Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Rey BraveheartMecanik girl
    Mecanik girl

    Le bracelet de l'avenir | Sylène & Rey

    Message par Rey Braveheart le Jeu 14 Juin - 8:44

    Le bracelet de l'avenir

    Rey & Sylène

    Beaucoup disaient que la vie était un long fleuve tranquille mais Rey n’avait jamais été d’accord avec cette vision des choses car elle avait dû survivre pour arriver là où elle en était. L’avènement des milkyans avait d’ailleurs été le tournant qui lui avait fait voir les choses autrement. Jamais la jeune femme n’avait été aussi épanouie et heureuse. Chaque jour elle découvrait de nouvelles technologies et chaque jour elle devenait un peu plus l’humaine qu’elle aurait dû toujours être.

    Rey était au pied de la première tour terminée et regardait vers le sommet en se disant qu’elle aussi voulait faire partie de quelque chose de grand. Tout comme son grand-père Willie l’avait fait avant elle, la jeune prodige en mécanique voulait protéger ces êtres de métal qu’elle considérait comme sa nouvelle famille. Les tours électriques n’étaient que l’un des premiers chapitres de son aventure. Viendrait ensuite la généralisation de son prototype afin de permettre à tous les milkyans de communiquer sur de longues distances entre eux et avec leurs alliés, sans compter toutes les surprises qui l’attendaient également sur le chemin. Rey n’était donc pas prête de s’ennuyer.

    D’ailleurs une des plus agréables surprises auquel elle avait eu le droit, avait été l’apparition de sa tante dans sa vie. Sylène était rapidement devenue une figure quasi maternelle faisant maintenant partie de son quotidien. Le shérif de Crystal était toujours là pour la protéger ou pour lui enseigner de nouvelles choses. C’est aussi vers elle que la jeune femme se tournait si elle avait un souci, une question ou tout simplement une envie subite de parler. Cependant depuis que Rey lui avait fait don de son bracelet, la milkyanne semblait encore plus distante que d’habitude, s’enfermant dans son labo dès qu’elle en avait l’occasion.

    Les bip bip de BB-8 la tirèrent soudainement de ses pensées alors qu’un milkyan participant à la construction des tours lui demandait si tout allait bien.

    « Oui, oui. J’avais juste la tête ailleurs. » dit-elle avec un petit sourire gêné tandis que son petit robot tournait autour d’elle inquiet par son comportement. Alors que son interlocuteur partait rassurer, Rey se baissa pour se mettre à la hauteur de son familier et ainsi pouvoir lui demander discrètement :

    « Tu penses que Sylène a réussi à décrypter ce que grand-père lui a laissé ? »

    La partie supérieure de BB-8 se pencha légèrement sur le côté tandis qu’il lui faisait comprendre qu’elle avait probablement raison de penser ainsi. La jeune mécanicienne hocha de la tête en se disant que si une personne sur tout Teren était bien capable de découvrir les dernières paroles de son grand-père, c’était Sylène. Rey se redressa alors bien décidée à en savoir un peu plus. Sa destination : le fameux laboratoire de William. Tout au long du chemin, BB-8 n’avait eu de cesse de lui faire comprendre qu’il s’agissait là d’une mauvaise idée vue que le laboratoire était strictement interdit à tout le monde. Rey en était consciente mais elle voulait absolument trouver sa tante et était sûre de la trouver là-bas, donc elle ne répliqua pas et continua d’avancer.

    Arrivée devant le bunker, la jeune mécanicienne respira un bon coup avant de regarder le panneau de contrôle de l’entrée. Sa dernière effraction s’était soldée par un échec cuisant alors elle tenta une approche complètement différente. Elle s’approcha de la porte et frappa à coup de poing dessus, assez fort, pour être entendu de l’autre côté. Comme si cela ne suffisait pas, elle agrémenta ses gestes des paroles suivantes :

    « Sylène c’est moi, Rey ! Ouvre-moi ! J’ai besoin de te parler ! »
    avatar
    Sylène BraveheartShérif foudroyante
    Shérif foudroyante

    Re: Le bracelet de l'avenir | Sylène & Rey

    Message par Sylène Braveheart le Mar 26 Juin - 10:27

    Le bracelet de l'avenir

    Sylène et Rey


    Sylène avait récupéré le fameux héritage crypté de William qui se présentait sous la forme d’un bracelet. N’étant pas du genre à compter ses heures et à abandonner, le shérif avait consacré la majorité de son temps à débloquer l’objet. Cela ne fut pas une mince affaire, même pour une experte comme elle. Si son père lui avait légué le potentiel cérébral d’ingénieur aussi voire plus évolué que le sien, il y avait des tas de manières d’encrypter des données. Bien sûr, elle n’avait pas eu la chance de pouvoir le faire dès les premières heures. C’est après deux longues semaines de calculs quasi ininterrompus, que la jeune femme parvint à découvrir la clé de l’encryptage et à pouvoir enfin consulter les données.

    Il s’agissait de vidéos, plus précisément de toutes les vidéos de William avaient tournées sur Crystal Mill. Les premières projections lui retournèrent son cœur mécanique. Déjà, parce que revoir son père était très frustrant. Elle savait qu’elle ne pourrait plus que le voir via ces images du passé, cela lui faisait mal. Il n’y avait pas de machine à remonter le temps. Elle devait donc accepter ce fait. Pire, ce dernier expliqua clairement ses premières motivations en venant ici, à Crystal Mill. Ces vidéos, très personnelles, soulevaient une réalité dont elle ignorait tout. Celui qu’elle considérait comme son père avait été père, ça elle le savait. Ce qu’elle ignorait jusqu’ici, c’est qu’elle n’était pas la première Sylène Braveheart. Une Sylène Braveheart 100% organique avait existé avant elle.

    Quelques secondes s’écoulèrent tandis qu’elle repassait la vidéo depuis le début jusqu’à la conclusion qui ne lui plaisait guère. William avait eu une fille nommée Sylène Braveheart, cette dernière était décédée suite à une maladie incurable, à l’âge de six ans… Ne supportant l’idée que celle-ci ne devienne jamais adulte, il l’avait créée, en respectant avec minutie ce à quoi elle aurait ressemblait.

    « Je ne suis qu’une remplaçante. Mon existence n’est basée que sur un deuil non digéré. Il ne voyait en moi que le reflet de ce qu’aurait dû être sa fille… »


    L’incompréhension, la tristesse et la colère se mélangèrent dans le cœur de la pauvre Sylène tandis qu’elle rangeait ces vidéos maudites. Pourquoi fallait-il qu’on lui ait laissé ce cadeau empoisonné ? Alors voilà, maintenant la vérité avait éclaté et elle comprenait mieux les gens qui disaient que toute vérité n’était pas bonne à savoir. Naïvement, elle avait cru qu’elle était une création originale, le rêve impossible d’un père. Sylène aurait voulu être unique, avoir son propre nom, son propre visage. Même s’il l’avait aimé, elle comprenait désormais mieux qu’il lui dicte assez strictement comment se coiffer et s’habiller. Jamais il ne l’aurait laissé se faire les cheveux tel qu’aujourd’hui de son vivant. Il préférait les voir lâchés et noirs, sans extravagance.

    « Il voulait que je sois quelqu’un d’autre. Si cela se trouve, il a été extrêmement déçu et n’a jamais pu faire le deuil de SA Sylène. »

    A moitié triste pour lui mais surtout dépitée, le shérif s’était enfermé des jours durant dans son laboratoire en compagnie de Buzz qui s’était posé sur ses genoux. Ce dernier tentait de la réconforter silencieusement comme il le pouvait.

    On tambourina à la porte puis la voix de Rey s’éleva. Elle voulait entrer pour lui parler. Ca avait l’air urgent. Après un soupire presque sourd, Sylène regarda Buzz, se leva en même temps que lui et reprit son expression neutre naturelle. Peut-être qu’une discussion sur un autre sujet lui ferait du bien.

    Sylène ouvrit la porte et invita d’un geste de la main sa «nièce » à entrer avant de refermer.

    « Que se passe-t-il ? Tu as l’air de vouloir parler de quelque chose d’important, je me trompe ? »

    Faites qu’elle ne veuille pas parler de ce fichu bracelet. Quoique, elle pourrait le lui rendre. Ce qu’elle avait vu lui suffisait pour le moment. Elle regarderait la suite dans plusieurs années, quand elle aurait digéré la raison de son existence.

    En tout cas, Sylène ne laissait pas transparaître sa peine. Ca, elle le faisait assez facilement.

    avatar
    Rey BraveheartMecanik girl
    Mecanik girl

    Re: Le bracelet de l'avenir | Sylène & Rey

    Message par Rey Braveheart le Mer 4 Juil - 20:56

    Le bracelet de l'avenir

    Rey & Sylène

    Tambouriner à une porte n’était pas à son habitude mais c’était la seule solution qui lui était venue à l’esprit. Certes essayer d’hacker le panneau de l’entrée pour forcer l’ouverture aurait probablement alerté sa tante qui serait venue sur le champ, mais Rey ne voulait pas que leurs « retrouvailles » soient « électriques ».  C’est donc le plus humainement possible qu’elle tentait d’attirer l’attention de sa mère d’adoption.

    Au bout de quelques secondes, la porte du bunker s’ouvrit faisant légèrement reculer la jeune femme, tant elle était impressionnée et excitée par ce qui allait suivre. Si son instinct lui avait été de bon conseil en pensant y trouver les réponses aux questions qui la turlupinait ; son côté geekette de la mécanique s’était réveillé à l’idée de découvrir le fameux laboratoire de son grand-père. William Braveheart, alias papy Willie son premier mentor, avait dû y passer des heures et des heures travaillant sur différents projets. Il devait même s’agir du lieu de naissance de Sylène, la première android qui se rapprochait le plus du genre humain. Rey ne pouvait cacher autant d’excitation, c’est donc avec des étoiles dans les yeux et un grand sourire qu’elle accueilli la vision de sa tante.

    « Que se passe-t-il ? Tu as l’air de vouloir parler de quelque chose d’important, je me trompe ? »

    Sur invitation de l’héritière des lieux, la jeune mécanicienne entra dans le laboratoire qu’elle considérait presque comme un sanctuaire sacré. Elle détailla chaque objet, comme une petite fille l’aurait fait dans un magasin de jouet à la veille du jour de Kin. Pour le coup, le pourquoi de sa venue avait complétement disparu de son esprit. Rey prit une petite boule métallique qui traînait sur ce qui ressemblait à un établi et demanda avec un certain enthousiasme non caché :

    « C’est quoi ? »

    Elle l’a tourna dans tous les sens pour essayer de trouver par elle-même mais n’ayant aucun indice, elle ajouta en la regardant :

    « Ça sert à quoi ? C’est un transmetteur ? Une arme ? Un moteur ? C’est vital pour toi ou pour Buzz ? Ça utilise la technologie du Crystal aussi ? »

    Rey posa la boule à sa place pour venir à la hauteur de Sylène et lui prendre les mains. Il s’agissait là d’un geste d’affection que la jeune femme commençait doucement à apprivoiser. C’est avec une certaine douceur et un petit sourire gêné qu’elle lui dit :

    « Je sais que dès qu'il y a quelque chose que je ne connais pas, je m'emballe facilement...un peu comme avec cette boule mais je n'y peux rien. C'est de famille à ce qui paraît mais je veux juste faire des choses bien et vous aider. »


    C'est avec un tendre sourire qu'elle conlut: « Tu sais...même si je suis öazykyane, je me considère comme une milkyane. Tu es ma famille Sylène. »
    avatar
    Sylène BraveheartShérif foudroyante
    Shérif foudroyante

    Re: Le bracelet de l'avenir | Sylène & Rey

    Message par Sylène Braveheart le Jeu 5 Juil - 15:05

    Le bracelet de l'avenir

    Sylène et Rey

    Rey ignora totalement la question du shérif car elle était totalement obnubilée par la découverte du laboratoire. Il était vrai qu’elle ne l’avait jamais fait entrer dans ce qui était son sanctuaire privé. Et pour cause, l’androïde avait trop de souvenirs ici, trop de choses personnelles qu’elle ne voulait partager avec l’extérieur. C’est ici qu’elle avait ouvert les yeux, ici que William avait fait ses expériences sur elle et qu’il lui avait appris tout ce qu’elle savait aujourd’hui. Le lieu avait évolué depuis le départ de son père mais elle considérait cet endroit comme son cocon personnel. Jusqu’à aujourd’hui, elle n’avait pas envisagé laisser quiconque entrer. Si c’était pour que les visiteurs la questionne et fouille dans ses affaires, cela ne lui disait rien, au contraire. Tout le monde avait le droit à son jardin secret d’après ce qu’on lui avait dit. C’était le sien.

    Vous l’aurez bien compris, Rey était la première à avoir le privilège de se trouver en ce lieu et elle pouvait en être flattée. Sylène se retint de tiquer lorsque la brune se mit à prendre une petite boule métallique qui traînait sans demander d’autorisation. Heureusement que ce n’était pas un Aktech’ explosif qui se déclenchait au toucher… La jeune femme agissait comme une enfant trop curieuse qui voulait des réponses à la moindre de ses pensées. Cela ne plut pas spécialement à l’androïde mais elle ne pouvait pas lui en vouloir. C’est juste qu’elle n’était pas spécialement d’humeur à répondre à la moindre question. Déjà, elle l’avait fait rentrer dans son cocon, elle aurait apprécié qu’elle ne commence pas à toucher à tout et à poser des tas de questions.

    « Tu n’es pas venue pour ça donc si tu pouvais le reposer, s’il te plait. »

    Le shérif était d’un calme incroyable malgré ses émotions qui entraient en ébullition dans son être non organique. Elle ne se rendit pas compte qu’elle était peut-être un peu dure.

    La jeune femme obéit et lui prit les mains pour lui parler avec douceur. Elle lui expliqua qu’elle s’emballait vite et que cela était sans doute héréditaire. Il est vrai que William savait se laissait emporter par ses émotions de temps à autre. Ce n’était pas méchant. Elle en avait bien conscience et n’en tenait pas rigueur Rey. Le moment tombait juste très mal, bien qu’elle n’ait eu aucun moyen de le deviner.

    « Je sais Rey. »
    Lui dit l’androïde avant que la brune reprenne la parole.

    Elle ajouta alors se considérer comme une millkyane et comme de sa famille. C’était assez réconfortant et en même temps cela lui faisait mal. Tout ceci n’était qu’une illusion. Elle n’était en rien un membre de sa famille, soyons raisonnable. Elle n’était qu’un assemblage de pièces au visage de sa tante mais restait bien loin d’être un membre de sa famille. Bien sûr, elle aurait aimé confirmer cela car elle-même la considérait comme sa fille. Avant ce stupide visionnage, elle lui aurait dit qu’elle avait raison de penser de la sorte. Seulement, maintenant elle ignorait ce qu’elle devait être. Tout au plus, elle incarnait la création d’un membre de la famille de Rey. Cela ne faisait pas un réel lien. Sylène pouvait se bercer d’illusion mais pas Rey.

    Autant être claire, même si c’était peut-être un rien dur à entendre pour la brune.

    « Tu es une millkyane, tu as largement ta place parmi nous. D’ailleurs, tout le monde t'apprécie à ta juste valeur… Mais, malheureusement, je ne suis pas ta famille. Je ne suis qu’un être créé pour combler le décès de celle qui faisait réellement partie de ta famille. »

    Sylène avait espéré ne pas en parler mais tout ceci était bien trop pesant pour tenir ses résolutions.

    « Je ne suis même pas humaine. Je ne devrais pas porter ton nom, c'est une hérésie. »

    Quelle tristesse de prononcer ces mots. Pourtant, nulle larme à l’horizon. Elle était sérieuse et semblait imperturbable.

    avatar
    Rey BraveheartMecanik girl
    Mecanik girl

    Re: Le bracelet de l'avenir | Sylène & Rey

    Message par Rey Braveheart le Lun 9 Juil - 14:00

    Le bracelet de l'avenir

    Rey & Sylène

    Rey s’était attendue à se faire réprimander pour avoir touché à quelque chose qu’elle n’aurait pas dû ou même tout simplement pour être venu la chercher dans son laboratoire. Elle s’était attendue à un sermon qui aurait peut-être enchaînée sur une visite du laboratoire ou à une leçon de mécanique. Elle s’était attendue à tout sauf à ce qu’elle venait d’entendre. Si la jeune femme était heureuse d’entendre le shérif lui dire qu’elle était une millkyane comme les autres, son sourire disparu aussitôt quand elle entendit Sylène lui dire qu’elle n’était pas sa famille.

    Instinctivement Rey lâcha les mains de celle qu’elle considérait comme bien plus qu’une simple tante tandis que son regard se vida de toute vie, comme un robot se mettant en veille. Ces mots avaient été durs à entendre d’autant plus que cela signifiait qu’encore une fois, personne ne voulait d’elle. Tout comme ses parents l’avaient fait une quinzaine d’années auparavant, Sylène l’abandonnait également. Qu’avait-elle fait de mal ? Y avait-il quelque chose qui clochait avec elle ? Pourquoi ne pouvait-elle pas avoir une famille comme tout le monde ? Pourquoi était-elle destinée à être seule toute sa vie ? Rey avait vécu beaucoup de choses, trop de choses pour son jeune âge mais rares avaient été les fois où elle avait montré ses faiblesses ou ses pleurs. Ce nouvel abandon était difficile à encaisser pour la jeune femme qui ne put empêcher ses larmes de couler.

    Voyant la détresse de sa créatrice, BB-8 se fraya un chemin jusqu’à elle. Ses bip bip d’habitude si dynamiques étaient calmes et se voulaient rassurant. Même s’il ne pouvait pas parler, on pouvait clairement identifier de l’inquiétude et de la préoccupation. Il réussit même à sortir un mouchoir de poche du fond de ses entrailles mécaniques. Voyant ça, Rey prit le bout de tissu pour se sécher les yeux tout en disant doucement :

    « Désolé… »

    Une fois ses yeux rouges et bouffis mais sans plus aucune trace de larmes, elle regarda le shérif et reprit la parole d’une voix légèrement rauque du fait de l’émotion qui était toujours bien présente :

    « Je me fiches de l’originale ou de celle que tu devais remplacer, je ne la connais pas et je ne la connaîtrais jamais…toi par contre, j’ai appris à te connaître et à t’apprécier pour ce que tu étais…notre nom de famille nous a certes réunis mais j’étais persuadée qu’il y avait plus que ça qui nous liait…je te considérais comme ma mère…mais on dirait que je me suis trop emballée…comme toujours… »
    avatar
    Sylène BraveheartShérif foudroyante
    Shérif foudroyante

    Re: Le bracelet de l'avenir | Sylène & Rey

    Message par Sylène Braveheart le Mer 11 Juil - 13:26

    Le bracelet de l'avenir

    Sylène et Rey

    Les deux jeunes femmes ne pouvaient se comprendre. Comment l’auraient-elles pu alors qu’elles n’avaient aucune idée de ce qu’il se passait dans l’esprit de l’autre et qu’elles intériorisaient tout ? C’est donc en toute logique que les évènements devinrent plus critiques. Rey se mit à pleurer puis essuya ses larmes grâce à BB-8 qui devait être le plus réactif du groupe. Le shérif n’avait rien dit bien qu’elle fut terriblement bouleversée de voir celle qu’elle aimait tant abattue. Elle n’avait pas voulu lui faire de mal mais elle méritait de savoir la vérité. Rey devait avoir une vraie famille et Sylène avait l’impression de n’être qu’une erreur sur son chemin. Elle aurait aimé pouvoir être plus que cela. Avoir une famille était un de ses piliers mentaux. Les millkyans étaient ses frères et sœurs et, par-dessus cela, elle avait cru pouvoir considérer les Braveheart comme les siens. Tout ceci était vraiment difficile car elle devait renoncer à ce à quoi elle tenait le plus.

    Heureusement pour le bien être mental des deux Braveheart, Rey reprit la parole et expliqua qu’elle l’aimait comme une mère plus parce qu’il y avait un lien entre elle qu’un simple nom de famille. Visiblement, elle se fichait bien des raisons de la création du shérif et du reste. Seul comptait ce lien qu’elle estimait rompu par Sylène.

    C’est avec stupéfaction que l’androïde regarda Rey. Elle ne s’était pas attendue à une telle déclaration. Elle n’avait pas pensé que même sans ce lien de famille, l’autre puisse toujours vouloir faire partie de cette drôle de famille recomposée.  Alors, quand bien même William n’aurait pas été son créateur, toutes deux auraient pu se lier de manière si profonde ? C’était réellement touchant.

    La jeune femme se leva, sentant la culpabilité monter en elle. Il fallait qu’elle répare ses bêtises et vite. Il lui était insupportable de laisser Rey dans un tel état. Buzz était d’accord et adressait sans cesse son regard vers la brune dans le but d’inciter son amie à dire quelque chose à la pauvre enfant rejetée de tous.

    Une fois à la hauteur de la brune, Sylène lui prit les mains comme l’autre l’avait fait plus tôt et ne put contenir ses larmes. Sa voix, par contre, garda un calme à toute épreuve.

    « Pardonne-moi Rey, je suis une idiote. Quand j’ai appris n’être qu’une remplaçante j’ai eu la sensation de n’avoir jamais eu ma place en ce monde. Je t’ai toujours aimée et je t’aime comme une mère aimerait sa fille, sois-en sûre. Mais puisque je n’ai plus de réelle raison de porter ton nom, je me disais simplement que tu voudrais mieux que moi. Je ne me sens pas à la hauteur. Je souhaiterais être plus qu’une copie. J’aurais voulu être unique pour toi, pour moi. J’ai l’impression d’être un mensonge pourtant je t’assure que mes sentiments à ton égard n’ont pas changé. Je t’aime et je t’aimerai toujours Rey. La seule question est de savoir si tu ne mériterais pas une meilleure mère que moi. »

    Sur la fin, la voix de l’imperturbable Sylène se mit à trembler, preuve qu’elle aussi savait être touchée par les émotions et se laisser submerger.

    avatar
    Rey BraveheartMecanik girl
    Mecanik girl

    Re: Le bracelet de l'avenir | Sylène & Rey

    Message par Rey Braveheart le Mer 11 Juil - 19:13

    Le bracelet de l'avenir

    Rey & Sylène

    Avec le cœur réduit en miette, Rey voulait se faire la plus minuscule possible et quitter le laboratoire. Elle regrettait même de ne pas être partie avec Johan, tellement elle se sentait mal à l’aise. Avec ce que Sylène venait de lui dire, comment pouvait-elle rester et se considérer réellement comme l’une des leurs ? Après tout, elle était la seule humaine résidant à Crystal et le shérif en personne venait de la rejeter. Cela voulait peut-être dire que finalement elle n’avait pas encore trouvé sa place sur Teren.

    Cette idée lui faisait l’effet d’un véritable coup de poignard dans le cœur, tellement elle se sentait comme un poisson dans l’eau parmi les millkyans. Pas encore totalement remise de ses émotions, des larmes étaient à deux doigts de perler à nouveau sur ses joues, quand elle sentit les mains de Sylène se refermer sur les siennes. Tête baissée car gênée et blessée par la tournure des évènements, Rey n’avait pas pu remarquer que sa tristesse était partagée. Ainsi quand la brune leva enfin la tête vers celle qui était venue vers elle, ses yeux s’arrondirent légèrement sous l’effet de la surprise. Sylène ne l’avait-elle pas abandonné quelques minutes auparavant ? Alors pourquoi pleurait-elle ?

    Rey n’y comprenait rien mais espérant de toute ses forces se réveiller de ce cauchemar qu’elle vivait éveillée, elle attendit.

    « Pardonne-moi Rey, je suis une idiote. Quand j’ai appris n’être qu’une remplaçante j’ai eu la sensation de n’avoir jamais eu ma place en ce monde. Je t’ai toujours aimée et je t’aime comme une mère aimerait sa fille, sois-en sûre. Mais puisque je n’ai plus de réelle raison de porter ton nom, je me disais simplement que tu voudrais mieux que moi. Je ne me sens pas à la hauteur. Je souhaiterais être plus qu’une copie. J’aurais voulu être unique pour toi, pour moi. J’ai l’impression d’être un mensonge pourtant je t’assure que mes sentiments à ton égard n’ont pas changé. Je t’aime et je t’aimerai toujours Rey. La seule question est de savoir si tu ne mériterais pas une meilleure mère que moi. »

    Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir disaient les vieux terriens. Eh bien, Rey n’avait jamais été aussi contente de la réalité de ce vieil adage. Sans attendre une seconde de plus et sans rien dire, elle enlaça sa nouvelle maman. Sans l’étouffer, elle s’accrocha à Sylène comme une petite fille l’aurait fait avec sa mère pour ne pas qu’elle la quitte car elle avait trop peur que tout cela ne soit qu’une illusion et que Sylène décide de l’abandonner à nouveau comme sa mère biologique l’avait déjà fait.

    Cela lui prit quelques minutes pour être rassurée mais ce n’était pas pour autant qu’elle quitta les bras réconfortants du seul membre de sa famille.

    « Tu es unique pour moi et la seule véritable mère que j’ai eu. Tu m’as aidé et tu étais à mes côtés quand j’en avais besoin. Alors que je me rappelle à peine de ma mère biologique, mes souvenirs de toi sont nombreux et intacts. Tu ne m’as pas abandonnée alors comment pourrais-je rêver d’une meilleure mère que toi. »

    Elle leva les yeux pour la regarder dans les yeux et en profita pour lui essuyer les quelques larmes qui était la preuve de son humanité tout en lui disant avec un petit sourire :

    « Tu n’es pas une idiote, c’est juste ton humanité qui fait doucement surface. Si tu veux une raison de porter le nom des Braveheart, je peux t’en donner une : je suis ta fille et tu es ma mère alors c’est normal que nous portions le même nom de famille, non ? »

    Rassuré de voir les choses s’arrangées, BB-8 se fraya un chemin pour tourner tout autour d’elles avec des bipbip des plus enthousiastes comme pour confirmer les dire de sa créatrice. Même Buzz ne l’effrayait pas, ce qui était plutôt étonnant connaissant le petit robot. D’ailleurs cela fit légèrement rire Rey qui finit par dire avec un soupçon de malice :

    « Même BB-8 est d’accord avec moi. »

    Son côté malicieux s’envola au profit d’une certaine tendresse avec laquelle, la jeune femme conclut :

    « Papy Willy et tous les autres sont morts. C’est triste mais c’est un fait. Ils ne savent pas ce qu’on a vécu ou ce que nous sommes devenues alors arrêtons de vivre dans le passé. Tu ne penses pas que ça serait mieux si nous regardions toutes les deux vers l’avenir, comme la famille que nous sommes ? »
    avatar
    Sylène BraveheartShérif foudroyante
    Shérif foudroyante

    Re: Le bracelet de l'avenir | Sylène & Rey

    Message par Sylène Braveheart le Dim 5 Aoû - 10:15

    Le bracelet de l'avenir

    Sylène et Rey

    Une longue étreinte et quelques larmes plus tard, la tension semblait laisser place à un flot d’émotions positif. Rey fit comprendre à Sylène qu’elle était la seule véritable mère qu’elle n’ait jamais eue. Sa présence et son soutien avaient réussi à l’inscrire durablement dans le plus profond de son être. L’androïde en fut autant touchée que surprise. Elle aurait pu se demander si quelqu’un d’autre aurait pu prendre ce rôle, puisque cela ne se basait que sur ces actes mais, avec des « si » on mettrait Crystal Mill en bouteille. Ce moment, elle devait en profiter et laisser filer les tas de questions rationnelles. Comme le lui avait fait comprendre William, les humains laissaient souvent de côté la logique pour écoutaient leur cœur. Il était grand temps qu’elle essaie de les imiter sur ce point, qu’elle cesse de vouloir résister à toutes ces émotions en elle.

    Ses mains enveloppèrent celle qu’elle considérait comme sa fille tandis qu’elle laissa le doute s’envoler. Elle sentit son fort intérieur s’alléger d’un poids. Cette drôle de sensation était assez agréable.

    Leurs regards se croisèrent, la brune essuya les larmes du shérif avant de lui donner une vraie raison de porter le même nom. Même les familles adoptives partager le même nom de famille, après tout. C’était purement logique aussi Sylène ne put qu’approuver cette explication. BB8 semblait très enthousiasmé et Buzz aussi. Ce dernier était assis mais laissait sa queue balancer d’un côté et de l’autre avec un bon rythme en les observant. Il ne voulait pas effrayer le familier de Rey, aussi il profitait de cette ambiance conviviale sans sauter sur chaque participant. Par contre, il se permit d’aboyer afin d’accompagner la mélodie créée par les bruitages de BB8.

    Sylène répliqua juste après sa fille de cœur.

    « Buzz également. Je suis heureuse d’avoir une légitimité à porter ce nom et surtout à être à tes côtés. »

    Rey fit preuve d’une grande sagesse et maturité dans la suite de ses propos. Sylène ne put qu’acquiescer et lui répondre avec une voix enfin tintée d’une tendresse très humaine :

    « Tu as raison, c’est notre vie et pas la leur. Profitons de ce que nous avons et non de ce que nous avons perdu. »

    Sylène sentit son âme s’emplir d’une chaleur émotionnelle. Soudainement, les malheurs des siens, son triste passé, sa création passèrent en arrière-plan. Elle arrivait à réellement ressentir une joie suffisante pour avoir envie de ne penser qu’à cela, l’espace de quelques minutes. C’était sans doute égoïste, ce qui était typiquement humain. Qu’il était bon de s’approcher un peu plus de l’humanité ! Le roulage mécanique n’avait jamais été si bien fait. Tant que le shérif afficha l’ombre très lointaine d’un sourire. Ce n’était rien, juste les prémices d’un redressement de lèvres pouvant former un sourire mais ce n’était pas arrivé depuis sa naissance. Rendez-vous compte, c’était un pas de géant pour elle. Pour Rey, c’était une preuve supplémentaire sur le lien bien réel les liant.

    « Je n’ai jamais été si fière d’avoir à mes côtés une personne comme toi. Tu es tout ce qu’une mère pourrait souhaiter avoir. J’espère mériter ce statut et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que tu puisses avoir la vie épanouie que tu aurais dû avoir depuis le début. »

    C’est avec un peu plus de sérieux qu’elle poursuivit.

    « Bien sûr, les conditions des nôtres sont complexes, nous sommes en guerre… Néanmoins, je pense qu’il faut essayer de trouver le bonheur. »

    Sylène pensa alors à ce fameux prince et adressa un regard équivoque à Rey.

    « Et je pense qu’il passera aussi par Johan. Je me trompe ? »

    Le regard de Sylène et de Buzz la fixaient afin d’y déceler des émotions particulières.


    Contenu sponsorisé

    Re: Le bracelet de l'avenir | Sylène & Rey

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 14 Aoû - 13:00