Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Tarkan pour vous servir!

    Message par Tarkan Yami le Dim 30 Juil - 18:53

    Tarkan Yami

    Carte d'identité

    Nom : Yami

    Prénom : Tarkan

    Date de naissance et âge : 23 octobre 980, 19 ans

    Taille : 1m69

    Origine : Öazys

    Aktech' : Anneau éblouissant: Grâce à cet anneau qu’il porte autour du cou, Tarkan peut temporairement éblouir d’un flash aveuglant son adversaire qui aura la chance de voir quelques étoiles danser sous ses yeux. Cet Aktech initialement conçu pour la mode lui facilite grandement ses larcins.

    Rang : Emmerdeur professionnel

    Physique

    Yeux violets, cheveux blancs.

    Caractère

    Tarkan est un jeune voleur sans foi ni loi et sacré farceur par-dessus le marché ! Il n’a confiance en personne et a pour vocation de chercher des noises à autrui, peu lui en importe les conséquences. A ce propos, il dissimule une endurance et une force de caractère insoupçonnées sous une apparence physique presque chétive.

    Pour Tarkan, la vie est un jeu et dans cette idée, il n’hésite pas à mettre sa vie en jeu. Après tout, il n’a rien à perdre ni aucune attache. Toutefois, il ne faut pas s’y méprendre : il n’est pas du genre à se laisser crever facilement, seulement il ne déteste pas prendre des risques. Cela dépend de son humeur et des circonstances…

    Lors d’un combat, Tarkan n’hésitera pas à faire preuve de viles fourberies et s’il est vif, il est également maître dans l’art de l’esquive, la fuite reste envisageable s’il sent qu’il n’est pas en position de force. Au fond, il a sa propre définition de l’honneur et la rancœur facile. Pour lui, l’adage “La vengeance est un plat qui se mange froid“ lui correspond parfaitement.

    Tarkan est un menteur sarcastique et sans scrupule qui n’éprouve aucun respect pour qui que ce soit. Il n’hésitera pas à dépouiller un enfant ou une personne âgée si l’envie lui en prend… S’il adore la compagnie des jolies femmes, il n’éprouve en réalité aucun réel sentiment pour elles, simplement le désir de s’amuser et de passer du bon temps en leur compagnie. Après tout, n’est-ce pas à cela qu’elles servent ? Ca et la cuisine, cela va de soi. C’est tout de même le minimum attendu de la gente féminine. Mais Tarkan n’est pas du genre à vouloir s’engager et jurer fidélité à une seule demoiselle, bien au contraire.

    Histoire

    On raconte que Tarkan est le fruit de l’infidélité des bourgs des hauts quartiers, d’autres disent qu’il n’était ni plus ni moins que le fils d’une catin… Les origines de sa naissance restent donc obscures. Bébé, il a été recueilli par un trafiquant d’enfants : ce nouveau né serait incontestablement exploité comme tous les autres. Tout bébé donc, Tarkan fut utilisé pour mendier. Une femme mendiant avec un nourrisson dans les bras apitoyait d’avantage que si elle avait été seule.
    Lorsqu’il ne fut capable de marcher et de prononcer ses premiers mots, Tarkan du apprendre très rapidement à mendier en tendant sa petite main, puis à voler dès qu’il fut capable de courir.
    Comme d’autres enfants, il était contraint de donner ce qu’il avait récolté à ses exploiteurs en fin de journée, sans quoi il serait battu et privé de repas. Les enfants se soutenaient entre eux, mais rejetaient catégoriquement Tarkan dont le teint pâle, les cheveux blancs et les yeux violets effrayaient. Les enfants l’avaient comparé à un fantôme ou un mauvais esprit et comme si les exploiteurs ne lui menaient pas la vie suffisamment dure, les autres gamins y ajoutèrent leur grain de sel. L’accusant de tous les maux et le poussant souvent en première ligne afin qu’il subisse les punitions à leur place. Pour eux, il valait mieux que ce soit lui plutôt qu’eux.
    Parfois, Tarkan se faisait voler ce qu’il avait récolté par ses petits camarades, ce qui lui valait les coups et la privation d’un maigre repas qui consistait tout juste à les maintenir en vie…
    Tarkan apprit donc à ne pas se laisser faire. Il fallait qu’il soit plus malin que ses jeunes tortionnaires. Il apprit donc à les esquiver, à se défendre quand la fuite était impossible et à les voler à son tour.

    C’est dans cet environnement que grandit Tarkan, jusqu’au jour où ses exploiteurs se firent refroidirent sous ses yeux, mettant ainsi un terme à leur business. Les enfants ? Qui s’en souciait ? Ils n’avaient qu’à se débrouiller sinon mourir. La plupart des gamins se rassemblèrent pour former leur petit groupe de voleurs. Bien évidemment, Tarkan n’était pas invité à les rejoindre. Il dut donc survivre seul du haut de ses huit ans. Il alterna ainsi les vols, la mendicité (qui était de moins en moins efficace et qu’il finit par abandonner complètement) et les petits boulots en échange de quelques sous ou de quoi manger.

    Tarkan vivait seul, mais il recherchait la compagnie de ses semblables. Il allait souvent dans les lieux peuplés, les soirées dansantes, les bars, simplement pour y voir du mouvement, de la vie. Oui, les ambiances festives lui plaisaient, lui permettaient de rêver et d’oublier la misère quotidienne pour un moment.
    De temps à autres, le destin lui permettait de rencontrer des personnes sympathiques, mais rien de significatif ou qui ne changea drastiquement son mode de vie.

    Tarkan enviait les enfants qui sortaient de l’école dans leurs beaux uniformes tout propres qui embaumait la poudre à lessiver ! Il exécrait ses gamins qui faisaient des scandales parce qu’ils voulaient manger une friandise qui ne leur était pas permis et qui jetaient leur fruits à la poubelle pour provoquer leurs mères ou leurs nounous qui ne savaient plus comment s’y prendre avec eux. Lui qui ne savait pas ce qu’il allait manger et s’il allait seulement pouvoir manger, cela l’agaçait de voir ces gamins capricieux cracher sur ce qu’ils avaient de si précieux sous les yeux sans même s’en apercevoir ! Qu’est-ce qu’il aurait aimé pouvoir être à leur place ! Mais l’enceinte de l’école l’effrayait tout de même : cela ressemblait à une prison… Pourtant, on racontait qu’on y apprenait des choses intéressantes, tels que la lecture, le calcul… Le calcul, Tarkan avait apprit un peu avec les sous qu’il devait récolter en mendiant. La lecture ? Un mystère… Il avait bien compris qu’il s’agissait de déchiffrer les symboles qu’on retrouvait un peu partout sur les affiches et qui formaient des mots qui voulaient dire quelque chose, mais c’était tout.

    Cette soif de savoir le poussa à voler un cartable à l’un de ces gamins. Il l’emporta dans l’un de ses repères et l’ouvrit pour y découvrir des cahiers, un plumier contenant de quoi écrire et des feuilles de papiers. Il prit les cahiers et les feuilleta sans rien comprendre. Cela l’agaça : Que renfermaient ces cahiers ? Quel était leur intérêt et pourquoi n’y avait-il pas accès ? Il vit bien que les symboles étaient tout le temps les mêmes et qu’ils revenaient dans des ordres différents avec d’autres symboles…

    Pour assouvir ce besoin de savoir et de comprendre, Tarkan brava sa peur de l’établissement scolaire et s’y faufila, un matin, très tôt. Il parvint à s’introduire dans une classe où il se cacha. Par chance, il s’agissait d’une classe accueillant des élèves de première année primaire, ce qui lui permit d’apprendre les bases de la lecture et du calcul. Cette première journée fut longue et une véritable torture : il avait des crampes partout d’être resté si longtemps immobile, ne bougeant que très peu et devant faire attention à ne pas se faire repérer lorsque cela arrivait… De plus, la journée était écoulée et il lui fallait bien se nourrir. Bien trop fatigué et absolument pas en condition physique pour chaparder, il se contenta de faire les poubelles situées près des fast-foods. Il y trouva des restes de repas qu’il rassembla et aller engloutir un peu plus loin. Le ventre à peu près rempli, il fonça chez lui et ouvrit ses cahiers pour mettre en pratique ce qu’il avait apprit aujourd’hui. Il parvint à reconnaitre les deux symboles qu’il avait appris et qu’il répéta à haute voix en les repérant un peu partout dans son cahier. Tarkan était enchanté. Il tenta même de reproduire les dessins sur les feuilles comme il avait vu faire, mais n’ayant jamais tenu un crayon de sa vie, l’opération s’avéra plus compliqué qu’il ne l’imaginait en voyant les autres enfants faire… Agacé, il fini par déchirer la feuille et épuisé finit par s’endormir. Le lendemain, il retourna à l’école et les jours qui suivirent également.
    C’est ainsi que Tarkan apprit à lire, à écrire et à compter pour son plus grand plaisir : peu de gamins des rues pouvaient se vanter de savoir lire et écrire !

    Malheureusement pour lui, un jour, il se fit attraper et mettre dehors de l’établissement. Heureusement pour lui, cela se limita à cela et à un avertissement. Autant dire que ça aurait pu être pire. Tarkan avait eu le temps d’apprendre à reconnaitre tous les symboles en moins d’une année. Tous les soirs, il continuait à s’entrainer à lire à haute voix, un peu maladroitement. A force d’entrainement, il finit par comprendre à peu près ce qu’il lisait.

    Mais la vie continuait : il lui fallait survivre et savoir lire ne l’y aiderait certainement pas… Pour se venger de la vie qu’il menait et mieux la supporter, Tarkan jouait des mauvais tours aux gens. Il allait même jusqu’à voler les friandises des gamins ! Et puis en grandissant, il découvrit les plaisirs de la chair ! Ah les filles, les femmes ! Il fallait savoir leur parler, les flatter, les mettre en confiance pour obtenir un peu des douceurs qu’elles avaient à offrir ! Et cela, Tarkan en était capable : parler, flatter, raconter des histoires rocambolesques qui illuminaient leurs yeux d’étoiles et animait leur visage d’expressions aussi diverses que variées et enfin faisaient naître les rêves et les désirs passagers…

    Tarkan ne s’imagine pas qu’une autre vie puisse être possible, mais une chose est sûre : il ne porte pas Öazys et ses habitants comme ses dirigeants dans son cœur.

    Autre

    Comment as-tu connu le forum ? Par ses créateurs

    Est-ce un double compte ? : Yep !

    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Tarkan pour vous servir!

    Message par Dios le Dim 30 Juil - 19:40

    Triste histoire pour un personnage très tordu : ça promet (je sens que Dios va bien jouer avec lui en exploration hihihihi Twisted Evil ).

    Va voleur, explore le monde ! Il y a plein de choses à récupérer sur Teren : tu vas t'éclater !

    Tu es désormais officiellement un explorateur de Teren Cool

    Alors pour information tu peux :

    -répertorier ton rôle

    -répertorier ton avatar

    -éventuellement proposer un prédéfini

    -Lancer un RP (c'est le principal o/ et si tu veux des styles de présentation il y en a ici), en proposer un ou répondre à une demande de RP

    Enjoy !!

    InvitéInvité

    Re: Tarkan pour vous servir!

    Message par Invité le Dim 30 Juil - 21:26

    Kiana Chiani



    Même entre nous on doit se dire bienvenue, non? xD
    Alors BIENVENUE! ^^
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Tarkan pour vous servir!

    Message par Morgane Perivsky le Dim 30 Juil - 21:28

    Bienvenue ! Oh je sens qu'on va se fighter toi et moi je sais pas pourquoi... Razz


    _________________


    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Re: Tarkan pour vous servir!

    Message par Tarkan Yami le Dim 30 Juil - 21:40

    Oh quel accueil! Vous m'en voyez ravi! Merci, charmantes dames! Razz

    Contenu sponsorisé

    Re: Tarkan pour vous servir!

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 21 Oct - 17:42