Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Lucie Field

    Message par Lucie Field le Jeu 31 Mai - 18:33

    Lucie Field

    Carte d'identité

    Nom : Field

    Prénom :Lucie

    Date de naissance et âge : 7 avril 970 ( 29 ans)

    Taille : 1m70

    Origine : Öazys

    Aktech' : Gant de manipulation électromagnétique. Petite mitaine à sa main droite, projetant un champ magnétique dans un espace restreint, 10 cm au plus, permettant de manipuler les objets sans avoir à les toucher physiquement. Il ne peut s’utiliser efficacement que s’il est connecté à un aktech de réalité augmentée.   Lucie s’en sert uniquement pour réparer, construire et améliorer des éléments robotiques comme  des prothèses par exemple.

    Les lunettes qu’elle porte sur le crâne sont en réalité son terminal de réalité augmenté. Leur fonction est exactement la même que les terminaux du commerce à la différence près que les informations sont projeté sur ses verres.

    Rang : humaine pauvre

    Physique (optionnel)

    Lucie est une rouquine plutôt mince et assez grande. Elle s’alimente assez peu et dort également rarement plus de cinq heures par nuit. Son visage est fin, presque émacié, et elle porte constamment un air fatiguée avec elle. Son atelier robotique n’étant pas franchement le plus rentable de la ville, elle ne peut se permettre de porter autre chose que des vêtements ternes, simples et peu couteux.

    Ses moyens sont si limités qu'elle a renoncée à se poser une prothèse robotisée lors de la perte de son pied droit. Elle aborde en permanence son aktech en forme de lunette sur son front mais cache toujours autant que possible son gant. Peu soucieuse de son apparence, elle ne se maquille jamais et doit être une des personnes les moins féminine du monde dans sa démarche et son attitude générale.

    Bien qu’affirmant toujours le contraire, Lucie porte une certaine admiration au gardien de la ville, Kin, le grand dragon d'or et s’est fait faire un petit tatouage à l’épaule droite, là où personne ne pourra le voir. Espérant, peut-être un jour s’attirer ses faveurs et sortir de la misère qu’est la sienne.

    Caractère

    Lucie est une fille pour le moins austère et froide. Durant sa petite enfance, elle grandit ballotée entre crime et misère, voyant des choses qu'une fillette ne devrait jamais connaitre. Ces expériences ont fait d'elle quelqu'un de très taciturne, prudente et renfermée sur elle-même, ne se souciant que de baisser les yeux et faire ce qu'elle doit faire.

    Très secrète, elle cache également la nature de son aktech, seul bien vraiment précieux pour elle. En de rares, très rares occasions, il arrive à Lucie de rire, mais là encore, c’est un rire discret qui semble ne pas venir de sa gorge tant il est étrange. En dehors de ces quelques fulgurances, elle ne semble pas perméable à l’humour.

    Quand on grandit dans les quartiers « populaire » d’une ville et qu’on doit apprendre à travailler tôt, on a tendance à développer un sens aigu de la prudence et aussi du « je me débrouille ». C’est un peu toute son histoire, Lucie est une femme très indépendante, ne reculant pas devant une tâche ou un défi quelconque, n’hésitant pas à s’investir à fond dans un projet. Ce qu’elle a souvent fait, au détriment de sa santé et parfois même de sa famille. Bien qu’elle aime profondément son père, avec qui elle partage son atelier, il lui arrive de l’ignorer de ne pas lui parler pendant plusieurs jours tellement elle pense à autre chose. Depuis toute petite, elle est sujette à des cauchemars récurent, ils sont en partie la cause de son manque de sommeil et aussi, dans une certaine mesure, de sa peur du noir.


    Histoire

    Quand Lucie est venue au monde, sa mère a perdu la vie et son père l’espoir de mener une vie normale. Ses parents, Anya et Marcus, tenaient une petite boutique « tech » dans les bas quartiers de la ville. Ils touchaient un peu à tout, prothèse, rafistolage de robots et d’aktech. Ils n’étaient pas spécialement les plus doués, ni les moins chers, mais ils pouvaient survivre en abattant une grande quantité de travail et vivant aussi chichement que possible.

    En fait, le seul objet de valeur dont ils disposaient était le gant de manipulation, qui permettait de travailler plus vite. Mais pourtant, en dépit de leur situation sociale précaire et du quartier où ils vivaient, le couple Field était heureux. Ils s’aimaient et se fichaient de savoir si un jour ils pourraient se payer les dernier gadgets à la mode.

    Tant qu’ils pouvaient manger, rire et ne pas se préoccuper de la politique et des guerres que se livraient les nantis. Seulement voilà, la nature humaine n’est pas une science exacte et un soir, Anya oublia de prendre sa contraception et Marcus de lui rappeler. Une erreur commune en somme, mais aux conséquences dramatique pour le couple car ce fut suffisant pour faire germer la vie en elle.

    Leur première réaction fut de chercher à se faire avorter car jamais ils ne pensaient pouvoir gérer l’éducation et l’entretient d’un enfant. Cependant, leur opinion changea peu à peu, acceptant l’idée que c’était peut-être normal et voulu par quelque chose de plus puissant qu’eux. Quand ils se décidèrent à garder l’enfant, ils redoublèrent d’effort pour rassembler un minimum d’argent et accueillir en ce bas quartier leur descendance. Mais les choses ne se passent jamais comme prévu, surtout quand on est pauvre.

    Théoriquement, tout le monde peut avoir accès aux soins, même les plus miséreux de la ville mais rien ne dit que ce sont les meilleurs soins possibles. Le médecin qui s’occupa d’Anya ne fut pas franchement investit par dans son travail et négligea gravement la futur mère… et les jumeaux qu’elle attendait.

    La nature semblait joueuse avec la famille Field, elle leur accorda deux enfants et décida que ce fut trop à supporter pour la pauvre mère. La grossesse l’avait littéralement consumée tout du long et faute d’une attention suffisante de la part du médecin, elle mourut peu après avoir mis au monde ses filles. Lucie et Kaylar.

    Marcus, déjà dévasté par la mort de la femme qu’il aimait se rendit compte qu’il ne pouvait humainement pas assurer la survie de deux enfants en même temps. Il n’avait ni le temps ni les moyens de le faire. Il dut faire des choix et notamment le plus dur de sa vie. Se séparer d’une de ses filles et la confier à une autre famille dans l’espoir de pouvoir élever correctement celle qui lui resterait et que l’autre aurait une vie plus paisible dans les bras d’autres. Pendant longtemps, il repoussa autant que possible l’affreux moment où il vendit une de ses enfants. Mais quand elles eurent six ans, la situation devint absolument intenable… Il décida alors d’envoyer Kaylar dans la famille Malard en espérant qu’elle pourrait y vivre au minima, normalement. En espérant aussi que lui-même pourrait élever dignement l’enfant qui lui reste.

    Mais l’avenir allait lui donner tort, à bien des égards.


    C’est exactement à ce moment que commence l’histoire de Lucie.

    En dépit de tout son amour et efforts,Son père ne pouvait fournir toute l’éducation qu’il aurait voulue à sa fille. Lui qui voulait la voir aller à l’école pour faire des études et s’élever dans l’échelle sociale, il se rendit compte que c’était impossible. Elle avait un don pour la mécanique et la robotique, se montrant rapidement d’une aide précieuse à la boutique. Très intuitive, elle comprit les bases des circuits en même temps qu’elle apprenait à lire. Entre l’école et la boutique de son père, Lucie passait le temps qui lui restait dans les rues des bas-quartiers, cherchant de quoi tuer le temps, un peu d’argent et d’amusement. Des ennuis aussi.

    Lucie devait avoir à peine huit ans quand elle assistât à son premier meurtre, une agression qui avait mal tournée. Le voleur voulait absolument l’Aktech’ « queue de chat » qu’arborait fièrement une jeune femme. Cet évènement la convainquit de ne jamais se montrer avec un Aktech de valeur visible sur elle. Lucie laissa se privilège aux personnes riches ou inconscientes. L’image resta longtemps gravée en elle et la hante encore parfois.

    Les cris de la victime, l’indifférence des passants et le regard fou, effrayant du tueur. C’est beaucoup pour une petite fille. Mais s’il n’y avait que ça… pas un jour se passait sans que Lucie soit témoin d’une agression, d’une violence ou d’une misère quelconque. AU début, elle avait essayé de s’interposer et d’aider son prochain. Mais rejets après rejets, expérience après expérience. Elle se renferma sur elle-même, de plus en plus, délaissant ses compagnons de jeux pour aider son père et s’occuper de ses affaires. Se faisant aussi discrète que possible pour ne pas attirer l’attention et échapper aussi longtemps que possible à l’ambiance générale.

    A l’âge de seize ans à peine, Lucie laissa tomber complètement les études pour se concentrer uniquement sur la robotique, pensant que son salut viendrait de là. Elle avait intuitivement compris le fonctionnement de la mécanique et s’efforçait d’aider son père autant qu’elle pouvait. En parallèle il lui arrivait ( et il lui arrive toujours) de concevoir des petits Aktech ou divers objets technologique basique mais pas forcément très légal. Elle trouvait toujours un preneur dans les entrepôts désaffectés ou quand un client insistait un peu à la boutique.

    C’était aussi l’avantage de vivre dans un endroit où la notion d’état et de police n’était pas la plus rigoriste du monde. Le but qu’elle s’est fixée est d’inventer un Aktech tellement novateur, si incroyable que même les plus riches le voudront. On ne va pas se mentir, elle n’est pas prête d’y arriver. Tout génie qu’elle soit en robotique, il lui manque un grand nombre de connaissance qu’elle n’aurait pas apprendre qu’à l’école.

    Elle nourrit également l’espoir de revoir sa sœur, bien que ses souvenirs d’elle soient très flous. La fille qui avait grandi dans une famille riche et qui ne devait pas vivre dans la crasse et la misère comme elle. Une forme de jalousie lui serrait le cœur à chaque fois qu’elle pensait à elle. Le soir, elle s’imaginer la retrouver et lui envoyer dans la gueule ses capacités et lui montrer qu’elle est meilleure qu’elle sans toute son éducation qu’elle pense riche !

    C’est donc ainsi, entre mauvais choix, travail, esquive de problème et relation parfois houleuse avec les gens que Lucie vit depuis une quinzaine d’années. Aspire-t-elle à une autre vie ? Certainement. Mais la question qui se pose :

    Comment faire ?

    Familier (optionnel)

    Note que cela sera la créature qui restera avec toi. A côté, tu pourras néanmoins utiliser des services de location de familier de transports (kwak, chevroc) et de communication (lapin volant) sans que cela soit ton propre familier.

    Nom : écris ici

    Race : écris ici

    Description : écris ici

    Autre

    Comment as-tu connu le forum ? à la recherche d'un forum en digital art et d'une proposition heureuse

    Est-ce un double compte ? : pas encore


    InvitéInvité

    Re: Lucie Field

    Message par Invité le Jeu 31 Mai - 22:04

    Nawel Palanén



    Bienvenue à toi parmi nous ! Grâce à toi, j'serais pas restée la petite nouvelle bien longtemps ! Wink J'espère que tu choisiras d'être à Crystal Mill en tout cas pour avoir un peu de compagnie par ici ! Smile
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Lucie Field

    Message par Lucie Field le Jeu 31 Mai - 22:10

    je découvre encore le contexte, c'est assez rare mais je vais devoir poser des questions aux Admins ! affraid
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Lucie Field

    Message par Morgane Perivsky le Jeu 31 Mai - 22:26

    Bienvenue à toi !

    Bon courage pour ta fiche ! Wink

    Je comprends il y a pas mal de choses dans cet univers.

    Tu peux trouver des questions réponses dans la FAQ :
    http://teren.forumactif.com/faq

    Et la plupart des éléments sont répertoriés ici :
    http://teren.forumactif.com/t19-2-teren-et-ses-specificites

    N'hésite pas à MP Dios si besoin Razz

    A bientôt o/


    _________________



    InvitéInvité

    Re: Lucie Field

    Message par Invité le Ven 1 Juin - 8:29

    Rey Braveheart



    Bienvenue ! *-*
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Lucie Field

    Message par Lucie Field le Ven 1 Juin - 22:26

    Merci mesdames !

    Je crois que la fiche est terminée, vous pouvez vous jeter sur la correction.

    InvitéInvité

    Re: Lucie Field

    Message par Invité le Ven 1 Juin - 23:03

    Annette Pierce



    Petit mot pour te dire j'aime ton histoire et que j'ai hâte de rp avec toi flower
    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Re: Lucie Field

    Message par Tarkan Yami le Sam 2 Juin - 8:55

    Ooh pauvre petite âme sensible qui ne dort pas la nuit! Si t'avais été mon genre, je t'aurais bien proposé de la passer à tes côtés! Mais de toute façon, je doute que tu puisses être à la hauteur de mes attentes Razz

    Pour quitter Öazys et changer de vie, tu n'as qu'à rejoindre l'équipage des Dragons Bleus! Wink

    Bienvenue Lulu!
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Lucie Field

    Message par Lucie Field le Sam 2 Juin - 9:08

    Comment tu la juge ! " pas à la hauteur" ! Je vais adorer te détester toi !
    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Lucie Field

    Message par Dios le Sam 2 Juin - 10:58

    Bienvenue à toi ma petite !

    Alors comment ça fait d'être responsable en partie de la mort de sa mère et d'avoir été séparée de son double ?  Twisted Evil  /PAN/ (je dois avouer que c'était méchant mais j'ai pas pu m'en empêcher, vous me pardonnerez tous Razz )

    Une bien triste histoire dans un contexte de pauvreté... Je sens que ça va se tourner vers l'extérieur pour trouver un meilleur avenir. Razz Tu as raison et tu le peux (mais je passerai forcément passer le bonjour de temps en temps, par pure politesse  Twisted Evil ) !

    Tu es officiellement validée ! Je n'ai rien à redire sur ta fiche : elle est très bien ! Cela m'a fait très plaisir de voir des références à des éléments posés dans le contexte  I love you  Moment de bonheur !  I love you

    Allez zou, tu peux désormais :

    -répertorier ton rôle

    -répertorier ton avatar

    -éventuellement proposer un prédéfini

    -Lancer un RP (c'est le principal o/ et si tu veux des styles de présentation il y en a ici), en proposer un ou répondre à une demande de RP

    -Partager tes idées ou partager tes questions pour améliorer le forum

    -Lire ou relire la foire aux questions si besoin

    Enjoy !! Wink
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Lucie Field

    Message par Lucie Field le Sam 2 Juin - 12:03

    Merci beaucoup !! je fais tout ça !

    Re: Lucie Field

    Message par Ahsoka Öazys le Dim 3 Juin - 10:55

    Bienvenue sur Teren Lucie I love you

    Ah lala, faut que ta sœur et toi vous retrouviez, comme ça tu arrêteras de la juger bêtement. La fratrie, c'est important ! *pro famille*

    InvitéInvité

    Re: Lucie Field

    Message par Invité le Jeu 7 Juin - 10:39

    Callum "Lord" Queen



    Mouais, la famille c'est surfait.... Razz

    Bienvenue à toi et au plaisir de se rencontrer dans les bas quartiers. Wink
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Lucie Field

    Message par Lucie Field le Jeu 7 Juin - 10:59

    Merci à vous deux !

    Si c'est rentable, elle aura une famille la petite !

    InvitéInvité

    Re: Lucie Field

    Message par Invité le Jeu 7 Juin - 11:17

    Callum "Lord" Queen



    Une famille n'est jamais une chose rentable! Il vaut mieux avoir des liens commerciaux. Crois-en mon expérience... Razz
    avatar
    Lucie FieldHumaine pauvre
    Humaine pauvre

    Re: Lucie Field

    Message par Lucie Field le Ven 8 Juin - 12:37

    Nous verrons ça en rp mon beau !

    Contenu sponsorisé

    Re: Lucie Field

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 4:17