder aux larmes mais ça n'avait rien de facile.

    Ce n'est que bien plus tard que le couple fut enfin en vue. Azel était assit au même endroit, il s'était finalement laissé aller à pleurer. pendant une bonne partie de la soirée puis les sanglots s'étaient finalement tarit. Le regard toujours brillant, il observa Lucie qui semblait métamorphosée aux côtés de l'autre poseur. Les gestes qu'elle avait envers l'autre... Si Azel n'était pas en mesure d'en comprendre le sens il devinait bien ce qu'ils allaient faire, après tout on ne se cache pas de ce genre de choses devant le cabot dixit son ancienne famille. Alors que Azel décidait de rester silencieux et de passer sa nuit sur le pas de la porte avant d'aller retrouver Morgane, voilà que Lucie s'apercevait de sa présence. Trop tard, bien trop tard, l'enfant lui en voulait. Pourtant alors qu'elle venait lui faire face, s'inquiétant de son état, quelque chose vint lui écraser la poitrine. Quelque chose de plus ancien que des histoires d'amourettes entre un amoureux de la nature et une fana de robotique. De plus ancien même que sa rencontre avec Morgane. L'enfant éclata soudainement en gros sanglots bruyants avant de se laisser tomber contre la rousse. Si tel comportement ne lui ressemblait pas il resta cependant un long moment à pleurer ainsi contre la jeune femme, ce jusqu'à ce que la fatigue ait raison des dernières larmes, le laissant épuisé contre la rousse.

    Le gamin se redressa enfin, reniflant un peu et l'air de ne pas comprendre ce qui venait de lui arriver. Il se mâchouilla un peu les lèvres le regard fuyant avant de lâcher :

    -Abandonne pas...

    Un peu surprit il continua pourtant.

    -Pas ma faute... Pas exprès...

    Son visage était crispé, il semblait prêt à péter les plombs à nouveau.
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Lucie Field le Mar 24 Juil - 22:04

    Le petit corps tremblant d’Azel était collé contre la poitrine de Lucie, il se serre contre la jeune rousse et pleure à chaudes larmes. Elle ne dit rien, le laissant exprimer ses sentiments de la seule façon qu’il semblait connaitre. L’enfant qu’il est sait à peine parler et il ne peut faire passer, c’est ce que ressent Lucie, ses sentiments autrement que par des manifestations physiques. Elle lui caresse doucement la tête et tente de le calmer, rien à faire, il pleurs jusqu’à l’épuisement de ses larmes et reste prostré contre elle.

    La rousse à un regard désolé pour Galcyan mais celui-ci semble avoir un regard compatissant. Au moins, il n’était pas ce genre d’homme à râler car un imprévu se mettait entre lui et sa conquête. Il s’éloigna un peu pour leur laisser de l’intimité mais resta à proximité néanmoins. Lucie caressa le visage du petit, essayant de le calmer et de lui montrer qu’elle tenait à lui. Il sembla hésiter, le regard fuyant et misérablement, il lui demanda de ne pas l’abandonner.

    La façon dont il formula sa demande retourna le cœur de la jeune femme, elle ne pouvait s’empêcher de se demander ce que le pauvre avait vécu pour souffrir autant de ne pas être le centre de l’attention. Car là c’était de la souffrance clairement et pas un caprice d’enfant. Il semblait sur le point de recraquer et de recommencer à pleurer… Pour couper court, Lucie réagit à l’instinct et déposa un baiser sur son front en le serrant aussi fort que possible.

    - Azel, je ne t’abandonne pas, promis.

    Mots simples pour un enfant simple, mais elle le pensait, elle n’allait pas l’abandonner maintenant, elle s’était profondément attaché à lui ces dernières semaines. Elle eut même quelques larmes alors qu’elle le serrer contre elle. Lucie décida de porter l’enfant jusque dans la maison, invitant d’un signe Galcyan à faire de même. L’homme se posa dans un coin du salon et ne bougea pas, il était vraiment très patient cet homme.

    Une fois dans la chambre, elle posa Azel et s’allongea contre lui, elle voulait lui montrer qu’elle était là pour lui. Elle lui caressa la tête pour l’apaiser et dans un murmure elle lui dit :

    - Je t’aime Azel et je ne partirais pas.

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Azel Perivsky le Mar 24 Juil - 22:39

    Alors que l'enfant allait se laisser happer une nouvelle fois par les fantômes du passé, Lucie réagit assez vite pour que le gamin réussisse à conserver un peu de son calme. Il se laissa étreindre en se blottissant contre la rousse, s'il était toujours crispé il ne se remit pas à pleurer et préféra enfouir son visage dans l'épaule de la jeune femme sans dire un mot.

    Elle ne l'abandonnerait pas... L'enfant s'accrochait à ses paroles, bien qu'il n'était pas sur d'y croire. Il ne se rappelait que trop bien son ancienne vie, il y avait eut cette partie de lui qui se satisfaisait d'être un animal, puis l'autre, qui s'était effacée au profit de la première, sans doute car il était trop dur de se sentir rejeté jour après jour.

    Ce n'était sans doute pas la première fois que Azel avait une telle réaction afin de quémander l'attention dont-il manquait cruellement, c'était cependant la première fois que l'on y répondait positivement. Alors qu'il sentait la rousse qui le déposait sur le lit il se cramponna à son poignet afin qu'elle ne le laisse pas. Il se détendit un peu quand elle s'installa à ses côtés. Il se rapprocha encore, se détendant doucement alors qu'elle lui caressait les cheveux.

    Sans doute aurait-il pu s'endormir à cet instant, il ne dormait jamais très tard le soir et les larmes avaient achevé de lui arracher ses dernières forces. Il gardait les doigts serrés sur l'étoffe du vêtement de Lucie quand elle lui adressa à nouveau la parole.

    Les mots n'avaient ni la profondeur ni la signification pour tous le monde que pour Azel. Parler lui était plus qu'une corvée qu'autre chose quand un grognement suffisait à se faire comprendre. Ces mots là il savait pourtant qu'ils étaient très important. Il les avait déjà entendus avant, mais ils ne lui étaient alors pas adressés. L'enfant se redressa en position assise et dévisagea la rousse, peut-être pour s'assurer de ce qu'il avait entendu. Il hésita un instant avant de venir se reblottir contre la rousse, plus proche cette fois.

    -Maman...

    Il ne savait pas très bien ce que ça voulait dire mais celle qui lui avait refusé son amour avait également refusé de porter ce titre pour lui, il lui semblait donc logique qu'il revienne à Lucie, non ?
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Lucie Field le Mar 24 Juil - 23:23

    Lucie sentit qu’Azel réagir à ses paroles, il s’éloigna et s’assit pour l’observer avec intensité avant de ne prononcer qu’un seul mot. Un seul et unique qui toucha l’orpheline de mère qu’elle était. Jamais elle n’avait connu la sienne et elle n’avait jamais même prononcé ce mot. Ce voir qualifié de ce titre était pour elle, comme un coup au cœur, la touchant en profondeur. C’était là un signe d’affection de ce petit gluant, le fruit du hasard total. Et peut-être une des bonnes choses qui lui arrivait enfin après toutes ses années de galères.

    Il y a à peine un mois, jamais elle n’aurait été imaginée être si heureuse dans sa vie, Kin soit loué, elle avait enfin réussit à quitter la ville, elle s’était faite des amis et des connaissances, elle avait trouvé l’affection profonde et loyal d’un enfant et même quelqu’un qui pourrait un jour devenir plus qu’un simple ranger. Elle sera plus fort l’enfant dans ses bras et des larmes de joie perlèrent au coin de ses yeux.

    Même si Azel ne savait pas ce que voulait dire ce mot, pour le moment, elle était touché qu’il l’emploi pour elle. Leur étreinte durant longtemps, enfin ce que pensait Lucie. Elle ne le lacha pas jusqu’à ce que sa respiration devienne régulière et que les traits de son visage se détendent. Ne pouvant résister, elle prit une photo pour la postérité. Elle lui monterait dans quelques années.

    Lucie revint dans le salon, Galcyan n’avait pas bougé… Encore un peu bouleversé, Lucie s’assit sur lui et lui raconta son histoire avec le petit et ce qu’ils s’étaient dit dans la chambre. Posée sur son torse, elle se laissait aller en confidence sur sa vie et sur ce qu’elle voulait dans le futur. Cependant, elle se rendit compte aussi que ce n’était pas le rôle d’un rendez-vous d’un soir d’écouter ce genre de chose.

    - Tu sais quoi, oublions un peu ça pour ce soir, je me suis embêté à porter une robe alors je compte bien en profiter.

    Elle embrassa le Sévian et fit remonter sa robe le long de ses jambes…
    Quand tout fut terminé, Galcyan repartit chez lui et Lucie alla s’allonger avec Azel, elle le prit dans ses bras et, dans son sommeil, il se blottit contre elle. Paisiblement la rousse s’endormie avec un sourire aux lèvres, c’était une bonne soirée.

    Contenu sponsorisé

    Re: Ce glueur d'Azel [ ft Lucie]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 16 Aoû - 3:00