Aller en haut Aller en bas


    InvitéInvité

    Quand le louveteau fugue et rencontre le croquemitaine [Blue]

    Message par Invité le Sam 21 Juil - 18:47

    Azel Perivsky



    Une fois n'est pas coutume, Azel s'était encore carapaté. C'était tout l'avantage à s'être entiché de deux personnes pour entretenir un pseudo lien maternel. Il pouvait tout à fait prétendre être avec l'une et se barrer dès qu'il étouffait de trop en les laissant croire qu'il était en sécurité avec l'autre.

    Ce jour-ci alors qu'il avait squatté toute la nuit auprès de Morgane il lui avait prit l'envie d'aller se promener dans la forêt. Il n'avait eut qu'à énoncer le nom de la rouquine pour laisser entendre que c'est elle qu'il rejoignait alors qu'il s'éloignait déjà. Il prit sagement la route qui menait en direction de la rousse pour finalement bifurquer une fois hors de vue. C'était presque trop facile.

    Le gamin resta immobile quelques secondes à l'entrée de la forêt. Il ne savait pas encore très bien ce qu'il allait faire. Pour le moment il était juste avide de liberté et de se gorger de l'ambiance si particulière de la forêt. Il fit quelques pas, s'amusant des feuilles qui crissaient sous ses pas il oublia rapidement tout le reste pour jouer comme le jeune loup qu'il restait persuadé d'être, très rapidement le jeu évolua encore et encore, tout y passa, du grignotage de branches aux roulades à même le sol jusqu'à ce que la terre, les feuilles et la poussière l'eurent transformé en digne sauvageon qu'il prétendait être.

    Une fois bien défoulé l'enfant décida de faire quelque chose de sans doute... Particulièrement stupide. Le voilà qui avait décidé de s'enfoncer plus loin dans la forêt à la recherche des loups auxquels il n'avait échappé que de justesse quelques jours plus tôt au prix de plusieurs blessures qui auraient put être fatales pour Lucie. La raison d'un geste aussi stupide était claire. Ayant été élevé par créature similaire, il ne pouvait admettre qu'il courre un réel danger auprès des loups et il était presque sur que de se rendre auprès de la meute seul lui vaudrait de ne pas se faire attaquer. Le voilà donc partit, tout enveloppé de sa naïveté quand un bruit un peu plus loin attira son attention. L'enfant se figea un instant pour tendre l'oreille. Bien sur à présent il n'entendait plus rien. Il ronchonna un peu avant de s'approcher, il poussa un gémissement, persuadé que la meute allait venir l'accueillir mais... Rien. Azel resta une longue minute encore immobile, guettant encore et encore... Jusqu'à ce qu'un bruit se fit encore entendre. L'enfant était prêt cette fois. Il bondit pour se vautrer lamentablement au pied du buisson qu'il venait de passer, omettant de regarder ce qui avait pu attirer son attention.
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Quand le louveteau fugue et rencontre le croquemitaine [Blue]

    Message par Blue Zandal'ar le Sam 21 Juil - 20:23



    Quand le louveteau fugue et rencontre le croquemitaine

    “Le loup compte sur la forêt, la forêt compte sur le loup.”"

    Nyx
     J'arrive Armerys.

    Cela fait longtemps que j'attends ce moment, la chasse à l'homme!
    Devoir te débusquer, te traquer, te viser de par mon arbalète et te tuer n'a jamais été autant désiré qu'en cet instant.

    Je peux sentir mon sang bouillir dans mes veines et mes dents claquer sous l'impatience grandissante! Ma peau gravée à l'encre de l’Énée telle des peintures de guerre est parcourut d'un large frisson d'extase.  

    Je soupire d'aise.

    Je suis la louve noire de ces terres d'émeraudes, je te trouverai Armerys... ma proie, ma drogue, mon poison et je t'arracherai ta chienne de vie.


    ________________________________________

    Ses Sens n'avaient jamais été aussi sur-développés qu'à cet instant, ses oreilles étaient attentives au moindres bruits: Captant la nuée d'oiseaux qui passaient au-dessus des vastes champs verdoyant tandis que ses yeux saisissaient la moindres couleur, le moindres mouvements. Son derme répondait sévèrement à l'appelle de la nature, chaque chose vivante faisait vibrer sa peau de façon exquise, orgasmique.

    la Chamane ne faisait qu'un avec la nature et même si son Grwark affamé cherchait en vain à s'échapper d'entre les cuisses serrés de la dame, il n'en était pas moins que sa tête en était rabaissée vers le sol. Ses puissantes griffes grattant la mousse et les roches afin de faire taire son impatience.

    Blue observait les cimes des pins afin de se rappeler de l'endroit où elle se situait, car à l'avenir il allait lui falloir bien plus qu'une simple marque sur le sol pour se déplacer dans la forêt de Kinrin.
    Attrapant sa pipe de légende par le bout de ses doigts frêles, la chasseresse aspira de nouveau une bouffée d'air azur aux senteurs et parfums d'un océan sans horizon.
    Rapidement les âmes et les esprits l’illuminèrent tel des spectres de lumières à ses yeux et c'est ainsi, en avançant avec souplesse et furtivité qu'elle accédait au coeur de la foret, d'un pas lent mais assuré.

    Plusieurs heures passaient pour lesquels elle chassa un humain qu'elle offrit en pâture à son Grrwark affamé, cela tarissait amplement sa faim quant à l'odeur du cadavre frais, il ne tarda pas à attirer les loups gris, énormes gardiens protecteur de ce sanctuaire aux nuances d'un vert épuré.

    La chamane n'était pas chez elle aussi, dès qu'elle su sa monture et son furet immaculé -Ursoc pour les intimes- rassasiés, elle les conduisait loin, de façon à ce que les autres grands animaux bénéficient d'une même collation.

    Cette forêt plaisait énormément à notre Chamane qui, les yeux grands ouvert par l'immensité et le ressentit sacré de ses lieux, ne pu réprimer un soupire d'aise suivit d'un énorme sourire qu'elle ne cherchait pas à dissimuler.
    La nature était capricieuse mais en son droit totale, les humains n'avaient pas encore abîmés cette surface du monde, du moins, pour le peu de chose dont elle observait pour le moment.

    Dévalant un sentier abrupte, se renforçant entre lierres, fougères et boulots, se tarissant d'une nuit quasi complète tant les feuillages compromettaient le peu de luminosités en ces lieux, Blue mit pied à terre.
    Ses sens plus que jamais acérés, elle capta comme des formes de gémissements, des plaintes animales.
    Première règles chez un Baalkyan, aider les animaux quels qu'ils soient dans leurs peines et blessures. Grace à sa bonne audition et à la vue des spectres, la chamane accrochait son raptor à un lit-de-branche afin qu'il ne s'échappe pas et surtout qu'il se repose de la longue marche qu'il avait eut à faire.

    Blue était dotée de sa tenue de voyage, emmitouflée dans une grande cape de lin châtain, nuancés de bruns et de noirs. Ses mains miellés étaient recouvertes de traces blanches et brunes, peintures de guerres chamaniques dont chacune représentait un cercle et une forme bien précise et compliquée, non connue des autres humains.
    Soudain, elle s'abaissait, les loups gris étaient aux alentours et semblaient renifler quelque chose, comme s'ils désiraient manger le louveteau qui gémissait.
    Accroupie, ses talons relevés et prête à passer à la défensive: Ses grelots, pierres, runes et plumes anti-mauvais-esprits s'activaient en laissant délicatement tinter le glas de la paix.

    Les loups gris affamés commençaient dès lors à grogner bien plus fort, la chamane s'était jurée les tourner autours de quelque chose, non pas d'un louveteau, mais de quelque chose. Les paupières froncés et ses iris aux nuances d'un ciel azuré épuré cherchaient une branche, quelque chose pour faire diversion.
    S'Il était interdit de tuer un animal chez les Baalkyans et il était d'autant plus difficile de détourner ces grands prédateurs de leur proie que de les faire fuir sans dommages collatéraux. Néanmoins rapidement Blue sortit avec silence un morceau d'humain de son sac, une main qu'elle jugeait assez grosse pour que les créatures veuille se battre et donc -perdent du temps- pour s’approprier le trophée.

    Jetant la mains de toutes ses forces vers le coté opposé, sans omettre de la faire plusieurs ricochets afin que les loups l'entendent, Blue les observait.
    Celui qui devait être l'alpha arrêtait de grogner et de tourner, levant ses oreilles, il levait son museau, poussa un hurlement de chasse afin de sonner l’hallali et se mit à courir, précédés par les autres loups gris.

    Les sachant éloignés, Blue marcha à quatre pattes en direction de ce qui devait être le louveteau et au bout de quelques minutes où le spectre de la chose informe, s'accentuait, elle tombait nez-à-nez avec ... un humain.
    Un jeune humain qui se dressait dans la même position qu'elle, mi homme-mi-loup. Etait-il effrayé? A quoi s'était-il attendu?
    La chamane levait une paupière en soupirant, les humains ça n'était pas vraiment son truc, sans parler que celui-là avait l'air d'avoir une tare sévère.

    " - Salut..."

    Ajoutait-elle en maugréant entre ses dents mi-clos à la façon dont un loup aurait certainement grogné en voyant un petit être sans défense.
    Un enfant ici? peut-être Blue se tenait proche d'un campement humain? A moins que celui-ci soit un enfant de la jungle? Soit!
    Elle testa l'enfant de deux façon, la première en abordant la discutions, qui n'avait pas forcément l'air fructueuse:

    "  -  D'où viens-tu petit bonhomme?"

    La seconde, à en voir l'expression et la tenue au corps de l'enfant...
    Azure abordait une discutions plus animale, Chamane, elle connaissait certaines postures animales et leurs interprétation.
    Le furet blanc sur son épaule, -Ursoc- sauta à ses cotés et se mit à se gratter.
    Blue plaçait ses deux bras avant telle deux longues pattes noires, en les glissants vers le sol.
    Toujours à quatre pattes, ses hanches bien droites valsaient de la droite vers la gauche, si elle avait une queue, elle exercerait la même chose!

    Blue voulait déclencher le jeu et voir s'il y avait la possibilité de communiquer pour savoir quelque chose de cet endroit et entre autre... si l'humain devant était susceptible de connaitre une ville nommée "Mühr" ...


    _________________



    InvitéInvité

    Re: Quand le louveteau fugue et rencontre le croquemitaine [Blue]

    Message par Invité le Sam 21 Juil - 23:47

    Azel Perivsky



    Azel avait atterrit lourdement le nez dans la poussière. Il secoua la tête et se frotta le visage, un peu étourdit par son improbable cascade avant de se redresser, juste un peu, pour se retrouver à quatre pattes face à une personne qu'il n'avait encore jamais vue. Le gamin dévisagea l'inconnue en adoptant une moue à mi chemin entre la curiosité et la totale indifférence. Un mélange qui devait lui donner un drôle d'air mais dont-il se moquait bien. Il tendit le bout du nez comme pour se renseigner sur l'identité de l'autre à sa simple odeur mais bien sur, aucun de ses sens n'étaient assez aiguisés pour lui fournir quelconque renseignement pertinent. Il cessa son numéro et poussa un léger gémissement de frustration en se laissant retomber en station assise.

    L'enfant marqua une pause ne sachant comment il devait agir. Se remettre en quête des loups, rester auprès de cette inconnue ou rejoindre sa famille ? Il hésita, l'idée des loups était la plus tentante mais... Il s'était un peu lassé, véritable girouette qui changeait d'avis comme d'activité en un clignement de paupière, il songea qu'il pouvait bien se remettre en quête des créatures le lendemain. Peut-être même pourrait-il demander de l'aide à autrui. Lucie risquait de ne pas être très chaude à l'idée mais Morgane serait peut-être de meilleure disposition.

    Le gamin n'avait pas portée la moindre attention à l'inconnue pendant tout le temps de sa réflexion, toujours silencieux. C'est alors qu'il remarqua la petite créature blanche qui sautait d'un bond au sol. Azel s'approcha d'un pas, juste un afin d'observer l'animal de plus prêt. Il ne fit aucun geste supplémentaire dans sa direction, conscient que par le passé il avait pu s'attirer la foudre de nombreux propriétaires de familiers, essentiellement parce qu'à l'époque il avait pour envie de goûter aux créatures. A présent il n'en était plus rien et ne ressentait-il plus qu'une curiosité amicale à leur égard. Lui aurait-on proposer d'en ramener un à ses côté qu'il aurait accepté avec plaisir.

    Un mouvement de l'autre arracha Azel de sa contemplation. Il observa l'autre qui s'était remise à bouger, silencieux, l'expression neutre, son regard s'éclaira alors tandis que son visage se fendait d'un grand sourire. C'était bien la première fois qu'il rencontrait quelqu'un qui partagea les mêmes codes sociaux que lui. L'enfant roula sur le dos comme un jeune chiot, attrapant doucement le bras de l'autre pour lui signifier qu'il acceptait son invitation à venir jouer.
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Quand le louveteau fugue et rencontre le croquemitaine [Blue]

    Message par Blue Zandal'ar le Lun 23 Juil - 3:04



    Quand le louveteau fugue et rencontre le croquemitaine

    "Chassons le naturel, il revient au galop.."


    Si les esprits sont capricieux, il n'en étaient pas moins qu'avoir un coups de main de leur part était vue tel un acte divin pour notre chamane. Car le peu de chose qu'elle avait réussit à faire, entre la chasse à l'homme, les visions divers et variées et la communication avec la nature, leur en était en partie, dû.
    Petit à petit l'aktech de la demoiselle lui faisait l'effet d'une drogue douce dans son cerveau, pliant son âme et son esprit à la seule volonté d'une force libre et éthérée. Son esprit devenait clairvoyant et notamment, elle pouvait distinctement se voir telle une louve noir dans des terres paisibles et paresseuses.

    Tandis qu'elle incitait le jeune enfant à jouer avec elle, son but étant de trouver une conversation, un moyen d'accrochage pour obtenir une certaine aide, le spectre de cet inconnu lui vint enfin à ses yeux et à son âme de façon proéminente.
    C'était un jeune innocent, natif d'un milieu hostile dont il avait dû perdre la voix- en oubliant volontairement la parole- face aux dangers, dégoûts et haine envers la bêtise humaine. Et si Blue était l'une des Baalkyane à pouvoir comprendre cela, elle était du même avis que cet enfant, pour le peu que le message des spectres à son sujet en fut bon.

    Certains hommes n'étaient bon qu'à être jetés en pâture aux Grwarks et tandis que l'enfant acceptait de jouer avec elle, louveteau perdu dans la jungle humide et duveteuse de Sèvia, Blue notait qu'il avait le même instinct animal que ces magnifiques prédateurs, notamment dans la nuance de son regard vert clair, voilé par les étoiles de la contemplation.
    Comment un enfant pouvait-il être à la fois humain mais se sentir loup? Cette science lui échappait et tant bien même les esprits lui soufflaient toute une panoplie de réponses, elle en soupirait tandis que l'enfant-loup se roulait sur le dos en répondant favorable à l'appel du jeu.

    Blue fronçait les paupières en lâchant un soupire saugrenu qui vient en faire trembler sa poitrine et ses bras toujours allongés, l'intensité bleuté de ses iris observait l'enfant qui jouait avec ses bras avec une pointe d'agacement...
    C'est pas vraiment avec ce genre de "personne" qu'elle allait pouvoir apprendre quoi que ce soit sur la ville de Mühr où sur Sévia. Néanmoins, celui allait lui permettre de se déconnecter un peu du monde dur et impitoyable dans lequel elle cédait bien trop souvent à l'appel de la chasse à l'homme.

    Alors avec délectation, elle ouvrit sa bouche en émettant un petit sourire, pourquoi ne pas tout simplement accepter de s'offrir un moment de répit?
    Avec surprise tandis que le louveteau en guenille lui mordillait les bras pour l'inciter à jouer, elle levait ses longs bras d'une traite pour les lui abattre avec souplesse et douceur sur la tête et les épaules, de façon à continuer à jouer avec ce dernier et répondre à son action.

    Puis, attrapant l'enfant entre ses "pattes" avant, elle le coinçait à la façon d'une souris, entre ses avant-bras, se penchant d'autant plus pour ne pas faire de mal à l'enfant.
    Puis ses mains glissèrent lentement le long de son cou, venant pousser et ébouriffer la tête et les cheveux de l'enfant tandis qu'avec une forme de souplesse féline qui lui était propre, elle émit un saut de mouton sur le coté avant de nouveau abaisser sa poitrine et relever son arrière train dansant de la droite vers la gauche.

    Ne sachant pas les limites de l'enfant, sur les morsures et les cicatrices -déjà nombreuses qu'elle avait pu constater à son effigie- elle émettait dune réserve sur ceux-ci, favorisant les bonds, sautillements et coups de pattes lupins qui avaient autant de significations positives qu'ils pouvaient être assommant s'il on dosait mal les coups.

    Autours d'elle, Blue pouvait sentir et voir des esprits animaux non visible à l'oeil humain mais parfaitement palpable au ressentit, les observer d'un regard curieux. Prédateurs et proies transparentes aux reflets de diamant.
    Quelques lapins-spectres et renards-spectres vinrent même effleurer l'enfant et la chamane de leur museau, leur faisant ressentir une sorte de courant d'air leur prodiguant une folle envie de courir et de jouer.

    Soudain la Chamane levait le nez et se redressait lentement, une odeur, un parfum d'allégresse vint à caresser son nez délicat...



    _________________



    InvitéInvité

    Re: Quand le louveteau fugue et rencontre le croquemitaine [Blue]

    Message par Invité le Mer 25 Juil - 12:32

    Azel Perivsky



    Azel était ravi. Jamais encore personne n'avait cédé ainsi à ses appels au jeu de cette façon. Habituellement on le considérait avec un petit air de dédain ou de pitié, on le chassait ou encore certain lui balançait un jouet, un bâton, un caillou se figurant faire une bonne action à l'égard du petit sauvage qui loin d'être aussi stupide qu'il en avait l'air, comprenait bien que l'image qu'il renvoyait n'était pas la bonne sans pour autant qu'il se décida à en changer.

    Bien loin de s’apitoyer sur cette triste vérité, l'enfant se complaisait dans la situation et prenait ce moment qui lui était offert comme un cadeau. Un large sourire vint fendre le visage du petit alors que l'autre le laissait jouer avec ses bras. Il continua de rouler au sol alors que l'autre lui assénait plusieurs attaques feintes, s'amusant à essayer de lui attraper les bras de sa gueule sans jamais la mordre toutefois, sachant que peu de personnes appréciaient ce geste, pour ne pas dire pas du tout. Après ça l'enfant, surexcité par cette bagarre factice se redressa, restant sur ses genoux et ses mains alors qu'il préférait tout de même la station sur ses deux jambes en temps normal. Il essaya de suivre les mouvements de l'autre, puis de l'esquiver ou encore de la contrer. Il roulait très souvent sur le côté, plus parce qu'il se laissait aller au sol que parce que les attaques étaient fortes. Il oublia très vite que la situation n'avait rien de très sain, qu'il ne connaissait pas cette fille et qu'elle aurait pu représenter un danger, il se montrait de plus en plus naïf au fur et à mesure que le temps passait et que les adultes substituaient son jugement aux leurs afin de le protéger et de l'aider à évoluer dans son environnement. Au final le petit sauvage devenait trop bien apprivoisé pour son propre bien...

    Alors que la fille louve stoppait soudainement le jeu pour semble-t-il se renseigner sur les odeurs alentours, l'enfant se stoppa et alla se rouler en boule un peu plus loin. Un petit sourire se dessinait encore sur son visage et ses traits étaient détendus. Ce jeu l'avait apaisé et il songeait à présent rentrer bientôt mais avant ça un peu de repos s'imposait. Il gardait un regard sur l'autre tandis qu'il se posait tout prêt du buisson par dessus lequel il avait bondit. Il se roula en boule et s'immobilisa, gardant tout de même les yeux grands ouverts.
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Quand le louveteau fugue et rencontre le croquemitaine [Blue]

    Message par Blue Zandal'ar le Dim 29 Juil - 20:16



    L'herboristerie pour les nuls


    "  C'était l'aube, et la pluie tombait et quand elle tombait, c'était de la pluie, mais quand elle était tombée, c'était du sang."

    Nyx
     La Sevegon, fleure de guérison et de soin.
    Senteur sanguine et couleur pourpre mais au goût des fraises tagada et de guimauves.
    Si elle n'en reste que très rare et convoitée sur Baal, elle est de grande quantité sur Sevia.
    Quant à ses effets... espérons qu'ils soient les mêmes qu'à Baal.
    Que Dios me garde.

    ________________________________________

    Une odeur forte, un peu âcre mais délicate et parfumé tel un encens laissant un arrière goût de fumé sur le palais se dégageait dans les environs.
    Le parfum bien que fort, fut d'abord difficile à détecter, la chamane se contentant de relever le nez en aspirant l'air, une bouche mi-ouverte et ses paupières close afin de permettre aux senteurs d'accrocher sa bouche et son esprit.

    Tournant sa tête en ouvrant ses iris cachés derrière le voile de ses cils d'encre, elle observait l'enfant, calme et apaisé, tout le contraire de ce qu'il était quelques minutes plus tôt lorsqu'il avait joué avec elle entre autre.
    La jeune femme laissait un sourire feindre avec tendresse ses lèvres pêchues tandis qu'elle laissait un soupire de bonheur effleurer ses sens.

    Si Blue n'était pas Ballkyane à tuer et massacrer les humains pour des raisons funestes comme ses confrères, il n'en était pas moins que si elle avait faim elle aurait bien aimé mordiller et manger cet enfant là tant il était mignon.
    Elle chassa les idées de sa tête, un genou levé, l'autre posé au sol et poussa un regard d'observateur inquisiteur afin d'observer la faune et la flore aux alentours, cherchant le fruit de ces senteurs âpre et sucrées.

    Les spectres d'animaux autours des deux enfants de la forêts vinrent à cesser doucement de sautiller et jouer, se réunissant autours de l'enfant, comme s'ils désiraient le protéger.
    Dans ce moment, l'enfant sauvage aux allures de louveteau pouvait sentir comme une étreinte mystérieuse et réconfortante, les âmes des bêtes se couchant docilement à ses cotés de façon à le rassurer sur les faits et gestes de la jeune chamane devant lui.

    Après avoir scruté les environs avec détail et intelligence, une plante aux nuances d'un pourpre saignant vint à éclaircir son jugement et ses sens affutés.
    Se relevant; la chasseresse des terres sauvages marchait d'un pas lent et calculé vers un monticule de cailloux, surmonté de mousse verdoyantes et de quelques feuilles jaunies, tombés depuis la cime, par les vents fort de la forêt.

    Nettement et grâce à sa vision spirituel, la jeune femme pu déceler quelques étoiles blanches et bleutés s'élever depuis l'intérieur de la roche, là où une sorte de pied blanc, tel une moisissure ou des pieds de radis se rassemblaient.

    Elle se stoppait devant la roche qui ne lui arrivait pas même au genou. S'accroupissant cette fois-ci, elle observait d'un oeil attentif la pierre et la mousse rouge pourpre qui se reposait entre les ombres de la roche.
    Jetant un oeil derrière elle, elle lança un regard, inquiète vers l'enfant en levant le nez, les rides sur son front et son nez démontrant en symbole canin qu'elle avait trouvé le fruit de ses recherches.

    Satisfaite, elle laissait un léger grondement retentir d'entre sa gorge, grondement gutturale aux sonorités longues et à voix basse, nuance de baryton.
    Telle une mère louve, elle appelait le petit afin de lui montrer ses recherches de fait, espérant lui montrer et partager une connaissance qu'elle détenait et qui était donc en commun avec une végétation de Baal.
    Cela serait même la seule chose que ce continent avait en commun avec l'île du Golem géant.

    Fouillant vivement dans son sac, la jeune femme en sortit un long poignard argenté si affuté qu'il renvoyait la lumière de sa lame sur les arbres à la façon d'un fin faisceau dorée.
    Ses mains délicates et son poignard virent à entrer dans la roche, au niveau de l'ombre là où une petite ouverture se créait et, par un bruissement sec mais humide, elle en extrayait la plante.

    Une Sevegon.
    Une plante aussi rouge et pourpre que ne pouvait être le sang. Son odeur musqué et proche du liquide vitale ne laissait point de doute sur l'origine de la plante ainsi que ses milles vertus bénéfiques.
    De soin, de cicatrice, contre les maux de gorges où de ventre mais aussi très bon pansement, la Sevegon était une denrée rare qui ne poussait que très rarement sur Baal: Raison de plus pour en récolter un maximum dans cette forêt qui semblait en reforger.

    Blue tendit la sevegon en direction du museau du louveteau afin qu'il la voie, la palpe, la sente et peut-être, la goûte afin qu'il y connaisse les vertus.
    la Chamane lui glissait un murmure tendre emplis de douceur, d'une voix suave et gonfflée de fierté:

    " Sevegon, Fleur-soin."

    Puis, rangeant son poignard bien BIEN BIIIIEEEENN au fond de sa sacoche de façon à ce que le petit ne le prenne pas, elle arrache avec délicatesse une tête de la fleur et en mit une pétale sur sa langue.

    Malgré l'odeur et la couleur du sang de la plante, le goût n'en était que florale, à cheval entre la bouchée exquise de la guimauve et d'une fraise tagada.
    BLABLA.


    _________________


    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Quand le louveteau fugue et rencontre le croquemitaine [Blue]

    Message par Blue Zandal'ar le Mar 4 Sep - 1:11



    L'herboristerie pour les nulls


    "  C'était l'aube, et la pluie tombait et quand elle tombait, c'était de la pluie, mais quand elle était tombée, c'était du sang."


    La tête dans les couleurs multiples et les parfums envoûtants, la chamane explorait les herbes par ses sens aux affuts. Ses iris turquoises survolaient parfois le Sevegon, qu'elle ramassait avec une délicate tendresse avant de la mettre dans son sac en peau, accroché à son épaule.
    Puis, troublée, elle s'agenouilla auprès d'une plante aux tons blanc et enflammés, une légère lueur tel un halo luminescent entourait les pétales d'une nimbe magnifique.

    La belle effleurait la plante de ses doigts avant d'en approcher son nez et en humer les délicates effluves, ses paupières se closant sous les délices des arômes florales et printanières, vibraient d'un plaisir exhaustif.
    Ici elle en devinait par ses sens poussés instantanément à leur paroxysme et à son coeur battant la chamane, un puissant aphrodisiaque. Ses pupilles étant dilatées à l'extrême, sa peau tout comme chaque parcelle de son pcorps était en fleur, si sensible que même un courant d'air pouvait être source de bien être.
    Spoiler:

    Elle en fut surprise et sublimée mais également inquiète et c'est avec une infime précaution qu'elle lançait un regard scrupuleux autours d'elle, cherchant le louveteau d'un regard amer avant de farfouiller dans son sac ses crocs, deux lames étincelantes qu'elle prit dans ses mains pour trancher sèchement la plante à sa naissance.
    Le nimbe n'en partait pas pour autant et tandis qu'elle assemblait les feuilles enflammées en les mettant dans une serviette, elle prit toutes les précautions nécessaires pour ranger cette fleure, le "Ninroot" bien loin dans son sac.

    Elle sifflait avec douceur et gentillesse l'enfant à ses cotés de façon à attirer son attention tandis que sa propre attention fut attirée par une plante d'un bleu profond, un bleu roi intense, aux pieds d'un arbre magnifique.
    Elle avait un parfum qui fit plisser les yeux de la jeune fille, un parfum qu'elle reconnaissait entre mille humains et un milliers d'espèce!
    L'être et l'esprit toujours aux aguets, elle s'agenouillait auprès de cette plante, une magnifique fleur dont elle ne connaissait pas les propriétés mais dont l'aura ténébreuses lui faisait penser à un poison mortel et passionnel, celui de l'amour.

    Spoiler:

    Prenant des herbes sèches entre ses mains, elle arracha la fleur et son bouquet terreux, l'englobant dans des torchons humides avant de le fourrer lui-aussi, en dessous de sa pile d'herbe.
    Se mettant debout, elle poussa un long soupire, avec ces trois herbes elle avait déjà de quoi chercher et composer au moins neuf lotions!

    Cependant loin de s'arrêter là, tendant l'oreille, elle entendit une chute d'eau, une rivière ne devait pas s'écouler aussi loin d'elle.
    décrispant ses muscles, elle entama une marche calme vers les écoulements d'eau tout en chantonnant une petite mélopée qu'elle avait apprit grâce à sa mère:
    paroles de la chanson de Blue:

    -cf: the witcher3 Wild Hunt.-
    Les loups sommeillent dans les bois,
    les chauve-souris, au vent, tournoient.
    Mais une âme anxieuse reste aux aguets,
    pour verser le sang des monstres cachés.
    Si ta poupée Lupe ne dort pas,
    alors serre la fort tout contre toi.
    Le sorcelleur sans remords,
    payé en pièces d'or, Il va,
    il vient, ne laissant rien,
    que maux et chagrins.
    Grands chagrins...

    Les oiseaux se taisent cette nuit,
    les vaches rentrent dans leurs abris.
    Mais une âme anxieuse reste aux aguets,
    pour verser le sang des monstres cachés.
    Ma chère poupée Lupe ferme tes yeux,
    Ne bouge pas, ne crie pas, ou victorieux,
    le sorcelleur brave et fort, payé en pièces d'or,
    te trouvera, te tranchera et dévorera tout de toi...

    Arrivé au niveau de la rivière, la chamane changea son sac d'épaule, cherchant de ses yeux azurés des plantes, herbes et autres raretés tout en restant ébait face à la splendeur de Sévia.
    Tout en chantant, elle se délectait du son de la rivière et du vent qui faisait bouger les ramures des arbres en une mélodie douce et tendre.


    _________________



    InvitéInvité

    Re: Quand le louveteau fugue et rencontre le croquemitaine [Blue]

    Message par Invité le Jeu 20 Sep - 10:46

    Azel Perivsky



    Azel continua à suivre la fille, toujours silencieux, attentif, écoutant les quelques mots qu'elle lui offrait sans trahir s'il les comprenait ou non. Contre toute attente le gamin goûta à la plante qui lui avait été tendue, puis aux suivantes, certaines avaient bon gout, d'autres bien moins.

    Au début il lui sembla amusant de goûter à toutes ces herbes et plantes que cette fille qui maîtrisait trop bien les codes canins pour qu'il ne lui fasse pas immédiatement confiance lui avait proposé. Bien sur, la séance dégustation n'avait pas été qu'amusante. Il avait distingué des choses qui n'avaient sembler n'exister que dans sa tête. Certaines étaient amusantes et d'autres... Autrement plus menaçantes. Il avait rapidement oubliés ces rêves éveillés alors que l'autre lui avait tendues encore plus de plantes. L'une avait un excellent gout bien qu'elle n'eut provoqué aucun effet. Une autre plus amère avait sembler soulager la fatigue de son corps malmené par ses nombreuses courses au travers de la forêt, il y en avait eut plusieurs autres encore avant qu'il ne décide finalement d'abandonner l'autre fille, se devant de rentrer avant que la rousse ne jette son ranger préféré à ses trousses une fois de plus.

    Il l'avait laissée comme ça, sans un mot, un bref regard qui voulait tout dire puis il l'avait abandonnée, ignorant encore qu'il était empoisonné.

    (Azel quitte le rp)

    Contenu sponsorisé

    Re: Quand le louveteau fugue et rencontre le croquemitaine [Blue]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 24 Oct - 0:53