avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Message par Morgane Perivsky le Mer 4 Avr - 14:42

    Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Ahsoka

    Si la poisse avait poursuivi Morgane lors de son aller vers Sèvia - à cause de ses cheveux couleur marshmallow imposée par ce fourbe de Poulpy - elle avait retrouvé sa couleur fétiche : le bleu. Incarnant de nouveau la classe dans toute sa splendeur,  le capitaine avançait avec détermination dans les rues d’Öazys. Elle se fichait bien des avis de recherche sur sa tête et prit même le soin de décoller une affiche pour la garder en souvenir dans sa sacoche. C’était ça, la gloire d’être un pirate digne de ce nom. Si elle s’était cachée avant son départ, elle ne comptait plus faire profil bas. Ils voulaient la capturer ? Qu’ils essaient ! Nul ne saurait se dresser sur son chemin sans subir de violentes représailles. Si des nids de créatures n’avaient su venir à bout de sa personne, son arrestation relevait de la douce rêverie. Elle s’en amusait d’avance !

    En arrivant, le capitaine avait dispersé ses troupes dans la ville. L’ordre était clair : il fallait recruter de nouveaux membres pour retourner sur Sèvia. De nombreux d’entre eux avaient péri lors des traversées, il fallait désormais les remplacer. Pourquoi ? Car les dragons bleus n’avaient pu ramener assez de matériel de leur périple, faute d’effectif et de place sur les kwaks. Le bois leur manquait  pour la réparation son pauvre navire qui, rappelons-le, avait été bien endommagé lors de l’affrontement avec une baleine volante gigantesque. Cette maudite créature avait coûté l’équipage entier de Morgane en plus de cela. Si elle la recroisait, elle lui ferait comprendre sa douleur…

    Mais pour cela, il fallait être patiente et rusée. Aussi, ce qui avait été récupéré du peuple de la forêt avait été d’ores et déjà stocké à l’abri dans le navire bien caché sous des mètres de sable.  

    La jeune femme avançait dans les cultures agricoles et plus précisément dans les marchés biologiques. Ceci en compagnie d’Azel, enfant sauvage qu’elle avait désigné comme son successeur officiel. Si le petit n’avait pas la langue bien pendue, Morgane savait parler pour deux. Elle trouvait important de lui expliquer des choses bien qu’elle ne fut pas certaine qu’il comprenne tout.

    « Azel, nous sommes des pirates. Tu sais pourquoi ? »

    Par principe, elle laissait un petit temps mais poursuivis sans vraiment lui laisser une réelle occasion de répondre. Notez qu’elle se fichait pas mal d’être entourée de nombreuses personnes et n’allait pas se mettre à chuchoter pour être plus discrète. Qui sait, peut-être qu’un curieux serait piqué de curiosité et viendrait vers eux afin de les rejoindre. Cela semblait normal : qui ne rêverait pas de devenir pirate, franchement ?

    « Pour l’aventure, ça c’est certain. Pour les trésors aussi mais que faisons-nous de ces trésors ? C’est simple, chacun fait ce qu’il en veut. Donc, si tu trouves un trésor je te le laisserai ta part et si tu veux t’acheter une tonne de viande avec, tu pourras le faire. Mais tu sais ce que moi je ferai de ma part ? »

    Un petit sourire en coin persistait bien que l’intonation de sa voix se fit plus sérieuse :

    « Quelque part dans le ciel, se trouve ma maison, ma ville. Les habitants ont besoin d’aide. Moi, je leur donne mes trésors pour qu’ils puissent mieux vivre. Tu comprends ? Donc c’est important de trouver des trésors. »

    Le capitaine se garda bien de lui préciser que pour agir ainsi elle était très recherchée par leur leader. Il le saurait tôt ou tard et puis cela ne changeait pas énormément. Les pirates, où qu’ils aillent, finissaient par être recherchés. La seule chance actuelle était que les peuples ne s’unissaient pas pour les traquer. Aussi, ils pouvaient continuer de vivre leur vie tranquillement.

    Ce n’était pas tout cela, mais ils n’étaient pas venus ici pour se tourner les pouces. Morgane allait passer à l’action afin de voler quelques fruits ci et là mais son regard repéra une femme à l’allure hors norme. Ses drôles de cheveux comportaient des teintes bleutés. C’était une raison suffisante pour se rapprocher d’elle, bien qu’elle ne fut pas très éloignée d’elle.

    « Excusez-moi de vous déranger, mais j’ADORE vos cheveux, leur couleur et leur aspect et les dessins sur votre visage ! Quel travail, chapeau ! Vous êtes très classe. Dites, pour le bleu de vos cheveux vous utilisez quelle teinture ? Parce que j’aime me varier les teintes de bleu de mes colorations. »

    C’était parti pour discuter chiffon. Que voulez-vous, même un capitaine de pirates qui n’hésitait pas à piller voire à tuer pouvait garder un peu de son temps pour se renseigner sur les cosmétiques.

    Vu son charisme naturel, Morgane n’imaginait pas un instant que l’autre ait pu l’ignoré ou ne pas lui répondre. Elle attendait donc patiemment une réponse, sans craindre que quelqu’un l’ait repéré dans la foule et que des gardes débarquent sous peu.


    _________________


    Re: Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Message par Ahsoka Öazys le Mer 4 Avr - 22:41

    Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Morgane Perivsky & Ahsoka Öazys

    Ahsoka venait de se promettre qu’aujourd’hui elle ne chiperait aucune marchandise ou ne jouerait de tour à aucune personne semblant vivre de manière aisée. La veille, elle avait totalement roulé un marchand alors qu’il ne faisait plus attention à la chipie et pensait faire une affaire. Heureusement, un type avait attiré les regards sur lui, permettant ainsi à Soka de prendre la totalité des médicaments dont elle avait besoin pour les enfants de l’orphelinat ! Du coup, même si elle n’avait plus d’économies dans sa bourse, aujourd’hui la chipie s’était juré de rester sage. Pas trop quand même, si on lui tend une perche, elle se fera un plaisir de l’attraper… Autrement, pas de vol prévu pour cette journée ! Il ne faut pas abuser des bonnes choses, sait-on jamais que le karma se décide à lui faire payer… Aujourd’hui elle sera exemplaire ! Et puis les enfants n’avaient besoin de rien de plus que du repos et du temps pour que les antibiotiques agissent, inutile de s’affoler pour quelques denrées ou une babiole qui les amuserait.

    Sauf que, une journée sans vol, une journée sans marchandage… c’est une journée monotone ! La pauvre Ahsoka se sentait bien vide lorsqu’elle n’avait aucun mauvais coup de prévu ou aucun travail à accomplir. De manière irrégulière, Soka bossait pour divers patrons : de la plonge pour un restaurant, des services à la personne… Des petits boulots qui lui permettaient de vivoter et d’aider un petit peu l’orphelinat sans être un poids mort. Sauf que là c’était la dèche comme on dit ! Rien à faire, personne pour lui donner du travail… Personne pour lui permettre de gagner de l’argent ! Inutile de préciser qu’il lui était difficilement possible d’accepter de ne pas réussir à gagner sa vie… C’était la crise à Öazys pour tout le monde, mais plus encore pour toute personne vivant dans la ville basse : les pauvres quoi ! Ajoutez à cela que vous venez d’un orphelinat pas franche côté et que vous avez un physique atypique… Tout le monde n’accepte pas de vous employer dans ces conditions et qu’est-ce que cela pouvait mettre entre colère Soka, vous n’avez pas idée ! Tant d’injustices, ce sont toujours les pauvres qui trinquent pour les riches !

    Et voilà, elle était en colère. Du coup sa journée à déambuler vers les cultures agricoles débutait bien mal. Ahsoka pensait peut-être trouver un petit travail à accomplir à la journée. Rien qui la rendrait riche du jour au lendemain, mais cela mettrait du beurre dans les épinards au moins. Mais visiblement, elle n’était pas seule à être de mauvaise humeur et personne n’avait rien à lui proposer. Quoi ? C’est quoi votre problème ? Qu’est-ce que vous regardez ? Vous pensez qu’elle a une maladie dégoûtante ? Oh ça va hein, elle survit ! Soka ne va pas porter une clochette autour du cou pour qu’on sache qu’elle arrive non plus ! … Vous a-t-on précisé qu’elle est d’une humeur fracassante aujourd’hui ?

    Et puis c’est qui celle-là avec sa touffe bleue ? Enfin sa tignasse. Enfin sa chevelure, vous avez compris ! N’empêche qu’elle venait de réussir à la sortir de ses pensées. En fait, ses cheveux étaient très beaux en les voyants de plus près. Bon de loin aussi, mais Soka était trop irritée pour le reconnaître tout de suite. Donc la femme parlait de ses cheveux, visiblement ils lui plaisaient. Ce n’était pas souvent qu’on le lui disait, tiens ! Alors oui, la plupart des personnes se demandaient si ses « dessins » étaient des tatouages, du maquillage ou une maladie… La plupart des personnes pensaient qu’elle portait une perruque au quotidien (vous n’avez pas idée du prix que ça coûte pour sortir une bêtise pareille)… Mais là, c’était inédit ! Vouloir connaître la teinte du bleu de ses cheveux… Non vraiment, personne ne lui avait posé la question !

    Ne sachant pas si c’était une blague ou une réelle question, la chipie répondit :

    « C’est du naturel, on ne peut plus naturel ! » Par habitude, elle lâcha également : « Non, mes « dessins » ne sont pas des tatouages, non je ne sais pas d’où ça vient, et non je ne suis pas pestiférée. Et non ça ne se refile pas ! »

    Voilà, elle ne voulait pas non plus ses papiers d’identité ? Evidemment Ahsoka aurait pu se contenter de lui dire que ses cheveux sont naturels et qu’elle ne lui serait d’aucune aide. Néanmoins, vous connaissez les Hommes… Des commères ! Une question en entraîne toujours une autre, alors autant se débarrasser de toutes les interrogations à venir. Aller, un vieux chewing gum de moins collé sous sa chaussure !

    Alors que Soka lui tournait le dos pour reprendre ses recherches de travail, elle s’arrêta net. Lorsqu’elle se retourna, elle analysa le visage de la bleuette et se fit la remarque qu’elle l’avait déjà vue quelque part. Mais où ? A orphelinat ? Sûrement pas ! Elle se souviendrait si une nana de son genre avait passé le seuil de l’entrée. Est-ce qu’elle l’avait volée par le passé ? Difficile à dire, beaucoup ont subi les vols de la chipie… Est-elle du gouvernement ? Une célébrité ? Une voleuse également ? Une pirate ?

    « Mais vous êtes qui ?! »
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Message par Morgane Perivsky le Dim 8 Avr - 17:03

    Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Ahsoka

    Si elle appréciait le style de celle lui faisant face, un véritable choc la saisit lorsqu’elle apprit que tout ceci était naturel. Ses cheveux et ses dessins étaient aussi magnifiques sans qu’elle ait à faire quoi que ce soit ! Croiser une personne de sa stature était peut-être un signe envoyé par Keftedes. N’empêche, c’était une sacrée chance d’avoir de si belles nuances de bleu. Recruter une personne ayant la classe naturellement ne pouvait qu’être positif pour ses futures expéditions. L’incarnation du bleu avait beaucoup à apporter à cette inconnue et l’inverse était sans doute vrai.Il fallait ABSOLUMENT qu’elle la recrute. Elle en faisait son affaire : persuader était un art qu’elle maitrisait sur le bout des doigts. Son sourire s’élargit tandis qu’elle tint ces propos avec charisme :

    « Veuillez me pardonner, j’ai manqué de politesse. Je suis le capt’ain blue, leader des dragons bleus. Vous avez sans doute entendu parlé de moi : je suis celle qui a mené son équipage jusque Sèvia et qui mènera prochainement des aventures encore bien plus prestigieuses dans les cieux ! J’ai vogué à travers Teren sur mon navire volant et compte bien le refaire très prochainement avec les membres de mon équipage. »

    Soudainement ceux qui les entouraient les regardèrent avec surprise. Certains semblaient en totale admiration devant celle qui avait ouvert la voie vers un nouveau lieu beaucoup plus paisible qu’Öazys. D’autres semblèrent dans une optique diamétralement opposée et  filaient, sans doute pour avertir les autorités. Il faut dire que gagner 50 000 pièces d’or étaient offerts à ceux qui la livreraient. Qui n’aurait pas tenté sa chance pour une mission apparemment si simple ? Pas de chance : ils ne toucheraient pas cette prime. Pour cause, elle comptait mener un plan pour récupérer cette somme et s’évader ensuite, il en serait de même pour Tarkan qui avait 30 000 pièces d’or sur sa tête. Ce serait une jolie contribution à répartir ensuite à leur équipage.

    Mais l’heure n’était pas à la planification d’une autre arnaque au gouvernement. Il fallait recruter cette femme qui était peut-être au courant de sa renommée, maintenant qu’elle avait le surnom de son interlocuteur.

    « Sachez que je suis en admiration devant vous. Votre classe est indéniable, qu’elle soit inée ne fait que la renforcer. Madame, seriez-vous par hasard intéressée par une aventure unique en son genre, pouvant vous amener adrénaline, richesse et renommée ? »

    Du coin de l’oeil, le capitaine remarqua qu’une personne la pointait du doigt alors que des gardes débarquaient. Son sourire se fit espiègle tandis qu’elle redressa son tricorne et arma son troublon avec Aktech’ tornade. Dans un murmure, elle dit à l’autre :

    « Si c’est le cas, emboitez-moi le pas immédiatement ou excellente journée à vous. »

    Elle lui adressa un clin d’oeil avant d’empoigner fermement la main de son petit Azel. Rapidement, elle se faufila dans la foule avec lui. Puis, voyant que les gardes approchaient, elle renversa un étal de pommes. Elle en prit deux dans sa poche et en donna une à l’enfant par la même occasion. C’était la pagaille, des personnes trébuchèrent sur les fruits, les marchands pestèrent, le ton des gardes monta. Alala ! Ce qu’elle adorait quand les choses dégénéraient  ! Une journée calme était comme un avant goût de la mort, il ne faut pas se mentir. L’action était la seule chose d’intéressante dans la vie. La vie étant comme un jeu, il était inconcevable de pouvoir s’y épanouir sans ce petit piment.

    Les gardes s’égosillaient de l’arrêter, comme si cela serait d’une quelconque aide. Ah, les rêveurs ! Elle attrapa Azel par la taille et le mit sur son épaule comme un vulgaire sac de pomme de terre. Ainsi, elle serait sûre qu’il ne se perdrait pas entre temps ou ne se perdrait pas. Le capitaine n’avait pas surveillé si la femme la suivait toujours ou non mais on pouvait voir cette course poursuite comme un test de passage. Si elle n’était pas capable de s’enfuir avec elle, mieux valait qu’elle ne rejoigne pas le rang des dragons bleus !

    Morgane grimpa sur des tonneaux à l’équilibre improbable, les envoyant en arrière par son passage puis se hissa sur les toits d’habitations. Sauter, escalader était toujours aussi amusant. Après avoir continué sa route, avoir sauté de toit en toit, être redescendue pour ensuite se faufiler dans les rues durant une bonne dizaine de minutes. Le capitaine finit par se retourner afin de voir si l’autre avait réussi ou non à la suivre. Franchement, elle ne lui avait pas fait de cadeau mais Teren était un lieu hostile où il y avait deux camps : celui des survivants et ceux qui mourraient rapidement. Les dragons bleus faisaient partie du premier camp. Le capitaine serait bientôt fixée sur celui de l'intrigante jeune femme. En tout cas, elle remit le petit par terre, maintenant que tout danger semblait écarté.

    Notez que Morgane n’était même pas essoufflée : ce genre de chose faisait partie de son quotidien et elle n’avait pas encore donné son maximum !

    Azel, lui, mangeait sa pomme. D'ailleurs Morgane sortit la sienne pour la manger comme si de rien n'était.


    _________________


    Re: Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Message par Ahsoka Öazys le Dim 8 Avr - 22:50

    Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Morgane Perivsky & Ahsoka Öazys

    Plus elle la regardait, plus son sentiment de l’avoir déjà vue quelque part s’intensifiait. Comment oublier un personnage pareil ? Son accoutrement, ses cheveux… Tout cela devrait lui permettre d’avoir le déclic, non ? Pourtant, même si elle cherchait, Ahsoka ne parvenait pas à trouver d’où elle connaissait cette femme. C’est souvent comme ça… Vous savez, quand on cherche un nom par exemple, plus on y pense, moins on a de chance de le retrouver. Et soudainement, pendant qu’on fait la vaisselle ou sous la douche, on s’écrie « oh le couillon, c’est machin ! ». Là, il y a fort à parier que Soka ne trouvera pas l’identité de cette femme… Et qu’un peu plus tard, alors elle lorgnera sur des denrées à voler, elle retrouvera le nom qui va avec ce visage…

    Mais fort heureusement, la mystérieuse inconnue, pas si inconnue que ça, mit un terme aux intenses recherches de la chipie dans sa mémoire. Elle se présenta ni plus ni moins comme la capitaine des dragons bleus. Comme ça. Sans pression. Devant tout le monde. Alors déjà, il fallut quelques secondes à Soka pour digérer l’information. Est-ce que cette femme est au courant qu’elle est recherchée ? Est-ce qu’elle sait qu’elle représente la richesse pour à peu près tous les individus vivant dans les bas quartiers d’Öazys ? Non, visiblement, elle est née de la dernière pluie et se balade en pensant que personne ne convoiterait sa liberté en échange d’une sacrée bourse. Mais quelle naïveté… Ahsoka voyait déjà quelques personnes filer doucement pour prévenir les autorités. Ne devrait-elle pas faire de même et rafler la belle mise à prix ? Ah non, oublie Soka, tu as deux trois trucs à te reprocher et tu as moyennement envie de te frotter à la police…

    La suite de ses paroles la ramena bien vite sur Teren… Des rumeurs circulaient au sujet de son équipage, mais voilà que le capitaine les confirmait : elle s’était bien rendue à Sèvia. Un lieu plutôt fascinant et qui a le mérite de fortement intriguer la chipie. Elle s’est même demandée à plusieurs reprises s’il ne serait pas plus sage de s’y rendre, accompagnée de toute sa fratrie. Mais le voyage paraissant dangereux et ses frères et sœurs étant peu aventureux… En tout cas, elle venait d’attirer une nouvelle attention sur elle. Finit le moment de lorgner sur sa mise à prix, un million de questions se bousculaient dans l’esprit de la chipie, assoiffée de savoir au sujet de ce mystérieux endroit.

    Ouais, sauf que ce ne sera pas pour maintenant Soka, calme-toi. La pirate a un peu d’autres chats à fouetter, visiblement elle a bien compris qu’elle aura des soucis dans la minute qui suivra. Elle complimenta Ahsoka sur sa classe innée, puis lui demanda si, en gros, la vie de pirate pourrait l’attirer. Répondre à la question, sans réflexion, c’était évidemment impossible. Car qui sait, la chipie pourrait se plaire avec un équipage… Et puis la renommée lui permettrait de se montrer aux yeux de tous et peut-être d’attirer le regard de ses parents biologiques… Mais un problème, toujours le même, l’empêchait de prendre la décision de quitter Öazys : l’orphelinat… Toujours l’orphelinat… Bon, de toute façon, ce n’est pas comme si elle devait lui donner la moindre réponse maintenant, décider de quoique ce soit et puis signer un contrat hein !

    Sur ce, elle lui proposa de la suivre ou de tout simplement de passer son chemin. Sauf que dans ses paroles, Ahsoka eut l’impression qu’elle la mettait au défi de suivre le rythme. Non mais elle se prend pour qui celle-là ? Ce n’est pas parce qu’elle vaut son pesant de cacahuètes qu’il faut sous-estimer la chipie. Elle n’est pas Rosaline des bois d’Öazys pour rien. Ce n’est pas qu’une simple voleuse, chipie sur les bords… Ahsoka est également une joueuse et surtout la course ne lui fait pas peur !

    Lorsque la pirate est partie en renversant un étalage de pommes, Soka en a profité pour en chiper une au passage et suivre le mouvement depuis une ruelle adjacente. Elle entendait sans difficulté les autorités crier des ordres et des menaces, ce qui lui permit de suivre la position du capitaine et de l’enfant qui l’accompagnait. A un moment, la chipie l’aperçu porté comme un vulgaire sac à patates. Et puis elle perdit le contact visuel. Nyx, qui n’était jamais loin, après un bref regard de sa maîtresse, comprit alors sa mission : être les yeux d’Ahsoka depuis le ciel. Il lui suffirait de suivre sa chouette pour retrouver la femme recherchée. Les autorités semblaient avoir été semées, mais pas la chipie ! Rater l’occasion d’entendre des histoires sur Sèvia ? Jamais de la vie !

    Elle ne devait plus s’attendre à voir la chipie, pourtant, cette dernière avait retrouvé la pirate. Elle grignotait la pomme qu’elle avait volé lorsque le chaos avait débuté et en donna même un morceau à sa chouette pour la féliciter pour son aide. Finalement, Ahsoka donne sa position en jetant le trognon juste aux pieds du capitaine : elle se trouvait au-dessus, sur une toiture. Eh oui, toutes les deux sont suffisamment agiles pour ne plus fouler la terre !

    « Merci pour la pomme. Je peux en savoir plus sur Sèvia ? Sait-on jamais que ça m’aide à vous donner ma réponse. Sacrée course… Je m’appelle Ahsoka. »
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Message par Morgane Perivsky le Lun 9 Avr - 21:20

    Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Ahsoka

    Les deux pirates n’étaient pas les seuls à se délecter d’une pomme. Alors que Morgane guettait sa possible recrue, un trognon tomba du ciel et atterrit à ses pieds. Instinctivement, elle leva les yeux et afficha un sourire espiègle en reconnaissant la jeune femme. Elle avait réussi l’épreuve : c’était parfait ! En plus, toutes deux pourraient parler en toute tranquillité. Il n’y avait qu’une chouette à l’horizon, rien de bien inquiétant puisqu’elle semblait appartenir à l’agile demoiselle. Cette dernière la remercia pour la pomme et demanda des informations concernant Sèvia.

    Le capitaine des dragons bleus rit de bon coeur, ravie qu’on la questionne. Relater ses aventures était toujours agréable : elle le faisait donc volontiers. Voir les yeux d’inconnus s’illuminer était toujours stimulant. Elle devenait l’héroïne du jour. Alala...  La joie d’être un pirate.

    Pour faire son récit dans de bonnes conditions, elle se dépêcha de grimper à son tour sur le toit. Bien sûr, elle n’avait pas laissé Azel de côté. Tous deux arrivèrent aux côtés de celle qui se prénommait Ahsoka. Morgane enleva son tricorne qu’elle posa sur les genoux et s’assit aux côtés de la jeune femme avant de contempler l’horizon.

    « De rien pour la pomme. J’en ai encore une autre si besoin. Et je comprends que cela vous intéresse. Ils vantent mes mérites dans les journaux. Tout le monde commence à savoir que j’y suis allée, comme si cela relevait de l’exploit. J’ai pourtant voyagé dans des contrées bien plus impressionnantes que Sèvia mais bon… Si c’est ce qui vous importe. »

    Son sourire s’élargit tandis qu’elle sortit une carte du monde du point de vue d’Öazys, avec Sèvia positionné dessus. Mieux ne valait pas dévoiler la carte entière qu’elle avait alors qu’elle n’avait aucune certitude que l’autre la rejoindrait. Parler de Sèvia n’était pas dangereux. Elle aurait pu donner ces informations à n’importe qui. Pour elle, il ne s’agissait pas d’un lieu introuvable ni totalement inaccessible. Artstone par contre, c’était une autre paire de manche. De même pour Aïsty… Voilà qu’elle s’égarait. Elle cligna des yeux avant de montrer la localisation du lieu sur la carte bien qu’il y était clairement référencé à l’encre noire.

    « A des semaines de kwaks d’ici se trouve une immense forêt verdoyante protégée par le gardien Shinrin, un immense cerf. Au coeur de celle-ci se trouve le royaume du nom de Sèvia. Que puis-je te dire de cet endroit ? Les personnes qui y vivent sont extrêmement respectueuses de la nature. Donc ne vous avisez pas de toucher à une plante ou un animal sans autorisation sous peine de finir en prison ou tuée. Les créatures sont assez dangereuses, pour moi bien plus encore que celles du désert car elles ont des particularités toxiques, entre autre. Sinon, une fois au coeur de Sèvia vous serez plutôt tranquille, c’est un cadre plus convivial qu’Öazys. »

    Morgane aurait pu conter de nombreuses aventures sur ce qu’elle avait vécu là-bas mais elle doutait que c’était ce que recherchait Ahsoka. En fait, pour pouvoir réellement répondre à ses attentes, elle décida de se renseigner un peu.

    « Il y a tellement de choses à dire. Leur monnaie n’est pas la même. Ils paient en glands. Je pourrai en parler des heures. Le plus simple serait que vous me posiez des questions plus précises pour que je puisse y apporter des réponses claires. Allez-y, je vous écoute. »


    Dit-elle avant de croquer une fois de plus dans sa pomme. Le capitaine s’était bien gardé de sortir ses croquis d’exploration et autres papiers. Elle ne le ferait que si l’autre orientait ses questions sur le sujet. Ca n’en avait pas l’air mais sa sacoche était une véritable caverne d’alibaba questions informations. C’était pour cela qu’elle ne la quittait jamais et qu’elle ne laissait pas les gens y toucher. Si elle aimait se vanter de ses exploits, elle ne voulait pas qu’on lui vole le travail d’une vie. Rien qu’à cette pensée, elle crut entendre le ricanement de Tarkan. C’est sûr que ça l’aurait bien amusé, le vil poulpe...


    _________________


    Re: Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Message par Ahsoka Öazys le Ven 13 Avr - 18:43

    Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Morgane Perivsky & Ahsoka Öazys

    La pirate répondant au prénom de Morgane la rejoignit d’un air amusé sur son toit. Le gamin qui l’accompagnait n’était pas en reste et avec l’aide de la femme il se joignit à elles. Il était bien silencieux, c’en était presque effrayant. Soka n’avait pas pour habitude de voir des enfants enfermés dans le mutisme. Ses frères et sœurs sont généralement de vrais moulins à paroles qui ne se lassent jamais de leur propre voix. La jeune femme lui fit un petit sourire mais elle n’eut pas l’impression que l’enfant s’intéressait à elle. Tant pis, on ne peut pas plaire à tout le monde, bien que cela lui fendit le cœur. Après tout, Ahsoka a pour habitude d’être une sorte de modèle pour les enfants qu’elle fréquente et d’être fortement appréciée. C’est peut-être ses cheveux qui lui font peur ?

    Morgane lui proposa à sa façon une nouvelle pomme, mais la chipie n’avait pas particulièrement faim. Quand vous êtes habitué à voler pour manger le plus souvent, vous savez vous restreindre. La faim ne vous tenaille pas le ventre de la même façon quand vous n’avez pas beaucoup plus que la peau sur les os.

    Intriguée par les deux individus, Nyx la chouette d’Ahsoka, vint les rejoindre à son tour sur le toit. D’habitude, elle préfère prendre place sur l’une des épaules de sa maîtresse, mais là, elle préféra le confort de ses cuisses pour ainsi dévisager la femme aux cheveux bleus. Ses petits yeux n’avaient rien de mesquin, on pouvait facilement lire la curiosité pour ce personnage extravagant. La chipie posa une main sur son familier et lui caressa avec lenteur le dessus de la tête, sachant pertinemment que la chouette appréciait tout particulièrement ce geste de tendresse.

    En se vantant un peu, le capitaine en profita pour rappeler qu’elle avait visité bien des lieux sur Teren, bien que Sèvia était le sujet qui importait le plus dans cette conversation. Ahsoka pouffa de rire, évidemment, elle n’en attendait pas moins d’une femme dans son genre avec une telle réputation que la sienne. Ah ces pirates ! Fidèles aux clichés et à l’image que tout le monde s’en fait !

    Avec une carte pour lui montrer sa localisation, elle débuta son récit sur Sèvia. Tout en fixant ce point sur le papier, Ahsoka écouta, apprit et absorba toutes les paroles qu’elle prononçait. Le moindre détail avait son importance pour la chipie. Les informations sur le gardien, sur le peuple de Sèvia, leur mode de vie, leurs habitudes, les créatures que l’on peut rencontrer… Tout était si intéressant à découvrir ! La jeune femme avait presque des étoiles dans les yeux en découvrant tant de détails qui jusqu’ici lui étaient absolument inconnus. On entend pas mal de choses au sujet de Sèvia, mais c’est si loin de la réalité. Une information, notamment, l’intrigua tout particulièrement…

    « Ils payent tout avec des glands ? Des glands ? Le truc qui pousse dans certains arbres ? L’argent pousse sur les arbres à Sèvia ? »

    La chipie laissa un rire s’échapper de ses lèvres. Excellent ! Combien de fois elle avait entendu cette phrase à l’orphelinat ou même au souk ? « L’argent ne pousse pas sur les arbres. » En tout cas, chaque fois qu’elle l’avait entendue, si elle avait reçu une pièce… Elle serait riche aujourd’hui ! Vous imaginez ? Vous allez vous promener, vous récupérez des glands et vous voilà riche et capable de vous acheter à manger… C’est un tout autre monde qu’Öazys, c’est certain !

    « La pauvreté existe-t-elle à Sèvia ? Parce que s’il est aussi simple d’obtenir de l’argent qu’en se penchant pour ramasser des glands… Les gens sont heureux ? Il y a beaucoup d’orphelins ? La guerre ? La famine ? Le gouvernement aime-t-il les étrangers ? Il y a du travail à foison pour quiconque est prêt à donner de son énergie ? »

    Voilà qu’Ahsoka se comportait comme ses frères et sœurs. Elle enchaînait les questions sans même laisser le temps à son interlocutrice d’y répondre. Ses interrogations ne lui paraissaient d’ailleurs peut-être pas utiles… Pourtant pour l’orpheline, elles étaient capitales. Sèvia représente une sorte de lieu mythique où potentiellement sa fratrie pourrait être en sécurité, loin de la pauvreté et de la famine… Autant s’assurer que tout cela est possible et que ce ne sont pas juste des histoires racontées pour vendre du rêve à toutes les personnes pauvres, désespérées, en recherche d’un avenir meilleur. Toutes ces questions n’étaient pas seulement pour satisfaire sa curiosité, mais surtout pour savoir si oui ou non elle pouvait compter sur ce monde mystérieux.
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Message par Morgane Perivsky le Mar 17 Avr - 23:19

    Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Ahsoka

    Ahsoka semblait être surprise du mode de vie totalement différent des sèviakyans. Cela n’avait rien de surprenant. Lorsque l’on grandissait dans un lieu sans jamais en être sorti, on est persuadé que les règles de vie sont les même partout. Pourtant, certains peuples sur Teren vivaient bien mieux que d’autres. Il était clair que les öazyskyans n’étaient pas les mieux lotis socialement parlant.

    La monnaie étonna forcément la jeune femme qui se mit à rire. Capt’ain blue en fit de même et lui confirma d’un air espiègle :

    « Oui, ils paient avec les glands qui poussent sur les arbres. Ca surprend au début puis ça tourne vite en guerre à celui qui a repéré le gland en premier... On peut dire que c'est un peu le royaume des glandus. »

    La jeune femme pouffa de rire de sa blague stupide puis poursuivit, consciente qu'elle ne faisait sans doute rire qu'elle.

    « Il existe des moyens de paiements encore plus farfelus, croyez-moi. Chez moi, il faut payer avec des plumes de Keftedes ou de harpies…

    Et ce n’était pas mince affaire. Keftedes et ses harpies ne se laissaient pas facilement approcher. Il fallait donc avoir de la chance ou réussir à la suivre en espérant en récupérer sur le trajet. Sachant que les habitants n’étaient pas censés quitter leur territoire, imaginez le niveau de richesse de la population. Heureusement que Morgane ne respectait pas la loi pour pouvoir aider les siens. Elle était la seule à le faire et elle ne pouvait échouer. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle devrait réparer au plus vite le Wind. Mais la pirate n’allait pas s’éterniser sur son peuple.

    « D’autres civilisations paient en glaçons ! Voyager vous fait réaliser que chaque peuple a un mode de vie totalement différent et ce qui pour vous est une richesse est totalement inutile pour le voisin. »

    Les questions tombèrent en masse. Visiblement, cette jeune femme était extrêmement curieuse et profitait de la chance de côtoyer une personne d’expérience comme le capt’ain blue. Quoi de plus normal ? Elle avait bien raison ! La fan du bleu adorait étaler sa culture et ne comptait donc pas limiter ses informations, dans la limite de ses connaissances. La pirate était surtout intéressée par les trésors et ne connaissait pas sur le bout des doigts chaque petit détails de chaque culture. L’observation et les questions lui avaient apporté des réponses mais c’était tout. Rapidement, elle se remémora chacune des interrogations et répondit sans trop prendre le temps de réfléchir :

    « Il ne me semble pas avoir vu des pauvres là-bas, non. Cela semble logique puisque l’on peut avoir assez de gland pour se trouver un repas. Les gens me semblent assez heureux. En tout cas, bien plus que les gens d’Öazys, de ce que j’en ai vu. Pour ce qui est des orphelins, je n’en sais trop rien, je n’y ai pas prêté attention. Enfin, oui et non. Tu vois ce petit-là, il s’appelle Azel. Je l’ai adopté et il vient de là-bas. Donc je peux te dire qu’il y en avait au moins un… Même si je l’ai trouvé à la base sur Öazys. »

    Morgane se demanda pourquoi l’autre portait un intérêt concernant les orphelins. L’était-elle ? Comptait-elle créer une association à travers Teren pour les orphelins ? Grand bien lui fasse. Il faudrait dans tous les cas qu’elle cherche elle-même les informations car ce n’était pas du tout la priorité du capitaine.

    « La guerre, je ne crois pas qu’il y en ait. Ils ont des voisins différents mais ils ne sont pas en conflits. De ce que j’ai vu, ils ne semblaient pas être un peuple guerrier bien qu’ils sachent se défendre eux, leur forêt et leur roi et leur reine. Je n’ai pas étudié leur politique en profondeur donc pour l’intégration des étrangers : je n’en sais rien,  mais je suis toujours bien accueillie à la taverne, pour ma part. Et pour le travail je n’en sais pas plus : je ne vais pas dans les différents lieux pour y proposer mes services. Mon unique but est de dénicher des trésors et d’aider les miens qui en ont grandement besoin. »

    La jeune femme passait clairement plus de temps à réfléchir au meilleur plan pour tirer le plus grand avantage des peuples plutôt que de s’y intégrer légalement. Bien sûr, elle essayait de ne pas être en de trop mauvais termes pour ne pas se cacher à chaque passage. Ceci dit, elle n’était jamais à l’abri d’un avis de recherche. La preuve en était qu’Öazys la traquait. D’ailleurs, il faudrait ABSOLUMENT qu’elle en parle à son équipage. Toute richesse ne devait être éludée. Et puis, aller en prison ne lui faisait pas peur. Sortir de guêpiers était son quotidien et elle avait vécu bien pire que la prison. Mais ça, c’était encore une autre histoire qu’elle conterait peut-être un jour.


    _________________



    Contenu sponsorisé

    Re: Naturellement classe ?! Naaan ?!

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Avr - 23:12