Aller en haut Aller en bas


    InvitéInvité

    La loi du plus fort (PV. Yanko Khan)

    Message par Invité le Sam 2 Juin - 19:50

    Nawel Palanén



    "Ma chère Nawel, les rebelles et moi-même avions besoin de toi et de tes compétences afin de bousculer quelque peu les chose du côté de Öazys au sujet de tu sais quoi. Je connais Sÿn Khan depuis longtemps grâce à mon ancienne famille et je sais qu'en le titillant un peu, nous pourrions obtenir de lui ce que nous voulons. Evidemment, il ignore ce qui se cache réellement derrière cette rencontre et il te faudra te montrer très prudente avec lui. Informe-le juste du minimum au sujet du plan, cela devrait suffire pour le faire réfléchir. Une dernière chose... Où désirerais-tu aller pour les vacances ?

    Cordialement,
    Shyn Gaden."


    Les vacances ? Sursautais-je en lisant la dernière ligne. Il me demande de partir en mission sur Öazys à la dernière minute et lui, il s'intéresse aux vacances ? D'un autre côté, depuis quelques temps, je sens que son attitude envers moi à changé, comme s'il ne me considérait plus comme un simple androïde. Mais je savais que cela ne pouvait signifier qu'il possédait des sentiments amoureux pour moi. Son attitude ne montrait pas cela mais bel et bien autre chose, quelque chose que je n'arrivais pas à déchiffrer. En revanche, il était bien plus présent dans ma vie et je ne savais comment gérer cette différence avec lui.

    Enfin, pensons à autre chose, il me fallait trouver un moyen pour entrer discrètement dans ce grand bâtiment qui se trouvait juste là en face de moi. Avec mon arc sur le dos et mon accoutrement, cela allait être difficile de passer inaperçu. Ah moins que... Il faudrait que je puisse y entrer sans que plus personne ne s'y trouve et vu son importance, cela allait se révéler compliquer pour arriver jusqu'aux bureaux de Sÿn Khan sans croiser personne sur son chemin. Il faudrait que je déclenche l'alarme incendie mais est-ce qu'il en avait seulement une ici ? De toute évidence, jamais je ne pourrais rencontrer le gouverneur en face à face mais avec un échange de lettre, je pourrais, éventuellement y parvenir...
    avatar
    Yanko KhanJoyeux enchanteur

    Re: La loi du plus fort (PV. Yanko Khan)

    Message par Yanko Khan le Sam 2 Juin - 20:31

    Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis les attentats du nouvel an. Yanko en faisait encore des cauchemars. Il avait pu voir des choses qu’aucun petit garçon de son âge et même qu’aucun être humain n’aurait du être amené à voir. Malgré cela, le petit garçon avait pris la résolution de continuer à croire en la bonté humaine et en la joie de vivre. Il ne supportait pas le climat de tensions et de nervosités qui l’entourait. Evidemment, on l’avait interdit de sortir et mis sous surveillance, mais comme à son habitude, le malin petit garçon avait trouvé un moyen pour échapper à la vigilance des adultes et à filer de la demeure familiale en compagnie de son fidèle compagnon Yugi, le ouistikioute perché sur son épaule.

    L’enfant voulait voir son grand frère dont il entendait beaucoup parler ces derniers temps. En tant que gouverneur, il était normal qu’on parle beaucoup de lui, mais avec ce qu’il s’était passé au nouvel an, beaucoup de choses se disaient et même si Yanko ne comprenait pas toujours tout, il avait bien compris que ce qui se disait sur son ainé n’était pas toujours très gentil… Le petit garçon voulait aller voir son grand frère pour lui remonter un peu le moral et lui transmettre plein de pensées positives en lui assurant que les choses allaient s’arranger. Evidemment, c’était naïf de sa part de penser cela, mais Yanko en était pourtant persuadé. Après tout, dans les histoires, tout fini toujours bien, non ?

    A l’entrée du gouvernement, il remarqua une femme toute de noir vêtue avec un arc sur le dos. Le petit garçon esquissa un sourire : ces vêtements noirs malgré la chaleur accablante d’Öazys, cela lui rappelait Sera, son amie et garde du corps. Sans éprouver la moindre méfiance, bien au contraire, le petit garçon aborda la jeune femme qui fixait l’imposant bâtiment :

    - C’est joli hein ? Moi aussi j’aime bien regarder cet endroit. Il parait que ce bâtiment existait déjà, il y a très très longtemps, bien avant Teren, mais pas sur Teren. Expliqua Yanko tout fier d’avoir retenu sa leçon. Il est chouette ton arc ! T’es une exploratrice ? C’est pour ça que t’en as un ? Tu me laisseras l’essayer ?

    Comme toujours, le petit garçon était particulièrement bavard.

    InvitéInvité

    Re: La loi du plus fort (PV. Yanko Khan)

    Message par Invité le Dim 3 Juin - 20:37

    Nawel Palanén



    Je pouvais éventuellement partir à la recherche de l'alarme incendie oui, songeais-je en portant mécaniquement, comme le faisait souvent Shyn, mes doigts sur mon menton pour réfléchir. Je pouvais aussi vérifier par les conduits d'aérations si un chemin ne menait pas directement jusqu'au bureau de Sÿn. D'ailleurs, cela me fis sourire à cette constatation; Sÿn et Shyn... L'un gouverneur sur Öazys et l'autre, chef des rebelles à Crystal Mill. Dans sa lettre, Shyn disait qu'il avait eu l'occasion de connaître le gouverneur et j'avais hâte de découvrir avec le concerné si cela était vrai.

    Après mures réflexions, je sentie une présence derrière moi et ce fut dans un geste précipité que je dégagea mon arc de son carquois avec, dans cette emprise, une flèche que je pointa devant moi en me retournant. Qu'elle idiote je faisais, me dis-je en constatant qu'il ne s'agissait là que d'un enfant. J'étais bien trop suspicieuse et évidemment que je pouvais sentir plusieurs présence derrière moi, je me trouvais devant le gouvernement, un des bâtiments les plus prisés de la ville. Aussi, me dépêchais-je de ranger mon matériel derrière mon dos avant que quiconque ne remarque la menace que je venais de porter face à un enfant. Aussitôt je m'agenouilla devant lui pour lui prendre délicatement la main afin de m'excuser de mon geste avant qu'il ne se mette à pleurer.

    Je ne voulais pas effrayer cet enfant, bien que trop bavard à mon goût. En avisant sa petite taille, je me dis qu'il serait parfait pour se faufiler dans les conduis d'aération sans avoir à se faire mal. Bien que ma peau demeurait rigide par mon état et que je ne pouvais être blessée ainsi, ce gamin pourrait faire ce boulot sans doute bien mieux que moi en se montrant plus discret.
    Lui adressant un petit sourire, je sortie une feuille et un crayon pour engager un dialogue avec lui.

    "Bonjour je m'appelle Nawel, je suis désolée pour geste d'avant, j'ai eu peur et je ne voulais pas t'effrayer. Je ne sais pas parler alors je vais écrire à la place pour toi. Dis-moi comment t'appelles-tu ? Si tu veux en sortant, je t'offrirais un gâteau pour me faire pardonner d'accord ?"
    avatar
    Yanko KhanJoyeux enchanteur

    Re: La loi du plus fort (PV. Yanko Khan)

    Message par Yanko Khan le Lun 4 Juin - 17:55

    Yanko fut surpris et choqué de la réaction de la jeune femme qui se retourna vivement en pointant son arc vers lui. Le petit garçon s’était immobilisé et fixait silencieusement la pointe de la flèche tournée vers lui à présent que la femme lui faisait face. Elle fit une drôle de tête avant de ranger son arc, de se mettre à hauteur de l’enfant pour lui prendre la main avec délicatesse. Yanko ne savait pas trop que penser de cette attitude, à vrai dire, il n’en pensait rien et était plutôt sous le choc, sans trop savoir comment il était censé réagir.

    Finalement, la drôle de dame sorti de quoi écrire et se mit à griffonner sous le regard perplexe de Yanko qui ne savait pas trop s’il devait partir en courant, crier pour signaler cette femme qui avait quand même braqué un arc vers lui ou simplement attendre. Il hésita un court instant puis décida d’attendre : après tout, si elle avait vraiment voulu le tuer, elle l’aurait fait tout de suite. Peut-être qu’elle avait juste voulu l’impressionner ? Ou alors elle l’avait pris pour quelqu’un de dangereux ? Après tout, avec toutes ces histoires de terroristes, tout le monde était un peu tendu et sur le qui-vive… Yanko passa donc l’éponge sur cette fâcheuse première impression et lu le petit papier qu’elle lui tendit.

    - Oh ! S’exclama le petit garçon tandis qu’il lisait, surpris. Ca ne doit pas être toujours pratique de parler par écrit. Fit remarquer Yanko. Peut-être qu’il existe des Aktech pour parler à ta place ? Suggéra-t-il.

    Il ignorait si ce genre d’Aktech existait. Probablement que si, mais à vrai dire, il ne s’y était jamais vraiment intéresser… Il faut dire qu’il n’était pas concerné par ce type d’Aktech. Lui arrivait à parler sans problème, certaines de ses nounous auraient même sûrement préféré qu’il existe un Aktech pour le faire taire !

    - Moi aussi tu m’as fait un peu peur avec ton arc vers moi… Confia-t-il. Mais c’est fini, c’est réglé on n’en parle plus ! Décida-t-il tout souriant. Moi je m’appelle Yanko, et lui, c’est Yugi !

    Le petit ouistikioute perché sur l’épaule de son jeune maître émit un petit cri comme pour confirmer.

    - J’adore les gâteaux ! Tu dois aller au gouvernement ? Ah tu as peut-être rendez-vous avec Sÿn ? T’en fais pas, il a l’air sévère comme ça, mais en vrai, il est gentil et il mange personne ! Dit Yanko en riant de son rire cristallin.

    InvitéInvité

    Re: La loi du plus fort (PV. Yanko Khan)

    Message par Invité le Jeu 14 Juin - 12:52

    Nawel Palanén



    Je tentais désespérément de suivre le débit de parole incessant de cet enfant lorsque sa dernière phrase fit écot en moi. Il connaissait le gouverneur et effectivement, maintenant que j'y songeait, ils possédaient le même nom. Peut-être était-ce son frère ou un cousin ? Dans tous les cas, ce gamin pourrait m'être utile et je sentie en moi un sentiment de réconfort en l'entendant s'inquiéter de mon état et me demander si un Aktech' pour me faire parler existait ou non. Ecrire ne me dérangeais pas, j'aimais cela, mais je devais bien avouer que parfois, durant un débat avec Shyn et les rebelles, me faire entendre par ce moyen de communication n'était pas forcément l'idéal.

    Le garçon face à moi était lumineux et solaire. Je me disais que pour qu'il me fasse confiance, il fallait peut-être que je sois comme lui ? Non, cela n'irait pas avec mon caractère que je venais de lui montrer. Il fallait donc que je lui montre que j'étais une personne respectable et qu'en plus de cela, nos âges n'étaient pas si éloignés. Peut-être que je pourrais suivre les conseils de Shyn et m'en faire un ami ? Avec mon silence et ma personnalité solitaire, je n'avais rien de tout ceci.
    Mon regard ce fit triste. Les sentiments, je les connaissais et savais les déchiffrer, c'est pourquoi j'avais l'impression de réellement ressentir tout cela.

    Toujours agenouillée face à lui, je décida alors de lui sourire pour chasser cette incertitude étrange qui se glissait en moi et je repris ma feuille et mon stylo pour lui écrire mes pensées.

    "Tu connais donc le gouverneur ? Il fait partit de ta famille ? Malheureusement, je dois le rencontrer en secret parce que c'est un rendez-vous ultra important et que personne ne doit savoir que j'ai envie  de le contacter. C'est pour ça que je n'ai pas de rendez-vous avec lui tu comprends ? Sa secrétaire pourrait en parler autour d'elle et je serais dans de très gros ennuis si on apprenait ma présence ici.
    Tu aimes les gâteaux ? Vraiment ? Dis-moi lequel est ton préféré ? Si tu m'aides à rencontrer le gouverneur, je t'en prendrais deux. Un pour toi et un pour lui que tu lui donneras en main propre qu'en dis-tu ?"


    Elle n'osa pas lui avouer qu'elle était un androïde, peut-être ne les aimait-il pas ? Elle attendrait sa prochaine réponse pour savoir si elle pouvait lui montrer son familier qui l'observait en hauteur, caché depuis les rebords des fenêtres du bâtiment et qui attendait le meilleur moment pour intervenir auprès de l'enfant.  
    avatar
    Yanko KhanJoyeux enchanteur

    Re: La loi du plus fort (PV. Yanko Khan)

    Message par Yanko Khan le Ven 15 Juin - 10:49

    Nawel l’écouta parler puis repris son carnet et y inscrivit ce qu’elle avait à dire. Le petit garçon se hissa sur la pointe des pieds pour essayer de lire ce qu’elle écrivait, mais c’était compliqué de lire à l’envers… Déjà que cela lui demandait un effort de concentration pour lire, alors à l’envers, c’était peine perdue ! Cependant, ce type de lecture ne le dérangeait pas. C’était différent des lectures de manuels scolaires. Et puis, ce n’était pas de longs textes ennuyeux comme on lui demandait de lire dans le cadre de son instruction à domicile.

    La jeune femme lui demanda s’il connaissait le gouverneur et s’il faisait partie de sa famille. Elle n’avait pas de rendez-vous et devait le rencontrer en secret car c’était un rendez très très important.
    Avec les derniers événements qui avaient eu lieu dans sa vie, Yanko avait appris à se méfier un petit peu quand même :

    - Pourquoi c’est un rendez-vous top secret que personne doit savoir ? Questionna-t-il. Dis, tu voudrais pas lui faire du mal, au moins, hein ? Demanda-t-il soudainement soucieux pour la sécurité de son grand frère. De toute façon, même si t’essayais, Sera et les autres garde du corps te laisseraient pas faire ! Même que Sera est super méga forte ! Si tu me dis pourquoi tu veux le voir, je pourrais aller lui demander pour que tu aies un rendez-vous. En échange, je veux bien un gâteau aux fruits avec plein de crème fraiche dedans ! Sÿn, lui, il aime bien les petits gâteaux au miel et à la cannelle.

    Le petit garçon observait Nawel, tentant de sonder ses intentions. Était-elle une bonne ou une mauvaise personne ? Elle n’avait pas l’air d’être une méchante… Mais Sÿn non plus n’était pas méchant, pourtant, des gens disaient de lui qu’il l’était. Quelle était donc la frontière entre bon et mauvais du point de vue des grandes personnes ? Chez les humains, cela semblait tellement moins évident que dans les fictions que suivait le petit garçon. En revanche, il était sûr d’une chose : les Baalkyans, eux, étaient de vrais méchants ! D’ailleurs, et si cette personne était une Baalkyanne ? Il fallait que Yanko en ait le cœur net ! Aussi, décida-t-il intérieurement qu’il mènerait l’enquête pour le savoir.

    InvitéInvité

    Re: La loi du plus fort (PV. Yanko Khan)

    Message par Invité le Ven 15 Juin - 14:38

    Nawel Palanén



    Intérieurement, je lui adressa un sourire à la fois conquise par sa réponse mais aussi parce que la situation m'amusait beaucoup. Le petit garçon paraissait s'enquérir de mes intentions envers son ami le gouverneur. Il semblait naïf mais également méfiant, sans doute avait il dû frôler la mort, ou connaître des proches qui l'étaient suite aux attentats du réveillon. Je devait bien avouer que si moi-même j'étais un être humain, je serais très certainement aussi incertaine que Yanko dans ce genre de situation si un inconnu me disais vouloir rencontre secrètement mon ami. Le gouverneur restait quelqu'un de très important, peu facilement accessible. Il m'étais alors inconcevable que ce jeune homme qui parlait de lui si librement pouvait n'être qu'un simple ami ou un membre de sa famille plus éloignée. Et puisqu'il semblait également connaître le garde du corps personnel de Sÿn, il ne restait alors qu'une solution, il demeurait bel et bien son frère.

    A nouveau, j'écrivis une réponse qui me permettrait de savoir si oui ou non, je pouvais lui demander de me rendre ce service si important sans forcément dévoiler mon identité.

    "En réalité, je viens le voir pour lui demander de rejoindre un plan très sérieux qui permettrait d'abolir définitivement l'esclavage des humains et des androïdes. Je viens de la part d'un ancien ami de Sÿn, Shyn Gaden, peut-être as-tu déjà entendu parlé de lui ? Il vit sur Cyrstal Mill. Tu connais ? Tu es déjà allée là-bas ?
    Oh tu aimes les gâteaux aux fruits ! Moi aussi et j'adores la cannelle, c'est mon péché mignon."


    Je savais qu'ainsi, il ne serait pas capable de deviner si moi-même j'étais un androïde ou un être humain. Ce jeune garçon me paraissait si joyeux et pleins de vies qu'il me semblait superflu de penser qu'il puisse faire partit de ces bourgeois qui profitaient de l'esclavage et tyrannisaient les plus pauvres. J'espérais avoir deviné juste car je ne souhaitais guère lui faire du mal et de plus, cela ne créerait que plus d'ennuis à Shyn.
    avatar
    Yanko KhanJoyeux enchanteur

    Re: La loi du plus fort (PV. Yanko Khan)

    Message par Yanko Khan le Ven 15 Juin - 21:32

    Nawel expliqua qu’elle venait le voir pour abolir l’esclavage des humains et des androïdes et qu’elle venait de la part d’un ami de Sÿn nommé Shyn Gaden.

    - C’est rigolo, son nom ressemble à celui de mon grand frère ! Dit-il en souriant, confirmant ainsi son lien fraternel avec le gouverneur. Moi aussi, j’ai déjà été à Crystal Mill ! Et je m’y suis fait de bons amis : Sylène et Rey. Elles sont très gentilles ! Tu les connais ?

    Le petit Yanko repensa à son voyage à Crystal Mill. Les circonstances qui l’y avaient amené n’étaient pas des plus réjouissantes. Il avait décidé de rejoindre Sera et Snow qui avait été endommagé en dépit des interdictions qui lui avaient été posées. Le petit garçon s’était mis en danger et s’était largement fait sermonner pour s’être ainsi exposer inconsciemment aux dangers du désert ! Malgré tout, il avait conservé de beaux souvenirs de son séjour, notamment l’aide que lui avaient apportées certains robots qu’il avait rencontré sur la route jusqu’à Crystal Mill, le pique-nique qu’il avait partagé avec Sera, Sylène, Snow et Buzz (et bien entendu son fidèle ami Yugi !), sa rencontre avec Rey qui l’avait tiré d’un bien mauvais pas lorsqu’il s’était perdu dans le labyrinthe abritant le gardien des Millkyans et enfin la petite visite guidée qu’elle lui avait fait faire de Crystal Mill. Yanko aurait bien aimé y retourner, mais il savait bien que ce ne serait pas réalisable avant un certain temps. Cependant, il s’était promis d’y retourner un jour.

    - Dis, ça veut dire quoi “abolir“ ?

    C’était un mot un peu compliqué pour son jeune âge. Il savait que Sÿn était contre l’esclavage des humains, mais que le sort des robots ne l’intéressait pas du tout. D’ailleurs, son grand frère avait déjà comparé les robots à des aspirateurs ou des toaster juste pour souligner le fait que ce n’étaient que des machines qui ressemblaient à des humains, mais qu’elles restaient des machines. Yanko, lui, n’était pas de cet avis : les robots pouvaient être des amis. Snow en était d’ailleurs la preuve vivante (façon de parler)! En ce qui concernait Sylène, Yanko ignorait qu’elle était elle-même un robot, mais même en l’apprenant, cela ne changerait probablement rien pour lui : elle était son amie et elle lui était déjà venu en aide à plusieurs reprises. A vrai dire, Yanko espérait un jour pouvoir arriver à convaincre son grand-frère que les robots n’étaient pas juste des machines et qu’on ne pouvait pas non plus juste les comparer à des toaster et autres appareils électro-ménagés ! Les robots, ils ont une âme, ils sont tous uniques et c’est pour ça qu’ils sont justement bien plus que juste des fils électriques et de la ferraille.

    InvitéInvité

    Re: La loi du plus fort (PV. Yanko Khan)

    Message par Invité le Jeu 28 Juin - 23:44

    Nawel Palanén



    Tiens donc, pensais-je avec un sourire. Il connaissait donc Sylène. Au vu de son entrain habituel, il n'était pas étonnant qu'il se soit fait des amis sur Crystal Mill. Toujours est il que cet enfant ne cessait de me surprendre par son cercle de proche. Il demeurait donc bien le frère du gouverneur, un point intéressant pour moi. Shyn aurait pu me prévenir toute de même que ce dernier avait un cadet bien trop bavard à mon goût et pour son propre bien. Je devrais très certainement m'inquiéter pour cet enfant. Peut-être devrais-je le mettre en garde de ne pas trop en révéler sur lui à des inconnus au risque de se mettre en danger lui et sa famille. Oui je vais faire ça je crois... Je repris ma rédaction pour lui répondre :

    "Tu sais, tout le monde n'est pas aussi gentil que moi ou ton frère dans la vie. Tu dois faire attention à ne pas trop en dire car imagine si des pirates venaient t'enlever pour menacer le gouverneur. Tu es proche de ton frère n'est-ce pas ? Ça lui ferait sûrement beaucoup de peines si tu venais à être kidnappé par sa faute alors fait attention d'accord."

    Je lui montra ma note puis poursuivit en tournant la page.

    "Au faite, je connais bien Sylène oui. Je l'ai rencontré à plusieurs reprises pour certaines missions. Mais ce n'est pas vraiment mon ami tu sais. Je vais t'avouer quelque chose, je suis un robot défectueux. Je ne peux plus parler et on m'a laissé le droit de tomber amoureuse sans vraiment savoir ce que je dois ressentir pour cela. C'est très embêtant tu sais..."

    J'espérais ne pas faire d'erreur en lui avouant enfin ma réelle identité. Je voulais vraiment lui faire confiance. Peut-être qu'il pourrait alors devenir comme Shyn m'a conseillé de faire à diverses reprises, un ami. Toujours perché en hauteur, mon familier vérifiait que rien d'anormal ne puisse m'arriver durant ma conversation que je poursuivais avec hâte.

    "Du coup... Tu crois que tu pourrais m'aider à rencontrer ton frère ?"
    avatar
    Yanko KhanJoyeux enchanteur

    Re: La loi du plus fort (PV. Yanko Khan)

    Message par Yanko Khan le Sam 30 Juin - 15:51

    Yanko attendit patiemment que Nawel écrive ce qu’elle avait à lui dire. Heureusement, elle écrivait quand même vite ! Si ça avait été à lui d’écrire pour s’exprimer, il aurait mis des lustres ! S’il n’avait aucun mal à faire l’usage des mots à l’oral, il n’en allait pas de même à l’écrit. En effet, Yanko bloquait dès qu’il s’agissait d’écrire. Cela lui demandait un effort de concentration difficilement imaginable. Malgré cette difficulté, il avait pourtant écrit pour envoyer un lapin à Sylène. C’est dire comme il l’appréciait. Etonnamment, l’effort à fournir semblait moins insurmontable à Yanko quand il s’agissait d’écrire à un proche – même si cela restait rare qu’il le fasse.

    L’enfant prit le temps de lire ce que venait d’écrire Nawel. Il n’était pas très rapide dans ses lectures, mais il s’appliquait d’avantage que pendant ses cours à domicile. Il y avait beaucoup d’informations dans la réponse de Nawel. D’abord, elle lui fit savoir que tout le monde n’était pas gentil et qu’il devait faire attention à ne pas trop en dire.

    - C’est vrai qu’on est proche, enfin je crois...

    En tout cas, autant que leur différence d’âge et la profession de son frère leur permettait de l’être. Après tout, Yanko avait dix ans et Sÿn trente-trois ans. Leurs sujets de préoccupations n’étaient donc pas les mêmes. Cependant, la famille restait une valeur importante pour les deux frères. Sÿn reprochait d’ailleurs souvent à leurs parents de continuer à faire passer leur carrière professionnelle plutôt que de se consacrer à ses deux jeunes frères. D’ailleurs, la fois où Yanko s’était fait kidnappé et la fois où il avait quitté Öazys, il s’était bien aperçu que cela avait été le sujet d’une grosse dispute entre Sÿn et leurs parents. Son grand frère l’avait grondé d’abord, puis expliqué qu’il s’inquiétait pour lui. Evidemment, Yanko le savait bien, tout ça, mais sa soif de liberté était bien trop grande ! Il refusait de vivre dans une prison dorée. Il voulait profiter du monde extérieur et de toutes les bonnes rencontres que ce monde là avait à lui offrir !

    - Oh toi aussi tu connais Sylène ?! S’était exclamé Yanko en souriant.

    Elle l’avait rencontré pour certaines missions… Il trouvait que ce mot “mission“ sonnait bien. Un peu héroïque, même. Mais Sylène n’était pas vraiment son amie.

    - Oh…

    Nawel lui révéla un secret. Un secret très important qui fit ouvrir de grands yeux ronds à Yanko :

    - Alors t’es un robot ?! S’exclama-t-il surpris. On dirait pas !

    Un robot. Et elle était amoureuse. Ca c’était bien un truc de filles… Pour finir, elle lui demandait de l’aider à rencontrer son frère.

    - Tu veux que je t’aide à rencontrer Sÿn… Je suis pas sûr qu’il sera d’accord sans rendez-vous. Il est plutôt méfiant... Y a déjà des méchants qui ont essayés de le tuer, tu sais… Confia-t-il.

    Et puis, Yanko s’en voulait un peu de douter de Nawel, mais pouvait-il vraiment lui faire confiance ? Et si son frère refusait sa requête, est-ce qu’elle serait capable de lui faire du mal ? Yanko n’aimait pas penser à ce genre de choses. D’un autre côté, Sÿn savait se défendre, il avait même suivit des leçons auxquelles Yanko avait pu assister aussi ! De plus, il était toujours accompagné de garde du corps. Et enfin, Nawel n’avait pas l’air de vouloir faire du mal, mais seulement de vouloir parler pour trouver des solutions à des problèmes de grands. Parler, ce n’était pas dangereux après tout ?

    - Bon, d’accord, je vais essayer de voir avec Sÿn.


    Contenu sponsorisé

    Re: La loi du plus fort (PV. Yanko Khan)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 11:09