avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Morgane Perivsky le Mer 8 Nov - 11:38

    Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse

    Azel et Tarkan

    Morgane et l’équipage des dragons bleus étaient enfin prêts. Pour le départ, la jeune femme avait fait en sorte de remettre ses tenues bleues habituelles et avait refait une teinture de sa chère et tendre couleur. Seulement, voilà, ce matin, en se regardant dans la classe, elle pâlit avant d’hurler :

    « POULPY JE VAIS TE TUER ! »

    Que se passait-il ? Visiblement il avait dû trouver amusant de changer sa teinture à un moment où elle s’occupait d’Azel… Et la voilà désormais avec les cheveux ROSES ! La couleur de la damnation, de la poisse, de la honte ! Il lui paierait cher, ça c’était certain ! C’est furieuse qu’elle sortit de la salle de bain, vêtue de ses vêtements bleus.

    « Je te préviens, si des membres de l’équipage meurent aujourd’hui je t’en tiendrai pour responsable ! Le rose est la couleur qui attire la poisse. Je te préviens, si Dios nous tombe dessus ce sera TA faute. »

    Rapidement, elle invita Azel à la suivre. Il avait désormais de beaux vêtements tout propres et sentait bon le savon. Il avait juste suffi de le motiver avec de la nourriture. Maintenant, l’avoir à ses côtés était comme se trimbaler avec un petit chiot mignon et qui sentait la vanille. Enfin, mignon en ce qui concernait Morgane. Le capitaine voyait bien que lui aussi en voulait à Tarkan. Pour cela, ils se comprenaient. D’ailleurs, elle parla au petit qu’elle avait adopté :

    « Azel, tu as vu mes cheveux ? C’est la faute de Tarkan ! Il a été méchant avec moi ! Dis méchant Tarkan ! »

    Le capitaine essayait de l’inciter à parler même pour prononcer un mot. A force de l’encourager, il finirait bien par dire quelques mots. Elle ne lâcherait rien d’ici là. Morgane prépara les dernières affaires et invita tout le monde à joindre l’expédition. Bien évidemment, tous remarquèrent sa chevelure. Elle ne manqua pas de dire haut et fort :

    « Le premier qui fait une blague sur la couleur de mes cheveux aura un œil arraché, puis un doigt etc. Alors avançons en restant concentrés, merci. »

    Morgane avait avec elle un sabre laser en plus de son troublon. Dans le désert, mieux valait être armé. Où avait-elle eu cela ? Mais, par cet idiot de gouverneur, évidemment ! Celui-ci distribuait nourriture et armes. Ça avait été presque trop facile. Cela compléta la collection déjà belle d’objets volés.

    Une fois à dos de Kwak, Morgane et Azel prirent les devants.

    « Nous avançons prudemment mais sûrement ! Quand le jour se couchera, nous planterons nos tentes et nous mettrons à l’abri des tempêtes de sable. »

    Il n’y avait plus qu’à prier que les créatures ne soient pas trop nombreuses.

    HRP [Les dragons bleus partent d'Öazys en J12 et emprunteront en premier la case J11]





    _________________


    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Dios le Mer 8 Nov - 11:45

    [Rien de notable en J11]

    Dios n'est pas toujours présent, pour le moment il n'était pas dans la zone explorée par les dragons bleus. D'ailleurs nulle créature ne les attaqua en J11 soit dans les quatre premiers jours de voyage à dos de kwaks. Le début de l'aventure se passa donc sans encombre si l'on exclue la chaleur de plomb et les dunes de sable interminables.
    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Tarkan Yami le Jeu 9 Nov - 13:19

    Un sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme tandis que la voix mélodieuse du Capitaine se fit entendre. Il su deviné au ton de sa voix qu’elle avait particulièrement apprécié sa surprise. Le Capitaine Brownie – Ah mais non, en fait ! Rosie, pardon ! – sorti de la salle de bain vêtue de bleu en arborant une magnifique chevelure rose. Il ne manquait plus que les paillettes et ça aurait été vraiment fabuleux ! Cette petite farce était d’autant plus réjouissante suite au coup bas qu’elle lui avait fait en lui assénant un violent coup de pied dans les parties sensibles qui constituaient la prunelle des yeux du dragueur invétéré qu’il était. Evidemment, il avait fait fort en faisant croire au Capitaine qu’il l’avait dénoncé au gouvernement et en y mêlant une bande d’acteurs des bas-quartiers qui avait rejoint l’équipage. Mais tout de même, il ne méritait pas de finir castrer pour autant ! Quel capitaine indigne !

    - Le rose vous va pourtant si bien Captain Rosie !

    Tarkan fut prévenu que s’il leur arrivait quelque mésaventure aujourd’hui, il en serait tenu pour responsable car cette couleur portait malheur. Morgane était donc vraiment du genre superstitieuse ? C’était une hypothèse qui méritait d’être vérifiée car elle pourrait s’avérer plutôt inspirante pour de prochaines fourberies.

    Le capitaine voulu apprendre au gamin à dire “méchant Tarkan“. Sympa comme premiers mots ! Le jeune homme haussa les épaules et leva les yeux au ciel. Sincèrement, il ne comprenait même pas pourquoi elle perdait son temps avec ce môme !

    Quand ils rejoignirent les autres membres de l’équipage après les derniers préparatifs, Morgane prit soin de préciser qu’elle ne tolèrerait aucune remarque concernant ses cheveux, menaçant d’arracher un membre à celui qui oserait s’y risquer. Tarkan préférait éviter de finir en petits morceaux, aussi s’abstiendrait-il d’émettre un nouveau commentaire… Pour le moment.

    Le jeune homme vérifia qu’il avait bien son nouvel Aktech sur lui. Il s’agissait d’une arme fournie par le gouvernement à ceux qui avaient acceptés de partir en exploration. Si ce cher gouverneur savait que ce n’était pas pour réaliser les missions qu’il avait confié mais pour accomplir les objectifs qui animaient les pirates qu’il recherchait pourtant!... Cette ironie du sort amusait plutôt Tarkan désormais équipé d’un Aktech qui permettait de générer des explosions à distance. L’Aktech idéal pour Tarkan qui préférait nettement les combats à distances que ceux rapprochés.

    Une fois à l’orée de l'Etat, ils purent monter leur Kwak. Autant dire tout de suite que ce fut loin d’être une partie de plaisir pour Tarkan qui n’avait pas cette espèce de fibre naturelle d’entente avec les animaux… C’est donc avec réticence que le jeune homme s’approcha du Kwak qui lui fut attribué. Le bipède fit mine de vouloir pincer le pirate qui fit un bond en arrière :

    - Wooh là, doucement sale bête !

    Tarkan tenta de grimper sur le dos de l’animal mais se fit pincer et éjecter. L’Öazyskyan atterri sur les fesses. Le jeune homme qui affichait un sourire crispé n’était pas certain de savoir quel était le pire dans cette situation : était-ce le fait de se faire maltraiter par un vulgaire piaf ou de devenir assurément la risée de l’équipage et pire encore du capitaine ?
    avatar
    Azel PerivskySauvageon
    Sauvageon

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Azel Perivsky le Dim 12 Nov - 16:00

    Azel s'était contenté de poser un regard absent sur Morgane qui semblait furieuse. Bien sur Azel n'avait pas chercher à comprendre pourquoi. Beaucoup de choses lui échappaient dans la situation actuelle , à commencer par la raison pour laquelle la jeune femme arborait une couleur de cheveux différente de l'ancienne et qui lui sembla tellement peu naturelle. Il la dévisagea quelques secondes, bien indifférent au final. Il n'avait même pas écouté ce qu'elle avait dit et même si c'eut été le cas il n'aurait pas répété quoi que ce soit avec autant de facilité.

    Peu importe ses lubies et ses couleurs de cheveux, Azel demeuraient toutefois collé à la jeune femme ou tout du moins à distance raisonnable. Quelque chose lui disait que c'était dans son intérêt. Cherchez pas, questions de mauvaises ondes. Le moment du départ arriva enfin. Départ où et pourquoi il ne savait pas. Cherchez pas, même si on lui avait dit il avait forcément pas écouté. Aussi prit-il cette nouvelle situation comme elle venait, comme toute les précédentes et si grimper sur une drôle de bestiole était une situation qu'il trouvait très étrange il s'en accommoda très bien.

    Un pour qui ça ne fonctionnait pas aussi bien en revanche c'était le dénommé Tarkan dont la hargne n'avait pas plut à sa monture. Le gamin observa la scène d'un air faussement inintéressé, curieux de savoir si l'animal allait donner une bonne leçon à l'autre et lui faire ravaler ses paroles. Le moment qui suivit fut particulièrement jouissif et la situation fit naître un petit sourire en coin sur le visage habituellement inexpressif du gamin. Il s'en désintéressa toutefois bien vite. Tient qu'il se fasse picorer la langue ça lui apprendrait...
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Morgane Perivsky le Mar 14 Nov - 10:30

    Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse

    Azel et Tarkan

    Lorsque Morgane avait entendu Tarkan la surnommer capt’ain Rosie, elle s’était abstenue de répliquer quoique ce soit : ça lui aurait trop fait plaisir. Elle avait mis les choses au clair ensuite, avec tout l’équipage, c’est tout ce qui comptait. Alors que tout le monde semblait prêt à partir, Poulpy se fit remarquer. Pour une fois, cela ne semblait pas être de sa propre initiative. Lui et son kwak semblaient être en pleine querelle. Ce spectacle amusa tout le monde, Azel compris. Franchement, même le voleur aurait sans doute admis que cette situation était ridicule. Si le capitaine rit de bon coeur au début, elle essaya de prendre les choses en main.

    « Tu as assez amusé la galerie Tarkan, dépêche-toi de grimper sur ce kwak. »

    Visiblement il n’y avait pas d’harmonie entre l’oiseau et le poulpe. C’était ça de ne plus fréquenter son milieu naturel… Il se faisait attaquer même par les créatures apprivoisées. Si ce n’était pas malheureux ! Morgane voulait partir au plus vite et c’était finalement Tarkan qui retardait leur départ. Elle descendit de son kwak pour approcher celui de Tarkan. Elle lui tint le bec de ce dernier et lui passa un bandeau bleu autour. Cela éviterait qu’il se fasse pincer. Une fois de plus, le bleu sauvait la mise.

    « Allez, grimpe. Nous n’avons plus une seconde à perdre ! »

    Morgane guida la troupe en compagnie d’Azel. Ils avancèrent prudemment dans le désert. Fort heureusement pour eux, ces quatre premiers jours furent très calmes question affrontement. Par contre, la chaleur se faisait ressentir. Les nuits étaient difficiles et chaque jour était plus complexe à supporter, surtout pour certains membres de l’équipage. Morgane, elle, supportait assez bien la situation. Elle avait connu dès son plus jeune âge des conditions défavorables de vie. La piraterie consistait à s’adapter ou mourir.

    Le capitaine jetait de réguliers coups d’oeil à ses hommes mais aussi à Azel. Il ne fallait pas que le petit lui fasse un malaise. Elle avait conseillé à tous de se servir de leur bandeau en guise de chapeau pour ceux qui n’en avaient pas. De même, elle demanda que tous se rationne en eau pour ne pas en manquer les jours suivants. Ces dunes semblaient être sans fin mais elle savait, grâce à sa boussole, qu’ils étaient sur la bonne route. Il leur faudrait être patients.

    Début du cinquième jour, Morgane encourage les troupes et prit de nouveau la tête de l’expédition. Elle regarda Azel et lui demanda :

    « Ca va ? »

    Puis, quelques minutes plus tard, elle demanda à Tarkan :

    « Et toi, Tarkan, tu t’en sors ? Tu as fait la paix avec ton kwak ? »

    Le capitaine n’avait pu cacher l’air malicieux de sa question. Pourquoi se serait-elle gênée, d’ailleurs ?

    HRP [Les dragons bleus partent de J11 et emprunteront ensuite la case I11]


    _________________


    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Dios le Mar 14 Nov - 10:41

    [Rien de notable en I11]

    Dios est toujours absent, l'équipage des dragons bleus peut donc progresser. Notez néanmoins qu'une tempête de sable va se déchaîner le 4e jour en I11, soit le 8e jour de voyage.
    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Tarkan Yami le Mer 15 Nov - 9:59

    Ah si seulement cela avait pu être pour amuser la galerie ! Mais cette situation était loin d’avoir été provoquée volontairement par Tarkan qui était aux prises avec ce kwak au sale caractère ! La honte et le ridicule qu’engendrait cette situation atteignirent leur paroxysme lorsque le capitaine aux cheveux roses intervint pour y mettre un terme.

    *La honte suprême ! Me faire rétamer par un stupide piaf au point de me faire aider par Captain Rosie !*

    Autant dire que la pilule était dure à avaler. Tarkan détestait les animaux, mais cet épisode n’allait certainement pas résoudre ce différend qu’il avait avec les bêtes… Le capitaine avait attaché le bec de l’animal avec un ruban bleu, l’empêchant ainsi de pincer son cavalier. Morgane lui dit de grimper, soulignant qu’ils n’avaient plus une seconde à perdre.

    - Ouais, bah t’as qu’à te plaindre au piaf ! Répliqua Tarkan de mauvaise humeur tandis qu’il grimpait sur le dos de l’animal qui commença à s’agiter.

    *C’est qu’elle essaie de m’éjecter la sale bête !*

    Tarkan tira sur les rênes de l’animal qui finit par se calmer. Le jeune homme esquissa un petit sourire satisfait. Non mais oh ! C’est pas un stupide piaf qui allait faire la loi non plus ! Après ce prélude au départ un peu mouvementé, l’aventure pu enfin commencer !

    La journée s’écoula lentement. Si au début du voyage, les membres de l’équipage étaient motivés et bavardaient entre eux, le silence fini vite par s’installer ! Mais c’était sans compter sur les plaintes incessantes de Tarkan qui était bien décidé à faire savoir au petit peuple qu’il avait chaud, qu’il avait faim, qu’il avait soif, qu’il en avait marre, qu’il voulait savoir quand est-ce qu’ils s’arrêteraient et s’ils arriveraient bientôt.

    N’avait-il pas signalé à Morgane qu’il n’était pas facile à vivre ? Si ce n’était pas le cas, il le lui avait au moins démontré à plusieurs reprises.

    Étonnement, si Tarkan était le premier à se plaindre, il était pourtant le plus en forme le soir venu et il avait même pensé à amener un jeu de cartes qui permettait d’animer les soirées autour du feu. Et il fallait bien avouer qu’après une longue journée de voyage sous un soleil de plomb, cette ambiance ludique et détendue était la bienvenue ! Certains en profitaient même pour lancer des paris.

    Le matin du cinquième jour, chacun enfourcha son kwak, Morgane demanda malicieusement à Tarkan s’il avait fait la paix avec son kwak.

    - Il a surtout appris qui était le maître ! Rétorqua le jeune homme en montant sur l’animal qui ne manquait pas une occasion de tenter de le faire tomber ou de lui asséner un coup. Cependant, la méfiance de Tarkan vis-à-vis du fourbe animal lui permettait d’éviter certaines situations dont il se passait bien !
    avatar
    Azel PerivskySauvageon
    Sauvageon

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Azel Perivsky le Mar 21 Nov - 18:20

    Azel qui avait été bien calme au début du voyage avait bien vite déchanté face aux conditions qui étaient celles dans lesquelles ils avançaient. Pourtant il s'était montré silencieux, n'exprimant qu'à peine sa gêne face à la chaleur, bien sur ses traits étaient plus tendus et il lui arrivait de gigoter plus que nécessaire mais il était calme et gardait cette même obéissance qui était la sienne.

    Au fil des jours la situation devenait de plus en plus inconfortable au point que lui de coutume si tactile se mit à fuir tout contact physique, grognant même à l'intention de Morgane qu'il avait pourtant collé dès le début. Il n'était pourtant jamais très loin et ne se faisait jamais prié pour grimper devant elle sur l'espèce de grand piaf qu'ils partageaient, son humeur était simplement à l'image du temps : Exécrable.

    Alors qu'il lui avait semblé qu'ils avançaient depuis une éternité le gamin se vit demander si ça allait par Morgane. Le gamin hocha simplement la tête avant de se replonger dans sa bulle
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Morgane Perivsky le Lun 27 Nov - 9:41

    Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse

    Azel et Tarkan

    Qui aurait cru que parmi toute l’équipage des dragons bleus, Poulpy serait celui qui agirait le plus comme un gamin ? Ses jérémiades exaspéraient Morgane qui ne manqua pas de lui répondre régulièrement, d’un air exaspéré :

    « C’est pas en pleurnichant comme un gros bébé qu’on ira plus vite. Tais-toi et avance. »

    Franchement, il lui faisait honte. Ce n’était pas un comportement de pirate qui se respectait. Si le désert le mettait dans cet état, elle n’imaginait même pas le calvaire que serait les traversées dans les airs avec lui. Là, en comparaison, c’était de la rigolade. Dans les airs, à peine décollé, à peine le navire été attaqué. Sur la terre ferme de Teren, ils avaient au moins la chance de pouvoir souffler de temps en temps. Bien évidemment, seulement si Dios n’intervenait pas contre eux mais ceci était encore une autre histoire.

    Au fil des jours, il n’y eut pas que Tarkan qui devint insupportable. La chaleur finit par atteindre le seul enfant de l’expédition qui se mettait à grogner sans trop de raison. Sans doute avait-il chaud. C’était avec ce genre d’expérience qu’un jour il deviendrait un homme. Le capitaine veilla à ce qu’il s’hydrate régulièrement et l’invita à jouer avec Tarkan le soir venu. Il était toujours bien que les troupes se détendent un peu en jouant aux cartes. Ca, pour le coup, ça avait été une excellente idée.

    En plus de cela, Morgane invita ceux qui le souhaitaient à chanter un peu des chansons de pirates qu’elle avait apprises. Elles étaient toujours assez entraînantes et ne nécessitaient pas d’être un très bon chanteur. Ca avait l’avantage de resserrer les liens entre membres de l’équipage. Ajoutez à cela un peu de danse et quelques gouttes d'alcool et l'amusement avait été au rendez-vous.

    Les jours s’écoulèrent. Et le matin du cinquième jour, Tarkan se vanta qu’il avait fait comprendre à son kwak qui était le maître. Elle rit de bon coeur. Il n’avait pas l’air si maître de la situation que cela mais bon… C’était ainsi. Azel, lui, tenait le choc et hocha la tête lorsqu’elle lui demanda s’il allait bien. Il aurait pu se plaindre et pourtant il ne le faisait pas. Il était vraiment digne d’un jour lui succéder !

    Les dragons avancèrent encore plus dans le désert. Morgane savait que les jours à venir seraient les plus difficiles.

    « Les huit prochains jours seront les derniers jours les plus chauds. Après, la fraîcheur de la forêt se fera ressentir. Tenez bon, nous pouvons le faire. »

    Dit-elle en essayant de motiver les troupes. Elle priait pour que Dios ne veuille pas leur jouer un mauvais tour. Ce ne fut pas Dios mais les éléments qui se déchainèrent sur les dragons bleus. Une terrible tempête de sable s'abattit sur eux, les forçant à avancer dans des conditions atroces. Morgane avait utilisé son manteau pour protéger Azel du sable tandis qu'elle se prenait tout de plein fouet. Elle avait bien mis des lunettes mais cela ne suffirait pas à y voir franchement plus clair. Par sécurité, Morgane prit l'initiative d'attacher les kwaks entre eux avec une corde afin que nul ne se perde. Elle ouvrit la voie...

    HRP [Les dragons bleus partent de I11 et emprunteront ensuite la case H11]


    _________________


    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Dios le Lun 27 Nov - 9:51

    [Rien de notable en H11 mais vous entendez des bruits suspects, menaçants tout autour de vous]
    Au 12e jour, fin de H11, l'équipage des dragons bleus ne manquera pas de sentir le sol devenir plus meuble. Des sables mouvants se créent un peu partout et des monstres semblent hurler un peu partout. Il va être difficile d'esquiver les créatures encore longtemps. Et quand elles frapperont, il s'agira d'un nid...
    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Tarkan Yami le Dim 3 Déc - 19:08

    Morgane avait beau demander à Tarkan d’arrêter de se plaindre, le voleur ne démordait pas. Aussi contradictoire que cela puisse paraitre, se plaindre le motivait… Et puis au moins, tant qu’il se plaignait, ça prouvait qu’au fond tout allait bien ! S’il avait de l’énergie pour se plaindre, cela prouvait qu’il n’était pas au bord de la mort, même s’il prétendait être au bout de sa vie !

    Heureusement, les nuits étaient plus fraiches et il y avait une bonne ambiance. Et c’était aussi l’occasion de découvrir Morgane sous un autre jour. Au fond, elle était plutôt cool comme capitaine. Elle bavardait avec chacun des membres de l’équipage, participait aux jeux, dansait et chantait… Elle ne semblait pas se prendre de haut comme certains “supérieur“, bien au contraire. Bien entendu, ce n’était pas cela qui allait empêcher Tarkan de continuer à lui en faire voir de toutes les couleurs, le moment venu. Pour l’instant, il leur fallait d’abord traverser le désert et leur survie à tous en dépendant. Il n’était donc pas question de faire de coup bas. Ca aurait été suicidaire.

    Les jours s’écoulaient, identiques. Tarkan soupirait et tirait sur les rênes du kwak qui tentait parfois de le faire tomber.

    - T’as pas bientôt fini, sale bête ?! T’es vraiment du genre tenace, toi ! Mais tu sais quoi ? Moi aussi, figure-toi ! Wouooh ?!

    Une secousse manqua de faire tomber le jeune homme de sa monture à laquelle il se cramponna fermement. Il cru d’abord qu’il s’agissait d’une nouvelle tentative du volatile pour le faire tomber, mais une nouvelle secousse eu lieu et il remarqua qu’il n’était pas le seul à avoir faillit tomber.

    - C’était quoi ça ? S’enquit Tarkan à l’adresse du Capitaine à qui cela n’avait pas dû échapper.

    Le jeune homme regarda autour de lui, il lui semblait que les sables autours d’eux commençaient à se mouvoir. A moins que sa vue ne lui jouait des tours ou bien qu’il était victime d’hallucination après tant de jours passés dans sous la chaleur écrasante du désert ? Au moins à Öazys, il y avait l’air conditionné, le canal et l’oasis ainsi que des lieux à l’ombre où il était possible de s’abriter contrairement au désert où il n’y avait fichtrement rien…

    - Je rêve ou le sable bouge ?

    Quoiqu’il en soit, il semblait que quelque chose était en train de se préparer et Tarkan comme d’autres étaient sur leur garde. Le voleur aux yeux violets avait son Aktech’ a portée de main et prêt à l’emploi. Il prévint son kwak :

    - Toi, t’as intérêt à savoir courir vite si les choses se gâtent…

    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Morgane Perivsky le Lun 4 Déc - 18:21

    Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse

    Azel et Tarkan

    Morgane et les membres de son équipage avançaient. Elle fut surprise de voir le sable changer de consistance, cela était d’autant plus vrai à l’horizon. Et, lorsque le sol se mit à trembler, elle réussit heureusement à tenir bon avec Azel et se tourna vers ses alliés pour voir si personne n’était tombé. Fort heureusement ce n’était pas le cas. Même le kwak pourtant têtu de Tarkan ne l’avait pas éjecté. Tant mieux. Elle avait des soupçons sur ce qui était en train d’arriver aussi elle leur fit signe de se grouper à un endroit où le sable semblait moins meuble. Morgane avait fait attendre un peu les remarques de Tarkan. Être en sécurité était sa priorité. Maintenant que c’était chose faite, il allait falloir annoncer la couleur à ses coéquipiers qui allaient sans doute pâlir un rien après cela. Elle se mit devant eux et dit d’un air malicieux :

    « Messieurs, les jours à venir me montreront si vous avez votre place ou non parmi les dragons bleus. Vous ne rêvez pas : des sables mouvants nous attendent. Mais ce n’est pas cela qui va vraiment être problématique. Ce seront les bêtes qui fréquentent ces zones. »

    Elle rit de bon coeur et poursuivit, comme si tout cela l’amusait au plus haut point.

    « Je ne pense pas me tromper en disant que nous allons devoir travers à terme des nids de créatures. Autant dire que ça va secouer et qu’il est fort probable que si vous êtes trop faibles, vous finirez dévorés. Mais, avant cela, il va déjà falloir passer les sables mouvants. Je conseille à Tarkan de ne pas tomber car cela pourrait être mortel. Ah, et ce moment est sans doute le dernier pour les pause pipi et autre de la journée. Donc si vous voulez garder votre dignité et ne pas vous faire dessus, allez-y. »

    Certains semblaient vouloir montrer qu’ils n’avaient pas peur, d’autres avaient leur visage décomposé par l’effroi. C’était assez révélateur des caractères. Jamais elle n’avait dit que ce serait une balade de santé. Il y avait vraiment des rêveurs…

    Morgane sortit de la corde et attacha Azel à son kwak et en fit de même. Elle conseilla d’ailleurs aux autres de le faire, ne sachant pas à quel type de créatures ils auraient affaire. Le capitaine parla un moment à Azel, dans un murmure pour que lui seul entende :

    « Ca va bouger, il va peut-être y avoir des monstres. Surtout, il ne faudra pas faire de bruit, tu comprends ? »

    Elle ne savait pas s’il comprenait bien, aussi elle mit son index sur la bouche et dit “chut” pour faire comprendre.

    Une fois que tout le monde sembla prêt, le capitaine reprit pour tous :

    « Nous allons avancer sur des sables parfois mouvants. Surtout, sortez-en vite sans quoi vous tomberez droit dans le nid et ce sera la mort. Je ne viendrai pas vous chercher… Suivez mon kwak et silencieusement. Ce serait dommage qu’une de ces bestioles sorte la tête d’une des entrées pour vous donner un bisou mortel, pas vrai ? Bien, désormais je ne veux entendre personne. »

    Puisqu’ils allaient devoir marcher des jours dans ces conditions plus que pénibles, le capitaine redoutait de voir les effectifs diminuer de manière drastique. Mais bon… Ils avancèrent. Ils n’avaient dans tous les cas plus assez d’eau pour faire demi tour. C’était avancer et affronter son destin désormais.

    Les quatre jours qui suivirent furent comme prévus, terribles. Deux membres furent aspirés dans les sables mouvants. Deux tués par des créatures sortants de ces derniers. Pourtant, le soir venu, chacun essayait quand même de festoyer. C’était peut-être leur dernière soirée après tout. Elle donna même un peu d’alcool au petit Azel pour lui faire comprendre que lui aussi pouvait faire la fête. Surtout, elle se dit que ça lui ferait peut-être oublier les images terribles des leurs qui avaient disparus violemment.

    Le lendemain, ils allaient entrer sans doute dans des nids de créatures, sauf miracle. Morgane avait hâte de voir ce que cette aventure donnerait.

    HRP [Les dragons bleus partent de H11 et emprunteront ensuite la case H10]


    _________________


    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Dios le Lun 4 Déc - 18:26

    [H10 : nid de vers des sables ! ]
    Au début de H10, l'équipage des dragons bleus aura décidé d'avancer en direction des sables mouvant et va se retrouver en plein coeur d'un gigantesque nid de vers des sables. Après avoir dépassé les sables mouvants, ils n'auront d'autre choix que de traverser les galeries souterraines des vers des sables à leur risques et périls... Comme l'indique le mot nid, il y a des tas de créatures. Plus vous vous ferez remarquer, plus il y a de risque que des tas de vers viennent vous attaquer et vous dévorer. Twisted Evil Bon courage !
    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Tarkan Yami le Jeu 7 Déc - 10:44

    Bon au moins Tarkan n’avait pas rêvé : il y avait bel et bien eu des secousses ! Le capitaine expliqua à l’équipage que des sables mouvants les attendaient. Elle avait même précisé que ceux-ci détermineraient s’ils méritaient leur place au sein de l’équipage des Dragons Bleus. Une histoire de sélection naturelle ? Pas de problème, Tarkan était prêt à relever le défi. De toute façon, il ne serait jamais parti s’il ne l’avait pas été. Il avait décidé de partir d’Öazys en connaissance de cause : quitte à y passer, autant avoir une vie trépidante, non ?

    N’empêche que malgré ces bonnes résolutions, traverser des nids de créatures de sables ne l’enchantait pas des masses. Et impossible de faire demi-tour ou de prendre un autre itinéraire ! D’autant que leur stock de vivre était relativement limité en plein milieu du désert… L’avantage, c’est que les charges transportées s’allégeaient, l’inconvénient c’est qu’il valait mieux qu’ils puissent encore se sustenter jusqu’à leur arrivée à destination.

    Morgane donna des recommandations des fois que des hommes tomberaient dans les sables mouvants : il fallait très vite en sortir. Elle précisa qu’elle ne se retournerait pas pour venir les chercher. C’était donc chacun pour soi et en silence, s’il vous plait !

    - Bon, t’as compris le piaf ? Je pense que tu seras d’accord avec moi pour pas qu’on finisse enseveli ou en digéré par une autre bestiole !
    - Kwak !
    Répondit l’animal qui semblait valider les propos de son cavalier forcé.
    - Sage décision!

    Le jeune homme suivit les instructions du capitaine et s’attacha à son kwak qui se laissa faire. Lorsqu’ils reprirent la route, Tarkan resta silencieux. Il grimaça en sentant de nouvelles secousses. Les journées qui suivirent cette annonce furent particulièrement pénibles ! Si Tarkan se taisait, cela ne l’empêchait pas de soupirer de temps à autre. Tarkan assista à la mort de deux hommes aspirés par les sables mouvants et de deux autres qui servirent d’encas à d’horribles créatures.

    Malgré tout, le soir, tous pouvaient en profiter pour relâcher la pression en s’amusant et en festoyant. Ce dont Tarkan ne se privait évidemment pas ! Le capitaine encouragea même le gamin à boire de l’alcool ! Haha la bonne blague !

    - Tu t’y prends mal ! Intervint le jeune homme en fourrant le goulot d’une gourde basque dans la bouche d’Azel et en le forçant à boire au risque de se faire mordre, griffer ou autre.

    Les jours à venir s’annonçaient tout aussi éprouvant que les quatre précédents jours, alors ce soir, Tarkan avait bien l’intention de relâcher la pression et de taquiner un peu le mioche qui, il fallait bien le reconnaitre, s’en était déjà bien tiré jusqu’ici !
    avatar
    Azel PerivskySauvageon
    Sauvageon

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Azel Perivsky le Lun 11 Déc - 18:43

    Le voyage n'avait pas été en s'arrangeant pour Azel. Sans doute pouvait-on penser que le gamin avait la place la plus enviable en ayant rien d'autre à faire que de se laisser porter par les événements et laisser les autres endurer le pire à sa place mais le gamin qui ne possédait pas la capacité des autres à comprendre avec autant de clarté ce qui les entourait, aussi c'est le ventre noué par la peur qu'il subissait chacun des événements qui leurs tombaient dessus un à un.

    Si le gamin était paniqué il n'en laissait toutefois rien paraître, après tout c'était comme ça qu'il avait été élevé ou plutôt dressé, à se montrer calme et obéissant en toute circonstances. Morgane lui avait ordonné le silence, aussi avait-il été silencieux, même quand le spectacle était devenu un peu trop difficile à digérer pour ses yeux d'enfants. Il avait préféré se détourner et occulter de son esprit les scènes trop dérangeantes auxquelles ils n'avait pu échapper. Aurait-il connu les citations et autres phrases toutes faites que ses pairs aimaient à sortir qu'il aurait pu dire qu'il venait de vivre les jours les plus longs de toute sa courte existence. A la place il avait préféré se réfugier dans sa bulle, ne prêtant plus qu'une attention minimale à ce qui l'entourait, sauf que Morgane avait une façon bien à elle d'envisager les événements, à croire qu'elle vivait les plus beaux moments de sa vie actuellement, une chose était en tout cas certaine, il lui faudrait bien plus qu'un peu de force de persuasion pour le convaincre de boire ce liquide à l'odeur étrange qu'elle voulait le voir ingurgiter. Tarkan faisait malheureusement l'affaire pour remplir cette tâche et alors qu'ils n'avaient plus interagit depuis un moment le voilà qu'il le forçait à boire ne lui laissant presqu'aucune manoeuvre de fuite possible. Grogner s'avéra inutile pour ne pas dire que ça n'avait servit qu'à ce qu'il s'étrangle quant à griffer il n'y avait même pas songé. Finalement, il attrapa une poignée de sable qu'il balança en direction des yeux de l'autre, puis à se débattre il parvint il ne sait trop comment à se libérer finalement. Toussant et crachant de manière pas très élégante il se recula au plus vite envoyant un regard noir à l'autre. Sans y penser il laissa échapper :

    -'Foiré Tarkaaaan...

    Les mots goûtaient presque aussi étrange sur sa langue que la boisson un peu plus tôt et s'il n'en connaissait pas le sens il savait que la situation était tout à fait la bonne pour en user. Grognant il s'éloigna finalement à quelques mètres de n'importe qui pour se rouler en boule dans un coin...
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Morgane Perivsky le Mar 12 Déc - 14:44

    Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse

    Azel et Tarkan

    Morgane voulait qu’Azel s’amuse et oublie les décès de la journée, mais pas qu’il soit forcé et presque gavé comme une oie. Malheureusement, elle ne vit la mannigance de Tarkan que trop tard. Fort heureusement, l’enfant ne se laissa pas faire et balança du sable dans les yeux du voleur avant de dire ses premiers mots “‘foiré Tarkan”. Le capitaine était fière comme une mère de son enfant. Son fils adoptif avait si bien choisi ses premières paroles. C’était touchant ! Cela la fit rire de bon coeur. Elle s’approcha de Tarkan et lui dit d’une voix malicieuse et un rien moqueuse :

    « J’allais te frapper mais il s’est drôlement bien débrouillé. C’est mon digne successeur ! Il choisit bien ses mots ! »

    La jeune femme rejoint très doucement le petit et lui lança une gourde d’eau. Elle préférait y aller doucement puisqu’il s’était senti agressé. Il pourrait vérifier lui-même qu’il s’agissait d’un contenu non risqué et cela lui ferait peut-être du bien de se désaltérer. Après cela elle l’applaudit. Il le méritait bien. Ce n’était pas tous les jours que Tarkan se faisait remballer par un gamin.

    « Bravo Azel, tu t’es bien débrouillé. Et oui, tu as raison, sur ce coup Tarkan a été un enfoiré »

    Elle lui sourit franchement et poursuivit :

    « C’est de l’eau. Désolée, je pensais que tu aimerais boire de l’alcool mais jamais je ne t’aurai forcé à le faire. »

    Le capitaine avait juste voulu le conseiller. Après, ils n’étaient pas dans une dictature. S’il voulait rester sobre et supporter ces images, qu’il le fasse. Un jour, il changerait peut-être d’avis. Mais ce n’était pas ce qui préoccupait Morgane à cet instant précis. Elle était ébahie par l’avancée d’Azel, qui n’aurait peut-être jamais eu lieu sans Tarkan. Cela, elle le reconnaissait volontiers.

    « Je suis contente que tu parles. La prochaine fois tu pourras aussi dire : dégage Tarkan. »

    Elle se retint d’éclater de rire pour que l’enfant le prenne sérieusement. Ca allait être marrant de lui apprendre du vocabulaire pour envoyer balader Tarkan. Le capitaine sentait que la suite des évènements serait des plus amusantes. Au moins cela apporterait un peu de légèreté à leur voyage. Les jours à venir allaient être très pénibles.

    Cela fut malheureusement le cas. Ils allaient devoir désormais pénétrer dans les nids de créatures. Il s’agissait de vers des sables. Morgane avait horreur de ces créatures. Elles étaient moches et surtout très dangereuses. Bien sûr, avant d’entrer dans le nid, elle briefa son équipe :

    « Aujourd’hui et les jours à venir nous allons évoluer dans le nid de vers des sables. Ne laissez pas ses mandibules vous toucher : elles vous brûleraient avant de mieux vous attirer dans son tube digestif. Ces trucs là sont bien pires que les bisous baveux de Tarkan, croyez-moi. De même, faites attention car son corps parait mou mais est très résistant. La meilleure stratégie vu notre nombre sera la discrétion et la fuite. Ca ne devrait pas poser de problème pour notre poulpe adoré. »

    Ouais, elle aimait le chambrer. D’ailleurs, elle fixa Azel et lui demanda :

    « Qu’est-ce qu’on dit à Tarkan ? »

    Puis, après ces idioties, le groupe put se mettre en route vers le nid de vers des sables. L’heure n’était plus à la plaisanterie. Le capitaine reprit donc son sérieux après avoir rappelé qu’un silence total permettrait la survie de tout le groupe. Le premier jour fut une véritable boucherie. La moitié de leur équipe fut capturée ou mangée par les vers des sables. Les jours qui suivirent furent moins chaotiques. Sans doute qu’en étant moins nombreux, ils faisaient moins de bruit. N’empêche que le stress était là.

    Morgane avait été légèrement blessée mais s’en sortait assez bien. Elle avait pris des coups, toujours en veillant à ce que n’Azel ne soit jamais touché. Elle était son bouclier humain. A la fin de ces terribles journées, ils ne pouvaient même pas faire la fête puisqu’ils étaient au coeur des nids. Leurs haltes n’étaient que d’une petite heure. La fatigue se faisait ressentir.

    HRP [Les dragons bleus partent de H10 et emprunteront ensuite la case G10]


    _________________


    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Dios le Mar 12 Déc - 14:48

    [G10 : nid d'insectes géants ! ]
    Au début de G10, l'équipage des dragons bleus va remarquer que la structure des nids va changer... Maintenant ce sont des insectes géants qui se trouvent dans ces nids ! Bon courage à vous !  Twisted Evil

    Au bout de ces nids, vous apercevrez enfin la forêt et ressentirez une aura à la fois bienveillante et puissante. Je vous conseille de vous tenir à carreau et de ne pas troubler les habitants de cette forêt qui ne vous ont pas encore accueillis... silent
    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Tarkan Yami le Dim 17 Déc - 16:25

    Le gamin tenta bien de résister à l’assaut de Tarkan, mais leurs forces respectives étaient bien inégales. Que pouvait bien faire un enfant de moins de dix ans pour se défendre face à un jeune homme adulte dans la fleur de l’âge ? Pas grand-chose si ce n’est rien. Cependant, le petit ne manquait pas de ressource, car il se saisit d’une poignée de sable qu’il lança en direction des yeux de Tarkan qui eut l’excellent réflexe de les fermer, s’épargnant ainsi une bien désagréable sensation !
    Le gamin destina ses premiers mots à Tarkan qui se frottait les yeux.

    - Sale teigne, va !

    Lorsque le pirate rouvrit les yeux, le petit était parti se mettre en boule dans un coin. De son côté, Morgane ne tarissait pas d’éloges envers son petit protéger. C’est plutôt elle qui aurait dû se prendre une poignée de sable dans la bouche ! Nom de Dios, mais qu’elle se taise donc ! Mais bon, Tarkan n’était pas peu fier d’avoir pu arracher le gamin à son mutisme. Un gamin muet, c’est d’un ennui ! S’il réagissait à ses railleries, ce serait d’autant plus amusant pour l’öazyskyan de s’en prendre à lui.

    Tandis que Tarkan retournait à ses beuveries avec ses compagnons de voyage qu’il avait bien fait rire, Morgane avait rejoint le petit. La soirée se poursuivit dans la bonne ambiance et on but à la mémoire des morts.

    Le lendemain, l’équipage se leva de bonne heure. Malgré la mine de déterré qu’il affichait, Tarkan était on ne peut plus attentif aux explications du capitaine. Après tout, elle avait l’expérience des voyages et avait certainement croisé bien plus de créatures sauvages que Tarkan qui avait jusque là vécu protégé de la faune de Teren par les murs d’enceinte de l’état d’Öazys.

    Les créatures dont ils allaient passés dans les nids étaient des vers de sables possédaient des mandibules capables de provoquer de terribles brûlures si l’on venait à les toucher. L’équipage rit de la petite blague du capitaine qui compara cela aux bisous baveux de Tarkan.

    - Hahaha ! Très drôle !... Répliqua ironiquement le jeune homme qui était visé.

    Le capitaine poursuivit ses explications qui invitaient à la prudence. En effet, même si le corps des vers était mou, il n’en était pas moins résistant et il valait dès lors mieux privilégier la discrétion et la fuite.

    - Ca ne devrait pas poser de problème pour notre poulpe adoré.
    - Absolument pas !
    Confirma-t-il en esquissant un sourire narquois. Certains devraient même en prendre de la graine ! Rétorqua-t-il.

    Après ces légèretés, le groupe entama son avancée. La première journée fut particulièrement éprouvante. Il avait fallut qu’un imbécile éternue – et non cet imbécile n’était pas Tarkan – pour que les vers des sables passent à l’attaque. Sans son nouvel Aktech, le jeune homme serait passé de vie à trépas ce jour-là. Bien que les vers des sables étaient résistants, les explosions provoquée par son Aktech et à une distance si proche eut un impact plus puissant qu’il ne l’aurait imaginé. Il s’en tira donc avec à peines quelques blessures superficielles dont une brûlure provoquée par le souffle de l’explosion dont il était trop près lorsqu’il l’avait provoquée. Mais bon, c’était mieux que de finir dans le tube digestif d’une de ses bestioles, non ?

    Les jours suivants, furent moins terribles, mais pas calmes pour autant. Tarkan était sur le qui-vive et ne songeait qu’à une chose : en sortir indemne ! Il avait vu des compagnons mourir bêtement en tentant de venir en aide aux condamnés. Quels idiots ! Pour Tarkan qui avait grandit avec l’adage du “chacun pour soi“, cela ne faisait que renforcer son sentiment. Il y avait des limites à l’entraide.
    Comme tout le monde, Tarkan était éreinté. La durée des haltes était courte et à peine reposante : comment se détendre en plein milieu des nids de pareilles bestioles en plein désert ? Pourtant, le jeune homme prenait sur lui et restait calme et silencieux. Nul doute que lorsque l’occasion pour lui de relâcher la pression se présenterait à nouveau, il ne manquerait pas de faire entendre parler de lui !
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Morgane Perivsky le Sam 23 Déc - 19:15

    Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse

    Azel et Tarkan

    Tarkan s’en sortait bien question attaque. Son Aktech’ se montrait particulièrement efficace. Le capitaine devait bien avouer être tout à fait satisfaite d’avoir recruté quelqu’un de sa trempe. S’il avait un caractère des plus agaçants quand il s’y mettait, il pouvait aussi se démarquer par des actions tout à fait notables. La preuve en était qu’il était toujours vivant contrairement à beaucoup d’entre eux. Et il n’était pas encore estropié ! Ce genre de chose arrivait bien plus vite qu’on ne l’imaginait lorsque l’on explorait. Heureusement, la technologie aidait à faire que cela ne soit pas trop handicapant. Morgane, elle, avait du sang de pirate dans les veines, avait un très bon instinct et de bons réflexes. Elle sentait bien vite les dangers, pour avoir vécu des tas d’aventures dans les airs, sur les flots et sur terre. Elle en avait vu des manières stupides de mourir et ne comptait pas en expérimenter d’ici de très nombreuses années. Il faudrait d’abord qu’elle accomplisse plus de quêtes et que l’on parle d’elle et son équipage à travers tout Teren !

    La sélection naturelle fit son œuvre, de nombreux compagnons périrent en s’entraidant alors même que Morgane rappela certains à la raison :

    « Ils sont perdus, fuyez ou périssez ! »


    Tarkan avait au moins le bon réflexe de ne pas mettre en jeu sa peau. C’est ce qu’il fallait, souvent. Il était beau de tenter de secourir ses alliés mais quand c’était réalisable. Dans un nid de créatures et vu leur effectif, ils devaient avancer sans regret. Ceux qui étaient attrapés étaient morts, c’était la triste réalité. Nul besoin de regarder derrière soi. Il y avait toujours plus de créatures sur leur sillage et même devant eux.

    Quand une créature se dressa face à Morgane, elle serra fort Azel contre elle et lui dit :

    « Accroche-toi à moi. »

    Ils étaient certes attachés par une corde mais ça allait vraiment bouger. Le capitaine hurla pour ceux derrière elle :

    « Ça va secouer, accrochez-vous mes chéris ! C’est le moment de me coller comme jamais Tarkan ! Je veux pas que tu le lâches maintenant ! »


    Après avoir affiché un sourire malicieux, elle déchaîna son Aktech’ à une puissance assez effrayante. Tout se mit à vibrer, se soulever dans les airs et l’insecte géant se vit éjecter dans les airs à une hauteur impressionnante. Puis, elle désactiva son Aktech’ et l’air cessa de souffler. Tout le monde retrouva la gravité habituelle. Le capitaine donna un bon coup à son Kwak pour l’inciter à sprinter comme jamais. Ceux qui ne seraient pas assez rapides seraient soit écrasés par la créature qui retomberait, soit dévorés car laissés derrière. C’était sans doute une des dernières sélections naturelles du voyage.

    Morgane s’en sortit sans problème et avança sans regarder derrière elle. Hésiter coûterait cher aux suivants. Chaque fraction de seconde était importante. Ce ne fut qu’une fois en dehors des nids, alors que des arbres apparaissaient, que le capitaine se retourna pour voir ceux qui étaient toujours de la partie. Déjà, il y avait Tarkan. Pour rire, elle murmura à Azel :

    « Tu as vu ? Tarkan est toujours là. Tu pourras l’embêter ce soir ! »

    Elle prit ensuite la parole pour tous :

    « Vous êtes officiellement de vrais dragons bleus. Nous fêterons cela. Mais avant, nous devons encore avancer une heure. Puis, nous établirons un camp. »


    Morgane ne traîna pas et les guida jusqu’à un point stratégique. D’après le sol et l’activité, ils devraient être en sécurité pour la nuit. Chacun allait pouvoir souffler et les bobos allaient pouvoir être soignés. Le capitaine à la chevelure rose sortit du rhum et désinfecta ses plaies sans sourciller, malgré une intense douleur. Cela saigna mais elle se dit des bandages. Il en fallait plus pour la perturber. La jeune femme regarda si le petit était blessé mais il semblait indemne. Elle lui passa affectueusement la main dans les cheveux avant de lui dire de ne pas oublier d’embêter Tarkan.

    Puis, elle s’adressa à son équipage :

    « Bien, nous allons bientôt entrer dans la forêt. Les températures seront bien plus supportables et nous pourrons reprendre de l’eau dans des sources si nous en trouvons. Par contre, avant de faire quoi que ce soit sur les plantes… Prévenez-moi. Vous me prendrez peut-être pour une folle, mais j’ai déjà vu des gens se faire abattre sauvagement parce qu’ils avaient voulu arracher une branche d’arbre. Vraiment, demandez-moi avant de faire quoi que ce soit d’autre que me suivre à partir de demain. »

    Elle se frotta les mains, déterminée et dit :

    « Bien, nous pouvons commencer à nous amuser. Je reste aussi disponible si vous voulez que je vous aide à soigner vos bobos. »

    Morgane avait l’habitude des blessures écœurantes, donc proposer son aide n’était pas compliqué. Et puis, il fallait qu’elle avance avec des équipiers au meilleur de leur forme. Après cela, elle pourrait boire, chanter et danser !

    HRP [Les dragons bleus partent de G10 et emprunteront ensuite la case F10]


    _________________


    avatar
    DiosDivinité télépathe et métamorphe

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Dios le Sam 23 Déc - 19:19

    [F10 : rien de notable, à priori ]
    Une fois sur F10, vous êtes dans la forêt. Vous pouvez observer des créatures de la forêt non agressives, à priori. Elles ne le seront pas tant que vous ne touchez pas leur précieuse forêt. Je vous conseille de suivre les conseils du capitaine, elle ne dit pas toujours des bêtises Razz

    Autour de vous plane une aura extrêmement maléfique mais vous ne savez pas d'où cela vient. Twisted Evil Elle ne vous attaque pas en F10...
    avatar
    Tarkan YamiEmmerdeur professionnel
    Emmerdeur professionnel

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Tarkan Yami le Dim 24 Déc - 9:23

    Le capitaine avait beau encourager ses hommes à fuir en abandonnant leur compagnon condamné, certains ne parvenaient à s’y résoudre et les rejoignaient dans leur infortune… Tarkan, pour sa part, ne se retournait même pas, se contentant de filer droit devant en se maintenant fermement à son kwak. Une créature se dressa face à Morgane, cette dernière annonça que ça allait secouer et invita Tarkan à la coller comme jamais – ce qu’il ne fallut pas lui répéter deux fois ! – puis elle activa son Aktech’ qui provoqua un vent puissant qui envoya valser plus loin la créature qui leur barrait la route. Du côté des Dragons Bleus, les kwaks flottaient dans les airs, Tarkan s’accrochait au sien pour ne pas en tomber. Bien qu’il y était attaché par une corde, il préférait éviter de se retrouver suspendu à son kwak. Avouez que l’image manque de classe, non ? L’öazyskyan n’avait définitivement pas envie d’avoir l’air d’un ver qu’on accrocherait à l’hameçon d’une cane à pêche pour appâter, non pas des poissons, mais des vers géants dans le cas présent.

    Lorsque leurs kwaks posèrent à nouveau leurs pattes sur le sol, ce fut pour détaler à la vitesse de l’éclair, en zigzaguant entre les derniers ennemis qui leur faisaient obstacles. Ils distancèrent les vers des sables et leurs maudits nids et bientôt, n’en rencontrèrent plus en chemin. Ce cap franchit, ils purent poursuivre le voyage un peu plus paisiblement et s’accorder le temps de se remettre de leurs émotions.

    Morgane leur annonça que dès demain, ils atteindraient la forêt où les températures étaient plus supportables. Ils pourraient également se ravitailler en eau. En revanche, il valait mieux éviter de toucher aux plantes sans son accord. Ah ? Des gens qui se font abattre sauvagement pour avoir cueillis une fleur ? Y en a qui ont vraiment un grain… Quoiqu’il en soit, l’idée de la forêt conquis Tarkan pour ses sources éventuelles, mais aussi pour l’ombre de ses arbres ! Bien qu’il soit habitué aux fortes températures à Öazys, la ville avait l’avantage de disposer d’eau, d’air conditionné, de bâtiment et d’arbres qui permettaient de s’abriter des rayons du soleil ! Ici dans le désert, sans rien pour éviter le soleil – parce que le bandeau bleu que Tarkan avait finalement fini par mettre autour de sa tête ne suffisait pas non plus – le jeune homme ressemblait à une écrevisse ! Eh oui, Tarkan avait ce genre de peau claire qui virait au rouge quand il était exposé un certain temps au soleil et qui redevenait blanche quand le temps se rafraichissait. Il ne bronzait donc quasi pas, mais avait malgré tout l’avantage d’être préservé des coups de soleil !

    Lorsque le soir ils se posèrent, chacun s’entraida pour soigner ses blessures. Tarkan se chargeait de soigner ses petites blessures et sa brûlure. Un membre de l’équipage lui proposa son aide, l’öazyskyan le regarda de haut en bas et esquissa un sourire moqueur :

    - Si t’avais été une jolie demoiselle, j’aurais bien dit oui, mais c’est loin d’être le cas, alors j’aime mieux me débrouiller !

    L’autre, vexé, se détourna de lui. Tarkan acheva de faire son bandage. Il suffisait d’observer ses gestes pour comprendre qu’il avait l’habitude de soigner seul ses blessures. Depuis qu’il était tout gamin, il avait toujours dû apprendre à se débrouiller seul, compter sur les autres ne faisait donc pas vraiment partie de son univers.

    Une fois son bandage fait, le jeune homme alla chiper la gourde d’alcool d’un compère pour économiser la sienne et se rinça le gosier.

    - Pfouaa ! Ca fait du bien ! Allez les gars, chantons et dansons à la gloire des Dragons Bleus ! Je vous rappelle qu’on a quand même survécu à un tas de vers visqueux et dégoûtants : ça se fête !
    - Il a raison ! Lança un autre qui prit la gourde des mains de Tarkan pour boire à son tour. Je suis sûr que même nos morts auraient souhaité fêter cette victoire ! Rendons leur hommage en festoyant ce soir !
    - Ouais, c’est ça, on boira à leur santé ! Ricana Tarkan en récupérant la gourde.

    Tarkan s’approcha du petit protégé de Morgane et lui ébouriffa les cheveux :

    - Bah alors gamin, tu m’impressionnes : je m’attendais pas à ce que tu survives et sans pleurnicher en plus ! C’est bien ! Tu mérites bien un peu d’alcool ! Décréta Tarkan en approchant la gourde du gamin.

    Allait-il le repousser ? Allait-il fuir ? Il n’avait pas eu l’air d’apprécier sa dernière expérience avec cette boisson… En tout cas, cette fois, Tarkan n’insisterait pas. Mais voir sa réaction doublé de celle de Morgane qui se la jouait mère poule avec le mouflet l’amusait au plus au point.

    Un peu plus loin, on pu entendre quelqu’un se plaindre d’avoir perdu sa gourde. Un sourire se dessina sur le visage de Tarkan qui observa sa pauvre victime râler et se lamenter. Aaah que ça faisait du bien d’emmerder tous ces braves gens qui n’avaient rien demandé tout de même !

    avatar
    Azel PerivskySauvageon
    Sauvageon

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Azel Perivsky le Ven 5 Jan - 19:46

    Pendant toute la série d'événements qui avaient précédé le calme qui régnait à présent, Azel n'avait pu que se montrer le plus calme et obéissant possible. Un rôle qu'il tenait à la perfection, même quand la crainte s'emparait de lui. Ainsi donc il s'était montré silencieux quand on le lui eut ordonné, il s'était accroché à Morgane, n'avait pas émit le moindre son même quand la situation était devenu difficilement supportable à regarder et finalement les choses avaient finies par revenir à la normale ou presque.

    C'est avec soulagement qu'il avait retrouvé la terre ferme et des paysages autrement plus agréables à contempler, pas qu'il y soit très sensibles visuellement, toutefois il appréciait de ne plus être soumit à l'extrême chaleur. Il s'était installé dans un coin comme à son habitude, observant davantage les autres plus qu'il ne prenait part à leurs célébrations, n'ayant encore trouver aucun sens à tant d'agitation mais bien sur c'était sans compter sur Tarkan qui ne semblait pouvoir passer beaucoup de temps sans l'asticoter. Le gamin le gratifia de l'un de ses habituels grognements, quand bien même il n'eut pas été aussi envahissant que la fois précédente. Eut-il été capable d'aligner plus de deux mots qu'il lui aurait dit tout le bien qu'il pensait de sa boisson, à la place il se rappelait très bien de ce qu'avait dit Morgane.

    -Dégaaaaaage...

    Lâcha-t-il dans un grognement.
    avatar
    Morgane PerivskyCapt'ain blue
    Capt'ain blue

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Morgane Perivsky le Lun 29 Jan - 18:18

    Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse

    Azel et Tarkan

    Tarkan se tenait assez bien, à priori. Il avait même motivé les troupes à fêter leur survie. C’était tout à son honneur. Cette soit-disant sagesse était-elle dû au coup de soleil qui lui avait donné le teint d’un furet de feu ? Ou bien était-il trop fatigué pour faire des bêtises ? Morgane le vit approcher Azel. S’il lui ébouriffa les cheveux, elle le gardait à l’oeil. Qu’il ose lui faire du mal, il aurait affaire à elle. Contre toute attente, il resta raisonnable. Il se contenta de complimenter le petite et de lui proposer de l’alcool. Ce à quoi l’enfant répondit par un grognement avant qu’il lui dise “dégage”. Ro ! Ce petit apprenait si vite ! Le capitaine en était fière ! Elle approcha en riant et dit à son matelot à la chevelure argentée :

    « Il n’a jamais autant parlé qu’avec toi ! Merci Tarkan, tu le fais progresser de jour en jour. Je savais que j’avais bien fait de te recruter. »

    Le capitaine n’était même pas ironique. C’était vrai : sans ses provocations, le petit serait peut-être resté muet comme une tombe. Alors, c’était en soit une bonne chose qu’il soit insupportable. Morgane rit de bon coeur et dit à Azel en lui adressant un large sourire :

    « C’est bien Azel, tu apprends vite. »

    Morgane se dit qu’elle devrait absolument lui enseigner d’autres mots qui lui serviraient dans d’autres occasions, par la suite. Mais il ne fallait pas trop en demander d’un coup à cet enfant. Il était déjà bien qu’il sache ouvrir la bouche. Un jour, il parlerait comme tout le monde et se ferait respecter, quitte à garder ses grognements. Ca aurait bien pu être sa marque de fabrique ! Les pirates essayaient tous de se différencier d’une manière ou d’une autre. Azel aurait pu mettre en avant son instinct un peu animal et féroce. Il allait faire un bon successeur : elle en était convaincue.

    L’heure avançant, Morgane conseilla à ses troupes de ne pas oublier de se reposer bien qu’ils approchaient de la destination. Il leur restait la dernière ligne droite. Dans la forêt, le lendemain, ils croisèrent des créatures qui restaient heureusement à distance d’eux et n’attaquaient pas. A plusieurs reprises, la jeune femme intima son équipage à ne pas toucher aux plantes qui auraient pu être vénéneuses. Ca, et puis ils auraient pu fâcher ces créatures à priori pacifiques. Il faut se méfier de l’eau qui dort. D’autant plus lorsque l’on ressentait cette présence pensante presque malsaine. Quelque chose se tapissait pas loin et ça ne sentait clairement pas bon !

    « Vous me suivez, on ne fait pas de détour. Si vous mourrez parce que vous désobéissez, je ne prendrai pas la peine de vous enterrer. »

    Le soir venu, Morgane interdit à quiconque de faire du feu.

    « Il ne faut pas mettre en colère les créatures d’une quelconque manière. Vous savez, elles sont bien plus redoutables que celles du désert. Enfin, à leur façon. »

    Alors qu’elle disait cela, un des membres joua avec son briquet. Elle lui lança un regard noir alors qu’un rhinofleur sortit de l’ombre pour charger le coupable. Tous se levèrent alors que Morgane hurla :

    « Courez, pauvres fous !! »

    Et voilà l’équipage des dragons bleus en train de coureur dans les bois, poursuivit par une créature extrêmement en colère. Le pire dans tout cela, c’est qu’il rendait d’autres créatures folles de rage.

    « Je vous avais dit de m’obéir ! C’était pourtant pas compliqué ! Même Tarkan l’a fait ! »

    Pesta le capitaine tout en courant. Malheureusement, même près du but, les quatre jours d’exploration en forêt furent chaotiques. Quatre hommes périrent et sept furent empoisonnés. Morgane, s’en sortait bien en n’ayant au bout de l’aventure que des blessures qu’elle estimait être bénignes.  Les kwaks arrivèrent à destination : le coeur de Sèvia. Le capitaine gardait Azel près d'elle et l'avait bien protégé tout ce temps.

    « Voilà, Sèvia... »

    HRP [Les dragons bleus entrent en F9, à Sèvia]


    Rhinofleur:


    _________________



    Contenu sponsorisé

    Re: Une tâche bleue et rose dans le désert, ça pue la poisse [Tarkan et Azel]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 24 Mai - 17:29