Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Almaz BoreasMécanicien / ingénieur

    Fleur mécanique [Almaz, Rey et Rose]

    Message par Almaz Boreas le Dim 17 Juin - 15:10

    Ce n'était pas tous les jours qu'Almaz quittait Crystal Mill. En général, il se gardait bien de fréquenter les lieu peuplés d'un peu trop d'humains, à cause de leur passif vis-à-vis des êtres mécaniques, mais... nécessité faisait loi. L'Atelier ne s'auto-alimentait pas en pièces et certains produits à la conception un poil compliqué étaient nécessaire au vu des prochains travaux. Aussi, dans ce genre de situation, il n'y avait guère de choix : le souk de Öazys.

    Oui, l'endroit était plein à craquer d'humains, oui c'était un endroit mal fréquenté, mais c'était aussi leur meilleure chance d'obtenir ce qu'ils voulaient. On trouvait de tout, ici. Produits légaux ? Pas toujours, mais bon... ce n'était pas comme s'ils avaient quelque chose à faire de la régulation des marchandises en territoire humain. Et puis ils n'allaient à priori pas faire quelque chose de nocif avec ces pièces.

    Dans tous les cas, Almaz n'était pas seul : au vu de la dangerosité de l'endroit, être seul serait un gros soucis. Aussi Rey l'accompagnait-elle. Il ne savait pas grand chose d'elle, sinon qu'elle exerçait le même métier que lui, ce qui en faisait une collègue. Certes, ils avaient déjà discuté plusieurs fois, mais finalement... il ne savait pas grand chose sur elle. Et l'heure n'était hélas plus à la discussion : ici, les oreilles étaient souvent indiscrètes et tout ce qu'ils pourraient se dire pourraient être retournés contre eux.

    L'homme de fer laissait promener ses yeux sur les stands. Des flacons de liquides non identifiés ici, des pièces détachées par la... tout et rien, sur des étals ou des bâches, sous vitrine ou non. Un défilé de marchands et de produits.

    Et finalement, il s'arrêta devant un stand contenant de nombreuses pièces, observant les produits un par un, cherchant ce dont ils avaient besoin. Mains dans les poches, il jeta un œil à Rey.


    « Tu en trouves ? J'ai pas l'impression qu'il y en aie ici. »

    Almaz était un peu inquiet à l'idée de rentrer bredouille... certes, ça ne serait pas la fin du monde, mais ça mettrait le projet en suspens jusqu'à trouver le Saint Graal... et nul ne savait quand l'opportunité se présentera.

    Ils n'allaient quand même pas devoir piller des labos d'Öazys en espérant que les humains aient de tels trésors en réserve... si ?
    avatar
    Rose SèviaDame aux fleurs

    Re: Fleur mécanique [Almaz, Rey et Rose]

    Message par Rose Sèvia le Ven 22 Juin - 9:54



    Les odeurs nauséabondes inondaient les narines fragiles de l’herboriste comme chaque matin depuis son arrivée forcée sur Öazys. A chaque fois, elle avait l’espoir fou de pouvoir retrouver les odeurs fraîches et agréables des plantes, loin de cette pollution sonore et olfactive. A la place, elle se remémorait les chaînes invisibles qui la liait à cet Etat. Il s’agissait de cette puce technologique et du sort des autres esclaves. Rose devait être forte et obéir pour que tout se passe bien et que personne ne souffre.  C’est ce qu’elle ferait, sans rechigner.

    Elle se leva, enfila sa robe rose pâle, son gilet rouge et attacha ses cheveux en une large tresse nouée par un nœud rouge à son sommet. Ses mèches brunes bien positionnées sur le contour de son visage, elle sortit de ce qui leur servait de salle de bain – un simple tuyau d’eau sur le sol avec un miroir brisé. Sans attendre, on lui balança un bout de pain rassis et un gobelet d’eau.

    -Aujourd’hui tu tiens le stand du Souk. Vends tes mixtures. Y a intérêt à y avoir du chiffre sinon ce soir…


    Ne laissant pas le temps à son patron d’expliciter une sentence quelconque, la brune répondit de sa voix douce :

    « Cela va très bien se passer. Vous verrez. »


    Rose n’avait pas envie que ses collègues esclaves aient une frayeur de plus dans leur esprit. Ils étaient assez tourmentés et malmenés. Pour eux, elle réussirait cet exploit. Il le fallait, même si cela sous-entendait de vendre encore des produits dont elle désapprouvait même la création. Le temps de vendre de simple et jolies plantes lui semblait loin. Les filtres d’amour qu’elle ne donnaient pas à tous – qui n’étaient au final que des plantes permettant de désinhiber celui qui en consommait- semblaient bien innocents désormais.

    De légères ballerines brunes au pied, l’ex vendeuse de fleurs arriva à son stand. C’était l’ouverture et le monde n’était pas encore là. Elle déballa les potions, crèmes et autres créations qu’elle avait créés jusqu’ici. Les heures passant, le Souk devint bondé de monde et chacun essayait d’attirer le client à son stand. Rose essaya de mettre de côté son aversion envers ses produits et essaya de vendre comme elle le faisait sur Sèvia.

    Le sourire aux lèvres, on pouvait l’entendre saluer cordialement ceux qui passaient puis ajouter :

    « Découvrez le bienfait insoupçonné des plantes. Relaxation et soins sont au rendez-vous. Si vous cherchez plutôt quelque chose d’offensif, de très bons poisons et paralysants sont également disponibles. Vous organisez une fête et souhaitez que tout le monde soit euphorique ? C’est également dans nos stocks. Nous avons déjà de nombreux réguliers, vous aussi, rejoignez-nous. Je garantis l’efficacité de tous mes produits. Je crée aussi des commandes sur mesure. »


    Le regard turquoise de Rose capta des clients potentiellement plus avenants que les réguliers. Elle nota un homme et une femme et sortit de derrière son établi des fleurs. Elle s’en servait pour ses produits mais pourquoi ne pas s’y limiter ? Cela n’avait pas été proposé par ses patrons mais tant qu’il y avait du chiffre, ils seraient satisfaits.

    « N’hésitez pas à également découvrir mes fleurs, c’est un cadeau original et prisé par les autres peuples pour démontrer l’affection à vos proches. Vous n’en trouverez pas de pareil sur Öazys. »

    Peut-être que de donner des fleurs se faisaient aussi sur Öazys mais ils n’avaient pas les variétés qu’elle avait réussi à faire pousser. Peut-être arriverait-elle à vendre autre chose que tous ces produits nocifs. Cela lui ferait du bien. Toujours le sourire aux lèvres, elle priait qu’on lui achète quelque chose plus pour les autres que pour elle. Ses ventes n’étaient pas fameuses pour le moment.

    InvitéInvité

    Re: Fleur mécanique [Almaz, Rey et Rose]

    Message par Invité le Ven 22 Juin - 14:07

    Rey Braveheart



    Fleur mécanique

    Rey, Almaz, Rose & Nawel

    Un nouveau chapitre dans la vie de Rey venait de débuter. Officiellement élue « ambassadrice de Crystal » par Sylène, la jeune femme avait pour mission de rejoindre Aïsty, le pays natal de Johan, afin de convaincre ses parents à ratifier l’alliance entre les deux peuples. Comme elle l’avait promis au prince peu avant son départ, la jeune mécanicienne serait des plus prudente dans ce désert impitoyable et irait le rejoindre à Sèvia afin qu’il la guide ensuite jusqu’au royaume de glace.

    Cependant pour l’heure, Rey se devait de faire une halte à Öazys pour se ravitailler. Elle profita de la virée d’Almaz pour l’accompagner et ainsi faire les quatre jours de voyage avec une sécurité plus relative. La milkyane d’adoption, n’avait pas vraiment eu l’occasion de tisser un réel lien avec le jeune androïde qu’elle ne croissait essentiellement qu’au Repair Café ou sur le chantier des tours électriques. En fait, elle savait qu’ils avaient le même goût pour la mécanique mais cela s’arrêtait là. Une fois leurs achats terminés, Rey prendrait la route vers le nord tandis qu’elle laisserait Almaz reprendre la route vers le sud, comme si de rien n’était.

    Si cela paraissait facile sur le papier, revenir dans le souk faisait froid dans le dos à la jeune mécanicienne. Elle en connaissait les moindres recoins et ce n’était malheureusement pas pour de bonnes raisons. En effet, les bas-quartiers de l’état technophile avaient été pendant de longues années sa maison et elle savait que la survie y était un maître d’ordre. Son avis de recherche placardé un peu partout sur les murs de la ville, n’était en plus pas là pour faciliter les choses. C’est donc encapuchonnée que Rey parcourait les allées avec son acolyte afin de faire profil bas.  

    Quand Almaz s’arrêta devant un stand, elle jeta à deux fois un coup d'oeil au vendeur pour s’assurer qu’il ne faisait pas partie de ses revendeurs louches avant de s’attarder sur la marchandise. Il y avait deux ou trois choses qui pourraient servir à la construction d’Aktech bas de gamme mais rien qui ne servirait à Crystal. Elle secoua donc la tête pour répondre à Almaz et voulue allée jusqu’à un stand voisin pour voir s’il y avait quelque chose de plus intéressant, cependant une vendeuse de fleurs vint « lui barrer la route ». Il s’agissait là d’un grand mot puisque la vendeuse était simplement venue vers eux et leur proposait de venir voir ses fleurs. En temps normal, Rey serait restée de marbre et aurait continué son chemin sans rien dire mais elle avait été depuis peu sensibiliser aux fleurs et à ce qu’elles pouvaient signifier. Sous sa cape, sa main vint d’ailleurs serrer le pendentif alors qu’elle demandait à la vendeuse :

    « Vous avez des roses blanches ? »
    avatar
    Almaz BoreasMécanicien / ingénieur

    Re: Fleur mécanique [Almaz, Rey et Rose]

    Message par Almaz Boreas le Mer 25 Juil - 20:30

    (pouf ! Désolé mais comme il n'y a pas eu réponse de Nawel en un mois, je prend l'initiative de sauter son tour. Nawel, si tu vois ce message, je te considère hors jeux mais tu peux poster quand tu veux ^^)

    Les yeux d'Almaz se promenaient sur les différents étals, observant chaque produits disponible. Il ne trouvait hélas toujours pas ce qu'il cherchait et commençait à perdre espoir. Il ne fallait évidemment pas écarter l'hypothèse de rupture de stock, mais c'était malgré tout désagréable de se dire qu'il avait fait le chemin jusque ici pour revenir bredouille. L'hypothèse de faire un pillage se rapprochait de plus en plus de la planification...

    C'est alors qu'une femme l'aborda, présentant des fleurs.


    « N’hésitez pas à également découvrir mes fleurs, c’est un cadeau original et prisé par les autres peuples pour démontrer l’affection à vos proches. Vous n’en trouverez pas de pareil sur Öazys. »

    Des fleurs... Almaz n'était pas très porté sur l'art floral. Son domaine à lui était plutôt composé de métaux, de circuits imprimés, bref la technologie. Il allait pour courtoisement décliner l'offre de la marchande, mais Rey le doubla en répondant de façon innatendue pour l'homme de métal.

    « Vous avez des roses blanches ? »

    Le Milkyan fut surpris, mais ne dit rien. C'est vrai, au final, que savait-il de Rey ? Pas grand chose sinon qu'ils avaient le même métier. Pourquoi ne serait-elle pas intéressée par les végétaux ? C'était son droit !

    « Désolé, pour ma part je ne suis pas intéressé. »

    Avec un sourire avenant, Almaz s'éloigna un peu, sans perdre de vue sa compagne de voyage, histoire que la foule ne les sépare pas, et continua sa traque. Il restait encore quelques étals à visiter... ensuite, il pourra toujours tenter sa chance dans des magasins spécialisés, mais il avait peu d'espoir de ce côté la... Il ne serait pas improbable que la vente légale de pièce détachée soit soumise à un contrôle strict et réglementé afin de surveiller le trafic. C'était, après tout, les os et la chair des Milkyans...
    avatar
    Rose SèviaDame aux fleurs

    Re: Fleur mécanique [Almaz, Rey et Rose]

    Message par Rose Sèvia le Lun 30 Juil - 21:39



    Certains contes disent qu’il faut toujours croire en sa bonne étoile, c’est ce que faisait Rose. N’importe qui dans son cas aurait déjà cédé au désespoir mais pas elle. La brune faisait partie des éternels optimistes et, cette fois, peut-être avait-elle raison. Une vente s’annonçait, à en croire la demande de la jeune femme qu’elle avait interpellé. Elle lui parla de roses blanches, plante qu’elle avait en sa possession. Rose opina donc doucement du chef avant que celui qui accompagnait sa cliente déclina poliment son offre. C’est de sa voix douce et avec le sourire qu’elle prononça ces mots, à l’intention du blond :

    « Pas de problème, passez une excellente journée, monsieur ! N’hésitez pas à venir vers moi si je peux vous être d’une quelconque aide. »

    Elle tourna son regard vers la brune et enchaîna. Il ne fallait pas faire attendre ses clients sous peine de les perdre. Cela aurait été d’autant plus regrettable qu’elle semblait sympathique. Ce serait une véritable joie de lui rendre une faveur.

    « Oui, j’en ai. Je vous les apporte tout de suite. »

    Son âme de fleuriste refit surface et elle se plut à sélectionner ses meilleures tiges pour sa cliente, confectionnant un grand bouquet comportant vingt roses. Elle se demanda si cette femme comptait les offrir à quelqu’un ou pensait en faire un tout autre usage. Il y avait de nombreuses manières de se servir de ces fleurs. Elles décoraient, transmettaient des sentiments mais pouvaient également être mangées, servir pour des parfums… D’un autre côté, cela ne la regardait pas. Peut-être que l’autre ne voudrait pas en parler. Rose savait combien certains clients restaient muets comme des tombes lorsqu’on les questionnait. Mieux valait y aller avec finesse si elle comptait obtenir des informations.

    C’est avec sa douceur qu’elle tendit sa sélection, dont elle avait pris soin d’enlever les épines. Rose pensait toujours à la santé de ses clients : il n’aurait pas fallu que l’un d’entre eux attrape le tétanos.

    « Voici mes plus belles roses blanches. Si vous souhaitez en faire un bouquet, je vous conseille de prendre celles encore fermées : vous en profiterez plus longtemps. »

    La jeune femme prit le temps d’expliquer les différentes manières d’utiliser les roses, au cas où. Avec de la chance, elle en saurait un peu plus sur l’utilisation que sa cliente souhaitait en faire.

    Ne perdant pas le nord, la jeune femme se permit de questionner directement la cliente :

    « Je ne vous ai encore jamais vu dans le coin, il me semble. Si je puis vous aider pour d’autres choses, ce serait avec plaisir. »

    Rose n’était pas au Souk depuis des années mais elle se devait de proposer ses services. C’était important pour pouvoir faire des ventes et donc protéger les autres esclaves. Elle se dit que peut-être qu’elle lui dirait ce qui pourrait intéresser son ami non amateur de fleurs...

    InvitéInvité

    Re: Fleur mécanique [Almaz, Rey et Rose]

    Message par Invité le Mar 4 Sep - 13:05

    Rey Braveheart



    Fleur mécanique

    Rey, Almaz & Rose

    Des roses blanches ? En voilà, une bien curieuse requête pour celle qui ne jurait que par l’huile de moteur et les rouages mécaniques. Rey n’était pas du genre à avoir la main verte et les végétaux ne l’intéressaient guère. Il faut dire aussi que la jeune femme avait grandi dans un milieu où la survie prônait sur la quiétude et la contemplation de son environnement. C’est donc à la veille de sa vingtième année que Rey pu enfin prendre le temps d’observer les premières fleurs qu’elle avait eu sous le nez : ces roses blanches que Johan lui avait fait cadeau pour la remercier de lui avoir évité une insolation mortelle. Elle comptait bien lui rendre cet acte de gratitude qui l’avait profondément touchée.

    « Oui, j’en ai. Je vous les apporte tout de suite. »

    Alors que la vendeuse était en train de préparer un bouquet qui devait comporter bien plus que le nombre de roses qu’elle ne s’était imaginé voir d’un seul coup, Rey se demanda comment faire en sorte que ces fleurs arrivent jusqu’à leurs destinataires sans perdre de leur éclat. Le seul moyen qui lui vint à l’esprit fût d’utiliser le cristal de glace que Johan lui avait laissé, mais vu qu’elle ne le contrôlait pas encore, un grand nombre de roses périraient probablement durant la traversée du désert. Bizarrement, la vingtaine de roses que la vendeuse lui tendit ne lui paraissait plus si imposante que ça.

    « Voici mes plus belles roses blanches. Si vous souhaitez en faire un bouquet, je vous conseille de prendre celles encore fermées : vous en profiterez plus longtemps. »

    Rey hocha légèrement de la tête en signe de compréhension. Elle était une véritable ignare en ce qui concernait les fleurs alors deux ou trois conseils étaient la bienvenue. La jeune femme était déterminée à faire en sorte qu’au moins une rose arrive à Aisty afin qu’elle puisse l’offrir au roi et à la reine en guise de remerciement pour le gîte et le couvert ; certes elle y venait en tant que représentante d’un possible futur allié mais cela lui semblait naturel de leur offrir quelque chose en retour. Leur fils lui avait ainsi appris que les roses blanches était parfaites pour remercier quelqu’un alors autant utiliser ce moyen.

    « Je ne vous ai encore jamais vu dans le coin, il me semble. Si je puis vous aider pour d’autres choses, ce serait avec plaisir. »

    La brune sourit très légèrement car elle ne se rappelait pas avoir vu un jour un vendeur du souk aussi avenant avec ses clients. D’un signe de la tête, elle montra Almaz avant de lui répondre :

    « Mon compagnon de route recherche des pièces mécaniques en tout genre mais le souk est tellement grand et complexe qu’il faut savoir exactement où se trouve les choses pour les acquérir. Si vous pouviez l’aiguillez je pense qu’il vous en sera reconnaissant. »

    Rey pointa ensuite les roses et ajouta :

    « Quant à moi, ces roses sont pour remercier quelqu’un mais je vais faire de la route. Beaucoup de route à vrai dire alors je ne sais pas trop si un bouquet est le plus adapté ? Je pense que vos conseils me seraient précieux. »

    HRP:
    Sorry, sorry pour l'attente :/
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Fleur mécanique [Almaz, Rey et Rose]

    Message par Dios le Dim 14 Oct - 22:00

    Intervention scénaristique :
    Les autorités débarquèrent soudainement dans le marché, forçant chacun à remballer la marchandise et fuir. La rencontre prit donc fin.

    Quelques temps plus tard, Rose et Almaz virent une lueur divine. L'ex fleuriste oubliera alors tout de Rey. Quand à Almaz, lui, il s'en souviendra très bien néanmoins il apprendra par Sylène que cette dernière est portée disparue et que Malek et Elykya'r (les seuls humains sur Crystal Mill) ne s'en souviennent plus. Par contre, tous les millkyans affirment la connaitre et s'inquiéter de sa disparition.

    Une enquête devra être menée. Que le bug vienne des millkyans ou des humains, quelque chose se passe.

    FIN DU RP

    Contenu sponsorisé

    Re: Fleur mécanique [Almaz, Rey et Rose]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 21 Oct - 16:16