avatar
    Vaan ÖazysVoleur téméraire

    La Belle et Le Clochard... [ Ahsoka & Vaan]

    Message par Vaan Öazys le Lun 2 Avr - 19:28

    La Belle et le Clochard... Attends quoi ?!

    Ahsoka Öazys & Vaan Öazys

    Les yeux rivés sur un étalage de nourritures, Vaan tapotait machinalement la marche sur laquelle il était assit. Son coude posé sur son genoux, il venait retenir sa tête avec sa main, tandis que Glue, son fidèle pot de colle, était tranquillement posé à côté de lui. Il soupira un petit coup avant de jeter un regard son son familier. « T'as faim ? » Lui demanda-t-il même s'il était évident qu'elle n'allait pas lui répondre. Le jeune homme s'était redressé toujours assit il se gratta la tête signe qu'il était en train de penser à quelque chose.

    En fait ce n'était pas inhabituelle qu'il traine dans les parages, le souk était l'endroit parfait pour piquer des trucs. Parfois, il se la jouait réglo mais le hic, c'est que ce coup-ci, il tentait de mettre l'argent qu'il arrivait péniblement à obtenir, de côté pour d'autres projets. D'autant que Vaan ne gagnait pas grands choses ces temps-ci. Le fait qu'il se soit prit une vilaine raclé l'avait mit dans un sale état, il avait eu du mal à s'en remettre et évidemment, il avait perdu toutes ses économies au passage. Il était de nouveau sur pieds mais désormais, il lui fallait encore tout recommencer. Tout ça pour dire qu'il attendait la bonne ouverture pour chiper quelques victuailles.

    Un gargouillis vint briser le silence qui s'était installé entre lui et Glue. S'était son propre estomac qui lui jouait cette fâcheuse mélodie. Il prit un air un peu désespéré en baissant la tête. « J'ai trop la dalle. » Maugréa-t-il en gigotant un peu.

    Quelques instants plus tard, il fit un signe à Glue, même si elle n'avait pas besoin de ça pour le suivre. Vaan se remit debout d'un petit bon alors qu'il s'étira les bras bien haut vers le ciel. Il fléchit les genoux pour se remettre totalement droit à deux reprises, histoire de s'échauffer un peu et il afficha un petit sourire. Il se dirigea d'un pas rapide et discret vers l'étalage et chipa deux belle brioches bien rondes en passant juste à côté. Là dessus il n'entendit qu'à peine les protestations du vendeurs alors qu'il s'était mit a courir pour éviter de l'avoir à ses trousses et qu'il puisse utiliser un Aktech' contre lui. Bien sûr Glue le suivait sans mal même si en fait, c'était elle qui avait prit de l'avance cette fois-ci. Oh elle n'était pas folle, elle avait l'habitude de ce genre de situation, si bien qu'elle savait qu'elle ne devait pas trop se faire remarquer donc elle ne le perdait pas de vue mais restait assez éloigner de Vaan pour éviter de l'embêter durant sa course. Quoiqu'il en soit, il était très rapide si bien que la plupart du temps, ça lui permettait d'arriver à s'enfuir sans mal. Ce qu'il parvint à faire après quelques minutes de courses tout de même ; autant être certain d'être à l’abri du danger.

    Vaan stoppa sa course en tournant vers une ruelle un peu plus silencieuse, les mains sur les hanches et un peu courbé le temps de reprendre son souffle, il affichait un sourire victorieux. « Mission accomplie, Glue. » Fit-il en se redressant, une brioche dans chaque main. Il fit sauter en l'air celle qu'il tenait dans sa main droite avant de la rattraper et de mordre dedans aussitôt. Il en arracha ensuite un morceau pour le tendre à Glue qui le prit aussi rapidement. Il souffla après avoir terminé sa bouché et retourna vers la grande rue toujours le sourire aux lèvres. Il continuait son chemin fièrement en mangeant la brioche entamé alors qu'i avait ranger l'autre pour la garder pour plus tard ; sans évidement oublier de nourrir Glue.


    _________________
    Vaan Öazys

    Re: La Belle et Le Clochard... [ Ahsoka & Vaan]

    Message par Ahsoka Öazys le Mar 3 Avr - 17:43

    La Belle et le Clochard

    Vaan Öazys & Ahsoka Öazys

    Le souk des bas quartiers d’Öazys ne pouvait pas mieux se nommer ! C’est bruyant, cela grouille de monde, on ne peut pas circuler comme on le souhaite, on risque à tout moment de trébucher sur un article quelconque… Heureusement qu’Ahsoka est débrouillarde et qu’elle sait se faufiler entre les personnes et les étalages. Parfois, une ou deux babioles tombent dans ses poches. Mais ce n’est pas de sa faute, ni du vol, si ces objets sautent vers elle pour qu’elle les emporte, n’est-ce pas ? Essaye de t’en convaincre Soka !

    En tout cas, aujourd’hui, son but n’était pas de dérober un ou deux paquets de bonbons ou encore un petit jouet qui ferait rêver sa fratrie. La chipie était en quête d’antibiotiques. Une petite épidémie se développait à l’orphelinat. Rien de bien grave en soit, mais cela affaiblissait la majeure partie des enfants. Puisqu’elle y avait échappé jusqu’ici, le rôle de guérisseuse lui revenait. Aux dernières nouvelles, elle est incapable de prononcer des paroles magiques pour soigner les enfants, alors il faut donc trouver les médicaments. Elle aurait très bien pu se rendre directement en ville, dans une pharmacie, mais là-bas tout coûte bien trop cher. Ici, en échange de quelques services, de babioles dont on n’a plus l’utilité, ou avec la force de ses paroles, on peut trouver un peu de tout à moindre prix, pourquoi s’en priver ?

    Sa petite chouette, qui volait lentement au-dessus de tous les étalages, lui signala avec un petit hululement qu’elle venait de trouver un marchand potentiellement intéressant. Ahsoka leva les yeux vers l’animal pour suivre du regard sa direction et, une petite minute plus tard (cela prend du temps de se glisser entre les passants qui piétinent plus qu’ils ne marchent !), elle venait de rejoindre son familier. Nyx prit place sur son épaule droite, comme à son habitude, et Soka se mit à examiner la marchandise. Rapidement, son regard fut attiré par les antibiotiques qui soigneraient le mal de ses frères et ses sœurs.

    « Combien pour le lot ? » Demanda-t-elle sans passer par les mondanités inutiles dont tout le monde se contre fiche au souk. « Quarante pièces. » Lui répondit-il, sans même la regarder. « Mais c’est du vol ! C’est plus cher que dans la haute… » … société. C’était bien plus cher que dans toutes les pharmacies de la ville. « Peut-être bien, mais j’ai une famille à nourrir, et commence à y’avoir un virus bien moche qui traîne. Ils commencent à être en rupture en ville. Alors c'est quarante pièces ou du balais. »

    Bien qu’écœurée par le comportement de ce marchand, Soka croyait sans peine que les médicaments commençaient à manquer. La population s’appauvrissait, la santé de tous se dégradait… C’était un enchaînement infernal et inévitable au vu de l’actualité. Elle attrapa sa bourse et parvint à compter vingt-sept pièces. Magnifique, elle n’aurait jamais assez de médicaments pour tout l’orphelinat avec ça ! Il était donc temps de marchander. Elle se pencha vers l’homme et décida d’user des charmes de son corps, sait-on jamais que cela fonctionne… Il suffisait parfois d’agiter un peu les épaules, d’avoir la bouche en cœur et de papillonner des cils pour que les hommes cèdent.

    « Et que dites-vous de vingt-sept pièces et d’un gros bisou ? » Le tout pour le tout. Elle n’avait rien sur elle à proposer pour atteindre la somme demandée. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait même plus d’Aktech’ à troquer… Le sien avait déjà été l’objet d’un échange il y a bien longtemps, dans une situation plus ou moins similaire. « J’en dis que ma femme ne serait pas ravie et que tu vas pas faire long feu dans le souk, je vais vraiment te chasser à coup de balai ! »

    Tant pis pour la féminité, Ahsoka poussa un soupir et se résigna à ne prendre qu’une partie de la marchandise. Enfin, qu’une partie officiellement hein… N’imaginez pas qu’elle va gentiment partir sans prendre ce qu’elle convoite… Ce serait se débarrasser d’elle bien trop facilement. Elle tendit tout son argent au marchand. Il calcula rapidement combien de boîtes il pourrait lui donner en échange. Le tout tenait dans un sac qu’elle attrapa aussitôt délestée de ses maigres économies.

    C’est à ce moment-là qu’il y eut une nouvelle source d’agitation dans le souk. Visiblement, un autre marchand avait subi un petit vol et un jeune homme passait à toute allure pour ne pas se faire attraper. Oh lala, quelle surprise… Ce n’était pas comme s’il y en avait cinquante par jour ici… Et le pire, c’est que cela attirait toujours l’attention des autres marchands. Parfois ils se lançaient à la poursuite des voleurs, parfois ils se contentaient d’hurler menaces et insultes… En l’occurrence, le marchand à qui Ahsoka venait d’avoir affaire, n’était plus vraiment concentré sur son propre étalage. Forcément, la chipie en profita pour dérober le reste des médicaments et pour les fourrer dans le sac. Et hop, voilà qu’elle filait dans la direction opposée !

    Deux vols en peu de temps, c’est moche, mais c’est la dure réalité du souk. Une fois qu’elle se savait assez loin du marchand qu’elle venait de de voler, elle s’arrêta pour examiner les médicaments. Un truc auquel tout le monde ne pense pas… C’est de vérifier l’intérieur des boîtes ! Les escrocs sont nombreux dans ce souk, prêts à vous vendre du rêve alors qu’il n’y a que du vent. Heureusement, Soka avait eu du flair et les médicaments se trouvaient bel et bien dans leurs boîtes. Un grand soulagement ! Les enfants pourraient vite se soigner et se débarrasser de ce fichu virus dont ils n’avaient clairement pas besoin.

    Un nouveau petit cri de sa chouette : Nyx voulait alarmer la chipie de la présence d’un rôdeur. Ahsoka releva le nez de l’intérieur du sac et menaça le jeune homme qui approchait, accompagné de son familier. Tiens, est-ce que ce ne serait pas le voleur qui lui avait permis de… voler ?

    « Qu’est-ce que tu regardes ? Si c’est mon trésor que tu veux, va falloir t’accrocher pour me le piquer. »
    avatar
    Vaan ÖazysVoleur téméraire

    Re: La Belle et Le Clochard... [ Ahsoka & Vaan]

    Message par Vaan Öazys le Jeu 5 Avr - 22:27

    La Belle et le Clochard... Attends quoi ?!

    Ahsoka Öazys & Vaan Öazys

    Vaan marchait maintenant sans vraiment regarder où il allait, il mâchouillait un morceau de brioche avec un air ravis. En fait ça lui faisait vraiment du bien de manger un morceau même si le blond avait d'avantage envie de se goinfrer, il préférait garder l'autre mets pour plus tard. Enfin cela serait sans doute beaucoup plus facile si Glue ne lui lançait pas un genre de regard malheureux qui voulait juste dire qu'elle en voulait encore. Il jeta un oeil sur le dernier morceau de la première brioche et grimaça à la vue de tout ce qu'il restait... Si peu en fait. Il soupira et tendit le bout à son familier, qui d'un air plus que ravis, se précipita dessus pour s'en goinfrer. « Je me suis encore fait avoir. » Lâcha-il ensuite dans un nouveau soupire. Glue savait pertinemment qu'il ne résistait pas à son regard de chien battue et elle arrivait toujours aussi bien à en jouer.

    Quoiqu'il en soit, Vaan avait reprit sa route nonchalamment alors qu'il jetait des regards sur les passants. Rien d'intéressant à l'horizon et puis il n'avait pas spécialement envie de commettre de nouveau un vole. Après tout, s'il se faisait trop repérer il risquait d'être reconnue à chaque fois par les vendeurs du souk. L'endroit était certes grand mais il lui arrivait tout de même d'y revoir des gens qu'il avait déjà croisé auparavant même si beaucoup installaient des stands temporaires, il y avait aussi pas mal d'habitués. Le jeune homme poursuivait donc sa route tranquillement. Il n'avait pas spécialement fait attention à la jeune femme qui se trouvait à quelques pas seulement de lui, du moins au début avant de se poser quelques questions sur cette étrange passante. Elle avait les yeux rivés sur le contenue de son sac, qu'il ne voyait pas de là où il était d'ailleurs. Il se demandait ce qu'elle pouvait bien trafiquer dans le fond de ce pochon et d'ailleurs elle avait l'air un peu suspect... Enfin, ce n'était pas un voleur comme lui qui pouvait juger mais bon, tout de même.

    Un drôle de cri se fit entendre juste au dessus d'eux, c'était une chouette ou un hiboux ; en fait il ne savait pas vraiment les reconnaître. La jeune femme en avait profité pour relever la tête vers lui. Elle avait une drôle de tête d'ailleurs et aussi de drôles de cheveux, c'était sa première impression à son sujet et puis, elle s'adressa à lui. Oui c'est vrai qu'est-ce qu'il regarde... ? C'est la question qu'elle lui posa justement et elle semblait le menacer ou le conseiller plutôt, de ne pas voler ce qu'elle tenait en main comme un trésor. Les chapardeurs étaient courant au souk mais tout de même, est-ce qu'elle le traitait vraiment de voleur ? Bon, il ne pouvait pas lui en vouloir parce qu'elle avait raison sauf que bon, est-ce qu'elle était déjà au courant ? D'ailleurs, il ignorait ce qu'elle trimballait dans son sac, pourquoi est-ce qu'il voudrait la voler ? Vaan la regardait toujours; prêt à lui répondre.

    « J'en sais rien. » Répondit-il d'un air sceptique. « C'est quoi ? Ça m’intéresse ? » Demanda-t-il ensuite en penchant la tête vers elle pour regarder le contenue du sac. Il ne savait pas trop ce qu'elle planquait la dedans mais il était curieux de savoir. « C'est illégale ? C'est de la drogue ? » Poursuivit-il en croisant les bras et en penchant légèrement la tête sur le côté.


    _________________
    Vaan Öazys

    Re: La Belle et Le Clochard... [ Ahsoka & Vaan]

    Message par Ahsoka Öazys le Dim 8 Avr - 13:03

    La Belle et le Clochard

    Vaan Öazys & Ahsoka Öazys

    Vous pensez qu’il a pris peur ? Nenni ! A croire qu’elle n’a pas été assez claire. Non parce que là, quiconque souhaiterait poser une main ou un regard sur ces médicaments… elle lui ferait sa fête ! Il n’y avait pas moyen qu’elle perde ne serait-ce qu’un médicament. Ils étaient destinés à ses petits frères et petites sœurs, pas à un illustre inconnu qui n’avait pas l’air non plus trop menaçant. Mais comme on dit, il faut se méfier de l’eau qui dort. Et puis l’habit ne fait pas le moine. Enfin vous avez compris l’idée. La chipie plissait des yeux en essayant d’analyser l’individu face à elle. Ce n’était pas comme si elle possédait un œil capable de lire dans les âmes comme dans un livre, de connaître leurs intentions, ou une intelligence artificielle pouvant lui donner l’identité de tous les badauds qu’elle croise. C’était plus une sorte de manie qu’autre chose.

    « Non, ça ne t’intéresse certainement pas, c’est pas de la bouffe. » Lança-t-elle au hasard.

    Il faut dire aussi que la préoccupation de la plupart des jeunes vivant dans les bas quartiers, c’est de se nourrir. Cela devrait donc être pertinent ? Elle referma le sac lorsqu’il essaya de se pencher comme une commère pour en deviner le contenu. Imaginons que lui aussi soit à la recherche de ces précieux antibiotiques… Elle passa ensuite le sac dans son dos et resserra au maximum les bandoulières afin qu’il soit bien plaqué contre elle.

    « Je ne trempe pas dans la drogue, moi. »

    Soka n’avait pas pu s’empêcher de prendre un petit air condescendant et d’ajouter ce « moi ». En fait, il avait l’air d’un type plutôt normal et pas en manque de drogue, justement, alors était-ce bien utile ? Sûrement pas. Mais bon, il y a un cliché que ceux de la haute société aiment bien entretenir à propos de ceux de la basse société : les pauvres ont forcément un rapport de près ou de loin avec la drogue ou toutes autres choses illégales. Sauf qu’Ahsoka a toujours mis un point d’honneur à éviter toutes ces bêtises sources d’ennuis, et à empêcher sa fratrie de s’en approcher ! Eh oui, elle est comme ça la chipie !

    Les mains fermement accrochées aux bandoulières de son sac à dos, ça donne un peu un air d’exploratrice et elle aime bien ça, Soka claqua sa langue pour que sa petite chouette la rejoigne. Avec délicatesse, jamais elle ne blessait avec ses serres sa maîtresse, l’animal vint de poser juste à côté de sa tête. En penchant la sienne, elle jugea du regard (sans méchanceté, elle en est incapable le plus souvent) le jeune homme, mais son regard fut aussitôt attiré par la petite créature qui l’accompagnait. Intriguée et visiblement joueuse, elle prit son envol pour se précipiter vers le familier et faire sa connaissance avec des petits cris adorables. Le péché mignon de la chouette était de rencontrer d’autres familiers et de se nouer d’amitié avec eux, indépendamment de la volonté de la chipie.

    « Ah Nyx c’est pas le moment ! Il faut retourner à l’orphelinat on nous attend ! »

    Elle voulut l’attraper, mais la chouette était bien trop agile, petite et rapide pour que cela soit possible. Et puis il semblerait que l’autre familier n’avait pas non plus envie d’écourter leur petite séance de jeu. Résignée, Ahsoka poussa un soupir et s’imagina qu’elle n’avait pas d’autre choix que de regarder Nyx s’amuser tout en surveillant les intentions de ce jeune homme. Fallait-il entamer la conversation pas politesse ou pour tuer l’ennui ? Fallait-il lui parler pour l’empêcher d’imaginer un plan pour voler les médicaments (si bien sûr il les convoite) ?

    « Il s’appelle comment ? » Lui demanda-t-elle, en parlant de son familier. Très logique de faire les présentations des familiers, plutôt que de chercher à savoir son nom à lui.

    Contenu sponsorisé

    Re: La Belle et Le Clochard... [ Ahsoka & Vaan]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Avr - 23:13