Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Blue Zandal'ar le Jeu 14 Juin - 17:41

    Blue Zandal'ar

    Carte d'identité

    Nom : Zandal'ar

    Prénom : Blue

    Date de naissance et âge : 23 ans née donc en 977.( le 1 avril et pas le 1 janvier )

    Taille : 1.69

    Origine : Baal.

    Aktech' : L'Aktech de la demoiselle est une oeuvre d'art en bois sculptée, dotée d'une charnière en cuivre brun de de deux plumes longues et soyeuses: L'une aux nuances subtiles d'un levé de soleil doré, arrachée à la coupe Squaw de son père défunt, et l'une aux nuances d'obsidiennes scintillantes, arrachée à la coupe de sa mère.
    L'objet désigné détient la particularité de sentir l'encens, la fumée ainsi que toutes les herbes et arômes inimaginables. Aussi, Blue, garde précieusement son calumet de la paix attaché à sa ceinture.
    Son Aktech a la particularité de trouver et discuter avec les esprits/âmes quels qu'ils soient.
    L'autre particularité de cet Ektech, est que la miss doit fumer son calumet afin d'entrer en contact avec ces êtes décharnés qui lui viennent de façon totalement aléatoire.
    + 1 Aktech' contrôle 1 créature en exploration pour les personnes qui le souhaitent.

    Rang :Furettozorus Rex Blue



    "Comme vous le voyez sur l'avatar qui me représente, je suis une jeune femme toisant la vingtaine, crinière noir corbeau aux reflets bleu roi, yeux bleus clair, aux nuances d'un turquoise intensément limpide."

    Blue est une femme que l'on pourrait qualifier de banale aux yeux d'un Zandal'ar. Ses deux parents avaient cette même teinte, cette même nuance d'une nuit parsemée d'étoile couronnant leur tête fière, une crinière lisse et soyeuse, très longue tirée en arrière par une lourde coiffe dotées de plumes aussi duveteuses que magnifiques.

    Sa taille svelte, fine mais harmonieuse et pulpeuse était un de ses nombreux atout naturel que toutes les femmes Zandalars possédaient. Rien non plus de bien original là-dedans étant donné que Blue adorait courir, nager, escalader et muscler son corps en effectuant toute sorte de services auprès de son clan, sa nation, mais surtout, de son dieu.

    Ses jambes légèrement dorées, comme si le soleil l'avait mordu par jalousie, sont aussi douces qu'étrangement longues et fines. Son père adorait la taquiner en les comparant à des pieds de biche, mais loin d'adhérer à l'idée de son époux, sa femme fière et autoritaire préférait parler plutôt de pattes de loup. Parfaitement taillées pour l'endurance et la chasse à l'homme.

    Blue fait jeune pour son âge, son visage garde cette expression naturellement naïve et innocente, de part son teint légèrement basané, les cernes mystérieuses n'apparaissent ainsi jamais, éternellement chassées par l'air serein que la demoiselle dégage en permanence. Sa bouche contraste presque à la perfection avec ses joues creusées avec légèretés et son menton volontaire; Seul son nez relevé vers le ciel à la façon d'un museau lupin cherchant la lune en pleine nuit, trompe ce visage angélique. Et encore, ce nez en trompette lui donne d'avantage de séduction naturel qu'elle ne le voudrait.



    "J'avoue j'ai un sale caractère. Je suis audacieuse, déterminée et téméraire. En général il en faut beaucoup pour me suivre... Pour me poursuivre..."

    Bleu est une connasse. Oui oui une petite conne qui passe son temps à faire chier les personnes plus occupées qu'elle afin qu'elle puisse trouver une occupation.
    Elle est également du genre à aller chercher le jeune et heureux marié du matin pour le corrompre, lui sortir un tissu de mensonge pas possible et inimaginable, afin qu'il divorce le soir même, juste parce que madame se faisait chier et qu'elle avait besoin de s'occuper.

    Elle est méprisante pour cela, elle cherche toujours à créer la polémique autours d'elle, à vouloir du changement, à ce que le monde tourne sans jamais s'arrêter; S'il doit s'arrêter un jour, ça sera quand Dios n'existera plus.

    Menteuse, trompeuse, tricheuse, chieuse, Blue est une femme comme une autre finalement. Arrogante et espiègle, papillonnant entre les limites existantes des émotions humaines, elle est également d'une grande et terrible intelligence.
    C'est une haute stratège, grâce à son père, elle a sut apprendre à observer des uns et des autres. Elle a su apprendre l'adaptation mais également les différents points faibles « destructible » qui peuvent composer un être humain où un Cyborg. C'est à dire, qu'en cas de combat, elle serait à même capable avec un long temps d'observation, de reconnaître l'endroit où frapper et causer des dégâts physique.

    Énigmatique et bien souvent jugée trop rapidement par ses semblables, Blue est également un fille avec un grand coeur en or, dotée d'une grande sensibilité, elle est le symbole même de la loyauté et incarne le principe de la fidélité mais aussi de la compassion à l'égard de la vie.
    Sa vie et son existence, son âme et son engeance sont tournés vers la servitude pour le dieu-royaume.
    Blue reconnaît en chaque être vivants, animal, végétal ou humain, la bienveillance et l'amour qu'ils portent et n'hésite pas s'il le faut à apporter son aide, c'est bien souvent elle, la première à courir vers un faon qui trébuche où une coccinelle qui a du mal à s'envoler. De cette manière, Blue est comme une mère Thérèse, elle ne peut tout simplement PAS ne pas aider son prochain, elle est incroyablement altruiste.

    En dépit de tout cela, la Chamane voue une haine incalculable pour les autres humains qui ne sont pas de Baal pour la simple et bonne raison qu'elle sait grâce aux faits d'histoires relatés par le vieux sage, qu'ils n'ont jamais été bons. Bien au contraire, elle a apprit et retenu d'eux, qu'ils sont corrompus par la haine et l'or depuis des millésimes.

    Ils se disaient évolués avec leur Aktech mais n'étaient pas capable de vivre en harmonie avec tous les êtres vivants de ce monde. Ils se disaient intelligents, mais épuisaient toutes les ressources du monde, quitte à entamer des guerres et entre-tuer leurs frères, à l'époque de la terre, pour ces dites ressources.
    L'on pourrait énumérer tellement de raisons pour lesquelles Blue déteste les humains qu'elles ne tiendraient pas sur une Fiche technique la présentant.
    Dalleur, lorsque le Solstice d'été arrive et qu'il est l'heure pour les Zandal'ars de dévorer leur tribu, un humain chassé et sacrifié au nom de Dios, Blue laisse sagement le coeur à sa chère divinité, l'empalant avec fervence au bout de son Calumet Aktech, afin que ce dernier y voit un signe de totale dévotion.



    «  Avec le temps, l’on fonde son propre clan et on clame ses propres idéaux à la recherche du pouvoir, arme d’éternel ambition.Vu comment le pouvoir rend les hommes fous, j’aurais plutôt tendance à le chasser, personnellement… Laissez-moi vous expliquer »
    Au commencement, il y avait plusieurs tribus Chamanique ( Silumgar, Atarca, Dromoka et Kolaghan), composée par les familles proches et lointaines de ce qui représente les Zandal'ar aujourd'hui:
    • Les Dromokas favorisant la préservation de l'agriculture et de la médecine par la voit des ancêtres par exemple.
    • Où encore les Kolaghan, durs travailleurs de la terre et des monuments, qui puisaient leur courage et leur force grâce à leurs nombreuses pertes, les morts de leur familles sont comptés par le nombre de monuments qu'ils érigeaient grâce aux poings de leur Aktech.
    • Les Atarcas eux, travaillaient leur sensibilité avec les les os et leurs affinités avec la nature, Favorisant de ce fait les interprétations du ciel en faisant en sorte de toujours connaître le temps qu'il ferait -utile pour les batailles-.
    • Les Zandal'ar descendent eux de la fière tribu chamanique des Silumgar, un clan autrefois prônant et préservant les âmes des défunts dans des urnes scellées par des Aktech, permettant ainsi de conserver l'esprit du défunt pendant que l'on embaumait le corps du décédé.
    Avec le temps et les guerres, les clans se sont soudés puis détruites pour une question de domination.
    Un humain, comme un loup à besoin de sa meute, il existera toujours une bataille contre un mâle Alpha d'une tribu et une autre.

    D'année en année, Dios énervé et désolé par ces combats incessants de suprématie totalement débile, imposa que chaque décennie (10ans) chaque tribu allait offrir un combat admirable entre chaque chef de clan chamanique. Le combat devait être simple, rapide et se jouait au premier homme qui mordait la poussière, les malheureux étaient alors tout de suite pendu.
    Suite à la pendaison, les femmes des perdants offraient le coeur de leurs époux pour prouver la dévotion de leur famille et de leur clan au grand maître de Baal.
    Les corps pendus alors, servaient de réceptacle pour accueillir l'âme des personnes malades où blessés gravement pendant la guerre.
    Le gagnant devait organiser une fête sacrée au nom de ses frères afin de ne pas les oublier, les honorant de ce fait, même par-delà la mort.

    Quand Blue naquit, ses iris bleu-argent grands ouverts ne cessaient d'observer avec admiration son père, le chef de la tribu des Zandal'ar. Elle n'eut pas une enfance dorée ni eut à se plaindre et dès ces premiers pas, sa mère lui apprit la dure loi du détachement humain et matériel.
    Plutôt démonstratif, la femme du chef régnait avec une main de fer dans un gant de velours.
    Midnight la mère, ancienne cheffe du clan Kolaghans dûe combattre il y a vingt trois ans et neuf mois de cela, Fureur-de-nuit ainsi que les trois autres chefs de clans Chamanique.

    Dans un combat qui s'apparentait à une danse macabre, elle n'avait pas lâché le chef du clan des Zandal'ar/Silumgar de ses iris dorés, cherchant l'esquive de la mort par tous les moyens.
    La victoire était serrée et tandis que le léger grincement de la corde du balancier, soufflait délicieusement la symphonie de la mort à ses douces oreilles, Midnight s'était agenouillée au sol, entonnant ainsi, une dernière prière a Dios.
    Sa vie entière fut vouée aux prière et aux actes d'altruisme et de bonté envers son clan, puis, encore vierge grâce à sa dévotion aveugle, elle fut entendu.

    Seulement, Fureur-de-nuit était lui aussi un homme bon. Il avait offert son aide non pas seulement à son clan, mais avait tenté de réunir les chamanes des autres clans afin de prospérer ensemble.
    Couvert d'honneur et de gloire par les batailles contre les humains qui cherchaient à voler les trésors et les secrets de Baal, les poursuivant en les massacrant, le chef du clan des anciens Silumgars ne pouvait pas mourir ainsi aux yeux du grand maître Dios.

    Les deux Chamanes durent donc à leur grand désarrois, unir leur clan le soir même afin qu'aucun des deux champions n'aient à se donner la mort.Durant cette nuit emprunte de mystère et de peine, Midnight trouva dans la tiédeur de son lit, la tendresse et l'étreinte tant désirée de son doux mari, lui permettant de faire naître Blue neufs mois plus tard.

      «Le bonheur, je ne l’ai jamais chassé il est toujours resté à mes cotés. Avais-je été jalonné par quelques esprits pour mérité ce qu’il s’est passé le lendemain de cette journée… ? Seul Dios et le destin me le dirons » [/color]
    Les coudes et les genoux repliés contre son ventre, le derme légèrement relevé, laissait sentir une douce sueur glacée qui laissait place à une oppression troublante.
    Les yeux perdus vers le sol, ses iris pétillants indiquaient en grande partie l'impatience de la demoiselle cachée derrière la statue de Dios, se situant dans le salon de sa maison.

    Si elle avait pu se tapir plus profondément entre les pattes du petit dragon en Chêne massif mesurant les deux mètres, elle l'aurait certainement fait.
    ( M.)" - TROUVE!"
    Soudain tous ses muscles se délièrent et comme si le diable lui-même était à ses trousses, elle bondit, toutes jambes et toutes phalanges dehors avec une agilité et une souplesse incroyable en direction de la porte.
    (Blue 10ans)" Ah! Nononononoooon!"
    Une main étroite et glaciale vient à cueillir son bras dénudé tandis qu'une autre allait cueillir ses hanches fines avec une douceur et une chaleur irrésistible.
    (M.)" - Ah si j'ai dis que j'allais de manger Amiamiamiamiamiam! Ainsi Mourus Blue, la terreur d'outre-terre! "
    Blue était morte de rire, ses éclats de rire et gémissements échouèrent au quatre coins de sa maisonnée.
    Dans le jardin, le Furet blanc-immaculé de sa mère porteur d'une Skaw Verte-espoir était sur le pas de la porte.
    Visiblement très inquiet, il roulait finalement quelques secondes après la scène, ses yeux dans ses orbites en fixant le plafond en faisant raisonner un soupire si profond qu'il en souleva son âme. Ce genre de scène de cache-cache, où la mère finissait par dévorer sa fille de baisers et de chatouilles, le sidérait à un point tel, qu'il en était blasé.

    Continuant d'entendre les rires gloussant sans fin de la mère et de la fille dans la maison, le petit animal ramassa ses pattes fines et son ventre-à-terre bien rond avant de rouler ses fesses vers l'extérieur, sa queue poilue traînant dans la poussière.

    Au bout de trois mètres, il arrivait devant le panier de linge propre que la mère avait lâché à l'extérieur afin de sauter sur sa fille pour jouer avec elle.
    Les moustaches de l'animal frémirent quand une odeur légèrement musquée mais également sèche, de paille et de poussière lui arrivait au museau.
    Prit d'une quinte d'éternuement, son dos se fit rond tel un hérisson tandis que des petits « Tif! TIF! TIF! » fusaient à n'en point finir.
    Une fois ses éternuements calmés, il ouvrit grand ses yeux rond sous le choc, puis mécontent de ce qu'il venait de trouver grâce à la force de ses narines, Feula le plus férocement du monde, à la façon d'un chat de gouttière désirant protéger son territoire d'un malotru et partis, loin vers la forêt d'un air vexé.

    La mère et la fille cessèrent leur jeu au bout de quelques longues minutes, se replaçant avec tendresse et langueur leurs mèches de cheveux rebelles derrière leurs oreilles: à 10ans Blue était le parfait portrait de sa mère à l'exception des yeux qu'elle avait bien sur hérité de son père.

    Se levant, la mère retourna à la porte, suivis par sa fille sur les talons, main dans la main.
    Midnight se penchait pour prendre son panier à linge avec une certaine délicatesse et un énorme sourire aux lèvres, puis, elle se hâtait vers la maisonnée de toile appelée Tipi de la sagesse, pressant Blue afin d'aller y retrouver son père, le sage mais aussi sa famille proche qui l'attendaient.

    A l'âge de 10ans, les enfants de la tribu des Zandal'ar reçoivent obligatoirement la bénédiction de leur déité et reçoivent leur arme Aktech.
    C'est pour dire à quel point la petite Blue était impatiente de recevoir sa bénédiction!
    Elle avait espéré tous les jours recevoir un pouvoir comme le feu afin de brûler plus rapidement les mauvaises récoltes pour les mettre en jachère! Où comme l'apparition d'armes en acier afin de labourer la terre avec fervence! Où comme sa mère, elle aurait apprécié construire des murs où des ponts ou encore des monuments aux tailles démentielles au nom de Dios.

    Alors dans le tipi, trépignant d'impatience, le feu de l'éternelle jeunesse brûlant en elle tel les flammes d'un volcan explosif, elle sauta sur son père, le chef de leur tribu qui perdit alors toute crédibilité.
    Lui qui s'était promis de rester impropre, puissant en étant impartial entre son enfant et les autres se trouva très con dans cette position.
    Le sage lui adressait un sourire bordé d'amour et les autres figures éclatèrent de rire, Furie-de-nuit devint rouge lie-de-vin, cherchant le prétexte du mal de gorge en raclant celle-ci assez bruyamment pour que sa fille le laisse en paix et aille s'asseoir gentillement.

    Blue s'exécutait, ses yeux pétillants de malice observaient son père sans relâche, sa coupe Skaw n'avait jamais été aussi magnifique et ornée de plumes que maintenant. Rouge, bleue, vert, le visage de son père ressemblait à celle qu'elle s'imaginait dans les légendes les plus enfouies de la terre, lorsque le sage lui récitait l'histoire des premiers chamans.

    La cérémonie s'était déroulée sans encombre, Blue hérita de la coupe Skaw de la sagesse et de la gloire, plume rouge et bleue ornaient son bandeau doré, elle qui portait une natte ce jour là, fut étonnamment heureuse et resplendissante.

    Mais son bonheur n'en fut que plus immense lorsque le sage donnait la parole à son père, le chef du clan chargé de lui remettre son Aktech.
    Moment cruciale pour tous les peuples de Baal, cependant  la jeune enfant ne puis se retenir de se poser une première question quand on lui tendis le Calice en bois.
    Comment une fille aussi jeune qu'elle pouvait FUMER? Elle était trop jeune pour cela! Enfin, si ses parents, le sage et toute la tribu voulaient qu'elle en hérite, elle n'avait rien à y redire.

    Le sage les mains vers le plafond du tipi prononçait les quelques paroles en direction du voile céleste afin que Dios soit témoin de la cérémonie.
    Il décrivit une vision, terrible. Une aventure baignée par la gloire, l'honneur, mais aussi la mort et le renouveau.
    Ainsi, avait-il décrit la vision qu'il avait vu et entendu par la voix de Dios. Révélations qui se devaient de relater la future vie avec exactitude, de la bénite.
    Peut-être avait-il été sobre lors de cette révélation chamanique... où pas.
    Blue ne le saurait jamais, mais les mots et les histoires que le sage lui dictaient avec un ton emplis de mystère la chamboulait à un point inimaginable.
    Jusqu'à ce que part hasard...

    " poutpoutpout!!! fit! fit fit!"
    Le panier à linge posé aux cotés de Midnight mit fin à la vision du Chaman, interloqué par ces successions de bruits aussi ridicules qu'improbable. Il ouvrit les yeux en grand en désignant le panier bouger sans rien à l'intérieur mis à part du linge.

    Tous dans la loge eurent le souffle coupé face à ce mystérieux évènement, tandis que Furie-de-nuit et Midnight affichaient un énorme sourire, attendrit par leur cadeau d'anniversaire.
    Le père avait demandé à sa femme de trouver le cadeau adéquat pour leur fille, quitte à aller dans un nid de Mantillon, grand oiseau carnivore au poison redoutable, pour débusquer le compagnon furet idéale.

    Alors simplement, elle avait escaladé les plus hautes falaises, nagé dans les courants les plus impétueux aux eaux les plus pures de la région, son courage et sa volonté furent ardemment mises à l'épreuve quand enfin, un Midorat lui indiquait l'endroit où était caché l'improbable animal.
    Elle avait repéré le malheureux animal, rejeton de la portée de furet spectrales, dans un nid de foin crée par le Midorat.
    Au début, la mère pensait à une blague, le nid semblait vide, mais une ombre aussi petite que son pouce s'était dessinée au sol, formant une sorte d'ours bizarroïde et improbable.
    La chaleur de sa main au contact du petit animal le fit reprendre sa couleur naturelle, le mini panda fut ensuite entourée dans le châle de la cheffe des Zandal'ar puis transporté dans le village dans le panier de linge de la famille afin qu'il puisse s’adapter aux parfums du clan.

    «  L’ambition mène à la prison de l’orgueil, quand au pouvoir, il mène à la destruction de la paix et la mort du sois. L’on ne peut prétendre être un bon chef de guerre s’il on ne reconnaît pas cette base. L’on ne peut prétendre être chef de famille s’il on n’œuvre pas de façon Altruiste. »

    Âpre et sèche, douce mais à la texture voluptueuse, l'émanation vaporeuse s'élevant vers le plafond d'obsidienne prenait une teinte argentée délicate.
    La fumée dense sortant du Calumet dégageait un parfum étouffant à quiconque s'en approchait, brûlant la gorge en embaumant les poumons, ce qui permettait à notre chère Chamane de prier et méditer seule.
    Elle trouvait le parfum de son Aktech remarquablement réconfortant et suave, vaporeux. Il lui caressait la peau en effleurant sa magnifique crinière nocturne, ses paupières interdite se fermaient avec délice sur la porte menant à son âme en mouvement.

    L'impression d'être dans une seconde dimension effleurait son esprit un instant jusqu'à ce que, perdue dans l'immensité gracieuse du rêve, où elle n'était plus qu'esprit à la recherche d'autres âmes en aventure, elle trouve enfin la vérité le menant tout droit vers la justice et la paix.

    Sa bouche fine entre-ouverte laissait passer quelques secondes les volutes argentées pendant que son palpitant semblait mettre une éternité à émettre ses battements.
    Comment, pouvait-on ramener un homme à la vie?

    Cette question était suspendue au nez et aux mèches de la jeune chamane angoissée et attristée, penchée sur le corps de Furie-de-Nuit.
    Le sage l'avait demandé afin qu'ils puissent à eux deux s'occuper de l'autopsie du chef du clan Zandal'ar.
    Deux jours après la consécration et l’avènement de son dixième anniversaire, les fervents gardes Zandal’ar avaient amenés le corps sans vie de son père depuis les villes basses, en-dessous de Baal.
    Cependant nulle arme, nulle coups ne se dessinait au-dessus du corps du macchabée. Enfin, à la poitrine, un léger signe distinctif, comme une légère brûlure, une cloque se dessinait.
    Sinon, l'enveloppe charnelle était intacte comme préservée du temps, seul ses lèvres serrées dans cette mort, démontraient un signe d'agonie lors du fauchage de son âme.

    Et pourtant, il ne faisait plus partit de ce monde.
    Et le lendemain, les chefs de chaque clans devaient se préparer à combattre au nom de Dios comme chaque dizaine d'année. les Zandal'ar allaient devoir trouver un champion où un descendant très rapidement s'ils ne voulaient pas que Dios ne leur tombe sur le coin de la tête. Et cela était le problème principal de Blue. Sa raison principale pour laquelle elle ne démontrait aucune sensibilité face à la contemplation de son père au-delà de la porte des ténèbres: elle était trop occupée spirituellement pour cela.

    La chaleur du regard soutenu du vieux sage lui permis d'avaler sa gorgée de fumée parfumée, tel un dragon puissant, la blancheur de la volute fut relâchée par ses narines dilatées tandis qu'avec langueur, elle ouvrit ses yeux d'un bleu aussi azuré qu'éclatant.
    " - Avez-vous vu quelque chose, princesse?"
    Le long-voyant plume-de-paon l'épiait derrière ses nombreuses rides qui faisaient sa sagesse, il semblait visiblement inquiet.
    " - Votre Aktech, est fait pour trouver la vérité dans ces moments d'hésitation. Interrogez les esprits, qu'ils vous guident!"

    Blue fronçait lentement les sourcils puis tirait de nouveau sur le bec du calumet avant de nouveau se faire envahir par cette sensation chaleureuse et planante, envoûtante de son Aktech.

    Ses paupières frémirent et son âme s'égarait le temps d'un battement de cil, sa vision fus d'abord celle d'un lupin aux allures féroces désirant arracher la lune par ses crocs.
    Puis une meute vint très rapidement venir autours de cet animal canin pour le déchiqueter. Le liquide qui sortait du corps du pauvre animal était bordé d'un noir aussi épais que l'encre, aussi étincelant qu'une nuit étoilée.
    Les lupins avaient terminés de massacrer leur confrère quand soudain, ils se retournèrent, leurs babines retroussés avec une telle haine visible dans leur pupilles mordorées que les rides qui parsemaient leur museau déchiraient et déformaient leur crâne.

    Dans sa vision, les loups regardaient en direction de Blue, se sentant épiés, prenant la jeune femme comme une nouvelle chose à déchirer.
    un rapide coups d'oeil vers le cadavre qui n'avait pas été consumé lui permis de vérifier que l'animal attaqué n'était plus à sa place. Au lieu de cela, un homme massif de plusieurs mètres dotés de cornes de cerfs énorme se trouvait à sa position.
    " - Tuer où être tué... Qui es-tu pour oser pénétrer dans l'univers des esprits, petite chose?"

    La seule émotion que ressentait Blue à ce moment, quand les loups menaçaient de refermer leurs crocs aiguisés telles les lames d'une Flamberge sur son corps fut l'apaisement.
    Elle était... curieusement apaisée. la peur ne la prenait pas aux tripes, la curiosité ne la fit pas non plus avancer et l'amour pour Dios ne la fit pas s'agenouiller devant cet esprit curieux.
    " - Je suis Blue. Qu'est-il arrivé à Furie-de-nuit, grand chef de la tribu des Silumgar-Zandal'ar? Comment est-il mort?"

    Soudain, l'image se figeait totalement, les loups n'émirent plus de bruit et leur regard se fit vide. L'esprit tourna sa tête vers la droite et ce fut l'explosion. Les lupins éclatèrent, leurs ossements et leurs membres, poils et organes volèrent en éclats, offrant une pluie de sang sur l'esprit errant de notre Héroïne.
    Avec douceur, elle essuyait son front et ses paupières porteurs de ce sang animal: Sacrilège! Quel esprit pouvait être aussi tourmenté et désireux de haine pour ainsi s'attaquer à des animaux aussi splendides...?
     Tué où être tué... Je sens ... le sang! Une explosion! AH AH AH!"

    L'esprit errant leva les bras vers le ciel et une nuée de corbeau se créait au-dessus de lui tandis qu'une forêt pourrissante et enflammée vint à parfaire ce décors chaotique.
    Blue cherchait un sens, une explosion? Des corbeaux et une foret qui se meurt... ceci n'était qu'un tourment où une malédiction, en aucun cas un assassinat. Les lèvres pendues et les dents serrés, elle respira profondément, commençant à ressentir de l'énervement sans vraiment en savoir la raison.
    " - Où est-il?"

    Ces mots sortirent de sa bouche sans qu'elle n'en sache la raison, aussi, les corbeaux vinrent à la frôler, lui arrachant les cheveux en lacérant son visage, visant ses yeux. Elle chercha a se protéger mais l'un d'entre eux réussit à lui crever ses deux iris.
    Folle de rage, ressentant la douleur à vif avec une réelle intensité, elle finit par se détourner de l'esprit, elle était encore trop faible pour persuader celui-là de l'aider.
    " - ... Tu participeras à l'avènement assassin demain et je t'offrirai le coeur de ton père contre ton chagrin."

    " - Son coeur revient à Di..."


    Le noir complet, l'angoisse, l'incertitude et soudain, l'odeur de l'encens, myrtille, cerise et framboise. Douceurs, âpres mais salées s'en suivirent: L'odeur du sang humain lui fit ouvrir les yeux avec délice, comme si elle-même s'était transformée en lupin, ses iris Azurés libéraient une énergie électrique, le sage en fut stupéfié.
    Se renfrognant, il toussait osant ramener la jeune fille à la brutale réalité.

    La bouche entre-ouverte, les yeux dans le vague, elle opinait du chef, son regard s'attardait quelques secondes sur le corps sans vie de son père, elle y posa une main délicate et pleine de compassion sur la poitrine immobile.
    " - Son coeur a explosé... je crois...? Existe-t-il un Aktech aussi puissant qu'il pourrait manipuler le sang et les organes à distance, Grand sage?"

    Le sage blêmit d'avantage à chaque mot prononcé.
    " - La particularité des Aktechs, est qu'ils sont unique, je n'ai jamais entendu parlé de cette particularité, bien que je suis certain qu'il existe ce type d'évolution Aktech. Et s'il existe, le prix qu'a du payer l'individu a du être terrible."

    Blue s'approcha de la poitrine de son père, ses lèvres et son nez sentirent le parfum qui se dégageait du corps. Aucune trace de magie, aucun autre parfum, rien. Tel un loup, elle essayait de sentir, renifler, palper une note de couleur où un ton, mais rien.
    " - J'irai dans l'arène demain. Mère doit gouverner, elle est encore en âge d'enfanter, moi non. "

    Elle se retourna avec un air déterminé, ses iris faisaient naître une couleur terrifiante, opaline-spectrale tant sa colère était palpable mais non visible.
    " - Je les tuerais tous, je les mangerai tous!"
    Ajoutait-elle en arrachant l'une des plumes de la skaw de son père et en se l'attachant violemment sur sa mèche rebelle.[/i]
    «  Parfois la seule chose qui ne m’ait jamais manqué fut le temps. Le temps de comprendre, d’anticiper, de pratiquer et de réfléchir. Toujours impulsive et pressée par la vie, la mort elle, m’attendait à chaque coin de rue, son regard vaporeux braqué sur mon grand coeur pressé d’angoisse. »
    Le matin de l'arène, la mère des Zandal’ar s'était vêtue de blanc, figure pâle où une tristesse infinie se voilaient sous ses traits de maquillage d'un rouge sang. Le blanc attire la luminosité et la neutralité, mais aussi des Esprits et Dios.
    Ses longs doigts finirent par boucler la dernière plumes verte sur la squaw de sa fille, qui dès lors avait du emprunter un apparat adéquat pour aller au combat.
    Sa mère l'avait interdit d'aller dans l'arène, mais après mûre réflexions, l'enfant avait eut raison de ses caprices. Midnight pouvait encore concevoir un nouveau-né pour le peu qu'elle choisisse rapidement un mari dans les prochaine dix années.
    " -Tu es magnifique... Pour une condamnée."[/color]
    Ajoutait-elle, ses joues empourprée de sang par son maquillage s'écoulant le long de son visage pâlit par la terreur.
    Reculant d'un pas pour mieux observer sa fille, elle prit son courage à deux mains en posant ses bras sur sa poitrine. Elle n'avait pas encore encaissé le deuil de son époux qu'elle s’apprêtait à faire celui de sa fille. Qu'avait-elle fait de si horrible pour que Dios la punisse ainsi?
    " - Bien, commençons."
    La salive était amer et sa gorge nouée, les paroles qu'elle prononçait était difficilement audible pour la jeune femme en face d'elle.
    " - Flèches paralysantes et arbalètes?"
    " - Je m'en sers pour faire un maximum de dégât au loin sur le représentant Kolaghan qui utilisera sa magie de la terre ..."
    " - Poignard émoussé et corset?"
    " - Pour frapper à la tête, projeter, si l'élu d'Atarca se jette sur moi..."
    " - Et ton calumet, tu l'as?"
    " - Pour remercier les esprits pendant la bataille et envoyer sa cendre sur le chasseur de Dromoka."
    " - N'oublie pas de toujours chercher à fuir. Fuie, esquive tu as des jambes solides, sert-en pour grimper sur les ruines et les rochers, prends de l'altitude et surtout ne les laisse pas t'approcher... Oh ma chérie... Je ne veux pas que tu sois au bout d'une corde! "

    Leurs larmes se mêlèrent, la mère et l'enfant se serrèrent dans leurs bras, les os protestèrent d'indignation tellement l'étreinte fut intense.
    Avec tendresse, la main tremblante de colère et de peur, Blue caressa longuement la chevelure de sa mère en prenant une bonne source d'inspiration. Elle n'avait pas non plus envie de se retrouver au bout d'une corde. Genre, vraiment pas.
    La mère se relevait, telle une reine, sa Skaw était blanche immaculée, aussi prit-elle la peine de saisir la main de sa fille pour l'amener au tipi des sages.

    Lorsqu'elle entrèrent dans la pénombre, un feu s'élevait au milieu de l'énorme tipi, aux nuances inquiétantes d'un vert gangrené. Le vieux chamane Zandal'ar s'était écarté du groupe.
    Au milieu se tenait précisément quatre hommes prêts à se battre, Tomahawk, épée, lance arc, poignard, ils saluèrent les deux femmes qui rentraient dans ce lieu sacré.
    L'un d'eux se plaça au-dessus du feu, portant sa lance bien distinguée, il ouvrit ses lèvres et l'intonation de sa voix fut telle que Midnight retrouva un peu de son courage en elle pour devoir faire face à ces illustres inconnus.


    "- J'ai eu une vision de Dios.
    Ses ailes immaculées immenses s'élevaient au-dessus de nous, sa gueule grande ouverte saisissaient une ombre d'outre-terre. Nos sacrifices ne seront pas vain aujourd'hui, mes frères. Dios à plus que jamais besoin de nos âmes et de notre dévouement. Faisons preuve de courage, battons nous sans nos armes, montrons à Dios que nos âmes et notre courage valent la peine d'être prise en sacrifice pour la paix de Baal!
    "

    Les hommes acquiescèrent en levant leurs armes, s'approchant du feu en les jetant à l'intérieur. Ce dernier engloutissait le bois et l'acier polis avec une telle férocité que cela en devenait presque mythique.
    Blue peinée et baignée dans l'incompréhension en fit de même et jeta l'arbalète en jetant un regard bordé d'excuse vers le représentant de Kolaghan, elle en fit de même pour le poignard et Atarca, Dromoca, mais garda son calumet quelques instants en main.
    " - Je peux garder mon Calumet...? C'est le seul souvenir que j'ai de mon père..."
    Les hommes se regardèrent, à quoi un calumet pouvait-il bien changer le destin de cette enfant? Si cela lui permettait de moins avoir l'amertume du décès sur ses lèvres peintes alors qu'il en soit ainsi.
    " - Tu le peux. Nous avons une heure pour nous purger et prier, méditer avant d'être jeté dans l'arène. Essaie de venir sobre, ton âme doit être la plus pure qu'il soit pour ton sacrifice."
    La gorge nouée, elle resserra son Aktech entre ses petites mains tandis que sa mère, la cheffe du clan explosait en sanglot et dû sortir du tipi. Blue poussa un soupire tel, qu'elle espérait secrètement qu'elle n'ait pas à revivre cet instant les dix prochaines années.

    enfant à Ngor (Sénégal)
    On laissa la jeune fille dans cette hutte où baignait une lueur et un parfum mystérieux, chaque partis des clans présent lui posèrent avec tendresse une main sur l'épaule, de façon quasi paternelle.
    Poussant un soupir bordé de sanglots, elle vint à s'approcher du feu et à s'asseoir en face, la lueur incandescente des flammes émeraudes se confondaient avec le turquoise de ses yeux.
    Elle eut une idée. Peut être pas l'idée du siècle, mais une idée.
    Portant le calumet à ses lèvres, elle aspirait longuement dessus jusqu'à ce que sa tête, son corps et son esprit virent à entrer dans les nuages argentés qu'elle expirait.

    Ses yeux se fermèrent de délices quand la brume scintillante franchissaient ses lèvres. Les plumes de sa skaw frémissaient doucement, comme si une présence bénéfique lui effleurait le dos.
    Quand elle rouvrit ses yeux, avec douceur et volupté, elle du battre plusieurs fois ses paupières pour se rendre compte qu'elle ne rêvait pas.

    Dans le tipi, toujours assise devant les flammes de gangrènes, ses yeux s'écarquillèrent de surprises.
    " - " - Papa..?"
    Le spectre fantomatique, l'esprit de son père se tenait debout derrière les légères flammes crépitantes de sa vision. Une sensation sereine, de tranquillité et d'amour se dégageait de son spectre tranchant entre un blanc nuageux et un bleu ciel.
    Il acquiesça du regard, faisant doucement pencher son visage vers le sol quand Blue l’appela. Néanmoins... Quand elle se levait pour le prendre dans ses bras, elle se retrouva nez à nez avec le sol, Triste vérité, les larmes lui revinrent aux yeux.

    Se retournant vers Furie-de-nuit, elle allait prononcer les mots du "pourquoi" quand le spectre désignait le sol, l'endroit où elle avait laissé son calumet pour se saisir de lui.
    Par la suite, prenant l'objet en main, le père lui expliqua. Prenant le temps qu'il fallait pour trouver les mots, l'origine et la pédagogie nécessaire pour faire comprendre à sa fille de ne jamais laisser ce calumet entre les mains de mauvaises personnes.
    Si certains Humains sont habilités à parler aux âmes, certains peuvent les torturer et les forcer à accomplir des choses apocalyptique. Entre ses mains, la jeune femme ne se rendait pas encore totalement compte du pouvoir qu'elle avait, détenant de ce fait un lien pouvant lier et raccorder la vie et la mort.

    Furie-De-Nuit lui expliquait également, durant les quelques minutes qui lui restait, que sa mère n'avait pas totalement raison concernant la fuite face à ses opposants qui étaient certes, des hommes forts et expérimentés, mais non point assoiffés de pouvoir et de massacre pour ainsi venir à bout d'une enfant. Il lui expliqua de promettre les terres et le clan de Zandal'ar aux Atarca, ainsi l'enfant gagnerait les faveurs d'un homme qui pourrait sans doute être un bon mari.
    Voyant la tête dégoûtée de sa fille qui n'avait que dix ans, l'esprit soupira puis trouva une autre solution pour éviter la mort: Dios.
    ( esprit de fureur-de-nuit:)
    " - Tu préfères peut-être vendre mon coeur à Dios plutôt que de te trouver un époux? L'amour pour la vengeance et la justice n'est pas une fin en sois. Tu ne trouveras jamais la paix si c'est cela que tu cherches."

    L'enfant se mit à pleurer et dotée de son calumet, enragée, fatiguée, peinée et horriblement en colère, se mit à courir vers le Tipi des obsèques.
    Personne en vue, mais en moins de Dix minutes elle allait devoir combattre de toutes ses forces pour sa survie.

    A pas de loup, elle s'approchait du corps sans vie de son père et s'empara d'un couteau servant aux obsèques et comme si elle avait été guidée par la main du destin, elle ouvrit l'endroit exact ou se situait le coeur de son père.
    Elle fut étonnée de voir que l'organe encore propre,  à défaut d’être presque intact, démontrait une grande brûlure, une carbonisation presque entière et fissuré, comme si un choc violent l'avait fait s'ouvrir, telle une crevasse.
    Néanmoins déterminée, elle porta le coeur de Fureur-de-Nuit en marmonnant de sinistres mots comme l'aurait fait le vieux chamanes lors des rites funéraires.
    Et d'un coups sec, planta le coeur sur le bec de son Ektech qu'elle brandissait en hauteur, tel un drapeau symbolique, haut en couleur. Elle attendit longtemps, ce lugubre dessin dura jusqu'à ce que son bras soit crampé, que le sang de l'organe reluise et s'écoule sur son visage. Cependant, elle ne démordait pas, courageuse, Ses mots lugubres et ses prières silencieuses envers son dieu unique se firent de plus en plus déterminés.

    Sa tête tournait, commençant à avoir le vertige, les mots sacrés qu'elle prononçait avec une divine fervence et un dévouement cruel furent répétés à l'infini jusqu'à la dernière minute où, éreintée, elle finit par succomber, chutant lourdement contre le sol, sombrant dans un malaise sans rêve.

    Lorsqu'elle fut réveillée, elle se trouvait dans l'arène, attachée dans un des cinq coins du pentagone à l'apparence Sataniste, un rapide coups d’oeil à sa ceinture lui permis de vérifier qu’elle avait bien son Aktech à la ceinture.
    Les yeux dans le flou, mais arrogante et ayant une soif inavouable de liberté, elle forcait la corde pendant qu’un décompte à compté de dix se faisait entendre par la voix du haut chamane des Zandal’ar.

    DIX !
    Les lèvres crispées, la mâchoire serrée, elle frottait ses mains entravée derrière son dos l’une contre l’autre, jetant des coups d’oeil aux quatre autres mâles des clans qui exerçaient la même pression avec la même volonté de vivre.
    NEUF !
    Elle laissa échapper un grognement à peine audible quand le jeune représentant de Kolaghan, le chamane qui l’avait accueillit sous le tipi et lui avait accordé de garder le Calumet, venait de se détacher. Faisant raisonner un cri de domination et de force à en rompre les tympans, il leva les bras vers le ciel en toisant chaque élus d’un regard franc et plein de haine.
    HUIT !
    Lui aussi détestait les humains tout comme Blue. Leur regard lacéré et glacé se rencontrèrent. Il lui lâcha un franc sourire, elle lui tira la langue, il éclata de rire et finit par la lorgner en avançant promptement vers l’élu d’Atarca.
    SEPT !
    Un léger bruit de croc et de mastication fit tourner la tête de Blue vers ses mains : Petit chef était là, aussi invisible que loyal et fidèle. Ce loyal compagnon n’était que la figure emblématique de Dios, une créature à l’âme et à l’esprit aussi sublime que ne l’était son amour pour ses créations. Le furet aimait sa maîtresse à en crever et sa mastication lui fit perdre un croc. Pas grave ça repoussera…
    SIX !
    L’élu d’Atarca fut arraché du pilonne, Kolaghan le poussa hors du pentagone, des cris de victoire et des pleurs retentirent au sein de l’arène de sable et de ruines. L’élu d’Atarca lui poussait des cris horrifié «  Je ne veux pas crever » répétait-il tandis qu’on lui hissait déjà la corde autours du coups.
    Blue fronçait les sourcils en observant attentivement le Kolaghan, qu’avait-il en tête ? Pourquoi ne venait-il pas en finir directement avec elle ? S’il s’était imaginé se lier à elle, il se trompait !
    CINQ!
    Dromoka, l’homme de quasiment deux mètres de hauteur, un ours ! Se releva de son pilier, il avait réussit à briser ses liens par la force pure et se jetait sur Kolaghan  qui esquiva avec ruse et intelligence la charge de l’homme énorme.
    QUATRE !
    Une lutte sans merci s’en suivit entre les deux hommes : Une lutte pour la suivit.
    TROIS ! Blue venait de percuter qu’il y avait quatre clans mais cinq participants… Où était le cinquième ?
    " -ATTENTION KOLAGHAN ! DROMOCA !!! . "
    Elle hurlait le nom des clans respectifs au moment où le dernier prétendant venait de sauter sur les ruines et tentait d’envoyer une pierre aiguisé telle la lame d’un silex sur les deux hommes.
    DEUX !
    Dromoca se prit le silex de plein fouet et tomba à terre. De nouveau ces hurlements de joie et des pleurs assommant. Un craquement sonore se produisit suivit d’un « poutpoutpout... »
    UN !
    " - Merci Petit chef ! Viens avec moi, je vais avoir besoin de toi !"
    L’animal opina du chef pour redevenir invisible et suivre sa maîtresse telle une ombre.
    ZERO !
    Blue détachée se fraya un chemin avec une vitesse et une agilité hors du commun qui fit bégayer Kolaghan tandis que cet ultime élu qui ne faisait partit d’aucun clan lâchait un rire d’une noirceur épouvantable.
    " - «  Qui es-tu… QUI ES-TU ?! »
    Lâchant ces mots, elle esquiva un gros rocher en grimpant telle une biche, avec aisance et souplesse les derniers cailloux de ruines qui la séparait de l’illustre inconnu.
    «   Tu n’as pas idée… Je vous dominerai tous… TOUS ! »
    " - JAMAIS ! "
    Kolaghan était derrière Blue, aussi prompt et vif qu’un éclair, il allait distribuer son poing dans le visage de l’inconnu qui avec un réflexe digne d’un dieu, esquivait sur le coté, faisant tomber le malheureux en bas de la pile de ruine. Kolaghan venait de signer son arrêt de mort, les familles s’indignèrent et hurlèrent de colère et de protestation tandis que lui, un sourire abrutis aux lèvres, mais prenant cet air apaisé, il lança un regard vers la jeune fille de dix ans.
    Il aurait aimé lui chuchoter de fuir lui aussi… Mais la corde lui serrait déjà la glotte tel un puissant étaux.

    Fronçant les sourcils, la haine et le courroux s’abattant sur son coeur avec la foudroyance du tonnerre,  Elle lanca un regard morne, promesse d’une longue et pénible vengeance à cet être qu’elle ne connaissait pas, un inconnu au bataillon.
    A voir son accoutrement, il devait être un Chamane, il n’était donc pas à sous-estimer. Os dans l’pif, marquage de guerre noirs et rouge argile, la chose qui choquait Blue et lui fit déduire de la classe de ce guerrier fut son tatouage à l’encre blanche sur sa peau balzane. Un tatouage d’un crâne, les Nécromantiens …
    Ceux qui durant des décennies et des siècles de servitudes, furent bannis du cercle terrestre des chamanes revenaient ? Une longue histoire sombre et emplis de ténèbres entouraient ces êtres cannibales démoniaque, sans respects ni lois. Se servant des corps à la façon de pantin en oubliant que l’âme et l’esprit bien souvent, y était lié.
    Révoltée, Blue attrapa elle-même un cailloux et l’envoya sur son ennemi qui esquiva en marchant d’un pas lent vers elle, calculateur.
    Elle se faufila entre les rochers tel un furet, petite et à la taille fine et su se tapir au fond de cette cavité le temps de réfléchir. Elle n’avait pas la force de combattre ce genre de chose et si les nécromaitres étaient présents, cela signifiait les débuts de trahisons au sein des clans. Chacun voulant se déchirer pour quémander l’aide et la compagnie de ce clan pour support de guerre.

    Dans un élan de Lucidité, la jeune fille vint à porter son Aktech à ses lèvres, la fumée emplissait son coeur d’une note de sérénité tandis que chacun des muscles de son corps se détendait.
    Aucune âme à l’horizon, néanmoins, au travers des rochers, elle pouvait déceler l’âme emplis d’une noirceur rare et apocalyptique du Nécromantien.
    Elle était déchirée entre la soif de pouvoir, soif de vaincre et l’orgueil. L’âme faisant même peur à l’enfant, de telle sorte qu’elle déglutissait quand elle vit l’énorme sourire carnivore de l’esprit du nécromaitre reconnaître une faille dans la roche pour se saisir d’elle.

    Comprenant cela, la jeune fille en profitait pour se propulser hors de son trou d’une façon franche et sans hésitation, accolant un coups de pied bien visé à la tête de son ennemi qui ne manqua pas de se masquer les yeux en grognant à la réception du pied.
    Le pied droit de la belle de nuit se posa avec une agilité surprenante tandis qu’elle pivotait pour accoler un second coups de pied, plus puissant, du gauche à l’épaule de l’homme.
    L’esprit de ténèbre qui composait le corps venait de comprendre que la jeune fille pouvait déceler les points faibles et jouir de sa position agile et rapide d’enfant vive et souple telle une anguille pour lui asséner des coups destinés à le faire tomber de la pile de ruines.

    Lorsque le Nécromaitre reçu le coups sur l’épaule il fut déséquilibré et il tombait, chutait des pierres.
    L’opportunité que la jeune fille avait saisit n’avait pas été du au hasard, sa vision de l’esprit lui avait permis non seulement d’anticiper les actes abominables mais également de pouvoir le prendre à la surprise, jouant avec subtilité et rapidité sur un terrain qu’aucun des deux paris de connaissait.
    Blue sortie vainqueur de ce combat tandis que les corps sans vie des perdants grinçaient le glas sombre de la rédemption.
    Qu’aurait pensé Dios de ce combat et de ce sacrifice ?
    Blue porta son calumet de la paix à son coeur et exauça une prière envers sa divinité en la remerciant profondément de l’avoir permis de garder courage durant cette épreuve.
    Les temps changent pour certains, la sagesse arrivant en chantant sur le pas de nos vies telles la symphonie angoissante du changement. Pour d’autres, La sagesse reste un cadeau du hasard, cumulant les catastrophes, le cauchemar et plus plus encore, résumant la fin de l’enfance, la perte de l’innocence.
    Et c’est à toi que je dois ce changement qui n’est pas du au hasard… Toi qui a su m’ouvrir les yeux sur ce qu’était la véritable nature de l’homme.
    Promesse d’éternel angoisse, de poursuite chasseresse et de torture abominable,.
    Un jour, la vengeance frapperai à notre porte. Et je saurais lui ouvrir et l’accueillir telle une bonne vieille amie.





    Puis au détours d’une résistance étonnante venant d’un groupe d’hommes armés d’Aktech, elle arracha au nez et à la langue d’un de ces hommes vicieux, le nom du tueur de son père qu’elle rapporta à sa mère: Armerys Horhor.
    Sans tarder, elles créèrent les premières position de leurs guerriers Silumgar dotés de crocs et à jeun depuis au moins une journée pour les envoyer comme premier signe avant coureur de leur future massacre.
    Cela aurait du être un simple avertissement… Mais ni Midnight ni Blue auraient pu savoir que leurs hommes bien que puissants et affamés, auraient décimés toute la colonie ennemie. Cette attaque qui aurait du n’être qu’un signe et un prétexte de fuite, fut un massacre, une hécatombe qui liera à jamais la vie d’un homme assoiffé de vengeance, tout comme l’était Blue.
         

    Dix ans plus tard, Blue vécu la même galère du pentagone mais cette fois tous les Aktech présents furent autorisés dans l’arène.  Un autre Nécromaitre présent n’ayant pas de mort sous la main fut hors d’état de nuire, le Kolaghan bien sur envoyait de puissants jets de terre au loin contre ses adversaires, mais cela était bien vain et inutile contre la puissance du vent du représentant d’Atarca. Quand à Blue, elle utilisait à bon escient les esprits et la visibilité des esprits présents pour anticiper les attaques et voir les failles, toujours usant de sa divine rapidité et de sa foi inébranlable envers Dios, comme s’il était toujours à ses cotés, elle fonçait tête baissée vers les représentants des autres clans.
    Alors âgée de vingt ans, elle fut préparée à des combats sanglants et des conquêtes de tous genre, sa mère désirant ardemment se venger de la mort du paternel qu’elle avait pleuré durant ces décennies.
    Blue elle n’avait pas démordu, une véritable louve en quête inassouvissable de justice, traquant et poursuivant sans relâche les hommes qui avaient domiciliés à proximité de sa céleste terre mouvante bien-aimée, avec un escadron personnel de dix hommes, elle chassait les humains trop proche du dieu dans le but de protéger sa famille et disperser les humains d’autres contrés, les non-baal.

    Blue la SoulSeeker
    Le combat de l’arène terminé, Blue triomphante haut la main de ce spectacle contre les quatre clans, elle entama le banquet sur un bûcher funeste où chaque clan se devait de manger en paix.
    Ce jour-là, Midnight accorda à chacun un jour de paix où les coeurs de chaque élu pendu allait être donné en offrande au grand Dios, les Chamanes alors à l’unanime déclarèrent que cela était la meilleure idée qu’il soit, et décidèrent par la suite à envisager et considérer à s’unir tel un clan unique, aux cotés des Zandal’ar et de leur puissance stratégique.

    Le soir, Blue arrachait donc les coeurs palpitants des élus des clans mais également, de quelques prisonniers de guerre qu’elle avait pris soin de sélectionner par leur esprit épuré. Elle les plaça comme à son habitude sur un plateau d’argent et de victuaille, sous la statut de bois de deux mètres du grand dragon ailé.
    Embrassant avec sincérité et loyauté le sol aux pieds de la statut, elle se relevait et allait participer au banquet sans arrière pensées, l’ombre de petit chef toujours sur ses talons.

    Les jours ainsi passèrent et tandis que les Zandal’ar se prélassaient dans leur sérénité en effectuant leurs sacrifices humains tous les mois au nom de Dios, deux années s’écoulèrent pour lesquels ils ne furent pas prêts à recevoir l’assaut du terrible mercenaire.

    Ce jour-là, Blue dormait à poings fermés accompagnée de son fidèle Petit chef mais aussi d’Ursoc, le furet-roi Immaculé de Midnight, la sieste à plusieurs et toujours plus plaisante que seul.
    Et tandis que les ronflements s’élevaient dans son tipi, on hurlait à au meurtre à l’extérieur.
    Levant un sourcil, Blue chassa ses deux compagnons sur elle, attrapa arbalète carreaux et poignard et se rua dehors, le regard interdit sur la scène qui s’offrait à ses yeux.
    Ni une ni deux, elle monta l’arbalète à son œil droit et visa l'homme qui avait osé s’en prendre à sa mère, mais il était trop tard, le liquide carmin s’échappait de son corps et avec elle, sa vie.

    Ursoc qui était sur ses talons voyant la scène; le cadavre de Midnight ensanglanté, fut frappé par une colère noir qui le fit activer sa rage jamais utilisée encore à ce stade, alors il grossissait à vue d’oeil et prit l’allure d’un ours et la carrure d’un énorme tipi d'argent, se jetant sur l'assaillant avec une telle soif de chagrin que Blue ne pu rien faire, à part observer cette peinture macabre.

    Fronçant les sourcils, elle se reprit bien rapidement en main, levant son bras armé de l’arbalète, elle cria JUSTICE et EMPRIONEEZ-LE à en rompre sa gorge avant de s’enfoncer dans la mêlée et de rejoindre l'inconnu qui avait fait cela.

    Jusqu’à ce que tout à fait par hasard, entre hurlements de stupéfaction et rugissements, elle fut irrésistiblement attiré par le regard du destin. Un regard mordoré aussi éblouissant et brûlant que le soleil. Fiévreux, emplis de promesses de haine, de colère et de soif de vengeance, les scintillements perpétuels dans ses iris étaient marque d’une trouvaille dont lui-même ne s’attendait pas. Il dégainait son katana, ses lèvres se crispèrent sous la brutalité des traits violents et coléreux qui s’amplifièrent au fur et à mesure qu’il approchait de Blue.
    D’un pas prompt, fier, décidé, dégainant son épée, il allait à coups sur décapiter Blue qui rangea alors tranquillement son arbalète, prenant deux secondes pour mettre son calumet à sa bouche et aspirer une grande quantité de fumée afin de pouvoir connaître l’esprit de ce jeune homme.

    Elle eut tout juste le temps de ranger son calumet à sa ceinture avant de sentir le fil de la lame trancher nettement l’une de ses épaisses mèches d’ébène. La danse macabre avec cet inconnu ne faisait que commencer…
    son esprit avait la même couleur que ces yeux, une âme formidable, d’une beauté courageuse extraordinaire, de patience mais aussi d’une noblesse qui allait à contre-sens avec les agissements et les actes de cet humain.
    D’or et de lumière, tout comme de ténèbres et d’argent, les deux inconnus poursuivaient leur danse, l’un cherchant par tous les moyens à attraper et découdre l’anguille qui se débattait avec une dextérité plus qu’extraordinaire.
    Quand enfin, l’homme au regard d’or parut être légèrement essoufflé, Blue se relavait, un regard contemplatif mais emplis d’excuses et de compassion se lisait sur ses iris.
    Elle venait de comprendre, c’était ce fichu Armerys Horhor qui venait réclamer vengeance.
    Elle lui avait volé son avenir et son future et il était venu en faire de même.
    Dès lors que cela lui monta au crâne, prenant conscience de la cruauté de ces actes nécessaire à la défense de Baal...elle recula brièvement en tournant son visage vers un grognement qui lui était destiné.

    Ursoc derrière elle toujours sous la forme d'Ursidé était prêt à attraper et manger l'inconnu qui était entouré par la tribu Zandal'ar, assoiffé de sang.

    /i\ cette partie de l'histoire doit etre exploitée par RP avec Armeris
    ( lien ici à venir avec résumé)
    Merci à Dios pour sa grande aide!



    __________________________________________________
    ( - actualité - après le RP)
    Quelques jours plus tard, Le calumet attaché à ses hanches, arbalète et carreaux de carbone attachés dans le dos, poignard à la cuisse et apparats de voyage, Blue resserrait sa ceinture en levant ses yeux vers le ciel étoilé, ses iris nageant dans un Turquoise-cyan éclatant, elle répondit à l’appel spirituel qu’on lui imposait de surcroît


    «  - ... Armerys... »

    «  - ... Contre ce quoi tu nous as offert, malheur, chaos et chagrin... »
    «  - ... Je te poursuivrai, te chasserai et t’exécuterai. »

    «  - ... Ainsi soit-il. »

    Ursoc sur les talons, Une année s’était doucement écoulée dès le moment où Blue avait commencé son incroyable voyage au sein de Baal et du grand désert de Teren à la recherche d’aide et d’indices concernant son ami Petit Chef.


    Familier (optionnel)


    Nom : Ursoc

    Race : Furet Gardien, Furet pouvant prendre la taille d’un ours colossale ( 3mètres debout) et pouvant tanker les coups et en distribuer de la même manière. Furet ayant la capacité de vivre une bonne vingtaines d’années.

    Description :
    Ursoc était le furet de Midnight, la mère de Blue. Lors de sa mort, Ursoc s’est naturellement lié à sa fille pour venger sa maîtresse.
    Ursoc en furet, fait un bon 3kg : 15cm de hauteur, 50cm de largeur du bout de la queue au bout du nez.
    Ursocs en Ursidé, fait un bon 1Tonnes pour 3mètres de hauteurs et 2 de largeur, c’est une armoire à glace.


    Autre

    Comment as-tu connu le forum ?: sur Facebook.
    J'étais en train de quitter un autre forum sur lequel les membres n'étaient passez mature ( dramaqueen et j'en passe...) pour pouvoir se consacrer au simple plaisir de RP. Puis on m'a conseillé de venir ici. ( Maryline et Ryku, merci à vous <3 ) du coups je viens tenter l'aventure ^^.

    Est-ce un double compte ? Nop.



    _________________

    InvitéInvité

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Invité le Jeu 14 Juin - 19:26

    Nawel Palanén



    Bienvenue parmi nous ! Etrange d'avoir d'abord fait la présentation de ton familier avant la tienne. En tout cas, j'ai hâte de découvrir ce que tu nous réserves après nous avoir présenté "petit chef". Smile

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Ahsoka Öazys le Jeu 14 Juin - 20:29

    Oh lala Teren a plein de nouveaux membres c'est top ! Bienvenue en tout cas et bon courage pour la rédaction de ta fiche I love you
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Blue Zandal'ar le Jeu 14 Juin - 21:46

    Bonsoir à vous deux =)' et merci pour votre accueil chaleureux ♥️

    Et vi, je fais d'abord mon familier pour ne pas à devoir l'oublier dans mon histoire x'D ça serait très con! Du coups j'ai préféré le faire en premier comme ça je suis sur de ne rien oublier =)'

    Je pense que j'aurais terminé ma fiche d'ici demain ^^ je n'ai encore rien posté sur l'histoire je le ferais plus tard ♥️
    *Fume son calumet pour avoir des visions*


    _________________

    InvitéInvité

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Invité le Ven 15 Juin - 7:23

    Callum "Lord" Queen



    Bienvenue et félicitations pour tout ce travail. Very Happy
    En tout cas, j'espère que tu vas te plaire parmi nous et je te souhaite plein de courage pour la fin de ta fiche.

    A bientôt en rp si tu vas à Oazys Wink
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Dios le Ven 15 Juin - 10:02

    Bonjour et bienvenue parmi nous Blue !

    Voici plusieurs points que j’aimerais revoir avec toi :

    1) AKTECH

    Pour ton Aktech, il est impératif que tu n’en choisisses qu’un seul pour commencer (tu pourras toujours en avoir d’autres au fil de ton aventure) donc soit :
    - Aktech soutien Dios (en sachant qu’il a quand même ses conditions et limites Wink )
    OU
    - Aktech communication avec les morts
    Si tu veux commencer avec deux Aktech, tu peux avoir le classique « Contrôle 1 créature » en plus, mais dans ce cas, il faut que tu sois participes aux explorations Wink

    2) MENTAL

    A un moment, tu évoques des guerres entre les humains. Est-ce que tu veux parler d’éventuelles histoires que l’on raconterait sur le passé sur Terre ? Dans ce cas, ce serait bien de le préciser, car sur Teren, les peuples sont séparés depuis longtemps, ils l’ont fait sans passer par la guerre, simplement chacun est parti de son côté et depuis, les existences des uns et des autres sont globalement tombés dans l’oubli. Ce n’est que depuis peu que les différents peuples commencent à s’intéresser les uns aux autres (pour des raisons qui leurs sont propres) et même à suggérer des alliances.

    Ensuite, les Baalkyans n’ont pas la science infuse, ils ne peuvent connaitre les points faibles des humains et des cyborgs, à moins que du point de vue de ton personnage, point faible équivaut à « destructible ». Dans ce cas, ce serait bien de le préciser.

    Enfin, concernant les ressources de Teren qui ne seraient pas respectées, cela ne concerne qu’Öazys. Sèvia étant respectueuse de la nature et les Millkyans ne produisant pas plus que le nécessaire, recyclant et réparant les objets cassés.

    2) HISTOIRE

    Concernant ce début d’histoire, une petite précision s’impose en ce qui concerne les tribus.
    Elles sont intéressantes et acceptées mais uniquement comme étant des clans familiaux peu nombreux. Ils ne représentent donc qu’une petite minorité sur Baal et n’y ont aucun réel pouvoir en termes d’influence, d’autorité, etc.

    3) FAMILIER

    Au sujet de ton adorable familier, il est malheureusement bien trop banal et semblables aux animaux que l’on pouvait rencontrer autrefois sur Terre. Or, sur Teren, les créatures ont un petit quelque chose en plus, un pouvoir qui les distingue des créatures terrestres d’autrefois et leur permet de s'adapter et de survivre à leur milieu.
    Ton furet pourrait avoir la capacité de se rendre intangible ? Un peu comme le fennec spectre, par exemple.


    Voili voilou, je te laisse modifier ta fiche et poursuivre en prenant tous ces éléments en compte.

    Bon courage et au plaisir, petite chamane Very Happy

    Divinement,

    Dios
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Blue Zandal'ar le Ven 15 Juin - 15:37

    Bonjour !
    Merci pour ton accueil Callum =)' ma fiche est loin d'être finie, mais je te remercie déjà pour tes encouragements ♥️ à peut-être très bientôt en rp donc Very Happy!

    Ô mon seigneur! Ma diviiiiiiine divinité éblouissant mon existence par son humble présence... hum hum!
    * tousse*  ON va y croire un jour, maiiis oui x'D *

    Je n'avais pas terminé ma fiche, loin de là, j'aurais préféré que vous interveniez une fois le truc terminé, parce que là, ce n'est que l'esquisse de la fiche X_x' les idées sont justes posées mais à peine développées en fait. * a mal aux yeux avec ses propres fautes d'ortho*
    Et surtout j'aurais apprécié que l'on discute du point histoire ^^' m'enfin pas grave, je vais me débrouiller et faire avec ce que vous m'aviez dis. ( et en effet je parlais surtout des Chamanes des familles proches et éloignées de la famille de blue. j'avais omis de l’annoter.)


    Concernant le familier, je ne pensais pas qu'on puisse un jour me dire "c'est pas assez magique, donne lui un pouvoir" Oo... x'DDD j'en suis épatée ( de canard!) Et je vais lui octroyer plutôt le don d'invisibilité. Un furet, ça vole et ça protège jalousement ( comme un dragon) ^^ alors autant qu'il ait un pouvoir qui ressemble à la bête sans la dénaturer ^^

    Je go modifier cela et poursuivre ma rédaction =)' merci pour vos encouragements ♥️


    _________________
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Blue Zandal'ar le Ven 15 Juin - 16:13

    Réécriture:

    1) AKTECH


    - Aktech communication avec les morts
    Si tu veux commencer avec deux Aktech, tu peux avoir le classique « Contrôle 1 créature » en plus, mais dans ce cas, il faut que tu sois participes aux explorations Wink

    > cela ne me gène pas, j'ai donc supprimé l'inutile.
    Fait.

    2) MENTAL

    1)
    En dépit de tout cela, la Chamane voue une haine incalculable pour les autres humains qui ne sont pas de Baal pour la simple et bonne raison qu'elle sait grâce aux faits d'histoires relatés par le vieux sage, qu'ils n'ont jamais été bons. (Cf les récits de la terre.)
    Corrigé.
    2)
    Elle a su apprendre l'adaptation mais également les différents points faibles « destructible » qui peuvent composer un être humain où un Cyborg. C'est à dire, qu'en cas de combat, elle serait à même capable avec un long temps d'observation, de reconnaître l'endroit où frapper et ainsi, causer des dégâts physique.
    Corrigé.

    Enfin, concernant les ressources de Teren qui ne seraient pas respectées, cela ne concerne qu’Öazys. Sèvia étant respectueuse de la nature et les Millkyans ne produisant pas plus que le nécessaire, recyclant et réparant les objets cassés.
    => Récit mis au passé/Imparfait pour toujours rester dans le domaine des "histoires" de la terre, relatées par le vieux sage.
    Ils se disaient évolués avec leur Aktech mais n'étaient pas capable de vivre en harmonie avec tous les êtres vivants de ce monde. Ils se disaient intelligents, mais épuisaient toutes les ressources du monde, quitte à entamer des guerres et entre-tuer leurs frères, à l'époque de la terre, pour ces dites ressources.
    Corrigé.

    2) HISTOIRE


    Concernant ce début d’histoire, une petite précision s’impose en ce qui concerne les tribus.
    Elles sont intéressantes et acceptées mais uniquement comme étant des clans familiaux peu nombreux. Ils ne représentent donc qu’une petite minorité sur Baal et n’y ont aucun réel pouvoir en termes d’influence, d’autorité, etc.
    Au commencement, il y avait plusieurs tribus Chamanique ( Silumgar, Atarka, Dromoka et Kolaghan), composée par les familles proches et lointaines de ce qui représente les Zandal'ar aujourd'hui:

    Je précise ici ( car je ne sais comment tourner ma phrase) Que chaque tribu détient un maximum de 20 personnes/PNJ) Ils seraient donc un total de 80 Chamans à vivre tel que je le décris.
    Cela vous conviendrait-il?

    3) FAMILIER


    Race : Furet éthérien, Furet pouvant se rendre invisible, pratique pour voler ou prendre des informations
    Corrigé.


    Correction demandée faite, j'attends juste l'avis de Dios concernant la partie histoire.  =)'

    * Retourne écrire*


    _________________
    avatar
    Rose SèviaDame aux fleurs

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Rose Sèvia le Lun 18 Juin - 10:58

    Bienvenue ! Smile

    Je suis sûre qu'au fond de toi tu es très gentille et que tu deviendras plus douce avec le temps...

    Au plaisir de lire le dernier acte de ton histoire et de RP avec toi !
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Blue Zandal'ar le Jeu 21 Juin - 14:45

    Fiche de personnage terminée également (Armeris m'est passé devant T_T)
    J'ai du raccourcir du fait que j'avais largement dépassé les 10K de mots. ^^' Et la page ne voulait pas générer mon récit. Poin poin poin... x'D
    Du coups je souhaite une bonne lecture aux valideurs ^^( bon courage Dios! x'D)
    Je reste attentive et à l'écoute d'éventuels propositions pour améliorer ma fiche ( même si avec autant de mots ça va être difficile de supprimer des passages pour rajouter des lignes je l'avoue ><)

    -Dans l'impatience d'être validée ♥️


    _________________
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Dios le Jeu 21 Juin - 22:02

    Aaah Blue ! Blue ! Blue ! Ton Aktech a réussi à enfumer mon divin cerveau ! drunken

    Comment dire ? Ton histoire est intéressante, le concept des tribus chamaniques, des combats dans l’arène pour élire les chefs, etc. sont vraiment super ! Mais il y a ce petit quelque chose qui fait que je n’ai pas trop le sentiment de reconnaitre et de retrouver l’univers de Teren quand je lis ta fiche :’(

    Voici les différents points que j’ai pu relever :

    Cheffe/Princesse Chamane :
    Comme je te l’ai déjà dis, j’autorise ton histoire de chaman, mais garde bien à l’esprit qu’ils sont une exception et donc très peu nombreux à Baal.
    Toute ton histoire parle donc d'une minorité, si Blue est une "princesse" c'est d'un clan très restreint, elle n'a pas de réelle influence sur Baal tout comme les clans chamans (les baalkyans étant plutôt indépendants et ne s'entraident que ponctuellement)
    J’insiste bien sur ces points, je compte sur toi pour bien en tenir compte dans tes futurs rp Wink

    Sacrifice :
    Pour les sacrifices des chamans de Baal à Dios pourquoi pas exceptionnellement (mais de base ma divinité n'élimine pas ses servants juste par plaisir mais parce qu'ils me désobéissent ou me trahissent)

    Nécromanciens/Nécromaitres :
    Sur Teren comme à Baal, il n'y a pas de nécromanciens même si un Aktech' permettant de contrôler un ou deux cadavres peut être négocié par la suite. Il ne sera pas généralisé et ne permettra pas de dire qu'il y a un groupe de ce genre.

    Baal :
    Baal étant un pays mouvant et protégé par Dios, il n'est pas accessible par les étrangers. De fait, l'attaque ton groupe que tu décris s’est forcément produite en dehors de Baal ( http://teren.forumactif.com/h16-baal-fiche-d-identite )

    Voili voilou, je te demanderais juste de modifier la partie concernant les nécromanciens et l’attaque de Baal et de bien tenir compte de ces précisions dans tes futurs rp Wink

    Courage, tu arrives au bout ! Je reste à ton écoute si nécessaire.

    Divinement,

    Dios.
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Blue Zandal'ar le Jeu 21 Juin - 22:09

    Bonsoir Ô dieu des dieux o//
    J'approuve entièrement -et une nouvelle fois- les informations dont vous me faites part concernant le clans chamanique mais également le fais que l'on parle d'une minorité de personnes exerçant ces traditions.
    Je fais le serment de ne jamais user de cela en RP, Ôw dieu des dieux alien

    Sur les nécromaîtres -et non nécromanciens- il était évident qu'on ne parlait que de quelques pantins à manipuler ( 3grand maximum et sans réels volonté), rien de bien fabuleux en soit, d'où le fait qu'ils ne sont que "maitres" et non experts en soit. ( je ne peux même pas modifier, le texte dépasse le nombres de mots autorisé T_T mais j'espère me faire comprendre ♥️)

    Je me suis permise de vous envoyer un message afin de parfaire ma fiche et être validée en conséquence.
    Encore merci pour le temps que vous avez pris à lire et à me valider, Dios o//


    _________________
    avatar
    Blue Zandal'arFurettozorus Rex Blue

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Blue Zandal'ar le Jeu 21 Juin - 23:59

    Bonsoir, Dernier acte modifié en conséquence.
    Il n'est plus question d'invasion à Baal, mais de l'agneau qui se jete dans la gueule du loup. Armeris vient sur Baal, tuant la mère de Blue au passage et se fait donc arrêté par les Zandal'ar et mit en prison.

    Concernant la suite, elle sera exploitée en flashback comme vue avec Dios.

    C'est tout ce qu'il y avait à modifier de mon coté, j'attends impatiemment le verdict final.


    _________________
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Dios le Ven 22 Juin - 9:08

    Re-bienvenue à toi, ma petite Blue !

    Je ne peux que souhaiter que tu me serves bien et que tu fasses un peu le ménage parmi ces traîtres d'humains non-baalkyans ! N'oublie pas non plus de recruter, ça peut toujours être utile aussi Razz Ou de te servir de victime pour t'en faire des boucliers humains. Enfin, je te laisse t'amuser !

    Car, ça y est, tu es officiellement validée ma chérie ! I love you

    Tu peux désormais :

    -répertorier ton rôle

    -répertorier ton avatar

    -éventuellement proposer un prédéfini

    -Lancer un RP (c'est le principal o/ et si tu veux des styles de présentation il y en a ici), en proposer un ou répondre à une demande de RP

    -Partager tes idées ou partager tes questions pour améliorer le forum si tu en as

    -Lire ou relire la foire aux questions si besoin

    Enjoy !! Wink
    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Tarkan Yami le Ven 22 Juin - 9:52

    Alors je sais pas ce que tu fumes, mais je veux bien me joindre à toi à l'occasion et m'amuser un peu avec une tarée aux beaux yeux dans ton genre Razz

    Bienvenue o/

    Contenu sponsorisé

    Re: Blue Zandal'ar la Soulseeker

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 21 Nov - 0:31