Aller en haut Aller en bas

    avatar
    Sylène BraveheartShérif foudroyante
    Shérif foudroyante

    On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Sylène Braveheart le Sam 2 Déc - 19:14

    On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où !

    Sylène, Johan et Sera

    Le jour du rendez-vous était arrivé. Sylène était prête depuis un moment et fut d’ailleurs la première sur les lieux du rendez-vous. Elle était sur son kwak doré, attendant silencieusement que Johan et Sera pointent le bout de leur nez. Buzz était aux pieds du kwak, assis sagement. Tous étaient d’une zenitude assez impressionnante. A tel point qu’ils auraient facilement pu jouer le rôle de statue. L’heure fixée arriva finalement ainsi que les deux acolytes et le robot.

    Johan avait un sac avec lui : sans doute avait-il fait quelques achats. Il monta sur son kwak blanc avant de la rejoindre. Sera, elle, chevauchait un kwak jaune. Le shérif les détailla tous deux avant de leur dire de sa voix monocorde :

    « Bien, mettons-nous en route. Je passe devant pour que nous empruntions le chemin le plus court. Par contre, je vous préviens, nous passerons par un coin qui grouille de scorpiards. »


    Elle les regarda tous deux, se doutant qu’ils n’avaient peut-être pas les données de cette créature. Aussi elle détailla :

    « Ils sont assez rapides mais ce qu’il faut surtout surveiller c’est leur langue. Elle peut vous attraper à une très grande distance pour vous attirer dans leur bouche. Vous serez alors dévorés tout cru. Bon, bien sûr ils sont assez puissants pour tuer nos kwaks. Donc, ce que je conseille, c’est de faire tout pour passer furtivement… Et, si on se fait repérer, on fonce en les repoussant. Créer d’une manière ou une autre des obstacles. J’ai vu de nombreux Millkyans mourir à cause d’eux. On va éviter de vous faire tuer. »


    Ses alliés auraient pu lui demander pourquoi passer par là et non le chemin alternatif. Ils auraient appris qu’il s’y trouvait un repaire de golems des sables. Autant dire qu’ils avaient encore moins de chance de s’en sortir. Les kwaks ne pouvaient pas tenir longtemps face aux flammes. En plus, ces cochonneries se fondaient dans le décor. La mort était quasi inévitables pour les humains. Sylène aurait pu se permettre de perdre des bouts mais pas eux. Donc, elle avait choisi la meilleure option.

    Oh et si vous vous demandez comment Sylène connaissait les repaires des monstres… Hé bien, elle était bien placée pour le savoir puisqu’elle faisait des allers retours extrêmement régulièrement.

    Une fois assurée que les deux alliés furent prêts, elle leur fit signe de la suivre et se lança à l’aventure.

    « Nous serons embêtés durant quatre jours. Il n’est pas dit que nous puissions dormir plus d’une heure ou deux par nuit. Vous vouliez le plus rapide… Vous allez être servis. La bonne nouvelle c’est que si nous dormons peu, cela devrait prendre moins de quatre jours et nous serons peut-être moins repérés par les ennemis. Mais, je ne garantis rien. »

    Sylène mit son kwak à une allure assez vive. Buzz suivait la cadence, à côté de l’oiseau.


    [L’équipe part d’Öazys en J12 et vont en J13]

    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Dios le Sam 2 Déc - 19:20

    [Nid de scorpiards en J13 !]
    Comme annoncé, tu vas t'amuser explorateur. Quatre jours de lutte acharnée contre de superbes scorpiards qui meurent d'envie de t'attraper telle une mouche avant de te dévorer ! Il y en a tellement que je meurs d'envie de voir comment vous allez vous vous débrouiller sans finir blessé. Courage, je te regarde ! Razz

    P.S : je me permettrai d'intervenir pour jouer des scorpiards si j'en ressens le besoin hihi  Razz Et pour le rp en question, vous voyez pour la longueur entre joueurs. Vous n'avez que le J13 à traverser pour atteindre Crystal Mill. Mais pour que ça ne fasse pas que deux rp, vous avez le temps que vous souhaitez. Vous improvisez comme bon vous chante Wink

    InvitéInvité

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Invité le Dim 3 Déc - 17:29

    Sera Crimson






    Sortir d'Öazys n'était pas du tout compliqué. N'importe qui pouvait sortir sans problème. Toutefois, l'argentée avait la pression. Son absence allait se faire remarqué très rapidement, elle en était certaine. Même si elle avait prit toutes les bonnes précautions pour que ça se voit moins possible. Elle prenait des risques pour son compagnon robotique, mais elle s'en fichait de ce qu'il pouvait lui arrivé. S'il souhaitait la punir pour avoir désobéit, elle subirait son châtiment. Sera s'était beaucoup trop attaché à Snow pour le laisser partir sans rien essayer pour le sauver. Elle avait déjà perdu des personnes à qui elle tenait énormément elle n'allait pas vivre la même chose une nouvelle fois.

    L'argentée avait donc tout préparer la veille pour être à l'heure. Habituellement, c'était Snow qui s'occupait de la transporter, mais là elle devait prendre un moyen de transport comme tous les autres habitants. Le plus rapide était de prendre un kwak. Pour la couleur, il n'y avait que les jaunes à Öazys alors elle prit le premier qu'elle avait trouver. Une fois sa monture trouvé, elle se dirigea vers le lieu de rendez-vous. Pour l’occasion, elle avait prit un petit sac de provision pour ces quelques jours, mais surtout elle prit de quoi boire. Dans un désert comme celui-ci le manque d'eau pouvait tuer n'importe qui. Cela serait bête qu'elle meurt au milieu du désert alors qu'elle tentait de sauver son ami.

    Une fois prête, elle retrouva sur le lieu de rendez-vous la femme robot et l'homme faisant parti de son passé. D'ailleurs, elle se demanda pourquoi il faisait parti de l'expédition. Enfin peu importe. Elle leur fit un signe de tête avant d'écouter silencieusement la femme parler.

    « Bien, mettons-nous en route. Je passe devant pour que nous empruntions le chemin le plus court. Par contre, je vous préviens, nous passerons par un coin qui grouille de scorpiards. Ils sont assez rapides mais ce qu’il faut surtout surveiller c’est leur langue. Elle peut vous attraper à une très grande distance pour vous attirer dans leur bouche. Vous serez alors dévorés tout cru. Bon, bien sûr ils sont assez puissants pour tuer nos kwaks. Donc, ce que je conseille, c’est de faire tout pour passer furtivement… Et, si on se fait repérer, on fonce en les repoussant. Créer d’une manière ou une autre des obstacles. J’ai vu de nombreux Millkyans mourir à cause d’eux. On va éviter de vous faire tuer. »

    Pour cette expédition, l'argentée avait retirer son bandeau sur les yeux. Elle connaissait les risques avec les créatures alors elle ne souhaitait pas être prise par surprise comme une débutante. D'autant plus qu'ils allaient sur le terrain des scorpiards. Elle n'avait pas le droit à l'erreur, elle le savait. Lorsque que son organisme se déplaçait pour permettre à leur jeune combattant de s'améliorer, ils avaient l'habitude de combattre les créatures de cette planète. Sera avait eu occasion d'en affronter pas mal et elle mentirait si elle disait qu'elle n'était pas passer loin de la mort. Heureusement, elle avait eu les bon réflexes et elle avait pu survivre. Aujourd'hui aussi, elle allait devoir se mettre en mode Zero et non en mode Sera.

    Quand ils se mirent en route, la femme leur rappela que ce déplacement pouvait durer quatre jours voire moins si ils ne dormaient pas. Mais elle supposa que cela allait être le cas à cause du danger. Cela ne gênait pas l'argentée qui avait juste fait un signe de tête.

    Les trois aventuriers s'étaient mit en marche vers Crystal Mill. Le kwak de la jeune femme suivait de près celui de la femme à la peau hâlé. Le silence était présent entre ces trois personnes. Sera était bien trop sur la défensive. Ses yeux analysait le terrain. Bien évidemment, elle devait faire la différence de la réalité au mirage. Très rapidement, elle pu distinguer une forme qu'elle connaissait bien au loin.

    « Des scorpiards. » Dit-elle un peu pour elle même.

    C'est très calmement qu'elle mit bien en sécurité le sac où Snow se trouvait. Elle l'attacha bien fermement sur le kwak avant de faire de même avec elle. L'argentée comptait guider le kwak grâce à ses jambes tandis que dans chaque main elle tenait ses épées. Elle estimait qu'ils n'avaient pas besoin de recevoir des ordres alors elle leur dit simplement :

    « Faites attention à vous. »

    L'argentée donna ensuite un coup avec ses jambes à son kwak pour qu'il accélère la cadence. Il valait mieux éviter l'affrontement, mais la jeune femme était prête à donner des coups si un ou plusieurs scorpiards s'attaquait à elle ou à ses compagnons de combat.
    lumos maxima
    avatar
    Johan EriksenPrince des glaces
    Prince des glaces

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Johan Eriksen le Dim 3 Déc - 18:08

    ON NE LAISSE PAS SA LANGUE GLUANTE TRAÎNER N'IMPORTE OÙ !

    Johan, Sylène et Sera

    Johan avait terminé ce qu’il avait à faire. Entre autre chose, il avait rendu visite au fils d’un couple qu’il avait enterré sur Sèvia il y avait un bail. Et, il avait également fait quelques courses qui incluaient de l’eau, de quoi tenir la chaleur et surtout un cadeau pour Rey. Puisqu’il retournait sur Crystal Mill, il comptait bien lui faire plaisir. Il ne s’y connaissait pas vraiment en romantisme puisqu’il n’avait jamais été épris de quelqu’un. Mais il voulait au moins faire un geste. Ils n’avaient pu réellement se parler depuis leur rencontre alors, il comptait essayer de rectifier cela. Est-ce que Rey l’évitait ? Sans doute pas. C’était une femme occupé et il ne le comprenait que trop bien. Crystal Mill était dans une situation un peu complexe vis-à-vis d’Öazys et elle était un élément apparemment important de la ville, désormais. Il était normal qu’elle n’ait pas de temps à lui consacrer. Lui-même était très pris lorsqu’il était à Aïsty. Néanmoins, il pourrait lui glisser son cadeau devant sa porte ou quelque chose du genre. Il verrait bien.

    Le prince se trouvait donc au rendez-vous pile à l’heure. Il salua de la tête Sera et Sylène et chevaucha son kwak blanc. Cette brave bête avait eu quelques petites aides pour la chaleur, elle aussi. Il y avait pensé. Après tout, tous deux venaient d’un endroit très froid. Forcément, Lou avait également eu ce traitement. Heureusement le prince avait pu échanger des pierres précieuses contre certaines Aktech’ assez utiles pour supporter la chaleur. Après les recommandations du shérif, Johan hocha la tête et la suivit après Sera. Il aimait assez le fait de fermer la marche. Ainsi il pourrait mieux protéger sa soeur. Si quelqu’un devait mourir ce serait lui et pas elle, clairement. C’était inenvisageable.

    La troupe avançait, Lou était dans la capuche du prince, comme il le lui avait demandé. Il s’était bien attaché à sa monture suite à l’annonce de Sylène. Si les scorpiards mettaient leur langue, mieux valait être le plus lourd possible. Le poids d’un kwak rendrait la tâche un peu plus difficile et lui permettrait peut-être de s’en tirer convenablement.

    Des silhouettes de scorpiards étaient désormais visibles. Ils allaient devoir s’en tenir au plan. Néanmoins, Johan prépara son katana et son Aktech’ de gel. S’il savait que cela ne pourrait les geler, ça pourrait au moins servir d’obstacle par la suite.

    Sera leur dit de faire attention, il hocha la tête et murmura pour lui-même :

    « Ymir prête-moi ta force. »


    Plus ils approchaient, plus le fait de passer inaperçu semblait difficile. Bien sûr Sylène semblait leur faire emprunter le passage le plus à l’abris mais les ennemis étaient si nombreux. Qu’allait-il se passer ? Comment bien de temps réussiraient-ils à rester furtifs ? Les premières secondes s’écoulaient. Le stress était à son summum. On pouvait entendre les scorpiards en train de dévorer des carcasses d’autres explorateurs peu aguerris.

    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Dios le Dim 3 Déc - 18:22

    Alors je vous ai fait un petit tirage au sort pour voir ce qui allait vous arriver ! Vous allez adorer mes chéris Cool

    Votre groupe avance et réussit avec succès une discrétion sans nom. A croire que vous êtes de vrais ninja ! Vous avez un bol de dingue : vous passez le premier repaire sans vous faire remarquer. Les scorpiards mangent et ne soupçonnent même pas votre présence. Par contre, après une heure d'avancée et alors que vous sortez du repaire, 1 scorpiard vous barre littéralement la route. Ouais mais pour le coup vous n'avez VRAIMENT PAS de chance... Il y avait le choix entre petit, moyen, gros, gigantesque... Et il est GIGANTESQUE ! (pas moi qui l'ait dit) Celui-là s'il vous attrape il bouffe le kwak, vous avec et même plus. Ouais, je pense que c'est l'une des reine des scorpiards. C'est vraiment pas de bol. Parce que ça veut dire non seulement qu'il va falloir passer mais qu'elle va sans doute ameuter ses troupes très très vite.

    Have fun  Cool

    (pour info j'avais noté ça :
    test de discrétion
    1 : pas du tout discret - 100 très discret ; <50 : ils sont repérés
    Résultat : 91 : ils sont extrêmement discrets et passent le premier grand repaire sans se faire remarquer

    A la sortie du 1er repaire, il y a des scorpiards ?
    0-10 : 3 scorpiards / 11-30 : 2 scorpiards / 31-65 : 1 scorpiard / 66-100 : 0 scorpiard
    Résultat : 39 -> 1 scorpiard

    Taille du scorpiard : petit, moyen, gros, gigantesque ?
    Résultat : gigantesque)
    avatar
    Sylène BraveheartShérif foudroyante
    Shérif foudroyante

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Sylène Braveheart le Dim 3 Déc - 19:02

    On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où !

    Sylène, Johan et Sera

    Le début de l’aventure se passa très bien. Ils étaient proches des créatures de toutes tailles mais aucune ne leur prêta la moindre attention. Tels des pros de l’aventure, ils avancèrent. Sylène était très fière de son équipe. Ils auraient faits de très bons Millkyans. Buzz restait lui aussi très silencieux et suivait de près Sylène qui n’avait pas pris la peine de s’attacher à son kwak. Pourquoi ? Si une des bestiole tentait de l’attraper, elle l’électrocuterait en vol. Si elle s’attachait, elle pourrait aussi toucher son kwak et c’était hors de question. De plus, elle n’était pas humaine et aurait donc plus de facilité que les autres à remonter sur son kwak. Le sien serait aussi plus fidèle que le leur, sans aucun doute.

    Bref, ils avancèrent en entendant les mâchoires des braves scorpiards réduire en charpie leurs divers trophées. Tout cela semblait presque trop beau pour être vrai. Une heure s’était écoulée et ils allaient pouvoir sortir du repaire sain et sauf sans même avoir à fuir ! Une silhouette se dessina alors devant eux, au loin. Bon, il n’y avait qu’un scorpiard. Ensemble ils pourraient rapidement le perturber et sortir. Ce ne serait pas si complexe. Enfin… Ca l’aurait été si en se rapprochant la taille de la créature ne s’annonçait pas de plus en plus anormale. Jamais Sylène n’avait vu de scorpiard d’une telle carrure ! Ils étaient dans un sacré pétrin mais pas encore assez près pour passer à l’assaut. Elle fit signe aux deux alliés de s’approcher pour leur parler d’une voix très basse :  

    « Il n’y a qu’une sortie et c’est celle-là. Il va falloir passer cette créature. Je doute qu’on puisse la tuer. Par contre, vue sa taille, je propose qu’on essaie de la désorienter le plus rapidement possible et de passer entre ses jambes. Nous nous entraiderons pour cela. Prêts ? »

    Une fois certaine que les deux étaient aussi prêts qu’elle pour l’approche, ils avancèrent de front vers l’ennemi. Ce n’était pas comme s’ils pouvaient se cacher de toute façon. Les choses sérieuses allaient commencer. Le shérif avait assez peur pour les humains, à vrai dire. Mais ils ne pouvaient plus reculer. Ils allaient affronter leur destin. Sylène activa son Aktech’ et envoya des éclairs dans les yeux de la créatures pour la désorienter. Et cela sembla fonctionner. Elle prit donc sa chance et passa sous la créature tandis que cette dernière se mit à hurler, ameutant un petit scorpiard en direction de Sera et Johan. D’autres ne tarderaient sans doute pas.

    Le shérif réussit à passer de l’autre côté de la gigantesque créature. Malheureusement, celle-ci bougea de manière tellement anormale qu’elle blessa sa jambe avec sa queue. Vue la taille de l’animale et malgré la rapidité du kwak, sa blessure fut tout de même notable. Sa jambe gauche était bien entaillée. Cela faisait mal bien qu’elle n’en montrait rien et se mit de nouveau à attaquer la créature avec son électricité, tout comme Buzz, avant de pouvoir aider les autres à passer.

    « Dépêchez-vous ! Plus on restera, plus nous risquons d’y passer ! »

    Dit-elle en leur faisant signe.


    InvitéInvité

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Invité le Dim 3 Déc - 21:03

    Sera Crimson






    Le petit groupe avait avancer très rapidement et très silencieusement. Les scorpiards qui était non loin d'eux n'avait même pas fait attention aux trois aventuriers qui passaient leur chemin. Bien trop occupé à dévorer les carcasses de malheureux explorateurs. Le bruit de leur mâchoire prouvait une nouvelle fois à quel point ils étaient des créatures redoutable. Il fallait vraiment pas qu'ils se fassent surprendre sinon ils pouvaient finir comme ces pauvres hommes.
    Sera ne leur adressa aucun regard. La vue du sang et de leur corps en charpie pouvait lui rappeler de très mauvais souvenirs. Heureusement pour elle, les kwak étaient très rapide alors ils avaient pu quitter les lieux rapidement.

    Même si ils étaient loin du petit groupe de scorpiard, elle restait sur ses gardes. Les aventuriers restaient encore sur le terrain de prédilection de ces créatures. A tout moment, ils pouvaient apparaître et leur barrer la route. Un peu comme ce gigantesque scorpiard qui se mettait sur leur chemin. Sylène avait fait un signe pour qu'il se rapproche pour qu'elle puisse leur dire :

    « Il n’y a qu’une sortie et c’est celle-là. Il va falloir passer cette créature. Je doute qu’on puisse la tuer. Par contre, vue sa taille, je propose qu’on essaie de la désorienter le plus rapidement possible et de passer entre ses jambes. Nous nous entraiderons pour cela. Prêts ? »

    Sera avait hocher de la tête pour lui faire comprendre qu'elle avait bien entendu. Un scorpiard de cette taille était beaucoup trop dangereux à affronter, même si ils étaient trois. Comme la femme à la peau hâlé avait recommander, il valait mieux le désorienté pour passer en dessous de ses pattes.

    Sylène fut la première à attaquer les yeux de la créature. Elle pu donc passer en dessous, mais cela poussa le scorpiard à gueuler ce qui attira un petit scorpiard. L'argentée s'était à nouveau saisi des ses deux épées. La petite créature était très rapide et elle devait s'en débarrasser s'il elle souhaitait passer sain et sauve. Ni une ni deux, elle lui envoya son épée lourde au niveau de ses pattes pour pouvoir le blesser suffisamment pour qu'il cesse de les poursuivre. Bonne guerrière, elle réussit à lui lancer son épée tel un boomerang vers sa patte. Étant un aktech, son épée revint comme par magie derrière son dos une fois la bête touché. La créature se prit le sol en plein face tandis que Sylène s'occupait du gigantesque scorpiard.

    La shérif leur fit signe tout en leur disant de se dépêcher. Sera donna de léger coup sur le côté de son kwak pour le pousser à aller encore plus vite. Quand elle passa en dessous de son corps, sa patte arrière essaya de l’écraser. Heureusement, l'argentée avait de très bon réflexe et elle poussa son kwak à aller plus vers la droite grâce à la pression de ses jambes. La jeune femme passa de l'autre côté sain et sauve puis elle regarda du côté de Johan et constata qu'il allait bien. Son regard fut ensuite attirer par la blessure de la femme à la peau hâlé, mais elle ne dit rien. Elle attendit de bien s'éloigner de la créature avant de pouvoir demander :

    « Pour votre jambe ça ira ? On devrait peut-être s'arrêter un petit instant dans un lieu un peu calme pour que vous pussiez vous réparer ? »
    lumos maxima
    avatar
    Johan EriksenPrince des glaces
    Prince des glaces

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Johan Eriksen le Mar 5 Déc - 17:47

    ON NE LAISSE PAS SA LANGUE GLUANTE TRAÎNER N'IMPORTE OÙ !

    Johan, Sylène et Sera

    Par miracle, la première phase du plan de Sylène se déroula extrêmement bien. Les trois individus passèrent sans se faire remarquer. Le prince était heureux que le début de l’aventure se déroule ainsi. Il ne perdait pas de l’esprit qu’ils avaient quatre longues journées devant eux et sans beaucoup de haltes. Cela faisait de très nombreuses occasions de finir en charpie, il en avait conscience. Bien qu’il ne fut pas seul, c’était un avantage et un inconvénient. A plusieurs, ils passaient moins facilement inaperçus. Mais, d’un autre côté, en cas d’affrontement ils pourraient se soutenir les uns les autres. Ca allait visiblement servir car un scorpiard d’une taille invraisemblable se trouva sur leur chemin. Bien sûr, il n’y avait pas moyen de le contourner. Ce n’était pas très bon tout cela.

    Sylène expliqua le plan et Johan hocha la tête tout comme Sera avant d’avancer. vers la créature. Le shérif réussit à passer en première mais les hurlements poussés par l’imposante créature fit rappliquer un petit scorpiard. Sera eut le bon réflexe de viser les pattes de l’animal pour l’empêcher de poursuivre sa route. Johan, de son côté, lança un sort de glace en direction de la bouche du scorpiard pour lui geler la langue et l’entrée de la bouche. Cela éviterait de se faire attraper et surtout qu’il hurle de trop.

    Leur leader du jour les incita à foncer, ce que le duo fit. Mieux valait passer ensemble et vite avancer. Les kwaks accélérèrent et les deux aventuriers eurent la chance de pouvoir esquiver les jambes de l’animal. Les trois compagnons avaient franchi la bête sains et saufs ! Enfin, ce n’était pas le cas de la pauvre Sylène dont la jambe paraissait amochée. Johan se voyait mal dire quoi que ce soit. Ils n’avaient sans doute pas l’occasion de s’arrêter n’importe où. Le shérif saurait quand faire une halte pour sa blessure.

    Ce n’est qu’une fois bien éloignés de l’antre et en sécurité que Sera demanda à Sylène si ça irait pour sa jambe et proposa de s’arrêter pour qu’elle puisse se réparer. Le prince hocha la tête et ajouta :

    « Nous pouvons faire le guêt en attendant afin d’assurer tes arrières. Ainsi tu pourras te concentrer sur ta réparation sans te soucier du reste. »

    Si la jeune femme au teint hâlé souffrait, il allait de soi qu’elle serait moins efficace et que les prochains affrontements n’en seraient que plus difficiles. Et puis, mieux valait ne pas laisser une plaie s’infecter surtout avec tout ce sable et les microbes que devraient transporter les créatures et leurs cadavres...

    Dire qu’ils n’en étaient qu’à la moitié de la journée. Le prince sentait qu’ils n’étaient pas au bout de leur peine. Mais tout challenge était bon à prendre et il avait l’habitude des journées longues et pénibles de ce genre. Dans son royaume, les choses étaient réellement critiques et il était difficile d’avancer sans se faire attaquer encore et encore. Au moins pourrait-il aider tout comme sa soeur. Elle était une sacrée combattante : il n’y avait rien à dire là-dessus. Ses parents auraient été très fière de la voir à l’oeuvre. Au moins Johan ne s’en faisait pas trop pour elle. La jeune femme saura prendre soin d’elle s’il devait retourner un temps sur Aïsty seul. Cela le rassurait.

    Johan attendait sagement, guettait le moindre bruit ou mouvement suspect pour prévenir Sera et Sylène. Ils avaient convenu de faire un signe du bras pour éviter de parler et ainsi se laisser la possibilité de réagir sans ameuter plus d’ennemis. Pour l’instant, rien n’était en vue du côté du prince.

    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Dios le Mar 5 Déc - 17:56

    Je vous fais un petit résumé de la suite (j'ai fait un autre tirage au sort) et voici ce qui va vous arriver :
    Sylène n'aura que cinq minutes pour se réparer. Après quoi vous devrez fuir car des scorpiards arriveront en masse. En fuyant, le groupe tombera dans un trou et, heureusement pour vous, aucune créature ne s'y trouve (petits veinards Razz ). Vous pourrez donc avancer trente minutes tranquillou et/ ou vous arrêter pour faire ce que vous voulez. Après quoi un groupe de petits scorpiards va se mettre à vos trousses.

    Amusez-vous bien ! Razz
    avatar
    Sylène BraveheartShérif foudroyante
    Shérif foudroyante

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Sylène Braveheart le Mar 5 Déc - 18:24

    On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où !

    Sylène, Johan et Sera

    Sylène fut soulagée de voir que ses alliés humains n’aient subi aucun dégâts. Sa plaie lui faisait mal mais elle avait enduré bien pire par le passé. Néanmoins Buzz lui lançait des regards réguliers l’air inquiet. Il sentait bien qu’elle n’était pas au mieux malgré son air toujours aussi neutre. Ces deux-là se comprenaient mieux que quiconque. Lorsqu’ils furent en sécurité, Sera suggéra que Sylène prenne le temps de s’occuper de sa blessure. Johan sembla du même avis et tous deux semblaient déterminés à la couvrir le temps de l’opération. Elle accepta donc sans faire de manière et se mit à faire un pansement assez rapide. Son instinct lui disait qu’ils n’étaient pas dans un endroit assez sûr pour faire une réparation parfaite. Stopper la perte de “sang” serait déjà une bonne étape ainsi que protéger la plaie du sable et autres éléments extérieurs. Elle utilisa pour cela son électricité pour cautériser la plaie puis mit un bandage. Cela fit très mal mais elle n’émit pas une plainte. Buzz, lui, poussa un légèrement grognement triste.

    C’est alors que les bras lui signalèrent du mouvement. Des créatures arrivaient. Elle reprit les devants et emmena ses alliés vers le sentier le plus sûr qu’elle connaissait… C’est ce qu’elle crut du moins jusqu’à ce que le sol se disloque littéralement sous les pattes de leurs pauvres kwaks. Buzz ne fut heureusement pas blessé ni Sylène et son kwak. Elle se tourna vers Johan et Sera et leur murmura :

    « Vous allez bien ? Avançons rapidement cinq minutes et faisons le point sur les éventuels dégâts. »

    Mieux valait ne pas rester à l’entrée du sol éboulé. Les créatures auraient pu les flairer. C’est donc un peu plus loin que le shérif s’arrêta et demanda à ses deux alliés :

    « Alors ? Rien de cassé ? Nous pouvons prendre le temps cinq minutes de faire le nécessaire. »

    Mieux valait ne pas se précipiter. Pour l’instant, ce qui devait être un couloir intérieur du repaire des scorpiards semblait très calme. Ils pouvaient donc en profiter un peu le temps d’être sûr de repartir dans les meilleurs conditions possibles.

    « Vous n’avez pas perdu vos rations d’eau ou autre ? »

    Pour sa part, Sylène ne semblait rien avoir perdu. Buzz, lui, restait à l’affût et faisait de brefs aller-retour pour s’assurer que nulle créature n’arrivait.


    InvitéInvité

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Invité le Mer 13 Déc - 17:09

    Sera Crimson






    Avec une telle blessure, la suite s'annonçait compliquée. Il valait mieux que Sylène s'arrête pour pouvoir réparer sa jambe. La femme à la peau hâlé ne craignait pas la mort, mais si elle finissait en charpie Sera ne pourra jamais se rendre à Crystal Mill pour sauver Snow. Elle aurait échouée une seconde fois et ça, il ne fallait vraiment pas que ça se reproduise.

    Alors qu'ils étaient bien éloigné du gigantesque scorpiard, l'argentée avait proposé de s'arrêter. Chose que Johan approuva en proposant de faire le guet avec Sera pendant qu'elle puisse réparer sa jambe. Chacun était de son côté. La jeune femme regarda à l'opposé de celui qui disait être son frère. Ils avaient convenu d'un mouvement de bras si quelqu'un voyait des créatures. Et ce fut l'argentée qui avait dû levée le bras en voyant de la fumée provoquer par des scorpiards venu en masse. Elle ne savait pas si cela avait suffit à la femme de bien réparer sa jambe, mais il fallait qu'il parte au plus vite.

    Les trois aventuriers s'étaient donc remis en course, mais soudain le sol s’effondra sous les pattes de leurs kwaks. Durant la chute, elle avait bien fait en sorte que son compagnon ne prenne pas plus de dégâts. Certes, il allait se faire réparer, mais ce n'était pas pour autant qu'il devait être encore plus cassé. La chute fut rude pour le kwak, mais heureusement il était pas blessé ainsi que Sera.
    Quand Sylène se tourna vers elle et Johan pour savoir comment ils allaient après avoir avancer cinq minutes, elle répondit :

    « Ça va de mon côté. Pour ce qui est des rations d'eau. » Elle regarda son sac et rajouta : « Rien n'est perdu. » Elle tourna sa tête ensuite vers Johan pour savoir comment lui se sentait tout en buvant un peu d'eau. Ce voyage avait assécher sa gorge.
    lumos maxima
    avatar
    Johan EriksenPrince des glaces
    Prince des glaces

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Johan Eriksen le Sam 16 Déc - 19:45

    ON NE LAISSE PAS SA LANGUE GLUANTE TRAÎNER N'IMPORTE OÙ !

    Johan, Sylène et Sera

    Le trio était parti dès que le danger fut de nouveau proche. Suivant toujours Sylène, ils semblaient bien partis pour semer les ennemis. Manque de chance, tous sentirent le sol se disloquer sous les pattes de leur pauvre Kwak. Heureusement pour le Kwak de Johan, Lou sortit du manteau rapidement et s’agrippa au manteau de son maître pour leur permettre un atterrissage en douceur. Bon, de belles griffes étaient découpées dans son vêtement mais aucun dégât n’était à déplorer. Ils n’avaient rien perdu ni abîmé. Ils avaient donc eu de la chance dans leur malheur et tant mieux : il leur restait encore du temps sur place. Il fallait tenir le plus longtemps possible dans les meilleures conditions.

    Sylène s’enquit de l’état de chacun et des provisions, Sera affirma que tout allait bien. Johan hocha donc la tête et dit :

    « Tout va bien pour nous aussi autant au point de vue physique que matériel. »

    Le prince imita sa sœur et en profita pour se désaltérer un peu. Tant que la situation était un peu plus calme, mieux valait en profiter. Lou en profita pour boire également. En tant que créature de glace, elle supportait assez mal la chaleur. Elle fila se cacher dans la cape de son maître une fois cela fait.

    Johan s’adressa de nouveau au shérif :

    « Et ta blessure, ça va aller ou tu veux que l’on reste ici un moment pour finaliser sa guérison ? »

    Elle fit comprendre que cela n’était pas nécessaire et, une fois que chacun fut prêt à repartir, ils reprirent la route. Après une grosse vingtaine de minutes, des bruits résonnèrent et le prince remarqua des petits scorpiards derrière eux. Il lança un regard à Sera et lui demanda :

    « Il va falloir les retarder. Ça te dit de compter celui qui en retarde le plus ? »

    Ajouter un défi dans leur quotidien leur permettrait peut-être de ne pas craquer face aux affrontements incessants. C’est vrai quoi, il y avait de quoi devenir dingue et ils n’avaient pas encore terminés la toute première journée. Ils allaient devoir s’accrocher et tenir le coup. Le frère et la sœur étaient derrière Sylène, cela paraissait logique qu’ils s’occupent des monstres à leur trousse. Le shérif, lui, s’assurerait du chemin à suivre. Ce qui était pratique d’avancer à dos de Kwak c’est que les animaux se suivaient. Les jeunes gens pourraient donc attaquer au loin l’ennemi sans trop se soucier du guidage de leur monture. Enfin, pour le moment.

    Le prince commença à lancer des attaques de glaces avec son Aktech’ pour bloquer des ennemis et commença le comptage.

    « Un, deux, trois… »

    Ça allait être amusant ! Il ne doutait pas que sa sœur serait à la hauteur du défi, si elle voulait bien se plier au jeu.


    InvitéInvité

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Invité le Dim 17 Déc - 18:37

    Sera Crimson






    La chute avait été rude, mais l'ensemble du groupe s'en sortait plutôt bien. Aucune blessure sur les trois aventuriers, ni leurs kwaks et familiers. Tout le monde allait bien et c'était une très bonne chose pour pouvoir avancer. La moindre blessure pouvait grandement les ralentir et cela ne serait plus quatre jours de trajet mais beaucoup plus. En plus, cela pouvait les handicaper pour pouvoir affronter les scorpiards.

    Après avoir constater que l'argenté allait bien, il avait demandé à Sylène si elle désirait en profiter pour réparer sa jambe. Elle lui avait répondu que cela n'était pas nécessaire et qu'il pouvait reprendre la route.
    De nouveaux sur leurs kwaks, ils firent une vingtaine de minutes de trajet tranquillement jusqu'à qu'un groupe de scorpiards apparaisse au loin. Ils étaient tous plutôt petit, mais leur taille ne voulait pas dire qu'ils étaient inoffensif, au contraire. Sera se préparait à attaquer quand elle fut surprise par Johan qui était non loin d'elle.

    « Il va falloir les retarder. Ça te dit de compter celui qui en retarde le plus ? »

    Une compétition ? Il trouvait vraiment une activité « amusante » alors qu'ils n'étaient pas là pour rire. L'argentée l'avait regardé pour savoir si il était sérieux ou pas, mais en le voyant utiliser son aktech tout en comptant les scorpiards qu'il retardait, elle comprit qu'il était très sérieux. Elle aurait pu le laisser faire, mais la jeune femme avait un esprit de compétition. Elle s'était donc assit à l'opposé de son kwak pour bien voir les créatures qui les poursuivait. Elle avait bien saisi ses deux épées avant de les lancer aux pattes pour pouvoir blesser et ainsi ralentir les créatures. L’avantage avec ses épées s'était qu'elle réapparaisse tout de suite dans ses mains et elle pouvait donc compter dans sa tête le nombre de scorpiards arrêter.

    Quand le frère et la sœur avait arrêter toute les créatures, elle se remit bien en place avant de dire à l'intention de Johan : « 11 scorpiards arrêter.»
    Elle n'était pas peu fière de ce nombre, mais elle savait qu'il avait un nombre un peu plus élevé étant donné qu'il disait à voix haute le nombre de créature qu'il a battu. Elle avait été à un doigt de l'égalité. Soudain un scorpiard arriva à la droite de Johan. Sans rien dire, elle l'arrêta comme elle avait pu le faire avec les autres puis elle reprit : « 12. Nous sommes donc à égalité. »

    Cette créature était tombé à point nommé. Au moins, elle ne perdait pas dés sa premier compétition contre lui. Certes, c'était une égalité, mais elle préférait ça que perdre. Elle avait été formé pour être la meilleur pas la dernière.

    Alors que le trajet ce faisait de nouveau tranquille, elle remarqua qu'il l'avait tutoyer. Tentait-il un rapprochement ? Si c'était le cas, ce n'était pas le moment et surtout elle l'avait bien mit en garde du danger qu'il courrait si il insistait.

    Sera essaya de ne pas penser à son passé et les mouvements étrange dans le sable lui permit de vite revenir sur Teren. Les kwaks étaient agités et ce genre de mouvement elle le connaissait bien. Son regard suivit ses vagues de sables. Puis soudain plus rien. Tout devint très calme, sans doute trop calme. Elle regarda partout autour d'elle quand elle sentit son kwak se faire lever vers le haut à cause d'une pression venant du sable.

    « Accélérer il y a un vers de sables ! » Avait-il criée aux autres tandis que son kwak manquait de se faire dévorer.

    Heureusement, elle eu le bon reflex de  bloquer sa mandibule brûlante pour permettre à son kwak de s'enfuir loin du vers de sable. Malheureusement dans la fuite le sac où était Snow tomba au sol. Elle ralenti son kwak avant de revenir sur ses pas. Elle s'accrochait fermement à la laisse tout en se penchant vers le sol prête à récupérer le sac, mais elle voyait le vers foncer vers elle. L'argentée connaissait le danger qu'elle courait, mais il était hors de question qu'elle laisse Snow comme ça. Alors elle lâcha la laisse et elle utilisa la force qu'elle avait dans les jambes pour bien rester agripper à son kwak. Puis avec sa main droite, elle prit son épée pour pouvoir lancer une puissante attaque pour bloquer sa mâchoire. Quand elle attrapa avec sa main gauche le sac, le vers des sables était à deux doigts de la manger. Elle avait même pu sentir la chaleur de sa mandibule contre sa peau. Elle évita de justesse le vers, mais celui-ci continua sa folle course vers ses deux acolytes.
    lumos maxima
    avatar
    Johan EriksenPrince des glaces
    Prince des glaces

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Johan Eriksen le Sam 23 Déc - 22:52

    ON NE LAISSE PAS SA LANGUE GLUANTE TRAÎNER N'IMPORTE OÙ !

    Johan, Sylène et Sera

    Sans surprise, sa sœur était un redoutable adversaire ! Tous deux avaient terminé à égalité avec douze ennemis. On pouvait bien dire qu’ils s’étaient tous deux bien défendus. Leurs parents auraient été très fiers d’eux. Surtout, le prince s’était bien amusé. Il était heureux de pouvoir profiter d’un moment de pseudo complicité, même s’il était sans doute le seul à le voir de la sorte. Il eut à peine le temps de sourire et de savourer cet instant que le sable se mit à bouger, les kwaks s’affolèrent. Clairement, il se passait quelque chose. Johan fixa le sable puis tout se calma. C’était trop beau pour être vrai. On appelait ça le calme avant la tempête. Il avait son Aktech’ de prête lorsque le sol éleva Sera. Son cœur s’arrêta l’espace d’un instant. Il ne voulait pas qu’elle meure mais il ne pouvait rien faire tout de suite, si ce n’est fuir avec son kwak.

    Il le fit accélérer et regarda la scène la plus terrifiante de sa vie. Mais que faisait Sera ?! Elle fonçait droit vers le vers des sables ! Le prince écarquilla les yeux et créa des stalactites de glace sur l’arrière du monstre pour le ralentir le plus possible. Cela ne se voyait pas à l’œil nu mais cela eut le mérite de servir. Cette sale bête ne devait pas dévorer sa sœur ! Il en était hors de question ! Pourtant, cela ne passa pas loin. Johan en eut des sueurs froides. Il comprenait qu’elle ne voulait pas abandonné son robot mais elle aurait largement pu y passer. Mais ce n’était pas le moment de se disputer. Elle s’en était sortie et maintenant la créature fonçait vers lui et Sylène.

    Le prince sortit son katana et, une fois bien installé à l’envers sur la salle, se mit à balancer des piques de glace à distance dans les mandibules de la créature. Ce n’était pas très efficace. Il décida alors d’être plus stratégique. Il visa les yeux et réussit à en crever un. La bête hurla et dériva de sa trajectoire, ce qui permit à Johan et Sylène de rebrousser chemin vers Sera et d’emprunter un nouveau passage.

    Le groupe reformé, ils avancèrent, sentant les galeries vibrer. C’était bien leur veine de tomber sur un ver des sables égaré ! Comme si les scorpiards ne suffisaient pas !

    « Sera, tu vas bien ? »

    Demanda le prince alors que le sol se souleva sous ses pieds. Décidément ! Ils allaient tous y passer ! L’avantage d’être aussi proche de la tête de la créature fut qu’il put viser le second œil tandis que Lou creva le dernier. Le ver poussa un hurlement avant de replonger dans le sable se cacher. Le prince avait eu chaud, très chaud ! A vrai dire, il avait même été légèrement brûlé au bras. Mais il fit mine de rien alors que les choses se calmèrent.

    Sylène les guida jusqu’à la sortie du nid et, une bonne heure après, ils purent enfin descendre de leur kwak et souffler. Le prince en profita pour boire. Lou se posa sur son bras et souffla dessus pour appliquer une dose de froid. Il ne cilla pas et demanda à Lou de se mettre sur son épaule avant de s’approcher des jeunes femmes :

    « Vous allez bien toutes les deux ? Vous pensez que l’on va se poser pour la nuit ou juste quelques heures ? »

    Le prince espérait que Sera allait bien et qu’il n’y avait pas eu de pertes. Sylène n’avait pas l’air d’avoir subi de dégât. Il leur adressa un regard assez inquiet. Il avait fait de son mieux pour les protéger mais ils avaient fait face à de terribles adversaires. Cela avait bien vite fait s’évanouir leur petit jeu.

    avatar
    Sylène BraveheartShérif foudroyante
    Shérif foudroyante

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Sylène Braveheart le Dim 24 Déc - 10:17

    On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où !

    Sylène, Johan et Sera

    Ce périple semblait sans fin et des ennemis arrivaient toujours plus redoutables. Sylène avait bien prévenus les humains que ce ne serait pas de la tarte de passer par le chemin le plus court. Tout de même, elle eut un peu peur pour Sera lorsqu’elle faillit se faire dévorer, de même pour son frère quelques instants plus tard. Mince, ces humains semblaient redemander toujours plus d’adrénaline. Heureusement, ils s’en sortirent vivants. Le shérif ne subit cette fois pas plus de dégâts. Elle les guida jusqu’à un endroit éloigné du nid. Enfin, ils purent souffler. Ce fut également le moment de faire un petit bilan de l’état de chacun. Le prince semblait s’inquiéter pour les filles alors qu’il semblait être le seul blessé. Sylène ne manqua pas de lui faire remarquer :

    « Nous n’avons rien mais vous avez été brûlé. Je vous soignerai convenablement une fois arrivé sur Crystal Mill. »


    La peau humaine ressemblait à la leur, elle savait donc comment la faire réagir et faire qu’elle se recrée au mieux sans laisser de cicatrice.

    La question du repos fut posée, ce à quoi le shérif répondit sans aucun état d’âme :

    « Non, nous ne dormons pas ici. Buvez, mangez un peu. Dans vingt minutes nous sommes repartis. Sinon des créatures encore plus redoutables vont nous attaquer. Croyez-moi, mieux vaut continuer. »

    Nul besoin de leur cacher la vérité. Ils allaient devoir poursuivre leur route comme elle le leur avait annoncé au début. Si la réalité semblait plus dure que dans leur imagination, tant pis. Ils avaient commencé cette route et devrait l’emprunter jusqu’au bout. Ils n’avaient pas d’autre choix. Rebrousser chemin n’était pas envisageable. Néanmoins, elle se doutait que le moral jouait beaucoup. Sylène fit donc l’effort de préciser :

    « Mais la nuit va tomber. Si nous restons discrets, ce sera l’occasion d’avancer énormément sans le moindre affrontement. La nuit est un cadeau, faisons-en bon usage. Plus nous progressons, moins nous souffrirons demain. »


    Cela devrait être suffisant pour leur donner un peu de motivation malgré la fatigue accumulée. Le shérif les guida les jours suivants et ils finirent par arriver à destination en un seul morceau. Il y avait des blessures mais pas d’amputation : c’était déjà ça.  Le shérif fut heureuse de présenter la ville à ses deux compagnons :

    « Voici Crystal Mill. »

    Le shérif demanda aux deux jeunes gens d’attendre un instant avant d’aller plus loin. Lorsqu’elle revint, elle mit un bracelet à Sera et lui dit de sa voix monocorde :

    « Ceci est nécessaire pour que vous circuliez chez nous. De plus, vous devrez rester en présence soit de Johan, soit de Rey. D’ailleurs, ce sera elle qui réparera votre robot. Elle est extrêmement douée, ne vous en faites pas. Sinon je ne lui confierai pas la mission. »

    L’appareillage mis au poignet de sera ressemblait à un bracelet simple mais il parasitait tout appareil externe. Cela éviterait que des images soient ramenées de cette visite.

    « Bon séjour chez nous. »

    Dit Sylène avant de la laisser avec Johan.


    RP TERMINE, la suite se passera dans la ville de Crystal Mill !

    Contenu sponsorisé

    Re: On ne laisse pas sa langue gluante traîner n'importe où ! [Sera et Johan][clos]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 19 Nov - 18:47