Aller en haut Aller en bas

    Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Elisa Murdoch le Mer 11 Juil - 11:19



    [Le duo part de Sèvia en F9 puis prendra par G9 | Une fois que Lili aura RP, Dios dira ce qu'il se passera en G9 pour les 4 jours à venir]

    Les détails étaient fixés : Tic et Tac et moi-même allions nous rendre sur Baal. Ma nouvelle alliée avait un sacrifice qu’elle comptait offrir à Dios et elle l’amènerait avec elle. Heureusement que j’avais prévu de quoi manger et boire pour plus de deux voyageurs. Car même si on n’en avait rien à faire de ce traître, il faudrait le garder en vie d’ici notre arrivée et il y avait une bonne trotte. J’avais calculé douze jours de trajet. C’était pas mal : il ne fallait pas qu’il pourrisse sur la route mais ça ne devrait pas arriver puisque ce fameux sacrifice avait encore le cœur qui battait. Tant mieux, j’étais fan des tortures et autre mais la viande humaine avariée ça avait une odeur épouvantable que je préférai ne pas la sentir trop souvent. Ca arrivait, malheureusement. Ce fichu désert n’aidait pas à ce qu’il en soit autrement. Des fois les proies pouvaient succomber à la chaleur ou se faire dévorer par des créatures ayant senti l’odeur alléchante d’un humain affaibli. Dans certains cas, il valait mieux abandonner son sacrifice que de vouloir affronter des tas de créatures.

    Bref, j’avais repéré Baal grâce à mon localisateur. Selon la carte il était en G12. Nous avions de la chance qu’il ne soit pas encore si reculé que cela. Parfois il était à quasiment un mois de trajet de grwaks et c’était la déprime.

    Toutes deux prêtes à partir sur nos grwaks bien chargés par nos vivres, je montrais la direction à suivre.

    « C’est simple, d’abord on prend par l’est en prenant direction G9 puis on ira plein sud. On va se prendre un nid d’insectes géants en G10 mais c’est le plus rapide et le plus sûr. Dans le coin, y a une présence maléfique qu’on ne veut pas se prendre à deux, crois-moi. »

    Je n’étais pas du genre à me pisser dessus donc si je disais ça on pouvait me croire sur parole. Dans le désert il y avait des puissances sur lesquelles on ne voulait CLAIREMENT pas tomber. Elle avait de la chance que je connaissais les environs. Cela lui éviterait de mourir à sa première sortie dans le désert.

    Les grwaks semblaient aussi impatients que nous pour partir. Nous avancions donc à une bonne allure vers nos quatre premiers jours de trajet.

    « J’ai hâte de te faire découvrir Baal et tous nos alliés ! Il y a de tout chez nous. Certains sont plus cool que d’autres mais on fait vite le tri. Ah et je te présenterai mon ex-gladiateur aussi. Par contre, tu regardes et tu baves mais tu touches pas : il est à MOI. »

    Ouais, j’étais un peu stricte là-dessus mais autant mettre les choses au clair directement.

    « D’ailleurs, si tu en as l’occasion je te conseille de faire comme moi. Il n’y a rien de tel que de se faire un prisonnier assez fort pour en faire un gladiateur. Il m’a permis de gagner un paquet d’ossements et puis il reste ton esclave : tu en fais absolument tout ce que tu en veux… »

    Je repensais à tous ces moments partagés avec mon Maxou. C’était quand même le genre de lien incomparable. Mon regard se tourna vers on sacrifice et je ris comme une diablesse.

    « Forcément, c’est pas avec ce petit pouilleux que tu arriverais à quoi que ce soit. Moi, je l’ai choisi de l’armée d’Öazys. Ça, c’est le bon plan. »

    J’aimais partager mes tuyaux avec des personnes aussi folles que Lili ! Je sentais qu’on allait faire une bonne équipe.


    InvitéInvité

    Re: Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Invité le Mer 11 Juil - 18:30

    Liliana White






    Ça y est l'aventure commençait enfin pour Liliana ! Adios les nullos et coucou les gens géniaux avec beaucoup trop de style ! Bientôt, elle allait en faire partie et elle était impatiente d'en voir plus. Déjà rien que ces grwaks avait une allure de dingue ! Ce n'était pas comme ces poussins de kwaks. Elle était déjà éblouie rien que par le moyen de transport alors ce pays devait être tip top !

    Fury lui indiqua d'abord la direction qu'elle devait prendre pour cette exploration. Pour tout ce qui orientation, elle lui faisait 100% confiance étant donné qu'elle avait l'habitude de souvent se perdre. Donc avoir une guide douée comme son amie était très bien. La jeune femme avait juste hocher de la tête quand elle lui dit devoir aller vers l'est puis le sud. Elle ne lui cacha pas qu'elles allaient tombé sur un nid d'insectes géants, mais ça ne la dérangeait pas et puis c'était l’occasion pour elle de voir comment elle devait se débrouiller face à une créature.
    Puis Fury fit référence à une présence maléfique. Cela l’intrigua beaucoup, mais elle ne pu lui demander tout de suite car, la bleutée lui dit :

    « J’ai hâte de te faire découvrir Baal et tous nos alliés ! Il y a de tout chez nous. Certains sont plus cool que d’autres mais on fait vite le tri. Ah et je te présenterai mon ex-gladiateur aussi. Par contre, tu regardes et tu baves mais tu touches pas : il est à MOI. D’ailleurs, si tu en as l’occasion je te conseille de faire comme moi. Il n’y a rien de tel que de se faire un prisonnier assez fort pour en faire un gladiateur. Il m’a permis de gagner un paquet d’ossements et puis il reste ton esclave : tu en fais absolument tout ce que tu en veux...Forcément, c’est pas avec ce petit pouilleux que tu arriverais à quoi que ce soit. Moi, je l’ai choisi de l’armée d’Öazys. Ça, c’est le bon plan. »

    Encore un truc fun à tester. Décidément chez Baal, ils savaient trop bien s'amuser. Liliana était tellement enthousiaste qu'elle oublia complètement la référence à une présente maléfique. Dans sa tête, il n'y avait plus que des projets amusant à faire. De un le sacrifice en torturant l'homme, puis elle devait découvrir un peu plus les gens qui habite à Baal et une fois terminé elle se lancerait dans l'exploration pour trouver son gladiateur à elle et rien qu'à elle. Entre temps, elle ferait plein de meurtre pour le fun aussi. C'était la base après tout.

    « Je ne vais pas me taper un moche comme lui et puis c'est mon sacrifice. Aucune pitié pour lui. » Dit-elle en souriant. « J'ai tout un programme pour toi. » Elle regarda l'homme qui était ballonné et bien attaché. Celui-ci gesticulait dans tous les sens. Elle lui caressa les cheveux comme on le ferait à un animal, mais voyant qu'il continuait elle lui dit avec un sourire doux : « Si tu continue coco, je vais devoir te casser une vertèbre du dos pour te rendre handicaper. Alors sois sage compris petite enflure. Cordialement Liliana. » L'homme cessa de bouger puis elle regarda Fury et demanda : « On peut avoir plusieurs gladiateur personnelle ? »
    lumos maxima
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Dios le Jeu 12 Juil - 12:11

    [Rien de notable en G9]

    Rien de notable ne se passe durant les quatre jours en G9. La chaleur est par contre accablante. Vous avez intérêts à bien vous hydrater ainsi que votre sacrifié si vous ne voulez pas qu'il succombe... Au loin, vous voyez qu'en G10 se trouve un nid d'insectes géants. Ça grouille.

    Re: Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Elisa Murdoch le Jeu 12 Juil - 12:16



    [Le duo est en G9 et va vers G10 | Une fois que Lili aura RP, Dios dira ce qu'il se passera en G10 pour les 4 jours à venir]

    Je hochais la tête en grimaçant légèrement. Il aurait fallu être bien désespéré pour vouloir avoir des relations sexuelles avec ce type. Rien que d’y penser, cela me donnait la nausée. Marguerite méritait un mec quand même plus canon que cela. Elle trouverait forcément : il y avait pas mal d’explorateurs en vadrouille ces derniers temps en plus de l’armée d’Öazys. Il y en aurait bien un dans le lot qui serait attractif au moins physiquement. Pour avoir un gars autant intéressant mentalement que physiquement ce serait plus complexe. Il était rare que les infidèles réussissent à nous comprendre, nous, baalkyans. Cela dit, même s’il était contre nous, elle pouvait bien lui faire ce qu’elle voulait. Elle resterait sa propriétaire et soit il obéirait, soit il périrait.

    L’idée de devenir maîtresse sembla l’intéresser puisqu’elle me demanda si on pouvait avoir plusieurs gladiateurs personnels. J’affichais mon sourire fou et lui répondis avec entrain :

    « Bien sûr, il n’y a pas de limite. Par contre il faut faire attention car il faut les avoir à l’œil, eux et nos collègues. J’ai connu le cas où on avait torturé mon gladiateur car il faisait le malin en mon absence dans sa cellule. Puisqu’ils sont regroupés, ça peut arriver. C’est un peu comme des familiers : il faut être là un minimum pour que ça ne dégénère pas. Et il faut régulièrement répéter à tout le monde que c’est ta propriété quitte à ta battre. »

    Je l’avais déjà fait pour Maxou par le passé, sans le lui dire. Une fois j’en étais même venue à pratiquement tué un des nôtres. Il y en avait qui ne comprenait pas ce que non signifiait. Si je dis que je ne voulais pas l’échanger, c’est que je ne changerai pas d’avis ! Enfin, cet idiot n’avait plus jamais réitéré son erreur, Dios m’en est témoin.

    « Personnellement je n’ai pris qu’un gladiateur. C’est comme ça que j’ai pu veiller à ce qu’il garde un bon entraînement et qu’il reste en vie deux ans tout en me laissant du temps pour des missions annexes. »


    Je ricanais fièrement avant d’ajouter :

    « Moi j’ai eu de la chance parce qu’au final, il a pris le goût des tueries et combat avec moi désormais. Tu devrais le voir arracher la colonne vertébrale de ses ennemis en mon nom… C’est un délice ! Toi aussi, quand tu auras tes esclaves, tu pourras t’amuser à ce genre de chose. »


    Mon Maxou n’était plus réellement mon esclave désormais mais je l’appelais toujours ainsi. La preuve de son indépendance était qu’en ce moment je me déplaçais sans lui. Il pouvait vivre sa vie en attendant… Bien que je lui avais vivement fait comprendre que j’avais envie de le voir à mon retour. Je lui avais lancé ce regard colérique qui n’était sans doute plus nécessaire puisqu’il semblait que nous étions très très proches tous les deux. D’ailleurs partir sans lui me faisait bizarre. Vivement que je le rejoigne et lui rappelle qu’il ne se débarrasserait pas de moi régulièrement, non mais oh… Nous c’était à la vie à la mort désormais. J’étais une teigne, un pot de glue, je ne le perdrais pas de vue, comme promis.

    « Franchement, ça va te changer de ton quotidien au pays des bouffeurs de salade. Baal est fait pour des gens créatifs comme toi. »

    Je sentais tout son potentiel et étais ravie de la guider vers la voie des baalkyans. Dios serait fier de m’avoir recrutée. Je ramenais toujours plus de nouveaux fidèles et le tout sans être un membre religieux de son temple. Si ce n’était pas la classe !

    Les quatre premiers jours d’exploration furent tranquilles mais très chauds. Néanmoins, nous échappions aux classiques tempêtes de sable pour le moment. Ce n’était déjà pas si mal. Comme à chaque expédition, je prévoyais des haltes matin, midi et soir pour manger et boire. Question nourriture j’avais pris un peu de végétal, me disant que cela plairait à Tic et Tac mais j’avais surtout beaucoup de viande humaine séchée. C’était pratique à transporter, assez calorique et donc idéal pour ce genre d’aventure. Pour les boissons j’avais pris de l’eau mais aussi pas mal d’alcool bien corsé car j’adorai boire !  

    Lors de la soirée du quatrième jour, je ris en voyant le futur sacrifier suer comme s’il était déjà sur le bûcher. Heureusement pour lui la nuit tomberait bientôt et laisserait place au froid glacial de la nuit. Tout de même, il était pitoyable et ne semblait avoir aucune fierté. Il geignait. Tous les mêmes ces futurs sacrifiés.

    « Tu lui rends service en mettant fin à ses jours. J’espère qu’il saura bien hurler à défaut de mourir dignement ! Vermine d’infidèle pitoyable. »

    Dis-je en riant avant de demander :

    « Je pourrais assister à sa torture ? J’adorerais voir ta première œuvre en tant que baalkyane ! »


    Ce serait la séquence émotion.

    Au loin j'entendais le bruit des créatures. Ce serait drôle de passer quatre jours sans perdre ce boulet.


    InvitéInvité

    Re: Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Invité le Jeu 12 Juil - 18:17

    Liliana White






    Il y avait tellement de nouvelle chose à prendre en compte dans ce nouveau lieu. Il valait mieux qu'elle en sache plus lors de leur exploration. Plus elle assimilait leur façon de vivre et plus vite elle allait pouvoir faire partir de cette grande famille.

    Plus jamais, elle serait mise à l'écart à cause de son passé ou de sa différence. Maintenant, elle appartenait à un vrai groupe. Un peuple qui pense comme elle et qui ne va pas la juger pour ses actes. Au contraire, la jeune femme allait être plutôt récompensé si elle s'en sortait bien. Alors autant bien apprendre les coutumes de Baal en questionnant son amie.

    Si avoir un gladiateur personnel était une chose normal là-bas, alors elle en chercherait un voire plus. Cela dépendait de la réponse de Fury. Plus elle amassait d'hommes puissant plus elle avait de chance de trouver son bonheur n'est ce pas ? Maintenant qu'elle y pensait, elle allait sans doute les faire se battre entre eux pour choisir le plus fort. Au moins, pas de mauvaise surprise sur sa compétence physique. En voilà une excellente idée !

    Liliana était ravie de son idée, mais aussi de la réponse de son amie. Elle lui confirma qu'elle n'avait pas de limite de gladiateur. Elle rajouta ensuite qu'elle pouvait par contre rencontrer des problèmes avec les autres. Elle lui expliqua en avoir pris qu'un seul pour pouvoir veiller sur lui et elle termina en lui disant qu'elle avait de la chance car son esclave avait fini par aimer les tueries.

    « Trop la chance !!! » Avait-elle répondu avec des étoiles dans les yeux.

    C'est vrai ça quoi ! C'était un comme dans les contes de fée...enfin ceux que Liliana avait écrit elle-même hein. Parce que on était tous d'accord que des livres pour enfants ne vendait pas ça comme rêve. Seule Liliana rêvait de ça. Maintenant elle n'avait qu'à le réaliser.

    Les 4 jours dans le désert avaient été calme bien que la chaleur lui tapait beaucoup au crâne. Elle était proche d'une insolation, mais heureusement elle avait un chapeau en paille qui lui donnait un air de paysanne et que Fury avait prévu de quoi boire. De l'eau et de l'alcool. Encore une fois, elle avait très bon goût car elle adorait boire de l'alcool aussi. Le voyage n'était pas ennuyeux en tout cas.

    Le sacrifice commençait à devenir un peu énervant, elle avait beau lui donner des fessés pour le calmer il continuait à gigoter comme un vers. Elle pensait même le traîner par terre, mais il allait finir par mourir alors la torture n'aurait plus lieu et ça ce n'était pas le but. Surtout que Fury lui demandait si elle pouvait assister à sa première séance.

    C'est avec un grand sourire qu'elle lui répondit :

    « Bien sûr ! Tu peux même amener des phalanges pour manger et regarder comment je m'y prends. Par contre, je ne veux pas que tu y touche hein. Il est à moi. »
    lumos maxima
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Dios le Dim 5 Aoû - 11:04

    [Nid d'insectes géants en G10 !]

    Les voici, les voilà, les insectes géants ! Regardez comme ils sont mignons avec leurs très très nombreuses pattes, avec leurs nombreuses langues semblables à des serpents venimeux et leurs très belles dents acérées ! Oh, j'oubliais leur longueur pouvant dépasser les vingt mètres.

    Bon courage, n'oubliez pas de ne pas leur faire de mal I love you Sinon...  Twisted Evil

    Re: Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Elisa Murdoch le Dim 5 Aoû - 11:15



    [Le duo est en G10 et va vers G11 | Une fois que Lili aura RP, Dios dira ce qu'il se passera en G11 pour les 4 jours à venir]

    Je sentis mon ego se gonfler un peu plus lorsque Marguerite fut en admiration concernant ce que j’avais fait de mon Maxou. Hé ouais, j’avais une chance folle de l’avoir converti à Baal. Ce n’était pas le premier baalkyan du coin qui y arriverait. Il fallait avoir ma folie, ma classe et tout ce qui faisait ma grandeur. Quoi ? Vous ne voyez qu’une folle furieuse ? Pourquoi lisez-vous ceci alors ? Avouez que ma folie fait tout mon charme et que je suis plus complexe qu’on l’imagine. Je ne suis pas n’importe quelle femme et si je tue des tas de personnes, il n’est pas impossible de me trouver sympathique. Il suffit juste de se mettre du bon côté de Dios. Visiblement, j’arrivais à attirer les autres sur la voie. J’étais fière de mes prouesses.

    En tout cas, Tic et Tac était vraiment dans l’ambiance baalkyane. Ce qui me faisait penser cela ? Elle me disait d’apporter des phalanges de dégustation lorsque je viendrai regarder son sacrifice. A croire qu’elle était déjà venue là-bas ! Il était génial d’avoir remplacé les knacky par des phalanges, avouez. Il y avait également les yeux assaisonnés : un vrai délice. Il ne manquait pas de bons cuisiniers sur Baal, aussi on pouvait se faire plaisir si l’on ne se bloquait pas psychologiquement au détail que l’on mangeait des humains. Rectification, nous ne mangions pas des humains mais des infidèles. Ce n’était pas tout à fait pareil. Quitte tuer, au moins nous ne faisions pas de gâchis. Écologique jusqu’au bout, je vous le dis ! Et après on nous traite de barbare… Ouais c’est vrai, personnellement j’assume. On ne peut pas dire que nous faisions preuve de finesse mais nous n’aurions pas à le faire si les autres se ralliaient à notre cause. Bref, je m’égare.

    « Je ferai ça et je prendrai aussi des yeux qu’on pourra partager pour fêter ton arrivée ! »

    Dis-je en ricanant, affichant mon air diabolique. Nous étions deux folles, prête à commettre des massacres. Ça allait être épique : les infidèles n’avaient qu’à bien se tenir. Déjà qu’avec mon Maxou, ils étaient mal partis alors là… Le clan des psychopathes s’agrandissait. Quand les autres comprendraient qu’il valait mieux être avec nous que contre nous ? Des idiots, je vous le dis.

    Après avoir bien dormi, nous arrivions devant le nid d’insectes géants. Je souriais, admirant le spectacle avant de lancer à ma partenaire :

    « On doit passer, ne blesser aucune créature donc il va falloir aller au plus vite et tenir. J’espère que ton boulet ne se fera pas manger. »

    L’autre pâlit, je crus que son corps avait relâché son sphincter et tout ce qui s’y trouvait. Glamour ! Je me moquais ouvertement de lui. Il était décidément pitoyable jusqu’au bout ! Pour enfoncer un peu plus le clou, je lui glissais avec mon regard vidé de toute compassion – y a « con » dedans, je peux pas en avoir comprenez…

    « Quoique ça serait fun qu’on lui bouffe un pied ou une main. Ça pourrait faire une belle diversion en cas de problème. On ne va pas jeter nos provisions quand même. »


    Après avoir ri comme la véritable furie que j’étais, je repris mon sérieux. En vérité, Marguerite faisait ce qu’elle voulait. Nous pouvions bien nous en sortir sans le découper. D’autant qu’il risquait d’attraper des infections et de mourir avant d’arriver. Ça aurait été dommage mais quelle joie de le voir paniquer. Il aurait une bonne raison de faire le mort jusqu’à son arrivée.

    Je préparais convenablement mon grwak et m’attachais bien. Ma partenaire me suivrait de très près, je n’en doutais pas. Ces quatre jours furent intenses mais grâce à mon Aktech’ permettant de contrôle une créature, j’avais fait en sorte que nous puissions dormir chaque soir avec un insecte géant en guise de garde du corps. Bien sûr, de temps en temps je faisais peur au sacrifice de Tic et Tac avant de murmurer à l’oreille de celle que je considérai comme mon amie :

    « T’inquiètes, je ne me permettrai JAMAIS de toucher à ce qui t’appartient, mais lui ne le sait pas et c’est bien drôle. »

    Est-ce que durant la traversée le futur sacrifié se retrouva mutilé ? C’est à Tic et Tac de vous le dire ! Tout ce que je peux vous confier, c’est que quatre jours après au moins elle et moi étions sorties vivantes de ce nid. Nous pouvions êtres fières de notre performance car il aura fallu être rusées, en plus de l’usage de mon Aktech’. Mais, encore une fois, je laisserai Tic et Tac vous compter ces détails.


    InvitéInvité

    Re: Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Invité le Dim 19 Aoû - 16:53

    Liliana White






    Savoir que celle qui l'avait guider jusqu'à Baal souhaitait venir la voir à l’œuvre la remplissait de bonheur. Enfin quelqu'un serait là pour regarder son spectacle. Il ne s'agissait pas de spectacle de chaussette avec Maurice et Ginette, mais d'un autre. Beaucoup plus long et beaucoup plus sanglant. Le temps du trajet l'a laissait largement le temps de réfléchir à ce qu'elle allait lui faire subir. Même si elle avait eu des idées depuis des lustres.
    Alors que Liliana avait proposé à sa maîtresse de ramener des phalanges pour la regarder faire comme si cela s'agissait de pop corn. Celle-ci ajouta qu'elle ramènera aussi des yeux pour pouvoir partager et fêter son arrivée. La verte était encore plus ravie. Elle voyait en Furie, une personne extraordinaire. Une vraie amie avec qui elle pouvait tout partager sans craindre de se faire juger.

    C'était donc avec son amie, elle avait continuer son chemin vers Baal. Après une bonne nuit de sommeil protéger par un insecte géant -si ce n'était pas la classe ça, elle devait en avoir un aussi-  elles avaient reprit leur trek à dos de grwak. Elles étaient arrivé à un nid et Fury lui dit :

    « On doit passer, ne blesser aucune créature donc il va falloir aller au plus vite et tenir. J’espère que ton boulet ne se fera pas manger. Quoique ça serait fun qu’on lui bouffe un pied ou une main. Ça pourrait faire une belle diversion en cas de problème. On ne va pas jeter nos provisions quand même.  »

    « Ça serait trop dommage qu'il se fasse manger. Sa mort serait trop rapide alors je vais bien prendre soin du coco. »
    dit-elle avec un sourire.

    Ne pas blesser de créature. Ça ne la dérangeait pas, mais comment faire si ils les attaquaient ? Il fallait bien se défendre non ? Peut-être que les baalkyans avaient des aktech pour ce genre de situation. Elle, elle avait juste sa petite harpe qui crée des barrières avec n'importe quelle plantes et encore elle ne savait jamais qu'elle barrière allait sortir du sol. Ça pouvait être des tronc d'arbre comme des milliers de pissenlit qui pouvait s'évaporer d'un souffle puissant. Donc rien de très puissant, mais elle n'avait que ça pour essayer de se protéger du nid d'insecte.

    Liliana s'était bien accroché et poursuivit le chemin avec Fury tout en faisant attention. Heureusement elle n'était pas seule, mais elle avait quand même utiliser son aktech contre les créatures. Il s'agissait de barrière donc rien qui les blessaient et puis elle avait de la chance ses barrières avaient été assez puissante cette fois-ci.
    Ces quatre jours furent très intense, mais tellement amusante. Surtout quand Fury s'amusait à faire peur à son sacrifice. Elle riait de bon cœur avec la bleuté quand celle-ci se rapprocha pour lui murmurer à l'oreille :

    « T’inquiètes, je ne me permettrai JAMAIS de toucher à ce qui t’appartient, mais lui ne le sait pas et c’est bien drôle. »

    Liliana n'avait jamais pensé à qu'elle veuille le voler. Elle savait qu'elle rigolait et ça faisait rire la verte. Alors elle lui dit discrètement :

    « T'inquiète tu peux continuer à lui faire peur c'est drôle. » Elle sourit avant de dire plus fort: « Mais dis moi on arrive bientôt à Baal non ? Donc bientôt ça va être sa fête. » Elle regarda la victime et utilisa ses fesses comme tam-tam et dit : « Samba ! Tu es content bientôt ça va être ta fête.» Elle regarda Fury et dit : « Au fait, je pourrais changer d'aktech une fois arrivé. Je veux le même que le tien, c'est trop cool ! »
    lumos maxima
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Dios le Lun 27 Aoû - 16:09

    [Rien de particulier en G11...]

    Le duo va pouvoir se reposer un peu avant l'arrivée sur Baal. Cela dit, une présence maléfique se trouve non loin : comme l'avait dit Fury. Mais vous connaissez la direction à prendre pour rejoindre Baal : pas de détour et tout ira bien. Razz

    Ah oui, pour le fun... Vous allez croiser trois créatures isolées. Le dé dira lesquelles ! Twisted Evil
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Dios le Lun 27 Aoû - 16:09

    Le membre 'Dios' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


    #1 'Créatures désert' :


    --------------------------------

    #2 'Créatures désert' :


    --------------------------------

    #3 'Créatures désert' :

    Re: Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Elisa Murdoch le Mer 29 Aoû - 11:53



    [Le trio rentre sur Baal après avoir clôturé le RP cheers ]

    Ma petite Marguerite était d’humeur joueuse, pour mon plus grand plaisir. Elle me laissait volontiers torturer psychologiquement sa proie car cela l’amusait autant que moi. Je le dis et le redis : je savais qu’elle était géniale cette fille et j’étais ravie de l’avoir comme amie ! D’ailleurs, nous étions faites pour nous entendre car elle rajouta un peu de pression sur les épaules du futur sacrifié. Comment ? En appuyant sur le fait que nous n’avions jamais été aussi proches de Baal et donc qu’il avait déjà un pied dans la tombe. Sur le rythme du tam-tam crée par Tic et Tac je ris comme une folle. Je sentais qu’on allait faire la fête durant des jours une fois arrivées.

    « Elle a raison, ça va être ton ULTIME fête ! Savoure tes derniers instants, réfléchis bien à ce qu’il t’attend. »

    Il aurait pu soudainement être pris d’une grande lucidité et vouloir servir Baal s’il n’avait pas été un chevroc mouillé ! Aucune chance que ce type rejoigne les baalkyans. Etre un sacrifié sera la chose la plus noble qu’il aura effectué durant sa minable existence. Il aurait même la chance d’avoir une divinité face à lui : ce n’était pas tout le monde qui pouvait s’en vanter. Quand Dios vient pour vous, c’est à la fois terrible et merveilleux. D’un sens, c’était presque trop pour un gars de son genre mais Liliana méritait cette cérémonie, elle. Il ne le devait qu’à elle, au final. D’ailleurs, ma petite chouchoute demanda si elle pourrait changer d’Aktech’ une fois arrivée sur Baal.

    Je pris mon air malicieux et lui répondit d’un air détendu :

    « Bien sûr, Dios aime gâter ses serviteurs et leur accorder un Aktech’ surtout quand ils sont aussi créatifs que toi. Tu auras donc le même sans aucun problème. Il faut bien avouer qu’il est très pratique ! Je me suis fait pas mal de potes créatures avec et puis cela permet de pouvoir se sortir de situations délicates sachant que l’on ne doit blesser aucune créature. »

    Nous nous remettions en route en conservant un bon rythme. J’étais confiante : nous avions passé le plus gros. Comparativement à quatre jours à squatter un nid de créatures, des rencontres aléatoires n’avaient rien d’effrayant. Nous pouvions gérer cela en riant de bon cœur ! Je ne me privais pas et m’amusais à stresser plus que nécessaire le futur sacrifié. Le jour suivant lorsque nous croisions un insecte géant, je le laissais nous approcher.

    « Hé, je crois que tu as tellement transpiré de peur que l’a attiré vers nous ! Qu’est-ce que tu en dis ? C’est le moment d’y laisser un doigt ? »

    Je ricanais en le regardant avec mon air de folle. Il devait me prendre au sérieux : il devait bien voir que j’étais capable du pire. Si c’était le cas, c’est au moins que son instinct de survie fonctionnait correctement.

    Je laissais l’insecte s’approcher et ses langues le frôler avant de lui lancer un gros bras humain que j’avais gardé pour ce genre d’occasion. Nous arrivions ainsi à le semer. Je riais en voyant l’autre devenir pâle comme un linge et fis un clin d’œil à Marguerite.

    « J’ai balancé un bras délicieux pour sauver tes fesses, t’as intérêt à faire un grand show lors de ton sacrifice ! »
    Lui dis-je avant de lui adresser un sourire démoniaque.

    Sur les trois derniers jours, nous avons eu également la chance de croiser un golem des sables et un canidé de feu. Cette fois, j’avais laissé Tic et Tac s’amuser, tout en veillant à ce que nous nous en sortions.

    Car, enfin, après ces derniers jours, nous apercevions une immense créature : un golem gigantesque. Baal se dressait face à nous. Cela fit tout drôle au prisonnier. Il faut avouer qu’avant de le voir de ses propres yeux, on a bien du mal à imaginer qu’une telle créature puisse exister.

    « Messieurs-dames, j’ai l’immense plaisir de vous présenter Baal. Entrons. »

    J’activais mon système activant le portal pour être amené en haut de la créature. Nous allions enfin baptiser Liliana !


    Contenu sponsorisé

    Re: Folles, chaussettes and cie [Lili]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 21 Nov - 1:39