Aller en haut Aller en bas


    InvitéInvité

    Les prémices [sujet abandonné]

    Message par Invité le Dim 8 Avr - 19:03

    Aleks Stal












    Aujourd’hui, j’ai été donne rune conférence dans le centre de la cité sur le principe de « l’économie responsable. » Un paquet d’étudiants et de journalistes était là pour me voir débattre avec eux du concept d’économie conciliante. Mais à parler de chiffre durant des heures, j’avais la tête comme un ballon ! J’avais besoin de m’aérer et c’est bien ce que je fis. Je pris la direction de la station de T-transport la plus proche. Je réussis à sortir du bâtiment circulaire de la conférence d’allure moderne en prenant le sortis des employés, là, ma fille m’attendais. Elle était vêtue de sa tenue couleur sable habituelle, plus une tenue de randonnée que de tout les jours, pour ma part, j’avais encore ce costume gris chic pour les apparitions publique, je hais ce costume trop serré et pas assez ample. 

    Nous marchons dans al rue peu fréquentée à cette heure de midi et visons l’entré qui mène aux souterrains et à la station de T-transport. 

    « Tu devrais prendre des vacances papa… Tu es sur tous les projets. Délègue un peu. T'as viré au souk est déjà un coup de chance suffisant. » Dit ma fille en me fixant de ses yeux vert réprobateur.

    « Je n’ai guère plus d’option Mischa. Nous avons peu de temps et devons récupérer le plus de ressource possible. Je me dois de coordonner tout cela. J’ai déjà mis le projet « Liberté » en avance lente pour rediriger les ingénieurs et les moyens sur d’autres pistes de recherche. » Je lui répondis avec sérieux.

    « Si tu te surmènes et fini, alité, ils seront perdus papa. » Réplique t’elle simplement.

    « Peut-être, mais ils auront les clés pour construire et survivre. » 


    « Tu es borné ! Comment maman pouvait, elle te supporter. » S’exclame t’elle un léger sourire furtif sur les lèvres. 

    « Je sais faire les meilleurs crêpes d’Öazys. » Je réponds l’air de rien. 

    Nous partons dans un rire des plus apaisant alors que nous parvenons à la station. En descendant nous pouvons voir les cylindres de téléportation alignée contre les parois circulaire du lieu. Les gens en sorte et y disparaisse à intervalles réguliers. 

    « Je déteste ce truc, mais ca pourrait bien nous aider. » Grommelle ma fille en parlant des téléporteur.

    « Oui, mais les schémas et les plans sont chasse gardé du gouvernement ! Du coup, même si je laisse ton frère tenter de copier le principe, on n’y est pas encore. » Je réponds alors que nous prenons place près d’une des capsule de téléportation pour la programmer à notre destination.

    « Le gouverneur fait dans son froc à l’idée que s'il te filait les plans, tu partes avec la moitié des habitants en le laissant dans sa connerie abyssale. » Se moque en gloussant Mischa.

    Je ris malgré moi et prends place dans le cylindre… En un instant, nous voilà à l’autre bout d’Öazys, la sensation sommes perturbante mais pas douloureuse. Nous sortons de la station d’arrivée et sortons par l’une des immenses portes d’accès de la ville pour aller faire un tour dans la zone agricole que l’entreprise possédait ici. Un peu de verdure et d’air frais nous ferait le plus grand bien. 

    Arrivant à la première ferme, je constate que des travaux sont en cours. Une grue aide à disposer les lourds panneaux solaires sur les toits des bâtiments de la ferme. Le chef des lieus vint à notre rencontre et avec enthousiasme nous fait visiter. Il est très heureux de montrer le travaille accomplis et de la futur indépendance en énergie de la ferme de bâtiments oranges et blancs en métaux léger et résistant à la chaleur. Les plants de fruits et de légumes poussent sans problème. 

    Je décide d’aller prendre un peu de cidre fait maison par le fermier sur la terrasse de la grange principale avec Mischa. Assis sur une table de bois rudimentaire imprimé en trois dimensions, nous observons l’horizon du désert en buvant le liquide pétillant et frais. Ma fille semble se mettre en concurrence avec les talents martiaux de la shérif Braveheart, ayant vu ses combats via mes vidéos rétiniennes, elle semble bien partante pour la défier… Ma fougueuse Mischa a toujours aimé se battre, plus l’adversaire semble fort plus elle s’efforce de le mettre au sol. 


    Un mastodonte! :




    Il me faut quelques instants pour comprendre, que la masse que je pense être une dune au loin… BOUGE ! Et elle bouge vers nous !

    « Papa ! » S’exclame Mischa en se levant et fixant le même point.

    « Oui, j’ai vu, je zoome. » J’active mes implants, sang et sable ! « Un golem ! » Je hurle pour que tous les employés soient avertis. 

    L’agitation explose dans la ferme. Le chef de la ferme essaie de rallier ses employés et de trouver un plan. Je l’arrête vite. Je lui ordonne de rentrer dans la cité immédiatement avec les employés. Il s’exécute malgré un air renfrogné, je me doute qu’il veuille défendre son bien… Mais là.
    Je retourne au sol avec Mischa pour guider les gens, mais le golem approche vite ! Où est la sécurité de la ville ! 

    L’immense bête est là, piétinant la végétation et entrant dans la ferme, d’un geste lent mais puissant, elle éventre une des granges dans un fracas de taule et de débris envoyé dans les airs. 
    Mischa est déjà en train de faire venir tous les gars que nous pouvons, le golem ne dois pas toucher les murs de la ville !

    « Ici équipe 75 ! Arrivé dans trois minutes ! On fonce ! » Émets la voix d’un des chef de sécurité dans les implants auditif de ma fille et moi. 

    Je cherche une solution, et il m’en faut une rapidement. Un golem de feu, donc… Oui ! Voilà ! Je fais part de mon idée à Mischa qui trouve une des carabines d chef des lieux et tir sur le golem, les impactes sont inoffensif sur lui, mais cela attire son attention alors que je cours vers l’une des cuves d’irrigation… Je fonce vers le terminal pour en vérifier la contenance quand je vois recroquevillé sous le terminal accroché à la cuve d’une dizaine de mètres de diamètre, un jeune homme aux cheveux blonds. 

    « Faut que tu cavales loin d’ici petit ! Je dois faire venir le gros tas de pierres par ici. » Je m’exclame en prenant le contrôle du système de la cuve… La grue, oui, si je l’utilise pour frapper le golem, il va tomber dans la cuve… Ca devrait l’affaiblir juste ce qu’il faut pour qu’il dégage. 

    « Merde putain de grue mécanique ! Y’a pas de contrôle réseau ! » Je grogne en voyant aucune possibilité de me relier à la grue en question.  




    ©️ A-Lice

    InvitéInvité

    Re: Les prémices [sujet abandonné]

    Message par Invité le Ven 20 Avr - 16:46

    Vaan Öazys



    Les prémices.

    Aleks Stal & Vaan Öazys

    Vaan marchait d'un pas rapide, on sentait bien qu'il était agacé par quelque chose et étrangement, parce que ça n'arrivait vraiment pas souvent, il se retrouvait tout seul. Ce n'était pas chose habituelle donc car d'ordinaire, il était suivit comme son ombre par Glue, son fidèle... Non elle n'avait rien d'un fidèle destrier en fait, ce n'était qu'un petit lapin volant un peu trop peureux.

    Bref la matinée ne s'était pas particulièrement bien passé, il avait encore croisé les malfrats qui se faisaient un plaisir de le poursuivre dés qu'ils l'apercevaient. Ceux là même qui l'avaient bien amoché la dernière fois, d'ailleurs son égaux en avait prit un coup et c'était surement bien pire que les douleurs physiques. Après tout Vaan voulait à tout prit devenir pirate, voler des trésors tout ça mais, il n'avait pas d'argent, pas d'équipage et en plus, il se faisait malmener par un groupe de débiles. Autant dire que son aventure n'était pas très bien parti si l'on puis dire, qu'elle à véritablement démarrer.

    Pour finir sur le pot de colle qui lui sert de familier, il avait réussi à la convaincre d'aller se mettre en sécurité sans lui pour le moment. Vaan ne voulait vraiment pas qu'en plus, les autres s'en prennent à Glue. Coup de pot, malheur ou destin qui s'acharne, Vaan n'avait pas encore finit sa journée et puisqu'elle avait si bien démarré...

    Il s'était faufilé entre les rues du bas-quartier pour éviter de se retrouver de nouveau aux prises avec le gang. Finalement, sa seule échappatoire fut de quitter la ville, presque, il était arrivé jusqu'aux cultures. Encore une journée sportive, il ne manquait pas d'activité physiques et il ne trouvait pas cela si mal d'être venue jusqu'ici, après tout... Il avait faim.

    A vrai dire, ce n'était pas du tout la première fois qu'il mettait les pieds dans les parages, il venait assez régulièrement et fouillait un peu par-ci par là, histoire de... On ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, il ne volait jamais de grosses quantité et puis de toute manière, il ne se faisait jamais prendre.

    Ce n'était pourtant pas le programme qu'il avait prévue pour aujourd'hui mais puisqu'il était là, autant perfectionner sa discrétion et assouvir son appétit. Mais voilà, ce n'était vraiment pas la bonne journée pour vagabonder dans les champs puisqu'il fut surprit autant que tout les autres personnes du coin, par l'arrivé d'un Golem. C'était idiot, il était en plein milieu d'un champs, s'était stoppé à la vue de cette masse informe qui se rapprochait bien plus rapidement qu'il ne l'aurait cru, son seul réflexe fut de courir en dehors du champ.

    Comment faire quoique ce soit contre un truc pareil ? La vérité c'était qu'il n'était pas si téméraire que ça et il n'était pirate que dans ses rêves. Lorsqu'il vit le géant piétiner une partie de la ferme, il ne trouva qu'un petit coin pour se cacher.

    Il fut cependant surprit par un homme qu'il ne reconnu pas sur le coup, pas qu'il le connaissait personnellement mais il était tout de même assez renommé pour qu'on le reconnaisse un minimum. L'homme lui conseilla de prendre ses jambes à son cou, est-ce qu'il comptait vraiment attirer ce truc par ici ? Vaan avait relevé la tête, il était inquiet et surprit surtout.

    « Vous comptez vraiment le combattre avec ça ? » Demanda-t-il légèrement inquiet mais, n'ayant pas tellement envie de cavaler entre les pieds du golem et laisser cet homme tout seul. « Comment on vient à bout d'un truc pareil ? Il nous faut des armes, puissantes et puis... »

    Vaan parlait beaucoup parfois, il ne s'en rendait pas compte et pour le coup, c'était peut-être le trac de se retrouver dans cette situation qui accentuait tout ça. « Mais attendez, est-ce qu'il n'y à pas un autre moyen de s'en servir ? » Il s'était redressé complètement, il ne se rendait même pas compte qu'il n'était pas d'une grande aide. Cependant, il se sentait un peu plus courageux dans le fait de ne pas être totalement seul et puis bon, ce type là... Il avait l'air sacrément courageux, lui.

    Le blond regardait le terminal avec attention même si, il n'était vraiment pas calé en ce qui concerne les grues mais il semblait avoir à peut prêt comprit, ce qu'il souhait faire avec. « On peut pas l'activer manuellement ? »

    InvitéInvité

    Re: Les prémices [sujet abandonné]

    Message par Invité le Dim 22 Avr - 11:53

    Aleks Stal









    feat. Pseudo

    Le jeune homme que je viens de trouver semble un peu plus téméraire depuis que je l'ai trouvé. Aussi n'ai-je pas le temps de discuter des détails avec lui si on veut sauver les murs de la ville.
    "Écoute petit, la grue, faut que tu grimpe et que tu t'arranges pour frapper le golem avec quand il sera juste devant la cuve." Je jette un coup d'oeil au loin pour voir le golem qui pulvérise une des serres où poussait du chocolat. Des milliers de crédits qui s'envolent.
    "Quand tu seras à la cabine, tu appuies sur la pédale de droite, ensuite au moment venu, tu tires le levier de gauche le plus à droite possible et le bras de la grue va venir taper dans le dos du golem. Fonce petit, où demain la ville est envahi par des monstre!" Je m'exclamais en poussant le garçon en direction de la grue et attrapant une carabine de chasse laissée par ma fille.

    Je me dirige vers le golem, il est énorme. Moi et Mischa sommes insignifiants en comparaison. Pourtant, je ne peux laisser ce monstre détruire le labeur de gens honnête. J'épaule mon arme et les premières détonations résonnent dans l'air encombré de poussière suite aux coups du golem sur les bâtiments. Les balles ricochent ou rebondissent sur le dos de la créature couverte d'une épaisse peau de roche. Elle se tourne lentement vers moi, ses yeux rougeoyants fixés sur ma personne, les pas du monstre font trembler la terre et je continue de tirer vers le golem en reculant vers la cuve.
    Mischa me rejoint, sa longue crinière de cheveux roux ébouriffé et poussiéreux, elle joint ses tirs aux miens et nous attirons la bête peu à peu vers la cuve remplis d'eau. Allez, encore quelques pas et tu seras pile à la bonne distance...

    Mon interface virtuelle ne cesse de clignoter de rouge, les dégâts de l'installation, les effets nuls de nos tirs, mon rythme cardiaque trop grand, les petits curseurs avec la distance qui diminuaient qui désignait mes équipes de sécurité en approche. Sang et sable...
    Le golem était maintenant à la bonne distance, il levait ses bras pour frapper les minuscules insectes que nous étions à ses yeux. De stupides moustiques, tout juste gênant.
    "Vas-y petit ! Frappe-le !" Je hurlais vers la grue et usant aussi des haut parleur de toute la ferme pour être sûr.


    ©️ A-Lice

    Contenu sponsorisé

    Re: Les prémices [sujet abandonné]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Juil - 3:43